FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

De nombreux coups contre quelques mots (p.v Ozuki) [terminé]

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment principal -> Salle de duels
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Pique
Shin Odashima
Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 138
Espèce: Humain
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 432
MessagePosté le: Lun 9 Avr 2012 - 21:29    Sujet du message: De nombreux coups contre quelques mots (p.v Ozuki) [terminé] Répondre en citant

Il parlait, encore et encore. Tant mieux c’était dans la parole que se trouvaient les informations les plus faciles. La deuxième ressource ? Le corps. On aurait pu penser que le visage passait avant, mais non. Un visage ça se pliait, il était facile de mimer des expressions fausses mais qui paraissaient vrai. On ne pouvait pas faire confiance au visage humain. Le corps, lui, ne mentait jamais. 
 
  
 
Les gardiens ? Shin en avait déjà entendu parler, mais où ?... alors là, aucune idée. Il ne prit pas la peine de répondre à son futur adversaire, et se vers l’académie avant de se mettre en marche. Il entendit Ozuki, derrière lui, qui en avait fait de même. Tandis qu’ils marchaient, Shin glissa sa main dans sa poche arrière pour en sortir le rouleau de pansement qui ne le quittait jamais. Lentement il coupa trois morceaux et les fixa sur ses piercings à l’oreille, et sur celui de son arcade. Il remit ensuite ses mains dans ses poches et continua calmement sa route, sans parler à celui qui l’accompagnait. Shin était déjà entré dans le combat. Vu son état il ne pouvait pas compter sur son physique. Il devait donc se concentrer dès maintenant, étudier le pas de son ennemi, ouvrir les oreilles pour écouter son souffle et calculer son rythme cardiaque. Le garçon était attentif à tout, il ne laissait rien passer. Tous ses sens étaient mis à contribution. Quand on est incapable de gagner grâce à son corps, il faut retourner celui de son adversaire contre lui. 
 
  
 
Ils arrivèrent finalement à la salle de duel. Il y avait du monde dans les gradins, comme toujours, un peu moins sur le round. Shin se dirigea vers un arbitre pour signaler que lui et son camarade voulaient combattre. L’arbitre ne fit pas opposition et leur indiqua un cercle où ils pouvaient entamer le duel. Les deux garçons se mirent en place sans rien ajouter, l’un en face de l’autre. L’arbitre siffla le début, et le match commença. 
 
  
 
Shin attaquait toujours le premier, pour voir ce que valait l’autre face à ses premières attaques plutôt faibles. Il se lança donc immédiatement, mais quel ne fut pas sa surprise lorsqu’il vit son adversaire en faire de même. Une attaque simultanée ? Parfait, il s’y plierait. Ozuki avait déjà fait apparaître son Katana. Il voulait certainement tester Shin avant de sortir ses revolvers. Shin n’avait encore fait apparaître aucune arme, ce n’était pas le moment. Au lieu de ça il contractait ses muscles, se préparant déjà à l’acrobatie qui allait suivre. C’était un mouvement dangereux qu’il voulait effectuer. Dangereux, mais qu’il maitrisait de puis longtemps. Les deux jeunes gens se rapprochèrent, Ozuki arma pour préparer son coup, mais avant qu’il ne se décide à frapper, Shin avait donnait une violente impulsion au sol et, le corps le plus gainé possible, il s’était propulsé en l’air en initiant un salto. Le Pique s’était entrainé des heures durant à faire des sauts d’une amplitude impressionnante. Il n’y avait rien de magique là dedans, c’était une pure question de mécanique du corps. Avec une bonne impulsion, une certaine légèreté et un corps efficacement gainé, il était assez facile de s’élever. Mais Shin avait oublié un détail… il était malade. Au moment d’entamer sa courbe il sentit son corps le lâcher. En temps normal, Shin se serait retrouvé derrière son adversaire, prêt à lui asséner un violent coup de coutelas. Oui mais voilà, il n’était pas en « temps normal », et son corps maltraité le lâcha avant qu’il puisse faire quoique ce soit. Il s’éleva, mais pas assez haut. Une lame experte se dirigea vers lui et le garçon n’avait qu’un seul moyen de s’en sortir. Il fit apparaitre très vite son Beretta, et tira dans le sol. Le recul de l’arme, puissant, permis à Shin de dévier et ainsi d’éviter un coup qui aurait pu lui être mortel. Le jeune acrobate retomba au sol dans une réception lourde, bien loin des atterrissages souples et légers qu’il effectuait habituellement. Ce combat était mal parti. Très mal parti. 
 

_________________


Dernière édition par Shin Odashima le Dim 15 Avr 2012 - 13:42; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Lun 9 Avr 2012 - 21:29    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Lun 9 Avr 2012 - 22:42    Sujet du message: De nombreux coups contre quelques mots (p.v Ozuki) [terminé] Répondre en citant

Il avait accepté, parfait ! J'allais enfin en savoir un peu plus ! Car il semblait comme je le pensais, avoir des informations sur les gardiens. J'avais sûrement trop parlé, mais il m'avait énervé à tenir mon regard... Je le suivais et remarquais qu'il caché ses percings, maintenant c'était le combat, je devais vider mon esprit et me concentrerseulement sur les mouvements de mon adversaire, prévoir ses attaques était la clef, la vitesse était aussi cruciale, shin devait aussi le savoir. On marchait tous les deux vers ces salles que je ne connaissais que trop bien.


Il y avait du monde sur les gradins mais peu sur les zones de combats, Shin demanda à un arbitre le droit de se battre, il accepta, c'était donc parti ! Je fis apparaître monkatana et regarder Shin qui courait vers moi, je compris qu'il voulait en finir rapidement, c'était aussi mon cas, j'entamai une course vers mon adversaire mon sabre était collé, contre mon côté gauche, mes yeux rouges filaient en même temps que mon corps vers cette adversaire, j'arrivai à quelques pas de lui et me préparai à accélérer encore tout en sortant mon sabre du fourreau. Alors que je me préparai à frapper Shin s'envola littéralement dans les airs pendant quelques secondes, son saut était parfait, seulement son corps meurtri lui rappela qu'il ne fallait pas que je le jeune homme force trop. Je me retournai et frapper en direction de mon adversaire, qui avec esquivé en utilisant une arme à feu. Il finit sa chute en s'écrasant lourdement sur le sol, encore une ouverture facile, je pris l'un de mes 45 et tirai dans sa direction, je jouais frénétiquement avec ma bague, ce combat m'excitait, un sourire naquit sur mon visage, le même sourire de fou que la dernière fois.


Il était trop tard pour Shin, entrait dans l'arène dans son état était stupide, mais il parvenait quand même à m'amuser, c'était à mon tour de lui montrer ce que je savais faire ! Je regardais autour de moi, Shin ne s'était toujours pas relevé, il m'attendait sûrement, mais tant pis, j'approchai lentement me délectant de chaque pas qui me rapprochait de ma proie, je m'arrêtai lorsque je ne fus plus qu'à quelques mètres, je fis tourner mon arme dans le vent, technique utile pour faire croire à l'adversaire qu'on préparait quelque chose. En réalité je ne préparais rien, j'attendais juste qu'il baisse sa garde. Il ne me donnait pas cet honneur et se releva, je saisis l'opportunité et couru vers lui sabre à la main, macourse était rapide et précise aucun faux pas, aucune perte de temps. Lorsque je fus suffisamment proche j'attaquais verticalement, il était aisée de m'esquiver, mais je m'échauffais à peine, je n'avais pas encore commençaisér l'arme à feu, qui était braqué sur sa jambe à bout portant. Diminuer sa vitesse afin d'être le plus rapide, tel était mon but. Je tirai, ma balle traversa le canon et vint se loger dans la jambe de se foutu gamin, mais je n'avais pas vu son arme pointée sur mon épaule. Nos tires résonnèrent en même temps, je n'avais pas pus esquiver la balle, mais lui non plus ! Il n'était même plus capable de se tenir debout convenablement. Une lueur de folie traversa mes yeux, Tant mieux comme ça je pourrais le trancher lentement ! Ainsi donc, était la vie, Shin était certainement dans un mauvais jour, mais il aurait pu refuser ce combat et se reposer dans sa chambre, aujourd'hui si l'on me donnait le surnom de démon je le comprendrais, car je n'allais faire qu'une bouché de se sale môme ! Je m'étais écarté et regarder Shin se déplacer, j'avais du sang qui s'échapper de mon épaule, mais ça ne m'empêchais pas de bouger. Cette adversaire avait prouvé sa valeur, j'allais donc m'y mettre très sérieusement ! 


J'espère que ça te vas, si tu as un problème n'hésite surtout pas.


_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Pique
Shin Odashima
Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 138
Espèce: Humain
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 432
MessagePosté le: Mar 10 Avr 2012 - 21:41    Sujet du message: De nombreux coups contre quelques mots (p.v Ozuki) [terminé] Répondre en citant

Une balle dans la jambe ? Mauvais, tréééés mauvais. Surtout pour un type qui comptait sur sa rapidité et sa souplesse, déjà fortement entamée par ce putain de poison à la con ! Allons du calme, il fallait se calmer. Il souffrait et la douleur le faisait paniquer, mais il ne devait pas perdre son sang froid sans quoi d’autres blessures plus sérieuses ne manqueraient pas de s’ajouter à celle là. Et puis son adversaire aussi était touché ! Certes l’épaule ce n’était pas exceptionnellement glorieux. Et puis ça handicaperait beaucoup moins Ozuki que lui avec sa foutu jambe en l’air. Il y avait bien un moyen… ce nouveau poison… Non ! Non c’était une mauvaise idée. Il ne l’avait encore jamais testé. Et puis son corps était trop mal pour jouer à ce genre de jeu, peut-être l’utilisation de CE poison lui nuirait-elle plus que la blessure elle-même. Il l’utiliserait une autre fois, pour le moment il fallait trouver une solution. Vite ! Très très vite ! Plus vite bon Dieu. Et arrête de paniquer ! Il respira un bon coup, par le nez, en expirant lentement et calmement. Il reprenait le contrôle, parfait. Oui mais voilà, le temps qu’il fasse sa petite « seconde relaxation », son ennemi se précipitait de nouveau sur lui. Shin ne pouvait pas esquiver, et le revolver était de nouveau braqué sur lui. Ozuki ne l’utiliserait pas, Shin le sentait. Le type en face n’avait qu’une envie, le lacérer. Ca se voyait dans ses yeux, ça se sentait dans ses mouvements. Son regard criait « sang », ses mouvements s’offraient à l’épée.  
  Bien, avant tout il fallait rapidement tenir compte des dégâts. Sa jambe bougeait encore, c’était déjà bien. Dans quel sens ? Hum… ok, toujours bon à savoir. L’épée arrivait vite, beaucoup trop vite. Quand on ne pouvait plus se battre correctement, mieux valait simplement laisser tomber. Shin sourit, et c’est ce qu’il fit. Au moment où Ozuki allait pour frapper, Shin se laissa simplement tomber au sol. Il débloqua ses articulations pour se retrouver à terre. Non seulement il avait évité le coup, mais en plus il avait surpris l’adversaire. Le Katana n’entrerait pas dans sa ligne de vue avant 3 bonnes secondes, peut-être même plus qui sait ? Shin ne perdit pas de temps, il était maintenant au niveau des pieds de son ennemi. La lame courbe apparut dans sa main et son fer meurtrier et empoisonné alla labourer l’une des chevilles d’Ozuki. Dans une poignée de minute une partie de la jambe de ce type allait s’endormir. Il ne sentirait plus rien, ne pourrait plus la bouger. Ils allaient vite revenir à égalité.
 
Shin se dégagea ensuite rapidement puis se releva. Pour cela il avait uni les forces de sa jambe restante et de ses bras. Il se retrouvait dans le dos de l’adversaire et voulut lui tirer dessus, mais son ennemi ne lui en laissa pas le temps. Il était rapide et s’était déjà retourné, attaquant de nouveau. Le Pique commençait à se retrouver à court de solution. Que faire coincé entre l’épée et le flingue ? Là il était mal, très très mal. Tant pis il fallait forcer la blessure. Il ne voulait pas souffrir mais il voulait encore moins perdre. S’il perdait c’était le signe qu’il était encore trop mauvais, et qu’il ne pourrait jamais battre Akio.
 
Shin fit front. Ozuki lui tira dans le flan, le jeune Odashima reçu la balle sans sourciller. Puis il contre-attaqua en faisant apparaître la lame crantée. Shin sentit le katana de son adversaire creuser de nouveau dans son flanc, près de la blessure par balle. Cette fois il lui fut difficile de ne pas céder à la panique. La douleur était horrible, parfaitement insupportable pour un type comme lui. Mais il devait ce prendre ce coup juste pour…


« Bang ! »
 
Tandis que la lame d’Ozuki était coincée dans sa chair, il tira. Une belle blessure que celle qu’il venait de faire à son adversaire. La balle n’était pas mortelle mais Ozuki allait souffrir. Le cœur retira sa lame et les deux garçons se reculèrent pour reprendre leur souffle un instant. Shin était bien plus mal en point, ça paraissait évident. Il avait mal, la tête lui tournait, il était sur le point de s’effondrer. Des points noirs dansaient, de plus en plus nombreux. En face de lui Ozuki semblait imperturbable. Mais merde ! Il fallait faire quoi pour le faire réagir. Etait-il donc le seul dans cette foutue école à savoir ce qu’était la douleur ? Etait-il le seul à devenir presque fou à cause d’une blessure. Bordel ! Etait-il donc tous des monstres… Ou des Démons ?


T'en fait pas, c'est parfait. j'espère que moi ça ira ^^"

_________________
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Mar 10 Avr 2012 - 23:51    Sujet du message: De nombreux coups contre quelques mots (p.v Ozuki) [terminé] Répondre en citant

Une simple blessure avait suffi à l'énerver, tandis qu'une simple blessure avait suffi à m'exciter ! Shin devrait être prêt, car je ne le laisserai pas me ridiculiser. Il était nerveux. Il tentait de faire le vide dans sa tête. Je devais agir vite, quelque seconde suffisais à un véritable guerrier pour se remettre dans le combat. Je considérais Shin comme un véritable guerrier, ses déplacements, sa respiration en témoignaient. Sa seule faiblesse résidait dans la non-maîtrise de la douleur. C'était pourtant la base pour un guerrier, apprendre à maîtriser la douleur pour continuer le combat ! Mes yeux brillaient à la vu de son sang. Je ne pensais plus qu'à lui et son liquide rouge qui finirait sur ma lame et sur mon visage. Le taillader morceau par morceau ! Tel 'était mon objectif.


Je fonçais sur lui sabre à la main. Je savais que j'avais un peu de retard, Shin avait déjà eu le temps de se remettre dans le combat. Tss foutu rage du combat. Elle m'était toutefois bien utile, Shin se laissa tomber sur le sol. Son action me surprit et mon attaque rencontra le vide. Tss je changeais la trajectoire de la lame, mais Shin me prit de vitesse. Il m'entailla la cheville droite. Il s'était relevé pour se retrouver derrière moi. Je remplaçai mes jambes d'appui, afin de me retrouver le plus rapidement possible devant lui, durant l'opération je montai mes deux mains, soutenant mon sabre, au-dessus de ma tête. Je l'abattis sur lui. La trajectoire était parfaite, la vitesse du sabre un peu moins. Shin eu le temps de se déplacer pour éviter que le sabre ne lui tranche la tête verticalement. Je sentais la lame mordre la peau du garçon, une blessure peu profonde sans trop de sang. Bref un assaut raté ! Je soupirai de contentement. Je me demandais ce que j'allais faire maintenant. Hum tenter une nouvelle approche particulière !


Je fis disparaître le fourreau de mon sabre et un de mes deux pistolets. J'avais maintenant un pistolet dans une main et mon sabre dans ma main directrice. Je commençai à courir vers lui. Je le voyais approché, je fus assez surpris. Je tirai une balle qui vint se loger dans son flanc droit. Il fit apparaître une lame crantée, mais il était trop tard mon sabre le mordit à quelques centimètres de l'emplacement de la balle. Malheureusement la lame s'était coincé dans le corps du jeune homme. Il m'était impossible de la retirer. Je sentie le canon de son arme contre ma peau, près de mon estomac. J'eus à peine le temps de faire un pas en arrière et de me tourner que le coup de feu retentit. La balle finis son trajet dans mon corps, le goût du sang monter dans ma bouche et quelques gouttes finirent par tâcher le sol. La blessure n'était pas mortelle, mais handicapante. Il lui restait donc de la réserve hein !


Je réussis à extirper mon sabre. Je reculai, Shin m'imita. Je restais impassible faisant abstraction de la douleur. Contrairement à mon adversaire qui se laissait envahir par cette dernière. Quelques gouttes de sang sur ma bouge, voilà les plus gros dégâts. Le jeune pique était dans un bien plus sale état que moi. J'avançai vers lui rapidement, jusqu'à ce que ma jambe me lâche et refuse de bouger. Nan ! Ce n'est pas possible il m'aurait empoisonné ? J'étais surpris comment avait-il réussi ? C'est alors que je me rappelais morsure de sa lame contre ma peau. Impossible ses armes étaient enduite de poison ! Raaaaaaaaah ! Mais quel adversaire chiant ! Je regardais mes possibilités. Le finir rapidement avec un échange de tir, j'avais un certain avantage vus que j'avais deux armes ! Mais lui pouvait se déplacer ! S'il m'esquivait c'était fini. Je me demandais comment faire, utiliser ma jambe comme pivot. Impensable, je ne pourrai jamais lui porter de vrais coups. Saleté de poison, saleté de type aussi. Comment il pouvait encore bouger après ce que je lui avais infligé ? Et toujours aucun crie de sa part ! Il me restait une solution, mais c'était risqué tenter cette technique dans mon état pouvais aussi bien lui être fatale à lui qu'à moi ! Tant pis je devais prendre le risque, changer de style de combat pour le finir en beauté !


Je me concentrai sur sa respiration, son corps était usé. Il esquiverait dans un périmètre réduis, il me suffisait de percevoir son esquive et te tirer dans ses jambes. Plus précisément ses articulations ! Je fis disparaître mon sabre et tirai une balle l'heur, il mordit à l'hameçon en se déplaçant, j'avais récupéré ma deuxième arme, il avait comme je l'avais deviné esquivé sur un petit périmètre. Je percevais ses mouvements, j'avais les yeux quasi fermé, me fiant au bruit de ses pas, il voulait accélérer, il se savait menacé. J'ouvris les yeux et tirai deux balles qui vinrent se loger dans l'articulation du genou de mon adversaire. J'avais réussi ! La première étape était réussi !


J'ai voulu accélérer le truc un peu, si ça te convient pas par rapport à la blessure ou autre n'hésite pas ^^


_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Pique
Shin Odashima
Inscrit le: 02 Déc 2011
Messages: 138
Espèce: Humain
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 432
MessagePosté le: Mer 11 Avr 2012 - 18:47    Sujet du message: De nombreux coups contre quelques mots (p.v Ozuki) [terminé] Répondre en citant

Shin n’en pouvait plus. S’il n’avait pas eu une fierté aussi démesurée il se serait certainement laissé tomber à terre pour se reposer…et par la même occasion abandonner. Mais voilà, il avait cet orgueil (mal placé peut-être) qui le poussait à continuer jusqu’à une perte totale de connaissance. Les choses allaient mal pour lui, et vu les deux balles qu’il venait de se prendre dans les articulations ça ne risquait pas de s’arranger. Shin ferma les yeux. Cette fois il ne voyait plus rien, tout était trop trouble. Il ne pouvait plus attaquer, pouvait à peine se défendre, nul doute que la prochaine attaque d’Ozuki serait décisive. Ma foi, Shin trouvait qu’il ne s’était pas trop mal défendu pour quelqu’un qui ne tenait pas debout à la base. Rester à sortir avec brio. Mais Shin voulait qu’on l’achève vite, pas qu’on prenne du temps à jouer avec lui. Il en avait marre de souffrir, il voulait simplement en finir sans trop entacher son honneur. Ne restait plus qu’une solution. Il allait devoir employer une façon de faire qui le dégoutait, qui n’était pas du tout son genre, mais qui lui épargnerait une fin lente et encore plus douloureuse. 
  « Des gardiens hein ? Les types qui s’occupent de Pierre un peu magiques c’est ça ? Je me plante pas il me semble. »
 
Le garçon ne connaissait pas grand-chose à vrai dire. Il se rappelait de son père et son frère rentrant d’une mission censée être top secrète. Bien sûr Akio lui en avait parlé, parce que Shin avait beaucoup insisté. Il s’agit d’un homme, très fort, qui possédait un objet que l’état voulait récupérer à tout prix. Du moins ça c’était ce qu’Akio disait. Shin n’avait jamais été stupide, il se doutait bien que les deux Odashima n’avait pas fait ça pour le gouvernement mais pour un groupe privé. Ca arrivait de temps à autre, surtout lorsqu’Odashima senior avait besoin d’argent pour refaire une pièce du Dojo, ou racheter des armes d’entrainement.
 
« Pourquoi tu veux des infos ? Tu travailles pour eux ? T’es le toutou d’un de ces minables qui se fait dézinguer par un malheureux petit assassin ? »
 
Shin avait la bouche pâteuse, de plus en plus de mal à articuler. Et puis il racontait pas mal de conneries aussi. Un malheureux PETIT assassin ? Son père était dans le trio de tête du groupe d’état, pas si minable que ça. Et puis il avait toujours beaucoup de respect dans la voix lorsqu’il parlait du « contrat n°5B ».
 
« C’est bizarre je t’imaginais pas avec un maître. M’enfin bon on…
Là-dessus il fut obligé de respirer un bon coup avant de poursuivre. La nausée dû à la douleur le reprenait par vague, rendant difficile un quelconque état de conscience.
… On fait ce qu’on peut n’est ce pas ? C’est un pote de ton chef qu’on a tué ? Ou alors t’es venu pour te venger, un truc du genre. C’est assez minable comme truc. La loyauté, la fidélité, tout ça. Yerk… »
 
Shin avait tapé à coté, il le sentait. C’était pour quelqu’un d’autre qu’Ozuki agissait, c’était évident, mais peut-être lui-même n’avait-il aucun réel lien avec ces fameux gardiens. Enfin bon, peu importait. Ozuki se rapprochait de nouveau de Shin. Pour quel genre d’attaque ? Shin n’en avait aucune idée. Il n’était plus assez lucide pour observer et diriger le combat. Dans ce duel il ne l’avait d’ailleurs jamais été, du début à la fin. Il fit apparaître à son coté son revolver et la lame crantée. Ce serait la dernière attaque, et le garçon allait perdre. Mais il se défendrait jusqu’au bout, même sans pouvoir bouger. Parce qu’il comptait bien faire couler davantage de sang. Et parce que son adversaire était bon. Il méritait que Shin se batte jusqu’au bout.
_________________
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Jeu 12 Avr 2012 - 14:23    Sujet du message: De nombreux coups contre quelques mots (p.v Ozuki) [terminé] Répondre en citant

Shin était épuisé, je le voyais dans ses yeux, du sang coulait sur ses jambes. J'avais une autre remontée de sang dans la bouche, mais je ne devais montrer en aucun cas ma douleur. C'était atroce, chaque respiration me donnait envie de hurler. Je devais rester calme à tout prix ! Finir rapidement ce combat qui n'avait aucun sens à mes yeux. Je prenais plaisir à lacérer un sale gosse de plus dans cette académie. Ça ne collait plus avec mon désir d'arrêter de me battre. Pourquoi fallait-il que cet endroit soit rempli de malade dans son genre ! Je ne souhaitais qu'une chose, être le plus loin possible de ses maudites salles, mais les faits étaient là, j'étais devant ce type arme à la main. Je savais ce qui me restais à faire, mais vu mon état ça ne serait pas glorieux, tant pis je tente le tout pour le tout, alors que j'allais commencer à agir, Shin se mit à parler.


    « Des gardiens hein ? Les types qui s’occupent de Pierre un peu magiques c’est ça ? Je me plante pas il me semble. » 



J'avais visé juste. Il savait des choses, ce qu'il savait ne devais pas être grand-chose, mais ça nous serait utile. Enfin plus à Ekos qu'à moi... Shin venait quand même de me surprendre. Parler en plein combat ne lui ressemblait pas. Il devait savoir que son sort était scellé, peut-être qu'il faisait ça pour me faire sortir de mes gonds pour que je le finisse rapidement. Il continuait à parler encore.


« Pourquoi tu veux des infos ? Tu travailles pour eux ? T’es le toutou d’un de ces minables qui se fait dézinguer par un malheureux petit assassin ? » 




Il y croyait lui. Moi un toutou, sa phrase me fis rire pendant quelque seconde. Cette fois c'était clair, je devais le finir en toute beauté, impossible de gâcher mon plaisir, je le tailladerais lentement, très lentement !


« C’est bizarre je t’imaginais pas avec un maître. M’enfin bon on… 



Il continuait encore à parler. La douleur devait sûrement le rendre fou. C'était donc ma chance d'en finir, un mot de plus et je m'abattais sur lui tel un faucon chassant une proie.


On fait ce qu’on peut n’est ce pas ? C’est un pote de ton chef qu’on a tué ? Ou alors t’es venu pour te venger, un truc du genre. C’est assez minable comme truc. La loyauté, la fidélité, tout ça. Yerk… »



Plus je l'entendais, plus il me répugnait. Mais cette fois je savais qu'il était lié à cette affaire. J'allais enfin rentrer avec des informations utiles pour le gosse. Je voyais dans son regard qu'il savait que mes motivations était autre. Je relevais ma tête vers Shin. Mes bras était légèrement sur l'arrière vers le bas, si j'avais bien calculé avec le recul de mes armes j'arriverai à être à sa hauteur et le finir ! Ce mouvement n'avait rien de bien glorieux, mais je n'avais pas d'autre choix. Je tirai sur le sol. Mon calcul approximatif était juste, je venais de me « propulser » dans les airs et fonçait vers mon adversaire. Maintenant, si je devais retoucher le sol c'était fini ! Je lâchai un pistolet que je remplaçai par mon sabre. Je préparais un coup de pied que j'envoyai dans la tête de mon adversaire. Il para cette piètre attaque et voulut contre-attaquer avec sa lame crantée. Je voyais clairement la trajectoire de la lame finir dans mon cou, je devais réagir et vite. Je plaçai le canon de mon arme en direction du poignet de mon adversaire et tirai avec un sale sourire sur les lèvres. La balle finis son trajet dans le poignet du jeune homme qui lâchait son arme. Malheureusement je n'avais pas pris en compte le recul. Je m'apprêtais à sortir du périmètre de portée de mon sabre. J'eus un réflexe inespéré. Ma main se posa sur l'épaule de mon adversaire, mes jambes étaient parfaitement alignées à la verticale. Je poussais sur son épaule et je me propulsai à la verticale au-dessus de lui. Je fis disparaître mon dernier pistolet, je me retournai dans ma chute libre, de façon à le trancher verticalement en intégralité. Il avait rapproché son arme et s'apprêtât à faire feu, mais ma chute était trop rapide, mon sabre avait déjà atteint sa cible. J'étais déjà au sol agenouillé devant le corps de mon adversaire qui se serait séparé si nous n'étions pas dans la salle des duels. Son arme était encore dans sa main. Il fût projeté hors de la zone de combat. La blessure finale avait disparue. 


J'espère que ça te convient, j'ai tenter de te finir bien, si ça te vas pas MP  ^^


_________________
Revenir en haut
Skype
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:35    Sujet du message: De nombreux coups contre quelques mots (p.v Ozuki) [terminé]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment principal -> Salle de duels Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.