FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki]

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Extérieur -> Parc de détente
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Dim 15 Avr 2012 - 15:50    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

Un apprentissage long... Et douloureux.
 

Au début, cela avait sembler être une bonne idée. Elle n'avait pas eu d'autre choix que d'accepter de toute manière. Mais ici, dans cette école, les choses était différentes, elle le sentait. Elle serra les dent en se rappelant ce qui était arrivé quelque jour plus tot, et grimaça sous le gout amer de l'échec.

Yuko était entrée à l'Académie depuis quelques jours seulement, à la fois rassurée de rencontrer des gens comme elle, et inquiète aussi, envahie d'un mauvais pressentiment.
Mauvais pressentiment qui c'était confirmé dès son arrivé: tout c'était très mal passé. A vrai dis si elle avait su, elle serai sans doute retournée massacrer des humains sans défense à la sauce Hukai plutôt que de venir ici.
Premier jour, première bagarre, elle c'était faite laminé: simplement, et proprement.

Elle shoota dans une pierre, l'envoyant troubler l'eau calme du lac. Elle regarda un instant les ondes rider la surface liquide et se détourna, pensive.

Ici sa force et sa vitesse ne suffisait pas, pas plus que ces techniques de combat. Pourquoi ? Parce que sur le plan force et technique dévastatrice elle était certes très avancée. Mais elle n'avais aucune connaissance réelle. Pas de bases, juste des réflexes. Et ici, l'instinct ne suffisait pas. Un élève à peu près douée arrivait à parer ces attaques alors qu'elle même peinait à esquiver et pour cause: jamais personne n'avais contre-attaqué dans la rue.

Elle envoya son poing dans le tronc d'un saule qui laissait paresseusement traîner son feuillage dans l'eau. L'écorce vola. Un morceau de bois entailla sa joue, elle regarda ses mains couvertes d'échardes et soupira:

"Même un stupide saule à raison de toi Yuko, t'es pathétique ma pauvre fille !"

La jeune yankee avait parlé à voix haute, après tout il n'y avait personne autour du lac pour le moment.
Elle allait réitérer son geste lors qu’à mis parcourt une goutte d'eau vient s'écraser sur sa joue. Elle s'immobilisa, le poing à quelques centimètres du tronc, et leva les yeux au ciel. Des nuages gris c'étaient amoncelés au dessus du parc, voilant le soleil qui brillait alors quelque minutes auparavant.

"Y manquait plus que ça" marmonna t-elle tandis que le ciel se mit à déversé son trop plein d'eau, comme pour la faire enrager.

Trempée, et passablement énervé la jeune fille commença à injurié copieusement ce ciel vicieux qui c'était mis en tête de la faire rentré au Bâtiment Carreau plus vite que prévu. Injure que nous ne répéterons pas ici par soucis de bienséance.
Attendez... Rentrer ? Tutututut. Elle était venu pour s'entraîner, et elle s’entraînerait ! Et après elle irait prend un chocolat et faire la sieste oui.
A peine avait-elle penser cela qu'elle retrouva le sourire, c'était un plan comme elle les aimait !

Elle s'avança vers le bord du lac et entrepris d'enchaîner quelques coups dans le vide. Ses gestes étaient brouillons, un peu désordonnés, mais plein de persévérance et de volonté. Yuko avait toujours été volontaire de tout manière...
La pluie faillit avoir raison de celle-ci tout de même, en moins de deux minutes, elle était trempée jusqu'à la moelle, frigorifiée, ses vêtements et ses cheveux gorgé d'eau pendant lamentablement et elle ne sentait déjà plus le bout de ses doigts.

Elle ignora superbement son corps gelé qui lui commandait de rentrer se rouler en boule sous une couverture et continua de frapper le vide.

Soudain, une ombre apparue derrière le tronc du saule qu'elle avait martyrisé quelques instants auparavant. Elle s'immobilisa. Son cerveau tournait à plein régime, réalisant dans le même temps que l'ombre en question l'avait sûrement entendu crier et rager après l'arbre, et qu'elle, elle n'avait rien remarqué. Elle hésita entre s'énerver contre l'inconnu, au risque de se prendre une nouvelle raclée, ou s'excuser platement du dérangement occasionné.

Après quelques seconde de débat interne, et face à un match nulle entre sa fierté et son instinct de survie, il fut convenu qu'elle ne dirait rien.

Silencieuse, elle regarda l'ombre s'avancer, et se maudit de n'être décidément pas capable de passer inaperçu...
_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Dim 15 Avr 2012 - 15:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Dim 15 Avr 2012 - 17:18    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

 Enfin ! J'avais réussi à mettre un terme à tous ces combats. Je pouvais maintenant dormir près du lac comme il me plaisait. En y réfléchissant, j'avais passé plus de temps à l'infirmerie que nulle part ailleurs. Tous ces combats m'avaient épuisé, je voulais seulement me reposer de longs jours couché près du lac, attendant la pluie. J'avais enfin le temps pour dormir à guise, à la fin des cours je me rendis dehors dans le parc de détente. Je repérai un saule assez près du lac, je m'installai dans un coin d'ombre sous l'arbre. Mes yeux rouges se fermèrent, mon corps devint lourd, ma respiration ralentit. Je m'endormais paisiblement, sous le ciel couvert par des nuages noirs. Ils allaient bientôt déverser une grosse quantité d'eau sur la région. Cette simple pensée me fis esquisser un sourire. La pluie tant espéré aller bientôt tomber et je serai dehors, rien de plus beau à mes yeux.


J'étais resté là de longues heures. Oubliant Ekos et sa recherche de gardien. Oubliant Seon et notre combat, oubliant l'heure qu'il était. J'étais plongé dans le même rêve depuis des années, moi entouré de ténèbres devant le corps de mes parents, un sabre à la main. Un rire tonitruant, le bruit du verre se fracassant sur le sol, puis plus rien. Jusqu'à ce que je me retrouvais devant mon traître de maître et que je mettais fins à ses jours. Je finis par me réveiller sentant quelqu'un frappait l'arbre.


"Même un stupide saule à raison de toi Yuko, t'es pathétique ma pauvre fille !"



Yuko, je ne connaissais personne de ce nom-là, une nouvelle sûrement. Plutôt agressive vus ces paroles. J'en conclus rapidement qu'elle devait être chez les carreaux. À vrai dire, ça m'importait peu, je n'avais que faire des luttes entre les classes. Je ressentais de la frustration dans sa voix, elle devait se croire forte en arrivant ici, mais elle était sûrement tombée sur un des malades qui étudiaient ici. Elle s'était donc fait mettre à sa place. Elle devait aussi être de la catégorie combat, enfin simple supposition. Je serai vite fixé ! Elle m'avait réveillé, elle allait devoir en subir les conséquences, j'étais de forte méchante humeur. Des gouttes commençaient à tomber du ciel. Elles me permirent de choisir la voie de la sagesse et de rester dans l'ombre.


"Y manquait plus que ça"



Hum, encore un adepte du beau temps, je ne compris pas vraiment ce qui me poussait à me lever. Si j'ai trouvé, les nombreuses injures qu'elle balançait dans le vent. J'en avais assez elle troublait mon repos ! Elle s'éloigna, tandis que je me levai. Elle était partie près du lac. Elle frappait un ennemi imaginaire, je repérai rapidement les défauts qui l'avaient certainement mené à la défaite. Elle n'avait pas de bons appuis, ses mouvements était lent et désordonnais. C'était une vraie débutante... Mais bon elle m'avait réveillé ! La pluie me trempa rapidement, j'aimais cette sensation. Je plaçai ma jambe gauche légèrement en arrière, tandis que ma jambe droite restait sur l'avant. Mon corps s'était tourné du côté gauche, ma main gauche soutenait un fourreau invisible alors que ma main droite était posé à la hauteur d'un pommeau. Le sabre en question apparu. La fille continuait de s'entraîner, je ne savais pas si elle savait que j'étais là. Visiblement non ! Elle continuait ses mouvements brouillons qui me faisaient plus pitié qu'autre chose.


Il était temps ! Je commençais à courir dans sa direction, elle eut pour seul réflexe de se retourner vers ma lame meurtrière. Je le savais, elle n'esquiverait pas ! Il fallait que je m'arrête ou, je tuais cette pauvre fille ! Après tout j'avais encore enfreins une règle simple. Pas de combat en dehors de l'arène ! Je ralentissais mon rythmes, il fallait que je m'arrête avant d'avoir sa tête entre mes mains en guise de trophée. En une fraction de seconde, j'arrêtai net ma course, ma lame était à quelque millimètre de son cou. Je fermais rapidement les yeux, enlevant l'objet mortel du cou de la fille, qui était plutôt mignonne. Le sabre revint au fourreau qui disparu entre mes mains. Je me retournais.


-Tes mouvements sont lents et désordonné, tu ne tiendras pas cinq minutes dans l'arène face à quelqu'un d'un minimum expérimentait.


Pourquoi lui avoir parlé ? Je n'en savais rien, elle était faible, mais la lueur que j'avais perçue dans ses yeux m'avait plu. Pour moi c'était une raison suffisante. Je regardais le ciel, la pluie continuait à tombait sur nous.
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Dim 15 Avr 2012 - 18:08    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

Tout ce passa très vite. Ou plutôt, Yuko vit la scène au ralentit sans qu'elle pu bouger un muscle.
Elle vit le garçon arrivé, -parce qu'il fallait se rendre à l'évidence, malgré ses yeux rouge qui lui donnait un air démoniaque, c'était bien un garçon, un peu plus âgé qu'elle sans doute- et deux secondes après il était à moins d'un pas d'elle...
Elle avait à peine eu le temps de penser ça que la lame décrivit une courbe en direction de sa gorge. Un battement de cil plus tard, il s'était arrêté, la lame à quelque millimètres de sa jugulaire. Elle retint son souffle et croisa le regard de son attaquant. Aucune peur dans les yeux de Yuko, juste de la résignation.

« Quand on n’est pas sérieux, on perd, c'est la loi des choses » pensa-t-elle.

Et ici, elle-même ne se prenait pas au sérieux tant sa faiblesse était visible. Le jeune homme lui tourna le dos. Partagée entre le soulagement et l'agacement, la jeune yankee resta silencieuse, toujours immobile. Elle s'attendait à ce qu'il s'en aille, comme il était venu, sans dire un mot et sans explication.

« Tes mouvements sont lents et désordonné, tu ne tiendras pas cinq minutes dans l'arène face à quelqu'un d'un minimum expérimenté. »

Elle du écarquiller les yeux sous le coup de la surprise. Non seulement l'avait attaqué sans raison, -enfin, il n'avait pas daigné la même au courant de ses raisons- et en plus il se permettait de lui faire remarquer sa faiblesse ? Mais qu'elle manque de tact ! Il se prenait pour qui ?!
Seul la démonstration de force à laquelle elle venait d'assister la dissuadait de remonter son genoux dans les bijoux de ce rustre. Ça, et le ton qu'il avait employé. Il ne se moquait pas, c'était une simple constatation. Et il avait raison. Elle sourit.

« Un conseil pour passer la barre des 5 minutes alors ? » demanda-t-elle.

Pourquoi est-ce qu'elle lui avait répondu ? Pourquoi lui avoir demandé ça ? Aucune idée. Elle se mit simplement en position neutre. Il pleuvait de plus en plus. Elle attacha ses cheveux mouillés et ferma brièvement les yeux. Elle adorait l'odeur de la pluie, et le bruit des goutte tombant sur le lac.  Elle se sentait bien.
A son poignet, son bracelet émit un bruit de clochette...
_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Dim 15 Avr 2012 - 23:39    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

La pluie nous trempait, je ne m'étais pas présenté, je ne comptais pas le faire. J'avais fait ma constatation, je n'attendais rien de plus. J'allais repartir, lorsque la fille sourit.


« Un conseil pour passer la barre des 5 minutes alors ? »


Qu'est-ce qu'il lui faisait croire que je l'aiderai... ? Elle m'avait réveillé, je m'étais vengé, pour moi c'était clair on n'avait plus rien à se dire. Je n'avais aucune envie de jouer avec elle, ça ne serait même pas amusant et j'avais décidé d'arrêter de me battre. Je ne sais pas pour qu'elle raison je me retournais vers elle, je plongeais mon regard de la siens. Je n'y découvris qu'une énorme soif d'apprendre. Elle n'étais pas du type arme, mais de type combat, elle se battait à mains nues et lorsque je l'avais attaqué, aucune arme n'est apparues. Jouais au prof serait peu- être amusant. Je regardais la jeune fille qui se tenait devant moi. Elle était certainement plus que moi. Elle n'étais pas très grande, elle était plutôt fine. Elle était vêtue d'une jupe assez longue et d'un haut certainement un peu petit laissant son nombril visible. Ses cheveux était long et brun. Mais ce qui m'attirait le plus chez elle s'était son regard, ses yeux était légèrement dorés, ils étaient tout simplement magnifiques. Ils exprimaient sont envie d'apprendre par leur simple lueur.


Après tout, je n'ai rien à perdre, je vois dans tes yeux que tu désires apprendre. Si tu le souhaites je veux bien être ton « professeur ».


Je la regardais dans les yeux attendant une réponse, je jouais avec ma bague comme à mon habitude, j'espérais qu'elle ne le remarque pas. La pluie tombait plus forte, j'étais heureux je me sentais bien, mais rien n'apparaissait sur mon visage dénué de sentiment. Je regardais le ciel déversant ses trombes d'eau sur nous, attendant une simple réponse.
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Lun 16 Avr 2012 - 02:35    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

Ses yeux rouges vinrent se plongé dans ceux doré de la jeune fille. Elle avait l'impression d'être passé au rayon X par ce garçon, scruté, sondé de la tête au pied. Mais elle ne se sentait pas mal à l'aise. Rien ne pouvait mettre Yuko mal à l'aise. Elle pencha la tête de côté et resta silencieuse un moment. Les secondes s'égrenaient dans sa tête tandis que la proposition de l'inconnu résonnait en elle:

« Après tout, je n'ai rien à perdre, je vois dans tes yeux que tu désires apprendre. Si tu le souhaites je veux bien être ton « professeur ». »

Oh que si, il avait tout à perdre avec elle, à commencer par son temps ! La jeune yankee pressentait que l'étranger le savait. Quelque chose le poussait à agir ainsi, à sa façon de parler elle devinait qu'il n'était pas du genre à faire des actes d'altruisme juste pour le plaisir. Quant à savoir les motivations qui le poussaient à faire sa bonne action de l'année, cela resterait sans doute un mystère pour longtemps...

Elle le détailla à son tour, comme il l'avait regardé précédemment. Grand, il avait une carrure athlétique et dégageait une aura de puissance presque palpable. Un sacré charisme. Ses cheveux ébouriffés avaient presque la même couleur que le ciel pluvieux au-dessus de leur tête. Elle détailla son attitude plus en détail, il jouait avec une bague à son doigt. Nerveux ? Hukai ? Youkai ? Objet de souvenirs ? Elle n'avait pas assez d'éléments pour le discerner pour le moment, mais elle porta instinctivement la main à son bracelet, comme pour vérifier qu'il était toujours là...
Mais ce qui la fascinait le plus, c'était ces deux yeux rouges, qui semblaient transpercer les choses, sans vraiment les voir. Rien ne transparaissait de ce regard, si ce n'est peut-être, une infinie tristesse, comme un fardeau trop lourd, ou une perte trop grande. De ses yeux émanait toute la douleur que cause la trahison…


« Dommage qu'il ait l'air si impassible... Il serai mignon avec un sourire » pensa-t-elle en terminant son analyse.


Les deux antagonistes étaient restés très silencieux après la proposition du garçon aux yeux rouges.

Combien de temps ? Hm. Une poignée de secondes sans doute, mais cela semblait très long à Yuko. Elle décida de briser le silence, non pas parce que cela la dérangeait, mais parce qu'ils avaient besoin tous les deux d'une réponse. La pluie continuait de tomber, et le bord du lac n’était plus qu’un tapis de boue noirâtre. Elle sentait ses pieds s’enfoncer dans le sol meuble et collant. Elle acquiesça légèrement à la proposition du jeune homme, le vent souleva ses cheveux et elle sourit de nouveau :
 
« J’accepte »
 
Pas de fioriture dans cette réponse, juste la sincérité de l’engagement.
Elle recula sa jambe, et envoya son poing en direction du menton de l’étranger. Le cours commençait.



 
_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Lun 16 Avr 2012 - 14:57    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

J'attendais sa réponse. Elle cherchait à savoir qui j'étais, quelle importance. J'allais devenir son maître et elle serait mon élève. Je n'attendais rien en retour, je lui enseignerais ce que j'avais appris et je disparaîtrai encore. Je continuais de jouer avec ma bague, je savais qu'elle l'avait remarqué. J'espérais seulement qu'elle ne me bombarderait pas de question. Je n'aimais pas la question. Elle finit rapidement de me scrutais. Le vent se mit à souffler soulevant ses cheveux, un sourire se créait sur son visage.


« J’accepte »


Une réponse simple précise comme je les aimais. Soit cette fille m'avait cerné, soit elle était comme moi et n'aimait pas parler sans raison. Sa réponse était sincère et franche. Elle s'était mise en position pour m'envoyer un uppercut, malheureusement pour elle, sa stabilité laissée à désirer. Le coup était lent, je n'eus qu'à avancer du côté opposés à son bras pour esquiver, elle répondit en envoyant son autre poing dans ma direction, mettant ainsi son corps totalement en avant, je n'avais plus qu'à reculer et lui envoyer mon poing dans le ventre. Je me reculai et attaquer. Le coup atteint son ventre coupant sa respiration, elle n'avait plus de garde, je passai derrière elle, posai mes deux mains sur ses épaules, appuyai légèrement et partis en tournant, elle me suivait, je stoppai mon cercle alors qu'elle continuait à venir vers moi, mon coude vint se positionner sous sous cou, mon bras décrivit un cercle envoyant la jeune fille sur le sol.


"Tés mouvements sont beaucoup trop lent, tu ne pensais pas me surprendre avec une attaque si mal préparé quand même ?"


Simple observation rien de plus. Je ne m'attendais pas à une réponse, elle était encore au sol, je l'avais certainement sonné, la chute ne fut pas douce et nous n'étions pas dans sur un tatami. Enfin je dis ça, mais lorsque j'appris à me défendre, c'était sur un plancher dur... Je me rappelais mes premiers jours, je ne faisais que tomber tout comme cette fille. Je ne sais pas ce qui me pris, sûrement un élan de pitié pour cette jeune fille qui allait certainement voir le sol de près pendant cet entraînement, je lui présentai ma main pour l'aider à se relever, sans rien laisser transparaître sur mon visage, mes yeux étaient plongés une fois de plus dans les siens.


"Ozuki Kirame."


Je m'étais présenté, ce n'était pas la présentation complète, mais je trouvais inutile de dire ma classe et ma catégorie. Je regardais la fille dans les yeux toujours, je m'imaginais déjà combattant contre elle sabre à la main dans un combat passionnant. Si elle suivait mes conseils, elle arriverait sans problème à prendre le contrôle de mon arme et m'envoyait au tapis. Je détachais mon regard du siens, le remontant jusqu'au ciel noir, la pluie continuait de tomber, mon corps était trempé, je me sentais bien, tellement bien, que mon visage esquissât un faible sourire.
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Lun 16 Avr 2012 - 15:45    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

Yuko ne se faisait pas d'illusion quant aux chances qu'elle avait de blesser le jeune homme, mais ça valait le coup d'essayer. Essayer. Le mot était faible, son poing ne rencontra que tu vide. Sous ses pieds la boue glissante faisait une bien piètre alliée et elle partit en avant, déséquilibrée. Son second coup fut tout aussi inutile que le premier, et sans doute plus risible encore: maigre tentative soldée encore une fois par un échec. Pire, utilisé contre elle.
Le coup qu'elle reçut chassa complètement l'air de ses poumons, elle se sentit partir et en moins de temps qu'il n'en faut pour dégainer un sabre elle se retrouva le nez dans la boue.

"Tes mouvements sont beaucoup trop lent, tu ne pensais pas me surprendre avec une attaque si mal préparée quand même ?"

Et pourquoi pas d'abord ? Elle grommela une réponse qui n'en était pas une et chercha son souffle un instant. Elle venait de récolté plus de bleus en un dixième de secondes qu'en toute une vie à se battre dans la rue. Elle se redressa un peu sur les coudes, sentant ses muscles endoloris et esquissa un sourire…

Elle se sentait tellement vivante, là, avachie dans la boue, sous la pluie, à se faire massacré par un parfait inconnu aux yeux rouge. Elle voulut rire, mais une douleur aiguë lui transperça la poitrine, elle avait dû se froisser un muscle quelque part...
Elle s'apprêtait à se relever seule, quand une main apparue dans son champ de vision. Le regard du Yuko remonta jusqu'au détenteur de la dite main, et croyez-le ou non, elle fut étonnée que ce soit son professeur à l'autre bout du bras.

« Ozuki Kirame. »

Il s'était présenté mais sans trop fioriture. Elle s'en doutait, elle-même savait que moins l'on en disait sur soi, mieux l'on se portait. Il serait idiot de gâcher ce début de rencontre par une information fâcheuse du genre:
"Hey salut je suis carreau et Hukai de surcroit, j'adore les nouilles ! Et toi ?".
Imaginez le tableau si le garçon en question, Kirame-dono -appelons-le par son nom hein- était le pire ennemi des carreaux, c'était mis en tête de tuer une Hukai et en plus détestait les nouilles ?
Moins on en disait, moins on risquait de se mettre dans le pétrin, c'était une règle simple et facilement applicable que malheureusement beaucoup de gens oubliaient au profit de la politesse.
Ce qui est polis, c'est de donner son nom après avoir massacré quelqu'un. Pour lui laisser une chose de se venger. En dehors de ça, la politesse c'était des ronds de jambes à n'en plus finir pour les gars trop prolixe qui n'ont rien d’intéressant à dire. Enfin ça, c'était le point de vu de Yuko.

Elle détailla l'expression de Kirame, indéchiffrable, pour essayer de deviner où était le coup fourré là-dedans... Faute de n'y voir aucun acte malveillant -et quand bien même il y en aurait eu un, elle finirait quand même par terre, donc au point de départ- elle décida d'accepté l'aide de son professeur.

Celui-ci avait détourné ses yeux grenat du regard doré de la demoiselle et fixait le ciel. Quand soudain, un sourire, certes faible, à peine esquissé, éclaira le visage de Kirame.
Yuko avait l'impression d'assisté à un arc-en-ciel, le genre de chose qui n'arrive presque jamais, qu'avec certaine condition: de la pluie, et un peu de soleil. Elle se doutait qu'un sourire devait être bien rare sur le visage de ce garçon, et cela confirmait ses dires: Il était bien plus mignon quand ses lèvres esquissait un sourire, aucun doute là-dessus !

Elle glissa sa main dans celle de Kirame-dono, et se présenta à son tour:

« Yuko. »

Il se contenterait de son nom, elle détestait trop son prénom pour lui en faire part, et de toute manière, dans cette relation naissante de maitre à élèves, elle n'envisageait pas qu'il y ait l’intimité nécessaire à l'utilisation de son prénom. Pas plus qu'elle ne l’appellerai par autre chose que Kirame-dono/sensei ou sempai.
Enfin, c'est ce qu'elle se disait à ce moment-là, seul le temps pourra la faire mentir quant à un éventuel "-sama" ?

Il la releva sans effort. Son visage était de nouveau redevenu impassible et froid. Elle se remit simplement en position et demanda:

« Qu'est-ce qui n'allait pas ? »

Bah oui, il était son professeur, ce n'était pas tout de la foutre par terre et de lui dire que c'était nul, maintenant il fallait corriger. Le visage de la jeune yankee était devenu sérieux, elle écoutait attentivement les dires du sensei. Elle ne voulait pas rater le prochain coup.
_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Lun 16 Avr 2012 - 17:09    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

Elle semblait légèrement frustré, j'avais ressenti certaines pulsions qui ne trompaient pas. Elle avait sûrement eu un passé violent. Elle ne supportait pas la défaite j'en était persuadé. Elle mit un certain temps avant de saisir ma main. Elle finit par glisser sa main dans la mienne finalement


« Yuko. »


Elle venait certainement de me donner son nom, après tout ce n'étais pas si mal. La loi du silence, moins on en sait sur la personne, plus il est facile de travailler avec. Je la relevai sans aucune difficulté. Mon visage avait perdu son sourire, j'étais redevenu moi-même, totalement impassible, totalement désintéressé. Elle allait prendre la parole je le sentais.


« Qu'est-ce qui n'allait pas ? »


J'avais envie de lui répondre tout, car tout était à travailler, ses appuis n'est pas stable, sa vitesse était médiocre, seul son envie de tuer son adversaire était.... Acceptable. La pluie continuait de marteler le sol et nos deux corps. Je ne ressentais pas le froid, j'étais bien. Son visage était devenu sérieux, elle savait lorsqu'elle devait écouter, je n'avais plus le choix, je m'étais proposé pour être son professeur. Je ne réussirai certainement pas à tout lui apprendre aujourd'hui, d'autant que la boue autour de nous tâcherait ses vêtements, je ne pensais pas qu'elle aurait apprécié de se retrouver couverte de boue. Je humais l'air, il se faisait tard, mais j'allais lui enseigner quand même.


-Ton jeu de jambes n'est pas bon, tu es trop lente et trop agressive. Calme ta fureur, ton but n'est pas de tuer ton adversaire, tu dois simplement le contrôler comme je t'ai contrôlé tout à l'heure. Ça ne sera pas facile, mais avec de l'entraînement tu devrais parvenir à un niveau respectable.


Moi parler autant ? Je me surprenais tout seul. Mais bon c'était nécessaire, je ne savais pas comment m'y prendre pour appuyer mes dires. Je me rappelais que mon maître n'avait jamais parlé, il s'était contenté de me repousser ou de m'envoyer lécher le sol... Je ne voulais pas être comme cela avec Yuko, elle ne le méritait pas. Je ne sais pas ce qui me prenait à penser à ça, je délirais complètement ! Je serais aussi impassible que d'habitude, elle allait apprendre dans la douleur, mais ça lui serait utile.


-Regarde-mes jambes, concentre toi dessus.



J'allais lui montrer mon jeu de jambe, je me mis en position neutre, ma jambe droite était devant ma jambe gauche, mes mains se présentaient au niveau de mon bassin. La maindroite était légèrement devant la gauche. Je commençai à avancer vers un adversaire imaginaire. Je lui disais les mouvements que j'allais faire, je me retrouvai dans la même position que tout à l'heure, pendant quelque micro-secondes mes jambes se fléchirent, j'envoyais un coup de poing dans le vide, dans ce qui aurait pus être les côtes de mon adversaire. Je me décalai sur le côté en faisant glisser ma jambe droite sur le côté gauche de mon adversaire, esquivant ainsi un coup de poing fictif. Imaginant mon adversaire légèrement en avant, mon genou droit monta en direction du menton fictif. Je me reculai, laissant mon pseudo-adversaire respirer quelques minutes, j'imaginais un coup de poing en direction de mon visage, j'utilisai mes deux bras en ciseaux pour monter le sien, je fis pivoté ma jambe droite et envoyais mon adversaire au tapis. J'avais ralenti au maximum mes mouvements, en espérant que ma jeune élève avait réussi à me suivre. Je me tournais vers elle.


- Tu as compris ? Alors, montre moi.


 Je venais seulement de prononcer ces mots que déjà mon poing filé droits vers sa tête. Contrairement à elle j'étais parfaitement stable sur mes jambes et mon coup était largement plus rapide. La pluie ne m'arrêtait pas, elle me forçait à me démener pour aider cette fille. Je continuais mon enchaînement par un autre coup de poing, puis un autre. Je ne m'occupais pas des nombreuses ouvertures dans la garde de la jeune fille, je cherchais juste à lui faire comprendre la technique pour contrer un coup de poing. Bien sûr, je connaissais peu de combattant à main nues, mais il fallait bien commencer quelque part. Je me prenais déjà à rêver de la voir dans un combat contre moi esquivant habilement mon Iai. Bientôt elle en serait capable. Je portais mes coups parfaitement, après tout, il fallait mieux lui montrer le vrai côté que lui faire croire que son adversaire serait lent. J'avais déjà enchaîné trois coups de poing, j'allais m'apprêtait à lui enfoncer mon genou dans le ventre.
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Mar 17 Avr 2012 - 22:26    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

Yuko était couverte de boue, chaque goutte de pluie tombant au bord du lac constellait sa jupe de terre mouillée. Elle devait faire bien pâle figure, comme un chaton qui se noie. Mais elle ne laissa rien transparaitre que la détermination dans son regard d’or liquide. A y regarder attentivement, ses yeux brillait plus qu’à l’accoutumée : ils brillaient d’une féroce envie de vaincre. Cette force qui l’avait toujours poussé à la survie, celle qui la faisait avancer, un pas après l’autre. Celle-là même qui la faisait ignoré la pluie et le vent, la boue et le froid, et qui la réchauffait de l’intérieur, pareil à une flamme.
Tout était mauvais, elle le vit dans le regard de Kirame, à vrai dire elle ne s’attendait pas à tellement plus, mais quand même ! Heureusement l’extraordinaire capacité d’adaptation et d’apprentissage de la demoiselle, qui lui avait maintes fois sauvé la vie dans la rue, pris le relais.
Elle enregistra tout ce que son professeur voulait bien lui enseigner. Les mouvements de celui-ci, bien qu’au ralentit gardait toute leur fluidités  et leur puissance.
Elle était tout à fait concentré, tellement qu’elle tressaillait à chaque mouvement comme si elle réagissait au coup fictif que portait Kirame.
 
« Tu as compris ? Alors, montre-moi.  »
 
Le geste resta dans la continuité de l’enchainement, sauf que Kirame venait de changer de cible. Et la cible c’était elle. Prise dans le mouvement, Yuko réagit comme dans un rêve. Jusque-là elle n’avait fait qu’observé, mais son corps lui avait tout enregistré, quand le poing de Kirame arriva vers son visage, elle décala son pied en arrière ne présentant que le vide. Le coup passa à quelques milimètres de son nez. Le second visa son abdomen, mais Yuko c’était remise en mouvement, et quand le second coup arriva elle le dévia en ciseau comme son professeur le lui avait enseigné. Le troisième fut aussi facile à parer car plus lent que les précédents, elle l’évita en faisant glisser ma jambe droite sur le côté gauche de son adversaire, et dévia le coup du plat de la main.
Très concentré certes, mais peut-être trop.
Le genou de Kirame remonta pour percuté son abdomen et elle ne dû qu’à un réflexe inopiné de ne pas finir sur le carreau.
Mais le mal était fait, l’attaque l’avait tellement surprise, puisqu’elle c’était concentré essentiellement sur les mains du Sensei, qu’elle c’était désaxé.
Elle se porta un peu trop en avant et se retrouva par terre.
Kirame venait de l’envoyer au tapis le plus simplement du monde, simplement parce qu’elle c’était laisser surprendre.
Elle était terriblement fâchée contre elle-même. Elle s’en voulait de s’être laisser avoir juste par un changement aussi prévisible que celui-là. Et en plus de ça, elle était complètement sale maintenant, de la boue tachait ses vêtement, et même sa joue.
 
Elle se releva légèrement frustrée, passablement énervé, et bien décidé à y retourner !
 
Elle lança son poing en direction du menton de Kimare-sensei, changea d’appuis au dernier moment pour envoyer son coude vers son plexus.

La pluie avait atteint son summum et on n'y voyait plus à deux mettre. Mais en fallait bien plus que ça pour décourager la jeune femme....
_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 15:44    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

 Je l'avais surprise, je le savais. Elle s'était concentrée uniquement sur mes mains et avait finis au sol. Elle était frustrée, mais sa détermination n'avait pas disparu. Elle était à peine levé qu'elle revint à l'attaque, sauf que cette fois son coup était bien plus rapide et précis. Sa cible mon menton. Je ne l'avais pas vu venir. Mais je parvins à lire en elle que son coup n'était qu'une ruse. Elle changea ses appuie pour m'envoyer un coup de coude en direction de mon plexus. Je plaçai ma main entre son coude et moi, tournai pour me retrouver derrière elle, son coup ne rencontra que le vide, alors que ma main était déjà remontée au niveau du coup pour l'envoyer avec perte et fracas sur le sol.


Belle initiative. Quoi qu'un peu brouillonne.


Je représentais ma main, elle l'a saisi, la pluie était à son paroxysme, l'heure passait, mais je n'avais toujours pas sommeil. La lune était haute dans le ciel, elle éclairait le visage tâché de Yuko, je retirai les traces de boue. Pourquoi je ne sais pas. Je soupirai, elle revenait sur moi avec un coup de genou, je fis glisser ma jambe dans la direction opposée, j'attrapai son bras et commençais à balayer son centre de gravité. Je choisis un moment pour changer rapidement sa trajectoire, je me baissai et elle finit au sol, en une magnifique chute au-dessus de moi.




Il est l'heure de s'arrêter pour ce soir.


Je m'étais accroupie devant elle et parlais pour la première fois sans paraître froid. J'étais très surpris, cela faisait énormément d'année que je n'avais pas parlé de cette façon. Une chaleur emplit mon coeur froid. C'était peut-être le début d'une renaissance, abandonner cet air froid et peu commun pour devenir quelqu'un de gentil... Après tout c'était le but que je m'étais fixé en arrivant ici, jusqu'ici je n'avais fait qu'enchaîner divers combats. Mes pensées firent naître un autre léger sourire sur mes lèvres. Sauf que cette fois il ne s'estompait pas immédiatement. Mes yeux était caché par mes cheveux trempés, j'étais toujours accroupie près de la jeune fille, perdu dans mes pensées. Je finis par me relever et lui tendre la main.




Tu as un but dans cette académie ?


C'était certainement pas le meilleur moyen d'ouvrir la conversation, d'autant que ma tête était tournée vers la lune. Le sourire n'avait toujours pas disparu et mes yeux étaient encore cachés. Je repensais à mon parcours jusqu'ici, je ne me rappelais que vaguement de mes années avec mes parents. La seule chose dont je me souvienne était le sourire radieux de ma mère. Presque identique à celui que j'avais en ce moment sur le visage. La lune était apaisante, je remarquai un abri, je pris sa main.




Si nous restons ici plus longtemps tu vas attraper froid.


Encore des paroles sans froideur, je ne comprenais pas ce changement si soudain. J'enlevai ma veste et la lui tendis. À défaut de serviette, elle se servirait de ma veste. Je continuais de réfléchir, les yeux rivés sur la lune. La rencontre avec Céleste, Ekos, Shin, Akio, Seon, et maintenant Yuko. Enfin ça m'était bien égal. Je continuais d'avoir les yeux rivés sur la lune en espérant que mon changement d'attitude n'avait pas été relevé.
_________________


Dernière édition par Shu Asagawa le Mer 18 Avr 2012 - 22:24; édité 1 fois
Revenir en haut
Skype
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 20:51    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

Ça allait finir en habitude ! Encore une fois elle se retrouvait le nez dans la boue. Elle ne pu retenir un mouvement d’humeur et donna un coup dans une touffe d’herbe détrempée.
 
« Belle initiative. Quoi qu'un peu brouillonne. »
 
Elle sourit, juste pour le plaisir de sourire, et il la releva. La pluie frappait ses épaules, et elle commençait sérieusement à avoir froid, elle allait poser une question lorsque Kirame nettoya sa joue des traces que la boue y avait laissé. Elle se sentit troublée, sans savoir pourquoi par ce geste. Il avait l’air si gentil, et pourtant si impassible…. Elle perdit l’espace d’un instant toute contenance, et ses grand yeux dorés détaillaient le visage de son professeur, perdu entre la surprise, et la reconnaissance.
Une petite voix dans sa tête la rappela à elle et souligna hargneusement le fait que le combat est terminé qu’une fois que l’on ne veut plus se battre. Alors elle y retourna. Pour retrouver tout aussi vite le sol, et de manière assez spectaculaire.
 
Une fois au sol elle ne put retenir un rire, la pluie mouillait son visage et elle regarda le ciel gris commencer à s’estomper  au-dessus d’eux.
Elle se redressa sur les coudes, ce qui la fit grimacé, l’un deux c’était salement écorché sur une pierre. Kirame-sensei c’était accroupis près d’elle.
 
« Il est l'heure de s'arrêter pour ce soir. »
 
Il n’avait pas tort, ils allaient finir par choper un rhume à ce rythme. Un peu de buée s’échappait d’entre leurs lèvres à chaque expirations, et Yuko était parcouru de frissons incontrôlables tant elle avait froid.  Elle hocha la tête mais il ne la regardait déjà plus. Il semblait absent, pensif. Mais ce à quoi il pensait semblait lui donner espoir, un sourire naquit sur ses lèvres. Sourire qui persista, comme le beau temps après la pluie.
 
« Qu’est-ce qui peut bien obscurcir votre ciel Kirame-sempai ? Et qu’elle pensée faut-il pour  y faire naitre un sourire ?» pensa-t-elle en l’épiant –d’une manière qu’elle espérait discrète-.
 
Elle se dit qu’Ozuki-sempai était quelqu’un de décidément étrange, et il avait fallu que ce soit son professeur. Elle voulut rire. Sa grand-mère le lui avait toujours dit !
« Tu attires les ennuis comme le miel attire les mouches Minami Yuko !»
Mais il arrive que le miel attire un ours un peu pataud, mais au final plutôt gentil non ? Elle étouffa un rire. Kirame c’était déjà relevé, le visage tourné vers la lune, mais la main tendue vers elle.
 
« Tu as un but dans cette académie ? »
 
Elle ne répondit pas tout de suite, il souriait toujours, et cela la perturbait, elle ne s’y attendait pas. Comme si la joie était incompatible avec ce garçon. Mais… quelque chose l’interpella…. Ce sourire aurait toujours dû être là.
Il la releva sans problème, comme il l’avait déjà fait. La pluie commença à s’apaisée, comme si l’apparition inopiné de ce sourire avait été un signe d’accalmie.
 
« Si nous restons ici plus longtemps tu vas attraper froid. »
 
Il lui tendit sa veste, elle faillit répliqué qu'elle n'était pas en sucre, mais elle se mit à grelotter et accepta sans rien dire. Elle détacha ses cheveux qui encadrèrent son visage et s’enroula dans la veste 2 fois trop grande pour elle. Elle ressemblait plus à un chaton tombé dans une baignoire qu’à une combattante déterminée, mais elle ferait avec.
 
Tandis qu’Ozuki-sensei regardait le ciel, elle répondit à sa question :
 
«Je… Je crois que j’aimerai être utile à quelqu’un. Faire quelque chose qui compte… » répondit-elle en réalisant qu’elle disait la vérité.
 
Elle repensa à sa grand-mère la seule personne qui l’avait aimé, et la seule qu’elle n’avait pas su protéger. Elle repensa à sa manière de la gronder. De sourire. De la protéger d’elle-même et des autres qui ne comprenaient pas.
Elle sentit sa gorge se serrer, et ferma les yeux pour ne pas pleurer.
 
« …et pour ça, je ne dois plus être un fardeau pour personne » termina-t-elle en rouvrant les yeux « Et vous Kirame-sensei ? »
 
Ils se dirigèrent vers l’abri, indifférents tous deux à la pluie qui continuait de tomber.  Le vent se leva, et elle frissonna malgré la veste, s’efforçant de na pas claqué des dents.
 
 
_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 22:16    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

Le ciel était apaisant, la pluie faisait naître en moi un sentiment de paix et de sérénité. Je voyais dans ses yeux qu'elle avait remarqué mon changement d'attitude. Elle prit un certain temps avant de me répondre. Pendant ce temps je fixais de ciel, en repensant au doux sourire de ma défunte mère.


«Je… Je crois que j’aimerai être utile à quelqu’un. Faire quelque chose qui compte… »


Je voyais que j'avais touché un point sensible, elle s'était perdue dans ses pensées. Sûrement quelque chose de douloureux, quelque chose d'ancien, peut-être d'aussi douloureux que mon fardeau. J'avais à peine pensée ça que mon sourire s'effaça, je revivais se terriblecombat contre Seon, la fin. Où elle m'avait confronté à ma plus grande peur, qui se révéla être moi-même. Mon sourire avait disparu, toutes traces de sympathie disparu. Je touchais ma bague, ma tête était rivée à mes pieds. Oh non. Je n'allais pas verser de larmes, j'avais grandi, je crois que cette rencontre m'a fait prendre conscience que j'étais loin, très loin de mon but premier. Maintenant, ce dernier avait changé.Yuko-san était sur le point de pleurer, elle devait certainement avoir la gorge serrée et son visage en disant long, elle ferma les yeux avant de continuer à parler.


« …et pour ça, je ne dois plus être un fardeau pour personne. Et vous Kirame-sensei ? » 


Moi, un but ici ? Oui un seul me combattre. Faire taire ce démon du combat qui m'habitait qui était dû à la mort de mes parents, à leur assassina. Je marchais la tête rivé sur le sol. Ne sachant pas quoi répondre tellement j'étais encore troublé par cette illusion. Ce que je voulais c'était disparaître et renaître autrement, sans ce démon qui m'habitait, qui me forçait à me battre. Mon but premier était de protéger, depuis que j'avais été admis dans l'académie j'avais enchaîné les combats. J'étais devenu une bête du combat, un démon en quelque sorte.


« Je suis ici pour renaître. »


Renaître était le mot juste, trouver une autre voie, vivre de nouveau. Sans me soucier de mon passé. Nous étions arrivés à l'abri, je m'installais à un endroit où la lune me serait visible. Je la scrutais, versant une larme en repensant à mes parents. Il était tard, mais je n'avais pas envie de rentrer me coucher, j'étais avec une parfaite inconnue, je ne connaissais qu'un nom, « Yuko », j'avais appris sur le tas, elle était impulsive, elle s'en était voulu de ne pas avoir réussis à me surprendre. Après tout, j'avais passé treize ans à m'entraîner tous les jours sans relâche pour avoir une chance de venger mes parents. Je regardais la lune pendant quelque minute. Je fus comme transporté dans mon passé, pourtant j'étais bien là près d'elle, dans cette abri. Mais je ne l'entendais plus, je n'entendais que le bruit de la lame qui avait traversé le corps de mon père et celui qui avait tranché le corps de ma mère. Je revins à la réalité, mes yeux était rivé sur les yeux dorées de la jeune fille. Je m'étais trompé, ce n'étais que passager, je m'en étais douté, un homme ne peut pas changer en quelque seconde. 
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2012 - 18:32    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

Renaître. Rien que ça. Yuko était partie dans ces pensées,  la phrase de Kirame-sensei résonnant dans sa tête.  
Elle se demanda ce qu’il avait bien pu faire auparavant pour vouloir renaître. Elle nota aussi que pour chaque élèves de l’Académie, intégrer Rakishou était une renaissance en soit. Pour lui, comme pour elle et pour les autres, Rakishou symbolisait une seconde chance, l’espoir de repartir de zéro, et d’oublier. Elle ne remarqua même pas qu’il était maintenant à l’abri avant que Kirame ne s’installe. Elle se tint debout, et fit le compte des bleus qu’elle avait récoltés. Elle grimaça en sentant un hématome sur sa hanche, et un autre marbrait ses côtes. Elle était bonne pour un petit tour à l’infirmerie, histoire de piquer deux trois pansement et de un baume cicatrisant…
Elle nettoya deux vilaine plaies -peu profonde mais plus très propres après ses multiple envolée dans la boue - dont une sur son coude, et déchira un peu du bas de sa jupe pour éponger le sang qui en perlait. Elle fit un nœud et resta comme ça, les yeux dans le vague, l’esprit vide. Ses yeux dorés brillant dans le noir comme l’aurai fait ceux d’un chat.
Le silence s’installa entre les deux jeune gens, Yuko regretta rapidement de s’être confié à un inconnu, mais sa question était si simple. Simple et pleine de souvenirs. Elle allait prendre la parole lorsque son regard croisa celui, absent, d’Ozuki.
 
Elle ne fit pas le lien tout de suite. Un court laps de temps s’écoula avant qu’elle ne remarque ce qui clochait. Sur sa joue. A peine visible sur le visage mouillé de pluie de son ainé, une larme.
La traitresse roula, laissant sur son passage une trace salée. Kirame semblait complètement absent, comme happé par ses souvenirs, et à cet instant précis il était complètement désarmé. Comme un enfant, faible. Malmené par son passé… 
 
Sans savoir pourquoi, Yuko se sentait terriblement coupable. Comme si elle épiait quelque chose d’interdit. Mais cette larme l’hypnotisait complètement et elle n’arrivait pas à détourné son regard.
Elle sentait que Kirame-sempai n’avais pas voulu lui montrer ça, et qu’elle ferait bien de ne pas relever. Mais elle ne pouvait cependant pas laisser le jeune homme exposé sa faiblesse comme ça. Elle lui devait au moins ça après le cours qu’il venait de lui donner sans rien demander en retour, et au risque d’attraper un rhume.
Elle retira la veste qu’il lui avait prêtée et la balança sur sa tête de son professeur pour masquer son visage et s’approcha de lui :
 
« Vous allez choper la crève si vous restez comme ça Kirame-sempai » dit-elle tout pour expliquer son geste, sans savoir s’il l’entendait vraiment ou s’il était toujours pris par ses souvenirs...
 
Elle utilisa l’intérieur de la veste, encore à peu près sec, pour essuyer le visage d’Ozuki, et lui sécha les cheveux sans rien dire. Elle n’était pas du tout gênée -non pas que ce soit dans ses habitudes- mais elle savait que c’était le seul moyen pour que cette larme passe inaperçue, et pour laisser le temps à Kirame de reprendre ses esprits.
Kirame semblait toujours absent. Il ne l’avait sans doute pas entendu, ni remarqué. Il n’avait pas noté sa faiblesse ni la maigre tentative de la jeune fille de la masquer.
Quand il revint à lui ses yeux rouges se braquèrent sur ceux de la Yankee. Elle continua ce qu’elle était en train de faire et se recula d’un pas :
 
« Vous de devriez pas rester dans cette état » expliqua-t-elle avec un reproche dans la voix, comme lorsque l’on gronde un enfant trop turbulent.
 
Cette remarque, elle le savait, valait tout aussi bien pour le fait de rester trempé et de risquer le rhume, que de rester faible et de risquer la folie.
 
 
_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2012 - 23:15    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki] Répondre en citant

Je venais de reprendre mes esprits. Je sentais bien, qu'elle avait remarqué à quel point j'étais faible dans ses moments là. Elle me séchait les cheveux comme l'aurait fait une amie de longue date ou une soeur. Je voulais rire, mais aucun son ne sortait. Je récupérai ma veste trempée. Yuko recula d'un pas avant de me reprochait


« Vous de devriez pas rester dans cette état »


Je me relevais et contemplais la lune. Je la regardais à mon tour, il était tard, elle avait sûrement envie d'aller se coucher. Mais ces blessures ne devaient pas rester dans cet état. J'espérai qu'elle retiendrait ce que je lui avais enseigné, je lui faisais confiance pour ça. Elle m'avait prouvé qu'elle apprenait très vite. Je fermais les yeux avant de dire.
« Tu as raison, il est l'heure d'aller se coucher, mais avant vient avec moi à l'infirmerie. »
Je partis donc en direction de l'infirmerie, la pluie c'était calmé, le vent avait cessé. Nous marchions en direction de l'infirmerie, Yuko était résistante, elle ne se plaignait jamais qu'elle avait mal. Je me retrouvai devant la porte de l'infirmerie, ça ne faisait qu'une fois de plus, mais ce n'était pas pour moi que j'étais venu cette fois. Yuko entra, elle montra ces blessures légères et ce fit soigner, j'attendais dehors, un peu comme... Un grand-frère ? Oui je crois que c'était ça. J'attendais patiemment, lorsqu'elle fut enfin sortie,elle était couverte de bandage. Je la regardais silencieux sans rien dire. Je savais que je ne lui avais pas laissé l'ombre d'une chance, mais je ne pensais pas qu'elle aurait autant de blessure. Enfin ce n'était qu'un détail. Ce n'étais que le premier cours, il y en aurait bien d'autre. Je commençais à somnoler en marchant. Je me tournais vers mon élève.


« Demain même heures, même endroit. Je te ferai travailler les esquives, sauf que cette fois je serai armé. »


J'allais la préparer parfaitement, personne ne pourra dire qu'elle sera faible. Je n'étais pas là pour rigoler et elle non plus. Son regard était flamboyant, malgré ses nombreuses blessures, elle désirait toujours aller plus loin. Je l'aiderai à devenir forte, mais pas seulement. Je voulais aussi la protéger. Je savais qu'elle ne l'accepterait jamais. Je soupirai, la salua et partis en direction du dortoir des coeurs. Elle ne savait pas que j'étais un coeur et je ne connaissais pas sa classe, nous n'étions pas amis, seulement maître et élève. Je montais l'escalier rapidement, ouvris la porte de la chambre et me couchai dans mon lit pour clore cette journée. 
_________________
Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:02    Sujet du message: Un apprentissage long... Et douloureux. [PV: Kirame Ozuki]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Extérieur -> Parc de détente Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.