FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Eileen Nakagawa.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Administration -> Présentations -> Présentations validées -> Trèfles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eileen Nakagawa


MessagePosté le: Ven 4 Nov 2011 - 17:11    Sujet du message: Eileen Nakagawa. Répondre en citant



      



NOM : Nakagawa
PRÉNOM : Eileen
AGE : 16 ans
SEXE : Féminin
ESPÈCE : Humaine
CLASSE : Trèfle
CATÉGORIE : Armes

DESCRIPTION CARACTÉRIELLE :

Eileen est une jeune fille très calme. Elle maîtrise parfaitement ses émotions, et prend garde à ne pas trop en montrer sur son visage. À cause de ça, elle est difficile à cerner (m’enfin, c’est son but) et peut paraître froide au premier abord. Elle a appris à contrôler ainsi ses émotions grâce à son grand-père, qui est un ancien élève de la MS, également dans les armes. Elle rembarre plutôt froidement quiconque tente de l’aborder, que ce soit pour sympathiser ou non.

Très à l’aise avec la technologie, elle s’adapte à merveille à toutes ces nouvelles créations qui viennent peupler peu à peu sa vie.

 

Si on cherche à la percer sous cette carapace, on découvre une jeune fille relativement sensible, et joyeuse. Ces deux traits de caractère, d’après sa grand-mère, tiennent de sa mère.

Mais elle ne s’ouvre pas facilement aux autres personnes, ayant appris qu’il ne faut pas s’attacher à des gens, qui, au final, finiront par nous blesser. La solitude ne la dérange pas, et elle adore s’entraîner pendant des heures avec son arc et/ou son katana. Ce trait de caractère est dû à la mort de son meilleur ami, il y a de ça quelques années. Elle s’est complètement renfermée, et c’est également là que son grand-père a commencé à lui apprendre comment dissimuler ses sentiments.

Elle ne s’emporte pas facilement, à moins qu’elle n’ait une vraiment bonne raison, et sait garder son sang-froid, prenant le plus souvent un parti neutre dans un conflit, comme par exemple celui qui oppose les As aux Joker.

 
Également très observatrice, elle ne parle pas beaucoup, n’aimant pas parler pour ne rien dire. Par contre, méfiez-vous, car si elle ne dit pas grand-chose, ses oreilles sont toujours grandes ouvertes, et même si elle a l’air absorbée par une autre activité, elle écoute tout ce qui se dit ou se passe autour d’elle. Ce qui fait qu’elle sait bien plus de choses qu’elle ne veut bien le fait croire.


DESCRIPTION PHYSIQUE :

Eileen est une jeune fille de taille moyenne. Elle a des cheveux mi-longs et ondulés. Ils sont assez clairs, tout comme ses yeux, dont la couleur est indéterminable.

Née en novembre, Eileen adore l’automne. La couleur des feuilles mortes, l’odeur des champignons, des fleurs en décomposition, tout ça l’enivre. Elle se teint également quelquefois les cheveux, mais toujours dans des tons chauds, couleurs de l’automne : rouge, orange, jaune…

Sa grand-mère soutient qu’elle tient énormément de sa mère, depuis sa taille jusqu’à ses cheveux, en passant par ses longs doigts de pianistes – oui, elle joue du piano, pendant ses heures perdues. Quant à son père, il lui a apparemment légué ses yeux clairs et de couleur indéfinissable, ainsi que sa passion pour les fleurs.

Elle est également finement musclée, et cela est dû à son entraînement au katana et au tir à l’arc. Elle s’entraîne en moyenne entre une quinzaine et une vingtaine d’heures par semaine. Le reste est consacré à la musique et à ses études.

Son lieu de prédilection pour piquer un petit somme : parmi les feuilles mortes de l’automne, rougeâtres. Ce qui la dissimule bien.
Elle porte très souvent un justaucorps sous ses habits, prête à se battre en toutes circonstances.




HISTOIRE :

Tout commença par une froide nuit de décembre. Le 24, plus exactement. La mère d’Eileen, Marisa, une artiste, venait de se marier à Tetsu, un homme charmant, qu’elle aimait qualifier de « gentleman ». Et elle avait accouché d’un magnifique bébé, une petite fille, quelques semaines avant. Bref, c’était la période la plus heureuse de sa vie.

Elle avait tout juste fini un tableau les représentant tous les deux sous un sapin de Noël superbement décoré. Ils se tenaient par la main, et paraissaient aux anges. On apercevait les deux parents de Marisa derrière le sapin, l’air étrangement triste, tenant un bébé dans les bras.

Marisa avait peint ce tableau à la suite d’un rêve qu’elle avait fait quelques jours auparavant.

Elle ne savait pas à quel point il était vrai.

Ce soir-là, comme vous l’avez deviné, c’était Noël. Les parents de Tetsu étant déjà décédés, seuls ceux de Marisa étaient présents pour le réveillon. Le tableau était exposé contre un mur déjà bien rempli, mais tout de même mis en évidence. Le repas fut joyeux, jusqu’à ce que Tetsu déclarât ne pas se sentir très bien. Il partit se coucher, laissant Marisa seule, avec ses parents et son bébé. Mais elle ne se sentait pas très en forme non plus. Ses parents, inquiets, lui conseillèrent de sortir se rafraîchir un peu. Jugeant que l’air glacé lui ferait du bien, elle sortit donc, confiant Eileen à ses parents.

Une demi-heure plus tard, ils commencèrent à se demander ce que faisait leur fille. La mère décida d’aller voir si elle se sentait mieux.

Trente secondes plus tard, un pur hurlement de terreur se fit entendre sur la terrasse. Le grand-père se leva à son tour, affolé, et se précipita à l’extérieur.

Ce qu’il découvrit alors le laissa sans voix pendant plusieurs minutes. Il refusait d’y croire. Il ne pouvait y croire.

Devant lui, allongée et froide comme la neige qui l’entourait, se trouvait sa fille, Marisa. A côté d’elle, sa femme était figée dans un cri de terreur qui était à présent muet. Des larmes de douleur et d’incompréhension roulaient sur ses joues. Son mari s’agenouilla à sa droite et la prit par les épaules, tentant de refouler ses propres larmes en vain. Leur fille unique était morte, et ils ne savaient pas pourquoi. C’était un phénomène totalement inexpliqué.

Puis, une pensée assaillit la grand-mère. Tetsu avait également déclaré se sentir mal.

Prise d’une appréhension terrible, elle se leva brusquement, des larmes ruisselant toujours sur ses joues, et se précipita à l’intérieur de la maison, jusque dans la chambre des jeunes mariés.

Elle se figea d’horreur, ses pires craintes se confirmant. Tetsu était là, allongé sur son lit, également mort d’un mal mystérieux.
Pourquoi Dieu avait-Il décidé de les rappeler à Lui si soudainement ?


Lorsqu’elle ressorti, elle posa les yeux sur le tableau. Marisa et Tetsu étaient véritablement aux anges. La peinture prenait tout son sens.

 

Quelques semaines plus tard, les grands-parents avaient fait examiner les corps, qui semblaient, d’après les conclusions des médecins, morts naturellement. Personne ne découvrit jamais ce qu’il s’était passé cette nuit-là.

Refusant de croire à tout ça, les parents de Marisa déménagèrent et s’achetèrent une petite maison dans la campagne environnant la ville. Ils décidèrent d’élever Eileen, et de l’envoyer étudier dans une petite école publique, là où avait été sa grand-mère. De toute façon, c’était qui était initialement prévu, mort ou non.

 

Quelques années plus tard

 

Eileen avait grandi et était maintenant une belle jeune fille de 14 ans. Elle avait de belles formes, beaucoup d’amis et aucun souvenir de la mort de ses parents. Pour elle, ses grands-parents sont ses parents.

Eileen s’était particulièrement liée d’amitié avec un garçon de son âge, Cedric, plus connu sous le surnom de Ced. Ils avaient passé des belles années ensemble à rire et s’amuser. D’ailleurs, c’était Ced qui lui avait appris le maniement du katana. Son père s’y connaissait, et avait enseigné quelques trucs à son fils, lequel les avait transmis à Eileen, pour quelque obscure raison. Sûrement à cause d’un caprice de la jeune fille.

Elle s’était prise de passion pour cette arme, et s’entraînait en secret chaque jour dans la forêt derrière sa maison avec un bout de bois.

Parallèlement à ça, elle s’était découvert des talents de musicienne, et adorait le piano. Sa grand-mère en était très fière, et espérait lui faire intégrer une école de musique après qu’elle aie fini ses études obligatoires.

Malheureusement, c’est à cette période, sereine, de sa vie, que le drame survint.
Ced se noya.


 

 Alors qu’ils étaient au lac, une chaude journée d’été, Eileen était restée sur la plage, désireuse de se faire une teinte dorée. Ced, qui avait bien trop chaud pour rester là à griller sous le soleil, avait décidé d’aller se tremper un peu.

Mais l’eau était parsemée de galets ronds et couverts de mousse. Glissants.

Eileen, les écouteurs de son IPod vissés dans les oreilles, n’entendit pas le « plouf » que produisit la glissade de Ced sur un de ces cailloux. Il se cogna la tête et perdit connaissance.

Ce n’est que plusieurs minutes après qu’Eileen, qui avait mal aux oreilles à force d’écouter du rock à fond, enleva ses écouteurs. Elle tourna légèrement la tête pour voir si Ced était à côté d’elle et constata que non. Il devait être en train de se baigner.

Eileen, d’ailleurs, commençait à avoir vraiment chaud et décida d’aller le rejoindre. Mais alors qu’elle était déjà dans l’eau jusqu’aux genoux, elle se rendit compte qu’elle n’apercevait son ami nulle part. Soudainement inquiète, et espérant que ce n’était qu’une mauvaise blague, elle se mit à fouiller l’eau du regard.

Et c’est là qu’elle vit les cheveux de Ced qui ondulaient doucement dans l’eau bleutée. Paniquée, elle se précipita jusqu’à lui (ce qui, entre nous, n’est pas très malin, vu les galets au sol) et le tira, ou plutôt le hissa à grand-peine sur la plage. Elle avait heureusement quelques notions de premiers secours qu’ils avaient appris à l’école, et qu’elle appliqua immédiatement.

Au bout d’un temps qui lui parut interminable, Ced recracha faiblement de l’eau et sa poitrine se souleva avec lenteur et difficulté. Il entrouvrit les yeux, pour apercevoir, penchée au-dessus de lui, la personne qui tenait le plus à lui. Il savait qu’il n’en avait plus pour longtemps. De l’eau obstruait ses voies respiratoires et ses poumons. Avec infiniment de difficulté, il se redressa légèrement, avant de retomber, à bout de forces.

Il sourit légèrement. Il devait avoir une de ces allures, complètement trempé, transpirant, les cheveux plaqués contre le crâne…

Il toussa, et prit la parole d’une voix rauque :

-  Eileen… Pro… Promet-moi de continuer à t’entraîner dur… Fais-le pour moi, Eileen. Je… je crois que… j-je…

Il toussa à nouveau.

-  Pren… prends mon katana. Je t’aime.

Sa voix mourut sur les derniers mots.

Ça y était. Il l’avait dit. Ce qu’il avait contenu en lui toutes ces années, il l’avait enfin dit. Heureux, serein, il ferma les yeux et poussa un dernier soupir.

 

Eileen, de son côté, avait presque pleuré de joie en le voyant ouvrir les yeux. Mais son soulagement disparu aussitôt qu’elle vit à quel point il était mal. Des larmes commencèrent à rouler lentement sur ses joues.


Il lui fit promettre qu’elle ne renoncerait pas au katana, et qu’elle s’entraînerait dur. Elle le lui promit, mais refusait de croire à ce qui se passait. Ced était en train de partir. Pour de bon. Elle ne voulait pas l’accepter.

Alors, quand il lui avoua qu’il l’aimait, elle se pencha et l’embrassa avec fougue. Elle aussi l’aimait. Depuis toujours et pour toujours.

Et lorsqu’elle sentit le dernier souffle de vie s’échapper de son bien-aimé, elle poussa un cri de désespoir si intense qu’il aurait pu réveiller un mort. Sauf que ce n’était pas le cas.

 

Ses grands-parents, apprenant la nouvelle, tentèrent tant bien que mal de la consoler. Malheureusement, elle ne voulait rien entendre. Pour elle, la vie était fichue. Rien ne pourrait ramener sa joie de vivre en elle. Dévastée, elle commença à s’entraîner chaque jour pendant des heures, histoire d’oublier son chagrin. Sauf qu’elle oubliait de manger et de boire aussi. Son grand-père, qui avait déjà vécu lui-même des choses semblables, ne tenta plus de la sortir de ses tourments. Il savait qu’elle se remettrait de ça, même si cela prendrait beaucoup de temps. Pendant les deux années qui suivirent, il décida quand même d’essayer de lui changer les idées en lui apprenant le tir à l’arc et en lui racontant ses études à la prestigieuse Académie Rakishou. Il y avait étudié, il y a cela bien des années, en section Trèfle et en maîtrisant les armes, plus particulièrement l’arc. Il lui raconta l’histoire des classes As et Joker, ainsi que les excentricités du directeur. Il la mit en garde contre les gens qu’elle pourrait rencontrer là-bas si elle s’y rendait, et lui apprit ainsi à camoufler ses émotions pour ne jamais paraître faible, même si elle ne l’était pas.

Eileen, émerveillée par son récit, voulu quitter l’école publique sur-le-champ pour aller finir ses études à MS. Son grand-père, bien que réjoui par une telle perspective, fit mine de réfléchir et de devoir en parler avec sa grand-mère. Mais sa décision était déjà toute prête. Et cela, depuis des années. Il n’attendait en réalité seulement qu’Eileen décide enfin d’y entrer. En plus, elle avait l’air d’avoir enfin accepté ce qui était arrivé à Ced, même si elle se considérait toujours comme coupable de ce qui s’était passé, et il pensait qu’elle était prête à tourner la page.

Le soir, il en discuta longuement avec sa femme, qui le contredit uniquement pour la forme et céda au bout de deux minutes de discussion.

Aux anges, Eileen put enfin s’inscrire à l'Académie Rakishou et profiter d’une vie qu’elle n’avait pas eue jusque-là. Cela promettait d’être une expérience intéressante.



ARME(S) MAITRISÉE(S) : Katana (sabre japonais), arc.




( A compléter si vous avez déjà une idée, mais vous ne pourrez pas l'avoir avant d'avoir rempli les conditions. )
      

NOM :
SEXE :
ESPÈCE :
CATÉGORIE : { Monture, Combat, Magie }
DESCRIPTION : { lien avec votre personnage ; ce qu'il est capable de faire... }






      

PRÉNOM : Lena
AGE : 14 ans et 11 mois
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Via le site http://best-rpg.forumpro.fr/
QUELQUE CHOSE POUR AMÉLIORER LE FORUM ? Non. Par contre, j'adooore le design du site ! :D
AUTRE CHOSE A AJOUTER ? J'adore la musique (Michael Jackson, Beatles, K-Pop, Adele, Florence + The Machine...), les mangas, les RP, lire, le chocolat (même si je suis au régime en ce moment T-T), les bananes et écrire.
Mangas préférés : Fullmetal Alchemist, Pandora Hearts, Code Geass.


SIGNATURE : Validé par Alexandre. Bienvenue ! Owiiii moi aussi j'adore Florence + The Machine ! Leur dernier album a l'air merveilleux *_* *stop la pollution de fiche Alex*
CACHET DE L'ACADÉMIE : [ ne pas remplir. ]


Dernière édition par Eileen Nakagawa le Sam 12 Nov 2011 - 21:54; édité 3 fois
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Ven 4 Nov 2011 - 17:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Ven 4 Nov 2011 - 19:42    Sujet du message: Eileen Nakagawa. Répondre en citant

Bienvenue sur Murasaki Suishou !

C'est rare de voir des membres arriver via Best RPG. =O C'est super !
Je te laisse tranquillement finir ta fiche, n'hésite pas à poser des questions si jamais tu en as. ^^
(@Alex' : flemmard, t'veux même pas poster pour dire bienvenue et tu pollues sa présentation. D: Pour la peine, pas de bonbon, na !)
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Sam 12 Nov 2011 - 21:17    Sujet du message: Eileen Nakagawa. Répondre en citant

Eh bien rien à dire sur ta fiche, on a toutes les informations nécessaires ! ^^
Juste une toute petite remarque : l'académie s'appelle Rakishou. :3 Le forum porte le nom de Murasaki Suishou, mais ce n'est pas le nom de l'académie. x)

Bref, sur ce, je te souhaite un bon jeu sur le fo' !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Eileen Nakagawa


MessagePosté le: Sam 12 Nov 2011 - 21:52    Sujet du message: Eileen Nakagawa. Répondre en citant

D'accord, je vais le changer, désolée >.<

Oh, et j'ai vu que tu m'as mise dans la catégorie Combat... Mais je suis dans Arme, normalement ^^'

Et merci ! ^^

EDIT : Ayé ! o/
Revenir en haut
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Sam 12 Nov 2011 - 22:02    Sujet du message: Eileen Nakagawa. Répondre en citant

Euh ? J'ai pas touché à la catégorie, c'est bizarre. xD Je vais le changer !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:08    Sujet du message: Eileen Nakagawa.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Administration -> Présentations -> Présentations validées -> Trèfles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.