FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves]
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> Le désert - Thol -> Ruines de Sormony
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tanaka Kyoko


MessagePosté le: Ven 2 Mar 2012 - 20:46    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

 Ah, dormir, quelle chose magnifique... Aujourd'hui, on était samedi. Pas de cours à sécher, pas de surveillants pour vous emmener chez le principal pour vous punir, rien... Splendide. Grasse matinée... En tout cas, elle avait l'air fine, notre amie, le drap par-terre, et elle prête à le rejoindre. Ce qu'elle pouvait avoir le sommeil agité...  Et si je vous racontais le rêve de la petite Kyoko, tien ? ♥

Bon, déjà, ne vous attendez pas à un monde pleiiins de licornes et de cœurs roses. Notre Kyoko, c'est un garçon manqué, faut-il encore le rappeler ? Malgré cela, ne pensez pas une seconde aux voitures et tout, Kyoko les a en horreur. C'est mauvais pour la planète ces machins ! Pensez à celle qui se bouffe déjà la sècheresse, les  catastrophes climatiques et nucléaires - même si, Kyoko, étant un peu stupide, n'aime pas la voiture simplement car elle est très sportive et préfère marcher, voir courir - ! Bref, passons toutes les possibilités de rêve pour en venir à celui de Kyoko. À vrai dire, c'est tout bête... Elle rêvait d'un combat de karaté qu'elle avait vu étant petite. Bête, n'est-ce pas...? Enfin, cela explique pourquoi elle était tant agitée. Elle s'y croit tellement,  c'en est presque mignon...  Comment ça, je me fiche de sa tête ? Mais-..!

Bigre, on ne peut jamais être tranquille, même le week-end. À croire qu'ils font tout pour que l'on n'est jamais une minute de répit. En effet, quelqu'un venait de frapper à la porte. Et elle était quasi-sûre que c'était un surveillant ou un prof, car elle n'avait rencontré quasiment personnes. Il lui fallu quelques minutes pour se lever, à moitié endormie. Elle arrangea son t-shirt et son shirt pour avoir une allure décente. Penchant d'un côté à l'autre, elle alla ouvrir la porte. Un homme imposant se trouvait face à elle. Grrrr. L'homme qui, tant de fois est venu la chercher dans la cour pour qu'elle aille voir le directeur.... Mais, cette fois, elle n'avait rien fait, je suis désolée. Vous n'avez pas le droit de-...!


« Tanaka. Le directeur veut te voir. »

Mais mais mais mais mais. C'est pas juste. Elle a rien fait. Cependant, son cerveau étant pour le moment un peu lent d'esprit, il n'avait pas encore assimilé ce que l'homme avait dit. Aussi ferma-t-elle simplement la porte avant de faire demi-tour et de se laisser tomber sur son lit. Plusieurs minutes s'écoulèrent sans que rien ne se passent. Une fois l'information montée au cerveau, elle se releva brutalement. Elle déblatéra plusieurs minutes contre le dirlo, avant de s'habiller. On fait toujours dans le simple, Kyoko, hein ? Chemise blanche et short bleuté. Elle passa ensuite plusieurs minutes à se battre contre ses cheveux, puis partie voir le directeur.

Après dix minutes de discutions, Kyoko ressortie. Elle semblait en état de choque. Que s'était-il passé ? En outre, elle avait un dossier dans la main. Il y eut une minute de silence. Puis... L'explosion. Kyoko se mit à sauter, à courir, telle une folle. Elle se mit à sprinter, traversant le couloir à une vitesse fulgurante. Tien ? Elle a fait tomber le dossier... Jetons un œil à tout ça... Hm ? Trésors ? Ruines ? Rang S ? Hikari ? Céleste ? Raphael ? Diable, serait-ce une mission ? De rang S, de surcroît ? Bigre.

Une heure plus tard, il devait être 7h - cet homme est venu la chercher terriblement tôt ....-, voici notre amie aux ruines. Elle mourrait d'envie de partir à la recherche de ces trésors, mais elle devait malheureusement attendre ses coéquipiers... Qu'ils se dépêchent !
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Ven 2 Mar 2012 - 20:46    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Ven 2 Mar 2012 - 23:32    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

"- ...Je vous fais confiance pour votre mission. Vous pouvez disposer. Ne me décevez pas.

- Très bien Monsieur. Au revoir Monsieur.
"

Céleste se leva, abaissa partie haute de son corps pour saluer puis fit demi-tour d'un geste tranquille. Avant de sortir de la salle. Il revenait du bureau du directeur. Ce dernier l'avait convoqué pour la remise d'un document. Le dossier en main. Céleste le rangea dans son sac avant d'aller dans sa chambre. Il prit au passage un jus de pomme dans un distributeur. Il préférait lire avec quelque chose à boire à coté. C'était un moyen de se concentrer pour lui.
Une fois arrivé dans sa chambre. Céleste posa le dossier sur son bureau puis prit de quoi écrire et ouvrit sa canette. Il alluma sa lampe de chevet. Céleste trouvait cela étrange que le directeur lui-même prit la peine de lui remettre le dossier d'une mission, cela aurait été beaucoup plus simple par mail ou tout simplement dans la boîte aux lettres devant les dortoirs. Quoi qu'il en soit il ouvrit l'enveloppe du dossier et commença a regarder son contenu. Il y avait une carte et plusieurs informations sur le lieu et sur les points importants à connaître, comme les photos des différents protagonistes qui prendront part à la mission. Céleste put reconnaître l'homme au chapeau aux cheveux émeraudes qu'il avait rencontré quelques jours plus tôt. Il était amusé de voir qu'il allait participer à une mission avec lui. Puis il retourna à sa lecture.

Il resta plusieurs minutes à le lire. A connaître les moindres détails de cette mission. C'était sa première mission à Rakishou. Bien sur il en avait déjà fait avant d'y entrer par le passé il fut un temps mais la c'était quelque chose de vraiment nouveau pour lui. Il voyait ceci comme un honneur de participer à cette mission qui semblait avoir une grande importance pour le directeur. Il ne voulait pas échouer. Il voulait être au top.
Il prit alors des notes du dossier qu'il avait lu et les écrivit sur sa feuille :



Il aimait être ordonné ainsi. Faire un résumé simple des choses était quelque chose d'indispensable pour lui. De plus lors de la rédaction des rapports il est important de faire un topo sur le début de la mission. Du moins c'est ce qu'il pensait. Après tout certaines personnes étaient désorganisées et s'en sortaient très bien...Bref, Céleste s'équipa alors en conséquence. Le départ pour le lendemain était à la première heure. Il fallait donc se lever tôt.
Il réussit à trouver le sommeil sans trop de peine, malgré l'inconnu qui l'attendait de pied ferme, il savait que quoi qu'il arrive il ne serait pas seul et c'était une occasion nouvelle de faire des rencontres.

Le lendemain. Le portable de Céleste sonna. Il était 6 heures du matin. Ayant dormi comme un loir et s'étant couché de bonne heure. Il n'eut aucun mal à se lever et commença à s'habiller. Il avait mis l'uniforme scolaire par défaut. Comme ça dès qu'il rencontrerait ses équipiers ces derniers pourraient le reconnaître de loin. Il prit alors tout son équipement en laissant le dossier dans un tiroir et, le résumé en poche avec la carte et les photos, il s'en alla en direction du désert.

La route était longue. Céleste comprit pourquoi il était essentiel de partir tôt. Plus tard le soleil aurait été trop fort et les conditions pour avancer seraient terrible. Céleste se disait qu'il aurait du partir encore plus tôt, mais au fond ce n'était pas plus mal car sinon il aurait pu dormi et il avait horreur de se lever trop tôt. D'un pas strict il marcha en direction des ruines. Ce n'était pas trop difficile. La carte affichait un trajet direct pour y parvenir.
Ce n'est que vers 7h10 à peu près qu'il arriva aux ruines. Une fille devant un gros rocher. D'un air enthousiaste mais qui semblait ronchonner aussi. Sa chemise blanche passait presque inaperçue au milieu du sable. Il s'approcha donc un peu plus et commença à regarder les photos qui étaient dans le dossier. Il s’aperçut alors que la photo féminine correspondait. Il prit alors un sourire amical et aborda la jeune fille :

" Bonjour ! Je suis Céleste Neves. Enchanté de te connaître ! Tu dois être Tanaka-san n'est-ce pas ? C'est un plaisir pour moi de prendre part avec toi cette mission. "

Puis regardant autour de lui. Il remarqua qu'il n'étaient que deux. Elle et lui. Il se posa donc à même le sol le dos au rocher, il ne sentait plus le vent lui coller au visage et il était pour l'instant à l'ombre. Trouvant la place à son goût. Il se contenta donc d'attendre le reste de l'équipe. Qui ne devrait plus tarder à venir.
_________________


Dernière édition par Céleste Neves le Sam 3 Mar 2012 - 21:50; édité 1 fois
Revenir en haut
MSN Skype
Classe Trèfle
Raphael Haar
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 343
Espèce: Humain
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Trèfle
Sexe: Masculin
Points MS: 697
MessagePosté le: Sam 3 Mar 2012 - 00:40    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

Raphael était à la cantine tranquillement entrain de prendre son dîner, seul car il ne connaissait encore personne, lorsqu'un homme vint à sa rencontre, il était beaucoup plus âgé et devait sans doute faire parti du personnel.
"Bonjour, vous êtes bien Raphael Haar?"
"Lui-même, qu'est-ce que vous voulez?"
"Le directeur voudrait vous voir après votre repas, c'est très important mais ne vous inquiétez pas vous ce n'est pas pour une sanction ou autre."
puis il donna un billet de convocation signé du directeur avec le tampon. Étrange, il voyait mal ce que pouvait lui vouloir le directeur, il pensait au raisons de son arrivé à Rakishou mais ça lui paraissait tout de même anormal vu qu'ils en avaient déjà beaucoup parlé avant son transfert.
Toujours est-il que ça ne lui coupa point l'appétit et qu'une fois son festin -un vulgaire sandwich et une canette de soda... il faut bien le reconnaître- il parti en direction du bureau du directeur, il resta une bonne dizaine de minute et en ressorti dossier en main.

Il retourna au parc, à la grande roue, c'était devenu l'un de ses endroit favori et on le trouvait souvent ici, c'était calme et reposant, parfait pour lire ce dossier, mais il ne devait pas trop trainer sinon la nuit allait le prendre de cours.
Alors voyons de quoi est fait ce dossier... quelque formalités le cachet de l'académie, un trombinoscope... tient voilà qui est intéressant... sur les quatre photos des membres de l'académie participant, mis à part sa propre photo celle d'un certains Céleste Neves attira toute sont attention, Il se mit à rire de la même manière qu'il avait rire lorsque l'homme au cheveux bleu l'avait quitté dans cette même grande roue, puisque pour cause, c'était lui! Le rêve absolu, il allait le voir de nouveau et mieux encore, dans le cadre d'une mission, peut-être aurait-il l'occasion de voir ses compétences au combat! Il passa rapidement les deux autres personne. Une jeune fille du nom de Tanaka Kyoko dans la classe des trèfles comme lui et un petit garçon nommé Hikari Pyo, autant la fille ça pouvait passer elle avait l'air plutôt jeune mais elle devait s'approcher du lycée, tandis que le "petit blondinet" semblait tout juste sortit de l'école primaire et ça n'enchantait pas du tout Raphael qui s'imaginait déjà devoir faire du baby-sitting. Après avoir ronchonné quelques minutes il s'attaqua à la partie objectifs et détails que le directeur lui avait déjà grossièrement énoncé. Il avait surtout mis en avant le fait que cette mission était extrêmement difficile et qu'il serait important qu'il fassent équipe avec ses camarades même si il était nouveau.

Mais quels sont ces objectifs, trésors? Ruines? Il avait déjà le sourire aux lèvres, même sans l'idée du trésor l'exploration de ruine était pour lui quelque chose d'incroyablement excitant, des architectures datant de plusieurs centaines d'années, des savoirs enfouis et bien d'autres choses encore, il ne tenait plus en place, mais il y avait forcément un point pour briser tout cet excès de joie: lieux=désert. Ha la barbe, chaleur étouffante, soleil meurtrier, sable aveuglant, soif inextinguible. Il s'imaginait déjà tout les méfaits et souffrances de cet environnement de torture.

Il descendit de la grande roue et se rendit dans sa chambre afin de préparer quelques affaires, ses chaussures, son pantalon, sa chemise et sa veste, bien triste mais pour pouvoir à la fois se protéger des coup de soleil et avoir ses dagues il avait besoin des deux, sa cravate au point où il en était ça n'allait pas le tuer, et bien sur son chapeau, on sait jamais une insolation arrive vite! Le reste il le préparerait le lendemain, un sac de provisions pour deux jours au cas où, avec 5L d'eau et 2 glacières, il prit bien soin de choisir un sac dont le textile était assez isolant pour ne pas que l'eau chauffe trop vite et que les glacières fondent. Il met son réveil et le voilà parti pour essayer de dormir malgré toute son excitation. Après deux heures à tourner dans tout les sens dans son lit il trouve finalement le sommeil.

Enfin vient le jour J, il prépare son sac, s'habille et hop! En moins de temps qu'il ne faut pour le dire il part pour les ruines en suivant le chemin indiqué par la carte fournie dans le dossier. Après un trajet interminable, surtout dans la partie désertique du chemin, il arrive enfin devant les ruines où l'attendent déjà deux personnes, Kyoko et Céleste. Est-il vraiment nécessaire de préciser que pour le moment Raphael n'a même pas remarqué Kyoko? Il fixe avec insistance l'homme au cheveux océan dont il connaissait désormais le nom. Arrivé à sa hauteur il lui empoigne la main à la manière d'un bras de fer et de l'autre main lui tape sur l'épaule et lui dit en souriant.

"Je suis vraiment très heureux de te revoir et de t'avoir comme équipier dans cette mission, je pense qu'on va vraiment passer une bonne journée!"


Puis il le lâcha et se tourna quand même vers Kyoko. Il la dévisagea et l'observa de la tête au pied, des habits simple, discret, elle avait l'air assez mature malgré sa taille qui la faisait paraître plus jeune qu'il ne l'avait imaginer avec la photo. Il sourit légèrement avant de la saluer en retirant son chapeau.

"Bonjour mademoiselle, vous êtes bien Kyoko je suppose, vous avez due voir qui je suis dans le dossier j'espère, sinon je suis Raphael Haar, catégorie arme de la classe trèfle. Enchanté de faire équipe avec vous le temps de cette mission, peut-on se tutoyer?"
Comme toujours il tentait d'abord de faire plus ou moins bonne impression mais il se forçait pas mal à cause du rang de la mission, il préférait ne pas créé des tentions trop rapidement et sans raisons.
Il remit son chapeau et regarda dans la direction dont il venait, il manquait encore Hikari et bien que cela le dérange d'attendre alors qu'il est au pied des ruines, il ne sait pas quels dangers se situes à l'intérieur et convaincre les autres de partir sans le petit ça allait être dur.

j'ai édité mon message pour remplacer Tanaka par Kyoko, alors contente madame? Cool

_________________
Revenir en haut
Modérateur
Hikari Pyo
Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 438
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 245
MessagePosté le: Sam 3 Mar 2012 - 21:09    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

« ... et pendant la mission E on s'est fait attaquer par une escouade terroriste ! Et la chauve-souris s'est mise à faire des choses bizarres sans prévenir ! Et à quoi elle sert sa laisse ?! Il y a ... »

« J'entends bien élève de cœur Pyo, mais ce n'est pas le sujet aujourd'hui. Commencez par vous calmer, et pour l'amour du ciel descendez de mon bureau ! Dirait-on un pensionnaire de l'Académie Rakishou ? Bien, ceci étant réglé, vous allez vous voir attribuer une mission de groupe importante. Pour ne rien vous cacher il s'agit d'un chasse au trésor dont les détails sont ... Héla revenez ! Lisez au moins son classement avant de sortir de ... ! Bon, qu'il se débrouille. »

Une mission d'exploration ! Paisible ! Sans armes à feu ! Depuis le temps qu'il en rêvait, il était temps que l'administration se rende compte de son talent inné et de son efficacité dans les situations calmes. Il avouait bien avoir cru le pire quand, alors qu'il sortait à peine de sa convalescence, un agent Smith avait arrangé un rendez-vous avec le directeur sans son consentement. C'était à 7h dans la cafétéria, et l'angoisse le avait si noué le ventre qu'il n'en finît jamais son troisième plateau de pains au chocolat. Pendant toute la durée des cours jusqu'au repas de midi il avait tenté d’échafauder plusieurs plans de fuite : elles auraient toutes marché si il avait suivi un cursus de magicien plutôt que celui d'un militaire, le tour de la disparition miraculeuse n'étant pas celui qu'il avait le plus travaillé. Devoir ensuite expliquer à son professeur pourquoi il devait s'échapper de l'académie ; que c'était une question de vie ou de mort et tout le baratin s'était avéré encore plus compliqué. Même quand on s'appelle Hikari et qu'on a un magnifique sourire d'angelot, on ne fait pas plier un instructeur quadragénaire endurci en claquant des doigts. Enfin ça, c'était la mauvaise partie de la journée : son rendez-vous avec le directeur avait suivit, et le cœur pu finalement passer ses cours de l'après-midi l'esprit dans les nuages.

La sonnerie des 15 heures retentissait quand le jeune collégien se décida à décacheter l'enveloppe contenant son ordre de mission. Là, un premier choc.

« Mais qu'est-ce que c'est que ce S ?! »

Ce premier choc passé, sans réanimation nécessaire fort heureusement, le cœur entreprit de s'expliquer l'énormité du S joint à côté du grade de sa mission. Le directeur lui avait souvent fait des vacheries très dangereuses, mais jamais aussi ouvertement : sans compter que sur cette fois-là il dépassait complètement les bornes. Alors Hikari relu la lettre dans la totalité une fois, une autre fois, et encore une autre ... Et en retrouva sa joie de vivre. C'était bien sûr, les missions n'étaient pas toutes classées selon leur difficulté, certaines arrivaient très haute au classement par leur simple importance ! C'était ce que le directeur avait dit hein ? "Mission de groupe importante", ça ne pouvait rien dire d'autre. Donc on leur confiant une tâche pas si dure que ça pour des notes beaucoup plus élevées ? Tout cela commençait à lui plaire ...

Bien, il était temps de se mettre à la chasse au matériel indiqué. Par chance, il conservait déjà la totalité de la liste dans sa chambre : de la nourriture sèche toute en sucre rapide, adaptée aux expéditions militaire (des bonbons) ; de potentielles lampes de spéléologique (son pouvoir se substituait aux piles des ampoules). Et pour la trousse de soin ... il en était déjà une sur patte. pourquoi s'inquiéter de préparer un sac-à-dos de ressources alors qu'il se déplaçait presque nuit et jours avec tout ses composants ? Ah ah, pour rien ! Ce qui lui laissait toute l’après-midi pour rassembler un matériel d'expédition vraiment indiqué.

Le soleil n'était pas encore levé quand il partît, pas question de rôtir sur place et encore moins d'arriver en retard,les ruines de Sormony n'étaient pas vraiment la porte à côté. C'était un bon moment pour, à la lumière de sa lampe, revoir les partenaires qui seront les siens dans cette noble quête de trésors et de richesse. Personne qu'il ne connaisse, dommage ! Mais les photos accompagnés aux noms montraient des visages souriants et sympathique ... enfin pour d'eux d'entre eux en tout cas. Le collégien eut un léger frisson en posant le regard sur le troisième, non pas qu'il eut un air méchant, par contre ... Non, pas moyen de mettre de mots dessus. C'était juste comme si alors qu'ils ne s'étaient pas encore rencontrés, le trèfle sur la photo l'avait déjà rejeté. Quel choc ! Son premier vrai rejet, et par télépathie en plus. Allez, il devait se ressaisir : parce que l'aube se levait déjà ; parce qu'il levait son épée factice vers le temple déjà en vue ; et parce qu'il portait le costume d'un héros légendaire qu'il avait confectionné en une nuit après avoir reçu les tissus en recommandé. Résistant ; supportant la chaleur des déserts comme le froid mordant des caves, ses coéquipiers et équipière ne pourraient que l'admirer ! Jamais ils ne penseraient à lui crier dessus parce qu'il avait décidé de porter un déguisement de L*nk le jour d'une mission de rang S. Quelle raison pourraient-il les pousser à penser ça ?

«Je suis lààà ! Désolé pour le retard ! » s'exclama-t-il pour se faire remarquer dans la faible clarté.

Le héros-môme-blond les rejoint très peu de temps après son entrée en scène sonore, une entrée ayant potentiellement tiré de leur sommeil plusieurs créatures sensibles aux ultrasons. D'ailleurs, oh oh, pourquoi s'encombrer de l'adverbe ? Son arrivée avait tiré de son profond sommeil un des gardiens des ruines. Alors qu'il commençait à faire les présentation avec la troupe combattants, Hikari fut un des premiers à apercevoir le magnifique Adéphage émerger de l'entrée sablonneuse des ruines. Au quart de tour, il avertît immédiatement son groupe : de la manière la plus héroïque et chevaleresque que son habit laissait supposer qu'il ferait.

« AAAAAAAH ! Un montre ! Juste ici ! là ! »

Hikari parlait en ces mots quand il se réfugia dans les jupes du lycéen le plus proche de lui. Celui aux cheveux verdoyants qui ressemblait à un détective privé, en fait. Leur aventure commençait bien. Le garçon voyait déjà mal comment imposer à ses nouveaux amis une image plus vaillante de sa personne.

_________________


Revenir en haut
Tanaka Kyoko


MessagePosté le: Mar 6 Mar 2012 - 20:15    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

" Bonjour ! Je suis Céleste Neves. Enchanté de te connaître ! Tu dois être Tanaka-san n'est-ce pas ? C'est un plaisir pour moi de prendre part avec toi cette mission. "

Aaaah, mais oust toi ! Ne viens pas déranger Kyoko dans ses rêvasseries ! Laisse-lui imaginer toutes les péripéties extraordinaires qu'elle va vivre en faisant cette mission ! Ah, mais attendez, il a dit quoi déjà ? "C'est un plaisir pour moi de prendre part avec toi à cette mission"...? Diantre, mais, serait-il possible que ce garçon soit un de ses coéquipiers ? Serait-il possible qu'il soit un de ses coéquipiers indispensables pour débuter cette mission absolumentultramegasuprafantasmagori-quementgéniale ? Bigre, surtout ne prêtez pas attention à mes précédents propos mon cher ! Au contraire, restez, vous risqueriez d'attiser la colère de Kyoko. Cette dernière, d'ailleurs, plus qu'enjouée de rencontrer un de ses coéquipiers, répondit avec enthousiasme :

« C'est bien moi, oui ~ ! Enchantée, Céleste-kun ! »

Elle avait certes remarqué que le garçon l'avait appelée par son nom de famille, il aurait donc été logique qu'elle fasse de-même, mais Kyoko n'est PAS logique. De plus, elle est souvent très familière, alors elle ne se gêne pas trop. Notez tout de même qu'elle a eut la décence de mettre le « -kun ». Mais passons.

"Je suis vraiment très heureux de te revoir et de t'avoir comme équipier dans cette mission, je pense qu'on va vraiment passer une bonne journée!"

Entendant une voix, Kyoko se tourna, bien sûr, voulant savoir à qui elle appartenait. C'était un garçon, qui parlait à Céleste. Cheveux verts, hm... Raphael, je crois. Mais, Kyoko n'ayant pas franchement regardé le dossier, elle ne pourrait en dire autant. Aussi ne dit-elle rien, regardant simplement le ciel.

"Bonjour mademoiselle, vous êtes bien Kyoko je suppose, vous avez dû voir qui je suis dans le dossier j'espère, sinon je suis Raphael Haar, catégorie arme de la classe trèfle. Enchanté de faire équipe avec vous le temps de cette mission, peut-on se tutoyer?"

Mince, il lui a parlé. Eh bien soit, répondons. Kyoko, qui n'avait pas pour habitude de parler à quelqu'un sans le regarder, décrocha son regard du ciel pour fixer le garçon dans les yeux, toujours aussi souriante, enjouée :

« C'est ça, enchantée Raphael-kun ! Je suis aussi de la classe trèfle, contente de voir quelqu'un de mon rang ♪ Et, oui, tu peux me tutoyer. »

En même temps, elle-même le tutoyait, alors elle n'allait pas l'empêcher d'en faire autant. Ce serait plus que malpoli. Ceci étant dit, elle se mit à scruter l'horizon, la main gauche placée en casquette pour ses yeux, à la recherche du dernier petit soldat manquant. Bigre bigre bigre. Mais quelle est donc cette chose verte que j'aperçois au loin ? Un cactus ? Non, on dirait...un, un...Un humain ? Ouais, un môme. Blond. Avec un bonnet vert. Mince, ça me rappelle un truc, mais j'arrive pas à mettre le doigt dessus. Bah, on s'en fiche. En tout ca,s il avait l'air fin le gamin, accoutré comme ça. Eh mais oh... Ce ne serait pas le dernier membre de la mission, ça.. ? Pyo... Hikari Pyo, oui. Mince.

«Je suis lààà ! Désolé pour le retard ! »

Kyoko esquissa un sourire. Il avait l'air sympatoche le gamin. Mais mais mais... Est-ce bon d'hausser ainsi la voix ? Pas sûr. Pas sûr du tout même. Preuve : Un trucmachinchouette commençait à bouger dans le sable. Un, un... Un monstre dont le nom m'est inconnu, mais on s'en fiche.

« AAAAAAAH ! Un monstre ! Juste ici ! là ! »

Merci Captain Obvious ! C'est qu'ne plus il continue de gueuler lui... Il alla se planquer dans les jupons de Raphael. Bien. Oh mais... Kyoko, pas bougé ! Pas bougééééééééé ! Et zut. La voilà déjà partie pour charger la bête, équipée de son tout nouvel anneau offert par le dirlo. Bien sûr, la ficelle de cuir qu'elle portait au poignet en guise de réceptacle était toujours là.
Mais jetons un oeil vers le combat. Elle chevauchait la bête, ses bras entourant le cou de la tête centrale, tentant de le lui briser en le tirant en arrière. Oh mais, il a pas l'air bien méchant lui finalement. ...Oh mais, il est peut-être dangereux lui, finalement. Il semblait préparer quelque chose. Un truc allait sortir de sa bouche... Mais de laquelle ? Instinctivement, Kyoko posa une main sur la bouche de la tête centrale et celle de droite. Elle sentit quelque chose pousser sur la main sur la tête droite. Un truc gazeux.... Du poison, peut-être ? Allez savoir... Quoi que cela fusse, ça devait être dangereux. Il fallait donc en finir. Même si je dois admettre que ses griffes avaient l'air rudement plus dangereuses. Mais il n'eut pas le loisir de s'en servir.
Sans le laisser le temps d'agir, Kyoko croisa les doigts de ses mains, et, comme une pierre, les abattit sur la tête centrale. Elle l'assomma. Elle n'était pas de catégorie combat pour rien... Mais, la bête bougeait beaucoup. C'était comme un rodéo. Elle devait serrer fortement ses cuisses autour de la bête, si elle ne voulait pas tomber. Enfin, elle réitéra l'action de la pierre deux fois. La bête tomba par-terre. Elle ne savait pas si elle l'avait tuée, mais, au moins, elle ne se réveillerait pas avant un bon moment. Toute contente, Kyoko resta assise dessus, affichant un grand sourire satisfaite.


[Dîtes-le si j'en fais trop, hein. 8'D ]
Revenir en haut
Classe Trèfle
Raphael Haar
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 343
Espèce: Humain
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Trèfle
Sexe: Masculin
Points MS: 697
MessagePosté le: Mer 14 Mar 2012 - 20:05    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

La jeune fille se trouvait bel et bien être Kyoko (quelle surprise!), elle était un peu trop joyeuse pour la froideur de Raphael mais ce n'était pas un drame. Ce qui le dérangeais le plus, sans être forcément un misogyne affirmé, c'était bien le fait qu'elle soit une adolescente, elle devait sans doute maitriser la magie ou quelque chose du genre, peut-être des armes de combat qui ne nécessitent pas une grande force physique. Il savait bien que étrangement l'utilisation d'une arme avait parfois quelque effets dopant mais c'était très limité, cette gamine ne devait pas être du genre à foncer au corps à corps, mais plutôt à faire jouer son intelligence pour prendre le dessus.

Enfin bref, À peine avait t-il reçu la réponse positive et enjouée de Kyoko qu'on entendait au loin quelqu'un crier!
«Je suis lààà ! Désolé pour le retard ! »
Forcément entendant cela Raphael se retourna et vit-* C'est quoi ce machin? * nan mais vraiment, c'est.. c'est... vert? Nan c'est impossible ça ne peut PAS être... si... ça ne peut être QUE lui! Il en pleurais presque intérieurement, c'était vraiment lui Hikari... dans ce costume de... de... argh il l'a sur le bout de la langue mais impossible de s'en rappeler pour le moment, enfin toujours est-il que c'est absolument pas approprié pour partir en mission! Et en plus il hurle à réveiller les morts il est inconscient ce gamin?!

D'ailleurs en parlant de réveiller les morts je crois que ça bouge dans le sable... nan arrêtez c'était une blague le coup des morts hein? Fallait pas le prendre au sérieux. Ha bah non... c'est juste un gros toutou avec trois tête. Bien sur étant plein de bonnes intention le môme les a prévenu! Il avait au moins eu une utilité, même si ce monstre est surement venu à cause de lui mais il était loin d'être très courageux... trèèèèèès loin même... * Mais pourquoi moi???!!! * Et oui, sur toutes les personnes présente c'est lui qui a été désigné pour être «la super maman poule qui va protéger le petit poussin.»Entre désolation et rage il cherchait donc à se débarrasser de ce... machin collant qui entravait ses mouvements afin de pouvoir combattre décemment la créature qui venait de sortir du sable.

De plus un autre problème se posait, il ne connaissait absolument pas cette créature, il avait une la bonne idée de se renseigner sur les monstres des ruines mais n'avait pas penser à ceux qu'il aurait pu rencontrer sur le chemin ou dans le désert qui, par extension, peuvent se retrouver dans les ruines. Or ce genre de bestiau avait pas l'air d'être spécialement facile, heureusement il y avait trois têtes et ils étaient trois... oui trois on allait quand même pas compter l'autre mioche comme un combattant non? C'est presque un handicap là! Donc, ils sont trois... il y a trois têtes, donc y a pas de problème!
Et bah si y en a un, contrairement à l'idée de la jeune fille calme et posée qui élabore des plan stratégique complexe que se fait Raphael de Kyoko, la jeune fille était dur genre «dégage de là espèce de créature pas belle!» et en moins de temps qu'il ne le faudrait pour le dire, elle avait assommée les 3 têtes unes à une, et le déroulement du combat montrait deux choses:
premièrement, elle était corps à corps et se servait de ses points comme arme, ses capacités physique étaient au moins égale mais surement supérieur à celle de Raphael, plutôt frustrant de base mais alors du fait qu'il pensais le contraire... je vous dit pas la rage contre lui-même qu'il éprouvait à ce moment là!
Et enfin le deuxième point, soit elle connaissait bien le monstre, soit elle avait un instinct de combat ( ou de survie peut-être ) bien développé, mettre sa main comme ça juste devant la gueule pleine de crocs, très peu pour raphael si y a pas une bonne raison, donc elle avait surement une bonne raison de le faire... ou alors elle est complètement folle mais nous exclurons cette possibilité.

Donc voilà, tout est bien qui finit bien, le monstre est reparti pour une bonne nuit de sommeil, il a plus qu'a trouver un moyen de dégager le petit de sa jambe! Parce que c'est quand même assez encombrant un mini être humain agrippé à sa jambe! Toujours en regardant vers le corps inerte de la créature pour se désolé de l'espèce de... danse ou je ne sais quel rituel de victoire de Kyoko, il mit sa main sur la tête, ou plutôt le bonnet du coup, d'Hikari et essaya de le pousser un peu.
«Hey reste pas collé à moi comme ça là, c'est terriblement agaçant tu sais, et puis franchement t'es obligé de chialer comme ça, c'est vraiment- »*Achèves-le!!!*
Il n'avait pas eu le temps de finir sa phrase, lorsque ce cri de... sa conscience? Retentit dans sa tête, c'était horrible, cet ordre provenant de nul part, qu'il avait pourtant déjà entendu auparavant, il en avait peur. Il tressaillît, tout son corps fut pris dans un spasme, et il se crispa. Il fit de son mieux pour retenir sa main droite qui allait se serrer sur la tête du petit Hikari, heureusement il réussi, enfin en apparence, mais nul doute que l'enfant aurait sentit ce spasme, cette pulsion meurtrière...

Pourvu qu'il n'y fasse pas attention, qu'il ne pose pas de question... mais bien plus grave, Pourvu que je résiste! Se disait le pauvre Raphael, qui sentait son cœur battre bien trop vite. Mais de toute façon n'importe qui, pour peu que son regard fut tourner vers Raphael au bon moment, aurait vu son frémissement.
Il repoussa un peu violemment Hikari, et posa son sac au sol pour en sortir une bouteille d'eau et il englouti un demi litre entier sans s'arrêter... voilà, maintenant il va falloir mentir un peu pour justifier de manière soft ce qui venait de ce passer. Bah oui, pas question de dire: «désolé pendant un instant j'ai eu la folle envie de tuer cette créature, ça m'aurait divertit.» Donc en priant pour que tout le monde y croit:
«Wow, j'ai cru que j'allais faire un malaise, le soleil tape dur dans le désert! Maintenant que plus rien ne nous retient, on devrait allez dans les ruines non?»
Voilà, ça c'était parfait, en plus Céleste trouverait ça logique, Raphael c'était pas mal plaint du soleil dans la grande roue, Et pour rester fidèle à lui-même, un petit sourire qui laisse une certaine distance, un sourire qui ne lui donne pas l'air d'être spécialement heureux, comme ça ils ne devraient se douter de rien, au pire seul Hikari, mais Raphael ne pensait pas qu'il serait capable d'avoir discerné le sentiment de peur, l'envie meurtrière et la folie qui pouvaient éventuellement s'être dégagé de son frisson.
Enfin bref il fallait les faire passer à autre chose alors Raphael s'écarta d'eux et commença à s'enfoncer dans les ruines sens les attendre, il ne faisait plus attention à ce qui l'entoure il tentait de penser à autre chose... les trésors, les ruines, c'est bien! pense à ça, changes-toi les idées c'est parfait, tu va t'en remettre, allez on entre dans les ruines et on oublie.
Il pénétra alors dans ce qui ressemblait vaguement à un grand temple, en passant par un restant de portes entrebâillées, il faisait sombre à l'intérieur, et l'air sentait le vieux livre.



1- j'ai poster avant Céleste sur sa demande :P
2- ce n'est pas Hikari la cible de l'envie meurtrière c'est la créature assommée hein? Je dit ça au cas où ^^
3- pour contraster plus avec Kyoko je vais peut-être changer la couleur de mes texte en jaune foncé pour que ça reste lisible et qu'on si retrouve mieux ça vous va?

_________________
Revenir en haut
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Sam 17 Mar 2012 - 00:53    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

Céleste attendait patiemment, accompagné de Tanaka. Cette dernière semblait forte enthousiaste pour lui. En effet elle semblait très motivée pour la mission. Céleste lui fit un sourire et commença à patienter. Apparemment faire la mission avec cette fille n'allait pas être de tout repos mais cela allait être fort divertissant.
C'est alors que un homme fit son apparition, vêtu de ce qui se rapproche d'un costume en noir, muni d'un chapeau de la même couleur et arborant des cheveux émeraudes. Céleste commença alors à voir que c'était l'homme avec qui il avait eu une passionnante discussion un jour à bord d'une grande roue. L'homme en question approcha et serra la main de Céleste d'une grande force. Ce qui ne manqua pas de surprendre Céleste, qui pensait que il était du style plus gracieux, mais cependant il avait remarqué que cet homme avait une certaine empathie pour lui, à moins qu'il soit simplement intéressé par quelque chose que Céleste pourrait avoir. Mais ça ne ressemblait pas à cet homme, du moins c'est ce que pensait Céleste.

C'est alors que un second personnage fit son apparition. Lui en revanche était tout de vert vêtu et ressemblait à un petit lutin. En regardant de plus près c'était simplement un petit humain dans son costume de lutin...comme c'est mignon! ..mais attendez, c'était LUI le 4ème membre de la mission ? On devrait faire équipe avec CE MÔME ? visiblement c'était le cas. Car ce petit gnome s'était ramené avec tout sourire en s'excusant pour le retard. Par déduction on pouvait conclure que c'était un membre de l'académie. Aussi petit soit-il.
C'est ainsi que nos 4 protagonistes furent rassemblés, prêts pour l'exploration !
..au détail près que les cris du gamin ont ramené ce que l'on pourrait nommer un Adéphage, un gentil monstre carnivore crachant du gaz dangereux pour l'humain et qui plus est semblait en colère.

Céleste eut à peine le temps de soupirer que, Tanaka, la fille du groupe fonça vers le monstre avec ses poings..donc c'était une spécialiste des arts martiaux...intéressant. En moins de temps qu'il faut pour dire " Je vais t'aider ! " la jeune fille offrait une démonstration de sa force de manière spectaculaire. En le chevauchant et en l’assommant. Elle avait rendu Céleste impressionné. Il voulait la complimenter mais il se retenait. L'air un peu géné.
Il se contenta donc d'avancer sans prêter attention au monstre, voulant suivre Raphaël qui dégageait une excitation peu commune. Ce dernier avait convié le reste du groupe à entrer. Laissant la fille sur son monstre, toute heureuse et le brailleur derrière lui. Il voulait s'assurer que aucun autre danger ne guetterait ses amis. C'est d'ailleurs pourquoi Céleste préfère être toujours devant dans un groupe. Pour mieux anticiper les évènements à venir.

En entrant, l'atmosphère changea d'un coup...l'air y était différent.Il suivit Raphaël qui semblait déjà loin, en voulant le rattraper, un petit bruit se fit entendre.

* CLIC *

C'est alors qu'une trappe s'ouvrit, sous les pieds de Céleste. qui tomba dans un trou, un long trou.

" Ouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah " , ce cri se fit entendre. Céleste pensait mourir mais il vit une lumière au bout du trou, effrayer il serra son sac et s'attendait à la chute. Puis il tomba sur du sable et glissa en roulé boulé jusqu'à toucher le mur. C'était une petite pièce carrée, sans plus. On pouvait voir le sable qui s'accumulait par un long fil du trou ou est tombé Céleste. Ce dernier se releva et inspecta les lieux. Il y vit quelques os de squelettes. Surement ses prédécesseurs. A moins que cet endroit ne soit un tombeau comme dans les séries B. L'exploration était moins drôle d'un coup.
Il voulut allumer une torche quand il remarqua que la salle était déjà lumineuses et que les torches étaient DEJA allumées. Sachant que Raphaël était le premier à entrer. Cela signifiait que d'autres explorateurs se trouvaient dans les ruines. Ou que quoi qu'il en soit, il n'était pas seul.
Il avait quand même honte d'être le premier à être tombée dans un piège aussi basique. Il avait de la chance que rien ne l'attendait au bout. A moins que le sable aie déjà tout recouvert, ce qui expliquerait sa survie.
Il avança donc avec prudence. Il envoya le message suivant à ses camarades.

" Je vais bien, pour l'instant. Continuez sans moi je trouverai un passage pour vous rejoindre."
_________________
Revenir en haut
MSN Skype
Modérateur
Hikari Pyo
Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 438
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 245
MessagePosté le: Dim 25 Mar 2012 - 20:51    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

Non définitivement les monstres c'était pas beau, comme par exemple celui-là : c'était comme un chien mais avec trois têtes. Et dix fois trop gros en plus ! Un bon petit chien est mignon, et ne doit posséder qu'une seule tête ! Sinon ça devenait un truc horrible du désert, sans parler des économies qui ne sont plus faites sur sa nourriture ... Ah mais non ! La nourriture devenait gratuite : ils en étaient tous les quatre.

Heureusement, sans crier gare ni quoi que ce soit, leur compagnonne des trèfle fila vers le molosse aveugle ; l'enfourcha vivement, et ... lui fît quelque chose. Oui sans doutes quelque chose, vu l'état dans lequel on retrouva le pauvre monstre muté sans défense. Mais face à un acte de violence aussi inouïe, le collégien des coeurs ne trouva rien de mieux à faire que de détourner le regard pour s'enfouir encore un peu plus dans le manteau du détective en noir. Assez en tout cas pour que ce dernier tente instinctivement de se dégager, malgré ses suppliques larmoyantes qui auraient fendu le coeur de n'importe qui. Enfin, n'importe qui excepté cette personne-là, bien entendu.

«Hey reste pas collé à moi comme ça là, c'est terriblement agaçant tu sais, et puis franchement t'es obligé de chialer comme ça, c'est vraiment- ... »

Ah ! Il l'avait attrap ... Non, fausse alerte. Le courageux héros vert venait simplement d'attraper mal au coup à cause de la ... chaleur ? Oui peut-être, il n'avait pas l'impression d'avoir reçu un coup de soleil ou une insolation, mais songea qu'il ferait bien mieux d'entamer sa gourde d'eau dès maintenant. Sans donner de suite à son épisode de froussard, il se dégagea du trèfle pour dégainer la bouteille sortie de Dieu-sait-où. Le trèfle Raphael le brusqua un peu dans la manœuvre, si bien qu'Hikari dut se retenir de lui faire une réflexion. Et s'il se retînt effectivement, c'était parce que le dit-Raphael avait soudainement ressenti le même besoin de boire à la suite de l'espèce de coup de soleil. Peut-être que le groupe était à la merci d'un autre monstre manipulant les ultraviolets ?! Si c'était le cas le détective avait raison, autant se rendre directement dans les ruines ou la lumière- ... Quoi encore ? Quelque chose commençait à remuer dans l'une des poches internes de son costume, pourvu que ça ne soit pas ce à quoi il pensait. Prenant un peu de distance avec le reste du groupe qui s'était déjà mis en marche, Hikari entrouvrît le haut de sa tunique pour y découvrir la bête qui commençait à s'y débattre hargneusement. Pas de doute : c'était encore une fois Malevana qui avait cru bon de se glisser furtivement dans sa poche. En y délogeant les bonbon qui s'y trouvaient, en plus ! Non seulement le collégien se retrouvait à nouveau en mission avec sa schizophrénie volante, mais en plus sans ration d'urgence ! Que pouvait-il encore lui tomber dess- NON ! Ne pas se poser la question ...

« Ouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah »

Trop tard. Aaaah, mince. Au moins il était derrière et n'était pas tombé. Non mais, non ! Il ne fallait pas penser comme ça, est-ce que sa diabolique chauve-souris commençait déjà à interférer avec son esprit ? Son nouvel ami en coeur Céleste pouvait s'être grièvement blessé dans le piège ! Tout en rajustant brièvement son haut pour masquer sa sanguinaire nyctalope, le soigneur de l'équipe accouru au chevet de la trappe. On pouvait y apercevoir une source de lumière venant de très bas, mais rien de plus. Le héros vert essaya d’appeler « Cééééééleeeeeeste ? » par son nom pour obtenir une réponse, ou un grognement de pharaon muté. Heureusement cette fois encore, fausse alerte, juste une bonne chute. Et l'endroit en bas n'était pas une cellule fermée, ils n'auraient pas à le remonter. Le collégien lui souhaita bonne chance avant de se relever au niveau de ses deux autres compagnons.

« Alors ... Quelle direction on peut prendre ? »

Le couloir en ligne droit dans lequel ils se trouvaient n'avait certes rien d'un labyrinthe, mais restait aussi large que haut. Et puis à cause de l'incident du piège, l'aventurier déguisé hésitait à prendre la tête de file ... Les particules dans l'air commençaient déjà à le faire tousser, mais pour l'instant tout le monde pouvait à peu près respirer dans la cathédrale de sable : encore un point à prendre compte. Même lui pourrait difficilement soigner un manque d'oxygène. Maaaaais ! Pourquoi une mission de rang S à la fin ?!

_________________


Revenir en haut
Tanaka Kyoko


MessagePosté le: Sam 7 Avr 2012 - 14:47    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

Ma foi, qu'il pouvait être gratifiant que de trôner ainsi sur l'ennemi vaincu ! Montrer sa supériorité sur un monstre était quelque chose d'important pour Kyoko. Cependant, ainsi fait, c'était fort douloureux pour le postérieur. À force de rester assise sur ce monstre, elle se rendait compte à quel point il n'était pas fait pour être monté. Son dos était aussi dur et rude que de la pierre ! Et avec cette chaleur, c'était brulant. Aussi, pour soulager son derrière, se releva-t-elle dans les plus brefs délais. Elle put ainsi comprendre que, déjà, tout le monde était parti, laissant notre amie toute seule. Sans doute n'avaient-ils pas envie d'attendre qu'elle se décide à quitter son trophée, qui venait d'ailleurs d'être avalé d'une mystérieuse façon par le sable. Tout du moins elle le pensait, car elle n'avait pas vu la scène, simplement que le monstre avait disparu. Elle ne s'en soucia guère outre mesure, et pénétra dans les ruines comme tout le petit groupe l'avait fait.

L'air était plus que sec. Sans doute à cause de la chaleur extérieure, et aussi à cause du sable. Enfin, cela fit tousser pendant plusieurs minutes Kyoko. Elle se remit à marcher ensuite, sa quinte de toux passée. C'était étrangement bien éclairé. Qui pouvait bien maintenir toutes ces torches allumées ? Elle doutait que ce soit quelqu'un de son groupe. Enfin, malgré la luminosité ambiante, elle manqua de tomber dans un trou. Un trou étrangement marqué, comme si on avait seulement retiré quelques dalles. Un piège ? Sans doute. Quelqu'un était-il tombé dedans ? Obligatoirement. Elle comprit d'ailleurs que la lumière qui l'avait aidée à se guider ne venait pas d'une quelconque torche de son couloir, mais du trou. Mais, vu que personne n'était aux alentours, elle supposa que ce n'était rien de grave, et continua. En fait, elle trottinait. Elle voulait voir la suite. Absolument.

Dans sa petite course, elle croisa Hikari, aussi s'arrêta-t-elle. Il semblait hésiter. Mais hésiter à quoi ? À avancer ? Noooon, c'était ridicule. Quoique... Quand on repense à la trappe vue précédemment, il n'était pas dénué de sens que de penser qu'il pouvait y avoir d'autres pièges. De plus, ce long couloir ne pouvait qu'en receler. Kyoko hésita à son tour. Devait-elle foncer, activant ainsi tous les pièges, au risque de se faire blesser par l'un deux ? Ou bien devait-elle chercher un quelconque moyen pour les éviter ? La seconde option paraissait la plus sûre, mais la plus complexe. Il n'y avait aucune différence entre toutes les dalles du sol, impossible d'identifier celles qui déclencheraient un piège. Par ailleurs, où était Raphael ? L'avait-elle raté ? Ou bien était-il dissimulé dans un coin d'ombre non-loin de là ? Enfin, ce n'était point la question.

Elle observa longuement les dalles du couloir. En fait, certaines étaient différentes. C'était dur à voir à cause du manque de lumière, mais elle arrivait à distinguer le fait que, certaines dalles était légèrement plus hautes que d'autres. Cependant, étaient-ce celles des pièges, ou bien les sûre ? Ou bien encore, n'y avait-il aucune différence entre les deux, et que les deux types pouvaient très bien déclencher des pièges ? Elle préféra rester optimiste, et s'engagea dans le couloir en sautant silencieusement d'une dalle à une autre, évitant les plus hautes.
Revenir en haut
Classe Trèfle
Raphael Haar
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 343
Espèce: Humain
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Trèfle
Sexe: Masculin
Points MS: 697
MessagePosté le: Ven 20 Avr 2012 - 21:20    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

Le premier bruit, très discret était la pour annoncer le second, beaucoup moins, qui lui même annonçait le hurlement entre surprise et désespoir qui ne pouvait venir que d'une seule des trois personnes derrière moi, puisque que ce cri était masculin... et que Hikari et Kyoko ne devait pas êtres du genre à crier ainsi, enfin je l'espère. Ça voulait donc dire que Céleste était l'heureux élu dans l'ouverture du bal des pièges vicieux et perfides des ruines, en fait pour être honnête son cri m'a totalement fais sortir de ma transe, je n'avait absolument pas vu ni pensé qu'il y aurait des pièges aussi proches de l'entrée et j'ai surement dû être très chanceux, du coup j'me suis retourné sans bouger les pieds au cas où et j'ai vu le trou où était tomber Céleste qui annonçait que tout allait bien et qu'il allait continuer tout seul.

J'ai donc continuer mon chemins à tâtons en pensant que NON tout ne va pas bien, Céleste est SEUL au milieu des ruines et moi je doit me coltiner le MIOCHE et la GONZESSE, bien qu'elle ai fait preuve d'une certaine virilité en combat je dois bien l'admettre.
Viens alors la deuxième chose qui me fait penser que NON tout ne va pas bien, la chose molle sur laquelle je tâtonne depuis une bonne minute en cherchant un endroit stable où poser mon pied est en fait...
«UN PUTAIN DE CADAVRE !!!»
Quoi? Moi? Paniquer? Non jamais voyons je suis un dur à cuir qui n'a jamais vu ce genre de situation bordel, pourquoi ça tombe sur moi, en plus j'ai gueulé tellement fort que les deux gamins ont forcément entendu peut-être même Céleste! Et merde on fait quoi maintenant, je veux bien une mission de rang S pour aller chercher des trésors tout ça c'est cool, mais là je suis entrain de marcher sur un cadavre! Il est mort comment en plus? Un piège, un monstre, une mauvaise rencontre j'en sais rien moi mais je peux pas laisser les autres continuer quand même surtout Céleste, il faut qu'on le remonte avec une corde au pire mais si il part tout seul dans son coin on risque bien de jamais se revoir à se rythme là.

Bon allez calme toi, tu a déjà participé à une mission qui s'était mal déroulée, y avait pas eu de mort mais un mec à quand même perdu un bras, alors tu as déjà vu des truck pas cool, c'est bon, ça va le faire, on rentre on prend le trésor, on s'en va et voilà tout est bien qui fini bien... mais... c'est quoi le trésor au juste, c'est trop dur de nous donner une foutue indication! Je sais pas moi, la couleur, la forme, la matière, n'importe quoi parce que la moi je lui ramène une pierre et il se démerde avec ça!

Oui j'étais énervé, stressé, à la limite du traumatisme, Et à tout ça s'ajoute le fait que je ne savait absolument pas comment gérer le macchabée avec les deux gugusses derrière et qu'en plus on avait paumé Céleste. Vraiment, cette mission s'annonçait vraiment, vraiment très mal!
_________________
Revenir en haut
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Mer 9 Mai 2012 - 19:09    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

Céleste avançait dans les ruines. Plus il allait en profondeur moins la lumière était significative. Il ne recevrait bientôt même plus le réseau. Il semblerait que le fait d'être tombé dans le piège l'avait amené à un raccourci caché. Une aubaine !
Il se hâta quand même. Le fait d'être seul ne le rassurait pas. Et à plusieurs il était plus facile de s'en sortir. Sauf que sa précipitation lui joua un autre tour. En avançant trop vite, c'est sur une dalle piégée qu'il appuya. Mais cette fois, un tremblement de terre se fit ressentir dans toutes les ruines, cela à du activer plusieurs pièges en même temps dans les ruines...Céleste entendait plusieurs bruits étranges et variés. Il souhaitait que ses camarades n'eurent rien, il reprit donc sa marche mais de manière plus prudente.
Sauf que lui aussi, avait eu droit à son piège personnel.

Une énorme sphère sortit du plafond pour venir s'écraser sur le chemin en pente sur lequel était Céleste, il n'y avait plus qu'une solution à ce moment. COURIR !!
Céleste fonçait, et regardait un peu partout pour voir si il n'y quelque issue dans le coin. Mais la route était étroite et le plafond à la hauteur de la sphère. Et puis c'était difficile de voir quoi que ce soit dans cette poursuite.
Céleste commençait un peu à fatiguer, mais il était vite reboosté lorsque la sphère se rapprochait de trop.
Il put voir que la route donnait sur une grande salle apparemment fermée de toutes parts, il ne semblait pas avoir d'issue. Dès que Céleste arriva à la Grande Salle il sauta immédiatement sue le coté et il tomba au sol.
Le rocher fonça tout droit dans la grande salle pour finir par s'écraser contre mur, le détruisant et dévoilant le chemin à prendre. Cela aurait été trop facile si Céleste n'avait pas eu en face de lui un autre groupe...

Céleste se releva et vit en face de lui 4 personnes, les yeux écarquillées devant lui, ils devaient être surpris de le voir ainsi débouler comme ça. Il les observa, c'était 4 jeunes personnes, un peu plus vieilles qui lui peut-être, ils avaient tous les mêmes vêtements, un groupe organisé sûrement ?

Il y avait deux personnes armées, la première d'un Katana et d'un Revolver, aux longs cheveux blancs.
La seconde avait une serpentine, ces espèces d'épées qui peuvent servir de fouet. Il était reconnaissable par son chapeau de velours bleu.
Les deux hommes émanaient une certaine aura de confiance, autant que la fille et l'homme derrière eux, une fille rousse aux poings de fer, et un autre garçon blond avec de l'eau autour des mains, sûrement un magicien et une combattante.

" C'est qui lui ? Et comment il est arrivé jusqu'ici ? " commença la jeune fille.
" - Je ne sais pas, l'essentiel c'est qu'il aie trouvé un passage nous permettant de continuer. Occupons nous de lui vite fait" Dit le magicien.

Puis ce dernier commença à briller, et une salve de jets d'eau partit en direction de Céleste, ce dernier esquiva de justesse. Il cria :

" Mais pourquoi ? Que vous ai-je fait ? "

Et l'homme au chapeau prit la parole :

" Rien de personnel, juste que ce serait dommage que tu t'empares des richesses qui se trouvent ici avant nous. D'ailleurs tes copains ne vont pas tarder à te rejoindre...
- Quoi ? Comment savez vous que je ne suis pas seul ?
- On à quelqu'un qui surveille l'entrée de loin et qui s'apprête dès que l'on ressortira pour l'extraction. Il nous a juste prévenus c'est tout. Mais te tuer à nous quatre serait vraiment simple, c'est pourquoi nous avons attendus que l'un d'entre vous arrive, trouve une issue. Et ainsi nous pourrons vous tuer tous les 4 dans le même panier."

A ces mots, le magicien invoqua une sorte de barrière, la salle était désormais divisée en quatre. Céleste se retrouva en face de l'homme aux cheveux blancs, qui daignait à peine le regarder. Il semblait vraiment calme. Céleste remarqua que ses alliés étaient eux en face d'autres gens...qui n'étaient autre que ses coéquipiers à lui !
Il les avaient téléportés jusqu'ici et chacun avait son adversaire, Raphael avait l'homme à la serpentine, Kyoko avait la combattante et le petit Hikari avait le magicien.
Apparemment il fallait combattre pour pouvoir s'en sortir. La bataille semblait longue, chacun son adversaire !
Céleste dégaina sa gunblade et fit face à son opposant. Qui ne prononça pas un mot.
Il décida alors d'en faire de même, en attendant que son ennemi attaque le premier.
_________________
Revenir en haut
MSN Skype
Modérateur
Hikari Pyo
Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 438
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 245
MessagePosté le: Dim 13 Mai 2012 - 02:08    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

« UN PUTAIN DE CADAVRE !!! »

« DES SERPENTS SORTENT DU PLAFOND !!! »

Et une trappe qui s'ouvre sur un lac de lave tenu en joue par des lances-fléchettes empoisonnées ! Ah, non, tout cela ne s'était jamais déclenché que dans la tête de l’héroïque froussard en vert. Pourquoi pas un boulet de deux mètre de diamètre lancé à leur poursuite tant qu'il y était ? Il savait qu'il devait se calmer pour pouvoir revenir vivant du tombeau, mais sa trop grande sensibilité aux émotions du groupe -et des siennes forcement- ne le rendait pas propice à se poser. Surtout dans un temps perdu au milieu du désert, bourré de milliers monstres et moitié plus de chausse-trappe mortelles. Alors on crie au moindre monstre, à la moindre ombre, et au moindre cri d'un partenaire qui perd momentanément ses moyens. Hikari s'était donc de nouveau cramponné au manteau noir le plus proche de lui, que voulez vous ? On ne change pas de nounou tous les cinq minutes.

« Je suis désolé Raphael, mais pendant une seconde j'ai vraiment cru qu'un autre piège s'était activé. »

« Pas faux. Par contre, il y a erreur sur la personne. »

« AH ! »

Le vaillant héros sauta presque deux mètres en arrière, et pour cause : le manteau qu'il serrait si fort quelques secondes auparavant était orné de motifs runique usant un fil d'une rare qualité. En tant que connaisseur en la matière, il se voulait ne ne pas l'avoir remarqué plus tôt ! Toutefois cela ne suffisait pas à justifier la réaction de surprise du collégien. Était-ce alors parce que le détective avait parlé d'un ton plus aiguë qu'à son habitude ? Oui oui, cela s'y rapprochait ... C'était parce que l'homme en face de lui n'était pas du tout Raphael Haar ! Voilà, c'était ça ... Et s'il se trouvait maintenant dans une cage de verre, séparé de ses compagnons, c'était à cause de ce guerrier magique qui l'avait invoqué pour qu'ils se battent à mort. Bien sûr ! Tout ça rentrait parfaitement dans les cordes du scénario basique d'une mission S.

Il était complètement mort !!!

« Je n'aime trop pas le plan de Hide parce qu'il nous fait perdre du temps en se battant tous à un contre un. » reprît le mage qui aurait pu encore être au collège, « Ceci dit, il y a peu de chance que ça tienne une minute », ajouta-t-il en plaquant Hikari d'un simple jet d'eau sur le mur six mètres plus loin ; éjectant du même coup la chauve-souris de son costume. Le Coeur en eut le souffle coupé, et retomba douloureusement au sol sans pouvoir bouger. Ne plus pouvoir rien faire ; voir la mort arriver comme un camion tout puissant sur le passage piéton, c'était ce que voulais dire le "S" dans "mission S". Pour couronner le tout Hikari ne savait même pas qui était cet homme qui lui faisait du mal, ni ce qu'il faisait dans cette salle qui n'était plus l'entrée du temps. Il entrait déjà, comme tant d'autres à son âge, dans le monde sans logique du trépas.

« C'est tellement pathétique que je vais le laisser se noyer, je demande où en sont les autres ... »

Quoi ? Se noyer ? L'adolescent fît il geste, et un geyser froid jaillît du sol pour engloutir sa victime dans un globe d'eau sans air. Hikari finit par se reprendre, et se mis à se débattre pour nager hors de la sphère. Rien n'y faisait, il ne bougeait pas d'un pouce. Au bout d'à peine quelques secondes, l'enfant commença à ressentir la brûlure du manque d'oxygène dans sa poitrine. Somme toute, le collégien n'était doué en aucun sport : cela incluait l'apnée. Il jeta des regards horrifié au monde hors de la bulle, mais le mage avait détourné le regard vers les trois autres arènes magique. Sa dernière vision fût donc celle de sa chauve-souris Malevana, qui venait de mettre d'elle-même sa laisse de promenade. Comme pour l'inviter à s'en aller une dernière fois dehors. Sa dernière vision, oui.

Avant que sa chauve-souris ne se métamorphose sans crier-gare en clone vampirique du garçon, et ne jette sur le mage un éclair rouge qui le manqua de justesse ; rompant ainsi le sort aqueux. Hikari retomba au sol une deuxième fois, tandis que son animal de compagnie maintenant humain faisait preuve de sa nouvelle éloquence.

« Je vais te cramer le cul Aquaman ! »

Le héros vaillant et mouillé devait au moins être aussi confus que son adversaire. Mais comme dit précédemment, la logique avait décidé de prendre des vacances à l'instant où ils avaient pénétré dans le temple de sable. En revanche, l'adversaire en question savait revenir au taquet après une attaque surprise : il se remis à tirer des salves de jets d'eau de plus en plus puissantes sur Malevikari qui se rapprochait pour pouvoir les intercepter efficacement à coups d'éclairs écarlates. Le Hikari original, lui, observa l'échange un temps avant de se reprendre -quand le mage recommença à le viser lui- et se mis à courir pour se placer derrière sa fidèle chauve-souris. Cette dernière invoqua autour d'elle une aura orageuse, depuis laquelle elle tira de multiples traits électriques pour couvrir son maître. Alors seulement, elle s'autorisa à réutiliser sa légendaire force rhétorique.

« Ah ah ! Dès qu'on tire pas sur du sucre, le pistolet à eau marche moins bien hein ?! »
« Heu, oui ! Je dis comme lui ! »

Mais loin d'être ébranlé par le discourt des deux clones, le mage leur sourît avant de ... s'envoler ? Décidément cette personne-là aimait collectionner les magies. Et pas les plus faibles, si Hikari pouvait en juger par le DRAGON D'EAU DE 30 MÈTRES DE LARGE QU'IL LEUR INVOQUAIT A LA FIGURE ! Même la bourrine vampirique en pâlit, ils allaient se prendre un sacré tour de machine à laver.

Bizarrement, c'était dans ce genre de situation que le temps semblait s'arrêter, pour permettre aux victimes d'une mort certaine de remarquer certains détails qu'ils avaient négligés de leur vivant. L'uniforme noir du mage comportait un emblème bien reconnaissable. Et cet emblème c'était ...

Zut, le dragon.

_________________


Revenir en haut
Tanaka Kyoko


MessagePosté le: Sam 26 Mai 2012 - 16:37    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

[Nan. Pas en retard. Pas vrai.]

Tandis qu’elle sautillait, Kyoko crut entendre un cri, une exclamation. Mais elle s’éloignait de la source du bruit, aussi ne put-elle entendre ce que la personne disait, et ne s’en soucia guère outre-mesure. Plutôt, elle se demanda quand allait se terminer ce couloir. Cela faisait déjà un petit moment qu’elle progressait dedans, et il n’en finissait pas. Etait-ce un chemin sans fin ? Allait-elle errer pour l’éternité là ? Mais non voyons, si elle en avait mare, elle pouvait faire demi-tour. Quoique ! Peut-être était-elle entrée dans une dimension parallèle, une boucle sans fin ! Et peut-être que si elle faisait demi-tour, à force de marche, elle reviendrait à son point de départ… Tout était possible, en ce monde de magie. Mais Kyoko n’y pensait pas une seule seconde, car étant sportive, elle appréciait cette « balade ». Ce qui la gênait, c’est qu’il ne se passait rien. Pas une once d’action ! Qui plus est, peut-être que ses coéquipiers, pendant qu’elle sautait de-ci de-là, étaient en train de vivre des aventures extraordinaires ! Que ce pouvait être frustrant. Au diable le danger ! Kyoko sauta sur l’une des dalles probablement piégée. Et elle tomba, s’assomma.

Lorsqu’elle se réveilla, probablement une ou deux minutes après, elle n’était plus au même endroit. Logique, vu qu’elle venait de chuter dans une trappe, comme Céleste. Elle se frotta un peu l’arrière du crâne, car elle avait par on ne sait qu’elle moyen réussi à tomber tête la première, alors que la trappe s’était ouverte lorsqu’elle était debout. Mystère et boule de gomme. Mais ceci n’avait pour le moment que peu d’importance. Plutôt, qui était la jeune fille se trouvant à deux mètres d’elle ?
  
« Pas trop tôt. », souffla la fille dans un sourire à l’air plutôt dangereux.
  
Kyoko pencha la tête sur le côté, et regarda autour d’elle. Ah, les voilà ! Ses coéquipiers se trouvaient non-loin d’elle. Cependant, il y avait quelque chose qui clochait. Pourquoi y avait-il ces sortes de salles ? Compte tenu du fait que la jeune fille ne faisait pour le moment rien, comme pour laisser le temps à notre amie de comprendre, Kyoko marcha à quatre pattes vers l’un des « murs » et frappa doucement dessus. Il avait l’air solide. Elle se leva, et épousseta rapidement son short. Elle se tourna vers la jeune, et remarqua seulement maintenant ses poings américains. Kyoko pencha la tête sur l’autre côté. La jeune rousse soupira, et lança rapidement :
  
« Pour faire court, je vais te tuer. Et tes camarades vont aussi mourir.»

Heiiiin ? Mais c’est pas sympa, ça ! Mais alors pas du tout ! Cependant, Kyoko ne semblait pas inquiète, elle esquissa même un large sourire, et répondit d’une voix confiante :
  
« J’pense pas. ♪»

Trêve de bavardages. La rousse s’élança sur Kyoko, et décocha un coup de poing, vivant le visage. Rapidement, Kyoko saisit à deux mains le poing de la rousse, pour se protéger. Elle n’allait pas se laisser faire aussi facilement ! Notre amie résista jusqu’à-ce que la combattante abandonne ce coup-ci et fasse un bond en arrière. Elle ne semblait plus décidée à bouger. Elle attendait que Kyoko fonce dans la gueule du loup. Que de sottises, elle n’est pas si stupide !...

Ou pas, remarquez. Kyoko bondit en avant, atterrit sur les mains et sans s’arrêter, tourna sur elle-même afin de décocher un coup de pied plutôt puissant. Mais malheur, comme si la rousse avait tout prévu, ou qu’elle avait d’excellents réflexes, cette dernière saisit la jambe de Kyoko sans peine. Fu. Kyoko fit un petit vol plané. Pour autant, toujours aussi optimiste, elle pensa *Je vooooole ! ♥*, puis se scratcha contre un de ces murs transparents. Elle se releva sans peine, et épousseta de nouveau son short. Même si elle n’était pas bien maligne, elle était plus que résistante. Puis, quelque chose attira son attention. Que faisait donc Hikari ? Il volait ? Non… Ah, il nage ! Hm, pas tout à fait. Oh, oui, il se noie. …Hu.

Kyoko fit des yeux ronds comme deux billes, et observa la scène. Elle resta ébahie lorsqu’un deuxième Hikari apparut, et tira un éclair sur le mage qui était à l’origine de l’eau. Elle aurait voulu observer tout cela plus longtemps, mais truc-bidule-rousse la projeta une nouvelle fois contre un mur, opposé au précédent. Quelle manie, décidément. Kyoko se releva encore, en râlant cette fois. Pas parce qu’elle avait mal, mais parce qu’elle avait été interrompue dans son observation. Malpolie. Quelque peu énervée, Kyoko fonça sur la fille sans lui laisser le temps de réagir, et leva la jambe. Assez haut. Souple, la petite. Elle rabattit sa jambe sur la tête de la fille, qui s’écrasa sur le sol. Kyoko baissa la tête vers elle, en haussant les épaules. Elle avait l’air sonné. Mais c’était louche. Était-elle réellement si fragile ? Quoique, peut-être que Kyoko y était aller trop fort. Oubliant les précédentes attaques de la rousse, Kyoko s’accroupit et lui tapota doucement la tête :
  
« Ouhouh, y a quelqu’un ? »

« Naïve. »


Oh…
Pour la troisième fois, Kyoko fut projetée contre un mur. En pierre, cette fois. Et ce par un puissant coup de poing dans l’estomac. Elle cracha un peu de sang.   
Revenir en haut
Classe Trèfle
Raphael Haar
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 343
Espèce: Humain
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Trèfle
Sexe: Masculin
Points MS: 697
MessagePosté le: Dim 3 Juin 2012 - 01:15    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

Il y a beaucoup de chose que Raphael n'aime pas, mais être téléporté contre son grès alors qu'il était entrain de marcher sur un cadavre c'est plutôt haut niveau dans la catégorie «je déteste», mais bref, il s'est retrouvé dans une salle assez banal, bien carré sauf qu'elle est divisée en quatre par du... du verre? Oui on dirais bien du verre, enfin c'est pas ce qui compte le plus, le plus important c'est le fait qu'un homme arborant un magnifique chapeau bleu est à quelque pas de là, il a l'air plutôt blasé mais apparemment il est doué de parole puisqu'il est entrain de prononcer des mots!

-«Hey mec, t'as vu en fantôme ou quoi?»
-«Ouais, c'est ça... un fantôme, et tu va aller lui passer le bonjour de ma part!»


Se ruant sur son adversaire alors que sa hallebarde se matérialisait à peine, il attaqua d'un large coup circulaire horizontal, l'adversaire, qui pensait pouvoir profiter de l'effet de surprise, fût pris de court et eu tout juste le temps de remettre sa serpentine en mode épée pour parer l'attaque.
Ne tenant sa hallebarde qu'à une main le coup n'était pas vraiment puissant, mais avec sa main libre Raphael envoya une bonne baigne directement dans la face de son adversaire mais ce dernier saisis le poing de Raphael avec facilité et riposta d'une balayette qui fit tituber Raphael vers l'arrière.

Les deux hommes se trouvant maintenant à une dizaine de pas l'un de l'autre ils reprirent de ce qui venait de ce passer et ne s'attaquèrent pas tout de suite car l'homme au chapeau bleu avait quelque chose à dire.

-«C'est quoi ton problème mec, t'es hyper violent tu sais?»
-«Pff, ça me fait une belle jambe, et de la part du mec qui m'accueille une arme à la main après qu'on m’aie téléporter contre mon grès, je trouve ça plutôt hypocrite. Et au pire j'ai qu'à regarder autour de mois pour voir que mes potes se battent déjà!»


L'homme eu un léger haussement de sourcil puis se mit à agiter sa lame dans tout les sens créant une zone totalement infranchissable autour de lui, il restait donc sur la défensive et était du genre à attendre que son adversaire se brise sur sa défense. Raphael lança d'abord une dague pour tester la réaction de l'ennemi qui ne fit tout simplement rien, il continua de faire tourbillonner ses lames autour de lui, alors Raphael décida de passer au niveau supérieur en lançant carrément la hallebarde.

Sur ce coup là l'autre homme fût obligé de réagir, il se servir de sa serpentine pour attraper la hallebarde mais à peine l'avait-il récupéré de la main gauche que Raphael était déjà entrain de lui assener un coup de dague de sa mains droite, lâchant la hallebarde pour bloquer l'attaque il réussi à attraper le bras de Raphael mais la lame s'enfonça quand même de presque sept centimètres dans son ventre ne causant qu'une blessure superficielle. Raphael rattrapa sa hallebarde de la main gauche mais elle était toujours attachée à la serpentine.

Les deux hommes restèrent ainsi un moment et reprirent même leur discussion.
-«Y a quand même un truck que je comprend pas, pour ne pas nous avoir tué un par un, vous en aviez les moyens, mais vous préférez vous faire tuer en un contre un on dirait.»
-«C'est pour le plaisir mec, le plaisir!»
-«C'est cool, mais moi je suis en mission, et je mélange pas travail et loisirs.»

À ces mots Raphael fît tourner sa dague dans la plaie mais l'homme ne bronchait pas il était, tout comme Raphael commençait à l'être, intéressé par les combat autour, apparemment on devrait pouvoir s'en sortir se disait Raphael, il était même surpris de ce qu'il voyait dans le compartiment d'Hikari mais il avait mieux à faire que de chercher une explication.

Ils finirent tout de même par retourné à leur occupation de s'entre-tuer et réussirent tant bien que mal à se défaire de leur impasse grâce à un magnifique coup de genoux de Raphael que l'autre n'avait pas vu venir. Le combat s'annonçait plutôt bien pour Raphael mais est-ce que les autres aussi s'en sortait bien? Il n'en savait rien et n'y pensais même pas, il voulait juste tuer son adversaire le plus vite possible.
_________________
Revenir en haut
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Dim 3 Juin 2012 - 22:26    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves] Répondre en citant

Les 3 autres combats faisaient rage, les coéquipiers de Céleste étaient au mieux de leur forme et combattaient avec vaillance. Cependant Céleste, lui ne bougeait pas. L'arme à la main, mais pas en joue, son adversaire faisait de même avec son pistolet et son katana. Tous deux se regardaient sans cligner des yeux, très concentrés. Le monde autour n'existait plus. Céleste ressentait une pointe d'excitation, il attendait que l'homme vienne à lui. Mais cela semblait futile car ce dernier attendait aussi, tôt ou tard il fallait que quelqu'un bouge. Mais Céleste n'osait pas foncer, c'était fort peu convenable, l'homme allait le viser aussitôt et lui tirer dessus, il ferait une cible facile...
C'est dans ses réflexions qu'il commit une erreur irréprochable. Il cligna des yeux un simple instant.


L'homme tira alors sur Céleste, qui par chance fut griffé à la joue, et, comme un réflexe, notre garçon aux cheveux bleus commença à courir autour de l'homme en lui tirant dessus pour répondre aux salves de balles que ce dernier lui envoyait.
Il avait tiré sept fois avant de recharger. Un détail que Céleste ne manqua pas de retenir, il courut en direction de l'homme puis, d'un coup d'estoc. Le toucha sur le bord de son ventre, se sentant sur le coup totalement vunérable, il sauta rapide ment en arrière pour éviter le coup évident que son adversaire fit. Après cette esquive, Céleste retourna à l'attaque et engagea les échanges de coup avec son opposant, le bruit des deux épées prononçaient une certaine mélodie.


*C'est pas un débutant ce gars* Pensa Céleste. Lui qui n'aimait pas se battre, voila un adversaire de taille qui lui était servi. Mais il ne voulait plus se laisser déconcentrer et fit un coup vertical en profitant d'un instant, de doute de l'adversaire.
Mais Céleste avait mal cru, ce dernier réussit à lâcher son pistolet pour attraper le poignet ou se trouvait l'arme de Céleste, c'était un leurre !


Son poignet lui faisant de plus en plus mal, Céleste ne pouvait en plus pas utiliser sa gunblade, il ne pensait plus à rien, comme dans un état de panique totale, l'homme prononça alors :


" C'était amusant, vraiment. Mais je n'ai pas de temps à perdre avec toi.
- .........Lâche-moi.
- Hum...?
- LACHE -MOI !!! "

Céleste, dans sa panique qui avait cédé à la colère, en criant avec la puissance de tous ses poumons, il matérialisa son bouclier avant de lancer son attaque désespérée. Il se servit de son bouclier comme un poing et fit en sautant un merveilleux uppercut qui propulsa son ennemi en l'air qui lacha Céleste. Mais il avait toujours son katana dans l'autre main.

Ce qui ne manqua pas à l'homme aux longs cheveux blancs de foncer sur lui en se rattrapant de manière élégante en faisant un salto arrière pour arriver au sol. Le katana bien à l'horizontale. C'était la seule chose que Céleste eut le temps de voir avant de se plaquer au sol -et pour cela il se laissa tomber comme un corps perdu-. Évitant de justesse le coup porté par cet homme en dépliant son bras, Céleste en profita de peu pour se remettre vite fait accroupi. Maintenant juste en dessous de lui, il empoigna son arme, parallèle au sol et la lame vers le plafond, il sauta de toutes ses forces -pour la seconde fois- et trancha l'homme, dans les airs et son épée au dessus de lui. Céleste plongea sur ce dernier en finissant son attaque. L'homme aux cheveux blancs avait maintenant une superbe entaille en forme de X sur le corps. Mais notre académicien refusa d'en finir là et envoya une ruée de coups avec sa lame, puis termina son enchaînement avec un coup de pied retourné. Projetant son opposant sur le mur qu'avait crée le magicien - et...passa à travers ??? - pour tomber dans l'escalier de l'ouverture secrète qu'avait découvert Céleste.

Il y avait deux explications, soit il fallait tuer son adversaire pour sortir, soit l'équipe ennemie de Rakishou pouvait passer à travers ces murs. Ne pouvant aider ses camarades à son grand regret, Céleste partit quand même dans l'escalier pour y retrouver l'Homme qu'il avait affronté, il devait être en bas. Sûrement.
Il fallait être prudent. Avant de descendre il cria :

" Allez les gars ! Battez-vous à fond ! Vous devez gagner ! "
Il encouragea de son mieux ses camarades.

Et enfin il commença à emprunter cette voie pour la moins étrange...
_________________
Revenir en haut
MSN Skype
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:40    Sujet du message: Trésoooors, attendez-nouuus ! [Mission S PV Hikari Pyo, Raphael Haar et Céleste Neves]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> Le désert - Thol -> Ruines de Sormony Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.