FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Nouveau départ [Luka]

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment Carreau -> Dortoirs -> Dortoir des garçons
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Carreau
Fuyuki H. Lawford
Inscrit le: 21 Avr 2012
Messages: 131
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Carreaux
Sexe: Masculin
Points MS: 661
MessagePosté le: Mar 24 Avr 2012 - 18:05    Sujet du message: Nouveau départ [Luka] Répondre en citant

Aujourd'hui était un jour qui marquait le début de la nouvelle vie de Fuyuki. Il était euphorique à l'idée de connaître ce qu'était une école. Il avait passé une infime partie de sa vie dans une classe de maternelle, puis ce bonheur qu'il ressentait déjà en société lui avait été prix. Il s'est ensuite contenté de ce que lui fournissait ses parents adoptifs.
Il paraissait étrange en cette belle matinée de samedi. Gentleman bien habillé à la démarche gracieuse et légère, trahis par le bruit des petites roues de sa valise. Son chapeau était sans doute l'élément le plus marquant de sa tenue, mais la canne attirait l'attention à chacun de ses claquements secs sur le chemin. Il passa un moment à admirer les différents bâtiments de l'établissement, s'imprégnant de chaque détails. Il les contempla tant et si bien qu'il ne put arriver à l'heure. L’accueil ne fut pas des plus chaleureux à l'administration, mais il s'en tira sans trop de problèmes. Les formalités furent vite remplies. On l'informa de son « affectation »et il parti en direction de son bâtiment de classe. En chemin, il pensa tout haut.


L'uniforme est dans ma chambre ? Je ne pense pas en avoir l'utilité mais je me demande à quoi il ressemble...

Une fois encore il traîna entre les divers bâtiments, il croisa quelques personnes qui paraissaient fort occupées, il ne prit pas le temps de les saluer. Il se retrouva devant la porte. Il prit une grande inspiration, tel un acteur se préparant à faire son entrée sur scène et poussa la porte, entrant dans la bâtisse.
Il se retrouva dans un grand hall, bien décoré. Le symbole des carreaux omniprésent dans la pièce. Quelques élèves vaquaient à leurs occupations ça et là, certain s'adonnant à la lecture, d'autres à une discutions avec des camarades. Il resta un instant à observer les gens présents. Personne ne prêta attention à lui, il n'eut même pas droit à un regard. Il décida de prendre les choses en mains. Il fit claquer sa canne au sol, enleva son chapeau, et fit une révérence en commençant les présentations. Sa voix emplit le hall, brisant le silence qui y régnait.


Bien le bonjour ! Je me prénommes Haiko, je suis le nouveau membre de la classe des carreaux. J'espère que vous me ferez bon accueil !

Cette fois-ci, il eut droit à des regards interloqués, parfois quelques sourires. Quelques chuchotis se firent entendre, mais personne ne lui prêta vraiment l'attention qu'il attendait. Il regarda une par une les personnes présentes, se demandant comment réagir à un tel manque de considération, ou même de dialogue. Il soupira en remettant son chapeau sur sa tête. Il mis la canne sous son bras et sorti un calepin et un stylo plume. Il soupira et commença à écrire, lisant tout haut ce qu'il écrivait.

Les membres de la classe des carreaux semble très peu disposés à communiquer avec des personnes qu'il ne connaissent pas. Cela traduit peut-être une xénophobie plus ou moins marquée ou une intimidation vis-a-vis des personnes sortant de l'ordinaire.

Il rangea son matériel et fit quelques pas dans le hall, regardant les murs avec des airs de touriste émerveillé. Il regardait bien les murs, mais un observateur averti aurait rapidement constaté que son attention était fixée sur les personnes présentes, et non sur la beauté du bâtiment.
Il abandonna son sourire pour se diriger vers la personne la plus proche : un grand garçon, très beau, attirant sans aucun doute les faveurs des demoiselles. Haiko s'attendait à voir ce garçon aux airs de rebelles en tenue décontractée mais celui-ci portait l'uniforme qui lui allait très bien. Cependant, Fuyuki nota le début d'un tatouage sur son bras juste au niveau des manches retroussées au niveau des coudes. C'est intrigué par ce curieux mélange de jeune rebelle et d'étudiant sérieux qu'il parvint à sa hauteur, ignorant totalement le charisme que dégageait ce garçon. Haiko afficha un sourire si rayonnant qu'on ne pouvait que penser que ce jeune garçon semblait bien présomptueux, et insolent. Ce qui était vrai.
En fait, Haiko n'avait qu'une hâte, se battre, et apprendre à utiliser son pouvoir de glace pour transformer ses futurs combats en oeurves d'art. Mais pour le moment, il devait apprendre à connaître ceux qui pourraient être ses futurs adversaires. Il s'éclaircit la gorge et parla d'une voix claire, avec une pointe de supériorité.


Ahem. Excusez moi, pourriez-vous m'indiquer ou se trouvent les chambres s'il vous plaît ?

Il se demandait quelle attitude allait adopter ce garçon, allait-il l'envoyer sur les roses ? Ou peut-être allait-il déclencher une bagarre ? Cela, Fuyuki ne pouvait que l’espérer. Mais peut-être que le garçon déciderai d'aider Haiko lors de son intégration ? Il souriait intérieurement, espérant que cette première rencontre serait intéressante. Il fit un tour sur lui-même, tel une danseuse, et s'adressa de nouveau à ce bel inconnu, d'une voix ou se mélangeait amusement et goguenardise.

Alors ? Qu'en est-il?

Il se devait d'être prêt, d'un mouvement de la tête, il dégagea son œil gauche suffisamment pour pouvoir observer cet élève. L’œil se mit à luire et Fuyuki commença son incursion dans la tête du garçon à son insu. Voyons voir ce que nous avons là...

[HRP]J'espère que ça ira[HRP]
_________________
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Mar 24 Avr 2012 - 18:05    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Mar 1 Mai 2012 - 18:25    Sujet du message: Nouveau départ [Luka] Répondre en citant

A bien  y réfléchir, il n’est rien que  Luka déteste plus que le mauvais temps. Que l’on se comprenne bien : il aime la pluie, la bonne grosse averse qui détrempe tout ne le dérange pas. Mais un ciel gris, lourd, juste assez froid pour vous glacer la nuque, à peine suffisamment chaud pour oublier votre écharpe. Un coup à se choper un rhume. Et puis admettons-le de suite, la morosité ne lui va pas au teint, c’est tout, il n’y a rien d’autre à ajouter.
 
La sonnerie annonçant la fin des cours  tira notre blond de sa rêverie. Il détacha son regard de la fenêtre, unique ouverture sur le temps affligeant qu’il faisait dehors, et regarda les élèves se lever un à un et quitter la classe. Rien à faire, l’Italien n’avait encore rien écouté, la matière même du cours abordé était une inconnue pour lui, et l’enseignant un étranger.  Encore une fois il lui faudrait reprendre le cours lui-même. Luka s’étira, fit craquer ses doigts et sa colonne vertébrale, puis se leva. Il n’avait rien à ranger de toute façon, faute de n’avoir même pas sortie un stylo pour donner le change…
 
« Lu-luka-sempai ? »
 
Le jeune homme se retourna pour dévisager la demoiselle qui venait de bredouiller son nom.  Petite,  brune, sans doute jolie il ne savait pas trop… Banale sans plus. Une fille de première année, il sourit, cherchant son prénom, qu’il avait sur le bon de la langue … :
 
« Bonjour Akane-san » répondit-il en lui offrant un sourire chaleureux. Ça ne loupait jamais, dès qu’il sortait le nom exactement de l’ingénue qui osait l’abordait, il produisait son petit effet.
 
Et dire qu’il avait simplement essayé d’être poli. Bon maintenant, je vous laisse imaginé une jolie pivoine, c’est à peu près la couleur qu’avait ses joues lorsqu’elle lui avait adressé la parole. Maintenant, imaginez que vous coupez des homards cuits en 2 dans le sens de la longueur. Videz toutes les parties des carapaces. Réservez les chairs et les carapaces. Allumez le grill de votre four. Dans une casserole, mélangez la crème fraiche, la moutarde, la noix de muscade, le cognac et le paprika. Délayez avec le fumet de poisson chaud. Ajoutez la chair des homards, salez et poivrez et faites chauffer à feu doux pendant environ 5 mn.
Posez les carapaces des homards sur la plaque du four et remplissez-les de la préparation au homard.
Et bien vous obtiendrez à peu près la même couleur pour ce Homard, que pour le visage d’ Akane-san. Rouge brique. Voir, un vermillon délayé Terre de sienne…
 
« C-c’est pour vous Luka-sama ! » elle lui tendit précipitamment un petit sachet fermé par un ruban prune.
 
Il n’était pas rare pour un membre du NVK de se retrouver dans une telle situation. Il n’y avait qu’à voir le casier de Ja’far qui débordait de rose blanches et rouges, de chocolat ou de lettres ou celui d’Ike, croulant sous les repas préparé par ces demoiselles. Bien que joueur, ils faisaient peu de cas de ces présents, réaction que le Blond ne partageais pas. Il avait toujours été attentionnée avec ses fans, plus discrètes et surtout moins bruyantes que celles de ses deux acolytes.
Il ouvrit le sachet, et fit rouler dans le creux de sa main un des chocolats qu’il contenait.
 
« Merci Akane-san, c’est très gentil de ta part »
 
Il inclina la tête de côté et lui offrit un magnifique sourire de gentleman. Il crut qu’elle allait manquer d’air et s’effondrer tant elle retenait sa respiration. Elle fila sans demander son reste, écarlate, et visiblement ravie.
 
Il la regarda partir, toujours un peu étonné de l’attitude des jeunes filles à son égard, ils n’était toujours pas habitué à l’effet qu’il produisait, et lui-même se demandait si ces filles n’étaient pas folles…
 
Il sortit enfin de la salle de classe. La fin de la journée étant annoncé, nombres d’élèves se bousculait dans les couloirs, discutaient, et retournais à leurs chambres respectives. C’était le même brouhaha incessant dans le hall du bâtiment Carreau. C’était chez lui depuis deux ans, et il se sentait bien à l’idée de retrouver son dortoir.
Soudain, une voix retentit dans le hall. Enjoué, il en ressortait une certaine théâtralité… vois une certaine arrogance :
 
« Bien le bonjour ! Je me prénomme Haiko, je suis le nouveau membre de la classe des carreaux. J'espère que vous me ferez bon accueil ! »
 
Eh bien, c’est ce que l’on appelle une entrée en fanfare ! Luka n’était pas attiré par les gens extravagants, sans les fuir, il se sentait mieux en présence de gens simples, même si il avait appris à faire face aux frasques de Ja’far…
De là où il était, Luka ne pouvait pas apercevoir l’inconnu, et ce n’était pas son genre de se précipité vers l’entrée pour voir ce qui se passait.
 
Il n’y prêtait déjà plus attention lorsqu’une voix retentit près de lui.
 
« Ahem. Excusez-moi, pourriez-vous m'indiquer où se trouvent les chambres s'il vous plaît ? »
 
Luka se tourna vers son interlocuteur : plus petit que lui, il dû baisser les yeux pour regarder le lycéen.
Celui-ci portait un étrange accoutrement, mais qui bizarrement, rendait très bien sur le personnage. Tout était incongrue chez lui : de ses cheveux blanc à ses yeux rouges, et passant par sa manière de bouger ou de s’exprimer. Luka était d’un naturel observateur, ce qui faisait de lui un excellent stratège et politicien, et ce que dégageait le jeune homme qui lui faisait face lui laissait une désagréable sensation de malaise. C’était un masque, de A à Z. Un bien beau masque c’était convenu, mais quel marionnettiste que ce jeune homme aux yeux rouges pour manipuler ainsi son image et celle des autres.
Immédiatement, Luka ne lui fit pas confiance. Enfin, Luka ne faisait jamais confiance à personne en dehors du groupe des NVK…
 
La ballerine fit un tour sur elle-même avant de s’immobiliser, et d’insister sur un ton frisant ces choses que Luka détestait par-dessus tout : Impolitesse, et ses deux meilleures amies,  Hypocrisie et Arrogance.
 
« Alors ? Qu'en est-il ? »
 
Luka décida que cela ne servait à rien de remettre à sa place un lycéen, encore moins un lycéen dont on ne connaissait rien.
Le jeune garçon dégagea ses yeux d’un mouvement de tête, tandis que Luka affichait un sourire poli à l’inconnu :
 
« Tu dois être le nouveau que j’ai entendu arriver tout à l’heure. Belle entrée. Ravi de faire ta connaissance. »
 
Une atmosphère pensante semblait avoir envahis le couloir, comme l’impression désagréable d’être épier. L’Italien détestait cette sensation, il chercha rapidement qui dans le coin pouvait bien les observer au point que ce regard devienne lourd et omniprésent : Bien sur tout le monde les regardait, on leur jetait des coups d’œil, on chuchotait : « Qu’est-ce qu’un membre des NVK faisait avec un nouveau visiblement barré ? »
Mais rien qui pouvait provoquer ce frisson. A Rakishou, on savait détecter la magie, on en était entouré, ce n’était pas comme dans la vraie vie, il regarda son interlocuteur, tout trace de sympathie avait quitté son visage, et il sorti une cigarette.

Il allait sortir son briquet, lorsqu’un groupe de fille de seconde année se précipita vers lui pour lui proposer de l’aide, bousculant l’interlocuteur de Luka, couvrant de nouveau son œil.
 
Tout alla alors très vite. La sensation disparut, et Luka fit rapidement le lien : Ce mec était forcément un magot, et il se croyait plus malin que les autres. il rangea sa cigarette, attrapa le jeune homme par le bras et l’entraina à l’écart :
 
« Toi, ne t’avise pas de recommencer si tu ne veux pas finir étaler dans un coin. On n’est plus dans ta cours de récré ici, tu ne fais plus ce que tu veux. »
 
Luka ressorti son paquet de clope et en grilla une. Il était redevenu calme et avenant comme à son habitude :
 
« Viens je vais te montrer les dortoirs. A propos, je m’appelle Luka Valence, cycle universitaire Carreau. Toi c’est Haiko si je ne m’abuse ? »
 
Il tira sur sa cigarette et laissa la fumée s'élever lentement.

Désolée, j'ai mis un temps fout, reprise au lycée oblige... J'espère que cela te conviendra.

_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...
Revenir en haut
Classe Carreau
Fuyuki H. Lawford
Inscrit le: 21 Avr 2012
Messages: 131
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Carreaux
Sexe: Masculin
Points MS: 661
MessagePosté le: Sam 5 Mai 2012 - 19:21    Sujet du message: Nouveau départ [Luka] Répondre en citant

Haiko n'avait pu retenir un sourire quand il s'aperçut que son interlocuteur n'avait pas remarqué son petit manège avec son œil. Il se plongea dans l'esprit de l'homme. Un habitué des déclarations sans doute. Haiko n'avait pas sa confiance, c'était même largement le contraire. Ce garçon sentait l’incursion d'Haiko, mais il n'avait pas deviné sa culpabilité. Ce dernier surveillait aussi l'esprit des gens autour, mais celui qui se tenait en face de lui en avait un fascinant. Il se désintéressa totalement des autres pour se concentrer dessus. Il allait poursuivre son enquête quand il fut percuté par un fille pressée d'apporter son concours au garçon devant lui. En l'espace d'une seconde, le visage d'Haiko exprima un message très clair. « Si tu t'avise de me bousculer de nouveau, je te glacerai jusqu'au sang ». Mais il reprit rapidement un masque souriant, comme s'il ne s'était rien passé. Il rajusta son chapeau. S'il y avait une chose qu'il n'aimait pas, c'était qu'on le brutalise hors des combats.
Mais il n'en avait pas fini apparemment. Le jeune homme qu'il avait abordé le prit par le bras et l'entraîna dans un coin. Sa poigne était ferme, Haiko en déduisit qu'il devait être un combattant, en tout cas, il ne devait pas pratiquer la magie. Haiko encaissa l'avertissement sans broncher. Il toussota à cause de la fumée, il n'aimait pas ça et son corps non plus. Après tout ce n'était rien de plus que des matière chimiques ayant pour vertus de ravager les poumons. Il rabaissa un peu son chapeau, et eut un sourire à glacer le sang.


Vous avez remarqué ? Moi qui pensait que vous étiez du même niveau que ces filles qui vous courent après. Pas une dans ce hall n'échappe à la règle, vous êtes un charmeur. Vous êtes la personne la plus intéressante de ce hall, mes félicitations. Oh, je parle de votre esprit bien sur. Mais soit, je vais vous laisser en paix pour le moment.

Une banale tentative d'intimidation. Haiko ne doutait pas du fait que ce garçon allait sans doute l'encaisser sans broncher. Il adopta un léger sourire, comme un ricanement. Il fut content que l'autre se présente à son tour, il n'aurait pas besoin de se répéter. Haiko sorti son carnet et écrivit ce nom, en prononçant chaque syllabes au fur et à mesure.[/u]

Alors... Lou-ka... Va-len-che. C'est italien ? En tout cas c'est un bien joli nom.

Avec le ton neutre qu'il avait employé, impossible de savoir si Haiko était ironique ou non. Il suivit Luka, mais marqua un léger arrêt quand il passèrent au niveau de la fille qui l'avait malmené à l'instant. Son sourire à glacer le sang revint quelque secondes, le temps d'un phrase, prononcée lentement, d'un ton glacial.

La moindre de choses quand on percute quelqu'un est de présenter ses excuses, même si on n'a d'yeux que pour l'autre, votre négligence pourra vous coûter cher à l'avenir.

Si Luka avait apparemment ignoré la provocation, la fille elle, blêmit et s’éloigna rapidement. Le même sourire excessif adressé à Luka revint instantanément et Haiko prit un ton joyeux et chaleureux.

Je vous remercie Luka, les bonnes manières ne sont apparemment pas toutes mortes dans cette école. Je craignait de n'avoir fait le mauvais choix en venant chez les carreaux mais en définitive je pense que je vais m'amuser ici.

Haiko sifflota dans les couloirs, saluant les élèves qu'il croisait en levant son chapeau. Il prenait un malin plaisir à faire claquer sa canne à intervalle régulier, tel un métronome ambulant. Prenant en compte le froid qu'il y avait entre lui et Luka, il décida de commencer une discutions. Une de ces discutions ou son interlocuteur ne pourrait y échapper. S'il répondait, alors ça serait une discutions normale. Mais s'il décidait de ne pas donner de réponse, alors Haiko continuerai, considérant les silences de son interlocuteur comme une réponse. Il décida de commencer avec un sujet simple.

Alors Luka, vous êtes dans cette école depuis longtemps ? Vous vous y plaisez ?

Pour Haiko, c'était le sujet bateau par excellence. Et il pourrait peut-être en apprendre plus sur son interlocuteur, tout était bon à prendre. Plus il connaîtrait de choses à son sujet plus il pourrait avoir d'influence sur lui. Mais il était vraiment peu aisé de se rapprocher de quelqu'un en le vouvoyant. Il s'arrêta devant une toile contre un mur, sensé représenter la mort.

Tout simplement magnifique... Oh, désolé, continuons!

[b]Il n'avait pas spécialement aimé la peinture, mais le mélange des nuances sombres avaient attiré son attention. Il aimait ce qui était sombre, ou teinté de rouge, toutefois, pas au point de faire couler le sang.

_________________
Revenir en haut
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Lun 7 Mai 2012 - 18:20    Sujet du message: Nouveau départ [Luka] Répondre en citant

Luka dévisagea Haiko avec un léger sourire. Ce garçon, bien qu’étrange, lui plaisait, il ne semblait pas impressionner le moins du monde par la prestance du jeune blond, et allais même jusqu’à oser une menace voilée.

« Sicilien » répliqua-t-il, signifiant par la que l’amalgame n’était pas à faire, et qu’un peu de précision était la bienvenue. Il écrasa sa cigarette dans un petit cendrier portatif et jeta le mégot dans une poubelle avant d’entrainer son invité à la vue de tous, en direction des dortoirs.

Ils quittèrent leur coin reculé pour revenir en pleine lumière, la jeune fille qui avait bousculée Haiko précédemment trainait encore dans le couloir, et malheureusement pour elle, se retrouva sur leur passage. La ballerine, car c’était désormais le surnom que Luka réservait à Haiko, la faute à sa manière particulière de se déplacé avec l’agilité d’un chat, était visiblement bien décidé à réglé le différend qui l’avait fait découvert.
L’excentrique envoya la gêneuse sur les roses d’une simple tirade glaciale. Le jeune sicilien ne releva pas, mais il se promit de retrouver la fille plus tard et de lui faire oublier l’incident.
Le masque revient naturellement, sous la forme d’un sourire factice sur les lèvres d’Haiko, et bien évidement, le gamin n’était pas capable d’en rester là et de la fermer une bonne fois pour toute :

« Je vous remercie Luka, les bonnes manières ne sont apparemment pas toutes mortes dans cette école. Je craignais de n'avoir fait le mauvais choix en venant chez les carreaux mais en définitive je pense que je vais m'amuser ici. »

« Ce n’est pourtant pas les bonnes manières qui vous étouffent, cette fille n’a pas eu le temps de s’excuser, peut-être l’aurait-elle fait. J’espère que vous vous amuserez quand même. Malgré nous. »

Ce fut les seuls mots que Luka daigna adresser au nouveau venu pendant un long moment. Il y avait une règle à ne pas enfreindre à Rakishou… On ne brutalisait pas une fan du NVK. Jamais jamais. Encore moins sous les yeux d’un de ces membres. Mais il ne pouvait pas savoir, et Luka était du genre magnanime, ça lui jouait souvent des tours, mais s’en prendre à un ignorant le répugnait, il laissa donc couler…
Ils marchaient en silence depuis un moment, seule le bruit régulier de la canne d’Haiko sur le sol brisait un tant soit peu celui-ci. Pas qu’il y ait une tension particulière entre eux. Plutôt de l’indifférence. Luka n’avait aucune affection pour la ballerine, et celle-ci était visiblement trop préoccupée par sa personne pour songer à autre chose. Il décida cependant de briser le silence avec un sujet banal parmi tant d’autres, le genre que l’on sort pour donner le change. Un semblant de relation. Bref, un truc pour casser la glace quoi.
Luka n’aimait pas répondre aux questions, il préférait les poser. Question de techniquement, comme je vous l’ai dit, Luka est un excellent politicien, suffisamment habile et intelligent pour savoir qui trop parler était mauvais. Mais que se taire l’était tout autant. Car pour obtenir des réponses, il fallait en donner. C’était ainsi que ça marchait, se fermer comme une huitre amènerai l’autre à se fermer également c’était inévitable. Hors autant en profiter d’avoir Haiko sous la main pour en apprendre un maximum. D’autant plus que le blond se sentait responsable des carreaux, en savoir un maximum sur ses camarades lui permettait de leur garantir un minimum de marge de manœuvre, et de couvrir au mieux leurs bêtises.
Et qu’il le veuille ou non, Haiko était un carreau. Il se détendit à cette idée et sourit :

« Depuis un moment oui. J’y ai ma place, c’est déjà ça »

Haiko ne semblait pas l’avoir écouté, perdu dans la contemplation d’une toile. Toile qui laissait Luka particulièrement indifférent.
Mais le blond s’en fichait, du moment que la ballerine répondait à sa question :

« Et vous ? Qu’est-ce qui vous amène à Rakishou ? »

Ils passèrent devant une salle de classe où des filles nettoyaient consciencieusement. Toute s’inclinèrent avec un cœur de :

« Luka-sempai ! »

Le cœur des vierges. Luka leur offrir un de ces plus beau sourire, avant d’entrainer Haiko dans l’escalier, direction les dortoires.

_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...


Dernière édition par Zack Blitz le Ven 18 Mai 2012 - 13:32; édité 1 fois
Revenir en haut
Classe Carreau
Fuyuki H. Lawford
Inscrit le: 21 Avr 2012
Messages: 131
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Carreaux
Sexe: Masculin
Points MS: 661
MessagePosté le: Mar 8 Mai 2012 - 20:14    Sujet du message: Nouveau départ [Luka] Répondre en citant

Il aimait déjà bien cette école, à quelques détails près, cela va de soi. Il marchait à la suite de Luka, docile, cependant son « attaque » vis-à-vis de la fille qu’ils avaient croisée soulignait la précarité de ce calme. Que venait-il faire dans cette école ? Hum… Il n’avait pas envie d’en parler mais s’il fallait passer par là…
 
Ce que je viens faire dans cette école ? Je répondrais bien que j’ai simplement envie d’apprendre à me battre, mais c’est sans doute plus que cela. En fait, ça doit être la première fois que je discute avec des gens dont le premier réflexe lors d’une discussion est d’être franc, et non de maintenir une façade afin de me tromper… Enfin, il en subsiste un ou deux, mais on ne peut y échapper. Moi-même me montre très méfiant et donc peu franc. Cela répond à votre question ?
 
S’il avait répondu sincèrement c’était bien parce qu’il ne voyait pas le problème. Il ne répondrait pas aussi franchement à toutes les questions. Il passèrent devant une classe, toutes les filles présentes saluèrent Luka et l’ignorèrent royalement. Il s’en moquait, en échange, il les ignorerait aussi. Il s’engagea dans l’escalier à la suite de Luka. Il poursuivit la conversation.
 
Tu es un vrai tombeur pas vrai ? Je me demande bien combien de cœurs as-tu brisé jusqu’ici. Et le tiens ? Est-il brisé ? Les personnes aussi indifférentes que toi ne peuvent avoir un cœur qui ait été épargné par la souffrance. J’ai raison non ? Ou alors je ne t’inspire que de l’ennui.
 
S’il avait vu juste pour son cœur, il avait sans doute touché un point sensible, et devrait être sur ses gardes. Il compatissait, mais la souffrance fait avancer, c’est un fait.  Il était passé du vouvoiement à un tutoiement plus familier. Il scruta le visage de Luka, guettant la moindre réaction suite à son constat. Il espérait juste ne pas avoir touché de corde trop sensible. Arrivant en haut de l’escalier il dut s’arrêter, commençant à s’essouffler, après tout ils avaient enchaînés une marche rapide avec quelques étages, alors pour lui qui était tout sauf un athlète c’était éprouvant. Entre deux halètements il balbutia :
 
Ah… Faisons… Un court… Arrêt… Je ne suis… pas sportif.
 
Il prit appuis sur le mur, maudissant sa propre faiblesse. Encore un héritage de mes parents adoptifs… Songea-t-il, amère. Ceux deux-là l’avaient vraiment marqué, qu’il le veuille ou non, et plutôt en mal. Enfin, il était loin d’eux à présent. Il se calma un peu et se redressa.
 
Bon, désolé, continuons.
 
Il reprit sa marche, toujours en trainant sa valise, claquant sa canne sur le sol. Cette fois-ci il ne dit rien, si Luka voulait plus parler, alors il le ferait, mais Fuyuki ne relancerait pas la discussion pour le moment. Ils croisèrent un groupe de garçons, sans uniformes, manifestement peu commodes. Ils remarquèrent Fuyuki, de par sa tenue excentrique et par son visage qu’ils n’avaient jamais vu. L’un d’eux commença à toiser, et lâcha d’un ton dédaigneux :
 
Peuh ! Encore un nouveau ? Ils ne valent jamais rien, il ferait mieux de partir lui aussi. Eh toi ! Les carreaux ne sont pas un groupe de fillette.
 
Il haussa un sourcil, se demandant quels intérêts pouvaient bien tirer ces garçons en le traitant ainsi. Qu’à cela ne tienne, il n’allait pas se laisser faire. Il leva un peu son chapeau, et afficha un large sourire.
 
A qui le dites-vous ? Je suis occupé, mais nous pourrons toujours jouer une autre fois, d’accord ?
 
La phrase avait été lâchée sur un ton anodin, telle une banalité. Cependant, le sourire affichait clairement un sadisme à toute épreuve. Cela ajouté à son regard froid ébranla sérieusement la confiance des jeunes gens, mais ils n’abandonnaient pas, pour eux, hors de question de se laisser marcher sur les pieds par un nouveau venu, c’était une question de fierté.
_________________
Revenir en haut
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Dim 13 Mai 2012 - 13:44    Sujet du message: Nouveau départ [Luka] Répondre en citant

Luka sourit. Le jeune homme avait le sourire facile, et la douce naïveté d’Haiko l’attendrissait. Il était juste tomber sur des personnes franches, mais ici à Rakishou, la méfiance était devenue une qualité que les gens savaient apprécier. Et les fourbes, les traitres, les vendeurs d’informations pullulaient comme de mauvaises herbes. Mais Luka faisait partis de ces rares personnes encore franche. Pourquoi ? Parce qu’il n’avait pas besoin de mentir pour survivre.
 
La conversation aurai pu s’arrêter sur ces entres faits, un échange de banalité suffisant, qui remplissait parfaitement la tâche que la politesse leur imposait. Mais Haiko n’en avait visiblement pas fini avec lui. C’est dommage, le lien aurait pu se faire dans l’indifférence, mais il se ferait d’avantage dans la méfiance désormais.
 
Un Tombeur ? Sans doute, mais il ne le faisait par exprès, il se contentait d’agir dans le bon sens, et visiblement, c’était si rare que beaucoup de jeune filles en avait après lui et son sourire. Combien de cœur ? Aucun. Aucune de ses fans n’avait el moindre espoir, elle se contentait de l’aimé de loin. Mais jamais il ne les avaient fait espéré en vain, sa conduite de gentleman et son respect envers la gente féminine était quasi légendaire à Rakishou. Luka était bien le seul  pour lequel aucun fille n’avait pleuré. Elles savaient toute que Luka n’avait jamais été un cœur à prendre…
Il tiqua à la question suivante, à peine visible, un tressaillement au coin des lèvres, un voile devant les yeux. Une seconde pas plus. Mais il ne doutait pas qu’Haiko l’est remarqué, l’excentrique avait  cette aura d’observateur. Le Sicilien hésita entre la franchise et le mensonge. Il opta pour une demi vérité comme toujours. Luka ne mentait pas… il oubliait par inadvertance…
 
« On a tous ses blessures passés. Mais comme leur nom l’indique c’est passé, c’est ce qui fait de nous des hommes, il ne faut pas l’oublier mais il faut en tirer ce qu’il y a de meilleur pour avancer. Vivre dans son passé, c’est mourir à petit feu. » répondit-il pensif.
 
« Je suis désolé de te paraitre indifférent, reprit-il, mais tu ne m’inspire aucune sorte de tendresse ou d’intérêt quelconque.  C’est comme ça. »
 
Il lui sourit. Simplement. Sans fioriture. Sincèrement. Parce que la guerre interne qu’il menait contre la ballerine était idiote, parce qu’elle ne lui ressemblait pas.
 
Bizarrement, le tutoiement ne le choqua pas, il continuait à gravier l’escalier lorsque le lycéen demanda une pause. Il faillit rire. Ce mage, quel sacré numéro ! Il était bien faible, mais il apprendrait !
C’était en partie pour ça que Luka détestait les mages : Il avait du passé des heures et des heures à s’entrainer, à se maitriser, à maitriser son arme et son corps. Des heures, des jours, des années. A Rakishou peu d’Arme ou de Combat étaient capable de le battre. Mais les mages… Il ne possédait rien qui puisse l’en préserver, et ça, ça l’agaçait énormément.
 
L’étudiant s’arrêta donc quelques instants, savourant de manière parfaitement sadique, le rare moment où les magots étaient en position de faiblesse, oui c’était mal, mais que voulez-vous… Personne n’est parfait. Puis ils repartir en silence. Haiko n’avait visiblement plus envie de briser la glace, et Luka allait se décider à faire un effort, lorsque les voix de trois s’élevèrent dans le couloir, agressive, et dépourvu d’intelligence.
 
« Peuh ! Encore un nouveau ? Ils ne valent jamais rien, il ferait mieux de partir lui aussi. Eh toi ! Les carreaux ne sont pas un groupe de fillette. »
 
Luka tressaillit. Il détestait que les siens manquent de respect aux gens. C’était une chose sur laquelle le sicilien était connu pour être extrêmement intransigeant. Il craignait qu’Haiko ne soit déstabilisé par cette attaque soudaine, mais il n’en fut rien, l’adolescent avait de l’assurance. Il ferai un bon Carreau. Le yo-yo de Luka apparut dans sa main, montant et descendant le long de son fil dans un chuintement feutré.  Ce jouet était la clé de la réputation de Luka. Beaucoup souriaient lorsqu’il le sortait, s’imaginant une blague. Mes plus malins pensaient à une diversion.  Ce n’était qu’après l’avoir vu se battre que le frottement discret du métal le long du fil éveillait chez eux un frisson d’effroi.  Les trois garçons, déjà déstabilisés par la répartie d’Haiko, pâlirent de plus belle.  Il méritait une correction, mais il n’avait pas envie de se battre, il n’aimait pas ça.
Le yo-yo disparut et il s’adressa à l’excentrique avec humour :
 
« Je te présente nos fillettes Rihaki, Gunji, & Akuro, on a un peu de temps et j’ai envie de fumer, amuse toi un peu, on repartira après »
 
Avoir l’autorisation de se battre de la part de Luka était rare, très rare, il était connu pour faire la police, mais il en avait marre de l’irrespect, il était temps que quelqu’un file une bonne raclés aux petites joueurs de bac à sable qu’étaient certains Carreaux.



Cette fois-ci je trouve pas mon post supra bien, mais bon !

_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...


Dernière édition par Zack Blitz le Ven 18 Mai 2012 - 13:32; édité 1 fois
Revenir en haut
Classe Carreau
Fuyuki H. Lawford
Inscrit le: 21 Avr 2012
Messages: 131
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Carreaux
Sexe: Masculin
Points MS: 661
MessagePosté le: Dim 13 Mai 2012 - 20:18    Sujet du message: Nouveau départ [Luka] Répondre en citant

Fuyuki avait écouté la réponse de Luka avec beaucoup d'attention, et ce léger changement d'attitude, bien que fugace, qu'avait eu Luka ne lui avait pas échappé. Il allait peut-être creuser cette piste. Mais pour le moment, un problème lui faisait face, trois pour être exact. Des problèmes nommés « Jeunes en quête de domination ». Apparemment Luka lui laissai carte blanche. Il s'avança donc un peu, souriant, comme un garçon à qui l'on donne un jouet. Il parla d'une voix rieuse, plus fluette que d'habitude.


Enchanté ! Moi je suis Fuyuki. Je vous remercie de jouer avec moi en ce bel après midi.


Il fit une petite révérence. Cette fois, l'un des garçons perdit son sang froid, l'attitude de Fuyuki était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Il fit apparaître une simple épée, négligeant ses compagnons, il était persuadé de pouvoir gagner. Il fit une feinte sur le côté, comme Fuyuki esquissait une esquive le garçon acheva son mouvement droit sur la tête de Fuyuki. Il n'y eu aucun bruit, seulement le chuchotement de Fuyuki à l'oreille de l'attaquant, glacial.


Let's play.


Il effleura le dos du garçon, personne ne vit quoi que ce soit. Mais le garçon se raidit et trembla de tous ses membres. Dans un accès de rage, il donna un coup en arrière, atteignant l'un de ses compagnons a l'épaule. Ce dernier poussa un cri de douleur et recula.


Mais qu'est ce que tu fous?


Quand à Fuyuki il était retourné à sa position initiale. Pour le moment, l'un des trois ne pouvait plus se battre, l'autre claquait des dents et tremblait comme une feuille. Le dernier était bien vaillant. Il fit apparaître un bel arc en argent, et ayant déjà préparé une flèche, visa Fuyuki. Ce dernier Ricana.


Vous pensez avoir la moindre chance ? Le travail d'équipe n'est pas votre fort, alors contre un mage...


Une lueur passa dans les yeux du grelottant. Il fit un signe à son équipier qui lâcha la flèche, qui se planta dans un mur, tout près de Luka. Fuyuki était déjà derrière lui, alors qu'il allait toucher l'archer, il vit au dernier moment l'attaque de l'autre. Il se téléporta de nouveau un instant trop tard et se retrouva près de Luka, se tenant le front. L'attaque avait ouvert une entaille au dessus de son œil gauche, et sectionné la mèche de cheveux qui le masquait. Il enleva sa main, visiblement mécontent. Son œil se mit à luire.


Pas mal... Je ne joue plus. Je vais vous geler jusqu'au plus profond de votre être.

S'il y avait bien une chose qu'il détestait, c'était bien que l'on abîme son apparence, que ce soit les cheveux ou les vêtements. Il se redressa manifestement décidé à en finir. Mais cela n'allait pas être simple. Le grelottant se remettait déjà de ses blessures et celui qui était blessé ne l'avait été que par chance. Ce denier délaissa ses coéquipiers pour s'engager dans un couloir, sans doute pour l'infirmerie. Fuyuki avait perdu toute trace d'émotions sur son visage. C'était l'une de ses premières expériences de combat réel. Si ces deux là n'avaient qu'un capacité de réflexion plus que limitée, ils savaient néanmoins se battre. Heureusement que Fuyuki pouvait compter sur l'avantage naturel des mages face aux combattants. Il fit un geste de la main et des éclats de glace apparurent pour filer droit sur ses adversaires, qui parèrent ces projectiles plutôt aisément. Mais ce n'était qu'un début. Une couche de glace prenant naissance aux pieds de Fuyuki commença à recouvrir le couloir. L’épéiste passa à l'attaque malgré la faible adhérence du sol, mais il manqua Fuyuki qui était parti derrière l'archer. L’épéiste glissa et s'étala dans le couloir. L'archer n'eut pas le temps de changer d'angle de tir que des pointes de glaces sortirent du sol touchèrent sa gorge, laissant couler filet de sang. Fuyuki lui chuchota à l'oreille.


Au moindre mouvement je t'ôte la vie, compris ? N’essaie même pas de ruser, j'aurai toujours un coup d'avance.


Ce qui était vrai, son œil lui permettait de lire leurs esprits, dès qu'il choisiraient de faire quelque chose, Fuyuki le saurait aussi et agirait en conséquences. Il délaissa l'archer pour faire face à l’épéiste. La température de la pièce était glaciale. Sa colère était déjà passée, et il avait décidé de jouer avec les nerf du dernier. Une pointe de glace apparut dans sa main, il la posa contre la gorge de l'archer. Il parla d'une voix claire, implacable.


à présent, il va falloir faire un choix. Voici ce que je te propose : Sois tu te tranche la gorge, sois je lui tranche la gorge. Compris ? Alors va-y, fais ton choix.


L'épéiste en resta coi. Que choisir ? Sa vie ? Ou celle d'un camarade. Et apparemment Fuyuki ne plaisantait pas. Il resta au beau milieu du couloir à hésiter. C'était très petit de la part de Fuyuki, mais s'il voulait gagner, il n'avait trente-six solutions. Mais son plan si génial soit-il avait un facteur imprévisible qui pourrait tout changer, un grain de sable dans l'engrenage en quelques sortes : Luka. Il n'allait sûrement pas ôter la vie à quelqu'un ici même, aussi il s'interromprait à temps.
_________________
Revenir en haut
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Ven 18 Mai 2012 - 13:42    Sujet du message: Nouveau départ [Luka] Répondre en citant

Il n’avait pas bougé. Pas un centimètre lorsque la flèche était venue se planter en vibrant à trois doigts de sa tête. Pas bougé non plus lorsque Fuyuki avait sorti l’artillerie lourde, ou que Rikari avait pris la tangente… Le Sicilien n’avait pas cillé de toute la lutte, parfaitement indifférent au résultat final. Seulement intéresser par la mécanique du combat. Il termina sa cigarette avec la désinvolture qui était la sienne et passa la main sur sa nuque. Il avait pris son temps pour la finir, de manière à laisser Fuyuki terminer ses petites affaires et lui faire l’inventaire de ses compétences. Éventail de magie fort intéressant, un cocktail particulièrement dangereux. Cette capacité à fouiller l’esprit, combiné à un mage de glace, capable en plus de cela de se téléporter. Non vraiment, Haiko était un adversaire appréciable. En plus d’être ingénieux et d’avoir un certain sens de la formule et de la mise en scène…
Mais tout cela ne servait qu’à une chose : il détestait vraiment les mages et leurs capacités spéciales qui ne demandaient pour ainsi dire, que d’être bien né. Voilà ce qu’était les mages, le mélange ingrat d’un coup de bol et de mère nature.

C’était souvent ainsi que le NVK procédait quand il avait besoin d’information… Un combat rapide en disait plus qu’un long discours. Surtout que dans un discours tout le monde peut mentir. Les gestes eux, ne trahissent pas la pensé, seulement celui qui essai de la dissimuler.

Le blond ferma les yeux, profitant de la sensation que lui procurait la nicotine, puis il écrasa son mégot et le jeta dans une poubelle à quelques mètres de lui. Puis, pas gêné le moins du monde il s’avança vers les combattants, et applaudit poliment.

« Joli, un peu long sans doute » fit-il sur le ton de la conversation, un sourire aux lèvres.

En interrompant ainsi la prestation d’Haiko, le blond lui signifiait qu’ici, il ne faisait pas encore ce qu’il voulait, et affirmait une certaine suprématie chez les Carreaux, comme un César qui déciderai ou non de la mise à mort du vaincu lors des jeux du cirque. Il cru distinguer comme un éclat de soulagement dans les yeux d’Akuro et Gunji.

« Tiens tu as perdu ça en court de route » ajouta-il  sur le ton de la conversation, en tendant à Haiko une mèche de cheveux blancs qui lui appartenait sans aucun doute. Puis il s’approcha des deux mauviettes qui restaient, vu que leur chef avait filer à l'anglaise, et les détailla des pieds à la tête comme on regarde un veau prêt pour l’abattoir :

« Le respect Messieurs, et votre plus cher allié, car tout le monde n’est pas aussi magnanime que notre nouveau camarade : Fuyuki Haiko. Mais des excuses suffiront je pense ? »

Il toucha du bout des doigts la glace, appréciant la fraicheur et le touchez lisse de l’eau gelée. C’était beau, ça, il ne pouvait le nier. Puis, il se tourna vers Haiko, en quête d’une réponse :
Oui, les excuses se devaient d’être suffisantes, la ballerine n’avait pas le choix, un caprice de sa part ne serai pas la bien venu, c’était l’occasion pour lui de prouver qu’il savait ce que Carreau signifiait : S'adapter. La philosophie Carreaux entière reposait sur un subtil système d’adaptation. S’adapter pour éviter les tracas inutile et en venir rapidement aux faits. S’adapter pour ne pas se créer d’ennemis inutiles, seulement des alliés potentiels. Luka offrait à Haiko un cours accéléré sur le mode de vie qui était le sien depuis plus de deux ans.

A ce stade c’était presque lui faire une fleur. Mais Luka ne pensais pas comme ça. Il attendit la réaction de l’excentrique. Accepterai-t-il l’autorité voilé de l’étudiant ? Ou tenterait-il envers et contre tout logique de s’affirmer contre lui ?
 


Super court, mais je t'avoue que j'étais bloqué :/

_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...
Revenir en haut
Classe Carreau
Fuyuki H. Lawford
Inscrit le: 21 Avr 2012
Messages: 131
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Carreaux
Sexe: Masculin
Points MS: 661
MessagePosté le: Ven 18 Mai 2012 - 23:08    Sujet du message: Nouveau départ [Luka] Répondre en citant

Il savourait pleinement le désarrois de sa victime quand Luka intervint. Fuyuki se doutait que cela se terminerait comme cela, aussi ne fut-il pas trop déçu. Il ne récupéra pas sa mèche de cheveux, après tout, que pourrait-il bien en faire ? Il hésitait quant à la marche à suivre... Il n'y avait rien de menaçant dans la voix de Luka, mais l'injonction était claire. De plus Fuyuki était un nouveau dans cette école tandis que Luka y avait sa place depuis plus longtemps. Pour couronner le tout Fuyuki ne pouvait se permettre de se mettre à dos la totalité de la gente féminine de l'école, non pas pour des motifs amoureux, il aspirait seulement à une certaine tranquillité. Tranquillité qui ne serait brisée uniquement selon son bon vouloir. La glace disparut de la pièce. Mais Fuyuki n'avait pas encore terminé.

Très bien, des excuses suffirons, après tout, je reste un parfait gentleman. Mais... Il me reste un détail à régler.

Il inspecta de fond en combles l'esprit de Gunji et Akuro, perçant tous leurs secrets, violant tous leurs souvenirs, assimilant leurs caractères. Il eu un rire supérieur.


À présent, je vous connais dans les moindres détails, j'ai mis à nu votre esprit, alors la prochaine fois que nous nous croiserons je vous souhaite d'être un peu plus refléchi. Mais rassurez-vous, cette fois-ci je serai bon prince.


Il ne mentait sur aucun point. Mais avait occulté quelques détails. Les deux carreaux partirent sans demander leur reste. L'oeil de Fuyuki fut recouvert par un voile blanc. Il mit sa main sur ce dernier. Son œil était devenu temporairement exsangue. Cela était du à une utilisation excessive de son pouvoir. Il avait fouillé et integralement analysé leurs esprits, aux deux, et son œil ne l'avait pas supporté. Il se tourna vers Luka.


J'en ai trop fais, mais ces deux là ne devraient plus me poser de problèmes. Si seulement l'un de ces idiots ne m'avait pas coupé la mauvaise mèche de cheveux... Enfin, j'ai toujours mon chapeau. En tout cas je sens que je vais me plaire ici.


Sur ces mots, il ajusta son chapeau de façon à ce qu'il recouvre uniquement son œil gauche. Il souffla un peu. Sa cécité temporaire était toujours accompagnée d'une légère douleur. Il fit une révérence à Luka bras tendu vers le bon côté du couloir.


Bien, ce petit incident étant réglé et si tu me montrais les dortoirs ? Nous n'allons pas moisir ici tout de même.


Il suivit Luka, reparti dans le labyrinthe formé par les couloirs. Il allait devoir retenir tous ces chemins par cœur. Quelques petits repères seraient les bienvenus, mais a part quelques toiles ça et là il n'y avait pas grands choses. Il décida de continuer la discussion, comme si ce petit affrontement était des plus banals pour lui.

Eh bien... Ils sont tous comme ça ici ? Les journées doivent être bien remplies. Tu trouve que j'ai été lent ? Tu dois avoir raison, je ne suis pas habitué à me battre, en fait, c'est l'une des premières fois. D'habitude ma magie faisait fuir les potentiels adversaires.


Un peu court aussi, toutes mes excuses.


_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:43    Sujet du message: Nouveau départ [Luka]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment Carreau -> Dortoirs -> Dortoir des garçons Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.