FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Oh god... another world... [Ekos]

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment principal -> Salle commune
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alix Phantomhive


MessagePosté le: Lun 2 Avr 2012 - 21:36    Sujet du message: Oh god... another world... [Ekos] Répondre en citant

    Mademoiselle.... Mademoiselle! On est arrivé! Je sursautai, légèrement désarçonnée et tira par reflex mon 9 mm du holster sanglé à ma cuisse. Le chauffeur de taxi se figea, fixant, terrorisé, le canon de mon arme pointé entre ses deux yeux. Je clignai des yeux, presque aussi surprise que lui.
    Oh... mince... je suis désolée...
    Je rangeai mon arme et sorti d'un bond de la voiture. Confuse, je payai vite fait le chauffeur et sorti ma valise du coffre du taxi. L'homme ne demanda pas son reste et parti. Boulet... Je le regardai partir, à la fois gênée et à la fois... je ne savais pas trop quoi. Un drôle de sentiment. Bon. Je rajustai mon cache-oeil. Je savais bien qu'il n'était pas nécessaire que je me balade avec dans cette académie, mais c'était presque devenue une habitude. Comme je le portai systématiquement quand je sortais de la base, il m'avait parut naturel de le mettre cette fois-ci aussi. Je retirai mon holster de la cuisse et le rangea au fin fond de ma valise. Je ne devrais plus en avoir besoin. J'attrapai ma valise, et me dirigeais vers ma nouvelle maison.

    Oui, je faisait un peu tâche ici aussi. Mais au moins, ici, ce serait réparable. A la base, mes yeux et mes cheveux posaient problème. ici, ils passaient. Par contre, mon vieux jeans usé, mes rangers et mon marcel blanc rendait bizarre sur la jeune fille que j'étais. On voyait bien que je ne venais pas d'un cocon familial normal. Je traînait ma valoche derrière moi, ne sachant pas où aller. la seule chose que je savais c'est que j'étais Trèfle. Youpi! Ça va vachement m'aider! Je finis par trouver une salle... de repos je dirai. Je m'y glissai et me prit une canette de soda dans le distributeur avant de m'installer dans un fauteuil, un peu à l'écart, pour observer les autres.
    Bien sur que ça n'avait rien à voir avec ce que je connaissait jusque là. Même si la salle commune n'était pas bondée, il y avait suffisamment de monde pour que je puisse observer. C'était bizarre. Il n'y avait pas de rire graveleux de quarantenaires, ni leur boutades débiles pour les jeunes recrues. Les filles étaient belles, et les garçons... moins brut de décoffrage allons nous dire. Ils n'avaient pas l'air bien méchant, mais c'était quand même tellement différent.
    Je m'assis plus confortablement sur mon fauteuil, attendant la motivation pour repartir à la recherche de ma piaule, sirotant mon soda et observant mes nouveaux camarades.
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Lun 2 Avr 2012 - 21:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Coeur
Ekos Wiviane
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 174
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 312
MessagePosté le: Lun 2 Avr 2012 - 22:42    Sujet du message: Oh god... another world... [Ekos] Répondre en citant

Ce jour là, Ekos sortit des cours avec un grand sourire car il avait pu revoir ses parents ils y a quelques jours et cella lui avait remis un gros coup de fouet. Quand il les avaient de nouveau quitté, il avait eu un petit pincement au cœur mais, qui n'avait pas duré et a présent il se sentait regonflé a bloque. Il avait pu faire par de ses impressions à ses parents et il avait eu leurs encouragement. Il avait ensuite récupéré son animal de compagnie, Kursty, ce dernier après lui voir fait la fête durant plusieurs jours, s'était un peu calmé et ne le quittait plus, restant dans sa poche, les fois ou il ne courait pas partout au tour de lui. L’animal était turbulent et toujours a l'affut de quelques choses, le premier jours, Ekos avait du retourné toute la chambre pour le retrouvé car l'animal avait été effrayé par le monde.

En sortant des cours Ekos était passé dans sa chambre pour récupérer Kursty qui l’attendait, sous son lit, en train de grignoter les affaires qu'il avait apparemment dérobé à Ozuki. l'enfant tenta de rafistoler le cahier du jeune homme et le déposa sur son lit. Il enleva sa tenu d’élève et mis sa tenu personnel dans la quel il se sentait très bien et pris ensuite l'animal et partit pour la salle commune ou il revisserait un peu. Ekos aimait être entouré et quand il faisait ses devoirs ou des recherches, il faisait toujours cela en présence d''autre élevé avec qui il pourrait papoter un peu ou pour ses besoins personnel, enquêter sur le secret des gardiens. Il arriva donc dans la salle commune en constatant que malheureusement il n' y avait pas beaucoup de monde dans la salle.

Il regarda un peu au tour de lui pour voir s'il pourrait y trouver des amis mais, il y avait beaucoup d’élève d'autre classe et aucun coeur à ce moment là. Il décida donc de se diriger vers les fauteuils, prés de la fenêtre pour commencer a réviser.Mais, à peine avait-il fait quelques pas dans la salle, que Kursty bondit de sa poche en sautillant partout puis en grimpant le long d'un bibliothèque pour y disparaitre. l'animal ressortit en haut d'une autre rangé de livre et sauta par dessus une rangé de plante.

-Hé! Kursty! Reviens ici!

Ekos couru un peu dans la salle à la poursuite de son compagnon intrépide et fini par arriver dan un coin de la salle ou se trouvait assis une demoiselle que l'enfant n'avait jamais vue, sans doute une nouvelle élève. Elle leva légèrement la tête et le gamin ne pu s’empêcher de regarder la jeune femme des pied à la tête en trouvant sa tenue plutôt original.
En s'apercevant qu'il fixait la demoiselle sans s’être présenté, il rectifia le tire.

- Bonjour ! je suis Ekos, collégiens des cœurs et spécialisé en arme.

Il s'était présenté dans les règles de l'art et il fit un sourie à la fille qui semblait le dévisager. Mais, Ekos ne prêta pas atention et continua à parler.

-Tu est nouvelle? Tu n’aurais pas vue...

Le jeune garçon, n’eut pas le temps de finir sa phrase que Kursty ré apparut en bondissant sur les cuisses de la fille puis sur la table basse qui était devant elle.

-...mon animal de compagnie.

Ekos attrapa Kursty sur la table et le déposa son sur épaule.

-Je suis désolé, il est un peu turbulent par moment.

Même si le gamin n'avait pas encore douze ans, il commençait a regarder un peu les filles et il ne pouvait pas s’empêcher de regarder les cuisse de la jeune femme qui avoisinait probablement les dix-huit ans.
_________________
Le journal intime d'Ekos



Uploaded with ImageShack.us
Revenir en haut
Alix Phantomhive


MessagePosté le: Lun 2 Avr 2012 - 23:19    Sujet du message: Oh god... another world... [Ekos] Répondre en citant

    Tiens, un petit blondinet. Je restais de marbre quand même, en voyant qu'il m'observait. J'étais un peu out en fait. Je ne réagissais pas par dédain, juste parce que mon cerveau quittait seulement le mode veille. Alors fallait attendre un peu... Heureusement qu'il ouvrit le bec, cela m'aida à me réveiller. par contre, je beugai un instant sur sa présentation. On aurait dit un militaire. Bon okay, cette école était quand un peu (beaucoup?) militaire, mais là... et puis qu'est-ce que j'en avais à carrer qu'il soit coeur?! Ah... ils se la jouaient peut-être Harry Potter dans cette école. Faudrai que je me renseigne. En tout cas, ça faisait franchement bizarre d’entendre sortir ça comme ça de la bouche d’un petit jeune. Soyez pas formaté à l’âge-là, nom de Dieu…. Vous aurez tout le temps, croyez moi.

    Je me redressai, m’apprêtant quand même à lui répondre quand une boule de poil me tomba sur les genoux. Je me figea instantanément, retenant tout reflex similaire à celui que j’avais eus juste avant avec le chauffeur. Heureusement d’ailleurs. Sinon j’aurais broyer ce pauvre animal dans mon poing. Je sentis quelque chose me couler sur la main. Ah merde... Par contre, c'était ma canette que j'avais broyé sur le coup. Je la lançai dans la corbeille et m'essuyai la main sur mon jean. On s'en fou. Bref.
    Je me retournai vers le jeune garçon en souriant. A nouveau fraîche et dispo.
    C'est pas grave. Oui, je suis toute nouvelle, je désignais ma valise derrière le canapé d'un signe de tête. Je m'appelle Alix Phantomhive. Et je suis trèfle, lycéenne et magicienne. Si on peux appeler ça de la magie...
    Même si la dernière phrase était pour moi, je l'avais prononcé à voix haute et fis suivre par un petit rire narquois. Tu parles de magie toi. C'est sensé être cool et mignon la magie, non? A moins que ça ne soit que dans les bouquins que j'ai lu. Enfin, peu importe.

    Dis moi, pourquoi tu t'es présenté comme ça? C'est si important ce que tu es dans cette école?
    Si ça l'était vraiment, il valait mieux que je me renseigne. Et le plus tôt possible. Et s'il y avait bel et bien une gueguerre là-dessous, il valait mieux que je me renseigne auprès de quelqu'un qui n'avait pas l'air trop impliqué là-dedans. Bon, je savais que les apparences étaient tout à fait trompeuse, j'en étais un parfait exemple, mais je préférais le demander à lui plutôt qu'aux espèces du punks que j'avais pu croiser en si peu de temps.
Revenir en haut
Classe Coeur
Ekos Wiviane
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 174
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 312
MessagePosté le: Mar 3 Avr 2012 - 00:01    Sujet du message: Oh god... another world... [Ekos] Répondre en citant

Ekos était resté debout en face de la jeune femme et son regard s'était maintenant posé sur le visage de la fille et plus particulièrement sur le bandeau qui couvrait son œil. La demoiselle avait un look vraiment bien à elle et Ekos se pausait beaucoup de question à son sujet. D’où venait elle, a quel groupe appartenait-elle et pourquoi avait-elle se bandeau? Elle ressemblait a une combattante et Ekos ne pu empêcher de penser a son vieux maitre qui était mort et au père d'Ozuki, cette fille était étrange et si elle était lié a la prophétie des pierres, il devrai lui poser quelques question qu'il camouflerait en prétextant vouloir faire un article pour le journal don il était journaliste. Mais, avant de pensé à cela il écouta la fille qui s'adressait à lui en le regardant de son seul œil découvert. Ekos n'était pas effrayé car sa partenaire du journal avait elle aussi un œil camouflé par un bandeau et ses parents lui avait toujours dit de ne pas juger trop vite les personnes qu'il pouvait rencontrer.

Il écouta donc la fille qui se présenta sous le nom d'Alix Phantomhive et qui comme il l'avait pensé était ne nouvelle élève dans l’académie. Cette réponse ne surpris pas le jeune garçon qui voyait souvent des nouveaux arrivant. l’académie n'était pas comme les autres écoles qu'on pouvait rencontrer, ici les jeunes arrivait de partout et n'importe quand. Certain ce faisaient discret tandis que d’autre éprouvaient un malin plaisir a faire leur intéressant en provoquant tous le monde et voulaient imposer leur force et pensé. Généralement, ces personnes étaient des élevés des piques et des carreaux. La jeune femme était plus discrète et Ekos avait constaté qu’elle n'avait pas cherché a se mélanger, il se demanda donc si elle était de ce coté.

La réponse ne ce fit pas attendre quand elle révéla être une Lycéenne des tréflés qui était connu pour leur neutralité. Tous de fois, elle n'avait pas l'air d’être bien informé des différents classes de l’école et elle parut étonné de la façon don Ekos s'était présenté. Dans les premiers temps, lui même avait trouvé cette méthode un peu étrange et peu amicale mais, il en avait vite pris l’habitude et c'était rendu conte que c'était un parfait moyen de se présenter le plus clairement possible. Il décida donc d'expliquer clairement ce qu’était les écoles.

- Le directeur dit que les écoles son le reflet de notre caractère et on doit être faire d'en faire partie. Je suis un coeur et je défend la justice et la loi et je suis fier d’être dans cette académie. Ici on apprend beaucoup de chose qu'on ne pourrait apprendre nulle part, la discipline, la magie, le combat et ont fait même des duels pour prouver nos valeurs. On est aussi régulièrement envoyé en mission pour aider les gens et rendre des services. Tu est une trèfles et nous sommes alliés, et on doit un grand respect au Joker qui son des élevés d’élites, tous comme leurs rivaux, les As qui on pour alliés les Carreaux et les Piques, des élèves peu discipliné et provocateur.

Ekos avait récité cela presque par cœur et fait en sorte d’être le plus claire possible pour que la nouvelle comprenne bien ce qu'il voulait lui expliquer. Il se rendit ensuite au distributeur et acheta deux cannettes, don une qu'il offrit a Alix qui avait broyé la sienne.

-Je suis désolé, Kursty est gentil mais, ne fait atention à rien.


Ekos assise ensuite en face de la jeune fille en se montrant comme sa ses habitudes plutôt indiscret malgré qu'il savait qu'il ne devait pas faire cela.

-Que ce que tu a a l’œil et d’où viens tu? tes vêtements son étranges.


Un peu plus loin, Kursty grignotait des miettes qui trainait sous une table.
_________________
Le journal intime d'Ekos



Uploaded with ImageShack.us
Revenir en haut
Alix Phantomhive


MessagePosté le: Mar 3 Avr 2012 - 14:31    Sujet du message: Oh god... another world... [Ekos] Répondre en citant

    J'avais donc bien raison à propos de ces histoires de maisons. Ils se la jouaient Harry Potter. Mais c'était quand même largement plus exploité là. Par contre, je me demandais bien pourquoi nous n'avions pas de signe distictifs. Bien sur, on finis par savoir qui est dans notre propre maison, mais pour les autres c'est une autre histoire. Ca devait instauré un certain climat de méfiance. Dommage. M'enfin, personnellement, pique, coeur, carreau ou trèfles, tant que ce n'étaient pas des crétins finis, je m'en fichais pas mal.
    Okay je vois.... C'est une bonne idée pour stimuler l'esprit combatif c'est sur, mais après faut faire gaffe à ce que ça ne tourne pas vinaigre.
    Parce que ici, ce n'était pas une école pour jeunes sorciers effarouchés. C'était une sorte armée. Tous le monde se battaient, certains comme moi avaient très certainement déjà tué. Des humains. Pas des monstres, ça on s'en fou, ça ne compte pas. D'ailleurs, je n'étais sans doute pas la seule à avoir des pouvoirs glauques et violents.

    Ekos s'excusa à nouveau pour le comportement de son petit animal.
    C'est pas grave j'te dis, c'est juste que de là où je viens ils n'y a pas d'animaux, sinon des gros chiens, ou ce qui passe dans nos assiettes.

    Les questions arrivèrent enfin. Je commençais presque à m'impatienter. Pas que ça m'éclatait d'y répondre, mais parce qu'on allait forcément me les poser. Et plusieurs fois. Et puis, je préférais qu'on me les pose. Ne rien dire devant quelqu'un d'aussi singulier que moi c'était soit parce qu'on était du même genre que moi et devinait largement mon passé, soit c'était de l'hypocrisie pure et simple. Quand on voit quelqu'un avec un tatouage en japonais, on lui demande ce que ça veux dire, mais quand on voit quelqu'un "d'handicapé" on ne lui demande pas ce qu'il lui est arrivé. Fichu politiquement correcte.
    Je viens d'une base militaire, alors je n'ai pas vraiment de vêtement civil, donc oué, je suis habillée bizarrement. Je soulevais mon cache-oeil et ouvrit mon oeil jaune. De là où je viens on avait peur de cet oeil et on m'a ordonné de le cacher quand j'étais avec des civils. Alors j'ai l'habitude de le porter...
    Je réfléchis un instant et termina mon geste en retirant entièrement mon cache-oeil, galérant cette fois encore à retirer tout mes cheveux de l'élastique. Oui, ils étaient longs, mais ça ne servait à rien de les couper. Dans une semaine, il auraient reprit cette taille et n'en bougeraient plus. Autant les laisser.

    Mais dis-moi, tu es jeune toi. Pourquoi tu es ici?
    Un truc sur lequel je beugais. Aussi. Pourquoi est-ce que des gamins venaient se pourrirent ici? Quand on l'est déjà comme moi, on n'est plus à ça prêt, mais eux.... Ou peut-être qu'eux aussi s'ennuyaient. Je ne pense pas que je supporterais une vie ordinaire puisque même à l'armée je m'ennuyais comme un rat mort... De cette façon, la phrase de Julien Green prenait un sens très profond.
Revenir en haut
Classe Coeur
Ekos Wiviane
Inscrit le: 22 Mar 2012
Messages: 174
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 312
MessagePosté le: Mar 3 Avr 2012 - 22:49    Sujet du message: Oh god... another world... [Ekos] Répondre en citant

Habituellement Ekos était très respectueux envers les gens différents et faisait toujours tous pour ne pas les mettre mal alaise en posant des questions. Mais, cette fois, il c'était montré un peu plus curieux car l'allure de la nouvelle trèfle l'intriguait beaucoup et son cache œil lui rajoutait une part de mystère. Depuis, qu'il s'était aperçu que d'autre personne pouvait être lié a la prophétie des pierre, Ekos avait appris a se méfier des mystère et c'est pourquoi il avait posé ses questions indiscrète à la jeune fille. Il bue un gorgé de son soda et le déposa sur la table en écoutant Alix lui parler un peu d'elle.

La jeune fille lui expliqua d’abord pourquoi elle avait été un peu surprise par l'animal et il se demande vraiment d’où elle pouvait venir pour avoir affaire a des gros chiens. Peu être était-elle en cavale, échappée d'une prison ou autre. Si c'était le cas, Ekos se dit qu'il devrait en savoir plus et peu être tenter d'aider la jeune fille a trouver son chemin. Il n'était pas du genre a juger les gens et même si elle s'était échappée de quelques part il préférait l'aider que de la balancer a moins qu’elle n'ai fait quelques que chose de très mal. Il continua de l’écouter en jetant un coup d’œil a Kursty qui avait commencé a grignoter un bout de meuble.

-Hé! Kursty arrête ça! Tu veux que je sois punis? Pardon Alix, continue.

La jeune femme continua donc sa discutions et quand elle indiqua venir d'une base militaire, Ekos fut soulagé car il se dit que si elle venait d'un tel endroit, elle ne pouvait pas être mauvaise et devait avoir eu une bonne éducation. Il la regarda ensuite enlever le bandeau pour y recouvrir un œil complétement jaune qui était plutôt déstabilisant. Ekos n'en tourna pas pour au temps la tête puis fixa la jeune fille non pas par dégout mais, plutôt par fascination car il n'avait jamais vue une telle chose, il se demandait si cette œil avait des pouvoirs et si elle voyait normalement avec mais, il préféra ne pas se montrer trop indiscret pour le moment.

Mais dis-moi, tu es jeune toi. Pourquoi tu es ici?

La question d'Alix était loin d’être bête et Ekos lui même s'était demandé pourquoi a son âge il était dans cette académie ou l'on encourage les combats, au lieu d’être dans une école avec des élèves de son âge en train d'y apprendre des choses simples. Le niveau des matières générales n'était pas très compliqué dans l’académie mais, a coté de ça il y avait beaucoup de séance d’entrainement au combat et également des missions et le tous était plutôt dangereux. Hélas le monde n’allait plus très bien et il fallait que des gens soit prêt a contre attaquer, aussi jeune soit-il.

-Hé! je ne suis ps si jeune, j'ai onze ans et je suis la pour apprendre a combattre et défendre les innocents. J'ai eu un maitre qu c'est fait assassiné devant moi pour une histoire de pierre lié a une prophétie que je ne comprend pas. Et je n'ai rien pu faire pour le sauver, je ne veux pas que ça se reproduise. Je recherche aussi le secret des pierre et de ceux qu'on appel les gardiens. Je suis désolé de t'avoir posé des questions indiscrètes mais, je deviens méfiant.

Généralement Ekos évitait de trop dévoiler ce qu'il savait sur cette prophétie mais, il sentait qu'il pouvait faire confiance a cette jeune fille qui était discipliné et manifestement avais de l’expérience. Il lui sourit et fini son soda.

-Tu peux garder un secret?

Sans attendre de réponse, la naïveté du gamin le gagna et il fit apparaitre son boomerang pour montrer al pierre a la jeune femme. Secrètement il se dit que si elle détenait une pierre, cette dernière ce mettrait a briller, comme l'avait fait celle d'Ozuki. C'était le seul moyen qu'avait Ekos pour trouver des indices. Il montra le boomerang a la fille.

-Cette pierre d’émeraude qui est sur mon arme, c'est une des pierre des gardiens, et je ne sais pas trop quoi en faire.

Voyant que d'autre élève s'était mis a le regarder, Ekos fit disparaitre son arme pour ne pas attirer les curiosités. Il allait de nouveau adresser la parole à Alix quand son ventre se mis a gargouiller. Il avait faim et même si apparence il était plutôt maigre, il adorait manger et ne pouvait pas réfléchir le ventre vide.

-Heuuu..ça te dit qu'on mange ensemble a la cafeteria? Si tu veux je peu te montre ou est ce que c'est.

Quand il avait entendu les mot manger, le cochon d’inde d'Ekos lui avait sauté sur l’épaule en trépignant.
_________________
Le journal intime d'Ekos



Uploaded with ImageShack.us
Revenir en haut
Alix Phantomhive


MessagePosté le: Mer 4 Avr 2012 - 20:23    Sujet du message: Oh god... another world... [Ekos] Répondre en citant

    "Hé! Je ne suis pas si jeune!" Ah ah! Trop mignon! D'accord il n'avait pas sept ans mais quand même. Il n'avait pas le double non plus. Enfin bon, c'est le truc qu'on dit tous ça. "J'suis pas petit!" Je souriais, amusée. Je venais de faire une rencontre fort sympathique pour mon arrivé dans ce tout nouveau milieu. Tant mieux. C'était largement mieux que de tomber sur un salopard ou une pouf. Parce que quelque chose me disait qu'il y aurait ce genre de spécimens ici. M'enfin... tant qu'ils ne me saoulaient pas, ils faisaient ce qu'ils voulaient.
    J'écoutais Ekos parlé. C'était dingue. On se serait cru dans un manga. Des prophétie, des maîtres, des secrets et des gardiens. C'était fun. En fait, cette école aurait les avantages de la vie militaire sans la plupart des inconvénients et avec quelques trucs en plus. Cette histoire de prophétie par exemple. Et les hukais, youkais. Il y allait avoir une sacrée ambiance! Je sirotais mon soda, amusée, et intéressée.

    Je me retins de rire devant son enthousiasme qui ne me laissa pas le temps de confirmer mon aptitude à garder des secrets. Un boomerang apparu. Alors, oui, c'était bien ça concrètement le type arme. Je me demandais à combien d'armes ils avaient accès. C'est le genre de trucs fun pour une armée. Raaaah... je pensais encore militaire. Tout le temps. Bon, je me doutais bien que cela allait mettre un bout de temps à me passer, mais ça me saoulais. Si mes jours étaient bel et bien comptés, je voulais profiter un max. En tout cas, c'était assez original un boomerang comme arme.
    Je me penchais en avant, pour approcher mes yeux de l'émeraude. Les jours d'Ekos étaient peut-être comptés eux aussi si ces pierres étaient si importante que ça. Raison de plus pour m'en faire un ami. Pas que le protéger m’intéresse particulièrement, mais si on pouvait s'amuser... Oui, oui, ça m'amusait de me battre. Quand tu né sur une base militaire t'es un peu "born to kill".

    Gargouillement. Je ris doucement. J'étais décidément de bonne humeur.
    Ouiii... manger! J'ai pas beaucoup manger ces derniers jours, je vais me faire un festin de fou!
    Je n'avais pas beaucoup mangé plus par flemme qu'autre chose. Mais bon, vu que j'étais pas épaisse, il fallait pas que j'abuse non plus. J'allais manger des trucs bien gras pour compenser. Du poulet!!! Oh oui, du poulet!!! Je me levai et allai chercher ma petite valise derrière mon fauteuil.
    On est partis!!! Viens la touha, mon mignon.
    Non, non, la dernière phrase n'était pas adressée à Ekos. J'aurais pu, mais je ne comptais pas non plus le terroriser.Ton veux des bonbons, mon petit?.... *sors* Donc non, je m'étais bien adressée à Kursty. Je fis un clin d'oeil à Ekos, et passai une main sous le ventre du cochon d'Inde pour le soulever de l'épaule de son jeune maître.
    Ouha c'est léger!!!
    Je le posai sur ma propre épaule et lui grattai le crâne de l'index. Il appréciait. Tous les animaux appréciaient. Moi aussi d'ailleurs... arhem, bref.

    Je vous suis, jeune homme!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:04    Sujet du message: Oh god... another world... [Ekos]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment principal -> Salle commune Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.