FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Juste : Fight ! |terminé|
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Extérieur
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Lun 9 Avr 2012 - 20:49    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

Aujourd'hui, comme à peu prêt tout les jours, Seon s'était donc levée de bonne heure, un petit-déjeuner solide et une douche, l'avait sortit de la torpeur matinale et l'avait laissé fin prête à se préparer pour son entrainement. Elle enfila un ensemble simple, jogging bleu foncé et débardeur noir sur lequel elle passa un sweet noir sans capuche. Ses longs cheveux rosés furent attachés en un chignon serré et ses gants enfilés avant qu'elle ne prenne Vigilante. Le furet se réveilla avec difficulté, elle se retournait et tournait dans son nid avant de daigner grimper sur la main de sa maitresse. Allez ma Vi... Faut qu'on s'entraine.... Seon engoufra le furet sous son sweet et sortit du bâtiment Joker.

Elle fit quelques pas quand elle entendit une altercation finir, pas une bagarre, juste quelques mots échangés. Curieuse, elle s'approcha pour voir de quoi il retournait. Un gamin roux s'enfuit en courant, manquant de la bousculer, en reniflant bruyamment. La Joker haussa un sourcil, les jeunes ne sont vraiment plus solide, avant de regarder l'auteur du drame. Oh lui, il me dit quelque chose... Très grand, les cheveux d'une couleur non homologuée, avec des yeux rouges sang et surtout ces vêtements... Elle ne se rappelait plus trop son prénom mais il correspondait assez bien à la description d'un Coeur qui semait la zizanie partout où il allait. Les rumeurs vont vite à Rakishou, surtout quand elles sont mauvaises. Ainsi donc ce serait lui, la nouvelle terreur des Coeurs.
Seon releva son regard et s'approcha de lui, mains dans les poches. Elle ne portait pas son insigne de Joker mais il devait la connaître, ici, on connait toujours les élites. Enfin, elle espérait pour lui qu'il savait qu'il elle était...

- C'est toi la grande terreur des Coeurs ? Attend... j'ai entendu parler de toi... Ca va me revenir... Ah! Zuki, c'est ça ? Fit-elle avec une mine narquoise.

Ce n'était pas ses affaires, mais ce gars pourrissait la réputation du clan "Jokers & associés". Il méritait bien qu'elle aille lui faire quelque remarques, non ? Bon, d'accord, elle se fout complètement de la lutte des classes, elle avait juste envie de le piquer pour voir si c'était vraiment lui le rebelle des Coeurs et si il était aussi fort qu'on le disait. Elle voulait s'entrainer, il fera l'affaire !
Et puis, il fallait bien qu'elle se l'avoue, depuis sa rencontre avec Tama Seon avait les nerfs à vif. Ce foutu Youkai avait réussi à la rendre nerveuse et à la crispée comme peu l'avait fait, elle avait bien besoin d'une détente ! Et martyriser les autres étaient la meilleure méthode de relaxation qu'elle connaissait....

- Je trouve ça très petit de s'en prendre aux gens de si bon matin, tu devrais aller prendre un petit déjeuner plutôt, ça te calmerait. Finit-elle en lui tapotant l'épaule avant de s'éloigner d'un pas. Faudrait pas qu'il lui attrape le bras et le lui torde ! ... Elle sourit à cette idée, persuadée que la rumeur à son sujet était exagérée. Tu devrais suivre les conseils d'une Joker.

_________________


Dernière édition par Seon Wang le Jeu 19 Avr 2012 - 18:10; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité


MessagePosté le: Lun 9 Avr 2012 - 20:49    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Lun 9 Avr 2012 - 21:50    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

Huit heures du matin, mauvais réveil, pas lune visible la nuit dernière. Conclusion mauvaise journée en perspective ! Je marchais dans le dortoir des garçons, cherchant quelque chose à faire. J'avais entendu parler de classe d'élite mais je n'avais jamais rencontré un de ces élèves. J'avais toujours ma tenue habituelle, je ne portais jamais l'uniforme. Je regardais le ciel dehors, de sombre nuages annonçaient une forte pluie. Je voulais qu'une chose, passer ma journée sous la pluie à côté du lac, au diable les cours ! Je finis par sortir dehors et me retrouvais à l'extérieur. L'air était un peu frais, mais rien de surprenant, après tout une légère brume recouvrer le sol.
J'avançais sans trop me poser de question, je voulais juste arriver vite et dormir longtemps. Sur ma route je croisai un jeune carreau, sûrement un collégien, il vint me heurter, je ne répondis pas tout de suite et finis par le regarder dans les yeux. Je ne voyais que défis dans ses yeux, défis et peur à la vu de mes deux yeux rouges. Je continuai de l'observer. Et finis par parler.


« Hum, tu t'es crus drôle ? »


J'avais pas forcément envie de créer une bagarre, mais fallait bien que je calme ce sale gosse. Il mit tu temps à me répondre, il ne devait pas être habitué à voir des yeux rouges... il ouvrit la parole et prit un ton de défis, qui me déplaisait fortement.


« héhé, oué vu que je suis drôle, petit coeur ! »


Sa voix m'arracher les oreilles, mais je devais rester calme, après tout c'était qu'un sale gosse mal élevé, mais son regard malgré la peur que je lui instaurais me fis sortir de mes gonds.


« Tu sais l'effet que ça fait d'avoir ta tête traversée par une balle d'un calibre 45 ? Je pense pas alors si tu veux éviter de m'approcher de trop près ! »


Je l'avais regardé avec un regard d'assassin, il avait suffisamment de jugeote pour comprendre que j'étais pas d'humeur et que j'aurais pas hésiter à le provoquer en duel !




Je commençais à me sentir observé, le sale gosse partie en courant et en reniflant. Une jeune fille était là manquante de se faire renversé par le carreau en pleine crise d'adolescence. Elle semblait m'observait, ça me plaisait pas, elle était plutôt mignonne, je dois l'avouer. La première chose que j'avais remarqué c'était ses cheveux roses attachés en un chignon et c'est vêtement de sport. Elle cherchait quoi, j'avais rien pour elle. Son visage me disait rien, et à vrai dire j'en avais rien à faire ! J'étais juste venu pour une sieste pas créer une bagarre inutile. Elle me fit penser à moi lorsqu'elle s'avança vers moi avec ses mains dans les poches.


C'est toi la grande terreur des Coeurs ? Attend... j'ai entendu parler de toi... Ca va me revenir... Ah! Zuki, c'est ça ?


J'aimais pas son ton, elle cherchait la bagarre je le voyais venir, je me contentais de rester de marbres et de la fixer dans les yeux. Je voyais pas grand-chose mise à part une envie de se défouler. Malgré tous ses yeux me plaisaient. Je me contentais de la regardais tandis qu'elle continuait de parler.


 Je trouve ça très petit de s'en prendre aux gens de si bon matin, tu devrais aller prendre un petit déjeuner plutôt, ça te calmerait



Elle n'avait donc rien compris... je soupirai pour seule réponse, la laissant me juger comme bon lui semblait. Elle vint me tapoté l'épaule, à ce moment je voyais déjà sa main sur le sol, mais me retint, il était interdit d'attaquer quelqu'un hors salle de duel. Son sourire narquois aller trop loin, alors qu'elle reculait je fis apparaître un de mes deux 45 et le pointa vers sa tête sans la regarder.


« Je peux savoir ce que tu cherches ? »


J'en avais marre de tous ces fous juste là pour me défier, si elle aussi voulait un combat elle l'aurait ! Sérieux je voulais juste dormir tranquille près du lac...
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Lun 9 Avr 2012 - 22:26    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

Il ne fut pas content qu'elle intervienne et cela lui plut, elle souriait de satisfaction même quand l'arme se matérialisa dans sa main et qu'il la braqua. Oups. Seon aimait plus que tout se mêler de ce qui ne la regardait pas, elle adorait jouer avec les autres comme avec des pantins. Des poupées. Mais parfois de la pure provocation, un bon retour aux sources, cela fait vraiment du bien ! Cela lui rappelait ses débuts, à Rakishou... Très joussif ! Surtout qu'il marchait, non, il courait ! Il aurait pu l'ignorer mais non, c'était très sympathique.
Il ne la regardait pas, alors elle en profita. Sans attendre une seconde de plus Seon invoqua son fouet dans sa main gauche et le fit claquer de façon à se qu'il entoure le haut du revolver, puis elle tira un coup sec vers le bas. Prête nénnamoins à se protéger en cas de tir inattendu.

- Je m'ennuyais alors je me suis dit "et si je bavardais avec ce mec, il a l'air tellement aimable !". Non mais sérieux, tu sors ton flingue dès qu'on te cause ? T'as des problèmes toi...

Elle désinvoqua son arme qui disparu pour ensuite la réinvoquer dans sa main, enroulée tranquillement autour de sa paume. Prête à un nouvelle emploi. Dans son sweet, le furet sortit son museau pour voir ce qui se passait. La scène ne plut pas à Vigilante - on n'attaque pas sa maitresse sans lui rendre de compte ! - après une caresse de la Joker qui était un signe entre elle, Vigilante cracha deux minuscules boules transparentes qui se mirent à flotter autour d'eux en gonflant, avant de retourner bien au chaud sous le sweet.

- Tires et je tire ! Et me cherche pas, j'avais envie de voir à quoi tu ressemblais c'est tout... Mais je suis déçue ! En même temps à quoi je m'attendais ? Tu es d'une petite classe, tu n'as pas l'air d'avoir saisit, je suis une Joker... T'as aucune chance contre moi, enfin, comme je le disais... Suis déçue. Ah, les caïds ne sont plus ce qu'ils étaient ! Au moins le dernier coeur à qui j'ai parlé avec des étoiles dans les yeux... Ekos je crois... enfin aucun intérêt.

Heu Seon, ce que tu ne dis pas c'est qu'il a vite déchanté et t'as ignoré ensuite. Mais ne le disons pas, faisons lui croire autre chose. En même temps, il ne le connait surement pas, c'est un collégien et lui un lycéen, vue la taille.

- Hm je crois que je devrais peut-être t'emmener voir le principal, tu m'as menacé quand même, t'en dis quoi ?

Elle le cherchait vraiment et pour une raison bien futile, mais depuis quand Seon agissait avec maturité ? Elle s'était sentit dominée avec Tamasaburo, elle avait comprit que parfois elle ne contrôlait rien et cela ne lui avait pas plu. Ca plus ses projets, Seon commençait à avoir les nerfs à vif : ce type, c'était un moyen de se défouler et de se prouver que si, elle est toujours celle qui contrôle. Même si en l'occurrence il s'agit d'une personne sans grand intérêt à ses yeux.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Lun 9 Avr 2012 - 23:17    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

 Cette satanée gamine avait un dons certain pour énerver les gens, agir sous l'impulsion n'était pas le plus judicieux, mais maintenant autant continuer ! Elle cherchait sûrement à me pousser à bout, je sentais une certaine malice dans ses yeux, malgré ce dons, fort contraignant elle me plaisait beaucoup. J'avais toujours mon arme braquée sur sa tête, je regardais du coin de l’œil elle fit apparaître un fouet et saisi le pistolet que je lâchais sans résistance, mais dans un « mauvais « réflexe » d'auto défense, je m'étais rapproché d'elle et avait dégainé mon katana la lames menaçant le cou de la jeune fille. Ça ne dura que quelque seconde, je finis par ranger le sabre et le faire disparaître écoutant la jeune fille
.


Je m'ennuyais alors je me suis dit "et si je bavardais avec ce mec, il a l'air tellement aimable !". Non mais sérieux, tu sors ton flingue dès qu'on te cause ? T'as des problèmes toi...




Des problèmes hein... Pff j'étais juste venu faire une sieste rien de plus ! Je la regardais et ouvris finalement la bouche.


« Tu t'ennuyais hein ! Ça tombe bien moi aussi, j'avais donc prévu de passer mon temps sous ce ciel fort nuageux à côté du lac, rien de plus. »




Pendant que je prononçais ses mots, quelques gouttes tombaient du ciel. Voilà qui rendait cette journée plus intéressante ! Je parlais en prenant soin d'être compréhensible et pas trop menaçant. Son fouet finis par disparaître, pour réapparaître, chose bien inutile ! Quelque chose de bien plus intriguent se produisit, un furet sortie de sous son sweat fit apparaître deux petites boules transparentes qui flottaient et gonflaient autour de nous. Il disparût dans le sweat de sa maîtresse.




Tires et je tire ! Et me cherche pas, j'avais envie de voir à quoi tu ressemblais c'est tout... Mais je suis déçue ! En même temps à quoi je m'attendais ? Tu es d'une petite classe, tu n'as pas l'air d'avoir saisi, je suis une Joker... T'as aucune chance contre moi, enfin, comme je le
disais... Suis déçue. Ah, les caïds ne sont plus ce qu'ils étaient ! Au moins le dernier coeur à qui j'ai parlé avec des étoiles dans les yeux... Ekos je crois... enfin aucun intérêt.




Et tire et je tire hein ! Avec quoi elle allait tirer son fouet, j'aurai vite fait de le trancher, après tout un fouet n'est qu'un morceau de corde, inutile contre un katana bien entretenu ! Je l'avais donc déçue, fallait qu'elle arrête de faire la maligne, apparemment elle serait une Joker donc une allié dans la logique. Mais bon j'avais que faire de ces histoires de classe ! Et elle était bien plus amusante que n'importe qui ici ! Lorsqu'elle mentionna le nom du sale gosse, je la regardais droit dans les yeux.




« Ekos ! Il est gentil, mais un peu insouciant. »




Elle n'avait pas répondu, après tout je savais qu'elle était ici pour jouer avec moi et rien d'autre, son regard en disait long et j'allais me laisser prendre au jeu !


Hm je crois que je devrais peut-être t'emmener voir le principal, tu m'as menacé quand même, t'en dis quoi ?


Je la regardais amusé et finis par sortir d'un ton très naturel.




« Pourquoi pas ! Mais ça ne colle pas avec ce que j'avais prévu de faire. Donne moi quelques argument valables et je réfléchirais à ta proposition. »




Je lui fis un petit clin d'oeil à la fin, seulement pour voir sa réaction.
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Lun 9 Avr 2012 - 23:50    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

Deuxième arme : un katana. Elle notait dans un coin de sa tête ces informations, se disant que s'ils en venaient aux mains - c'était bien parti pour - elle aurait toujours son bouclier pour la protéger. Et son anneau. Le fouet est utile contre l'arme mais pas contre le sabre, le poings américain est quant à lui totalement hors sujet dans ce genre de combat; elle n'était pas bête : il faisait deux fois sa taille et devait avoir beaucoup plus de force qu'elle, elle ne risquait pas d'avoir le temps de le plaquer contre un bâtiment et de le frapper avec son poings ! Ah la force physique... en repensant au peu de force qu'elle avait, Seon se dit que parfois elle troquerait bien sa souplesse contre quelques muscles.

- T'aime la pluie ? elle s'en étonna, qui pouvait aimer la pluie ?! Ca mouille ! D'ailleurs il se mit à pleuvoir, génial. Seon grimaça en une moue boudeuse en regardant le ciel, avant de reporter son regard sur Ozuki. Hum mes cheveux vont se détacher, se dit-elle en désinvoquant son fouet pour resserrer l'élastique qui retenait son chignon, chose bien inutile car dès qu'il eut finit de parler la pluie augmenta. Ce n'était pas torrentiel, ils y voyaient très bien, mais c'était assez pour que ses cheveux se détachent. Faut vraiment que je me les coupes un jour.

- Tu connais le mioche ? Oui, il n'est pas méchant, elle répondit évasivement, se moquant bien au fond qu'ils se connaissent.

La suite la surprit, il lui a fait un clin d'oeil ?! Attend ?! Pourquoi il lui fait un clin d'oeil là ? Elle ne savait pas comment l'interpréter, il la drague ou il cherche à la déstabiliser car il sait qu'elle n'aime pas qu'on soit ambigue avec elle ? Non il ne peut pas le savoir, il n'a pas l'air de savoir qui elle est ! Alors... il la drague ? Non c'est juste un mec bizarre ! Rah pourquoi ils sont tous comme ça en ce moment ?! C'est le printemps qui les dérègle ?!! Ou alors il était à la colle cuisine et il la vu habillé en maid ? L'esprit très imaginatif de Seon s'enflamma et elle se persuada en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire qu'il l'avait vu déguisé en maid et que quand il parlait 'd'argument' il faisait référence au costume.
Pendant toute cette pagaille mentale Seon était restée impassible sauf quand elle avait cru tout expliquer avec l'histoire de la maid. Là elle se mit à rougir sans raison apparente et laissant sa colère éclater elle s'exclama :

- Te fous pas de moi ! Tu rêves là mon vieux ! Je vais effacer cette idée de ta tête... en te défigurant tiens, ça devrait être très efficace ! Finit-elle sur un ton cinglant.

Et pour donner du crédit à ses paroles elle invoqua son anneau de combat. L'arme était plutôt grande, ronde et en métal, elle ne pouvait être tenu qu'en portant des gants à cause du tranchant. Sur la lame on pouvait distinguer plusieurs décorations florales et des oiseaux, mais pour le moment la déco de l'arme de la Joker devait être le dernier soucis du Coeur. Seon attrapa son anneau à deux mains, prête à danser avec, alors que les boules explosaient devant les yeux du garçon. La lumière n'était pas aveuglante, mais elle avait au moins le mérite de l'éblouir.
J'espère qu'il n'a pas fermé les yeux, pensa la Joker en se tenant prête à le réduire en miette.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Mar 10 Avr 2012 - 01:01    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

Son test était pas mal, me répondre de courtes phrases j'aimais bien son style et je semblais l'avoir légèrement, mais alors très légèrement surprise avec mon petit clin d'oeil test, elle s'est ensuite énervée très violemment et ma menacer avec une arme. Elle se croyait supérieur, mais en l'espace de quelque seconde j'avais trouvé son point faible émotionnel.




Te fous pas de moi ! Tu rêves là mon vieux ! Je vais effacer cette idée de ta tête... en te défigurant tiens, ça devrait être très efficace !




Je comprenais pas vraiment ce qu'elle racontait, après tout j'étais juste nouveau, j'avais pas pris le temps d'apprendre tous ce qui c'était passé dans cette académie, j'étais juste venu pour recommencer pas me faire des amis dans l'immédiat, mais cette Joker était intrigante, quelque chose dans son regard me plaisait de plus en plus ! Elle sortie une arme plutôt étrange, elle était grande et circulaire, dans un matériau assez résistant du métal à première vu, une arme tranchante sûrement, je n'avais aucune envie de me faire attaquer par cet chose ! J'avais rapproché mes mains et avait fait apparaître toutes mes armes. Pour une fois joué franc jeu n'était pas mal ! Et j'avais pas envie de trop faire mal à cette fille si mignonne, je rougis légèrement à cause de mes futiles pensée, je rangeais mes deux pistolets dans mon dos et pris le fourreau du katana dans ma main droite, je l'avais remonté à hauteur du visage, le présenta à mon adversaire.




« Mademoiselle aurait vous l'extrême honneur de m'accorder cette danse ? »


j'accentuais la phrase avec un autre clin d'oeil ainsi qu'un ton de voix emplit d'un certain respect. C'était maintenant que tout aller se décider ! Maintenant que j'allais prouver à cette fille que je n'étais pas qu'un élève d'une classe inférieur ! Même si je ne me battais que pour son plaisir à elle. Je savais qu'elle attendait ça depuis longtemps et être son partenaire de « danse » m'honorai.



La pluie tombait plus forte, j'étais heureux, enfin un combat sous la pluie, le terrain resterai praticable, il fallait juste faire attention au glissade ! Je me demandais comment une fille avec un corps aussi fragile, avait à ce point soif de sang, mes yeux était rivé sur mon adversaire. Elle paressée assez calme, à première vue, même si je sentais de la colère à mon égard dans son regard. Élaboré une stratégie sur le tas, voilà qui s'annonçait particulièrement compliqué ! J'allais donc combattre au feeling, après tous les sensations sont bien plus intéressante lorsqu'on combat sans réel stratégie ! Je fis redescendre ma lame, toujours en attente dans son fourreau, au niveau de mon bas ventre du côté droit, encore un Iai, mais sur elle je ne connaissais pas l'effet qu'il aurait ! Je fus arrêté dans ma réflexion par un flash aveuglant, mon premier réflexe fus le bon ! Fermer les yeux. Je commençai à courir les yeux fermé, dans sa direction, ma trajectoire était parfaitement rectiligne et ma vitesse parfaite ! Lorsque je ne fus plus qu'à quelques pas, je sortie l'arme du fourreau et traversa mon adversaire sans attaquer. Je me retrouvais derrière elle,les yeux ouvert, assez fière de moi ! Cette fois je maîtrisais l'Iai, ce qui m'était arrivé lors du combat contre ce foutu gamin ne m'arrivera pas dans cette danse forte en émotion. Je me tournais vers mon adversaire en souriant j'avais rangé l'arme et sorti pistolet, je tirai rapidement, mais elle les esquiva. Plutôt doué, elle me plaisait de plus en plus, mais je devais me contenir...pour le moment ! Un sourire se dessinais sur mes lèvres.



« Plutôt doué, j'aime ça, continuons veux-tu !




C'était plus une affirmation qu'une question, je rechargeais mon arme, tout en courant autour d'elle, je repris le sabre et la regarder droit dans les yeux.* Qel regard fascinant ! Cette fille me plait. Il serait dommage de gâcher le spectacle par un peu trop de sang. * tels était mes pensées. Il ne pouvait en rester qu'un, un gagnant et un perdant, je pense que ni elle ni moi n'envisagions l'éventuel possibilité d'un match nul, quoi qu'il en soit, on finirait sûrement tous les deux dans un lit de l'infirmerie. Pendant que je réfléchissais, je m'étais remis en position d'attaque, j'allais clairement lui laisser le moins de chance possible !
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 11:34    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

Il rougit et cela l'exaspéra encore plus; alors que d'autres filles se seraient mise à glousser d'une fausse pudeur Seon, elle, s'en offusquait et se confortait dans l'idée qu'il n'était qu'un pervers. Ses grands yeux bleus le foudroyèrent du regard pendant que ses pieds se positionnait pour esquiver le moindre de ses coups.
Ah ! N'y a t-il vraiment aucun moyen de la séduire ? De briser la tour de glace dans lequelle elle se protège ? On pourrait bien le croire, mais il n'en est rien. La Harpie, comme elle fut surnommée parfois, était déjà tombée amoureuse. Elle avait été mièvre, non, la véritable difficulté avec Seon c'est qu'elle ne se permettait pas vraiment de se laisser à aimer. Ou même à se sentir attirer par quelqu'un. Parmis ses nombreuses peurs (on lui en compte pour le moment trois quand même) il y a celle, inébranlable, de l'abandon. Seon a peur du bonheur, de l'amour, de toutes ces émotions qui peuvent disparaitre.... et quand celui pour qui on se laisse aller s'en va, le vide laissée est bien plus douloureux que toutes les souffrances du monde. Alors, elle s'y refuse : elle joue à la coquette, se met en valeur mais ô grand jamais elle n'ira se laisser aller par ce sentiment. En bref, avoir le béguin pour Seon est une perte de temps ou un grand challenge que personne n'a encore remporté.

Mais revenons à nos deux compères. Bien idiots, ils se lançaient dans un combat sous la pluie, en plein milieu de la cour. Si par miracle ils ne se faisaient pas chopper (et évitait ainsi une heure de colle qu'ils auraient mérité) ils allaient forcément attraper la crêve. Tout ça pour un quiprocos... En parlant de quiprocos, la seconde phrase d'Ozuki fut encore plus mal accueuillit que la précédente. A croire que dès qu'il parlait il faisait exprès de mettre les pieds dans le plat !

- Comme si tu y connaissais quelque chose à la danse ! Répliqua t-elle d'un ton cinglant. Ne compare pas la danse à ce petit combat ! Et jamais ! Jamais je ne danserais avec un type pervers comme toi !

Et une fois de plus elle le fusilla du regard, se permettant de prendre un ton hautain qui contrastait avec celui, révérencieux, d'Ozuki.
Si elle n'était pas sur une mauvaise image de lui, cette phrase bien sympathique lui aurait certainement plut. Sauf qu'elle le prenait pour un pervers un peu crétin qui n'était certainement qu'un caïd de bas étage. Pour quelqu'un de peu digne d'intérêt en somme. Or la danse était pour Seon le plus grand, le plus beau, de tout les Arts. Elle avait avec ce sport une relation unique et peut-être connaitra t-il un jour leur histoire; pour l'instant il se rendra bien compte à la façon de se mouvoir de Seon qu'elle n'avait rien d'une combattante ordinaire. Armes et entrainement de danseuse oblige, elle avait les mouvements d'une gymnaste et la souplesse, la délicatesse, de la danseuse de ballet.

La pluie s'accentua, dans son sweet le furet se mit à bouger jusqu'à sortir et aller se cacher sous un banc dès que sa bulle eut explosée au visage du Coeur. Elle n'aimait pas la pluie et de ses petits yeux noirs observait avec incompréhension ces deux humains qui n'allaient pas s'habriter. Les vêtements de Seon la collait, ce qui n'était pas agréable, mais toute à son combat elle n'en prêtait aucune attention. Comme lors d'une mission, son esprit stratège se mit à enregistrer chaque information à une vitesse telle qu'elle lui avait permit d'entrer chez les Jokers : terrain glissant, gouttes d'eaux m'indiquent le sens du vent - je le sens sur mon visage, deux révolvers dans son dos, un katana à la main.
Elle n'avait encore jamais combattu contre quelqu'un maitrisant un Katana, mais elle avait vu une amie jouer de ses revolvers. C'était peu d'information, elle allait devoir y aller à l'instint... Il fit une attaque qu'elle n'avait pas prévu, s'attendant à un simple coup d'épée. Après tout, le Katana n'était -il pas qu'une petite épée ? Il semblerait bien que non ! Le Coeur fondit sur elle, Seon amena son anneau - qu'elle tenait dans sa main droite - auprès de son corps, au niveau du buste, et ses pieds glissèrent lentement pour se positionner de façon à éviter l'attaque en une petite esquive. Mais il ne l'attaqua pas, comme elle l'avait supposé : sans qu'elle vit à quel moment, il s'était retrouvé derrière elle ! Sans penser, sans même éprouver une once d'émotion, Seon fit glisser sa jambe gauche et plia la droite : le sol glissant accéléra sa descente, le temps était en sa faveur pour le coup ! Elle prit appuit sur la droite pour se ralentir et fit tourner la gauche, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire elle s'était presque collée au sol et surtout, elle avait Ozuki dans son champs de vision. L'idée avait été bonne, en même temps c'était son esquive favorite ! La Joker, naturelement petite, était proche du sol mais à sa main l'anneau était prêt à attaquer : une parade des plus pratique qui permettait d'attaquer tout en se protégeant. L'idée fut donc bonne car comme elle s'en doutait il l'attaqua dans "le dos" : elle aurait fait de même ! Sauf qu'il utilisa un revolver et non le katana. Les balles filèrent au dessus de tête et rapidement, sans qu'elle put en profiter, il rechargea l'arme et se positionna devant elle.

Elle n'avait pas attendue qu'il prenne racine : à peine avait-il commencer à s'arrêter devant elle que Seon était déjà repartie. Elle ne lui répondit pas, Seon ne s'embarrassant jamais de mot au coeur d'un combat : ce n'était qu'une perte de temps et d'énergie. La Joker avait donc bougé immédiatement; l'anneau disparu de sa main alors qu'elle prennait appuit sur ses pieds. Elle fit un petit bond en avant, pas haut mais long, qu'elle finit en une roulade. L'effet fut réussit, elle arriva à se positionner à côté du garçon. Sans regarder où elle était -elle le savait très bien- et sans même ralentir une seconde, elle se redressa en invoquant son fouet. Le relevé avait été ponctué du même type de bond, elle avait lancé son corps en avant et risquait sans aucun doute de ne pas se réceptionner sur ses deux jambes.
Mais avant de parler de la réception, détaillons ce que son fouet va faire. La demoiselle avait donc invoqué le fouet de cuir noir dans sa main gauche. D'un mouvement de poignet et d'un jeu de doigts elle défit la corde enroulée pour la lancer sur les jambes du garçon : le coup réussit, alors qu'on aurait pu croire qu'elle visait la nuque, l'arme s'enroula autour des deux jambes. L'élan emportant la Joker lui offrir la force qui lui manquait pour resserer son étau autour des jambes du Coeur : elle finit sa course par une roulade et fit passer sa prise sur le fouet de la main gauche à la droite pour ne pas le lacher. Elle était maintenant accroupit à côté de lui, sans être trop proche ni trop loin, un peu en retrait (sans être complètement dans son dos). Pendant qu'elle glissait sur le sol boueux pour ne pas être de dos, l'anneau apparut dans sa main droite. Au dernier moment elle lacha le fouet sans perdre de temps à le désinvoquer et fit le grand écart pour pouvoir atteindre les tendons du garçon. D'un mouvement circulaire l'anneau entra dans les chaussures d'Ozuki et mordit tout ce qu'il put. Le fouet disparu au moment où sur l'avant bras gauche, qu'elle positionna en parade, un bouclier Carolongien prit place. Une fois l'attaque de l'anneau exécuté Seon le désinvoqua pour se relever le plus vite possible (mais la boue la ralentissait), se protégeant comme elle pouvait avec le bouclier.
Elle était satisfaite de son enchainement, mais ne prit pas le temps de profiter de ce sentiment, il avait maintenant un handicap : même si elle n'avait pas coupé ses tendons (mais peut-être avait-elle réussi ? Elle n'en savait rien), il allait forcément avoir mal aux pieds... Ce qui n'est pas pratique quand un corps aussi grand prend appuit dessus ! A défaut d'avoir la force de finir en un coup un combat, Seon cherchait toujours à handicaper petit à petit l'ennemi... Jusqu'à ce qu'elle puisse tranquillement l'achever.

- Tu peux toujours abandonner, dit-elle avec un sourire carnassier.

Elle s'éclatait et cela se voyait; chose étrange que de voir ce visage fin et ce petit corps vif s'illuminer alors qu'elle avait de la boue sur ses vêtements. Son pauvre ensemble était foutu, quant à son visage elle avait une trainée sur la joue et une tache au front. Elle se donnait à font, la demi-mesure en combat n'étant pas dans ses habitudes, quitte à ne ressembler à rien à la fin de la rencontre. Elle ne prit même pas le temps de s'essuyer la face, elle ne voulait créer aucune ouverture ! Son regard bleuté se mit à pétiller de malice, même si elle affrontait un pervers elle s'éclatait : peut-être même cette rencontre allait bien se finir ? Elle avait envie de le massacrer, mais le remerciait intérieurement de lui offrir la possiblité de se défouler entièrement !

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 14:47    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

 Son assaut m'avait salement amoché, je pouvais à peine tenir sur mes jambes. Je pouvais oublier le combat au sol. J'étais sérieusement désavantagé, mais rien n'était perdu. J'allais juste devoir accélérer le pas moi aussi ! Je regardais autour de moi, les objets sur lesquels je pouvais prendre appui, Il n'y avait qu'un banc, un arbre et elle. Un peu maigre pour une tactique aérienne. D'autant que si je la tranchais vraiment elle mourrait. Je n'avais pas vraiment envie de voir cette fille tomber sous mes coups. Je pouvais aussi bien abandonner, ranger mon arme et disparaître. Hum non trop facile et elle le prendrait sûrement mal. Je devais faire vite. J'étais loin de l'état de cadavre de mes anciens combats. Mais attaquer mes jambes je détestais ça !


Tu peux toujours abandonner,


Elle m'avait dit ça, avec un sourire qui présageait qu'elle comptait bien me battre. Malheureusement pour elle, je ne comptais pas me faire avoir. Je ne répondis rien. Après tout, elle ne m'avait pas répondu ! Ce n'est qu'un simple tournant. Elle pensait peut-être qu'un simple combat n'était pas comparable à une danse, alors comment expliquer le déplacement des jambes, l'harmonie du corps. Si ce n'était pas de la danse alors qu'est-ce que c'était ? Pour elle, seulement un affrontement de plus probablement. Elle s'éclatait et moi aussi. Son ensemble était dans un piteux état. Ça me peinait un peu. Je n'étais pas mieux. J'avais les pieds en sang, je faisais un effort monstrueux pour ne pas tomber. Bref ! Il était temps d'y aller ! J'avais un léger sourire en coin. Il fallait que mes jambes tiennent un petit moment encore. Je poussais sur mes jambes m'élançant dans les airs, je me dirigeais vers elle, je lui envoyai un coup de genou qu'elle para sans difficulté. Je sortis mes deux pistolets et tirait dans son épaule. Je n'eus pas le temps de voir si le coup avait fait mouche, elle m'avait repoussé en direction du banc. Je repris le contrôle de la chute. Je me retrouvai appuyé par la main droite, ma tête était en bas. La position était fort inconfortable. J'appuyai sur mon bras, pour m'élever à nouveau. Je regardais dans sa direction, du sang suintait le long de ses bras. J'avais donc touché. Cette pensée m'attristait mais rien ne se voyait sur mon visage. J'étais toujours impassible. J'avais le sabre à la main. Je voyais dans ses yeux qu'elle voyait le sabre comme une simple épée. Après tout, il avait une lame et une garde. Mais une épée ne pouvais pas trancher l'acier, alors que le sabre avec de la maîtrise et beaucoup de précision le pouvait. J'arrivai sur elle, au dernier moment je tirai non pas sur elle, mais sur le sol. Le recul me fis m'élever plus haut, de là, je pus aisément lui tirer dessus en prenant soin de ne visais que ses jambes. Si je réussis à l'immobiliser totalement elle accepterait sûrement sa défaite. J'avais bien appris à maîtriser le recul de mes armes. Depuis le combat contre Shin, je m'étais énormément entraîné, je ne voulais pas lui laisser une seule chance de me battre.


J'étais toujours dans les airs, je commençai la descente. J'avais le sabre en main. Je comptais lui tailler l'épaule. Elle me vit arriver, j'étais rapide, très rapide. Après tout c'était une chute libre. Son bouclier apparu. Je le tranchai net, il se sépara en deux tombant lourdement sur le sol. Je continuais ma chute vers elle. Mon sabre mordit son flanc gauche avant de retourner au fourreau. J'étais à nouveau au sol. Je me relevai, la douleur ne me faisait pas peur. Je rechargeais mes armes. Je me tournai vers elle.


J'aime danser avec toi.


Et oui, je continuais encore de la piquer au vif. Mais j'avais des doutes sur sa maîtrise de la douleur. Je ne cherchais pas à la tuer, seulement l'immobiliser. Ce combat devenait vraiment intéressant. Malheureusement, j'avais peur d'abîmer cette fille. Son visage était plein de boue et ses vêtements dans un piteux état. Je continuais à la regarder, sans rien dire. Seulement un pâle sourire de satisfaction sur mes lèvres.
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 16:46    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

Il tenait toujours debout ! Ce type à une excellente résistance à la douleur, se dit-elle juste avant de parer une attaque. Il enchaina avec deux tirs sortis de nul part, si Seon arriva à esquiver celui de gauche en se courbant, elle se prit en plein dans l'épaule le coup de droite. Forcément, elle s'était penchée vers la droite ! Elle n'eut pas le temps de maudire sa propre stupidité qu'une douleur fulgurante l'envahit. Au début ce ne fut qu'une chaleur presque volcanique, puis une sensation de déchirement. L'impression que toute son épaule se fissurait de l'intérieur. Elle se mordit la lèvre inférieur jusqu'au sang pour etouffer la douleur, comment pouvait-on survivre à ça ?! Son sang froid fit mit à rude épreuve, ses pensées tourbillonnaient, sans lien entre elles : un point vital avait-il été touché ? La balle pouvait-elle rouiller avec cette pluie ? Une goutte de sueur perla sur son front; la douleur elle connaissait pourtant ! Elle s'était fait exploser plusieurs cotes par Alex', s'était prit des coups et s'était fait empalée plus d'une fois par des monstres ! Mais ça ! Ca elle ne l'avait encore jamais vécu ! Et pour cause, aucun monstre n'avait de revolver !! Elle avait mal et tout ce qu'il fit ensuite passa inaperçut tant elle était sous l'effet de la douleur. C'est ainsi qu'elle n'eut pas le temps de lui échapper la seconde fois, si elle avait eu tout ses moyens elle l'aurait évité mais là c'était impossible. Sans rien pouvoir y faire, elle le vit fendre en deux son bouclier et la perforer avec son sabre.
Seon se laissa tomber sur les genoux, ses deux mains sur sa nouvelle blessure. En toute honnêteté la douleur n'était pas assez fulgurante pour l'empêcher de combattre, comme je l'ai dis elle savait gérer ce genre de situation. Ce n'était pas comme celle à l'épaule qu'elle commençait à inoculer. Non, elle en avait vu assez et s'était prit assez d'épée pour y suvivre, le problème n'était pas là.

- T'as l'intention de me buter ?

Elle était tranchante, incisive et vulgaire. Seon se releva en douceur pour le toiser de sa petite taille; elle voyait ses défauts, ses points faibles et sans difficulté elle comprenait comment elle aurait pu gagner s'ils avaient été en salle de duel. Mais justement, ils n'y étaient pas! Elle, elle avait prit en compte ce paramètre ! Elle avait visé ses jambes et non pas sa nuque quand elle avait utilisé le fouet ! Elle aurait pu l'étrangler, gagner, mais non ! Car c'était un simple duel ! Lui, il n'attend qu'une chose c'est qu'elle s'évanouisse de douleur ! Elle ne pensa pas un instant qu'il savait ce qu'il faisait, qu'il avait visé là pile car il savait qu'elle n'en mourrait pas. Non, à ses yeux il lui avait tiré dessus puis l'avait empalé et c'était un miracle que son foi ne soit pas touché !!
Du revers de sa main droite elle s'essuya le visage, rejetta en arrière ses longs cheveux et reprit la parole d'une voix cassante et autoritaire :

- On n'est pas en salle de duel, mais on devrait y aller... Un de ces jours.

Elle avait parlé avec un sourire ambiguë, où l'on ne savait pas trop ce qu'elle éprouvait : sadisme, intérêt... C'était pas très clair et elle-même ne savait pas encore quoi penser de lui. Il était fort, aucun doute là-dessus, et de ce seul fait il méritait son respect. Bon, le respect de Seon ne vaut pas grand chose, mais il avait au moins retenu son attention et elle ne le prenait plus pour un crétin finit. Mais c'était aussi un grand malade ! Ce mec n'est qu'un pervers qui se la joue gentleman avec sa danse tout en cachant une âme de psychopate tueur ! Elle devrait le surnommer Jack L'éventreur, il en a le profil ! Il taillade les jolies femmes en détresses !

- On devrait stoper là, ne prend pas ça pour un abandon mais pour de la prudence. Etre Joker c'est aussi savoir ce calmer quand il... Vigilante !

Seon n'était pas stupide, elle avait deux blessures qui pouvaient s'envenimer (surtout avec ce temps) et lui risquait de s'effronder à tout moment : mieux valait en rester là ! Elle acceptait sa plus ou moins défaite, mettant ça sur le compte du terrain, même si au fond d'elle la graine de la rancueur germait. Elle avait bien l'intention de le retrouver et de le provoquer de nouveau ! D'obtenir une revanche en bonne et du forme ! Après, si en chemin elle se sentait mieux, rien ne l'empêchait de l'attaquer par derrière....
L'ennui c'est que le furet ne voyait pas les choses de cette façon, Vigilante portant très bien son nom avait comprit que sa maitresse était en danger : il fallait qu'elle intervienne ! Si jusque là Seon avait réussi à garder le furet dans son champs de vision (elle l'avait empêché de lancer la bulle n°3 sur Tama) ce n'était plus le cas ici, elle pouvait intervenir librement. C'est ainsi, que pendant que Seon parlait, elle matérialisa devant elle une minuscule boule violette. Petite, presque invisible avec cette pluie, la boule n'eut aucune difficulté à toucher le dos de Ozuki.
Ce n'est que lorsqu'une brume violet foncée se forma autour d'eux que Seon comprit ce qui s'était passée. Le furet, en entendant son prénom, fit une petite tête penaude avant de cracher une boule de lumière qui disparu aussitôt pour signifier qu'elle n'avait fait ça que pour lui rendre service. Ingrate ! Sembla crier Vigilante avant de s'enfuir, vexée, à l'entrée du dortoir des Jokers.

- Sache que je n'y suis pour rien, c'est de sa faute à elle... Mais bon, t'aurais pas essayé de me tuer tu n'en serais pas là !
Et un sourire véritablement provoquant vint prendre place sur son visage, comme pour lui dire : tu vois, tu ne m'aurais pas provoqué tu n'en serais pas là ! Bon, certes, c'était elle qui l'avait cherché mais depuis quand elle assumait ses erreurs ? Seon toussota et alla s'assoir sur le banc, son corps se refroidissait ce qui augmentait la douleur. Elle devrait aller à l'infirmerie ! Maintenant ! Mais elle était trop curieuse de voir ce qui allait se passer, Vigilante avait activé son pouvoir et dans moins d'une seconde elle allait découvrir la plus grande peur d'Ozuki. Ca pourrait lui être utile... Et puis, c'était aussi une forme de vengeance que d'observer quelqu'un se sentir humilié...

Petite explication, la boule qui était entrée en Ozuki lui avait donné une sensation de froid glacial, un froid qu'on éprouve de l'intérieur et dont on sait instinctivement que rien ni personne ne pourra réchauffer. Puis il y a la brume qui se forme, elle apparait d'une couleur différente selon la personne qui reçoit la boule, même si tout le public la voit violette. De cette brume nait le pire cauchemar de l'hote de la boule. Cela peut être une personne, un objet... N'importe quoi. Prenons un exemple, cela sera plus simple : imaginons que la grande peur d'Ozuki soit son cousin Hiriko. Ce dernier va se matérialiser et se mettre à parler, à dire tout ce qu'il faut pour rendre le pauvre Ozuki vraiment mal... Ce n'est qu'une illusion, mais elle est d'un réalisme effrayant ! Elle n'attaque pas, mais ses mots sont plus efficace qu'une lame ! Second exemple : la plus grande peur d'Ozuki est d'avoir un moignon en guise de main; le voilà affublé d'un moignet horrible ! Bref, vous avez compris le principe je pense.

Seon posa sa main sur son flanc, cessa de bouger inutilement et ce mit à observer : qu'il soit devenue aussi violent était en faite plus que bénéfique ! Elle n'aurait pas du s'en prendre à son furet, elle avait eu une excellente idée !! Ah ! Quoi de mieux que de se battre ET de recueillir des informations croustillantes sur la même personne ? Malgré la pluie et un séjour certain à l'infirmerie, c'était une journée merveilleuse qui s'annonçait ! ....Et ce n'était que le début.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 17:25    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

Je ne comptais pas la tuer, j'avais rangé mes armes, je ne vis pas arriver petite boule violette, elle entra dans mon corps, me gelant sur place. Je ne tenais plus debout, mes jambes me lâchèrent, j'avais froid très froid, une brume m'entourait, elle était rouge comme le sang. Le cadavre de mes parents devant moi, leur sang sur mes mains. Qu'est-ce que ça voulait dire, un profond malaise naquit en moi, le temps semblait s'arrêter. Plus rien ne bouger, il n'y avait que deux cadavres devant moi et mes mains couverte de sang. Pourquoi je voyais le visage de mes parents clairement. Pourquoi je sentais un souffle dans mon dos. Tout devint noir, j'étais tombé sur le sol. Je voyais les gens que j'avais tranchés, je voulais parler, pour la première fois je voulais m'excuser. Mes yeux rouges versaient des larmes, je poussais un énorme crie lorsque les personnes disparaissaient sous mes coups, je voyais ce sourire que j'avais lorsque je combattais. J'éprouvais de la peur. Ils furent tous tranché, je revivais mes combats, sentant mon coeur battre dans ma poitrine. Pourquoi je me voyais, pourquoi cette peur de moi-même. Un vrai démon, je ne faisais que trancher, mes mains était couverte de sang. J'attrapai ma tête avec mes mains en criant, je voulais que ça s'arrête... mais le massacre continuait encore, je tuais tous ceux que j'avais rencontré, Ekos, Lolita, Alix, Shin, Akio. Ils y passaient tous, je les tuais, avec cette horrible rictus sur mon visage. Je ne pouvais pas bouger, la peur me paralysait. Je haïssais ma faiblesse. Je revoyais la mort en boucle. Rien que la mort.


Arrête ça !


Je n'arrêtais pas de répéter ça, comment stopper cette attaque, mes mains tremblaient, ma tête tournait, je n'arrivais plus à contenir mes émotions, la joie, la peine, la tristesse, la douleur, je ne contrôlais plus rien. Je me laissais submerger. Des larmes coulaient de long de mes joues. Je ne cessais de répéter « Pardonnez moi ! Ce n'était pas moi » alors que si, celui que je voyais c'était bien moi. Tranchant en souriant les corps de tout le monde. Je cherchais Seon, je ne la trouvais pas. Je savais que je devais être ridicule, avoir peur de sois même n'a rien de glorieux.... Je n'avais plus de force j'étais à bout, j'avais ma tête entre mes mains. Je ne voyais plus rien, j'entendais le bruit du sabre trancher la peau.... Je devais absolument calmer ce flot de sentiment. Si j'avais changé, au point de devenir froid et totalement imperturbable c'était pour éviter ce genre de situation. Ma plus grande peur c'était moi... Mes actes... les gens que je tranchais. Je voulais être détesté. Je délirai totalement, je ne savais plus du tout où j'en étais. Seon devait vraiment apprécier le spectacle, me voir ainsi sans pouvoir contrôler ce que je vivais. Elle devait se délecter de ce moment.


Je pleurais encore, je n'arrivais plus à contenir mes larmes, heureusement que la pluie les cachaient. Ma tête tournais affreusement, je perdis connaissance devant le massacre. Je n'entendais plus rien, mon flot de sentiment avait cessé, Seon avait gagné. 

_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 17:51    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

La brume se dissipa et l'horreur apparu à ses yeux. Deux corps massacrés puis d'autres, dont parmis eux les deux journalistes qu'elle avait rencontré au tournois. Et toujours ce sang, ce sang sur ces mains à lui. Que ? Puis Il se matérialisa, en dernier, comme pour achever ce tableau. Il les tuait les un après les autres, sans s'arrêter, comme possédé. Il... Il a tué ses deux personnes ? Il n'a pas tué les journalistes, elle le saurait ! Il a peur de les tuer ? Il a peur de lui-même ? Et les deux premiers, c'est qui ? ... Non... Il y avait un trait de ressemblance, un je-ne-sais-quoi de significatif... Non... Non... NON ! Seon hurla en se relevant, se foutant de sa plaie qui s'agrandit sous le bond qu'elle avait fait pour se remettre sur ses jambes. Il a tué ses parents ? Pour de vrai ? Ou il a peur ? Ou il l'a fait ? Elle est incapable de le savoir, mais elle en tremble. C'était comme voir sa propre famille décédée, c'était comme revivre sa propre vie... C'est comme observer le monstre qui les a massacré.
Elle sait bien que c'est un monstre qui les a tué, pas un homme, mais c'était à s'y confondre.
Elle fait quoi ? Elle ne le hait pas à ce point ! Non, elle ment, elle ne veut pas Elle voir ce truc qui lui rappelle sa propre vie ! Pourquoi il a fait ça ?! Il ne pouvait pas se contenter d'avoir peur des clowns !! La rage l'envahit, elle ne pouvait pas arrêter ce pouvoir. Vigilante n'était encore qu'un bébé, elle n'était pas assez puissante pour avoir de l'emprise là-dessus! C'était déjà assez incroyable que ça dévotion envers Seon lui ait fait naitre un pouvoir aussi grand ! Que faire ?? Que faire ?!!!

- Calme toi c'est une illusion !!

Lui hurla t-elle dessus sans douceur. Elle grimaça et ses dents se serrèrent, ses poings suivirent le mouvement et Seon finit par se placer devant lui, dos à l'illusion. De là elle entendit les larmes, mais aucune pitié ne la prit. Non, comment avoir pitié d'un type qui semble avoir tué sa famille ?! Il mérite ce tourment ! Mais elle, elle n'a pas à le voir ! Qu'il reste avec ses démons, elle, elle ne veut pas se rappeler les siens !! Qu'il se calme et que cela cesse !

- Tu les as vraiment tué, ta famille ?

Sa question était sortit à la place de la parole réconfortante qu'elle avait imaginé dire. Sa voix était sifflante et son regard dur, elle avait besoin de savoir. Il fallait qu'elle sache s'il méritait qu'elle le laisse là, dans ce cauchemar sans fin ou si elle l'emmenait loin. Très loin de ce lieu. Et surtout, si lui aussi était un orphelin malgré lui... S'ils avaient un point commun qui, plus que tout au monde, pouvait faire que Seon pourrait apprécier quelqu'un avec sincèrité.
Il fallait qu'elle sache mais il ne répondit pas... Pire il semblait perdre connaissance ! Seon soupira d'exaspération, hésita briêvement avant de réaliser qu'elle était incapable d'en supporter plus. Sans attendre, elle attrapa Ozuki et à défaut de pouvoir le porter sur son dos, le traina tant bien que mal jusque dans le hall. Sa blessure avait prit une ampleur alarmante mais elle n'y pouvait rien pour l'instant. Elle lacha Ozuki et se laissa tomber à côté de lui, au loin le cauchemar disparu faute d'hote.

- Faut s'enfuir pour que ça disparaisse, les illusions ne te suivent pas aussi loin... Ca va mieux ? Dis... rassure moi... je ne t'ai pas sauvé pour rien, hein ? T'as rien fais de mal ? C'est juste une peur idiote, non ? ... Et je m'excuse pour mon furet, elle est mal-élevée, c'est le directeur qui me la donné.


Malgré ses paroles elle tremblait de froid et de peur, même éloignée la vision restait devant ses yeux. Obsédante.






_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 19:44    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

J'étais resté plusieurs minutes inconscient. Lorsque j'ouvris les yeux, je n'étais plus face à la terrible vision, mais dans un coin du hall. Seon était à côté, elle saignait énormément. J'en conclus rapidement qu'elle m'avait traîné jusqu'ici. Je n'avais pas encore totalement repris mes esprits mes mains tremblées toujours. Je revoyais nettement le meurtre de mes parents. Nous, assis à la table, les gouttes de pluie venant se fracasser sur les fenêtres du château. Le grand silence et la mort frappant sans prévenir. Je haïssais les combats, pourtant j'étais devenu un expert pouvant donner la mort avec un simple coup de sabre. J'étais à nouveau perdu dans mes pensées, mais cette fois une profonde tristesse marqué mon visage.


Faut s'enfuir pour que ça disparaisse, les illusions ne te suivent pas aussi loin... Ca va mieux ? Dis... rassure moi... je ne t'ai pas sauvé pour rien, hein ? T'as rien fais de mal ? C'est juste une peur idiote, non ? ... Et je m'excuse pour mon furet, elle est mal-élevée, c'est le directeur qui me la donné.



S'enfuir hein ? Comment je pouvais m'enfuir avec mes pieds dans cet état, comment pouvais-je ne pas regarder.... ? Trop de questions hanté mon esprit.


Non, je n'ai rien fait de mal, je n'ai pas tué mes parents....on les a assassiné...


J'avais à peine articulé, je n'arrivais plus à discerner le vrai du faux. J'avais toujours les mains qui tremblaient, mon coeur battait vite. Je sentais que Seon avait mal, il fallait faire quelque chose pour sa blessure. Des larmes continuaient de couler le long de mes joues. Je poussai un cri, maudissant ma faiblesse. Je n'avais plus envie de me battre, je ne voulais plus voir cet autre être qui vivait au fond de moi. Je cachais mes mains dans mon visage, le temps s'écoulait lentement, très lentement. Je ressentais chaque seconde. Je pris la parole tout en séchant mes larmes.




Tu as besoin de soin, place ça sur ta plaie en attendant d'arriver à l'infirmerie.


Je lui tendis, le bout de tissu noir. Je tentai de me lever, mais mon corps refusait d'obéir. Je grimaçai. Mon air désintéressé avait totalement disparu. Je n'arrivais que vaguement à cacher ma tristesse. Je reprenais le contrôle petit à petit. Finalement je réussis à me relever. Je regardais autour de moi, cachant toute trace de douleur. Je lui tendis ma main, je ne comptais pas la laisser là. Même si je voyais qu'elle me prenait pour un pervers. Ce n'était pas le cas, j'avais simplement trouvé une adversaire intéressante, qui répondait à mes piques. Le temps s'était légèrement calmé, la pluie avait cessé, le mercure était légèrement remonté. Mais Seon tremblait. Je ne comprenais pas pourquoi. Je ne savais pas quoi dire, je continuais de lui tendre ma main.
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2012 - 13:54    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

Non, je n'ai rien fait de mal, je n'ai pas tué mes parents....on les a assassiné...

Elle tourna son visage vers lui, entrouvrit la bouche pour dire quelque chose mais se ravisa et se contenta de baisser ses yeux au sol. Un coup d'oeil sur le côté, un autre vers l'entrée, pour finalement laisser tomber sa tête sur l'épaule d'Ozuki en murmurant un presque inaudible :

- Ca va aller.

Avant de se taire et de se redresser un peu vivement, gênée et désorientée par la situation. Seon ne montre pas qu'elle s'en veut, elle ne dit pas qu'elle comprend. Ce petit relachement de sa part, ce microscopique réconfort, c'est un grand pas pour la Harpie. Elle prit le morceau de tissu entre ses doigts fins et l'appliqua sur sa plaie, il s'imbiba rapidement mais c'était toujours mieux que de laisser la plaie à l'air libre. Sans un mot, elle regarda la main qu'il lui tendait, main qu'elle ne méritait pas. Elle s'en voulait ! Elle s'en voulait tellement de lui avoir montré ça ! Ca ! De toutes les peurs, pourquoi en avait-il une qu'elle comprenait ?! Pourquoi il avait fallu qu'il soit comme elle ? Non... Elle fronça ses sourcils en réalisant quelque chose, non, ce qu'il a vécu est pire qu'elle... On les as tué.. Volontairement. Elle, c'était un accident. Rien n'a voir... Mais peut-on comparer une peine qui, au final, est la même ? Elle avait l'impression d'ettoufer, d'être un monstre. Oh tu l'as toujours été, petite chose... Lui souffla la voix de la culpabilité.
Seon attrapa la main d'Ozuki et s'en aida pour se relever, elle la lacha à peine debout mais ses forces lui firent défaut et elle dut s'appuyer au mur. Je... Pourquoi ils ont été tué ? Quand ça c'est passé ? Qui ? Elle avait besoin de savoir, d'explication. Il fallait qu'il lui prouve que sa vie était différente de la sienne, que ses parents étaient des criminels et qu'ils avaient eu une bonne raison de se voir oté la vie. Il le fallait, s'ils en était ainsi alors elle n'aurait plus à culpabiliser de lui avoir montré ça ! II n'aura vu qu'une réalité mérité et non plus, comme elle en a la sensation, une horreur... Une injustice.

- Me touche pas, je peux marcher sans toi, dit-elle d'une voix tranchante qu'elle voulut aussi dure que l'était sa culpabilité.

Elle ne lui dit que c'était surtout pour ne pas agraver sa situation : il avait les pieds blessé, si elle s'appuyait sur lui sa blessure allait s'agrandir. Le picotement de la culpabilité était assez désagréable pour qu'elle ne veuille pas l'augmenter. Elle prit donc appuit sur le mur et, connaissant l'établissement par coeur, elle se mit en marche vers l'infirmerie.
Ozuki était toujours dans les vapes, cela se voyait à son regard, peut-être était-ce le meilleur moment pour avoir des réponses à ses questions ? Affable, il répondrait plus aisément.... C'était à essayer. Sans considération pour sa peine, entièrement désireuse de soulager sa conscience, Seon posa la question qui lui brulait les lèvres :

- Pourquoi on a fait ça ?

A peine était-elle dite qu'une autre lui vint, mais chaque chose en son temps. Elle se fit la réflexion qu'il n'était pas logique qu'il ait autant peur de lui-même, s'il n'y était pour rien pourquoi craindre qu'il en veuille, lui, au meurtre ? Serait-il capable de la même chose ? Pourquoi ? Ou alors il lui ment ? Il serait doué pour mentir en pareil occasion ! Elle prit partit qu'il disait vrai mais qu'il lui cachait cependant quelque chose... Ils marchèrent et plus rapidement qu'ils ne l'auraient imaginé, la porte de l'infirmerie se profila devant eux. Seon était à bout de souffle, mais son esprit machiavélique trouvait déjà une solution au problème qui allait se présenter à eux : justifier leurs états.

- Avant d'entrer, répond moi si tu le veux. Et si tu n'as pas de question pour moi ou de mot à ajouter, on se fait soigner et après je retourne me coucher ! Laisse moi lui parler, je sais exactement quoi lui dire pour qu'on ne se fasse pas coller...

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2012 - 15:09    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

Elle avait attrapé la main, mais la lâcha instantanément. Elle s'appuyait contre le mur, je ne pus rien dire. J'étais à nouveau tourmenté par le souvenir de leurs morts, je voulais trouver une raison d'avoir un sabre en permanence à mes côtés. Pourquoi j'avais accepté de devenir un guerrier ? Cette question me suivait partout, lorsque je fermais les yeux, j'oubliais l'endroit, les gens qui étaient à côté et je me concentrais sur moi. Venir dans cette académie était-ce une erreur ? Je regardais Seon, mon regard était vaseux. Je menaçai de tomber inconscient à chaque instant. Rien ne pouvais m'aider. Alors que je voyais Seon avoir du mal à tenir sur ces deux jambes, je me préparai à la rattraper.


Me touche pas, je peux marcher sans toi,


Je ne la croyais pas vraiment, elle s'appuyait sur les murs pour avancer, je crois que j'avais totalement oublié ma blessure. Mais elle était bien là, lancinante. J'avais du mal à tenir sur mes deux jambes. Je sentais que Seon était confuse, elle voulait savoir, savoir pourquoi mes parents avaient été assassinés de sang froid. J'étais peut-être dans un état second, mais je n'étais pas dupe. La surprise sur ses yeux se lisaient bien. Elle ne s'attendait pas à cela. Moi je pleurai le fait d'être devenu un monstre impitoyable, elle désirait savoir pourquoi. La question tomba rapidement, elle me fit le même effet qu'une épée tranchant ma peau. Le glaive de Damoclès venait de s'abattre.


Pourquoi on a fait ça ?


Pourquoi veux-tu savoir ça ? Je voulais lui dire ça, mais aucun son ne sortit, je me contentai de la regarder. Elle allait probablement me prendre pour un malade. Mais je n'avais pas le choix, je marchai à côté d'elle, nous partions en direction de l'infirmerie, il m'était impossible, de parler. J'avais gardé le silence, jusqu'à la porte.


Avant d'entrer, répond moi si tu le veux. Et si tu n'as pas de question pour moi ou de mot à ajouter, on se fait soigner et après je retourne me coucher ! Laisse moi lui parler, je sais exactement quoi lui dire pour qu'on ne se fasse pas coller...


Je me fichais éperdument d'être collé, elle me demandait de dévoiler mon passé, alors qu'elle ne me connaissait pas. Je devais parler, mais par où commencer, j'étais perdu dans mes pensées. Finalement je pris une profonde inspiration avant de débuter mon récit.


C'était il y a longtemps, j'avais trois ans. Je vivais dans un grand château. Nous étions à table avec mes parents, que je ne voyais jamais, ils étaient chercheurs. Mais je les aimais beaucoup. Le soir était tombé, tout était silencieux, les servantes s'occupaient de faire leur travail, et moi je mangeais avec ma mère et mon père. Un bruit strident retentit dans la nuit, suivis d'une énorme explosion, plusieurs servantes criaient, puis le calme revint, mes parents étaient étrangement silencieux, mon père se leva, un homme vêtu entièrement de noir transperça son corps avec une épée, je me rappelle encore le sang sur la bouche de mon père. Et son sourire, pour me dire que je devais vivre. Je me rappelle un sifflement, puis les fenêtres ont explosé, laissant entrer des centaines d'hommes dans son genre... Ma mère pleurait la mort de son marie, elle se jeta sur moi et me pris dans ses bras. Elle criait aux assassins de me laisser vivre, en guise de réponse l'homme lui trancha le dos... alors qu'elle était dans mes bras, je me rappelle de son baisé sur mon front, j'ai senti son dernier souffle, elle est morte dans mes bras. Elle glissa sur le sol, son visage était sans vie... Ce soir-là... j'ai perdu ma seule famille




J'avais beaucoup parlé, j'avais dit toutes la vérité, mes parents mon étaient arrachés, j'avais envie de pleurer, je serrai mon poing, je jouais avec mon anneau, je me sentais faible. Non à cet instant j'étais faible. Je regardai mon interlocutrice, mon visage n'exprimait que de la tristesse. 
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2012 - 16:39    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé| Répondre en citant

Seon entendit l'histoire, la longue histoire de sa tragédie. Elle n'était pas satisfaite, enfaite c'était même encore pire ! Seon, Seon, Seon... Tu étais bien stupide de croire qu'il allait te soulager, se dit-elle en maudissant sa propre bêtise. Elle ne savait plus quoi faire, pour une fois elle était complètement démunie ! Si seulement une trappe pouvait s'ouvrir sous ses pieds pour qu'elle puisse disparaitre à tout jamais ! Si seulement elle pouvait ne ressentir aucune émotion ! Mais elle culpabilisait, de plus en plus, et cela ne lui plaisait pas du tout. Pire ! Il lui faisait tellement penser à elle que s'en était exaspérant ! Elle aussi était orpheline ! Elle aussi était violente alors qu'elle aurait du vivre pleinement ! Si jamais il lui disait qu'il était violent pour exprimer la haine qu'il avait en lui, elle pêterait un cable ! Seon fit un mouvement du bras qui n'était pas une bonne idée, la balle bougea quelque peu ce qui lui arracha une grimace.

Je fais quoi ?! Elle avait envie de lui dire qu'elle le comprenait un peu, qu'elle s'excusait. Non, elle voulait se fondre en excuse et lui raconter sa vie, là, maintenant. Elle se voyait déjà lui sourire avec chaleur, comme elle sait parfois le faire et l'inviter à prendre un bon martini - ou un café - un truc fort mais bon qui vous remet d'aplomb. Elle avait envie de le faire rire pour qu'il oublie, qu'il lui pardonne son erreur et aussi qu'il l'engueule. Qu'il se défoule sur elle car elle le méritait amplement, au lieu d'être aussi gentil et serviable !! Les gens conciliant la mettait toujours hors d'elle !

- Tu me fatigue !

Lacha t-elle avec hargne. Si je parle ça va encore se retourner contre moi, si je parle... Elle se souvenait trop bien de ses dernières confessions qui avait toutes mal tournées. Non, il fallait qu'elle le fuit ! Après tout ! Se justifier et s'excuser ne changeraient rien aux évènements ! Ce qui était fait, était fait ! Lachement, Seon lui tourna le dos - sans pour autant pouvoir cacher son trouble qui était plus que flagrant - et ouvrit en grand la porte de l'infirmerie.

- De l'aide ! Un monstre était dans l'académie, on a réussit à le faire fuir mais il nous a salement amoché. Je pense qu'il était avec le groupe de ceux que j'ai du éliminer avec le Pique Tamasaburo, vous pouvez demander au directeur si vous voulez, c'est lui qui m'avait ordonné la mission... Enfin c'est pas le plus urgent pour le moment !

Le surveillant s'était exclamé en voyant leurs états, il alla chercher des draps pendant que les élèves pouvaient s'installer chacun sur un lit. Seon prit bien soin de mettre un lit d'écart entre elle et le Coeur, sous prétexte qu'elle voulait se reposer.

- L'infirmière a été appelé ailleurs, mais je vais la chercher ! Quels sont vos noms ?
- Seon Wang.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:44    Sujet du message: Juste : Fight ! |terminé|

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Extérieur Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.