FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

[Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki)

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> La ville - Vecos
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Carreau
Lolita A. Stone
Inscrit le: 20 Mar 2012
Messages: 57
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Carreau
Sexe: Féminin
Points MS: 203
MessagePosté le: Mar 3 Avr 2012 - 22:37    Sujet du message: [Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki) Répondre en citant

Lolita se demanda ce qu’elle avait encore fait lorsqu’on vint la déranger pendant les cours pour lui dire qu’elle était convoquée chez le directeur. Pas qu’elle était mécontente de rater un peu de temps de cours, elle avait comme un mauvais pressentiment. En effet il n’existe qu’une seule raison qui fait qu’on est convoqué : une surprise, bonne ou mauvaise. Etrangement, Lola sentait la mauvaise nouvelle se rapprocher à chaque pas qu’elle faisait. Elle resta seule un petit moment derrière la porte du directeur, prit une grande inspiration et toqua fermement contre la grosse porte.
- Ce n’est pas bien d’écouter aux portes, mademoiselle !
- Mais, je…

Elle n’eut pas le temps de se justifier que le dirlo un peu loufoque éclata de rire et lui expliqua qu’il plaisantait. Elle fit un petit rire forcé pour ne pas le contrarier et entra dans le vif du sujet.
- Vous vouliez me parler ?
- J’y viens, j’y viens, répondit-il. Un peu de calme, tu es donc si pressée ?

Cette fois c’était à Lolita de rigoler. Elle, pressée ? Qu’elle était drôle sa blague. Si elle pouvait s’évader un peu elle n’était pas contre. Surtout pendant les heures de cours. Cependant elle n’imaginait pas dans quel bordel elle était en train de se foutre. Il lui dit qu’il avait une mission pour la jeune fille. Elle qui n’était pas sortie de l’établissement depuis plusieurs mois fut surprise qu’on ne l’ait pas oublié et qu’on la rappelle à l’ordre de cette façon. Ce devait être un moyen de la punir sans le dire officiellement. Le principal lui expliqua le gros de la situation. Apparemment un terroriste avait déposé des bombes dans toute la ville. Il fallait trouver les bombes et les désamorcer, mais il fallait faire preuve d’attention et de discrétion car le malfaiteur n’avait toujours pas été arrêté et il était donc potentiellement dangereux. La jeune fille ne comprit pas ce qu’elle venait faire dans cette mission, peut-être attendait-il d’elle qu’elle fasse pousser un arbre pour pouvoir se percher en hauteur et avoir vu sur toute la ville ? Non, ça semblait illogique, elle serait bien trop loin pour repérer quoi que ce soit.

Le directeur lui remis un papier avec écrit dessus le nom de ses partenaires au nombre de deux. La mission consistait donc a faire le tour de la ville dans les moindres recoins simplement en étant trois personne. C’était statistiquement impossible. Heureusement pour Lolita, les mathématiques ce n’était pas trop son truc alors elle vira cette notion de statistique de son crâne et réfléchit à la meilleure conduite à avoir. D’après les informations qu’elle détenait il fallait se rendre à la forêt car des habitants auraient des informations à propos du terroriste. L’adolescente attendit à l’entrée de l’école que se pointe les deux élèves manquants. Leur nom ne lui disait absolument rien et la chance qu’ils fassent parti des Piques était assez mince. Mine de rien la demoiselle croisait les doigts pour ne pas tomber sur des Trèfles ou des Cœurs. Elle attendit un long moment et prit même le temps de se remaquiller. Après tout, ce n’était pas tous les jours qu’elle avait droit à une sortie V.I.P. de l’école et elle comptait bien en profiter pour lécher les vitrines des magasins.

Lolita ne réalisait pas la dangerosité de sa mission, peut-être parce que pour la première fois depuis longtemps elle n’avait pas affaire à un de ses monstres qui l’effrayaient tant mais à un humain tout à fait normal quoiqu’un peu dérangé mentalement. Dans une autre vie elle aurait peut-être pu être amie avec ce taré. Enfin, trêve de fantasme, elle n’était pas dans une autre vie et ce type était donc son ennemi. Elle n’avait rien de particulier contre lui, il n’avait qu’à faire exploser l’école tant qu’il y était. M’enfin faut pas rêver. Elle avait même mis une mini-jupe pour amadouer les plus récalcitrant à parler.

Lorsque nos joyeux compagnons furent tous réunis Lolita sembla vouloir prendre les commandes de la petite troupe. Elle commença par se présenter puis annonça la suite des opérations.
« Yosh, moi c’est Lolita classe carreaux catégorie magie et vous ? Vous avez été mis au courant de la situation ? Je pense qu’on devrait rester ensemble pour l’instant et voir si on peut collecter des informations sur notre terroriste. On doit d'abord se rendre en forêt il me semble. »
_________________
She fooled all of her friends into thinking she's so strong,
but she still sleeps with her
light-
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Mar 3 Avr 2012 - 22:37    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Alix Phantomhive


MessagePosté le: Mar 3 Avr 2012 - 23:05    Sujet du message: [Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki) Répondre en citant

    Une mission??? Sauf votre respect monsieur... vous vous foutez de moi? Et ça le faisait rire en plus? Non mais n'importe quoi. Cela ne faisait que 5 jours que j'étais arrivée, je ne contrôlais qu'à peine ma transformation, et il m'envoyait en mission avec des gens que je ne connaissais pas. Quand il m'expliqua la mission, je comprit un peu mieux. C'est vrai qu'il savait qui j'étais et mes compétences. Désamorcer des bombes était l'une des première chose qu'il fallait enseigner au soldats russes. Surtout ceux comme moi qui avaient souvent affaire aux tchétchènes. Bref, je me contentais d'hocher la tête. De toute façon, je n'avais que ça à faire. Il fallait que je me bouge les fesses si je ne voulais pas crever d’ennui. Bref. J'avais été la première convoquée des trois. Parce que j'étais la petite nouvelle, et qu'il fallait que je me prépare psychologiquement peut-être. Tu parles. Zéro préparation. T'enfile ton treillis, tu fous toute humanité dans un coin loin au fond de ta tête, et t'es parti.

    Alors bon, au lieu de me "préparer mentalement", je finissais le manga que j'avais entamé dans la matinée, en cours bien sur. Quand il fut l'heure, je troquai mon uniforme de lycéenne contre des rangers, un bas treillis, un marcel blanc et une veste treillis. Je resserrai les élastiques de mes couettes, glissai ma plaque militaire par-dessus mon haut, et ... non. Délaissai mon cache-oeil sur ma table de chevet. Ma première apparition devant des civils avec mes yeux bicolores! Attention! Mmmh... après réflexion, je le glissai dans ma poche. On ne sait jamais. On va éviter de faire peur aux gens. On verra. On s'en fou. Bref. Let's go!

    Je sortis de ma chambre et traversai le bâtiment des trèfles sans regarder autour de moi. Les autres avaient commencé à s'habituer à me voir porter des fringues militaires. Je me dirigeais vers l'entrée d'un pas décidé. Je n'étais pas encore passé en mode commando. On y songera quand la situation le demandera. Sinon, on va juste profiter de pouvoir se remuer les fesses pour quelque chose. Et peut-être se trouver (de façon plus ou moins légale) quelques fringues de civil. J'arrivai à l'entrée et vis une fille attendre. Je supposais que c'était ma partenaire. Le regard qu'elle me lança à mon approche confirma ma pensée. C'était bien moi qu'elle attendait. Et le jeune homme qui nous rejoins immédiatement après mon arrivée.
    Elle se présenta. Encore cette histoire de maison. Je soupirai vaguement.
    Salut, Alix, lycanthrope. Oui. Mais je vous préviens, je suis exclusivement affectée aux bombes. Ou alors ne restez pas dans le coin si je dois me faire le poseur de bombe. Je pense que ça c'est plutôt ton truc, nan?
    Je lançais un vague sourire ni gentil, ni méchant au jeune homme qui n'avait franchement pas une tête à garder des moutons. Non, je n'avais pas annoncé ma couleur. Elle était carreau, et Ekos m'avait dit qu'ils n'aimaient pas les trèfles. Et vu son look, elle m'avait l'air d'être le genre de fille qui attachait de l'importance à ces conneries. Et puis je n'avais strictement aucune envie d'instaurer un climat conflictuel pour une raison aussi débile. Quand on bosse en équipe, on doit être soudé. Sinon on crève.
    Oui, il faut qu'on aille se renseigner auprès des civils. Le genre de truc bien chiant...
    Les civils paniqués étaient des crétins finis. J'en avait déjà fait les frais. Ils étaient lourds. Enfin bon, fallait s'y coller quand même.
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Mer 4 Avr 2012 - 00:34    Sujet du message: [Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki) Répondre en citant

J'étais calé sur le rebord de la fenêtre de la chambre, je dormais. J'entendis la porte s'ouvrir, une élève entra et me demanda, je descendis du rebord et ouvris les yeux, je regardais la fille, une simple élève comme les autres, elle me demandait de la suivre, je la regardais et ne répondis rien, je me contentais de sortir. Elle m'amenait devant le bureau du directeur, je regardais la porte, toquai et ouvris, un homme était juste devant, C'était le directeur, il me regardait dans les yeux, je n'arrivais pas à voir de haines à travers ses yeux. Il m'expliqua rapidement qu'il voulait que je parte en mission et me donna les quelques informations, apparemment un terroriste aurait posé des bombes dans la ville, je devais seulement les trouver, m'en débarrassé et trouver l'homme, je ne savais pas en quoi je serai utile, mais bon, je ne pouvais pas refuser, il me tendit un dossier avec le nom de mes coéquipiers, enfin là en-l'occurrence coéquipières, elles étaient deux, leurs noms ne m'évoquaient rien. J'avais un peu de temps avant le début de l'opération. Je décidai d'aller devant le lac et de regarder les nuages.
Le temps passer et il était temps de rejoindre l'entrée, je me levai et commençais à marcher lentement, je réfléchissais à quoi je serai utile dans une telle mission, je n'avais aucune capacité de repérage, c'est peut-être un test du directeur, j'avais trouvé cet homme assez fou pour mettre un tel plan au point. J'arrivai enfin devant l'entrée elles était déjà là apparemment, je ne portais jamais l'uniforme, j'avais toujours ma tenue noire habituelle à savoir ma veste noire et mon pantalon noir, j'avais les cheveux dans les yeux, ce qui cachaient légèrement leurs teinte rouge. J'arrivai ensuite devant les deux élèves. Elles semblaient calme, l'une était vêtu assez bizarrement, elle avait de longs cheveux bleu coiffé en couette et l'autre était plutôt banal, elle portait seulement un cache oeil, ses cheveux étaient de couleur noire, je ne m'attardais pas plus longtemps sur elles.



« Yosh, moi c'est Lolita classe carreaux catégorie magie et vous ? Vous avez été mis au courant de la situation ? Je pense qu'on devrait rester ensemble pour l'instant et voir si on peut collecter des informations sur notre terroriste. On doit d'abord se rendre en forêt il me semble. »


La fille avec le bandeau venait de parler, je l'observais dans les yeux, elle était expressive, mais je ne cherchai pas plus longtemps à la connaître. Je savais qu'elle faisant partie du journal de l'académie, Ekos m'avait parlé d'une fille avec un étrange bandeau. L'autre était sûrement une ancienne soldate, sa tenu, me faisait penser au genre de choses que les soldats portaient dans les films. Je pris la parole pour me présenter.



"Ozuki, catégorie arme, classe cœur."



J'avais parlé doucement et avais à peine soufflé le « coeur » à la fin. L'autre se présenta à son tour.



« Salut, Alix, lycanthrope, Oui. Mais je vous préviens, je suis exclusivement affectée aux bombes. Ou alors ne restez pas dans le coin si je dois me faire le poseur de bombe. Je pense que ça c'est plus ton truc, nan ?»



Je n'avais pas envie de répondre, un éclair traversa mon esprit, j'avais été choisi pour m'occuper de ce type. Je la regardais et répondis calmement un « Oui ». J'espérais qu'elles comprennent que je n'aimais pas parler. J'avais donc une lycanthrope et une magicienne, ça promettait d'être mouvementé. Je regardais les deux filles et me demandais quand est ce qu'on partirait. Elles parlaient de se rendre dans la forêt afin d'obtenir des informations sur le poseur de bombe, j'acquiesçais rapidement et regardai mes deux compagnons. une seul phrase vint à mon esprit.


"On y va ?"


Désolé, pour ce RP pas top, si vous voulez que je change quelque chose n'hésitaient pas à me le dire.

_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Carreau
Lolita A. Stone
Inscrit le: 20 Mar 2012
Messages: 57
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Carreau
Sexe: Féminin
Points MS: 203
MessagePosté le: Mer 4 Avr 2012 - 14:22    Sujet du message: [Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki) Répondre en citant

Lorsque la jeune fille arriva Lolita fut d’abord étonnée par ses yeux. Ils étaient verrons, c’était la première fois qu’elle en voyait de tels. Pour une fois que quelqu’un avait des yeux plus bizarre qu’elle, elle en fut rassurée. Il y avait aussi ses longs cheveux bleus qui faisaient envier l’adolescente par leur beauté et leur longueur. Le dernier arrivant ne tarda pas à pointer le bout de son nez. Elle ne le remarqua pas tout de suite à cause de sa frange mais ses yeux étaient d’un rouge flamboyant à vous foutre la chaire de poule. Lolita ne put s’empêcher de sourire en remarquant que le nouveau trio avait tous des yeux anormaux. A croire que le directeur avait pensé à tout.

Ils se présentèrent tour à tour. La fille aux cheveux bleus ne précisa pas sa classe ce qui voulait sans doute dire qu’elle se fichait de qui était en quoi, il y avait donc de forte chance qu’elle soit classe Trèfle. Par contre elle se proposa (s’imposa plutôt) pour désamorcer les bombes. Cela rassura Lola parce qu’elle n’avait jamais manié un tel objet de sa vie et seule elle aurait sans doute tout fait exploser. Après ce fut au jeune homme de se présenter. Il fit une phrase très courte mais un certain mot titilla les oreilles de Lolita. C’était un Cœur. Elle se dit que c’était injuste et que le directeur sadique l’avait sans doute fait exprès. Elle observa un peu plus attentivement ses camarades, ils n’avaient pas l’air niais du tout comme le veut les stéréotypes envers leur classe. Tant mieux, elle n’aurait pas de boulet à se traîner.

Alix répartie les rôles et demanda au garçon s’il s’occuperait du terroriste, il accepta. Ce n’était pas pour déplaire à Lola qui n’avait nulle envie de combattre un psychopathe sans aucun douté armé, au moins avec des dynamites. Mais bien sûr la jeune fille n’avait pas envie de devenir elle un boulet alors elle se précipita pour enchaîner.
« Je peux retrouver les bombes avec mon pouvoir et je viendrais en secours à Ozuki face au terroriste si besoin. »
Voilà, maintenant tout le monde avait son propre rôle. Ils avaient réglé cette affaire d’une telle vitesse, cinq minutes à tout casser. C’était plutôt bon signe pour Lolita. Bien qu’elle prenait encore de haut les deux élèves parce qu’ils n’étaient pas dans sa classe, ça prouvait au moins sa bonne volonté qu’elle n’ait fait aucune remarque sur le sujet. Il est vrai que les deux adolescents l’intriguaient, pour des classes inférieures ils avaient l’air d’en avoir dans le pantalon. Euh non, cette expression n’est pas super, surtout pour Alix. Disons qu’ils n’avaient pas l’air peureux, c’était rassurant de ne pas avoir de pleurnichard, surtout pour une mission aussi difficile.

Tout était mis au point, ils partirent donc en direction de la forêt. Ils durent marcher longtemps, à peu près vingt minutes pour croiser quelqu’un qui refusa de leur donner des informations. La deuxième personne prétendit ne rien savoir sur le sujet, apparemment elle ramassait des champignons. Comme on dit, jamais deux sans trois, la troisième personne qu’il trouvèrent sur leur passage leur dit que c’était dangereux et qu’il ne fallait pas s’en mêler. Lolita se mordait les lèvres, signe que son impatience commençait à lui sortir par les oreilles. Mais elle restait calme et offrait son plus beau sourire. Ca finirait bien par payer tout de même ! Comme s’il suffisait de demander, la dernière personne qu’ils virent semblait en savoir un peu plus que les autres.

« J'ai vu une bombe dans une boutique de vêtements pour enfants, une autre sur un mur de l'aquarium et encore une autre proche d'une école primaire. Le terroriste a dit qu'il avait posé environ 15 bombes, mais il avait l'air de mentir, on dirait qu'il en a mis plus. Moi ? Je dirais qu'il y en a... Entre 18 et 20... Mais faudrait une sorte de détecteur, sinon on s'en sort pas et une bombe peut exploser n'importe quand ! En plus le terroriste se cache et espionne ceux qui le défi... »

Lolita nota tout ça dans son petit calepin qui lui servait habituellement à prendre des notes pour son club de journalisme. Enfin, ils avaient trouvés. La course poursuite et la chasse à l’homme allait pouvoir commencer.
_________________
She fooled all of her friends into thinking she's so strong,
but she still sleeps with her
light-
Revenir en haut
Alix Phantomhive


MessagePosté le: Mer 4 Avr 2012 - 21:03    Sujet du message: [Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki) Répondre en citant

    Ouf... j'étais tout de même infiniment soulagée qu'on me laisse m'occuper des bombes, et qu'on ne m'impose pas le combat. Je maîtrisais un peu, mais pas des masses non plus, alors je préférai encore éviter toute transformation. Bon, bien sur, je le ferais si la situation l'exigeait, mais quelque chose me disait que vu leur dégaine, les autres ne devait pas être des fiottes. surtout Ozuki "red eyes". Ou alors c'était une fiotte très insoupçonnée. Bref. On s'en fou. Lolita était apte à trouver les bombes? Tant mieux. Il y avait toujours des coins classiques pour poser des bombes, mais je ne connaissais pas cette ville et je ne savait pas combien de bombes il y avait. Plus il y en avait, plus c'était chaud à trouver. De plus, il était fort possible que si ce type était détraqué, il en ai mis à des endroits.... disons impensables. En fait, cette équipe était parfaite. Si on mettait de côté tout différent et toute affinité (même sil n'y en avait aucune dans ce cas là), notre équipe était parfaite pour cette mission. Et sur une petite impulsion d'Ozuki, on était partis.

    Personne ne parla sur le chemin. Je supposai que personne n'en avait envie tout simplement. Pour diverses raisons probablement. Personnellement, je me concentrais, et essayais de ne pas me mettre à stresser à propos de mes pouvoirs. Il n'y avait pas de raison... A moins qu'on m'énerve franchement. Et puis Lolita et Ozuki n'avaient pas l'air de débutants, ils pourraient très bien se défendre. Et puis les civils.... fuck les civils! Ils n'ont qu'à ne pas se mettre sur mon chemin et puis c'est tout. Non mais!

    Arrivés dans la forêt, ce fus Lolita qui entreprit d'interroger les gens. Tant mieux. J'avais beau être sociable, je m'impatientais assez vite question boulot. Je n'aimais pas être retardée dans des missions urgentes. Et oui, cela m'énervait franchement que ne nous réponde pas. Passé le troisième, je soufflais:
    Le prochain qui répond pas je le bouffe.
    Ce n'étais pas vraiment vraiment de l'humour. J'espérais bien que Lolita trouve quelque chose avant que je ne m'énerve. Heureusement, pour lui, quelqu'un put les renseigner. Je soupirai de soulagement, haussant les sourcils. Mais mon soulagement fut des très courte durée. Entre 18 et 20 bombes?! Nom de Dieu. Et nous n'avions aucune idée du temps que nous avions devant nous pour toutes les trouver, et les désamorcer.

    Chaud. Euh... avant toute chose il faut qu'on trouve une bombe pour établir l'ordre de nos priorité. Je pense que ce type n'a fait qu'un type de bombe. Si elles sont à retardement, Ozuki, il faudrait que tu m'aides, pour qu'on fasse ça le plus vite possible. Je te montrerai comment les désamorcer, en général c'est assez simple sur des bombes artisanales. Si elles sont à déclencheur, la chasse à l'homme sera notre priorité.
    Oui, je m'imposais. Ce n'était pas spécialement mon genre, et peut-être n'était-ce pas de leur goût, mais dans ce type de situations, j'étais assez qualifié pour savoir comment gérer les choses. Après, peut-être qu'eux aussi savaient, mais j'étais la première à avoir ouvert le bec, alors...

    Si vous êtes d'accord on y va?
    J’espérai qu'ils ne prendraient pas mal mon attitude et essayai de relativisé un peu les choses avec cette pharse. Mais bon, après, au boulot, on bosse.
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Jeu 5 Avr 2012 - 12:53    Sujet du message: [Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki) Répondre en citant

Les présentations étaient maintenant effectués, on partis donc vers la forêt, personne ne parlait, ce n'était pas pour me déplaire, je n'aimais pas parler et j'étais en vase d'analyse. Je m'étais donc mis légèrement en retrais analysant les deux filles, j'avais commencé par Lolita, elle était sûrement une magicienne, ses mains n'étaient pas abîmer, contrairement à elle, Alix semblait avoir subis un grand nombre d'entraînement, après tous elle était militaire, je l'avais remarqué à ça plaque autour de son cou. Le voyage passa plutôt vite, aucune des deux ne semblait vraiment vouloir de cette mission. Alix semblait perdu dans ces pensées. J'étais perdu dans mes pensées, mon seul objectif en finir au plus vite ! J'avais qu'une envie retournée sur le rebord de ma fenêtre pour me faire une petite sieste. Mais bon la mission passait avant, la stratégie semblait pas mal, tout le monde avait un rôle ce qui m'inquiétais c'était les sois disant civiles. Le poseur de bombe pouvait parfaitement se trouver parmi eux ! Je devrai donc analyser  chaque parole, un boulot bien stressant et ennuyeux !




On finit par enfin arriver dans leurs repères, ils étaient tous effrayé et mes yeux rouges n'arrangeaient rien, je soupirai, Lolita demanda à trois personnes si elles avaient des infos, sur l'éventuel emplacement des bombes, mais aucune des trois ne semblait savoir quelque chose. Un homme reculé par rapport aux autres, nous donna les infos que nous attendions.


« J'ai vu une bombe dans une boutique de vêtements pour enfants, une autre sur un mur de l'aquarium et encore une autre proche d'une école primaire. Le terroriste a dit qu'il avait posé environ 15 bombes, mais il avait l'air de mentir, on dirait qu'il en a mis plus. Moi ? Je dirais qu'il y en a... Entre 18 et 20... Mais faudrait une sorte de détecteur, sinon on s'en sort pas et une bombe peut exploser n'importe quand ! En plus le terroriste se cache et espionne ceux qui le défi... »


Trois infos très précises et des soupçons, ce n'était pas clair, l'homme cachait sûrement quelque chose, comment pouvait-il avoir autant d'infos, à lui seul, il nous faisait quasiment finir cette mission et son air ne me plaisait pas. Je plongeai mes yeux dans les siens, et vis un sourire narquois se dessiner sur ses lèvres. Simple mimique je ne pense pas, il pouvait très bien être le fameux poseur de bombe. Je vis Lolita noter dans son calepin les infos, j'attendrais d'être hors de la forêt.


"Chaud. Euh... avant toute chose il faut qu'on trouve une bombe pour établir l'ordre de nos priorités. Je pense que ce type n'a fait qu'un type de bombe. Si elles sont à retardement, Ozuki, il faudrait que tu m'aides, pour qu'on fasse ça le plus vite possible. Je te montrerai comment les désamorcer, en général c'est assez simple sur des bombes artisanales. Si elles sont à déclencheur, la chasse à l'homme sera notre priorité."


Finalement, j'allais le faire maintenant, mais sans exposer mes arguments, cela aurais moins de poids, mais si le type était vraiment le poseurs de bombe il ne fuirait pas !


« Je les peut-être trouvé. »


J'avais dis ça calmement sans sourciller, je regardais mes deux compagnons et finis par ajouter.


« Je te suis. »


Je ne parlais que très peu, j'analysais tous silencieusement. Alix avait pris les devants et avait choisi mon autre rôle, cela ne me dérangeait pas, après tous, plus vite on aurait retrouvé les bombes plus vite, on partira de là ! Je fis apparaître mon sabre dans ma main juste au cas où, je regardais Alix et Lolita tour à tour.


"Si vous êtes d'accord on y va ?"
« On y va? »


Nos deux voix avait résonné en même temps, je partis devant cette fois, je les regardais à nouveau et commença à courir, je ne savais pas si elles me suivraient, mais le temps nous était compté, nous traversâmes la forêt en quelques heures à peine, finalement elles m'avaient suivi. Après plusieurs minutes la ville faisait son apparition devant nos yeux, je fis disparaître mon sabre, ça ne servait à rien d'effrayé les civils. Je m'étais arrêté et regarder Alix.


« Et maintenant on se sépare ? »


J'attendais une simple réponse, pour partir dans ma direction. Mes mains étaient légèrement avancée, prêtes à faire apparaître mon arme en cas de besoin.




_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Carreau
Lolita A. Stone
Inscrit le: 20 Mar 2012
Messages: 57
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Carreau
Sexe: Féminin
Points MS: 203
MessagePosté le: Jeu 5 Avr 2012 - 15:25    Sujet du message: [Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki) Répondre en citant

« On y va? »

La jeune fille acquiesça d’un simple geste de la tête. Ils avaient eu les informations qu’il leur fallait, ils n’avaient donc plus rien à faire dans la forêt. Puis surtout, ils n’avaient pas une seconde à perdre, le temps leur était compté. Elle ne comprit pas immédiatement ce qu’il se passait, Ozuki était parti comme une furie à courir à travers le bois, Alix le suivait de près. Lolita n’était ni très habile ni très rapide, courir n’était pas son fort. Elle prit pourtant sur elle et accéléra pour rattraper ses compagnons. Elle prenait bien soin d’écarter toute branche d’arbre, toute racine et tout ce qu’il pouvait se mettre en travers de leur chemin. Contrôler les plantes, c’est ce qu’elle maîtrisait le mieux, il lui suffisait de penser à ce qu’elle faisait faire aux arbres pour que ça se réalise. Personne ne le remarqua mais le décor faisait penser à Moïse coupant la mer en deux sur son passage, tandis qu’au même moment les arbres reprenaient leur forme initiale derrière eux.

Ils ne tardèrent pas à arriver dans la ville, ils avaient pris moins de temps en tout cas qu’à l’aller. Ozuki proposa de se séparer, mais Lolita ne partageait pas son avis. Ils n’avaient pas assez d’information pour retrouver le coupable, le chercher serait donc une cause perdue. De plus les renseignements qu’ils avaient eus restaient très vagues. S’il fallait compter une vingtaine de bombe, ils ne connaissaient l’emplacement imprécis de trois d’entre elles seulement. Et puis Alix était la seule à savoir désamorcer une bombe. Seuls, chacun devenait donc d’aucune utilité.

« Je pense qu’on devrait attendre un peu avant de se séparer. Le mieux serait de se rendre d’abord à l’aquarium, c’est le plus facile à trouver. Comme ça Alix tu pourras nous montrer comment désamorcer les bombes et moi je pourrais peut-être avoir plus d’indication pour les autres bombes. Avec un peu de chance je verrais même le coupable. »

Ils prirent un moment à se mettre d’accord. Finalement ils décidèrent de rester ensemble jusqu’à l’aquarium et de faire le point à ce moment. C’est à nouveau en courant qu’ils s’y rendirent, bousculant quelques passants au passage. Enfin on s’en fout d’eux, déjà que leur vie allait être sauvée par le trio infernal, ils n’allaient pas en plus se plaindre. Leurs remarques avaient le don d’énerver la jeune fille qui prenait sur elle, insultant quelques fois les civils lorsqu’ils montaient trop le ton.

Plus ils se rapprochaient plus Lolita avait peur. Elle maîtrisait très mal son pouvoir de psychométrie et jusqu’à maintenant elle n’avait jamais été capable de contrôler ses visions. Et si ça ne donnait rien ? Soudain, Lolita compris tout l’enjeu qui était sur ses épaules et commença à s’inquiéter. Pourvu que son pouvoir marche. Pourvu aussi que ce ne soit pas la première bombe qu’il ait posé sinon elle ne pourrait pas voir l’emplacement des suivantes. Tant de questions tournaient dans sa tête. Elle était en sueur et essoufflée par sa course effrénée. Elle prit le temps de reprendre son souffle. Ils firent le tour de l’aquarium et trouvèrent enfin la première bombe. Lolita hésita, elle frottait nerveusement ses mains entre elles. Finalement, elle toucha le mur ainsi que la bombe. Sa vision fut plus longue que d’habitude, elle voyait une grande roue, un banc dans un parc, le magasin dont avait parlé l’informateur et pour finir le mur de l’aquarium.
Elle nota tout ça dans son carnet, dessina ce qu’elle avait vu et le montra à ses coéquipiers. C’était mince, il lui fallait plus de renseignement. Elle retoucha l’objet une seconde fois. Cette fois ci elle vit de grandes affiches dans un hall et des numéros à l’entrée de chaque salle, ça ressemblait à un cinéma. La dernière vision qu’elle eut montrait un magasin de vêtements pour fille qu’elle affectionnait particulièrement, elle n’eut donc aucun mal à le reconnaître. A nouveau elle leur fit un dessin.

« On fait quoi maintenant ? »
_________________
She fooled all of her friends into thinking she's so strong,
but she still sleeps with her
light-
Revenir en haut
Alix Phantomhive


MessagePosté le: Jeu 5 Avr 2012 - 19:23    Sujet du message: [Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki) Répondre en citant

    Ozuki n'avait pas l'air non plus d'être quelqu'un qui passe des heures à réfléchir à la situation et qui faisait les choses en temps et en heure. Il avait saisit la situation et proposa en même temps que moi de partir à la recherche des ces chères bombes. Et il parti en courant. J'aimais ça. Un pragmatique. Je m'élançais à sa suite. J'avais l'habitude de courir. Cela semblait moins être l'habitude de Lolita. Mais bon, je n'allais pas ralentir pour autant. C'était à elle d'accélérer. Nous étions dans une école militaire, pas chez les scouts. Je jetai un autre coup d'oeil en arrière et la vis écartant les plantes par sa pensée. Classe.

    Quand on arriva en ville, Ozuki proposa de se séparer. Lolita fut la première à lui répondre. Elle répondit à peu près ce que j'allais dire. Alors je me contentai d'hocher la tête. Pas la peine d'en dire plus. Ozuki m'avait l'air beaucoup plus motivé à couper le terroriste en rondelles plutôt qu'à jouer à cette course d’orientation macabre, mais il fallait qu'il nous suive pour l'instant. Quand on sera fixer, on saurait quoi faire. Finalement, on se mit d'accord et partit pour l'aquarium. Arrivé à la bombe, Lolita s'en approcha à fit quelque chose que je ne compris pas tout de suite, jusqu'à ce qu'elle se mise à griffonner sur son carnet.
    Cool...
    Je n'ajoutai rien. Son pouvoir était cool. Il n'y avait rien d'autre à dire. Pour cette mission en tout cas. Je regardai par-dessus son épaule et commençai à mémoriser les lieux qu'elle trouvait. Je ne connaissais pas la ville, mais les habitants si. Et ils m'aideraient. De gré ou de force. Je ne m'en faisais pas pour ça. Lolita finit et demanda ce qu'on faisait maintenant. Je m'approchai à mon tour de cet engin, devenu un peu trop habituel pour une fille de mon âge, et sortis un canif de ma ranger. Je n'étais pas de type arme, mais un canif était toujours utile. Je le glissai entre deux plaques de métal, et fis sauter l'ouverture pour pouvoir accéder à l'intérieur de l'engin. Je soupirai. Ce n'était pas la vue du cadran lumineux dont les chiffres défilaient qui me faisait le plus suer dans l'histoire.

    Ce type joue au chat et à la souris. Non seulement les bombes sont à retardement, mais en plus à déclencheur. En gros, nous sommes obligés de les désamorcer, mais il peut nous les faire péter à la gueule si ça lui chante. Je me tournais vers Ozuki. Il faudra que tu te le fasses, et vite. Nous Lolita, il faudra qu'on fasse bien attention à ne pas tomber dans un piège, et à nous protéger.

    Je leur fis signe de s'approcher et leur montrai l'intérieur de la bombe.
    C'est artisanal, ou en d'autres termes, chiant. Il faut couper ce câble en priorité, il est relié au déclencheur. Il ne sera pas forcément de cette couleur, puisque c'est artisanal alors faîtes gaffe. Après, il faut couper le câble d'alimentation du minuteur: le petit truc là. Pas celui du cardant lumineux, sinon ça pète. Oui, c'est compliqué. C'est les bombes artisanales quoi. Ne touchez pas aux autres fils. Si vous avez un doute, ou si elles ne sont pas toutes comme ça, faîtes les exploser le plus loin possible en l'air. La charge ne doit pas être très importante, mais méfiez-vous quand même.
    Je coupai les deux fils d'un geste rapide et sûr de moi. Le cadran se figea.

    Lolita et moi on commence à chercher. Ozuki... le type de tout-à-l'heure était suspect. Essaye voir de le retrouver. Vos numéros de portables avant. Au cas où.
    Ouha.... c'était trop le pied de diriger!!! Je ne savais toujours pas si les autres appréciaient la situation, mais vu que c'était moi qui m'y connaissait le plus, on avait pas vraiment le choix. En tout cas, si les russes ne finissaient pas par m'abattre, je redeviendrai peut-être militaire plus tard. Mais au minimum major. Ou colonel!!!! Arhem.... bref.
Revenir en haut
Classe Coeur
Shu Asagawa
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 396
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Université
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 938
MessagePosté le: Jeu 5 Avr 2012 - 23:03    Sujet du message: [Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki) Répondre en citant

Elles avaient rejeté ma proposition, je suivais donc les dames, jusqu'à l'emplacement de la première bombe. Lolita posa ses mains sur le mur, je la regardais, elle semblait ailleurs pendant quelque seconde, comme transporté dans un autre monde, elle le refit encore une fois et nota des choses dans son calepin. Alix et moi ne comprenais pas ce qu'il se passait, je contentais de regarder autour de moi, il y avait beaucoup de civil, trop à vrai dire, je me sentais oppressé dans cette foule, je restais de marbres, Lolita finis par s'écarter. Alix pris le relais et examina la bombe, elle parut surprise.



Ce type joue au chat et à la sourie. Non seulement les bombes sont à retardement, mais en plus à déclencheur. En gros, nous sommes obligés de les désamorcer, mais il peut nous les faire péter à la gueule si ça lui chante



J'étais loin de me douter, que ce petit objet pouvais faire autant de dégât, je me tournais regardant le ciel, pour avoir un peu plus d'air. La partie me concernant arriva enfin. Alix se tournait vers moi.
Il faudra que tu te le fasses et vite. Nous Lolita, il faudra qu'on fasse bien attention à ne pas tomber dans un piège et à nous protéger.



Je hochais la tête en signe d'approbation, j'avais déjà quelques soupçons sur le poseur de bombe, j'allais tenter de la jouer fine pour une fois, éviter tout rentre-dedans. Alix nous demanda d'approcher, je m'exécutai, c'est ici qu'allais venir la partie barbante. On s'était rassemblé autour de la bombe.



C'est artisanal, ou en d'autres termes, chiant. Il faut couper ce câble en priorité, il est relié au déclencheur. Il ne sera pas forcément de cette couleur, puisque c'est alors faites gaffe. Après, il faut couper le câble d'alimentation du minuteur: le petit truc là. Pas celui du cardant lumineux, sinon ça pète. Oui, c'est compliqué. C'est les bombes artisanales quoi. Ne touchez pas aux autres fils. Si vous avez un doute, ou si elles ne sont pas toutes comme ça, faites les exploser le plus loin possible en l'air. La charge ne doit pas être très importante, mais méfiez-vous quand même.



J'écoutais, enregistrant chaque phase importante pour les désamorçaient, je devais être paré à toute les éventualités, je regardais ensuite, Alix désamorçait la bombe très rapidement, le cadran se ficha et la bombe ne risquait plus d'exploser.



Lolita et moi on commence à chercher. Ozuki... le type de tout-à-l'heure était suspect. Essaye voir de le retrouver. Vos numéros de portables avant. Au cas où.



Enfin un peu de sport ! J'allais pouvoir montrer que moi aussi j'étais pas là par hasard. Alix semblait contente d'avoir pris la place de leader et ça ne me gêné pas plus que ça. Je donnais rapidement mon numéro avant de les saluer et de repartir vers la forêt, j'avais ressorti mon sabre et commençais ma course, endiablé vers cette maudite forêt, plusieurs passants étaient dans les rues, pas mal de véhicules circulaient, mais je n'avais pas le temps de m'en soucier, je courais en plein milieu de la route, évitant voiture et autre véhicule, je finis cependant par gagner les trottoirs bondé, je tentais d'éviter les collisions le plus possibles, toujours en conservant ma vitesse, je ne devais pas ralentir ! Elles comptaient sur moi pour retrouver ce malade. La rue s'arrêta, mais le trottoirs d'en face était encore plus bondé, une pensée traversa mon esprit, je fis apparaître mon 45 et tira trois coups en l'air, tout le monde s'arrêta et se mis à fuir dans toutes les directions, au moins j'avais le passage dégagé, mon arme disparut et je repris ma course, pour arriver devant la ville, rien ne devais m'arrêter.


Je regardais derrière moi, c'était la panique, mais la mission passée avant le petit bonheur des gens et si je devais être punie pour ça, j'accepterai ma punition ! J'étais toujours aussi impassible, je courais droit devant moi et au bout de quelque minute l'orée de la forêt se dessinait devant moi. C'était ici qu'étais ma cible, mais je ne devais pas le tuer...enfin pas tous de suite ! Je retrouvais mon chemin assez rapidement et finis par tomber sur le camp, j'étais assez épuisé, j'approchais discrètement, personne ne me remarquait, le type était couché sur un tas de feuille, je décidai de m'approcher davantage mais la crack, une branche casse, je me relève et me place au milieu du camp, personne ne semblait vouloir m'approcher apparemment mes yeux les terrifiaient, je scrutai chacune des personnes présentes pendant plusieurs longues minutes, aucun ne semblait avoir le profil d'un terroriste, ils étaient tous tremblant, cette vue me donnait la nausée, cette vue d'être si faible me répugnais au plus haut point, seul l'homme couché sur le tas de feuille, il était parfaitement calme et dormais assez profondément. Par principe, je fis le tour du camp, regardant dans les yeux chaque personne, certaine me supplier des les épargner, à croire que j'allais les tuer... Je n'avais perçus rien que de la peur dans chacun d'entre eux, j'arrivai finalement à l'homme que je voulais ! Il avait les yeux fermées, je m'accroupis rapidement et déposa le canon de mon 45 sur son cou.



« Bien, maintenant, tu es le dernier, et tu es bien trop calme pour être franc ! »



J'armai le pistolet et regardai l'homme, il venait de les ouvrir et de sortir un petit couteau. Il bailla et me regarda droit dans les yeux sans sourciller.



« He bien ! He bien ! Voilà toutes vos manière jeune homme ! Vous me révoltez, je vous ai dit tout ce que je savais, ni plus ni, moins. »



Sa voix était malhonnête, ce genre de personne m'énervait, je le regardai calmement et tira dans son genou, j'entendis un craquement, mais pas celui d'un os, j'eus à peine le temps d'esquivé un coup de poing en direction de mon visage, que son genou frappa mon ventre, le coup était bien trop fort pour être « humain », l'homme portait des plaques de métal sur tout le corps, ma balle ne l'avait donc pas touché, je maudissais l'instant et finis par me relever, quelque goutte de sang dans la bouche, rien de bien grave. Je regardais l'homme avec défis, mais il se recoucha et se rendormit, en clair, il se foutait de moi ! Je dégainai mon sabre et le plaça sur son cou.



« Te sens-tu plus enclin à parler maintenant ? »



Il ne répondit rien et se contentait de sourire, vraiment bizarre pour un civil, les autres avaient fuis, je pouvais donc me lâcher, je jouais avec ma bague et continuais de regarder l'homme, les choses sérieuses allaient commencer !
_________________
Revenir en haut
Skype
Classe Carreau
Lolita A. Stone
Inscrit le: 20 Mar 2012
Messages: 57
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Carreau
Sexe: Féminin
Points MS: 203
MessagePosté le: Dim 15 Avr 2012 - 19:27    Sujet du message: [Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki) Répondre en citant

Alix s’empressa de prendre la parole pour répondre à la question de Lolita. Elle sortit un long monologue. Lolita s’irrita un peu face à ses manières de chef mais elle se la ferma. Rien ne servait de faire un scandale juste pour une question de force. En l’occurrence ce n’était pas de force dont on parlait à présent mais d’agilité, de tactique, de discrétion, de logique et de rapidité. Lolita n’avait jamais eu affaire à des bombes, elle n’en avait d’ailleurs jamais vu en dehors des cours de théorie. A ce moment, elle regretta de ne pas avoir écouté plus attentivement ses cours. Le problème c’est qu’elle ne tenait pas en place, alors rester assise à écouter des sottises, ça avait franchement le don de l’énerver. Mais voilà que face à la maitrise d’Alix elle restait ébahie. Elle essaya de rester attentive et le plus calme possible. Si jamais elle n’écoutait pas cette fois c’était sa vie et celle de plusieurs citoyens qui étaient en jeu. Surtout sa vie.

Une fois qu’Alix eut fini son monologue, Lolita avait plus ou moins compris ce qu’il fallait faire pour désamorcer les bombes. Elle jeta un regard vers Ozuki, il semblait opérationnel, on aurait dit qu’il buvait ses mots avec passion. Lolita se demanda l’espace d’un instant s’il se passait quelque chose entre eux puis elle se rappela qu’ils venaient à peine de se rencontrer, c’était donc impossible. C’aurait quand même été drôle. Il paraissait d’accord avec ce qu’avait dit la jeune fille aux cheveux bleus.

Peu de temps après, elle avait décidé de la suite des événements. Lolita ne releva pas son envie d’être la chef, mieux valait laisser faire les professionnels. Ozuki partit comme une furie en sens inverse, rebroussant chemin jusqu’à la forêt. Ne restait plus qu’Alix et elle. Il fallait qu’elles se répartissent équitablement le travail et qui plus est rapidement. Lolita n’avait pas tout saisis mais elle comprenait que la situation était critique. Le décompte avait déjà commencé. Après courte réflexion, elles décidèrent de partir chacune de leur côté. Lolita avait bien expliqué les lieux qu’elle avait vus dans son flash back, pour ça, ce n’était pas trop dur. Enfin elles ne connaissaient l’emplacement que de sept d’entre elles, or d’après leur informateur il en manquait encore une dizaine.

- Je me charge de la boutique pour fille. Là bas je trouverais surement des indices quant à toi je te laisse, je pense que tu sauras te débrouiller sans moi.

Lolita arracha les pages de son carnet pour les donner à Alix. Les dessins n’étaient pas une œuvre d’art mais c’était assez ressemblant pour pouvoir se repérer. Elle ne connaissait pas bien Alix mais celle-ci lui avait déjà prouvé qu’elle pouvait avoir confiance en elle. C’est donc plus inquiet pour elle que pour l’autre jeune fille qu’elle partit en direction du magasin qu’elle connaissait bien. Elle fouilla entre les rayons, mais elle ne voyait rien. Elle demanda aux vêtements et aux murs mais ils semblaient tous ne rien savoir. Tellement de mains passaient ici, tellement de gens. Impossible de repérer le suspect. Soudain une jolie robe bleue lui montra ce qu’elle cherchait. L’homme avait bousculé la rangée et renversé la robe. Au sol, sous la rangée de vêtements elle y trouva une bombe. C’était le moment de mettre en pratique ce qu’elle avait appris. Ses gestes étaient lents, son front suait. Elle retint sa respiration le temps de couper les deux fils et fut ravie de voir qu’elle était encore en vie après ça. Comme récompense, elle se permit de s’offrir la robe qu’elle avait repérée. En touchant le comptoir elle eut une drôle d’impression. Le terroriste était aussi passé par là. Elle profita que l’accueil était libre pour passer du côté des caisses. Une bombe était posée sous le comptoir, elle se dépêcha pour couper les fils. Elle comprenait de mieux en mieux ce système vicieux. Lorsqu’elle se redressa un caissier la regardait bizarrement, elle s’excusa et trouva une excuse bidon comme elle en avait le don. Ca faisait trois bombes de désamorcées. Elle sortit de la boutique satisfaite. Cependant ce n’était que le début. Elle n’avait rien vu de très intéressant si ce n’est comment il avait fait pour fabriquer ses bombes.

Elle ne savait pas par où chercher. Elle chercha un endroit stratégique et se rendit sur la grande place du marché. A nouveau, elle interrogea les objets. L’un d’eux lui montra le visage du sale type. Elle l’avait déjà vu, c’était l’informateur. Elle appela aussitôt Ozuki pour lui confirmer le coupable. Elle espérait qu’elle n’allait pas le déranger. Elle trouva la quatrième bombe posée au sol dans un coin. Et coupe coupe. La bombe se neutralisa. Lorsqu’elle voulu lui demander de nouveaux lieux elle fut prise d’un vertige à cause de l’usage répété de son pouvoir. Elle s’assit au sol près de la bombe le temps de reprendre ses esprits. La bombe lui montre de nouveaux lieux qu’elle dessina attentivement.

Prochaine destination : le stade. Plus que la moitié à trouver. Mais le temps s’écoulait lentement, annonçant la sentence de la défaite. Non, ils ne pouvaient pas se permettre d’échouer.
_________________
She fooled all of her friends into thinking she's so strong,
but she still sleeps with her
light-
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:36    Sujet du message: [Mission A] Recherches explosives (Alix et Ozuki)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> La ville - Vecos Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.