FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Une boulette [Hiro pv Sanguine Ewans]

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Extérieur -> Parc de détente
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hiro Kyujin


MessagePosté le: Ven 17 Fév 2012 - 00:48    Sujet du message: Une boulette [Hiro pv Sanguine Ewans] Répondre en citant

Fallait bien avouer que le dimanche était un jour ennuyeux. Il n'y avait pas cours et la plupart des élèves restaient avec leur bande de potes. Hiro aimait faire des farces mais, il n'était pas kamikaze. Il décida donc d'aller s'entraîner au maniement des armes dans le parc de détente. Certes, il n'y avait pas le droit de se battre là-bas mais, tant qu'il s'entraînait seul, il ne dérangeait personne. Après tout, il n'était pas du genre bruyant. Il ajusta donc son bandeau, prit ses dagues sur sa table de chevet, les glissa à sa ceinture puis, il cala sa lance dans son dos. Il sortit alors de sa chambre, le regard déterminé et le reste du visage neutre. Ses confrères Carreaux lui demandèrent s'il allait mené un combat important et tout ce qu'il trouva à répondre fut:

"J'aime pas le dimanche!


-Du coup tu vas le tuer?"


Certains rirent à cette mauvaise blague, Hiro se contenta d'avancer sans regarder celui qui croyait avoir été drôle. Une fois dehors, il tomba sur une canette en fer et il shoota dedans. Décidément, il s'ennuyait et il espérait vraiment que son entraînement ferait passer le temps. Il marchait à une allure plutôt vive et arriva rapidement au parc. Il n'y avait personne, ce que le jeune homme trouva étrange puisqu'il faisait relativement beau dehors. Il ne s'en préoccupa pas d'avantage et s'empara de sa lance, effectuant avec des gestes agiles et rapides. La façon dont il fendait l'air était d'ailleurs si gracieuse qu'on eut pu croire qu'il ne faisait qu'un avec son arme. Au bout d'une bonne heure cependant, il fut lassé et il se coucha dans l'herbe, son arme à sa gauche. En regardant le ciel, il se dit que le monde était vraiment immense puis, il vit une ombre se dresser au dessus de lui. Bizarre, il n'y avait pourtant pas de nuage. Il dressa un peu la tête et aperçu alors une jeune fille. Il ne la connaissait pas alors, il lui dit:


"Salut, je m'appelle Hiro et toi?"
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Ven 17 Fév 2012 - 00:48    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Pique
Sanguine Evans
Inscrit le: 19 Juil 2011
Messages: 51
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Primaire
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 179
MessagePosté le: Ven 17 Fév 2012 - 02:15    Sujet du message: Une boulette [Hiro pv Sanguine Ewans] Répondre en citant

Après un dernier sursaut gracieux, le papillon se posa délicatement sur la fleur blanche. Ses ailes orangées s'agitaient encore en de lent et majestueux va et vient. Le délicat insecte brillait sous la lueur du soleil matinal, imperturbable, insensible aux êtres qui l'entouraient...
Sanguine bondit en avant, aussi agile qu'un animal, et attrape le papillon d'un mouvement de main rapide. Un sourire triomphant aux lèvres, elle ouvrit doucement les doigts pour observer sa capture. Le petit insecte, sans doute surpris de se faire attraper ainsi, ne bougeait pas dans sa paume. Ravie, Sanguine le porta à ses yeux, admirant la beauté de ses ailes éclatantes.
Comme s'il obéissait à un top départ, le papillon reprit soudain son envol et s'éloigna en quelques coups d'ailes. Les yeux rêveurs de la petite rouquine l'accompagnèrent sur une bonne partie de sa trajectoire.
Elle se demandait si elle volerait un jour elle aussi, comme le papillon. Est ce qu'il pouvait exister des gens papillons ?
Toute à sa réflexion, elle leva la tête et observa le ciel bleu sans nuage. Il faisait beau ce jour ci. C'était le premier dimanche que Sanguine passait à l'académie. Et elle en profitait un maximum. Suivre les cours était vraiment ennuyeux... Comment les élèves arrivaient il à supporter cela à longueur de temps ? Sanguine préférait marcher et courir dans le parc, attraper les papillons, se jeter dans l'herbe; ce qu'elle avait fait toute la journée.
D'un air pensif, elle gratta par réflexe le tissu rouge qui masquait la peau sur son avant-bras gauche. Elle ne savait toujours pas exactement pourquoi elle était là, même après une semaine passée dans l'établissement. « Des gens comme elle » lui avait on dit. Elle ne comprenait pas entièrement le sens de cette phrase. Cela voulait il dire qu'elle n'était pas normale ?
Toujours pensive, elle se mit à chantonner d'un air rêveur, comme à son habitude :


« Je suis un petit renard,
Un renard de couleur écarlate.
Descendras tu de ton perchoir,
Pour venir me serrer la patte ? »


Sans raison, elle se mit alors à pouffer de rire.
Ses pensée allèrent ensuite vers Ayama. La jeune fille lui manquait. Elle avait beau ne pas s'attacher du tout à ce qu'elle avait trouvé ici, l'albinos avait trouvé une place de choix dans son cœur. Elle voyait en elle une sorte de grande sœur ou de fée gardienne qui le protégerait. Depuis qu'elle l'avait rencontré dans cette salle de classe vide, elle ne l'avait pas revu. L'école était grande...
Elle fut soudain interrompu dans le fil de ses pensées par un sifflement suivi d'un choc sourd non loin d'elle. Elle sursauta et son premier réflexe fut de sortir de sa cape rouge son kukri à la poignée noire.
Le changement d'expression de son visage était impressionnant. Son air rêveur avait totalement disparu, pour laisser place à un regard carnassier et empli d'une indiscutable folie. Il n'y avait plus de petite fille songeuse et souriante, juste un fauve prêt à en découvre. Elle tourna immédiatement la tête vers l'endroit d'où provenait le bruit.
C'est alors qu'elle aperçu un jeune homme qui devait avoir une vingtaine d'années. A quelques mètre d'elle, de l'autre coté d'une série de buisson, il effectuait une étrange danse avec un objet long à l'embout pointu dans les mains.
L'expression de folie sanguinaire disparue aussitôt du visage de Sanguine.
Sa curiosité piquée, elle rangea son kukri et s'approcha à pas discret des buissons qui la séparait du jeune homme. Écartant très doucement les feuillages, elle observa le garçon effectuer son étrange rituel. Elle ne savait pas exactement ce qu'il faisait avec son bâton, mais elle ne pu qu'admirer l'agilité et la grâce des mouvements qu'il effectuait. Il semblait faire corps avec son bâton, comme si celui ci n'était qu'un prolongement de son bras.
Captivée, la petite fille au capuchon rouge ne bougeait pas, retenant presque son souffle dans son observation du jeune homme.
Mais soudain, celui ci s'arrêta et se laissa tomber dans l'herbe tout près des buissons. Sanguine hésitait. Elle était toujours méfiante, comme un animal devant la présence d'humains. Mais quelque chose l'empêchait de s'éloigner tout simplement. Elle revoyait toujours les mouvements gracieux et fluides du bâton. Elle voulait les revoir. Ils l'avaient fascinée.
Obéissant comme souvent à son instinct, la petite rouquine sortie de sa cachette, toujours aussi silencieuse, et s'approcha du jeune homme allongé dans l'herbe. A un mètre de lui, elle pencha la tête en avant pour qu'elle se trouve au dessus de celle du jeune homme. Celui ci redressa un peu la tête et lui jeta un regard surpris.
Il ne tarda pas à réagir :


« Salut, je m'appelle Hiro et toi ? »


Sanguine pencha la tête sur le coté et continua de l'observer en silence. A travers son capuchon et ses cheveux flamboyants en bataille, ses yeux bleu exprimaient une grande curiosité et une fascination à la limite de l'avidité. Elle ne pensait qu'aux mouvements qu'elle observait quelques minutes auparavant.
Elle sembla quelques instant s'être figée sur place. Mais finalement elle se redressa fit un pas en arrière sans détacher les yeux du jeune homme. Elle ouvrit lentement la bouche, puis parla enfin.


« Je suis Sanguine, un petit renard rouge qui aime les papillons et les étoiles. »


Elle pencha la tête de l'autre coté cette fois, et après un nouveau silence, posa l'étrange question suivante :


« Es tu un papillon ? Tu bougeais... Comme les papillons... Avec ton bâton. Sauf que eux ils volent. Tu voles toi ? »


Ses mains tirèrent en réflexe sur les cordons de son capuchon rouge.
_________________
Promenons nous dans les bois...
Pendant que le loup y'est pas...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Hiro Kyujin


MessagePosté le: Lun 23 Avr 2012 - 12:05    Sujet du message: Une boulette [Hiro pv Sanguine Ewans] Répondre en citant

'C'était quoi cette fille? Une renarde? En plus, elle avait un nom d'orange, quel bordel sérieux! Il fallait croire que Hiro avait le don de rencontrer des personnes complètement loufoques avec des prénoms qui viennent de on ne sait où. Déjà il y avait quelques années, il avait rencontré une fille du nom de Marguerite et il s'était dit quel prénom étrange. Cette fois ça en devenait flippant car les fleurs, c'est une chose, les fruits c'était déjà moins compréhensible. C'était comme si lui on l'avait appelé Citron. Il se retint d'exploser de rire quand en plus, la gamine lui demanda s'il était un papillon. Il sourit alors avant de dire:

"Non, je ne vole pas car je suis un loup solitaire et qu'on m'a coupé les ailes."

Hiro sourit alors. Il n'avait pas menti réellement. En fait, il s'était toujours comparé à un loup mais, selon lui, les loups avaient des elles que les hommes ne pouvaient pas percevoir. En effet, ces ailes s'appelaient Liberté. Sanguine ne comprendrait pas forcément ce qu'il voulait dire mais, il ne trouvait pas d'autre mot pour lui expliquer. Il rajouta cependant:

"Les papillons ne volent pas. Ils ne font que flâner quelques jours à un endroit avant d'y mourir. Leur vie est hélas trop éphémère car ils sont des proies et n'ont nulle défense. C'est dommage mais, je crois que même la nature n'est pas faite pour ce qui est beau."

Tout en philosophant, le jeune homme s'assit en tailleur puis, il fit signe à la jeune fille de l'imiter. Après tout, il n'avait rien à faire alors il pouvait prendre le temps de discuter avec elle. Il devait bien avouer en plus que cette jeune fille l'intriguait et peut-être bien qu'elle pouvait avoir des choses intéressantes à lui apprendre. Hiro était quelqu'un de froid certes mais, il était plutôt du genre ouvert. Il sourit donc puis il demanda:

"Que penses-tu de ce lycée?"

[HRP: C'est court mais, faut que je me remette dans le bain, désolé!]
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:57    Sujet du message: Une boulette [Hiro pv Sanguine Ewans]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Extérieur -> Parc de détente Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.