FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

[Mission de Rang A]Petit, Petit...?!
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> Les plaines - Serla
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Pique
Tamasaburo Morimasa
Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 127
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 1 946
MessagePosté le: Sam 7 Avr 2012 - 17:48    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Encore une mission ? Cela n’arrêtait plus depuis qu’il avait reçu sa première mission et qu’il avait été forcé de participé au tournoi de l’académie. Le vieux semblait lui en vouloir pour une certaine raison, puisqu’il n’arrêtait pas de l’envoyer en mission. Le jeune homme ne connaissait pas la raison de ce comportement, mais pour lui, il n’y avait rien de bénéfique à effectuer autant de mission. Surtout que la plupart s’effectuait toujours avec d’autres académiciens et le plus souvent avec des humains. C’est donc dans un état d’esprit de lassitude que le Youkai se dirigeait en direction du bureau du principal. Le parcours jusqu’à la porte avait été des plus calmes, personne ne s’était retrouvé sur son passage, ce qui était plutôt bizarre, d’habitude, il y avait tout un tas de monde qui déambulait dans ce bâtiment dans l’espoir de pouvoir apercevoir les élites de l’académie.

Après une dizaine de minute à parcourir l’académie, il arriva devant la porte de bois massif, il toqua à cette dernière et attendit qu’on l’autorise à entrer. Une voix lui donna l’autorisation et il entra à l’intérieur de la pièce, à peine eut-il posé un pied à l’intérieur de la pièce qu’une boule de poil blanche se jeta à son visage en déclenchant un flash de lumière qui aveugla Tama. Il se frotta les yeux, tout en sentant l’animal qui était en train de lui faire la fête. Cela faisait quand même un paquet de temps qu’ils ne s’étaient pas retrouvés tout les deux, mais le Pique n’allait pas permettre au vieux débris de voir une des facettes qu’il prenait garde de ne jamais dévoiler aux personnes en qui il n’avait pas confiance. Et le directeur de l’académie était en haut de cette liste. Alors qu’il se contenait de laisser éclater sa joie d’avoir retrouvé Ootachi, le vieil homme prit la parole.

« Alors, j’espère que tu es heureux d’avoir récupérer ton furet ! »

Le regard toujours posé sur le vieil homme, Tamasaburo n’omis aucune objection à la phrase du directeur. Sûrement dût à la crainte de perdre de nouveau son compagnon de toujours pour les délires d’un vieux sénile dirigeant une académie pour former des soldats. Ootachi finit par se lasser de ne par recevoir d’expression de douceur de la part de son propriétaire et de se nicher à l’endroit qu’il avait toujours occupé quand il n’était pas séparé du jeune homme.

« Cependant, je ne t’ai pas fait venir pour cette raison. Tu es ici pour participer à une nouvelle mission en compagnie d’un autre académ... »

Le Youkai se permit de couper la parole du directeur pour montrer qu’il se doutait déjà de la raison principale de cette nouvelle assignation. Tout ça pour qu’il puisse surmonter son aversion pour la race des humains et des Hukais. Comme si ce qu’ils avaient fait pouvait être surmonté aussi simplement que cela. Ses mauvais souvenirs voletaient dans son esprit, plusieurs scènes y étaient présentes. Instinctivement, il caressa son furet se trouvant sur son épaule pour retrouver son calme et se rassurer.

« Un humain, je suppose. Dois-je vous rappeler la raison de ma présence en ce lieu ? »

Le vieux à la barbe grisonnante souris et se leva pour donner les instructions de la mission. Une fois ces dernières transmises, le dirlo se retourna et tout en regardant à travers la fenêtre, il demanda à Tamasaburo de disposer comme s’il n’était qu’un simple serviteur. Cependant, le Pique n’avait pas vraiment envie de rester dans cette pièce où il ne pouvait pas exprimer toute la joie d’avoir retrouvé Ootachi. Il accepta et se dirigea vers la porte pour pouvoir enfin laisser éclater tous les sentiments qu’il contenait depuis la vue de son animal de compagnie. Il se dirigea donc en direction de sa chambre et regarda les instructions qu’on lui avait confiées.

Il remarqua alors qu’il était associé à un Cœur d’un nom de Wiviane Ekos. Inconnu au bataillon, il ne devait sûrement pas être quelqu’un d’important dans cette académie ou alors un nouveau venue ? Qu’importe, il devra supporter un de ces idiots de la classe Cœur qui pensent qu’ils peuvent sauver le monde rien qu’avec des belles paroles. Rien qu’en pensant à toutes les âneries qu’il allait entendre quand il serait en compagnie de ce « Ekos », il perdit son envie d’exprimer sa joie à son furet et décida qu’il serait mieux de partir tout de suite pour le lieu de rendez-vous de la mission. Il se dirigea donc en direction de la porte principale de l’académie avec ce compagnon sur l’épaule gauche, humant l’air frais qu’il n’avait pas du voir depuis qu’ils avaient été séparés.

_________________


Dernière édition par Tamasaburo Morimasa le Sam 7 Avr 2012 - 20:29; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Sam 7 Avr 2012 - 17:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Coeur
Ekos Wiviane
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 174
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 312
MessagePosté le: Sam 7 Avr 2012 - 19:35    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Ekos était en cours et en train de se prendre la tête sur un contrôle de math et commençait vraiment a se demander comment il pourrait devenir meilleur dans cette matière. Ce n'était pas un mauvais élève et il étudiait des qu'il le pouvait mais, il avait toujours de grosse lacune en mathematique. Il avait envisagé de suivre des cours particuliers mais, entre les cours, les duels, le sport et les misions, il ne trouvait pas le temps et encore moins l’envies. A propos de mission, une nouvelle allait bientot lui tomber entre les mains et il se savait déjà car avant que le cours de math ne commence, le professeur lui avait remis une convocation du directeur lui informant qu'il devrait le rejoindre dans son bureau après les cours.

Quand il avait appris ça, Ekos avait été très enthousiasme car il n'avait pas fait beaucoup de mission et le fait d’être sur le terrain en accomplissant des taches le rendait très heureux, bien plus que l'orsequ'il était en cour. Il se demandait si la mission serait solitaire ou bien s'il devrait faire équipe avec d'autres élèves. Ce ci ne l’inquiétait pas car il aimait faire des rencontres mais, il se demandait quand même avec qui il ferait équipe et si il ferait cela avec un cœur. Quand il leva la tête de sa feuille de math, il se rendis conte qu'il avait trop pensé a sa futur mission et pas assez au cours et par conséquent, il n'avait pas fini les exercices demandé et devait maintenant remettre sa feuille au professeur. Ce dernier lui jeta un regard noir en voyant la feuille qui était quasiment vide.

Quand la fin du cours arriva, Ekos soupira de soulagement et pris son sac sur l’épaule pour ensuite filer directement au bureau du directeur. Arrivé devant la porte, il frappa et entra une fois qu''une grosse voix lui en donna la permission. A l’intérieur, le directeur un peu loufoque de l’académie était plongé dans son ordinateur et ne leva même pas les yeux quand Ekos lui dit bonjour. LE directeur n'est pas quelqu’un de mauvais et avait juste parfois un comportement un peu bisard, il adorait mettre au défi les élevés et les faire dépasser leur limite. Ekos en l'avait pas rencontré très souvent et la dernière fois était quand il avait demandé a intégrer le journal de l’école. Le directeur avait paru ravis de cette initiative.

-Assied toi, j'ai presque terminé.

Ekos obéit au directeur et pendant qu'il attendait il regardait au tour de lui, les différentes décoration et posa son regard sur un cadre qui représentait un combat de ce qui semblait être un Yukai métamorphosé, contre un humain. Quand le directeur eu fini, il se décrocha de l'ordinateur et pausa son regard sur Ekos en se grattant la barbe. Le directeur feuilleta quelques feuilles en cherchant une mission qui pourrait être intéressant pou le jeune garçon et il fini par sourire en relevant les yeux vers le garçon. L’homme semblait ravis de sa trouvaille et se leva puis contourna le bureau pour venir parler a Ekos qui se leva également par politesse.

-Bien, j'ai une mission pour toi, de rang A alors cela vs représenté un vrai défis pour toi et vue que je ne suis pas un directeur stupide, je vais te donner un allié qui a de l’expérience et tu la même déjà approché pour le journal de l’école

Le directeur lui tendis le récapitulatif de la mission qui se déroulerait dans les hautes plaines, un lieu ou Ekos ne s'était jamais rendu.Ekos quitta ensuite la pièce en saluant le directeur qui lui avait dit de disposer. Une fois en dehors du bureau, il s'assis quelques instants sur un banc pour y lire en détails la mission et enfin savoir avec qui il ferait cette mission d'un rang élevé et par conséquent plutôt risqué. Il ouvrit la lettre de mission et commença par lire les instruction et objectif qui consistait a éliminé un griffons , une créature pyromane et dangereuse. Ekos n'en avait vue que sur des vidéo du net mais, il savait a quoi ressemblait cette animal mi aigle mi lion. Il descendit ensuit le regard sur le bas de la feuille pour y voir le nom de son partenaire et découvrit que c'était un pique du nom de Tamasaburo Morimasa. Ce Yukai, il le connaissait un peu car il l'avait approché pendant qu'il tentait de rédiger un article sur le tournois, pour le journal. Ekos se dit que le défis allait être très intéressant et enrichissant. car Tamasaburo ne lui avait pas paru très agréable et lui avait même dit qu'il n'avait pas a parler avec un humain si petit.

Le jeune coeur partit donc en direction de l'entré de l’académie ou il devait y rencontrer son partenaire de mission. Tout fois avant, il passa récupérer son cochon d'inde, Kursty car il voulait l'amener avec lui en mission. L'animal était très turbulent mais, il était d'une grande fidélité et ses petits pouvoirs de guérison pourrait servir. Il se changea en préférant mettre sa tenu personnel plutôt que sa tenu des cœurs. Puis il sortit à l’extérieur du bâtiment et se rendit devant la sortie de l’école en constatant que le temps n'était pas très mauvais bien qu’un peu frais. Il aperçu ensuite Tamasaburo qui se tenait le long du mur prés de la sortie de l’académie. Ne sachant pas si le pique se souviendrait de lui, Ekos du haut de ses onze ans, se présenta fièrement comme si c'était la première fois qu'il se rencontraient.

-Salut! Je suis Ekos, collégiens et membre des cœurs, dans la catégorie arme. On sais déjà rencontré après le tournois parce que je suis membre du journal de l’école. On vas faire une mission ensemble et j'en suis ravis mais, ce n’est pas parce que je suis un gamin que tu doit me prendre pour un moins que rien.

Ekos tenait à clarifier un peu les choses avant de démarrer la mission et il était important pour lui que les gens arrête de le considérer comme un gamin sans défense car, ce n'était pas le cas.

-Heuu.. par contre je ne connais pas le chemin des plaines alors tu dois passer devant.
_________________
Le journal intime d'Ekos



Uploaded with ImageShack.us
Revenir en haut
Classe Pique
Tamasaburo Morimasa
Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 127
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 1 946
MessagePosté le: Dim 8 Avr 2012 - 19:49    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Le gamin était enfin arrivé auprès du Pique. Cela n’était pas trop tôt, certes, il avait décidé de lui-même de venir directement après avoir reçu les instructions pour la mission. Mais il ne s’attendait pas à devoir aussi longtemps avant de pouvoir partir en mission. Quand le collégien fût à son niveau, ce dernier se présenta, en mentionnant le faîte qu’il se soit déjà rencontré. Le Youkai décida de prêter un plus d’attention à son interlocuteur, effectivement, sa tête semblait lui dire quelque chose maintenant qu’il venait d’en parler. Ekos continua sa présentation et se permit quelque chose que Tama n’apprécia pas du tout. Ce gosse âgé d’à peine onze ans se permettait de le menacer ? Est-ce qu’il savait réellement à qui, il avait à faire ? Ou bien testait-il sa chance du jour en provoquant ouvertement le lycéen ? Aucune idée, mais en peu de secondes, le cœur venait de passer dans la casse des humains stupides qu’il avait put rencontrer dans l’enceinte de l’académie. Seulement, il n’était pas ici pour faire ami-ami avec les humains et surtout pas avec des mecs de la classe des Cœurs.

« Je t’arrête tout de suite, je ne te considère pas comme un moins que rien parce que tu es un gamin… » Le jeune homme attendit quelques secondes pour que l’information qu’il venait d’envoyer rentre bien dans l’esprit de son vis-à-vis. «…Mais parce que ta race tout entière n’est composé que de moins que rien ! » Il attrapa son coéquipier au niveau du cou et le souleva d’une main, le faisant aisément décollé du sol d’une trentaine de centimètres. « Ne te prend pas pour un caïd alors que ta race est si méprisable ! » D’une impulsion du poignet, le représentant de la classe Pique envoya valdinguer l’académicien. Il tourna les talons et partit en direction des plaines de Serla. Après avoir parcouru quelques mètres, il s’arrêta et reprit la parole. « Ah.. Et quand tu ne connais pas le chemin d’un lieu, évite de provoquer la seule personne qui peut t’y conduire. Le monde n’est pas rose comme la plupart de tes camarades de la classe des Bisounours semblent le pensés. »

La suite du voyage se déroula sans accroche, ou plutôt, Tama évitait ouvertement de parler et d’écouter ce que pouvait avoir à dire Ekos. Pas qu’il le snobait… En faîte, si, il le snobait et ouvertement en plus. Dés que le collégien se rapprochait et qu’il allait parler, le Youkai accélérait le pas et s’éloignait de la nuisance sonore que représentait son camarade. Ils finirent par courir tous les deux, l’un pour s’éloigner de l’autre et le second pour discuter avec le premier. Le blondinet fût le premier à arriver sur le lieu de la mission. L’endroit sentait horriblement fort, une odeur qui pouvait se rapprocher facilement du souffre. L’air extérieur était lui aussi totalement différent de quand il était partit. Alors qu’à l’académie l’air était doux et supportable, en ce lieu, on ne pouvait que sentir la forte chaleur. Il ne devait plus être loin de leur cible. Le tatoué décida qu’il serait plus à l’aise torse nu au vu de la chaleur ambiante et de l’adversaire qu’il devait combattre. Cela serait ennuyeux qu’il se blesse parce qu’il a gardé ses vêtements. Une fois, sa veste retiré, on pouvait facilement apercevoir les nombreux tatouages qui ornent le corps du jeune homme. Chaque avant bras étaient orné de flammes bicolores, tandis que le buste était quant à lui orné d’un signe tribal de couleur noir. Est-ce que tout cela avait une signification particulière, personne, ne pourrait le dire comme cela, mais le seul pouvant y répondre est Tama.

Il regarda derrière lui pour voir où en était son acolyte et remarqua qu’il était juste derrière lui, couvert de sueur et reprenant son souffle avec difficulté. Il ne le dénigra pas à son habitude, après tout, où était l’exploit de vaincre un collégien sur une course d’endurance ? Il n’y en avait aucun. Il se permit cependant de lui donner un conseil… Ou bien était-ce plus une précaution par rapport à la sanction qu’il recevrait si le collégien venait à être blessé gravement ? Sûrement la deuxième option, ce qui plaçait ce collégien en position de boulet qui l’obligeait faire attention à lui. Comme s’il n’avait que cela à faire.

« Tu devrais retirer tes vêtements du haut… Les Griffons ont une fâcheuse tendance à avoir des flammes assez dangereuse, surtout quand elles rentrent en contact avec des corps inflammables. Et durant le combat évite de te mettre en position de danger. N’espère pas que je vienne te sauver si c’est le cas. »

Le Youkai poussa un long soupir et attendit qu’Ekos se prépare pour que la mission puisse continuer. Il sentit soudain quelque chose de frais dans cet enfer de chaleur. Il tourna son regard en direction de l’endroit où il sentait cette fraicheur et remarqua qu’elle provenait de la truffe d’Ootachi. Il sourit et tendis son bras en direction de son animal.

« Ce sera comme à la bonne vieille époque, hein ? Partenaire »

Le furet sauta sur le bras tendu et après s’être dressé sur ses pattes arrières, il sembla bouger ses bras comme s’il avait compris les paroles de son maître, ou bien était simplement pour lui demander qu’il voulait quelque chose… Après tout, personne ne parle vraiment le furet dans le monde d’aujourd’hui.

_________________
Revenir en haut
Classe Coeur
Ekos Wiviane
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 174
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 312
MessagePosté le: Dim 8 Avr 2012 - 20:57    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Ekos s'était fièrement présenté a Tamasaburo mais, ce dernier était bien loin de cette politesse et éclaircit très vite la situation en malmenant Ekos qui pris de surprise n'avait pas bougé un millimètre et se trouvait a présent suspendu au dessus du sol et le jeune homme le regardait comme un animal innocent, entre les griffes d'un lion. Ekos commença a gigoter en se disant qu'il allait avoir un compagnon très désagréable et que la mission qu'il était ravis d'effectuer ne serait pas si agréable que ça en compagnie de ce pique qui semblait détester les humains. Le directeur avait décidé de mètre le jeune garçon a l'épreuve et ce dernier était bien décidé a honorer cette mission, malgré la présence indésirable du pique.

-C’est bon j'ai compris! Tu peu me lâcher maintenant.


Ekos qui habituellement était du genre a aller vers tous le monde et essayer de tisser des contact, allait prendre ses distances avec le pique. ce dernier fini non pas par le lacher mais, le repoussa en arrière et Ekos retrouva son équilibre au dernier moment, manquant de tomber. A ce moment la, s'il se serait écouté il aurait commencé a se chamailler avec son compagnon de mission, mais, faire cela n'aurait conduit qu'a énerver le Youkai et il ne devait pas être beau a voir. Durant le tournois, Ekos avait vue combattre le jeune homme et savait par conséquence de quoi cette expert des armes était capable.

Le jeune garçon suivit Tamasaburo en silence et l'orsequ'il tenta d'ouvrir un peu le contacte, le jeune homme ne prêta mémé pas attention a lui et commença a accélérer sérieusement le pas. Au bout d'un moment, Ekos du carrément se mettre a courir pour rattraper le pique qui lui aussi venait de changer de vitesse et il ne s’arrêta que plus tard, en arrivant prés des plaine. Ekos était épuisé avant même de commencé la mission et il avait beaucoup de mal a retrouvé sa respiration. Ce n'était pas un sportif et cela ce voyait, il était plutôt doué en combat mais, quand il s'agissait de courir, il éprouvait quelques lacunes.

Ekos repris une respiration régulière et observa le pique qui se mettait torse nue. Il ne peu s’empêcher de regarder ces tatouages en se demandant pourquoi le jeune homme les possédaient et quel en était leur signification. Le yukai fini par s'adresser a Ekos en lui donnant un conseil que l'enfant jugea assez intelligent et totalement en rapport avec l'ennemie qu'il aurait a affronter. C'était une bête dangereuse et qui incendiait tous ce qu’elle attaquait.

Tu devrais retirer tes vêtements du haut… Les Griffons ont une fâcheuse tendance à avoir des flammes assez dangereuse, surtout quand elles rentrent en contact avec des corps inflammables. Et durant le combat évite de te mettre en position de danger. N’espère pas que je vienne te sauver si c’est le cas. »

-Merci, je vais écouter ton conseil mais, ne t’inquiète pas pour moi et je ne te dérangerait pas.

Le coeur se mis donc torse nue et au moment ou il noua sa veste au tour de lui, Kursty, son cochon d'inde , jaillit des vêtements en reniflant partout. Tous comme le furet de Tamasaburo, l'animal avait sentit l'odeur de soufre qui était plutôt accentué par le souffle du vent. Kursty, se mis ensuite sur l’épaule d'Ekos en lui mordillant l’oreille et le gamin ne pu s’empêcher de rire. Quand le jeune homme le dévisagea, Ekos repris son sérieux en lui faisant un signe de la tête. Bien qu'en désaccord, les deux élevés avait perçu en même temps l’odeur qui s'axentuait. Cette odeur de soufre provenait d'une cabane de chasseur ou plutôt, de ce qu'il en restait.

Ekos fit apparaitre son bâton et s'avance vers les reste de la cabane, sans attendre le pique qui ce tenait non loin de lui. Il ne restait plus que des morceaux de bois au sol et en dessous, le jeune garçon perçu une masse carbonisé. Avec son bâton, il dégagea les morceaux de bois et fit un grand bon en arrière en s'apercevant que la masse était celle d'un homme complètement brulé et probablement mort ainsi.

le gamin fixa un moment le cadavre et se retourna pour vomir. Il n'avais jamais vue un cadavre dans un tel état et cela le choquait. Il sorti sa gourde d'eau et bue un peu puis tenta de se calmer. Il posa ensuite son regard vers Tamasaburo qui ne semblait pas le moins du monde écœuré par le cadavre et semblait plutôt agacé par le comportement de l'enfant.

-Je suis désolé, je ne suis pas habitué a ça. Il.....il fume encore.


Ekos tenta de se rapprocher de ce qu'il pensait être un cadavre quand, la main d l'homme calciné lui attrapa le cheville.

-Ahhhhhhhh!


Il devint alors tous pale en regardant l’homme qui implorait de l'aide et le cochon d'inde du cœur en profita pour se sauver derrière des roches.
_________________
Le journal intime d'Ekos



Uploaded with ImageShack.us
Revenir en haut
Classe Pique
Tamasaburo Morimasa
Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 127
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 1 946
MessagePosté le: Mer 11 Avr 2012 - 17:21    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Ekos annonça qu’il ne dérangerait pas Tama, mais ce dernier se doutait que ce n’était que des belles paroles. Le Cœur n’était encore qu’un gamin, il y avait un énorme pourcentage de chance qui permettrait à ce stupide gosse de se mettre en position de danger. M’enfin, ce n’était pas vraiment les soucis du Pique tant que le collégien restait en vie, seulement, lors de leurs présentations, ce dernier s’était présenté comme étant de la catégorie arme. Quelle Type d’arme pouvait-il posséder ? Si c’était des armes de corps à corps, contre un monstre comme le Griffon, il serait plus qu’une gêne.

Un rire fit sortir de ses pensées le jeune homme. Il se retourna en direction de l’humain et le vit en train de jouer avec son animal de compagnie. Un Cochon d’inde. Est-ce qu’il pouvait avoir une capacité spéciale ? Ou bien était-ce juste un animal des plus banales ? Nan, personne de censé n’emmènerait un animal inutile au combat dans une mission. Donc cet animal devait avoir une capacité spéciale. Là encore, qu’elle pouvait être cette capacité ? Une nouvelle question à poser au p’tit journaliste.

Soudain, le sens olfactif du Youkai fût agressé par une odeur encore plus forte qu’auparavant. Alors qu’il allait se diriger dans la direction d’où provenait cette odeur, il fût devancé par le nabot. Peut être une tentative pour montrer qu’il pouvait être utilise à son aîné ? Le lieu d’où provenait cette forte odeur était une vieille habitation ou plutôt un amas de bouts de bois noircis par la puissance du feu. Un travail du griffon à tous les coups. Le blondinet se rapprocha de cet amas de bois que le Cœur était en train de dégager comme s’il y avait quelque chose en dessous. Quelques secondes après, le jeune enfant était en train de régurgiter son petit déjeuner. Il ne pouvait en vouloir au collégien, cela n’était jamais facile de voir un cadavre, cependant, cela n’affectait par Tama, puisqu’il n’y avait pas de Youkai qui vivait à proximité des plaines. Donc cela ne pouvait pas être le cadavre d’un des membres de sa race ce qui voulait que ce cadavre ne pouvait qu’être un humain ou un Hukai.

Quand Ekos se tourna vers le tatoué, ce dernier prit un air agacé par le comportement du gamin, cela faisait quand même quelques minutes qu’il était plié en deux en train de vomir, tandis que la mission n’avançait pas d’un pouce. Les quelques paroles de son interlocuteur finirent de mettre fin au peu de sang-froid que possédait le jeune homme. Il s’approcha encore un peu du nabot qui tenta de se forcer pour regarder de nouveau le cadavre. Seulement, une chose que même l’adolescent n’avait pas prévue se produisit. Le présumé cadavre était vivant et venait d’agripper la cheville de l’âme sensible qui lui servait de partenaire. Ce dernier ne pût retenir un cri d’effroi qui eut raison de la patience de celui qui était surnommé « The Monster » par les académiciens qui avaient vu son match contre Elyna.

Il s’approcha du visage de l’homme calciné et l’interrogea avec une simple question. « Humain, Hukai ou bien Youkai ? » La réponse n’était pas vraiment ce qui l’importait, il voulait mettre fin à cette mascarade pour pouvoir poursuivre la mission, seulement, si cette masse fumante était un Youkai, est ce qu’il aurait un moyen de lui porter secours ? Nan, comme il le sait, il n’y a quasiment pas de Youkai vivant dans les plaines, surtout à une distance aussi proche de la ville. La masse calcinée décida de répondre et utilisa ses quelques forces pour articuler ses muscles brûlés. «….Hu.. » Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que Tama empoignait la gorge de l’homme pour le soulever comme il l’avait fait préalablement avec Ekos. L’homme ne se plaignait pas, comme si cette action lui était indolore, il avait aussi lâché la cheville du collégien. Qu’importe que cet homme ressente ou pas la douleur, il était plus une gêne que d’une réelle utilité pour cette mission, il tendit donc le corps de l’homme en direction d’Ekos. « Dépêche-toi de te décider pour cette homme. Sauve-le ou met fin à sa vie, mais ne tarde pas trop. Je compte bien rattraper le temps que ce cadavre ambulant nous a fait perdre à nous intéresser à lui. » Il lâcha le corps devant Ekos et s’éloigna de l’amas de bois calcinés. En passant auprès du Cœur, il lui murmura cette simple phrase. « Penses-tu, réellement que tout le monde peut être sauvé ? C’est bien comme cela que fonctionne votre classe, à croire que tout le monde peut être sauvé et protéger. Que les méchants ont au fond de leurs cœurs, une touche de bonté, nan ? »

Il s’éloigna un peu plus du nabot et alla s’asseoir sur un rocher qui se trouvait à proximité. C’est bizarrement aussi à ce rocher que se trouvait l’animal de compagnie du Cœur. D’un geste calme, Tama s’empara de l’animal effrayé par la scène à laquelle, il venait d’assister. Le Pique déposa l’animal sur le rocher à côté de lui. Ootachi ne tarda par à apparaître et à se mettre au côté de son nouveau compagnon de jeu. Le regard du Youkai sur les deux animaux était bienveillant et chaleureux, seulement, au bout de quelques secondes, il retourna son regard vers Ekos et lui adressa ces quelques paroles. « Montre-moi que ces paroles ne sont pas des conneries pour que tout le monde vous apprécie. » Le regard qui se dirigeait vers le collégien était remplit de sadisme, car il savait que son partenaire n’avait aucune chance de pouvoir soigner cette homme puisqu’il était de type arme comme il l’avait mentionné au début de la mission… Qu’allait-il donc faire ?

Ce qui suivit, choqua au plus haut point, le Pique. Son partenaire de mission venait de s’effondrer au sol. La raison ? Inconnue, mais cela n’annonçait rien de bon, même s’il n’aimait pas faire des missions avec des humains, il devait avouer que pour mettre à terre, un griffon, il aurait bien besoin d’un peu d’aide. Il décida qu’il était temps d’utiliser l’académie pour pouvoir s’en sortir. Il attrapa donc son portable qui se trouvait dans la poche de son pantalon et composa le numéro de l’académie. Après avoir mit ces derniers au courant de la situation, la secrétaire de l’académie, lui répondit qu’ils allaient envoyer des renforts rapidement pour pouvoir pallier au problème du nombre.

Cependant, avant qu’il n’est eut le temps d’imposer la condition de faire équipe avec un Youkai, la secrétaire avait déjà raccroché et devait sûrement être en train de préparer les moyens qui permettraient à la mission de se poursuivre. « Pourvu que ce vieux ne soit pas mis au courant de cela, sinon, il me fera encore un sale coup. » Alors, qu’il allait se rapprocher d’Ekos pour lui couvrir la tête et éviter d’aggraver sa santé, le corps calciné était encore en train de tenter de se mouvoir. Tama regarda quelques secondes le corps, il l’avait oublié celui-là. D’un geste précis et vif, il transperça le cœur de l’homme avec ses Tekagis qu’il garda sur ses mains. Il préférait être sur ses gardes, le Griffon pouvait très bien décider de repasser dans le coin avant que les renforts ne débarquent.

Le cochon d’Inde du cœur semblait s’inquiéter de l’état de santé de son maître. Le lycéen caressa le dessus de la tête du petit animal et se tourna en direction de l’académie qui était à une dizaine de minutes en véhicules mobiles. Il ne devrait pas vraiment tarder quand il aperçu au loin, un nuage de poussière qui semblait se diriger vers eux. « Les voilà, enfin.. Voyons ce que me réserve ce changement de partenaire.. »

_________________
Revenir en haut
Akio Odashima


MessagePosté le: Dim 15 Avr 2012 - 21:46    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

« Akio Odashima est demandé au bureau du directeur. Immédiatement ! »
 
Akio se trouvait en salle commune lorsqu’il entendit cette annonce. Il haussa les sourcils en se demandant ce que cela pouvait bien signifier. En tout les cas mieux valait se grouiller, le directeur n’était pas du genre patient et il faisait payer cher ceux qui avaient tendance à lambiner. Il récupéra donc son sac et courut vers le bureau en perdant le moins de temps possible. Il arriva à la porte, toqua et entra.
 
« Ah Odashima ! Dépéche toi nous avons peu de temps. Je t’envoie en mission. Ils ont eu un problème dans la plaine tu dois remplacer un de tes camarade cœur. J’ai besoin d’un garçon rapide, tu es resté longtemps ici, assez pour que je découvre que tu es un bon soldat. Nous te donnons cinq minutes avant de te déposer au point de ralliement. Je compte sur toi. »
 
Et il fit sortir Akio sans même lui laisser le temps de poser des questions. Il ne savait pas ce qu’il était censé faire, ni ce qu’il allait attaquer. Il ne savait pas non plus avec qui il serait en binôme, ni qui il remplacerait. Et bien ça partait bien dites donc ! Un vrai plaisir de travailler dans cette école. Akio continua à râler dans sa tête puis se dirigea dans son dortoir pour récupérer ses poisons et changer de vêtements. Il enfila un pantalon court, des bottes longues en cuir, un t-shirt blanc et un blouson en cuir noir dans lequel il bougeait bien. Il enfila sa ceinture à poison puis courut dans la cours où l’attendait un véhicule motorisé. C’était une moto. Parfait, il adorait les motos. Il enfila un casque, fit rugir le moteur et partit en trombe. En une poignée de minute il était sur place, prêt à agir. Il descendit du véhicule et ôta le casque. De son œil unique il fit le tour des personnes présentes. Bien, autant utiliser ses capacités d’observation. L’homme assis sur le rocher ? Tamasaburo Marimoso, Pique. Il avait son dossier dans ses documents secrets. Akio tourna la tête et vit le garçon allongé par terre. Merde ! Qu’avait-il donc ? Il se précipita au dessus du corps et tata son pouls. Il était en vie. Tant mieux.
 
« Qu’est ce qui lui est arrivé ? demanda Akio à Tama. C’est pour l’aider que j’ai été appelé ou pour le remplacer ? »
Il se tut un instant, occupé à ausculter le corps du garçon, touchant certaines parties vitales pour savoir ce qu’il avait. Puis il se releva et se dirigea vers son nouveau partenaire.
« Akio Odashima, classe cœur, catégorie arme. J’ai été envoyé en renfort. Renfort pour quoi ? J’en ai aucune idée. Tu me fais un topo pendant que je m’occupe de lui ? »
 
Il n’attendit aucune réponse et retourna vers le corps. Il détacha une fiole de sa ceinture et la fit avaler au garçon puis il le traina sous un buisson. Là il serait à l’ombre, à l’abri de toute attaque de monstre. Il ne pouvait rien faire de plus pour le moment. La vie du garçon n’était pas en danger.
 
« Alors ? » 
Revenir en haut
Classe Pique
Tamasaburo Morimasa
Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 127
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 1 946
MessagePosté le: Lun 16 Avr 2012 - 18:08    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Lui qui s’attendais à un véhicule mobile à quatre roues avec assez de renforts pour l’aider et renvoyer l’âme sensible des Cœurs à l’académie, il manqua de tomber de son rocher quand il s’aperçut que le véhicule qui se dirigeait vers eux n’était rien d’autre qu’une simple moto avec une seule personne dessus. *C’est une blague, nan… ? * L’homme ôta son casque et sembla analyser la situation. Qu’il le fasse, ce n’est pas comme si Tama était quelqu’un d’inconnu dans les rangs de l’académie après son coup d’éclats lors du tournoi. Après l’analyse vînt l’action, cet homme se pencha au dessus du corps d’Ekos qui semblait toujours inconscient pour le blond. Bien sûr, cela se termina comme s’y attendait le Pique, le moment tant attendu des questions inutiles… Comme s’il n’avait pas déjà perdu assez de temps avec les conneries du Cœur, il devait en perdre avec son nouveau partenaire qu’on lui avait commis d’office.

« Aucune idée, c’est vous avez été envoyé ici, on vous a pas expliqué pourquoi vous deviez rappliquer aussi soudainement dans une mission aussi périlleuse ? » Sa réponse avait été brève et assez cinglante. En même temps, cela faisait plusieurs minutes qu’il était en train de patienter et que la mission semblait être bonne pour être abandonné. Alors qu’il était en train de regarder son nouveau coéquipier, ce dernier se releva et vînt se présenter au Tatoué comme s’ils avaient le temps de s’occuper de choses aussi triviales. La seule chose qu’il retînt fût le faîte qu’il était un Cœur… *Génial, encore un bisounours !* Le jeune homme commençait à s’impatienter de cette perte de temps, l’académie entendrait parler de lui ! Comme si on envoyait un simple mec borgne en moto pour pouvoir aider un type inconscient. Il lui demanda de lui faire un Topo de la situation, chose que le manieur d’armes n’avait aucunement l’intention de faire. Il était temps d’y aller s’il voulait mettre fin à cette mission rapidement, et pour ça, rien qu’un bon petit coup d’intimidation pour réveiller quelqu’un, en espérant que tout les Bisounours ne soient pas des lavettes…

Il s’approcha donc d’Akio qui était en train de faire ingurgiter quelque chose au petit Cœur. Un médecin ? Nan, il a bien dit dans sa présentation qu’il était de type armes, alors pourquoi possédait-il autant de fioles ? Et surtout pourquoi en avait-il autant pour une mission ? Ces fioles commençaient à titiller son esprit. Il comprendrait bien à un moment où un autre à quoi servait ses fioles pour le moment, il était temps de se mettre en route. Le haut du corps toujours dénudé, il agrippa le col de l’étudiant, il avait plus de difficulté pour le soulever d’une main et décida donc d’utiliser ses deux mains pour surélever le corps du borgne. « Tu penses qu’on est ici pour perdre du temps, j’en ai déjà perdu assez avec ton cadet, alors permet moi d’être un peu brutal et agressif, car je n’aime pas beaucoup traîner longtemps à côté d’humains dans votre genre à tous les deux… J’espère que tu comprends cela, Mister Bisounours ! » Il le relâcha et se reculant, il lui tendit le rouleau de la mission qu’Ekos et lui avait reçu avant de partir pour les plaines. Il tourna le dos à son camarade et se dirigea vers la pierre où se trouvait les deux animaux de compagnie, le sien et celui de l’inconscient. Il tendit le bras où le furet grimpa rapidement, tandis que le cochon d’Inde ne semblait pas rassurer de devoir monter sur le bras du tatoué. Un simple sourire s’afficha sur le visage, qui habituellement est totalement fermé.

Après avoir pris les deux bestioles, il se retourna pour faire face au motard et lui posa une question simple. « On fait quoi de l’animal d’Ekos, on le prend avec nous ? Où on le laisse ici ? Je ne connais rien de ces capacités, mais je doute qu’une personne censée n’emmène un animal sans une quelconque utilité en mission. » Même s’il voulait accélérer les choses, il ne voulait pas que le pauvre animal d’Ekos subisse les erreurs de son maître. « Et tu compte laisser ce gamin ici ? L’académie devrait avoir des moyens d’extraction d’urgence pour pouvoir ramener des élèves blessés ou inconscient en vitesse à l’académie, nan ? »

_________________
Revenir en haut
Akio Odashima


MessagePosté le: Lun 16 Avr 2012 - 20:22    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Un  bizounours ? Oui, c’est vrai qu’en règle générale il appartenait plutôt à cette catégorie de personne. Après tout il n’était pas cœur pour rien, et puis il avait assez vécu dans la violence comme ça, un peu de calme lui faisait du bien. Cependant il lui arrivait quelque fois de faire une entorse à ses principes, et là de toute évidence il allait devoir rentrer son caractère tranquille et faire ressortir le coté parfaitement dérangé des Odashima. Pour qui se prenait-il ce Pique ? Akio avait été expédié ici sans aucune information valable, et non seulement son nouveau partenaire refusait de le tenir au courant mais en plus il s’amusait à le trimballer à bout de bras. Bon ok il était fort. Fier d’être Youkai hein ? Et bien il avait plutôt intérêt à vite ravaler sa fierté et bouger ses miches pour travailler en équipe. Akio n’avait pas que ça à faire se coltiner un job à la con avec un râleur de première.
L’autre type le lâcha et lui tendit un rouleau qu’Akio parcourut en vitesse. Un griffon hein ? Ok, ça allait être difficile mais pas impossible. Maintenant il ne fallait plus perdre du temps. Le Pique avait au moins raison sur ce point.
 
« Je te rassure le temps est déjà perdu pour moi. Tu sais on irait plus vite si tu laissais de coté tes reproches et que tu m’aidais à poser ça sur le corps du gamin. »
Akio avait sortit des sacoches de la moto une couverture sur laquelle l’école avait jeté un sort de protection.
« On laisse l’animal ici, il ne nous sera d’aucune utilité, il risque seulement de nous déranger. On va planquer la moto avec le gamin et foutre le Familier dans un coin. Il veillera sur son maitre bien mieux que nous. Et non on ne peut pas le rapatrier. Tu crois vraiment que le directeur va nous aider ? Tu rêves. »
 
Akio récupéra certaines de ses affaires puis poussa la moto qu’il planqua comme il put. Il récupéra l’animal du petit et jeta la couverture sur le tout. Il ne savait pas si ça serait efficace. Au pire le gosse serait mutilé. Mais que voulez vous c’était la sélection naturelle. Akio avait perdu un œil à force de lambiner, l’autre cœur perdrait peut-être un bras ou deux… avec un peu de chance.
 
« Maintenant qu’on s’est débarrassé de lui, occupons nous du griffon. Il va pas se ramener gentiment parce qu’on lui demandera de venir, et j’ai aucune envie de me taper toute la route à patte jusqu’à ce qu’on le retrouve. Tu utilises quoi comme arme toi ? Du jet ? Non ? Oui ? Je t’imagine bien au moins avec des couteaux. Tu tires bien ? Esperons que oui, sinon on est tous les deux dans la merde. »
 
Akio n’ajouta rien, il avait assez bavassé comme ça. Maintenant il lui fallait un plan. Rapidement, très rapidement, parce qu’il comptait bien rentrer avant la nuit. Passer plus de trois heures avec un pique ? très peu pour lui, il tenait à sa bonne humeur. Il s’assit deux secondes à terre. Parfois il fallait prendre le temps de réfléchir. Qui était l’adversaire ? Un griffon. Que savait-il des griffons ? Beaucoup de chose. Quels éléments pouvaient lui être utile ? Comment attirer un griffon pour l’exposer à des attaques efficaces ? Akio avait son idée là-dessus.
 
« Je sais comment attirer la bestiole dans le coin. T’as déjà entendu parler des phéromones ? En période de reproduction certaines femelles dégagent une odeur particulière pour annoncer au mâle qu’elles sont prêtes pour l’accouplement. Les phéromones dégagés par la femelle griffon sont un savant mélange de cadavre en décomposition, de sang humain et d’une fleur des plaines assez facile à trouver. Fort heureusement on a un cadavre sous la main. En faisant brûler les trois éléments on a une chance d’attirer le griffon par ici. Si notre griffon est une femelle elle va vouloir défendre son territoire et attaquer notre leurre. Si c’est un mâle…bah si c’est un mâle je te fais pas un dessin hein… »
 
Akio fit une pause. Le temps de laisser Tama digérer les infos. Puis il reprit :
 
« Après le risque c’est d’attirer d’autres griffon des environs. Perso je pense qu’il n’y en a pas des masses par ici en cette saison. Ca devrait pas poser problème mais il reste un risque pour être attaqué par un ou deux griffon de plus. A toi de voir si tu veux prendre ce risque et rentrer vite au bercail, ou si tu veux qu’on se tape tout le coin à pied et qu’on perde encore du temps. Réfléchis vite ou trouve une autre solution. Moi non plus j’ai pas de temps à perdre. »
Revenir en haut
Classe Pique
Tamasaburo Morimasa
Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 127
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 1 946
MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 17:04    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Pas si Bisounours que cela… C’est ce que pensa Tama quand Akio reprit la parole pour lui répondre. Oui, cet homme ne semblait pas tellement en accord avec la classe qu’il avait mentionné. Il semblait avoir de l’expérience de terrain aussi par rapport aux indications qu’il donnait au jeune Pique. *Ce n’est pas un novice qu’on m’a envoyé, à sa carrure, il pourrait aisément être un universitaire, même s’ils ne sont pas nombreux, j’ai entendu dire qu’ils étaient au dessus encore des élites lycéennes…*Il pensait avoir deviné la réelle nature de son coéquipier, mais il n’était pas au bout de cette surprise, car à la vitesse où débitait les informations du Cœur, ce dernier semblait avoir un plan et ne pas être aussi naïf que l’étais tous les Lycéens et Collégiens de la classe des Bisounours. * Alors, comme ça, tu semblerais déjà avoir un plan rien qu’après avoir lu ce bout de papier… Ce type est fort… Beaucoup plus fort que moi…* Non pas qu’il se dévalorise et qu’il pense être moins fort que son vis-à-vis, mais il sentait qu’il aurait beaucoup de mal à vaincre cette personne par son manque d’expérience sur le terrain et dans la conception de stratégie. Il avait aussi un problème de coopération, il ne pouvait supporter de faire équipe avec des Hukai et des humains, et cela pouvait le mettre en péril en mission. S’il n’avait pas eu de renforts de l’académie, qu’est ce qu’il aurait fait… Il ne savait pas lui-même à vrai dire. Ou plutôt, il ne voulait pas imaginer ce qu’il aurait fait.

D’un coup, il secoua la tête pour chasser de son esprit des images qui lui étaient insupportables, il devait garder son calme et se concentrer sur la mission qu’il avait a effectué en coopération avec le Cœur. Seulement, des informations firent tilt dans son esprit. Son nouveau coéquipier semblait avoir un peu trop de chance pour réussir à trouver les armes qu’il utilisait. Certes, il les avait utilisées durant son affrontement durant le tournoi, mais il n’avait aucune certitude que ce type était effectivement dans les tribunes. Tama se retînt cependant d’en faire la remarque, il n’avait rien à gagner à ralentir encore plus la mission, mais il avait noté ce détail dans un coin de son esprit et ne manquerait pas de l’utiliser quand le jeune homme en aurait l’utilité.

La suite du plan fût rapidement dévoilée. Utilisé les phéromones pour attirer le Griffon ? Pas idiot, il fallait l’avouer, mais cela ne faisait que renforcer l’idée qu’il devait observer les techniques et les méthodes de cet homme pour en ressortir plus fort. Cette mission n’allait pas être si lassante que cela, il avait quelque chose à gagner avec cet humain. Pour une fois, il n’avait pas envie de s’embrouiller d’avantage avec un humain. Ce type, en quelques sortes, il l’intéressait comme l’avait intéressé Seon.

Il était finalement temps que Tama soit amené à prendre une décision et éventuellement répondre à Akio. Le nombre d’adversaire n’était pas vraiment le problème, le réel problème était plutôt comment réussir à en abattre plusieurs d’un coup. « Va pour ton idée, j’ai l’impression que ce n’est pas ta première mission pour l’académie, ce qui n’est pas le cas pour moi, donc pour cette fois, je vais suivre tes indications… » Sa voix était calme et n’avait pas été agressive. Après tout, il savait que les deux jeunes gens n’avaient pas très envie de rester plus longtemps l’un avec l’autre et que la rapidité de la mission était le plus important. « Pour ce qui est de mes armes, j’ai effectivement des armes de Jet, Arc et couteaux de lancer. Il y a une zone précise où les Griffons sont sensibles ? J’imagine que les yeux sont une zone à privilégier, mais je ne sais pas si leurs paupières sont résistantes ou pas, puisque je n’ai jamais eu à affronter de telles créatures. » Le comportement du Youkai avait complètement changé, il répondait avec sang froid et calme. Peut être que son coéquipier s’en rendrait compte, mais cela n’était pas la partie la plus importante.

Il se retourna en direction du cadavre fraîchement décédé de la main du Tatoué et en le dépassant, il s’adressa à l’universitaire qui était derrière lui. « Tu t’occupe des préparatifs pour le feu ? Puisque je suppose que l’odorat de ces bestioles est plutôt bon, il ne devrait pas tarder après que le feu se soit allumé et la forêt propagé, je me trompe ? D’ailleurs qu’est ce que tu compte faire, une fois que je l’aurai attaqué avec mes armes ? Car tu semble en savoir beaucoup sur moi, mais je dois avouer que je ne sais rien sur toi, mis à part que tu es un humain à cause de ton odeur… »

Le Pique fit apparaître ses six couteaux de lancer dans ses mains et attendit la réponse de l’académicien. Il était prêt à en découdre avec toutes les bestioles qui pourraient s’approcher de cet endroit, car il voulait rentrer à l’académie en vie. Seulement, il avait envie d’en apprendre plus sur la personne qu’on lui avait envoyée en renfort. Car, ce dernier avait réussi à l’intriguer comme l’avait fait Seon.

_________________
Revenir en haut
Akio Odashima


MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 18:42    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Sa première mission pour l’académie ? Non en effet, il n’en était pas à sa première. Enfin techniquement si, la première depuis son retour. Cette idée du retour lui rappela ses deux années passées à la frontière. Il frissonna à ce souvenir et remercia son père de l’avoir fait revenir à Rakishou. Ca lui faisait du bien d’être de retour. 
« Bah voyons, tu le remercies ? Pour t’avoir envoyé crever à la frontière aussi ? Vive l’amour paternel. » murmura une petite voix au fond de sa tête. Voilà qu’il était de retour celui là. 
« Ta gueule, je suis en mission là. Fous-moi la paix. 
Te foutre la paix ? Mais c’est en ce moment que tu as besoin de moi. » 
  
Akio ferma un instant les yeux pour tacher de reprendre ses esprits. Il devait se concentrer. Le griffon d’abord, les problèmes d’ordre schizophréniques après. Son coéquipier venait de lui confirmer certaines informations. Arc et coutelas. Parfait, exactement ce qu’il lui fallait dans une telle situation. Akio passa en revue ses propres armes. Rien de bien folichon, son Katana et sa dague ne lui seraient d’aucune utilité dans cette circonstance. Il allait donc devoir mettre à profit les capacités du jeune pique. 
« Faire ressortir les capacités des autres, ça te rappelle quelque chose hein ! Comme à l’armée. » 
  
« Oui attaque les yeux. C’est un animal plutôt grand. Par contre faut aussi que tu saches qu’ils ont un excellent odorat. C’est pas parce que tu lui auras bousillé les mirettes qu’il ne pourra plus te repérer. Pour ma part je risque de ne pas être très utile. Ces imbéciles de l’université n’ont pas choisi le meilleur type pour cette mission. C’était un partenaire magie qu’il te fallait. Pas un arme moyenne distance comme moi. » 
  
Sur ces mots il se dirigea vers un arbre pour découper quelques branches tandis que celui qui (selon les fiches d’étude qu’avait dressé Akio) s’appelait Tamasaburo s’occupait de ramener le cadavre. Il chercha ensuite du regard un endroit dégagé d’où la fumée pourrait monter plus facilement. Il accumula les branches, récupéra son briquet dans la poche de son pantalon et lutta contre ce foutu vent pour allumer un bon gros feu. Parfait, ça partait bien. Il se souvint ensuite qu’un chiffon se trouvait dans la sacoche de la moto. Il le récupéra, l’enroula sur un bâton puis fit apparaitre sa dague avec laquelle il s’entailla la paume de la main. Le sang du cadavre pourrait marcher, mais mieux valait du sang froid pour que l’appât fonctionne correctement. Il barbouilla correctement son sang sur le chiffon qui s’imbiba plutôt bien. Il se déplaça ensuite pour chercher la fleur qui manquait encore. Il la trouva facilement. Après tout il était empoisonneur, la botanique était devenue son rayon. 
Tama se rapprocha avec le corps et les deux jeunes gens firent brûler proprement le tout. Avant que le (ou les) griffon(s) ne débarque(nt), Akio expliqua certaines choses que son partenaire devait savoir. 
  
« Il faut à tout prix que nous empêchions ce monstre de créer ses flammes. L’idéal ça aurait été un mage mais bon… le directeur a choisit de nous compliquer la tâche. Cependant j’ai peut-être une idée pour neutraliser ses attaques. » 
  
La création de flammes par un griffon tenait de la chimie plus que de la magie. Fidèle à son habitude, Akio avait mené des recherches poussées sur un grand nombre de monstres. La plupart des soldats se contentaient de tuer leurs adversaires sans plus de réflexion. Akio, lui, s’était documenté. Il avait mené des recherches et découvert certaines choses que peu de gens connaissaient.  
  
« Je suis empoisonneur. Je ne te dis pas comment je vais utiliser mon poison, c’est un secret, mais sache que je vais porter planter une aiguille dans le griffon qui arrivera. J’ai besoin du pouvoir de ton animal. Il faudrait que ton furet aveugle le monstre, pendant ce temps là je viserai les glandes avec l’aiguille à poison. Le produit met deux minutes à agir. Durant ce temps il faudra qu’on essaye de survivre. Après ça il ne pourra plus produire de flammes. Je te laisserai alors l’attaquer. Je ne te viendrai en renfort que si tu galères. Sinon je resterais en retrait. Compris ? » 
  
De toute façon, compris ou pas il était maintenant trop tard pour s’en assurer. Le monstre ramenait déjà sa tronche d’emplumé. Le stress gagna Akio. S’il loupait la poche à glande ils étaient tous les deux condamnés. Mais bon, ça ce n’était pas le moment d’y penser. 
Revenir en haut
Classe Pique
Tamasaburo Morimasa
Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 127
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 1 946
MessagePosté le: Mer 18 Avr 2012 - 21:45    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Les deux jeunes hommes étaient de s’affairer à s’entraider pour mettre fin à cette coopération, même sin intérieurement, le jeune Tama voulait encore rassembler des informations sur cet Akio Odashima qui était de plus en plus intriguant. Il était clair qu’il avait l’habitude d’être en mission, son œil était peut être même une perte qu’il avait eu lors de ces missions. Alors que les préparatifs étaient terminés et que l’attente commençait à se faire longue, le Cœur expliqua une nouvelle facette de son plan. Le Tatoué était presque admiratif devant cette personne, elle avait déjà tout un scénario de préparer pour parer à toutes les éventualités et ainsi contrecarrer celles qui ne leur serait pas bénéfiques. Cet homme était plus qu’un fin stratège, il avait aussi l’expérience du terrain et la capacité de réagir aux imprévus. Ce type était une véritable mine d’informations pour le Youkai qui se délectait de pouvoir faire équipe avec un tel homme. Car même s’il était humain, avec ces stratégies, il pouvait avoir plus d’impacts sur un combat que deux voir trois Youkais lâchés sur un monstre.

Soudain, Tamasaburo nota une information qui lui parût plus que capitale. Ce type était un empoisonneur ? Cela expliquait d’un coup toutes les fioles qu’il possédait sur lui. Mais il devait aussi s’y connaître en philtres de soin et antidotes, puisqu’un bon empoisonneur possède toujours un antidote de ces poisons, simples questions de sécurités. Non, pas que Tama s’y connaisse, mais il y avait un vieil homme à la pension où il résidait et ce dernier était un herboriste qui pouvait soigner des blessures et des maladies rien qu’avec des plantes qu’il ramassait dans les environs. Et comme le Pique se battait souvent quand il était enfant, il avait souvent discuté avec le vieil homme de choses et d’autres.

Cependant, quelque d’autres l’interpella dans le discours de son coéquipier. Il savait pour le pouvoir d’Ootachi ? Ce type n’était pas franc jeu, le blondinet en était à présent persuadé, cette personne connaissait des choses sur lui sans qu’il les ait mentionnées et maintenant, il parlait du pouvoir de son furet alors qu’il n’avait pas eu son furet à ses côtés lors du tournoi de l’académie. Il se sentait soudain avec une longueur de retard sur cet homme qui lui faisait face. Il était beaucoup trop mystérieux et surtout, il connaissait des choses qui n’étaient notées qu’à l’intérieur de son dossier qui était dans les archives de l’académie. Sa méfiance réapparut quelques peu, mais il ne pouvait de nouveau se remettre à s’embrouiller avec cette personne, car il le sentait, il ne faisait clairement pas le poids, enfin pas au terme stratégique. Le reste des informations qu’il reçu était qu’il allait planter une arme dans une des glandes de l’animal pour lui bloquer son pouvoir des flammes ? Très bien, cette information est toujours utile à enregistré à vrai dire. Car si en empêchant son fonctionnement, on pouvait empêcher le dragon de cracher des flammes, si on les détruisait, il y avait de grandes chances que l’effet final soit le même.

Enfin pas le temps de tergiverser sur les différentes possibilités d’atteindre la glande d’un griffon, puisque ce dernier était déjà présent dans le ciel. Imposant, puissant, royale… Tous ce qu’on peut attendre d’un monstre d’une telle taille, et on lui donnait la mission d’abattre cette chose ? Bien, un challenge à la hauteur de son ambition, s’il abattait cet animal, il pourrait vaincre n’importe quel hukai de cette académie. Bien, il était temps de laisser sa vraie puissance faire le travail et laisser sa faible apparence aux vestiaires. Ootachi montra le bout de son nez pour analyser la situation, quand il aperçut l’ombre du monstre en train de les survoler, l’animal commença à trembler de peur. Le Youkai passa une main sur le corps fin de l’animal pour le rassurer, et remontant le bas de son pantalon droit, il commença à délier ce qui formait son sceau. La puissance commençait à affluer dans son corps, c’était tellement grisant de ne plus être restreint et de retrouver son véritable corps. Il n’allait pas se laisser submerger par sa propre puissance, pas comme il l’avait été durant le tournoi de l’académie. Cette fois, il mettrait sa puissance au service de cette mission.

Au bout de quelques minutes, Tama avait terminé de défaire son sceau, l’atmosphère était pesante pour les êtres humains, pour lui, elle était un fantasme éveillée. Depuis qu’il était arrivé dans l’académie, il était toujours allé contre les consignes qu’on lui avait données. Ses cheveux s’étaient encore allongées pour atteindre son bassin, ses canines ressortaient, ses oreilles étaient devenus pointus, alors que ses ongles avaient poussés pour devenir de terribles armes tranchantes, cependant, il n’allait pas les utiliser. Il ne connaissait pas la résistance de la carapace de ce monstre, alors autant prendre des précautions. Le Youkai se permit donc d’invoquer les deux tekagis qui ornaient à présent ses mains. Les griffes de ses armes étaient plus longues de quelques centimètres que ses propres griffes dans sa forme libérée. Il regarda en direction de l’animal volant et d’un coup utilisa toutes la musculature de ses jambes pour se propulser dans les airs avec son animal sur son épaule. La force de propulsion fût telle qu’un cercle de terre craquelé se forma à l’endroit où se trouvait quelques minutes plus tôt, l’académicien.

Après cette propulsion, il arriva en face de l’animal. Techniquement, ce n’était pas la meilleure des positions, mais d’un coup, le furet qui avait été apeuré durant l’ascension plongea en direction du monstre, concentrant son pouvoir magique pour surprendre son adversaire. Le flash illumina le ciel bleu durant quelques secondes, mais cela avait suffit pour que le Griffon soit totalement déboussolé et se dirige en direction du Tatoué qui avait récupérer Ootachi et l’avait replacé sur son épaule. Il s’agrippa aux cornes de la bête qui était presque aussi grande que lui. Ce monstre était plus qu’impressionnant, il aurait beaucoup de mal à en faire ce qu’il voulait, mais il devait essayer. Avant qu’il ne retrouve la vue, il devait la lui faire perdre complètement. Il se positionna au dessus de l’œil droit, tel un faucon attendant le bon moment pour fondre sur sa proie. D’un coup sec, il transperça la paupière de l’animal pour atteindre l’œil d’où du sang commença à se répandre. La douleur de l’animal manqua de faire chavirer le Youkai par-dessus bord, il n’était plus accroché à quelque chose et le virage qu’il venait de prendre avait manqué de l’envoyer dans les airs. Ce qui n’était pas vraiment, un bon plan, car une fois dans les airs, le jeune Pique ne pourrait pas se mouvoir comme il le voulait. Le deuxième œil maintenant, il s’approcha de l’autre œil, tandis que le monstre volant était partit dans un piqué, tournoyant sur lui-même, pour se débarrasser du parasite qui lui avait fait perdre un œil.

Chose que le dragon rouge réussit à faire, Tama était dans les airs sans aucun moyen pour se déplacer et il descendait en chute libre. Son adversaire était fort, il ne pouvait le nier, mais il n’allait pas se laisser avoir par un animal. Il avait juste besoin de donner une chance à son camarade pour que ce dernier annihile le pouvoir de feu du dragon borgne. Alors que ce dernier arrêtait son piqué en rotation et remontait maintenant à la rencontre du jeune homme à la chevelure blonde, ce dernier savait déjà ce qu’il avait à faire. Il fit disparaître ces Tekagis et arma trois couteaux dans sa main droite, il arma son bras et lança les armes en direction de l’œil encore valide de l’animal. Ce dernier ne pût esquiver que partiellement, laissant une petite entaille au niveau de l’œil. Le sang commençait à se répandre devant son seul œil valide, rendant son sens de la vue inopérant. La rage de perdre son sens de la vue poussa l’animal à augmenter sa vitesse pour se rapprocher plus rapidement de son minuscule adversaire, pour l’avaler vivant. Chose que son adversaire, en réalité, attendait depuis le début. Attrapant le haut de la gueule du monstre, il la referma, utilisant sa puissance youkai et projeta ses deux poings sur le museau de l’animal. Sa puissance n’était pas celle d’un humain. Le corps de la bête qui venait de prendre de la vitesse était arrêté net dans sa course et était même en train de redescendre en direction de la terre ferme. Quelques peu assommé et n’ayant plus la notion des distances, il ne savait pas à quelle distance, il se trouvait de la terre ferme. C’est donc ainsi qu’il s’écrasa lourdement sur le sol. Un nuage de poussière s’éleva rapidement, mais après l’atterrissage puissant de Tama, ce dernier disparut en quelques secondes. La gueule de la bête était grande ouverte. Il n’y avait plus qu’à viser les glandes produisant les flammes.

Pendant ce temps là, Tama déposa Ootachi près de l’endroit où ils avaient camouflés, le petit cœur et son animal de compagnie. Son furet avait fait du bon boulot et il l’en remerciait, mais ce n’était pas la peine de prendre plus de risques. Le jeune Youkai décida de regarder les quelques blessures qu’il possédait suite à son altercation avec la bête. Il avait les poings et les avants bras éraflés à cause de la résistance de la peau du Griffon, mis à part cela, rien de bien inquiétant n’était à signaler. Il releva son regard en direction d’Akio, pour voir ce qu’il allait faire.

_________________
Revenir en haut
Akio Odashima


MessagePosté le: Sam 21 Avr 2012 - 18:56    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Lutter dans un corps à corps fascinant contre un griffon... Décidemment il n’y avait qu’un Yukai pour faire une chose pareille. Une fois de plus Akio était stupéfait devant les capacités physiques exceptionnelles de ces êtres. Il n’éprouvait aucun dégout pour eux, aucune haine ni aucun sentiment de supériorité comme en avaient certains humains. Il était subjugué, peut-être un peu jaloux aussi, en voyant ce que son partenaire était capable de faire. Contrairement à lui Akio n’avait pas de grandes capacités corporelles. Il avait un style de combat fin, fluide, tout en souplesse et en acrobatie. Le père de Shin et Akio leur avait rapidement fait comprendre que, en ce bas monde, il existait des milliers de créatures bien supérieur à eux et que, pour pouvoir les battre, il fallait posséder d’autres talents. La force seule ne réglait pas tout.
 
Akio continuait donc à fixer le combat étonnant qui avait lieu devant ses yeux. Il faillit oublier que lui-même avait un rôle à jouer. Il fallait peut-être se réveiller un peu mon gars, sinon ils allaient tous les deux se faire griller.
Le garçon récupéra dans sa poche arrière la paire de gants en cuir épais qui ne le quittait jamais. Manier des poisons pouvait s’avérer dangereux, même si Akio était parvenu à s’immuniser contre la plupart d’entre eux. Il n’avait pas hésité à s’infiltrer des petites doses de poison, un peu chaque semaine, en en rajoutant à chaque fois. Ce processus s’appelait la mithridatisation et était à l’origine de souvenirs particulièrement douloureux alliant crampes d’estomacs, vomissement, malaises, fièvres, et cætera. Pour le griffon, Akio avait un poison qu’il utilisait habituellement sur les êtres humains. C’était sous forme liquide, avec une formule chimique instable qui permettait de bloquer les informations que le système nerveux envoyait au cerveau. En piquant les glandes du monstre il empêcherait son système informatif de demander aux glandes de sécréter l’élément indispensable à la formation des flammes. Ca leur ferait une belle épine en moins dans le pied.
 
Le Cœur vit soudain le griffon redescendre avec une vitesse affolante vers le sol. Où allait-il tomber ? Akio fit rapidement le calcul dans se tête et se plaça au bon endroit, là où il ne serait pas blessé par la chute et d’où, s’il avait bien calculé, il pourrait tirer avec la plus grande efficacité. Un nuage de poussière s’éleva lorsque la bête s’écrasa au sol. C’était le moment, il devait désormais se concentrer. Il fit apparaître sa poche à poison et récupéra l’aiguille qui lui servirait. Il se félicita d’avoir toujours une de ces aiguilles de prête, ça évitait d’en créer une sur le champ de combat.
 
Vint ensuite le moment de la concentration. Sa cible n’était pas encore apparue mais quand elle serait là Akio devrait passer à l’action. Et il n’avait qu’une seule chance. Il plaça correctement l’aiguille entre ses doigts puis ferma un instant les yeux. Il devait se synchroniser parfaitement, son corps et son esprit devaient s’épouser pour ne former plus qu’une seule entité. Akio ouvrit les yeux mais il ne s’appelait déjà plus Akio. Il était l’aiguille, toute son âme était concentrée dans l’aiguille, vivait avec elle, bougeait avec elle. Ce n’était pas un tour de magie, il n’était pas magicien après tout, c’était la formidable capacité du Zen, une ancienne technique utilisée par les samouraïs et les archers. Ils se concentraient parfaitement pour adapter leur corps et leur esprit à l’arme qu’ils utilisaient. Ils savaient ensuite comment manier correctement leurs armes puisque, après tout, ils se croyaient être l’arme. Cette technique demandait des années et des années de travail, ainsi qu’une énorme capacité de concentration que, par chance, Akio possédait. Celui qui utilisait le zen devait se connaitre par cœur, connaitre son âme et son corps, ses défauts et ses qualités. 
 
Soudain la cible apparut. Rendu fixe par le travail formidable de Tamasaburo. Ca ne durerait qu’un instant, il fallait donc agir vite. La glande était loin et l’aiguille était minuscule mais ce n’était pas grave. Akio tira. D’un geste d’une agilité incroyable il envoya l’aiguille qui rentra dans la glande avec une belle facilité. Il était moins une, le monstre se relevait déjà, rendu fou par le petit objet qui s’était fiché dans son corps. Le Cœur consulta sa montre. Ils avaient deux minutes avant que le poison n’agisse. Ca allait être long. Akio jeta un rapide coup d’œil à son partenaire pour voir l’état dans lequel il se trouvait. Il avait quelques blessures mais c’était très superficiel. Tant mieux. Maintenant il leur fallait tenir bon, ne pas se prendre une attaque de feu, empêcher le monstre de produire cette arme destructrice face à laquelle ils n’auraient aucune chance. C’était un travail de force et d’endurance. Soudain Akio sentit le désespoir l’envahir. Il n’en serait certainement pas capable.
 
« Alors tu devrais me laisser t’aider. »
La voix au fond de sa tête était revenue. Elle attaquait de plus en plus souvent depuis qu’Akio lui avait laissé la place durant le combat contre Ozuki. Depuis deux ans elle avait laissé le garçon en paix et voilà que désormais elle réattaquait, avec sa voix suave et son ton venimeux.
« Hors de question. Fous-moi la paix, on va se faire cramer si tu me déconcentre. 
− C’est moi le plus endurant de nous deux et tu le sais. Tu veux jouer les amateurs devant ce Yukai ? Lui laisser faire tout le travail ? A une époque tu avais plus de mordant. Quand tu tuais les gens contre de l’argent. Attention ! »
 
L’humain leva les yeux. Le griffon s’était relevé et fixait tour à tour Tama et Akio. Il cherchait qui attaquer. C’était un animal, son instinct lui soufflait de ne pas attaquer Tama, celui qui venait de lui imposer une terrible douleur et qui sentait le Yukai. Les animaux craignaient les Yukais. A juste titre d’ailleurs. Akio fit apparaître son Katana. Il devait attaquer le premier pour concentrer l’attention du griffon et laisser à son partenaire le temps de réagir. Akio avait peut-être tort mais il faisait confiance à son camarade. Le Pique lui viendrait en aide s’il voyait Akio en difficulté. En attaquant le monstre à deux ils le placeraient face à une situation d’inquiétude qui encouragerait l’animal à se concentrer et à ne pas perdre de temps en formant sa flamme. Ce genre de bête a un petit esprit : Croquer le premier, cramer le deuxième. Akio laissa son arme dans le fourreau. Il ne fallait surtout pas blesser le monstre où il attaquerait aussitôt avec ses flammes. Le garçon respira un grand coup et attaqua, en espérant que le griffon le suivrait.
Revenir en haut
Classe Pique
Tamasaburo Morimasa
Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 127
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 1 946
MessagePosté le: Dim 22 Avr 2012 - 19:54    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

2 Minutes à tenir sans de prendre une attaque ? Cela n’était franchement pas ce qu’il y a de plus simples comme mission. Déjà que lors de son affrontement, il avait tout fait pour pouvoir éviter de se retrouver en face de la gueule de ce monstre sur un court laps de temps. Là, il devait carrément tenter d’échapper à cet animal pendant deux minutes complètes. Enfin, cela n’allait pas être réellement un problème pour le Pique, au vue de la défaite cuisante qu’il venait d’infliger au Griffon. Ce dernier ne semblait pas rassurer par la présence du Tatoué qui n’avait pas finis d’en découdre avec le fabuleux challenge que l’académie avait bien voulu lui accorder.

Seulement comment allier la survie avec la présence d’Akio dans les parages. Pas que cela le gêne, mais seul, il aurait des chances de pouvoir s’en sortir grâce à sa vitesse, là il devait agir pour couvrir les mouvements d’un humain. Seulement, cet humain avait des informations plutôt intéressantes, donc il serait idiot de perdre ce stock d’information dans cette mission sans avoir eu le temps au préalable de l’utiliser.

Alors qu’il était en train à un moyen de pouvoir utiliser efficacement cette nouvelle source d’information, il perçu un mouvement en direction de cette dîtes source d’informations. Tout d’abord, ce fût l’incompréhension qui pût se lire sur le visage du Youkai. Qu’est ce qui avait bien pût passer dans l’esprit de cet abruti pour lui donner envie de se mettre en mouvement avec ses faibles capacités. Déjà que de l’aider serait compliquer alors si en plus, il se met en mouvement, il deviendra une cible plus que parfaite pour le monstre rouge.

D’ailleurs ce dernier ne tarda pas à se mettre en mouvement pour pouvoir piéger l’universitaire. Armant un coup de pattes destructeur, le dragon avait décidé qu’il serait judicieux d’éviter à sa cible principale de pouvoir se déplacer comme elle le voulait. Heureusement, d’ailleurs que l’animal était concentré sur sa proie. Cela permit au blondinet de pouvoir se déplacer rapidement pour venir perturber la trajectoire de la patte de la bête. Car après s’être déplacé auprès d’Akio, il le dépassa pour se retrouver sur la trajectoire de la patte crochue, alliant sa vitesse et son agilité, il se baissa et s’aidant de sa main, il projeta son pied en direction du ciel. L’impact eu lieu juste après l’articulation de la jambe de l’animal qui emporté par la puissance ajoutée de son attaque et de la puissance du Youkai, ne put contenir l’élan et se retrouva a effectuer un demi tour sur lui-même et donc à se retrouver sur le dos, dans une position peu envieuse. Profitant de ce moment de répit, il attrapa Akio par la taille et s’éloigna de leur adversaire.

Le lycéen se retourna pour voir dans quel état était son coéquipier. Ce dernier tenait fermement son katana à la main, prêt à l’utiliser. Tamasaburo savait qu’il serait compliqué de trancher la peau de leur adversaire avec une simple lame. Il y avait même plus de chances que cette dernière ne se brise face à la résistance de cette peau. « Tu penses pouvoir faire quelque chose avec ton arme contre un monstre pareil ? » Le ton de la voix était calme mais entrecouper par une respiration forte et bruyante. Même s’il était un tantinet plus puissant que son opposant, cela ne voulait pas dire que ce combat était de tout repos pour le Youkai transformé. « Tu n’aurais pas une meilleure solution pour qu’on puisse tenir le temps qu’il reste ? Car je ne pense pas pouvoir te sauver in extremis de cette façon encore longtemps. »

Alors qu’il était en train de discuter avec son partenaire, le griffon avait déjà réussi à se remettre sur ses pattes et était en train de chercher avec ces sens où se trouvait les deux cibles qu’il voulait mettre à son menu du moment. L’odeur de l’académicien appartenant à la classe des Pique fût la première à être découverte. Un soupir d’agacement sortit de la bouche du Tatoué qui se retourna pour faire face au dragon rouge. Cet affrontement commençait à durer beaucoup trop longtemps pour qu’il soit réellement amusant. Il devait rester tout au plus une minute avant que le poison ne fasse effet et que le griffon ne soit plus qu’un simple gros lézard volant. « Essayons d’en finir sans nous faire cramer.. »

_________________
Revenir en haut
Akio Odashima


MessagePosté le: Dim 22 Avr 2012 - 22:41    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Akio avait armé ses jambes pour sauter au dessus de la patte. Il en était capable, il était encore assez en forme pour s’amuser un peu et occuper l’animal sans le blesser. Il devait simplement servir d’appas le temps que le poison agisse. En faisant bouger le griffon il accélérerait l’activité du poison et le temps d’activation diminuerait de moitié. Il avait tout prévu, il ne surestimait pas ses capacités, il se connaissait…. Alors pourquoi cet idiot s’en était-il mêlé ? Il le prenait pour qui ? A le choper par la taille comme une princesse ? Et pourquoi s’énervait-il autant ? Lui pourtant si calme. 
« Parce que je suis là. Et que si tu me laissais agir on ne te prendrait pas pour un crétin d’incapable. » 
  
« Je ne veux pas le trancher espèce de crétin ! T’as jamais vu une mouche agir ! C’est pas à lui pétant les articulations que tu vas l’empêcher de nous cracher à la gueule ! Merde mais réfléchis ! Je n’ai pas besoin que tu me sauve, je sais encore me démerder, c’est bon. » 
  
Mais qu’est ce qui lui arrivait bon sang ? Il n’était pas un type agressif, même quand on l’énervait il savait rester calme et diriger avec sang froid et intelligence. C’était depuis ce foutu combat avec Ozuki, depuis que l’autre monstre recommençait à le hanter. Cette partie de lui que son père avait créé et dont il était arrivé à se débarrasser recommençait à prendre le dessus sur sa personnalité. 
« Je suis plus fort que toi, il serait temps que tu le comprenne.  
Ta gueule ! » 
  
Le monstre se relevait et Akio devait rapidement reprendre son calme. Il était temps de trouver une nouvelle tactique. Enfin sa tactique il l’avait, mais pour pouvoir la faire fonctionner il fallait que son partenaire ait confiance en ses capacités physiques. Akio consulta de nouveau sa montre. Bon, c’était jouable. Si il se démerdait bien il pouvait transformer les une minutes restantes en vingt secondes. Il fallait faire bouger le sang du monstre, accélérer son rythme cardiaque. Il exposa son plan à Tama. 
  
« Bon écoute, je sais que ça ne te fais pas plaisir de travailler avec un humain, mais on va avoir besoin de mes faibles capacités. Je compte sur toi pour l’achever, pas pour t’occuper de moi. Je vais l’occuper, toi place toi de manière à pouvoir le finir vite. Si je suis blessé laisse moi à terre, s’il me tue ne t’occupe pas de moi, trucide le lui. Tu m’entends, ne t’occupes pas de moi. Quand je te crierais Ok, tu l’attaqueras et tu le tueras. Quel que soit l’état dans lequel je serais. » 
  
Akio fixa son partenaire de son œil unique. Il espérait que Tama suivrait son plan, c’était le seul moyen pour en finir vite et avec le minimum de dégâts. Les faibles devaient servir d’appas, c’était comme ça. Si Akio n’était pas capable de survivre à cette dernière minute alors tant pis, c’était la chaine alimentaire après tout. Il était là pour emplir sa mission et il devait donc utiliser tout ce qui était en son pouvoir pour réussir. 
« Tu vas avoir besoin de moi. Je suis plus fort que toi. 
Je sais. 
Tu me laisses faire ? 
Tu as 30 secondes, pas plus. » 
Akio sentit de nouveau quelque chose se rompre à l’intérieur de lui, comme lors du combat contre Ozuki. Il se sentit soudain écarté, quelque chose d’autre prenait sa place. Enfin non, pas quelque chose, quelqu’un. C’était lui. 
  
Un sourire étrange naquit sur son visage. Il se sentait de nouveau libre, enfin entier. Le griffon se dirigeait vers lui et il se sentait prêt à l’attaquer. Il jeta un coup d’œil vers Tama en priant pour que son coéquipier suive le plan. Il fallait un type puissant pour tuer un griffon. Akio n’en était pas capable, Tama si. Le jeune homme sortit son arme du fourreau et prépara une attaque efficace. Il fonça de nouveau vers la bête qui balaya le sol avec son énorme patte. Il n’avait pas des attaques très originales décidemment. Akio sourit de nouveau, cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas sentit aussi puissant. Il plia les jambes et effectua un parfait salto avant. Ses muscles bougeaient avec finesse, il sentait la puissance physique envahir ses membres. Sa force était encore faible, elle aurait fait ricaner un Yukai ou un Hukai, mais pour Akio c’était suffisant. Il jeta son sabre en avant et la lame ripa contre la peau épaisse du monstre. 
5 secondes en moins. 
L’attaque rendit la bête complètement folle. Elle ouvrit la gueule pour tenter d’avaler cet adversaire. Akio prépara sa nouvelle attaque et d’un mouvement horizontal il planta la lame dans la langue de la bête. Un morceau de chair se détacha et tomba au sol en même temps qu’Akio. Le garçon se réceptionna avec finesse et souplesse. Il baissa les yeux vers son bras. Un trou sanguinolent s’y trouvait, le griffon avait eu le temps d’y planter les crocs. Le jeune homme se demanda rapidement si la salive du griffon était empoisonnée. La partie calme de lui-même lui donna la réponse. 
« Non c’est bon. Continue. » 
Encore 20 secondes à tenir. S’il le faisait suffisamment bouger.  
Akio continua les attaques. Ne se préoccupant plus de son partenaire. Il espérait que ce dernier serait prêt pour l’assaut final. Tout reposait sur le Yukai et sa force. Bien sûr la petite lame affutée du Katana ne tranchait pas la peau de la bête, mais elle avait le mérite de le rendre fou. Il multipliait les attaques pour se débarrasser de ce moucheron qui virevoltait autour de lui. Akio bondissait et atterrissait avec une belle vitesse pour un humain. Ses pieds touchaient à peine le sol, juste histoire de prendre appui. 
Ca y est, plus que 5 secondes. Ca va aller. Ca va aller… 
Non, non ça tournait au vinaigre. Le monstre en avait assez de lutter, il comptait bien passer au niveau au dessus. La boule de feu commença à se former dans la bouche du griffon, elle grossissait à vue d’œil. 
« Il va cracher. Il faut que tu fasses quelque chose. Tu n’y arriveras pas. 
Pour qui me prends-tu ? Je ne suis pas aussi faible que toi. » 
Le monstre cracha et les flammes se répartirent un peu partout. Tama avait intérêt à esquiver. Tant pis pour lui. Akio esquiva la première mèche, puis la seconde, une troisième vint lui bruler le bras, une autre la jambe, une quatrième effleura son visage et brula son pansement au niveau de l’œil. Le garçon leva les yeux, il les avait presque tout esquivée. Mais une deuxième attaque se préparait, qui se mit à grossir, encore et encore, mais qui finit par s’éteindre. 

 
« Ok ! hurla-t-il. Tama c’est à toi ! » 
  
Akio se recula contre un arbre et s’y adossa. La seconde partie de lui-même se retirait maintenant, et le laissait avec sa douleur. C’était à Tama de jouer désormais. 

 
J'espère que mes dialogues schizophréniques ne te dérangent pas trop, ça fait parti du personnage =) . Voilà, c'est un peu long désolé >_<
 
Revenir en haut
Classe Pique
Tamasaburo Morimasa
Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 127
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 1 946
MessagePosté le: Lun 23 Avr 2012 - 21:52    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?! Répondre en citant

Il lui demandait clairement de ne pas s’occuper de lui ? Quelle était cette idée plus que stupide ? Comme si un simple humain pouvait s’en sortir fasse à un tel monstre ! Ne joue pas avec le peu de chance que tu as eu à ta naissance ! Cependant, Tama savait qu’il n’avait pas vraiment le choix que de devoir faire confiance à cet humain pour pouvoir vaincre le Griffon. Même si dans ses paroles, il y avait de l’assurance de quelqu’un qui allait s’en sortir. Le Youkai perçu qu’il y avait aussi de l’appréhension face à sa réussite, puisque son vis-à-vis parla d’un cas où il serait mort. Cela était quand même amusant sur le moment, puisque même s’il voulait finir cette mission, il n’hésitait pas à se compter comme étant un potentiel cadavre. Rien que pour cette volonté de mener à bien la mission, le Pique allait obéir aux consignes que lui donnait son partenaire du moment.

Il n’avait pas besoin d’aider Akio dans sa joute avec le Griffon, tant mieux, cela lui laisserait le temps de pouvoir identifier tous les endroits qui pourraient être des moyens de mettre fin à la vie de l’imposant animal. Les yeux avaient déjà été bien amoché, peut être qu’avec une arme plus longue, il serait envisageable d’atteindre le cerveau… Non, il y aurait forcément la boîte crânienne qui aurait pu bloquer l’arme. Cette réflexion sur le point faible du dragon était quelque chose qui lui prenait toute son attention, après tout, le Cœur lui avait demandé de ne pas prêter attention à ses mouvements, chose qu’il faisait peut être un peu trop bien. Puisque lorsque le Griffon décida que le moucheron qui l’enquiquinait depuis quelques secondes maintenant, commençait à lui taper sur le système et qu’il passa aux choses sérieuses. Tama ne perçut pas immédiatement le danger qui se dirigeait vers lui.

Au bout de quelques instants, il perçut une source de chaleur qui se rapprochait de lui. Il releva et les yeux et aperçut une boule de feu qui se dirigeait droit sur lui. Il n’avait pas le temps d’esquiver, il devait encaisser cette attaque et analyser la situation pour éviter une seconde vague de boules de feu. Croisant ses bras devant lui, il encaissa l’attaque comme il le pût. La température de la flamme était insoutenable, allié à la douleur qu’il ressentait des précédentes blessures, il ne pût que se laisser emporter par la puissance de l’attaque. Une fois, la boule de feu éteinte, les bras du Pique étaient toujours fumant, il n’avait plus beaucoup de solution pour pouvoir vaincre le monstre rouge. Il présentait qu’après avoir subit cet assaut, il ne pourrait pas utiliser très longtemps ses bras. Il allait devoir utiliser ses armes. L’arc ne serait pas vraiment utile contre un animal de cette carrure, surtout que le seul point faible visible, semble se trouver au niveau de ses yeux ou de sa gueule. Les couteaux n’étaient pas assez dangereux pour pouvoir inquiéter l’animal volant, tandis que les Tekagis le forçaient à se rapprocher dangereusement du Griffon. En clair, la solution n’était pas visible et surtout pas clair. Tournant un regard en direction du Cœur, Tama se dit qu’il ne pourrait y avoir que cette solution.

D’un coup, le Youkai augmenta sa vitesse pour pouvoir esquiver toutes les boules de feu restantes pour pouvoir se rapprocher du borgne pour lui demander un petit service. Il allait avoir besoin d’un poison sur l’une de ses armes pour pouvoir vaincre la forteresse que représentait la cuirasse de la bestiole rouge. Au cours de sa course, le Pique parvînt cependant à entendre qu’il pouvait mettre fin à la vie de leur adversaire… Le poison semblait avoir fait effet, c’était une bonne nouvelle, cela voulait dire que le Griffon pouvait être sensible au poison qu’avait Akio sur lui. Malheureusement, le blondinet n’était pas en position pour pouvoir mettre fin à la vie de l’animal seul.

Après une petite course, il réussit à se positionner en face de l’universitaire et se concentrant, il fit apparaître une forme devant ses mains. Seulement, plus cette forme s’affinaient, plus il ne comprenait pas d’où elle venait, puisqu’il n’avait jamais eu cette arme. Quand il eut terminé d’invoquer son arme, il remarqua que c’était une arme, se trouvait être un katana avec deux lames parallèles. Une nouvelle arme ? Il ne savait pas comment cela pouvait être possible, certains professeurs de l’académie de la catégorie arme, avait mentionné le faîte de pouvoir invoquer plus de trois armes mais que cela restait tout de même assez unique. Il avait donc atteint un nouveau niveau durant sa chasse aux Hukais… Cela était bon à savoir, mais pour le moment, ça survit était entre les mains d’un Cœur et il devait lui expliquer ce qu’il attendait de lui. « Je ne pense pas pouvoir atteindre une partie vitale de son organisme, est ce que tu aurais quelque chose qui nous permettrait de le paralyser ou bien de le tuer ? Car même si je parviens à être plus rapide que lui, je n’ai pas assez de puissance pour traverser sa carapace. »

Ce n’était pas l’aveu d’une faiblesse, mais la simple constatation que même les pouvoirs d’un Youkai ont une limite. Limite que les humains n’arriveront bien sûr jamais à égaler. Cependant, le moment n’était pas à la justification, il était temps d’occuper la bêbête le temps que le blessé s’occupe d’empoisonner les lames du katana. Il allait en avoir pour un certain d’après ce qu’il avait dit. Donc il fallait gagner du temps… Il se rappela du mal qu’ils avaient eu rien que pour tenir à peine deux minutes, alors tenir face à cette chose, une durée indéterminée était quelque chose proche de la folie pure. M’enfin, s’il n’était pas un peu fou, il n’aurait aucune chance de pouvoir rentrer en vie à l’académie.

C’est ainsi qu’au bout de deux minutes où Tama n’avait qu’esquivé et sauté dans différentes direction, il entendit un cri provenant de l’empoisonneur. Aussitôt, il utilisa sa puissance monstrueuse pour pouvoir faire demi-tour et ainsi se diriger droit sur le Cœur. Il attrapa son arme en quelques instants et s’arrêta tout en se retournant pour pouvoir faire face à la satanée bête qui lui faisait perdre du temps ainsi que son énergie. Il était vraiment temps de mettre fin à cette joute entre eux deux. Il allait faire cet assaut en un seul coup, c’était le tout pour le tout, de toutes façons, il n’avait pas vraiment l’énergie pour continuer à combattre contre une telle force de la nature.

D’une impulsion, il avait déjà parcouru la moitié de la distance le séparant du dragon rouge, la partie qu’il visait était la partie ventrale, celle qu’il supposait comme étant la moins résistante de toute la carapace de l’animal cracheur de feu. Une seconde impulsion, il avait déjà passé la gueule qui n’avait pas eu le temps de réagir par rapport à la vitesse du Youkai, il ne restait qu’à ce dernier de lever son katana couvert de poison et de créer une assez grande blessure. Quand les deux lames rentrèrent en contact avec la peau, cette dernière s’ouvrit comme si cela n’avait été qu’une simple feuille de papier. Le poison allait pouvoir agir rapidement, et surtout il y avait deux fois la dose qu’on pouvait mettre sur un katana à une lame. Qu’importe la nature de ce poison, il ferait effet en quelques secondes.

Après cette attaque, le Pique alla se poser contre un arbuste qui traînait par là, attendant de voir le poison faire son effet. Pour le moment, le Griffon s’était juste effondré sur lui-même à cause de la douleur ainsi que de la crainte d’être de nouveau blessé à cet endroit. Faisant disparaître son sabre, Tama était persuadé qu’il avait terminé la mission qu’on lui avait confié, même s’il ne pensait pas que cela aurait été aussi compliqué et surtout qu’il n’avait pas réussi à s’en sortir sans blessures, il semblerait qu’un séjour à l’infirmerie serait quelque chose auquel, il ne pourrait pas échapper.

_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:31    Sujet du message: [Mission de Rang A]Petit, Petit...?!

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> Les plaines - Serla Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.