FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Vous faites une carte de fidélité ?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment principal -> Infirmerie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2012 - 18:48    Sujet du message: Vous faites une carte de fidélité ? Répondre en citant

Et ben Alex, ça c'est du verrouillage rapide ^^ et Ozu, j'ai prévenu Hong qu'elle pouvait s'insérer dans le rp, c'est plus logique je trouve ^^


Elle finit aussi par s'endormir, mais peu de temps s'était surement écoulé car l'infirmière n'était toujours pas revenu et son remplaçant se rongeait les ongles en se demandant s'il ne s'était pas trompé dans les bandages. De son lit, elle le voyait s'agiter en tout sens, chose forcément bien désagréable quand on ne demande qu'a se reposer. D'une voix qu'elle voulait mourante, Seon lui demanda une boisson chaude - chose qu'il n'avait forcément pas ici - et il fut enchanté de déguerpir pour aller lui en chercher une. Un peu de calme ! Elle se redressa avec difficulté sur son lit pour observer l'étendu des dégats; bien : son épaule était masquée par un gros bandage qui l'immobilisait entièrement. Pas pratique ça. Son flanc avait subit le même sort, à croire que ce mec ne savait rien faire d'autre.

La joker siffla entre ses dents qu'en tant qu'apprenti infirmier il pourrait au moins avoir le pouvoir de la soigner instantanément. Ce mec ne sert à rien, se dit-elle comme une évidence avant de se rendre compte qu'Ozuki était toujours là. En meilleur état physique que moi, certainement, mais niveau mental... La boule sombre qui l'avait envahit tout à l'heure refit surface dans son estomac, remonta aux poumons pour l'empêcher de respirer convenablement. Ca m'exaspère ce sentiment ! La culpbilité fut reçut par une dose de colère qui fit faire un faux-mouvement à la demoiselle qui ne grimaça même pas. J'ai pas mal ? Il a du me shooter cet idiot... Ca expliquerait que je me sente vasouillarde. Sans même tenter de s'enfuir de ce lieu (sa tête lui tournait à cause des médicaments), elle allait donc tranquillement attendre que le temps passe.

.... Je m'ennuies.

Seon retourna une nouvelle fois sa tête vers Ozuki, se demandant si elle devait le réveiller. Pour lui dire quoi ? Certainement pas qu'elle s'excuse ! ... Alors quoi ? Elle ne voulait pas lui parler ! En guise de solution Seon éternua, et merd** j'ai choppé un rhume. Nouveau soupir. C'est là qu'elle eut une idée lumineuse pas forcément adapté à la solution pour s'occuper : répuérer son téléphone portable qui était dans son sweet et mitrailler le peu d'amis qu'elle avait de sms (l'infirmier l'ayant laissé en débardeur vu l'état du sweet). La Joker se pencha vers la chaise, un peu bancale car elle ne pouvait bouger qu'un bras, attrappa sa veste et tira un coup franc.
Mauvaise idée ! Le contenu de la poche se déversa sur le sol en plusieurs petits bruits qui, tous rassemblé, firent l'effet d'un vacarme.

- Rah chut !

Ses clefs, son téléphone, ses gants et des trucs plus ou moins utile (barre de céréale aux pruneaux, une mini balle, son mp4...) s'étalèrent sur le sol. Ca va le réveiller ! Et en effet, dans le lit d'à coté il y eu du mouvement...

Super, il est réveillé.

- Tiens, t'es toujours là. Dit-elle dédaigneusement en guise de salutation.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité


MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2012 - 18:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Sam 21 Avr 2012 - 23:36    Sujet du message: Vous faites une carte de fidélité ? Répondre en citant

 Un étrange rêve, une lumière éblouissante, du sang sur mes mains, encore et toujours du sang. Un vase qui chute, la lumière qui disparaît, entouré de ténèbres, j'avais froid, tout était obscure il n'y avait rien, à par moi et un autre moi... Ses yeux brillaient étrangement. J'avais l'impression qu'il pouvait me détruire en quelque seconde. Il avait un sabre, couvert de sang, dans la main droite. Quelques gouttes tombaient sur le sol. Une voix s'éleva dans les ténèbres.


-Tu ne peux plus faire marche arrière ! Il n'y a aucune repentance pour un fou tel que toi.


Étrange, ses lèvres ne bougeaient pas. C'était comme si cette voix venait d'autre part, pourtant je sentais bien que l'homme devant moi parlait. Sa voix avait l'effet d'un marteau, ce n'était pourtant qu'un rêve. Rien de plus, alors pourquoi est-ce que je me sentais si mal. Je compris rapidement que l'homme en face de moi était celui qui avait battus tous les autres. Durant les combats j'étais comme possédé. Mon corps se mouvait de façon à contrer mon adversaire, aucune pensée impure n'interférait avec mes mouvements. J'étais devenu un monstre. Pendant que je me lamentais sur mon sort, l'homme s'apprêtait à me tuer lentement.


Un bruit d'objet se fracassant sur le sol me sortit de ma torpeur. Je regardais le plafond blanc de l'infirmerie perplexe. Un bien étrange rêve, je sentis un grand froid dans mon dos. Je commençais à avoir du mal à respirer, l'attaque n'était-elle pas terminé ? N'avait-elle pas créé assez de ravage en moi ? Je me tournais vers le lit de Seon.


-Tiens, t'es toujours là.


Ça devait vouloir dire bonjour chez elle. Elle me fuyait je le sentais. Comme si elle avait quelque chose en commun avec moi. Depuis qu'elle avait vue le massacre et que je lui avais parlé de mon histoire son comportement était devenu différent. Elle devait forcément cacher quelque de lourd.


-Oui je suis encore là, pour moins longtemps que toi sans doute.


En effet, seul mon pied était blessé, quelqu'un l'avait bandé. Je regardais Seon, elle était dans un bien piteux état. Elle ne pouvait plus bouger l'épaule et encore moins son flanc. Tout deux étaient bandés. Je regardais le plafond, pourquoi j'avais du mal à reprendre le contrôle sur moi ? Pourquoi je me sentais mal psychologiquement. Je regardais Seon, non je la dévisageais tentant de savoir ce qu'elle cachait sur son visage.


_________________
Revenir en haut
Skype
Modérateur
Hikari Pyo
Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 438
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 245
MessagePosté le: Mer 25 Avr 2012 - 21:46    Sujet du message: Vous faites une carte de fidélité ? Répondre en citant

A nouveau, un doute le prenait. Avait-il bien dosé les produits anesthésiants, avait-il bien suivi les indications spécifiques aux deux patients de cette fin de matinée ? Une fois encore, Hikari se repassa mentalement les dernières heures qu'il avait passé à l'infirmerie, à la manière d'un film particulièrement bon qu'il aurait acheté en DVD après sa sortie en salle. Cela devait-être parce que l'infirmière Loralee s'était montrée particulièrement douce et professionnelle lors de sa première convalescence que l'élève de Coeur avait finalement demandé à devenir assistant auprès du personnel paramédical de l'académie. Ce n'était qu'hier qu'un secrétaire du proviseur l'avait fait convoquer pour un entretient, brr ... Ce même secrétaire qui le faisait venir pour lui rappeler qu'il n'avait pas assez de notes de duel pour le mois. Comme quoi l'attitude de ces bureaucrates étaient aussi impartiale que celle des magistrats infernaux du jugement dernier. Quoiqu'il en fut, l'entretient ne s'était résumé qu'à des formalités, au point que sa demande aurait été validée même sans avoir pris en compte la nature de son don magique. "Vous pouvez rejoindre les locaux dès maintenant" lui avait-on dit. Ah, on commence si tôt ?

Deux blessé avaient pris place dans la salle du dortoir depuis son arrivée dans la matinée : une fille, et un garçon. Tout deux avaient présenté des marques de coups, et la fille avait notamment due être opérée afin de pouvoir lui retirer un éclat de balle. A peine débarqué dans le milieu, Hikari s'était interrogé sur les circonstances qui auraient pu provoquer. En soupirant, on lui répondît par une histoire d'attaque de monstre, tout en laissant entendre que c'était la version des patients. Un silence glacial ayant suivit cet échange, le collégien prît la résolution de ne plus jamais poser de question entre ces murs blancs ...

C'était toute l'histoire. Mais maintenant que les deux infirmières en titre et que le médecin s'étaient éloignés, il était temporairement responsable de l'infirmerie et de tout ce qui pouvait s'y produire. Il s'était donc retranché dans le local à médicaments pour s'y inquiéter en boucle de la moindre bourde qu'il pourrait commettre ou avoir déjà commis. Les deux adolescents allongés avaient fini par s'endormir. Et si c'était à cause de la trop grande quantité d'antidouleur qu'il leur avait administré ? Ou alors ses bandages maladroits avaient fini par les étouffer ! Ou bien ...-

- Rah chut !

Le cercle vicieux anxiogène de l'ange infirmer fut rompu par l'éclat de voix ayant retentit de l'autre côté de la pièce. Ils se réveillaient ! Vite, qu'était-il prévu déjà ? Le repas ? Non, il était encore loin d'être midi. Par contre, on avait donné pour mission au Coeur de laisser systématiquement un verre d'eau plein au chevet des deux blessés. Des verres d'eau contenant une petite dose d'antidépresseurs dans le cas du garçon, lui avait rajouté une infirmière qu'il ne connaissait pas encore de nom, et qui venait de diagnostiquer l'élève.

- Les lits sont confortables ?

Les deux élèves purent admirer l'uniforme immaculé de la toute jeune infirmière qui se présentait à eux. Ah oui : infirmière, un détail dont Hikari n'avait pas l'habitude de se rappeler quand il commençait à penser à trop de choses en même temps. L'enfant avait pris la décision de commencer ses jours à l'infirmerie sous les traits d'une infirmière. Il s'était donné de très bonnes raisons : d'abord il ne voulait pas que madame Loralee sente qu'elle avait influencé les choix d'un élève. Ou bien, que les patients en général se sentaient plus à l'aide en compagnie féminine ... Secrètement toutefois, Hikari avait juste ressenti une folle envie de s’entraîner en situation réelle pour pouvoir porter à la perfection ce magnifique cosplay de maid ... Il déposa les verres sur les tables de chevet respectives des patients, mais « Aah ! Pardon » manqua de trébucher sur les effets personnelles de l'adolescente aux cheveux roses, quand il vint lui apporter le sien. Ce ne fût qu'après avoir déposé le verre « Aah ! Zut ! » qu'il ne tomba pour de bon sur ces même affaires, affaires qu'il entreprît de ramasser sans cesser de s'excuser. C'était bon, il devait avoir à peu près la Maid-Attitude.
_________________




Dernière édition par Hikari Pyo le Dim 6 Mai 2012 - 01:19; édité 1 fois
Revenir en haut
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Sam 5 Mai 2012 - 23:58    Sujet du message: Vous faites une carte de fidélité ? Répondre en citant

Elle avait tourné ostensiblement le dos au Coeur, bras fermement croisés sur sa poitrine. Je ne veux pas te parler, d'ailleurs je ne te répond même pas ! Elle l'avait entendu et seul un évasif haussement d'épaule indiquait qu'elle l'avait entendu; je crêve d'envie de te poser des questions mais je ne peux pas. Je... Seon resserra ses bras à s'en faire grincer les dents en retenant sa curiosité; elle le sait, si elle pose une seule question Mademoiselle Culpabilité va refaire surface ! Une seule et tout remonte ! Elle sentait son regard sur elle, il était pénétrant, lourd et dérangeant. Qu'il cesse de m'observer ! Il me cherche ! Depuis le début il me cherche celui-là ! Il ne peut pas être comme les autres ?! A simplement s'énerver normalement, à ne pas avoir de peurs stupides ?! Tout le monde à peur des chiens ! Pourquoi pas lui ?! Qu'il ait peur des arbres, tiens ! Sa mauvaise foi lui faisait du bien, elle se mit à lui en vouloir d'être lui, simplement lui et cela lui fit du bien. Seon put lentement désserer ses bras et se remettre droite sur son lit, son regard finit même par soutenir celui d'Ozuki. Provocatrice, elle semblait le défier d'oser dire un seul mot.

- Les lits sont confortables ?

Cette voix !! Une nouvelle fois elle fit un mouvement brusque et une nouvelle fois sa blessure s'agrandit (ça devenait une manie !). Seon ouvrit de grands yeux et d'instint elle se replia dans son lit. Lui ! Le gamin collant et bizarre d'halloween ! Le gamin qui peut lancer des éclairs ! Heu non, ce n'est pas lui, me suis trompée, ça c'est une fille. On se redresse, Seon se remit bien droite, un sourcil relevé, pour dévisager celle qu'elle avait prit pour le gamin collant. C'est la même voix mais pas le même corps, bizarre. Une soeur jumelle ? Ou il se travestit ? Je suis perturbée là.

- On dirait le mioche aux éclairs... C'est toi ? ... Nan c'est pas toi... T'es quoi au juste ? Lui demanda-t-elle, circonspecte.

Le pire fut qu'elle (ou lui ?) se mit à lui donner un verre d'eau en manquant de s'écrouler sur le sol. J'ai peur là. Seon voyait la balle de son furet à côté de la table de chevet, la gamine et l'eau... Mauvais mélange. Quand le verre fut posé la Joker lacha un soupir de soulagement. Ahahaha, trop tôt Seon ! Tu aurais mieux fait de le retenir ! La jeune infirmière roula sur la balle et s'écroula sur le sol, avec une certaine classe cependant qui rendait sa chute presque irréelle. Ouah ça c'est de la réception. S'ensuivit une scène digne du meilleur animé : la maid s'excusait à chacun de ses gestes tout en rangeant les affaires de Seon, pendant que cette dernière lui sommait de se la fermer et de laisser à leurs places ses objets.

- Touche pas à ça ! C'est à moi ! Tu vas péter un truc ! Mais tu vas te taire oui ?!!!! Je croyais que c'était un lieu calme ! Rend toi utile et va me chercher un thé !! Pas le mp4 il est sensible !

Digne d'un anime, j'vous le dis. Sauf que l'infirmière est en vérité un homme et le garçon raleur une fille, mais que voulez-vous, on est à Rakishou.
Seon ouvrit de grands yeux mi-énervés, mi-effrayés en la voyant prendre son mp4 extrêmement sensible. C'était un de ces nouveaux gadgets intégralement tactile, le genre design, classe et pas si pratique que ça. En effet, à peine l'infirmière l'avait telle prit tout en parlant (bougeant ainsi ses petits doigts dessus) que la machine se mit en marche, faisant retentir dans la pièce Roxanne, la version tango du film Moulin Rouge.
Seon se prit la tête entre les mains en se disant que la situation ne pouvait pas être pire... Mais ce n'était que le début, bien entendu.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:00    Sujet du message: Vous faites une carte de fidélité ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment principal -> Infirmerie Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.