FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ]

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> Les plaines - Serla
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Carreau
Cameron J. d'Ilecante
Inscrit le: 11 Nov 2011
Messages: 201
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Carreau
Points MS: 491
MessagePosté le: Sam 3 Mar 2012 - 22:33    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant


  

4hoo, une heure qui peut signifier beaucoup de choses. Selon les gens, elle peut aller de l’heure de se lever à celle de la fin de travaille, en passant par l’heure d’aller dormir, mais pour bien des gens, seize heures est l’heure du gouter. C’était sûrement pour ça qu’actuellement la cafétéria était pleine à craqué et qu’une queue de dix mètre de long serpentait entre les tables. Le début de la queue se trouvait devant des gâteaux de toute sorte, et chaque personne passant devant hésitait pendant quelques minutes avant de décider quelle pâtisserie prendre. Finalement, au bout de dix minutes, Elyna arriva enfin devant la nourriture, et alors que ses voisins n’hésitaient pas à prendre de tout, sans même connaître le nom de ce qu’ils prenaient, la jeune fille passa devant chaque aliment, en examinant tout attentivement. Lorsqu’elle arriva au niveau du cuisinier elle lui dit :

« Excusez moi, n’avez-vous pas un parfait au chocolat ? Ou un jésuite ? Même un macaron me suffirait. »
« Désolé mademoiselle, je dois nourrir des étudiants pas des riches bourgeois »
Répondit le cuisiner. Vexée de cette remarque, la Youkai s’en alla, laissant son plateau sur place, sous les regards amusés de plusieurs personnes.

Peu après, on pu voir une Elyna dans le parc de détente, en train de faire du skate. Ce qui à première vue pouvait paraître bizarre : faisant partie d’une famille aisée, la jeune fille ne portait que de grandes marques et toutes ses tenues étaient teintées de raffinement et d’élégance. Aujourd’hui n’avait pas échappé à son style vestimentaire, elle portait une robe en dentelle blanche surmontée d’un manteau rouge en toile, ce qui contrastait nettement avec le skate sur lequel elle était. Quoi qu’il en soit, à force de rouler, la jeune fille finit par tomber sur un énorme mur, impossible d’escaler, de par sa grandeur et sa surface lisse. Elyna sût tout de suite qu’il s’agissait de la limite de Rakishou, et presque aussitôt une idée commença à germer dans son esprit : Si à la cafétéria il n’y avait pas de pâtisserie de renom, il y en avait forcément à Vecos, ainsi, il ne suffisait que d’aller en ville et de trouver une pâtisserie. Encore fallait-il trouver un moyen de passer par-dessus le mur… .

Ce ne fut pas un problème pour la magicienne, chaque jour, depuis que son nouveau pouvoir était apparu, elle remplissait une bassine d’eau, qu’elle pouvait en cas d’urgence matérialiser grâce à sa magie de téléportation d’objets. Et même si ce cas n’était pas une urgence, elle fit apparaître l’eau devant elle, et l’utilisa pour créer un escalier en glace, qui lui permit d’arriver à l’extérieur de l’académie. Aussitôt sortit, elle se mit à nouveau sur son skate, et roula en direction de la ville. Enfin, c’est ce qu’elle croyait, car à la place des bâtiments qui devaient progressivement apparaître à l’horizon, il y avait de plus en plus de verdure et la route devenait de plus en plus mauvaise. Mais c’est seulement lorsque la route s’arrêta qu’Elyna se rendit compte qu’elle ne s’était pas rendue à la ville, mais plutôt dans les collines.

« Vraiment… je devrais acheter un GPS… »

Remarque inutile étant donné qu’Elyna était à moitié perdu dans les plaines Seria, mais qui n’a jamais dit des choses futiles dans des situations bizarroïdes ? Assurément personne. En soufflant bruyamment de mécontentement Elyna se mit à explorer les plaines. Comme elle était ici, autant profiter de l’escapade, car quelqu’un de Rakishou avait déjà sûrement découvert qu’elle était sortie sans autorisation, et de retour elle serait probablement collée. C’est avec cet état d’esprit semi-négatif, semi-positif que la youkai commença à marcher, la planche à la main, avec un sac sur une épaule. Mais au bout d’un moment, elle tomba à la renverse, peut-être était-ce dût à la fatigue entrainé par la création de l’escalier de 2m50 et à sa longue marche ? Quoi qu’il en soit, c’est ainsi qu’elle s’assit sur un rocher, et que le bruit d’un monstre ce fit entendre à moins que cela ne soit un chien ?   

_________________
Anciennement Elyna.
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Sam 3 Mar 2012 - 22:33    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Dim 4 Mar 2012 - 00:21    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

*Aah...il n'y a rien de plus agréable*

En plein après midi. Céleste était sous un arbre. Les écouteurs avec de la musique son moyennement fort (pour pouvoir quand même écouter ce que les gens pouvaient dire), avec une canette de thé glacé bien fraîche à la main. Pour lui ce simple instant était l'une des choses les plus merveilleuses au monde. L'art de ne rien faire était une spécialité qu'il se fallait d'étudier. Il espérait qu'il aurait plus d'instants comme cela, il voulait en faire son habitude après les cours. Les petits plaisirs de la vie passaient aussi par des habitudes régulières.

La journée fut assez courte pour lui. Il avait passé la matinée dans la bibliothèque à essayer d'en savoir plus sur le comportement des Youkais, il voulait comprendre, pour lui, humain c'était une notion difficile à comprendre d'être une espèce différente. Lui il n'avait pas à contrôler sa trop grande force, ou à essayer de cacher ses grands pouvoirs. Céleste se disait que c'était un bon moyen pour faire équipe avec des autres espèces lors des missions. Après tout dans une équipe le plus important était de savoir avec qui on faisait équipe, les choses à faire et à ne pas faire.
Il avait ensuite mangé des ramens à la cantine. Il mangea vite, il était seul ce jour là, par conséquent il ne s'attarda pas sur le repas et sortit ensuite pour aller ensuite dans sa chambre taper les notes qu'il avait prises lors de sa séance matinale à la bibliothèque. Etant assez efficace dans son travail il finassa au bout de deux heures et sortit pour prendre une canette de thé glacé et de se trouver un endroit confortable pour se détendre.

C'est ainsi que c'était passé sa matinée et il commençait légèrement à piquer du nez quand soudain, quelque chose passa rapidement devant lui, le vent provoqué poussa légèrement Céleste et fit tomber sa canette à moitié pleine par mégarde. Céleste ouvrit alors les yeux et regarda vers sa droite, une personne en robe venait de passer, sur un skateboard, il s'arrêta là sur les détails, c'était tellement étrange qu'il décida qu'il en avait assez vu . Il fut assez énervé car sa canette renversée avait tout son contenu sorti et nourrissait maintenant les petites bestioles qui se faisaient de plus en plus nombreuses. Il se leva, grogna quelques instant en se disant que c'était vraiment pas son jour. Puis il alla chercher une petite bouteille d'eau au distributeur, il n'avait plus envie de thé glacé et n'avait plus envie de se prélasser. Son "nouvel endroit favori à retenir" étant fichu pour le moment. Il alla alors aux attractions. Il prit un beignet au chocolat au stand des sucreries, c'était la sa viennoiserie préférée. Il se disait que pour son second moment magique, la grande roue était l'endroit rêvé pour manger son beignet. En plus c'était à coté.
Céleste monta alors dans la grande roue. Il aimait y aller seul à cette attraction. C'était le seul endroit VRAIMENT calme qui pouvait exister.

En regardant par la fenêtre, Céleste regardait le parc d'en bas. Les gens semblaient vraiment petit d'en haut, même à 17 ans il trouvait cela amusant. En sortant le beignet de son sachet, il remarqua une lueur qui venait du sol. En observant il vit que quelqu'un fonçait à l'arrière des barrières de l'académie, et partait au loin vers les plaines, en skateboard.
*C'est revenu à la mode cet engin ? Mais..attends comment elle à fait pour sortir, elle va se faire coller...Mais elle va vers les plaines en plus ! Elle est folle !!!* pensa Céleste.
Ni une ni deux, il rangea immédiatement son beignet dans son sac et attendit impatiemment que la grande roue aie fini son tour, que le temps pouvait être long quand on était en stand-by ! Une fois sorti il bouscula tous les gens qui étaient sur son chemin avant de rejoindre la source lumineuse qu'il avait vu de haut.
C'était un escalier de glace, il commençait un peu à fondre. Céleste ne réfléchit point et sauta sur les marches avant de se retrouver à l'extérieur de l'académie, il était sorti sans penser aux conséquences de ce qu'il faisait. Il était tout simplement curieux au départ puis inquiet pour cette personne qui pouvait croiser on ne sait quel danger à l'extérieur. Se balader seul étant très dangereux.

Céleste courait en suivant les traces de skate qui s'affichaient bien dans l'herbe. Céleste suivit la trace que avait laissée la fugitive. Courir longtemps ne lui causait aucun problème. Il avait l'habitude mais dans ces collines qui montaient et descendaient c'était déjà un exercice un peu plus difficile. Il se demandait quel genre de monstre c'était pour pouvoir parcourir autant de distance avec un simple skate. Lorsque les traces s'arrêtèrent. Céleste releva la tête et vit à une vingtaine de mêtres une jeune fille avec une robe. Couchée sur un rocher. Drôle d'endroit pour faire la sieste.
Quand petit à petit un grognement se fit entendre, un champignon de plus en plus grand se levait derrière la jeune fille. Qui ne semblait ne pas remarquer le Fungus derrière elle.

Céleste fit alors apparaître son arme. Sa Gunblade puis couru en direction de la fille en tirant plusieurs rafales de coups sur le monstre qui s'abaissa légèrement touché par les coups de feu avant de sauter sur le rocher ou était la fille. Céleste dit alors d'une voix calme :

" Reste à terre "

Il appuya alors sur un bouton et un clic se déclencha, ce qui ressemblait à une mitraillette ressemblait désormais plus à une longue épée avec la lame qui venait de se déplier de l'intérieur de l'arme. C'était la la particularité du Gunblade, de pouvoir passer de l'arme à feu à l'épée en un instant. Céleste fit alors un saut en plongeant, sa lame perpendiculaire au sol pour s'écraser sur le monstre qui venait de se courber. La lame plantée entre ses deux yeux le monstre poussa un cri avant de se mourir. Céleste recula alors rapidement, on ne savait jamais ce qu'un monstre pouvait faire avant d'y rester. Par chance il ne fut rien, notre homme aux cheveux bleus sauta alors de joie en se disant qu'il avait tué un monstre sans difficulté, donc il s'était bien amélioré. Il faut dire que le monstre était assez faible aussi, mais que par surprise cela pouvait être fatal pour la victime, ce monstre d'après les livres endort ses victimes. Et la jeune fille avait sans doute aspiré le gaz qu'il projetait sans s'en rendre compte, du moins c'est ce que pensait Céleste. En rangeant son arme. Céleste se retourna et s'approcha de la jeune fille. C'était une jeune fille plutôt jolie avec de longs cheveux bruns et une jolie robe, robe qu'il semblait avoir vue plus tôt mais c'était de l'histoire ancienne. Il sortit alors le beignet au chocolat qui était dans son sac avec la bouteille d'eau puis les présenta à la jeune fille. Il lui fit un sourire alors et lui dit d'un air sympathique :

" Tiens, c'est pas grand chose mais au moins ça te donnera un peu plus d'énergie. Tout va bien ? Je m'appelle Céleste Neves ! C'est dangereux de se balader dans les plaines ainsi toute seule. Que faisais-tu donc par ici ? "
_________________
Revenir en haut
MSN Skype
Classe Carreau
Cameron J. d'Ilecante
Inscrit le: 11 Nov 2011
Messages: 201
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Carreau
Points MS: 491
MessagePosté le: Dim 4 Mar 2012 - 01:54    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

"Quelque chose cloche… "

Allongée sur le rocher, à moitié endormie, elle n’arrivait pas à savoir ce qui n’allait pas, pourtant, il y avait quelque chose de bizarre, et Elyna le sentait. Ce n’était pas dans le lieu, les plaines malgré leurs ressemblances étaient plutôt jolies, ni dans le ciel qui mis à part quelques nuages était bleu. Le rocher où elle s’était installée était lui aussi tout ce qu’il y avait de plus normale : blanc, grand, dure et froid, toutes les caractéristiques de son espèce. Ce qui n’allait pas devait alors être dans l’air, elle n’était pas aussi pur que celle des campagnes, pourtant la ville se situait à bonne distance, et ne pouvait donc pas venir la polluer. La jeune fille se redressa légèrement, mais là encore, il n’y avait rien de particulier, mis à part peut-être cette silhouette qui se détachait de l’horizon, enfin, rien de bien important, elle ne devait pas être la seule à se promener dans la plaine.

Des coups de feu retentirent soudain, mais rien ne semblait perturber la fillette, qui était toujours allongée, les mains derrière la tête. C’est seulement lorsqu’une voix retentit devant elle que ses yeux s’ouvrirent et qu’elle prit conscience de ce qu’il se passait réellement. A présent, un énorme champignon lui cachait le soleil, et comme si ce n’était pas tout, il dégageait une odeur insupportable. En grommelant contre les individus qui étaient venus interrompre sa sieste, elle se mit sur le côté et lorsque quelque chose de pointu lui rentra dans son abdomen, son pouvoir de dématérialisation s’activa, pour éviter qu’Elyna ne subisse la douleur, la protégeant par la même occasion du gaz toxique envoyé par le monstre. Mais ce qui vint définitivement tirer la brunette du sommeil fut un cri, le cri du Gunblade, qui venait d’être achevé par un homme aux cheveux bleus. A cause de cela, la youkai sursauta et se leva précipitamment, en se frottant les yeux.

Peu après, l’homme aux cheveux bleus se présenta, mais devant une Elyna à moitié endormie, qui écoutait distraitement les paroles de cet inconnu. Mais lorsqu’il lui tendit le beignet, la Youkai le prit sans hésiter, même s’il devait venir de la cafétéria, il était toujours mieux que rien, quant à la bouteille d’eau, elle ne la prit que car il lui restait seulement trois bouteilles d’eau dans son sac. Après ce qu’il venait de lui donner, la collégienne décida de faire un effort pour se réveiller, et alla même jusqu’à essayer de se souvenir des paroles qu’il venait de rien. Mais tout ce qu’elle avait retenu était qu’il se nommait Céleste quelque chose, et qu’il se demandait ce qu’elle faisait ici.

« Hmmm… je voulais aller à une pâtisserie, ce que propose la cafétéria n’est pas de bonne qualité, mais je crois que je me suis légèrement… perdu. Merci pour le beignet. »

Reprenant son habituelle sourire, Elyna s’étira puis se leva, légèrement vacillante. Maintenant qu’elle avait la vue nette, elle en profita pour voir qui était Céleste, et découvrit qu’il était aussi à Rakishou, ce qu’elle accueillît avec soulagement, ne sachant pas comment revenir à l’académie, par contre, elle apprécia moins le fait qu’il soit beaucoup, beaucoup plus grand qu’elle, ce qui n’était pas difficile en raison de sa petite taille. La youkai reprit son skate, et en regardant le garçon de un mètre quatre-vingt, elle dit :

« Maintenant que tu es là, tu vas devoir accompagner jusqu’à la ville, sinon la futur colle que tu va avoir ne servira à rien ~ »

Ne prenant même pas en considération l’avis que pouvait éventuellement avoir Céleste sur la prochaine destination, Elyna avança, d’un pas qui se voulait sûr même si elle ne savait pas comment aller à la ville. Enfin, pour l’instant, il suffisait de suivre les traces de skate, mais quand il y allait à nouveau avoir des traces de civilisation, la direction à suivre sera plus dure à définir, surtout pour la jeune fille qui n’avait pas un sens de l’orientation très développé. Pendant quelques minutes elle ne parla pas, préférant rester dans des pensées plus saugrenues les unes que les autres. Par exemple l’une d’elle était : « Si on jouait à cache-cache à travers ses collines, je pourrais me cacher facilement grâce à ma magie » ou une autre était : « Si on se perd, je pourrai toujours manger Céleste, même s’il est mince, il est grand », mais l’une des plus bizarre était celle-la : « Je me demande ce que ça ferai s’il me portait sur ses épaules et que l’on ferrait du surf sur les collines avec mon skate ». Mais parmi toutes ses pensées, il y en avait quand même une de réaliste : « Je crois que quand je dormais, il c’est battu, avec un monstre, c’est vrai ou je rêvais ? ». Cette question lui trottinait dans la tête depuis qu’elle c’était réveillée, mais elle ne la lui avait toujours pas posé, enfin jusqu’à ce qu’elle dise :

« Dis, je ne sais pas ce qu’il se passait quand je dormais, mais je crois que tu as tué un monstre, enfin… je crois, à moins que ce ne soit un rêve et que le lapin rose qui m’ai sauté par-dessus n’en soit pas un. Quoi qu’il en soit, si c’est vrai, je ne te remercie pas, maintenant j’ai une dette envers toi… »

Drôle façon d’aborder une discussion avec quelqu’un que l’on vient de rencontrer et à qui on n’a même pas dit son nom, n’est-ce pas Elyna ? Et oui, toujours tout en finesse. Mais au moins, Céleste pouvait grâce à ces drôles de phrases savoir que la Youkai était quand même assez particulière. Bientôt, à force de marcher, le chemin s’élargit de plus en plus, jusqu’à ce qu’il intercepte une autre axe. Etant devant et ne sachant pas quel chemin prendre, la brunette dût attendre l’étudiant, qui était quelque part derrière elle, ainsi lorsqu’elle atteignit le croisement, elle stoppa net.
  

_________________
Anciennement Elyna.
Revenir en haut
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Dim 4 Mar 2012 - 03:51    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

*Mon dieu...je sens que le retour sera long. Hahaha.*

Peu après avoir secouru la jeune fille, cette dernière prit le beignet et la bouteille d'eau. S'en suivit des paroles peu réconfortantes. Apparemment elle s'était perdu en cherchant...une pâtisserie ? Comment cela était possible ? Elle connaissait une bonne adresse dans le coin ? Non, impossible. Selon Céleste elle ne savait pas où elle allait. Il n'avait pas envie de trop réfléchir aux raisons de sa présence. Cela devait être le gaz, oui c'est ça. Elle était sûrement en train de dire tout ce qui lui passait par la tête.
Puis elle commença à sourire puis son skate en main. Son sourire semblait...factice, du moins c'est l'impression qu'il eut, car Céleste faisait toujours de son mieux pour au moins ne pas avoir l'air triste mais là...ça semblait différent. Mais à peine il eut le temps d'avoir une réaction qu'elle dit à Céleste qu'il devait la raccompagner. Cela semblait être évident pour lui, c'était son intention depuis le début mais quelque chose était étrange, cette fille avait l'art et la manière de donner un ordre à quelqu'un sans utiliser l'impératif. Qui plus est elle avait mentionné une "colle" . C'est à cet instant que Céleste se rappela que il avait enfreint les règles de l'académie, que une fois a l'arrivée ça n'allait pas être joyeux. Pas du tout même! Il ravala sa salive et commençait à se donner une raison à tout cela pour ne pas stresser. Une raison ? Il venait de sauver la vie d'une personne, et cela vaut bien toutes les règles du monde. C'est donc l'air réconforté qu'il vit la jeune fille déjà à quelque mètres, elle était déjà partie...Céleste soupira puis commença à la suivre. Sans pour autant la rattraper. Il ne voulait pas la contrarier. Sa crainte était qu'elle pique une crise et qu'elle s'en aille et qu'elle se perde à nouveau. Et la nuit approchant elle pouvait tomber sur bien pire qu'un simple champignon gazeux.

Durant la marche, la jeune fille ne disait rien. Elle gardait un air satisfait tout en marchant d'un pas déterminé devant elle, jusqu'à qu'elle commença à parler. Tout en marchant et sans se retourner :

"Dis, je ne sais pas ce qu’il se passait quand je dormais, mais je crois que tu as tué un monstre, enfin… je crois, à moins que ce ne soit un rêve et que le lapin rose qui m’ai sauté par-dessus n’en soit pas un. Quoi qu’il en soit, si c’est vrai, je ne te remercie pas, maintenant j’ai une dette envers toi… "

Céleste s'arrêta, les yeux grands ouverts. Il regarda avec surprise la jeune fille. Une dette ? Mais cela était normal pour lui d'aider les autres, surtout les camarades de l'académie, il abritait toujours un esprit de coopération mutuel. L'entraide, c'était quelque chose que l'humanité quelque soit l'espèce se devait de partager.
Il réfléchit un instant, allait-t-il lui dire la vérité, que il y avait vraiment un monstre ? Ou bien il fallait qu'il le cache ? Céleste pensa alors que si la jeune fille se sentait endettée, c'est qu'elle devait se douter que quelque part, elle avait deviné ce qu'il s'était passé. De plus il n'était pas dans les habitudes de Céleste de mentir pour rien.
Il ne lui répondit point, parler de dos était malpoli pour lui. Or la jeune fille après quelques minutes de marche finit par s'arrêter. Ne sachant choisir entre deux chemins. Céleste arriva alors à sa gauche.
Il dit alors en toute franchise à la jeune fille :

" Un monstre allait te dévorer, je l'ai tué. C'est tout.
Nul besoin de remerciements ou de dettes. L'essentiel est que tu sois en bonne santé maintenant. Et que je te ramène à l'académie saine et sauve. Donc oublie cette histoire de "dette". C'est tout ce que je te demande. Il est normal dans le monde que les gens s’entraident, c'est l'un des principes fondateurs de toute espèce confondue. L'académie est par là bas, allons y !
"

On pouvait voir sur le visage de Céleste le contentement. Il était heureux d'avoir pu rendre service à quelqu'un et cela lui suffisait. Il commença alors à tourner les talons et à marcher vers une colline qui montait. Il marchait à un mètre de la fille à coté. Les mains dans les poches marchant d'un air décontracté. Sans pour autant oublier sa destination.
Cette colline était un peu raide, et la course qu'il avait faite juste avant fut un peu épuisante pour lui. Mais ça il ne devait pas le montrer, il devait rester confiant. En regardant le ciel, il pouvait observer le soleil qui était derrière lui. Il devait sûrement être en train de marcher depuis une bonne heure déjà, le silence était pesant. Il n'aimait pas ça. Il avait horreur des moments de silence qui différaient des moments de calme, là c'était pressant. Une fois en haut de la colline il commença à se retourner, la jeune fille était en train de monter avec là même cadence que plat la pente qui s'offrait à elle. Ce qui expliqua à Céleste comment elle avait pu parcourir autant de distance en si peu de temps. Dès qu'elle fut arrivée jusqu'à lui Céleste pointa du doigt une zone au loin. On pouvait y voir les gratte ciels de la ville. Derrière quelques autres collines qui abondaient la plaine. Ils avaient été obligés de faire un détour, car si ils retournaient à l'endroit où la jeune fille avait débuté sa ruée. Ils se seraient retrouvés face à un mur quasiment impossible à escalader. Et Céleste préférait de loin rentrer par la porte principale que de rentrer en mode Hors-la-loi. Ce concept semblait l'amuser. Il était juste considéré désormais comme un fugitif juste pour être sorti de l'académie. Puis il sentit une vibration, son portable sans doute, en le regardant , il vit qu'il avait reçu un message :

" Vous avez manqué au règlement de l'académie. Vous êtes désormais recherchés. Nous savons ou vous êtes grâce à vos portables qui nous envoient un signal continu depuis votre sortie.
Ne quittez pas votre position, restez ou vous êtes. Une équipe va venir vous recueillir et vous arrêter.
Ne cherchez plus à revenir par vos propres moyens. Si vous obtempérez il ne vous sera fait aucun mal.
La Surveillance de l'Académie
"

Il gloussa un instant. Rangea son portable puis dit à la jeune fille qui ne semblait pas se soucier du message pour le moins du monde :

" Et maintenant ? Que faisons-nous ? On continue ou on attend sagement que ils viennent nous ramasser ?
Je te laisse choisir. Quel que soit ton choix je te suivrai.
"

Il avait laissé le choix à la jeune fille. Il n'avait vraiment pas envie de se faire arrêter mais cela signifiait enfreindre encore les règles. Il mit alors les mains dans ses poches en affichant un regard creux à la jeune fille, il décida de s'en remettre à elle car quoi qu'il arrive, il ne pouvait la laisser seule.
_________________


Dernière édition par Céleste Neves le Dim 4 Mar 2012 - 14:04; édité 1 fois
Revenir en haut
MSN Skype
Classe Carreau
Cameron J. d'Ilecante
Inscrit le: 11 Nov 2011
Messages: 201
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Carreau
Points MS: 491
MessagePosté le: Dim 4 Mar 2012 - 13:37    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

Le croisement n’avait rien de particulier, il n’était constitué que de deux routes en terres battues, se croisant à travers les collines. C’était sûrement les véhicules de touristes qui avaient formés cette route, à force de passer toujours au même endroit. Après tout, même si ces collines n’étaient pas un endroit touristique des plus beaux, il y avait toujours des fans de 4x4 qui se rendaient dans le moindre lieu un peu difficile d’accès. Pourtant, dès que la jeune fille arriva devant, elle fut tout de suite fascinée par les marques de roues gravé dans la boue, qui s’entrechoquait, se croisaient et se démêlaient, peut-être que cela était commun, mais Elyna trouvait cela merveilleux, après tout dépend du point de vue des gens.

Au bout d’un moment, l’homme aux cheveux bleus finit enfin par répondre à la question d’Elyna, et celle-ci pu se rendre compte que le lapin rose n’avait été qu’un rêve finalement, et qu’il lui avait bel et bien sauvé la vie. Puis ensuite, il entama un monologue que la brunette n’écouta qu’à moitié, trop concentré à admirer le cheminement des traces de roue. Mais malheureusement pour la Youkai, qu’elle veule ou pas écouter ce que les autres lui disait revenait à la même chose, les paroles de ses interlocuteurs s’imprégnaient dans son esprit systématiquement. Alors, lorsqu’elle comprit qu’elle devait à nouveau parler, la jeune fille se concentra sur les paroles de Céleste, résonnant encore dans sa tête et réussit à comprendre le principal.

Comme ça, il ne croyait pas au système de dettes ? Intéressant. Les gens comme lui étaient de plus en plus rares, surtout au sein de l’académie où une guerre que n’avait toujours pas comprit Elyna se déroulait. Avec ces grands principes, Céleste allait se faire avoir un jour, mais ce jour n’était pas encore arrivé, la carreau n’avait pas par habitude d’être méchante avec les gens. Ce sera sûrement un pique ou un membre de la classe élite qui finira par avoir l’étudiant, soit en le manipulant soit en ne lui donnant pas un coup de main lorsqu’il en aurait besoin. L’expression « principe fondateur de toute espèce confondue » sonnait faux, pas par ce qu’elle sortait de la bouche de Céleste, mais par ce que nombre d’humains détestaient les Youkais et inversement. Et les pauvres Hukai qui se retrouvait au milieu n’étaient acceptés ni par l’un ni par l’autre.

« Mmmm, je me demande comme cela fait d’être dévoré par un monstre, remarque, j’aurai pu traverser le rocher et rester à l’intérieur pour me protéger… »

Avec cette phrase, la jeune fille n’avait pas vraiment répondu au monologue qu’avait prononcé Céleste, mais avait plutôt dit de façon caché, qu’elle aurait très bien pu se débrouiller toute seule, ce qui bien sûr était faux, puis ce que au moment de l’attaque, elle dormait à moitié et ne faisait pas attention à ce qui l’entourait. Mais ça, le garçon n’était pas obligé de le savoir. Celui-ci reprit d’ailleurs sa route, légèrement en avance sur Elyna, qui peinait de plus en plus à monter sur cette colline. Lorsqu’elle arriva en haut, elle fut heureuse de voir que la ville n’était pas loin, mais elle fut aussitôt triste lorsqu’un message arriva sur son portable. Décidément, tout le monde était contre elle aujourd’hui, déjà qu’elle n’avait pas pu avoir des pâtisseries, et en plus, elle n’avait pas gouté de l’après-midi… . Après avoir reçu le message, elle ne ferma pas directement son portable et envoya un sms à quelqu’un, puis elle le remit dans son sac, à côté des bouteilles d’eau. Ce message ne l’avait pas du tout dérangé, les mots à moitié menaçant employés par le personnel étaient en faite pour masquer l’inquiétude dût à la sortie de deux de ses étudiants, car s’il leur arrivait quoi que ce soit, l’académie en serait responsable.

« Je pense qu’il faut les attendre, au moins, le directeur a des macarons dans son bureau. Ha enfaite, pour cette histoire, je ne te remercierai pas, mais je tiens à effacer cette dette, et pour ce faire, je vais déjà commencer en… heu… en te donnant un brownie ! »

Aussitôt qu’elle dit cette phrase, la jeune fille mit ses mains devant elle et essaya de penser au brownie qu’elle avait vu à la cafétéria, la youkai y pensa si fort, que lorsqu’elle ouvrit les yeux, il était là, dans ses mains. Elle le tendit alors à Céleste, avec un de ses beaux sourires. Après cette démonstration, il devait connaître la totalité de ses pouvoirs, et cela avait été fait en partie exprès par Elyna, qui avait elle aussi vue une des armes que maîtrisait l’étudiant. Ainsi, elle considérait que cela était plus juste si un jour ils devraient se battre pour une raison ou pour une autre.

L’équipe chargée de les ramener arriva enfin, elle était composée d’un surveillant et de deux élèves, qui devaient se trouver là par hasard, Elyna les suivit sans broncher, et arriva jusqu'à l’académie, aussitôt elle fut conduite avec Céleste jusqu’au bureau du principal, qui était en train de boire une tasse de café tout en dégustant un macaron à la vanille. Il arrêta sa dégustation lorsque ses « invités » arrivèrent.

« Elyna Callista Deswood et Céleste Neves, je présume ? Bien. On m’a parlé de votre escapade, est-elle préméditée ou c’est-elle faite sur un coup de tête ? Quoi qu’il en soit, vous allez obtenir votre soirée à réfléchir sur vos actions dans la salle de cours… des cœurs, la salle de cours des carreaux était actuellement occupée par quelqu’un. En compagnie de monsieur Fingel, qui a accepté de se libérer pour vous. Une dernière chose à dire ? »
« Les macarons sont de ma part, ils viennent tout droit de la meilleure pâtisserie de la ville. »
« Ha ? Et que pensez-vous que cela me fasse. »
« Et bien au départ, ils étaient pour moi, ceux de la cafétéria sont infectes. »
« Hmmm.. tu peux en prendre un si tu veux. »
« Mais.. mais.. mais ! Logiquement, ils sont à moi, je les ai payé, et je les ai fait livrer ici, POUR MOI »
« Cela fera parti de votre punition. Quelque chose à dire de plus intéressant monsieur Neves ? »
 

_________________
Anciennement Elyna.
Revenir en haut
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Dim 4 Mar 2012 - 16:27    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

Céleste attendait une réponse de la jeune fille, voulait-elle refuser de se soumettre ? Ce choix n'allait pas surprendre Céleste qui en avait déjà beaucoup vu. Mais finalement, la jeune fille décida d'attendre que l'on vienne les chercher, à l'étonnement de l'homme, jusqu'au mot "macarons", ce qui rassura Céleste. Ah la effectivement la donne avait changé, quand des pâtisseries étaient en jeu le monde était différent! Il commençait un peu à comprendre comment elle fonctionnait, même si il était pas vraiment sur de ce qu'il pensait au fond de cette étrange fille, il préférait quand même garder des distances.
Puis la fille fit apparaître de nulle part une viennoiserie, d'un coup. Céleste recula alors un peu surpris. Cette dernière voulait rembourser sa "dette" avec un brownie. Elle était sérieuse ? On ne rembourse pas une vie humaine avec un brownie et puis même si plus tôt elle avait dit que elle aurait pu se débrouiller toute seule elle était encore sur cette histoire que Céleste avait écarté et commencé à oublier. Ne voulant pas la contrarier il prit le brownie sans rien dire puis le rangea dans son sac, enfin il se posa sur l'herbe en face de la brunette, mais le dos tourné.

En attendant l'arrivée des "secours". Céleste était impressionné par les pouvoirs de cette fille, elle avait le pouvoir de faire apparaître l'objet de son choix, c'était pratique ça. Et qui plus est elle maîtrisait aussi le pouvoir de la glace, elle devait vraiment être puissante, Céleste n'osa point s'imaginer en combat face à elle, il perdrait rapidement sans pouvoir savoir quoi faire. Le comble pour lui était que il n'avait jamais vraiment su se débrouiller avec la magie, mais il avait toujours des idées quant à leur utilisation, il avait toujours une idée de comment se défendre avec la magie, ou encore avec une arme qu'il ne maîtrisait pas.
Puis une équipe aux couleurs de l'académie vint à leur rencontre. Céleste ne voulait surtout pas se faire arrêter, mais ayant choisit de suivre sa partenaire il décida d'obtempérer et de suivre en soupirant l'équipe qui était chargée de les embarquer.
Il n'osait même pas regarder dans les yeux les personnes qui étaient venues à leur rencontre, et dans les rues il regardait le sol choisissant de ne pas affronter le regard des gens. Il avait un peu honte.

Une fois dans le bureau du directeur, ils prirent place tous les deux. Ce dernier, en train de manger des macarons (ce qui était pour Céleste un manque de respect de manger lors d'une convocation), commençait à discuter sur les actes de Céleste et de la jeune fille. Le directeur l'avait appelée Elyna Callista Deswood ? C'était donc comme ça qu'elle s'appelait ? C'était un nom bien long. Il trouvait cela étrange de l'apprendre par la bouche du directeur, Céleste ronchonna en se disant qu'il aurait dû lui demander plus tôt. Mais il n'aimait pas d'un autre coté demander ainsi le prénom d'autrui.
En revenant sur ce que disait le directeur il remarqua que Elyna allait être punie elle aussi, mais elle était sortie sans savoir ou elle allait, c'était injuste! Cela ne pouvait pas se finir ainsi. Notre homme n'aimait pas les punitions non méritées, un sentiment d'injustice le hantait. Il ne laissa point ses souvenirs d'enfance lui revenir dans son esprit et leva alors et prit la parole lorsque le directeur lui demanda son avis après que ce dernier avait fini de discuter macarons avec la jeune fille :

"- Monsieur le directeur, si aujourd'hui vous devez punir quelqu'un punissez moi mais pas cette fille, à l'inverse d'elle je suis sorti de mon plein gré ! Elle ne savait pas ce qu'elle faisait. Laissez-là partir au moins.
- Hum...Le règlement est formel M.Neves, nul ne doit sortir de l'établissement sans autorisation, vous êtes au courant de cela n'est ce pas. Même si cette dernière voulait aller en ville, il fallait d'abord passer par une autorisation. Donc si c'est tout ce que vous avez à dire. Votre surveillant va vous emmener. "

Céleste, démotivé, décida d'obéir et commença à se rasseoir. Très contrarié, il se retenait pour ne montrer aucun signe de colère. Il croisa alors ses jambes et se décida de fermer les yeux en attendant que l'on vienne les chercher. Lui et sa camarade.
Il n'attendit pas longtemps. Un homme. Vêtu d'une chemise blanche a manche retroussées, muni d'une cravate et de mitaines, fit son apparition. Il réajusta ses lunettes et attendit que l'ordre du directeur pour les embarquer. Ce qui se fit sans complications. Céleste suivait Elyna qui elle suivait le professeur toujours avec sa démarche droite et fière, munie de son éternel sourire.

Assis dans la salle de classe. Le professeur écrivit quelque chose au tableau, avant d'ajouter :
" Voilà, vous avez 4 heures. Oui je sais c'est long mais c'est un crime de sortir de l'académie sans autorisation. On ne peut pas savoir ce que vous faites dehors. Maintenant je ne veux aucun bruit. "

Céleste était assez agacé, il n'avait toujours pas avalé ce que lui avait dit le directeur. Il prit quand même la peine d'observer ce qu'il y avait au tableau. Dessus étaient écrites deux phrases :

"- Expliquez votre escapade dans les plaines puis répondez ensuite à ces 4 questions (1 par heure) :
- Que pensez-vous des As/Joker et de leur impacts sur les autres classes ?
- Espérez vous entrer dans l'une de ces classes un jour ? Même si cela implique prendre beaucoup de risques ou de pertes ?
- Qu'est-ce que vous pensez de l'académie en général ?
- Avez vous des projets pour l'avenir ? Des rêves ?
"

C'était ça les punitions de Rakishou ? Répondre à des questions aussi stupides ? Il n'en n'était pas question pour Céleste. Il avait certes un avis dessus mais il ne voulait pas y répondre, il avait mieux a faire ! Comme dormir !
Il commença alors à s'affaler sur la table. Répondre à ces questions était similaire à prendre un parti, et Céleste n'en n'avait pas envie pour le moment. Il ferma donc les yeux en se demandant si sa camarade allait le faire. Elle semblait assez imprévisible et voir sa réaction était une forme de divertissement pour Céleste.
_________________
Revenir en haut
MSN Skype
Classe Carreau
Cameron J. d'Ilecante
Inscrit le: 11 Nov 2011
Messages: 201
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Carreau
Points MS: 491
MessagePosté le: Ven 9 Mar 2012 - 18:28    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

Après avoir suivit l’homme d’une trentaine d’années, la jeune fille se retrouva dans une salle de classe, à devoir répondre à des questions, toutes aussi insensées les unes que les autres, du point de vue d’Elyna, du moins. Et elle ne pouvait même pas parler avec son camarade, qui dormait, semblait-il, sur une table, sans que l’instituteur ne s’en aperçoive, à moins que celui-ci ne fasse exprès de ne pas le voir ? Ne voulant pas répondre aux questions tout de suite, la youkai décida d’examiner celui chargé de la surveillance.

" Le professeur est vraiment habillé bizarrement "


Heureusement pour elle, l’intéressé ne pouvait pas lire les pensées, il ne pût donc pas savoir ce que pensait le jeune carreau de son accoutrement frôlant le ridicule. Certes, la chemise blanche était assez jolie, tout comme les mitaines rouges, mais si on ajoutait à cela une cravate, l’ensemble était complètement gâché, ou n’était-ce pas plutôt les mitaines qui venaient casser l’image qu’avait l’enseignant ? Peut-être était-ce un peu des deux, et puis, il fallait aussi dire, que même si Elyna s’habillait chiquement, elle n’y connaissait presque rien à la mode. Si la brunette pouvait à l’instant téléporter des meilleurs habits pour l’instituteur, elle le ferait, mais comme la youkai venait d’obtenir ce pouvoir, elle pouvait seulement faire apparaître de petits objets dont elle savait un peu près la position.

Abandonnant son idée farfelu, la jeune fille pensa plutôt aux macarons du proviseur, un peu plus tôt, lorsqu’elle avait envoyé un sms, Elyna avait demandé à sa gouvernante de faire livrer des macarons Jonfray & Co à l’académie Rakishou, savant pertinemment, qu’ils atterriront dans le bureau du proviseur. Ainsi, comme elle savait où ils se trouvaient, il lui suffisait de se concentrer sur l’emplacement, et ils apparaîtraient. Suivant cette tactique, la collégienne ferma les yeux, et après avoir placé ses mains en bol devant elle, pensa très fort au macaron blanc. Mais à la place du macaron à la vanille ce fut un macaron à la framboise qui apparut, signe que le directeur avait changé de place les macarons, comme s’il se doutait de ce qu’allait faire Elyna. Serait-il possible que l’homme dirigeant l’école aimait jouer avec les nerfs de ses élèves ? Malheureusement pour lui, il n’était pas tombé sur la bonne personne, car aussitôt apparu, le macaron se retrouva dans le ventre de la jeune fille.

Elyna n’en proposa pas à Céleste, qui semblait toujours dormir, et à la place choisit de répondre à la dernière question, la seule qui l’inspirait. Pour s’aider, elle décida de faire apparaître une expression écrite, relatif au même sujet, qu’elle avait fait il y a quelques semaines. Mais, ne se souvenant pas d’où elle se trouvait, la collégienne dût replonger dans ses souvenirs, et ce ne fut qu’au bout de quelques minutes que la feuille apparut. La brunette commença alors à la recopier.

« Ma famille ne me l’a peut-être pas dit directement, mais je sais qu’elle n’est pas ma vraie famille, après tout, comment deux humains peuvent engendrer un youkai ? Un monstre revêtant l’apparence humaine alors qu’il n’en ait pas un ? Bien que la nature soit pleine de surprise, ce miracle n’est pas possible, et un jour j’espère découvrir qui sont mes vrais parents. Je sais qu’il ne faut pas vivre dans le passé, mais cette quête fait partie de mon présent, au même titre qu’elle est dans mon passé et dans mon futur. D’autres diront sûrement qu’ils veulent supprimer les monstres de cette terre, ou qu’ils veulent devenir importants plus tard, mais moi ce n’est pas ce que je veux particulièrement, peut-être est-ce car je suis sûre d’obtenir toute la richesse des Deswoods ? A vraie dire, je n’en sais trop rien, je ne sais même pas pourquoi ses gens si riches, si connus et si importants ont choisis de m’adopter, moi, une youkai plutôt qu’un enfant normale. Ce n’est pas non plus que je ne veux pas combattre les monstres, j’espère bien éviter que ceux-ci ne s’attaquent à des humains, à des hukais ou à youkais. Mais ce n’est pas non plus ma priorité. J’aimerais aussi que les différentes races s’acceptent mutuellement, pour pouvoir vivre en paix, dans un monde sans haine. Je suis sûrement une idéaliste de penser cela, mais je serais prête à me battre pour mes convictions. Peut-être qu’ainsi, s’il y a plus de tolérances entre les races, je pourrai enfin découvrir qui sont mes vrais parents ? Ainsi, je pourrai enfin leur poser la question qui reste continuellement dans ma tête : " Pourquoi m’avez-vous abandonné " »

Une fois qu’Elyna eu finit de recopier, elle laissa son « brouillon » sur la table et alla vers le professeur, après avoir posé la feuille sur son bureau, la jeune fille déclara :

« Voilà ce que j’ai écrit, vous pouvez le prendre dès maintenant, je n’écrirai rien d’autre, les autres sujets ne m’intéressent pas ».


N’obtenant aucune réaction du professeur, qui gardait les yeux rivés sur sa table, la collégienne agita sa main brusquement, mais il n’eut aucune réaction de la part de l’enseignant, qui resta toujours fixé. Elyna lui toucha la joue, mais rien d’autre ne se passe, elle essaya alors d’aller vers la porte, et aussitôt, l’instituteur reprit vie.

« Mademoiselle Deswood, retournez tout de suite à votre place ».

La concerné obtempéra, et aussitôt qu’elle fut assise, l’enseignant ne montra à nouveau plus signe de vie. Elyna en vint alors à cette conclusion : Ce n’était pas le vrai monsieur Fingel, celui-ci qui était dans la salle devait soit être un double, soit être une marionnette, soit être un truc dans le genre, n’ayant pas monsieur Fingel, la jeune fille ne pouvait pas savoir exactement le pouvoir de celui-ci. Après en être venu à cela, la brunette décida d’en informer son camarade, mais comme celui-ci semblait toujours dormir, elle lui tapota légèrement le bras et chuchota :

« Le monsieur Fingel qui est dans cette pièce n’est pas le vrai, à priori, monsieur Fingel espère gagner de l’argent en plus sans se déplacer de chez lui. On pourrait en profiter pour sortir, mais lorsque l’on s’approche de la porte, il se met à bouger, peut-être qu’il réagit seulement lorsque l’on fait quelque chose de mal ? Je pourrai essayer de nous faire passer à travers le mur, mais j’ai déjà beaucoup utilisé mes pouvoirs aujourd’hui donc il risque soit d’y avoir un bug, soit que je m’évanouisse, et en plus, je n’ai jamais essayé de faire passer quelqu’un à travers quelque chose. Après, on peu s’en aller par les fenêtres, mais on est au troisième étage, … . »


 

_________________
Anciennement Elyna.
Revenir en haut
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Lun 12 Mar 2012 - 23:00    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

Le temps passait, Céleste attendait patiemment la fin de ses heures de colle, les questions qui étaient au tableau étaient vraiment trop inintéressantes à son goût. Peut être était-ce là une manie de cette académie d'observer les élèves répondre à des questions peu commodes, comme si le fait d'avoir une guerre d’intérêts dans l'académie n'était pas suffisant. Il fallait faire un sondage aussi...C'est pour ça que Céleste refusa de répondre à ceci et il se répétait cela tout le temps pour ne pas qu'il s'angoisse pour un rien et qu'il finisse par faire finalement ce questionnaire, l'honneur et la loyauté de ses principes passait avant tout pour ce coup ci.
Cela lui rappelait son enfance lorsque il avait des punitions à longueur de temps, souvent pour des broutilles, bon certes, parfois il était fautif mais bon, avec du recul il en riait. Avec le temps la plupart des souvenirs devenaient bons. C'était la pensée positive que il gardait de son passé. Beaucoup de choses à l'académie le ramenaient dans ses souvenirs, quelque part c'était bien mais cela semblait difficile aussi pour Céleste, car il se demandait si depuis il avait évolué, si il avait mûri. En trouvant sa soeur disparue il aurait sans doute les réponses. Retrouver sa soeur, voila quel était le rêve de Céleste.
Il commença à pouffer de rire, il se disait *Ayes ! J'ai fini !! Je l'ai fait à l'oral !*

Dans son amusement, il commença à sentir que on l'appelait, il releva donc la tête et vit la jeune fille, celle avec qui il était en train de partager ce magnifique moment de punition ! Il se mit alors dans une position stable et commença à prêter attention aux paroles de la jeune fille :
*Donc ce n'est qu'un clone ? Mais c'est parfait ça!* pensa Céleste : C'était une occasion parfaite pour s'enfuir, mais bon si comme elle le disait le clone réagissait aux tentatives d'échappatoires, il fallait alors faire preuve de discrétion.
Peut être que la vraie punition était de rester dans la classe, si c'était un clone la durée pouvait largement dépasser 4 heures. L'épreuve serait alors de voir ce que les élèves pourraient faire en cas d'emprisonnement. Hum...vu sous cet angle, le nombre d'heures de colles ainsi que les questions stupides prendraient tout leur sens..

Céleste commença à réfléchir, on était au troisième, certes mais il y avait toujours un moyen pour s'en sortir. Et comme Miss Deswood semblait vraiment fatiguée, lui demander d'utiliser ses pouvoirs serait improbable.Il se demandait comment procéder, on pouvait toujours éclater le professeur mais c'était risqué.
Il dit alors :
" Pourquoi tu n'irais pas au fond de la salle, et tu passes dans la salle de classe juste derrière. Moi je vais y aller par la fenêtre, je vais attendre l'autre classe et tu m'ouvriras ? On fait ainsi ? "

Il commença a se lever, le corps sans vie du surveillant ne remarquant rien. Il commença à inspecter la salle qui l'entourait en attendant une réponse de sa camarade...

Désolé pour la qualité médiocre. Mais je fais ça rapidement car je dois aller finir un dossier pour demain ;) et je n'aime pas faire patienter. ^^

_________________
Revenir en haut
MSN Skype
Classe Carreau
Cameron J. d'Ilecante
Inscrit le: 11 Nov 2011
Messages: 201
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Carreau
Points MS: 491
MessagePosté le: Mar 13 Mar 2012 - 23:12    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

Dès que le garçon proposa cette idée, Elyna se mit tout de suit en action, d’abord, elle alla vers le mur de derrière, et après avoir compté jusqu’à trois, devient intangible et passa à travers le béton. Ce qui l’accueillit de l’autre côté fut une troupe d’élèves, qui jouait de la musique, et qui n’avaient pas l’air de prêter attention à la jeune fille, trop absorbés par leur mélodie. Au bout d’un moment, quelqu’un finit par remarquer qu’une étrangère était venue dans leur club alors que personne ne l’avait invité, et ce fut ainsi que la brunette eut plusieurs armes pointées sur elle.

« Hum… comment dire ? Je crois qu’on m’a envoyé ici pour.. pour aider l’élève coincé dehors.. je crois que c’est à cause d’une dispute avec sa petite amie, du coup elle l’a téléporté ici pour se venger.. »

La plupart des gens crurent à cette histoire, et ils aidèrent même Céleste à remonter quand celui-ci fut sur le point d’accéder à la salle. Leur crédibilité fut presque absolue, mais lorsque les deux ex-collés furent sur le point de s’en aller, quelqu’un déclara :

« Je suis sûr que ce que la mioche a dit est faux »

Et comme un troupeau de mouton, chacun approuva cette remarque, et tous tentèrent d’arrêter les personnes qui étaient en train de sortir. Mais cela était déjà trop tard, Elyna et Céleste était déjà en train de courir, avec une troupe d’élèves à leur trousse. La jeune fille fit dévaler les escaliers menant au rez-de-chaussée à toute vitesse à son camarade, les bruits de pas derrières eux disparurent quand ils arrivèrent à l’extérieur, essoufflés par leur course. Peut-être que la carreau savait que ce qu’on allait lui faire n’était pas horrible si on l’avait attrapé, mais étant en fugue, elle ne préférait pas se faire prendre. Et puis, elle n’avait pas du tout apprécié quand on l’avait traité de mioche et avait faillit baffer celui qui avait dit ça.

Maintenant qu’ils étaient à nouveau libre, pour un peu près trois heures, ils pouvaient faire ce qu’ils voulaient, à condition que cela ne soit pas d’aller à l’extérieur de l’académie. Mais, Elyna, voulait faire quelque chose de bien particulier, et elle ne manqua pas de le faire savoir, même si Céleste ne serait sûrement pas d'accord avec elle :

« Je vais t'apprendre à cuisiner des macarons ! A cette heure-la il n'y a plus personne à la cafétéria normalement »

Sans le dire, puis ce que Céleste ne semblait pas apprécier cette histoire, Elyna voulait ainsi rembourser sa dette, enfin une partie, car une vie humaine n'est rien comparée à un brownie et à l'apprentissage de la recette des macarons, mais la brunette pensait que peut-être, à force de faire de petites actions comme ça, elle pourrait y arriver. Elle ne prit même pas en compte l'avis que pouvait avoir le cœur, et l'entraîna jusqu'au cuisine, qui avaient été déserté. Puis, elle se retourna vers le garçon, et lui déclara en souriant :

« Enfaite, je me nomme Elyna Callista Deswood, mais appelle moi Elyna ou Callista, ou même juste Calli. Je suis catégorie Magie, comme tu as pu le constater en classe carreau ! »

Mon rp n'est pas top non plus \o/

_________________
Anciennement Elyna.
Revenir en haut
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Mer 14 Mar 2012 - 21:09    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

Suite à l'idée qu'avait lancée Céleste. Elyna s'exécuta et passa à travers le mur, l'homme en profita alors pour ouvrir la fenêtre, il regarda en bas...c'était vraiment TRÈS bas. Bon le troisième étage, certes mais prudence. Il mit un pied sur la rambarde de la fenêtre, puis l'autre. Enfin il referma la porte de la fenêtre. A peine un mètre séparait les deux classes, Céleste eut un moment de réflexion puis, il décida de sauter latéralement, au fond ce n'était pas si loin..
Il s'élança, d'un geste majestueux et très athlétique, puis d'une grâce monumentale il mit ses deux mains en avant pour attraper la rambarde voisine..ou pas. En manquant son coup, Céleste glissa puis les yeux grand ouvert tenta de mettre les mains en haut pour avoir l'espoir de se rattraper, en vain. En commençant à tomber, Céleste perdit espoir..jusqu'à que une main finalement vienne le rattraper, puis le hissa jusqu'à la classe. Céleste regardait ses mains et le sol...il avait failli tomber de haut, il avait eu une sacrée frousse...il fit un geste de la main pour remercier ses sauveurs. Il avait apprécié grandement ce geste d'humanité, pour Céleste, l'entraide était vraiment quelque chose de magnifique. Puis il se remémora des paroles qu'il avait prononcée plus tôt à Elyna. Il avait été à sa place, c'est vrai que on à ce sentiment de "dette" une fois sauvé, mais ce n'était pas de la dette, c'était de la reconnaissance. C'était ça le vrai sentiment exprimé.

Revenant sur Terre, il regarda la jeune fille qui commençait à partir..de manière précipitée, Céleste se retourna et vit tous les musiciens en joue, avec leur armes. Il ne chercha pas à comprendre ce qui se passait et commença à courir, il trouvait ça désagréable de la part de sa camarade de ne point l'avoir prévenu. Enfin bon l'heure était à la course. Céleste suivit Elyna qui passait n'importe ou, par les escalier par les grands couloirs, le peu de temps qu'ils passèrent à courir fut pour lui une éternité. Une fois dehors la fille s'arrêta, il pouvait souffler un peu. Il avait un sentiment de dégoût, qu'est-ce qui à pu se passer pour s'être mis à courir ainsi ?? Cette académie regroupait vraiment des gens étranges..

Elyna commença à marcher, cette fille ne s'épuisait donc jamais ?
Elle se retourna et dit à Céleste avec la plus grande simplicité qu'elle allait lui apprendre à cuisiner des macarons, point. Céleste afficha un visage de surprise. Cuisiner des macarons à cette heure ci ? en pleine fuite, ou du moins une fugue ?
Il soupira un grand coup, puis il ferma les yeux . En réfléchissant il se disait que il ne la suivait pas, qui sait ce que elle pourrait faire ? Il lui fit signe alors que il était partant et commença à suivre la jeune fille.
Une fois arrivé aux fourneaux, cette dernière fit face à Céleste et se présenta. Tout en sourire.
Le jeune homme se demandait ce qui se passait dans la tête de la jeune fille, quelle idée de se présenté maintenant..enfin bon il n'est jamais trop tard. Alors un sentiment de joie envahit Céleste, il fit la révérence à la jeune demoiselle et dit :

" Tout l'honneur est pour moi Mademoiselle Deswood ! "

Puis il garda son sourire, il était finalement heureux que elle se présenta enfin, finalement les gens finissent par s'ouvrir avec le temps, à moins que elle soit encore sur cette histoire de dette, venant d'elle ça ne pouvait plus l'impressionner.
Céleste se sentait gêné, il savait que il n'était pas à sa place, il n'aimait pas le fait qu'il soit un fugitif..mais qu'importe. IL n'allait pas tout gâcher, il alla alors dans les vestiaires de la cuisine et prit un tablier, il put observer dehors la nuit qui se montrait par sa couleur bleu marine. Il en prit un pour Elyna et lui donna. Puis il dit :

" Nous commençons par où alors Cal-Calli ? "

Il n'était pas encore habitué à l'appeler, et encore moins par son surnom, il se disait que Elyna était VRAIMENT plus pratique mais respect s'impose, elle lui à donné son surnom donc il était convenable de l'appeler ainsi.
_________________
Revenir en haut
MSN Skype
Classe Carreau
Cameron J. d'Ilecante
Inscrit le: 11 Nov 2011
Messages: 201
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Carreau
Points MS: 491
MessagePosté le: Mer 21 Mar 2012 - 17:40    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

Au touché, les fourneaux étaient encore chauds, signe qu’ils venaient d’être utilisés peu de temps avant, pourtant, le repas du soir était terminé depuis une ou deux heures, peut-être que quelqu’un avait aussi voulu jouer à l’apprenti cuisiner et se préparer quelque chose ? Quoi qu’il en soit, il n’y avait pas trace de vie humaine dans les environs et il n’y avait rien qui traînait sur les plans de travail ou dans les fours. La seule chose qui pouvait faire penser au contraire, était une écharpe oubliée par terre, sûrement un cuisiner étourdi à qui elle avait échappé des mains avant qu’il ne rentre chez lui.

Lorsque Céleste lui tendit un tablier, elle se mit à l’observer, ce dernier n’avait rien de particulier mais il y avait marqué en gros : « Peace and Love ». Peut-être qu’il était un cadeau d’un de ses proches et qu’il le trouvait à son goût ? Ce n’est pas ce que choisirai personnellement Elyna, mais après tout, tous le monde peu aimer des choses différentes, et cela peut très bien aller de la tête de mort au bisounours en passant par un soleil ou par un cœur. Au final, après quelques secondes, elle se souvenue que son camarade était toujours en train de lui tendre l’habit de cuisiner, et elle le prit rapidement, puis se le mit.

Aussitôt, la jeune fille partit dans la réserve, et en ramena un gros livre poussiéreux, qu’elle déposa sur un plan de travail. Lorsqu’elle souffla sur la couverture, on put enfin discerner ce qu’était le livre et ce dont il parlait, en effet, il y avait des pâtisseries de toutes sortes, et le titre était « Cuisiner pour les débutant ». Oui, Elyna ne savait pas cuisiner, et encore moins fabriquer des macarons, la fois où elle avait essayé d’en faire, la cuisine avait été mise sans dessus dessous, avec de la farine, du beurre et d’autres ingrédients un peu partout.

Après avoir tourné les pages, la carreau finit par tomber sur la recette qu’elle cherchait, et découpa la feuille avec un ciseau, pour pouvoir ramener le livre de cuisine à sa place. Ensuite, elle se mit à faire des allés-retours entre la réserve et la cuisine, amenant chaque fois un ingrédient différent. Quand elle eut finit, il y avait sur la table de la poudre d’amande, du sucre, du cacao, des œufs, du chocolat, du beurre et du sucre glace, puis la collégienne fit signe à Céleste de venir voir la recette de macarons au chocolat récemment dénichée.

« Par contre… je n’en ai jamais fait… »

Après cette phrase, son interlocuteur devait la trouver encore plus bizarre, mais bon, après tout, Elyna EST bizarre, il fallait s’y faire...

Vraiment beaucoup beaucoup beaucoup désolée du temps et de la qualité o/
 

_________________
Anciennement Elyna.
Revenir en haut
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Mer 28 Mar 2012 - 17:33    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

Céleste commençait à s'habituer au comportement inhabituel d'Elyna. Cette dernière avait réussi à dénicher un livre de cuisine -plutôt vieux en plus- quand elle était partie chercher dans la réserve. Comment elle le savait qu'il y avait un livre là ? Bah ce n'était pas très important. Plus rien n'étonnait Céleste avec cette fille. Enfin presque. Car cette dernière ne manqua pas de le surprendre non plus lorsqu'elle lui avoua qu'elle n'en avait jamais cuisiné...Mais comment on pouvait apprendre à quelqu'un quelque chose que on avait jamais fait auparavant ??? La logique de cette fille était à repenser.
Mais quelque part, cela amusait Céleste, qui commençait à s'en remettre.
Il aimait bien cette jeune fille au fond. Après tout ils ont du faire plus ou moins équipe.
Il prit donc sur lui et commença à contempler le livre qui semblait très usé, et là Elyna continua avec ses bêtises en découpant la recette dans le livre. On ne lui à jamais appris à prendre des notes pour laisser le livre en bon état il faut croire. Céleste soupira et espérait qu'elle ne faisait pas la même chose à la bibliothèque.
Il s'approcha donc pour regarder tous les ingrédients posés. Il y avait une bonne quantité. Il prit la recette et tenta de la lire. Quand il entendit des bruits de pas lourds.

Il eut un déclic. Il regarda sa partenaire, qui ne semblait avoir rien remarqué. Mais le bruit insistait de plus en plus. Céleste ferma les yeux et tendit l'oreille. Plusieurs clapotements, de manière accélérée. On venait à leur rencontre. C'était la seule indication possible. Il ne prit pas le temps de réfléchir et poussa Elyna dans la réserve avant de refermer à double tour. Il prit la clé qui était dessus et la rangea dans un tiroir de la cuisine au hasard. Il eut à peine le temps de finir son geste et de sortir dans le réfectoire. Il voulait détourner l'attention sur lui et laisser le temps à Elyna de s'enfuir, elle est intelligente elle trouvera bien quelque chose.
Dans la cantine l'attendaient plusieurs personnes, visiblement c'était leurs poursuivants. Il semblaient peu essoufflés par contre, c'était mauvais signe. Ils étaient tous en position de combat. Apparemment ils en voulaient à Céleste. Mais pourquoi ? Serait-ce la course de tout à l'heure qui les auraient énervés ?
Céleste refusa de sortir son arme. Il n'en avait pas besoin pour leur faire face. Un instant plus tard. Un homme, beaucoup plus grand que les autres arriva dans la cafétéria. Il faisait plus de deux mêtres de haut, avec des poings en métal gris, le teint très rouge, le sol tremblait à ses pas. Il devait avoir une masse extrêmement importante. Il s'approcha de Céleste et se rajusta les lunettes. Avant de déclarer :

" Élève Céleste. Vous êtes arrêté pour avoir désobéi aux règles par deux fois. Et qui plus est nuit à un club lors de leurs activités. Où se trouve votre camarade de fugue? "

Céleste commença à rire, il avait anticipé cette question. Ce qui surprenait les autres élèves. Le monstre rougeâtre resta impassible. Céleste se contenta d'un " J'aimerais le savoir !" avant de profiter de la fin de sa phrase pour s'enfuir en voulant sauter par la fenêtre. Cela aurait été facile, si il n'eut pas cette sensation d'être aimanté vers le géant. Il fut propulsé à grande vitesse vers lui et ce dernier l'attrapa par le cou. Céleste eut le souffle coupé. Le géant l'avait attrapé d'une main. Et garda son visage impassible. Puis totalement entravé, Céleste tenta de se débattre,en vain. Ce type était beaucoup trop fort. Il pouvait entendre les autres élèves dire " Sensei. Nous l'avons au moins lui. Ce n'est pas grave si l'autre s'est enfuie. " Donc c'était un professeur ? Cela semblait logique. Il avait la carrure pour; pensa Céleste. Mais ses esprits devenaient flous et il commença à s'arrêter de résister. Avant que le bonhomme ne reprenne.

" Je n'aime pas les querelles inutiles. Ni la fuite. "

Il ne pouvait rien faire. Céleste stoppa de se débattre. Avant d'être reposé sans délicatesse au sol. Il haletait. Il ne pouvait plus respirer. Il n'arrivait pas à reprendre son souffle. La lune l'éclairait. Puis il se sentit partir. Il regardait l'extérieur. La nuit reflétait parfaitement. Sans un nuage. C'est sur cette image que Céleste perdit connaissance.

Il se réveilla quelques heures plus tard. Sur un lit. Dans une salle totalement confinée. Avec une porte en métal bleu. La pièce comportait des toilettes et un lavabo. Sans plus. Il devait être dans ce que l'on appelle une " Cellule de Méditation " de l'académie. C'est dedans que l'on envoyait ceux qui désobéissaient trop au règlement. Un peu le niveau supérieur des heures de colle. Mais le crime qu'avait commis Céleste n'était pas bien grave. Sur la porte était affiché le temps avant de sortir. Il lui restait a peine 12 heures à croupir dans la cellule. Il y avait en face de la porte un plateau repas. Il y avait quand même à manger. Donc ce n'était pas si terrible. Céleste se posa alors sur le lit et sentit dans sa poche un papier. Il le sortit et vit que c'était la recette des macarons qu'il avait prise plus tôt. Il soupira longuement avant de penser à Elyna. Avait elle réussi à s'échapper ? Comment allait t elle ? Il n'en savait rien. Il espérait qu'elle aille bien.
Il pensa alors à voix haute :

* Je suis devenu un fugitif pour des macarons...on aura tout vu. *

Puis il se retourna dans son lit. Ferma les yeux et commença à attendre la fin de sa peine. Tel un hors la loi.
_________________
Revenir en haut
MSN Skype
Classe Carreau
Cameron J. d'Ilecante
Inscrit le: 11 Nov 2011
Messages: 201
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Carreau
Points MS: 491
MessagePosté le: Lun 23 Avr 2012 - 15:34    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ] Répondre en citant

    Concentrée sur l’apprentissage de la recette, Elyna n’entendit pas les bruits de pas, qui se rapprochaient de plus en plus. Dans ces situations-là, la logique était de s’enfuir, mais n’ayant rien perçu de l’agitation extérieur, la jeune carreau resta devant les fourneaux, sans bouger, la tête penchée par-dessus, ses cheveux tombant sur le plan de travail. Et alors que ses yeux bleus examinaient la feuille récemment découpée, son corps fut bousculé et on la mit dans la réserve. Cette minuscule pièce était entièrement composée d’objets métalliques, et les étagères grouillaient de produits divers. Dans la précipitation, personne n’avait pensé à allumer la lumière, dont l’interrupteur se trouvait à l’extérieur, si bien que l’étudiante ne put voir qu’en partie la pièce, grâce aux rayons de lune qui passaient par une minuscule fenêtre.

    Lorsque la jeune fille essaya d’ouvrir la porte, celle-ci resta fermée, comme si on l’avait fermé, ce qui était le cas. Ne comprenant pas le geste de Céleste, Elyna ouvrit la bouche pour se mettre à crier quelque chose, mais des voix l’en dissuadèrent. Ainsi, si elle s’était retrouvée dans cette pièce, ce n’était pas car le garçon avait voulu lui jouer un mauvais tour, mais car il avait voulu la protéger des conséquences des deux dernières fugues. Cela n’empêcha pas la youkai de le maudire intérieurement, comment avait-il put laisser toute la responsabilité de leurs actes retomber seulement sur ses épaules ? Furieuse, elle faillit sortir de sa cachette, mais se retint au dernier moment, pour ne pas que le « sacrifice » inutile de son camarade ne serve à rien.

    Peu de temps après, les bruits s’éloignèrent. La cafétéria se retrouva plongée dans le silence, et Elyna devint le seul être vivant, si on ne compte pas les éventuels rongeurs. Profitant de cette situation, la collégienne ne se gêna pas pour faire du bruit lorsqu’elle marcha jusqu’au mur le plus proche de la réserve, ce n’était pas qu’elle le faisait exprès, mais n’y voyant quasiment rien, ses pieds et ses coudes se cognaient régulièrement contre les objets en métal qui composaient la pièce. Bien vite, elle arriva jusqu’à sa destination, mais ne s’arrêta pas de marcher pour autant, ainsi, elle passa à travers le mur, aussi facilement que s’il n’avait pas existé.

    Après avoir passé le mur, la jeune fille se retrouva dehors, et bien que son sens de l’orientation ne soit pas merveilleux, pour ne pas dire catastrophique, elle réussit à arriver jusqu’au bâtiment carreau, puis au dortoir, sans trop d’encombrements. Là, elle passa à travers la porte, pour éviter de l’ouvrir et ainsi réveiller plusieurs de ses camarades, et alla tomber lourdement sur son lit, fatiguée de ses exploits d’aujourd’hui. C’est à peine si elle eut le temps de se relater tout ce qu’il s’était passé dans la journée, que le sommeil vint la chercher. Quelques minutes après son arrivé sur son lit, Elyna s’endormit.

_________________
Anciennement Elyna.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:32    Sujet du message: En mode Hors-la-loi [pv Céleste Neves ]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> Les plaines - Serla Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.