FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

[Terminé] Première journée de classe...

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment Pique -> Salle de cours
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Pique
Sanguine Evans
Inscrit le: 19 Juil 2011
Messages: 51
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Primaire
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 179
MessagePosté le: Mer 20 Juil 2011 - 22:36    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

La foule... Beaucoup de monde... Beaucoup trop au goût de Sanguine...
Les gens marchaient, courraient, se saluaient les uns les autres, riaient, criaient, se disputaient... Et Sanguine marchait au milieu de cette cacophonie ambiante.
Elle aurait bien chanté une comptine pour oublier toute cette agitation, mais le brouhaha ambiant la déconcentrait.
Elle se contentait donc de marcher, ses mains plaquant sa capuche rouge sur ses oreilles.

"Les oiseaux font trop de bruit! Trop de bruit! Ils me font mal aux oreilles petit renard! Trop de bruit!" marmonnait-elle, les dents serrés.


Quelques personnes lui jetèrent un regard surpris avant de s'esclaffer, amusés par cette petite fille vêtue d'une étrange cape rouge démodée et les mains plaquée sur sa capuche au niveau des oreilles, marmonnant des paroles inaudibles.
Sanguine ne fut pas mécontente d'arriver devant la salle de classe qu'elle devait rejoindre et d'échapper un peu au bruit.
On lui avait dit d'aller là... Pour apprendre... Apprendre oui, mais apprendre quoi?
Enfin, elle avait obéi, elle ne connaissait pas cet endroit de toute façon, il valait mieux suivre ce qu'on lui disait de faire pour le moment.
Elle arriva face à un groupe d'enfants de son âge. Eux aussi bavardaient et faisaient beaucoup de bruit, mais c'était déjà moins désagréable, et Sanguine pu se déboucher les oreilles.
Elle alla néanmoins se placer à distance respectable du groupe qui restait tout de même trop peu silencieux à son goût.
Elle s'appuya contre un mur, et tritura en réflexe les cordes d'attache de sa cape. Un air lui vint enfin à l'esprit, et elle commença à fredonner.


"J'entends le loup, le renard et la belette..."


Malgré sa concentration sur les paroles de la chanson, elle ne pu manquer les regards que les autres enfants lui lancèrent en coin.


"...Tu sais qui c'est?..."


"...La nouvelle..."


"...Elle est bizarre. T'as vu sa cape?..."


"...Il parait qu'elle a déjà un casier judiciaire. Il parait que c'est une meurtrière..."


"...On avait bien besoin de ça, une psychopathe..."


"...Moi on m'a dit qu'elle aurait même tué ses propres parents..."


Les paroles chuchotées ne pouvaient non plus lui échapper. Et si une partie de l'esprit tourmenté de Sanguine était surtout concentré sur la mélodie et sur ce qu'elle allait manger ce soir, la petite partie encore rationnelle comprenait le sens de ces paroles. Et elle n'aimait pas ce qu'elle comprenait. Malgré elle, ces mots la touchaient tout au fond d'elle.
Elle arrêta donc de fredonner et lança à un garçon qui l'examinait en chuchotant un regard transperçant. Gêné par ce regard inquiétant, le garçon détourna les yeux et se fondit davantage dans le groupe.
Sanguine n'eut pas l'occasion de lancer d'autres regards du même genre, car l'arrivée d'une femme à l'air stricte mit fin aux bavardages.


"Tout le monde en rang deux par deux! On entre dans la classe en silence!"


Ordre inutile, car déjà tout les élèves avaient formé une file de duos silencieux.
Sanguine se détacha de son mur et se plaça tout à l'arrière. Malgré l'absence évidente de partenaire, elle tendit la main droite et saisi celle d'un enfant invisible en reprenant ses fredonnements.
Le professeur les fit entrer dans la salle de classe et les enfants se placèrent d'eux mêmes à leurs tables.
Sanguine attendit que tous soient installés, puis alla s’asseoir à la seule table de libre, tout au fond, près de la fenêtre.
Elle se rendit vite compte que c'était un geste plutôt inutile, car presque immédiatement la femme qui s'était assise à son bureau lui demanda de se lever et de venir se présenter devant la classe s'il lui plaisait.
Est ce que ça lui plaisait? Pas tellement. Elle sentait presque l'ambiance hostile de la classe qui l'entourait. Ces enfants n'avaient pas grand chose de différents de ceux qu'elle avait rencontré jusqu'à présent. Et puis elle aurait bien aimé terminer sa chanson.
Elle se leva malgré tout et s'avança à travers la salle, entendant des chuchotements sur son passages.
Elle se plaça devant le tableau et fit face aux autres.
Elle ouvrit la bouche, mais le professeur parla la première.


"Ici jeune fille on enlève ce que l'on a sur la tête."


Sanguine lui lança un regard profondément scrutateur, puis mena lentement ses mains à sa capuche et l'abaissa, libérant ses cheveux roux.
De nouveaux chuchotements se faisaient entendre dans la classes.


"...vraiment bizarre..."


"...mal coiffée, t'as vu?..."


Sanguine ouvrit de nouveau la bouche.


"Je m’appelle Sanguine Evans..."


"...nom anglais? Berk..."


"...habillée comme une SDF..."


"J'ai 10 ans et..." continua Sanguine.


"...déjà tué des gens..."


"...dangereuse non?..."


"Et..."


"...pas confiance..."


Sanguine scruta encore une fois la classe dont la plupart des élèves lui lançaient des regards tout sauf amicaux.
Elle ressentit leur méfiance à la limite du mépris. Elle ressentit aussi son nez la chatouiller et elle le gratta, pensive, avant de répondre enfin:


"Et moi non plus, je ne vous aimes pas..."


Cette dernière remarque instaura un silence. Le professeur, quelque peu dérouté, prit la parole.


"Heu... Très bien Sanguine, c'était très... original... Tu peux aller t'asseoir. Et tous ouvrez vos livres de géométrie à la page 20 !"


Sanguine retourna à sa place et se perdit enfin de nouveau dans sa chanson...
Deux heures plus tard, lorsque la sonnerie retentit, elle sortit la première de la salle de classe qui l'étouffait et marcha rapidement dans les couloir qui se remplissait déjà d'élèves bruyants.
Plaquant de nouveau ses mains sur ses oreilles, elle traversa le couloir à toute allure. Elle cherchait un moyen d'échapper à ce tintamarre qui lui donnait de plus en plus mal à la tête.
Étourdie, elle progressa au hasard dans les couloir et entra dans la première salle vide qu'elle trouva. Lorsqu'elle claqua la porte, le bruit s'estompa enfin et elle pu se déboucher les oreilles.


"Trop de bruit... Trop... Les renards aiment pas le bruit..." marmonna t-elle en avançant jusqu'au bureau.


Elle sauta dessus et s'assit en tailleur. Elle se rendit compte alors qu'elle avait oublié de rabattre son capuchon rouge. Aussi s’apprêta t'elle à le faire. Mais elle se figea soudain en plein mouvement, se rendant compte que la salle n'était pas aussi vide qu'elle l'avait cru. Elle n'était pas seule...




Un début un peu long, désolée... ^^"

_________________
Promenons nous dans les bois...
Pendant que le loup y'est pas...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité


MessagePosté le: Mer 20 Juil 2011 - 22:36    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Pique
Ayama Akyama
Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 267
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 352
MessagePosté le: Jeu 21 Juil 2011 - 18:05    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

]T'inquiète, moi aussi je fais des intro plutôt longue lors du premier post.

  A contre cœur, Ayama se leva lorsque son réveil sonna 7h. Elle se demandait combien de temps elle avait dormi. Pas assez à son goût en tout cas. Si ça ne tenait qu’à elle, la jeune fille se serait levée à midi. Malheureusement elle n’avait pas le choix et le professeur de Math serait capable de la faire virer si elle ratait à nouveau les cours. Après un long soupir, elle attrapa une jupe noire, un T-shirt et un gilet sans manche, lui aussi noir. Elle s’apprêtait à se rendre dans la salle de bains mais l’albinos se rendit compte que le T-shirt en questions était vert. Elle ne faisait pas vraiment attention à ce qu’elle portait d’habitude mais il ne fallait pas exagérer. C’est donc 10 minutes après avoir mis la main sur un T-shirt blanc et propre quelle alla enfin se doucher. Elle dû faire des efforts considérable pour sortir du jet d’eau chaude qui la recouvrait. A vrai dire, c’était la peur de s’endormir qui l’en avait tiré. Plus jamais de séance d’entrainement dans le parc après minuit, c’était très mauvais pour ses nerfs.

  Après un petit déjeuné digne d’entrer dans le livre des records tellement il  avait été rapide, elle se dirigea en courant vers sa salle de classe. Une fois devant la porte, le cours été déjà entamé. Au point où elle en était, Ayama avait plutôt intérêt à élaborer une bonne excuse. Une qui tienne vraiment debout. Pourtant, elle eut beau se torturer les méninges rien n’y fit. C’est la mort dans l’âme que la jeune albinos ouvrit la porte.

« Excusez-moi professeur… »

«  Inutile de nous farcir de vos excuses bidons mademoiselle Akyama »

«  Je voulais vous dire que j’avais veillé tard hier mais bon. »

  C’est donc sous le regard courroucé de son professeur et les éclats de rires de ses camarades qu’elle alla s’assoir à sa place au fond sur la chaise bancale que les lèves-tôt réservaient aux retardataires. Le cours continua et bientôt la classe retrouva son calme. Correction de l’interro de la semaine dernière. Ayama avait eu la meilleure note de toute façon. Si elle se permettait de rater aussi souvent les cours c’était parce que elle était la première de la classe, bien que cela paraissait étonnant. L’ennui vint rapidement la submerger, et les heures de sommeil qu’elle avait sauté vinrent la rattraper. Résultat, au bout de quelques minutes, elle s’écroula sur son pupitre.

  C’est le bruit d’une porte qui se ferme et de petits pas qui la réveilla. Elle entrouvrit les yeux. La jeune fille se redressa. Quelque chose était collée sur son front. Elle le décolla et découvrit une magnifique feuille d’heure de colle.

  J’en ris ou j’en pleure ?

  Elle le froissa et s’apprêtait à faire un panier spectaculaire avec pour le jeter dans la poubelle quand elle remarqua une petit fille, assise en tailleur dans le bureau. Premier réflexe, rabattre sa frange devant ses yeux. Deuxième réflexe, vérifier que son contrôleur de puissance était toujours là. Troisième réflexe sortir sa hache. Celle-ci apparut mais Ayama la rangea aussitôt. Pas la peine, ce n’était qu’une gamine paumée. Certes un peu bizarre, mais ce n’était qu’une gamine. En plus elle était plutôt mignonne. Pour le moment, elle se contentait de fixer la jeune albinos avec ses grands yeux bleu. Ayama rougit qu’elle aimerait avoir des yeux bleu elle aussi et pas ses immondes rubis qui faisait peur à tout le monde.

« Salut ! Qu’est-ce que tu fais la, tu es perdu ? » 

_________________


Minimoi \o/ Merci Theyst ♥


Dernière édition par Ayama Akyama le Lun 25 Juil 2011 - 15:26; édité 1 fois
Revenir en haut
Classe Pique
Sanguine Evans
Inscrit le: 19 Juil 2011
Messages: 51
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Primaire
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 179
MessagePosté le: Jeu 21 Juil 2011 - 21:05    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

Sanguine observa la jeune fille pendant tout son manège de réaction à sa présence. Apparemment elle n'était pas la seule à ne pas s'être attendue à une présence dans cette salle. Sans s'en rendre compte, les deux filles eurent des réflexes premiers très similaires et en timing parfait. Pendant que l'inconnue lissait sa frange sur l'avant de son visage, Sanguine acheva son mouvement et rabattit sa capuche sur sa tête.
Puis la fillette prit enfin le temps d'observer la personne assise au fond qui avait brisé son illusion de solitude.
C'était une jeune fille. Oh bien sûr des jeunes filles il y en avait plein dans cet endroit... Mais l'apparence de celle ci marqua tout de suite Sanguine.
De beaux cheveux d'un blanc de neige... Une peau pâle... Une hache dans la main... … … Une hache dans la main?
Sanguine sursauta. Une hache venait d’apparaître littéralement dans la main de l'inconnue. Mais celle ci la rangea presque aussitôt.
Sanguine émit un grognement canin inaudible. Mais étrangement elle n'était pas vraiment inquiète, plutôt curieuse.
En tout cas, la jeune fille l'observait intensément, alors le sens de la politesse pour Sanguine fut d'en faire autant, lui jetant un de ses regard d'une intensité troublante.


« Salut ! Qu’est-ce que tu fais la, tu es perdu ? »


Ce fut la fille aux cheveux blancs qui parla la première.
La fille à la cape rouge tira un instant sur les cordes d'attache de celle ci en lançant un nouveau regard perçant et fixe à la jeune fille. Elle prit aussi le temps de fredonner quelques notes de « Promenons nous dans les bois ».
Au bout d'une minute, elle se rappela qu'on lui avait posé une question. Alors elle se laissa tomber du bureau et s'avança jusqu'à la jeune fille. Elle monta sur une table en diagonale de la sienne et reprit sa position en tailleur.
Ses yeux bleus scrutèrent de nouveau le visage encadré de cheveux blancs.
Sanguine ne connaissait pas cette fille, mais elle aimait ces cheveux blancs qui lui rappelait la neige, les fils de soie, et la chantilly.
Elle n'arrivait pas à voir le haut de son visage, caché par les cheveux. Intriguée par cette façon de faire, elle tenta de l'imiter et tira sur ses mèches de cheveux roux, mais sans succès, ceux ci partaient vraiment trop dans tous les sens.
Elle se rappela pour la deuxième fois qu'on lui avait posé une question. Elle ouvrit alors la bouche:


« Les renards aiment pas le bruit... Alors je me cache du bruit. Tu aimes les renards ? »


En attendant que son interlocutrice réponde, Sanguine commença à fredonner une nouvelle comptine.


« Brille, brille, petite étoile... Dis-moi, dis-moi, qui tu es. »
_________________
Promenons nous dans les bois...
Pendant que le loup y'est pas...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Pique
Ayama Akyama
Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 267
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 352
MessagePosté le: Ven 22 Juil 2011 - 20:48    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

Désolé, je n'ai rien trouvé de mieux et c'est un peu confus et court  


  Quel étrange duo elles formaient là. Une albinos à moitié endormie et une petite fille tout droite sortie du petit chaperon rouge. Ayama se retint de lui demander des galettes et un pot de beurre. Mais quelque chose disait à la jeune fille que la fillette qui était en face d’elle ne portait pas cette cape écarlate pour ressembler à ce personnage de conte de fée. Elle aussi avait quelque chose à cacher. Cela pouvait être tout et n’importe quoi. Cette étrange cape attisait la curiosité d’Ayama. Les paroles de la rouquine sortirent l’albinos de ses rêveries.  Les renards n’aiment pas le bruit. De plus en plus bizarre…

«  Tu n’es pas un renard, répondit la jeune fille. Mais je peux comprendre que tu n’aimes pas le bruit. Personnellement je préfère quand c’est animé. Animé, pas bruyant. » Précisa-t-elle.

  Elle aimait bien avoir des gens autour d’elle qui parlait discutait, riait ou chantait. Mais ça ne lui arrivait pas souvent d’être entouré d’un groupe d’ami. La preuve personne ne l’avait réveillé et elle se retrouvait là, seule en compagnie d’une gamine  qui avait l’air de vivre dans un autre monde. D’ailleurs plus elle regardait la fillette plus elle pensait au mot renard. Et un renard, ça s’apprivoise. La petite commença à fredonner une comptine. A celle-ci, Ayama répondit :

«  Je suis pas une Je me nomme Ayama. Mais je ne suis pas une étoile. C’est dommage d’ailleurs… »

  Elle attendit quelque instant puis se mit à rire. Elle voyait les mimiques de la petite pour essayer de l’imiter en rabattant ses mèches rousses devant ses yeux. Ça lui rappelait un peu son petit frère. D’ailleurs elle se demandait si… Sans un mot, elle prit son sac et se mit à fouiller. Au bout cinq minutes, elle le trouva enfin. Triomphante elle brandit son Ipod et une paire d’écouteur bleu. Elle devait bien avoir des comptines dedans. Son frère lui demandait souvent son baladeur pour en écouter. Quand elle mit enfin la main dessus Ayama tendit un écouteur à la rouquine.

« Tiens. » lui dit-elle avec un grand sourire.

  Mais la fillette ne pouvait pas le mettre sans enlever sa cape, ce qu’elle semblait ne pas disposer à faire. Ayama voulais savoir ce qu’elle cachait sous son chaperon, mais elle ne voulait pas la forcer à l’enlever. Oh et puis zut, si elle ne voulait pas que les autres lui cachent des choses, elle ne devait pas leur en cacher. Elle releva les mèches qui lui cachaient le haut du visage et dévoila ses yeux rubis à la jeune fille.

« Je n’ai rien d’autre à cacher, dit-elle. A ton âge tu ne devrais pas non plus avoir de chose à cacher. » 

_________________


Minimoi \o/ Merci Theyst ♥


Dernière édition par Ayama Akyama le Lun 25 Juil 2011 - 15:26; édité 1 fois
Revenir en haut
Classe Pique
Sanguine Evans
Inscrit le: 19 Juil 2011
Messages: 51
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Primaire
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 179
MessagePosté le: Sam 23 Juil 2011 - 02:27    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

Moi je la trouve bien ta réponse =P



 Sanguine pencha la tête sur le coté, dans une attitude pensive. La jeune fille avait raison, elle n'était pas un renard. Mais ça elle le savait, enfin normalement... Elle n'était pas un renard n'est ce pas ?
Elle tira une nouvelle fois en réflexe sur les cordes de sa cape.
En tout cas, la jeune fille prit le partie de répondre à la question indirecte qu'elle lui avait posé à travers l'une de ses comptines préférées.


«  Je suis pas une étoile. Je me nomme Ayama. Mais je ne suis pas une étoile. C’est dommage d’ailleurs… » 


Sanguine écarquilla les yeux à ces paroles. Puis elle pouffa. Pas pour le nom de la jeune fille mais pour le fait qu'elle dise ne pas être une étoile. Sanguine aimait les étoiles alors elle les regardait souvent. Et les étoiles étaient blanches et brillantes, comme les cheveux de la jeune fille. Alors pourquoi elle ne serait pas une étoile ?
Ayama se mit alors à fouiller dans son sac. Intrigué, la rouquine la regarda faire avec attention. Puis elle en sorti un objet étrange et pourtant pas tout à fait inconnu à Sanguine. Elle avait déjà vu des grands se mettre des fils dans les oreilles et bouger très vite et dans tout les sens après. Elle avait appris par la suite que ces étranges fils faisaient en fait de la musique, elle ne savait pas comment.


« Tiens. »


La jeune fille aux cheveux de neige tendit l'un de ces fils à Sanguine, qui eut un moment d'hésitation. Mais la curiosité l'emportant, elle accepta le fil et le fit tourner entre ses doigts, intriguée. Le fil était terminé par une sorte de petit embout rond à la forme élégante.
Sanguine s'interrogea, devait elle le mettre dans son oreille? Elle devait donc pour cela enlever sa capuche... A cette idée, elle se ramassa en réflexe sur elle même, comme un animal craintif. Ayama du sentir sa méfiance, car elle fit aussitôt le seul geste qui aurait pu mettre Sanguine en confiance: elle releva les mèches de cheveux qui cachaient le haut de son visage, dévoilant celui ci à la fillette.


« Je n’ai rien d’autre à cacher, dit-elle. A ton âge tu ne devrais pas non plus avoir de chose à cacher. »


Sanguine écarquilla les yeux et ouvrit grand la bouche dans une expression vraiment comique. Pourtant son attitude n'était pas feinte, car elle voyait à présent les yeux de son interlocutrice. Des yeux couleur de rubis. Des yeux...


« Rouges... »


Le regard de Sanguine sembla s'illuminer d'émerveillement. Elle se pencha en avant, le visage plus scrutateur que jamais et contempla Ayama comme si elle se trouvait en face d'une créature féérique.


« Tu as des yeux rouges... Ils sont... si beaux. »


Pour quelqu'un qui n'avais jamais vu d'albinos, Ayama paraissait une apparition de rêve à Sanguine. D'abord ces cheveux d'un blanc pur, puis ces yeux d'un rouge hypnotisant.
Comme sortant d'une rêverie, Sanguine sursauta et se redressa, secouant la tête. Sans détacher les yeux des iris pourpres, elle repensa à ce qu'avait dit Ayama. « A ton âge tu ne devrais pas non plus avoir de choses à cacher ».
Pensive, elle répondit finalement.


« Les gens ont beaucoup de choses à cacher. Ils sont comme les renards. Sauf que les renards ils cachent leurs terriers et eux ils cachent leurs passés... »


Elle regarda la jeune fille en penchant la tête sur le coté, puis sans prévenir, elle saisi sa capuche et l'abaissa, libérant sa chevelure rousse en bataille et mal coupée. Sans s'en rendre compte, elle dévoila par la même occasion le tissu rouge qui entourait tout son bras gauche à partir du coude.
Sanguine ne connaissait pas grand chose de cette jeune fille, mais elle l'aimait bien. Et puis ses yeux continuaient de la fasciner. Continuant sur sa lancée, elle tenta de placer tant bien que mal l'écouteur dans son oreille.
_________________
Promenons nous dans les bois...
Pendant que le loup y'est pas...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Pique
Ayama Akyama
Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 267
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 352
MessagePosté le: Sam 23 Juil 2011 - 19:05    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

  Rien, pas de mouvement de recul, de cri ou quoi que soit d’autre qui puisse montrer la frayeur de la fillette. Tout simplement parce qu’elle n’avait pas peur, ce qui était franchement étrange. Peut-être qu’elle venait d’un endroit où c’était courant d’avoir des yeux rouge. Mais l’admiration qui émanait de la rouquine montrait qu’elle n’en avait jamais vu. Ayama esquissa un sourire, c’était bien la première fois qu’elle ne se faisait pas vanner à cause de ses yeux. Ici personne ne l’avait encore fait, parce qu’il ne faisait pas attention à elle. Après tout elle était peut-être un peu paranoïaque. Ou bien la  fillette a raison. Elle le faisait pour cacher son passé. C’était symbolique. Avant on l’insultait à cause de ses yeux, maintenant que c’était finis, elle les cachait pour ne pas que tous ce qui c’était passé il y a cinq ne se reproduisent.

  Mais c’était fini. Il ne restait plus rien qui puisse prouver ce qui c’était passé dans les premières années de la vie d’Ayama. Elle avait tout brûlé. La maison, la voiture, ses affaires, les gens… Son estomac se noua à cette pensée. Avec du recul, elle se rendait compte qu’elle n’aurait peut-être pas dû faire ça. Etrangement, ça ne lui avait jamais vraiment pesé sur la conscience. C’était peut-être parce que son geste lui semblait justifié. Elle inspira un bon coup et regarda la petite fille qui était en face d’elle. Celle-ci, sans prévenir, retira brusquement sa cape. D’un coup sec, comme quand on arrache un pansement. Une cascade de boucle rousse lui tomba devant les yeux. Elle avait de beaux cheveux mais ils étaient très mal coiffés. Plus elle la regardait, plus Ayama trouvait que la petite lui ressemblait. Elle aussi avait de beaux cheveux, mais ils n’étaient jamais entièrement démêlés, au contraire ses mèches partaient dans tous les sens. C’en était presque comique.

  En voyant la rouquine se débattre avec le fil de l’écouteur, l’albinos esquissa un sourire. Elle était si maladroite. Ayama lui montra comment le mettre et choisis une comptine au hasard. « Promenons-nous dans les bois. ». C’est là qu’elle le vit. Le tissu écarlate qui enveloppait le bras de petite. Ayama aussi avait des bandages. Mais pas rouge, ils étaient blancs, comme des bandages quoi. Elle fronça les sourcils. Quelque chose lui disait que la fillette qu’elle avait en face d’elle n’était pas simplement une casse-cou. Bah, ça ne la regardait pas, elle n’était pas ça mère, ni sa sœur, elle ne connaissait même pas son prénom. Mais bon, elle aimait bien cette petite. Pas comme les filles un peu neuneu de sa classe qui lui dirait des trucs du genre «  qu’elle est mignonne ». Non elle l’aimait bien parce qu’elles étaient pareille. Ayama savait tout et rien sur la rouquine. Elle savait qu’elle se sentait exclu. Elle savait qu’elle n’en avait pas l’air mais qu’elle était triste. Elle savait qu’elle avait l’air d’une simple petite fille un peu farouche mais qu’elle était plus que ça.

«  Au fait comment tu t’appelles ? »  

_________________


Minimoi \o/ Merci Theyst ♥


Dernière édition par Ayama Akyama le Lun 25 Juil 2011 - 15:26; édité 1 fois
Revenir en haut
Classe Pique
Sanguine Evans
Inscrit le: 19 Juil 2011
Messages: 51
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Primaire
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 179
MessagePosté le: Dim 24 Juil 2011 - 00:17    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

Sanguine tenta à plusieurs reprises de mettre le fil dans ses oreilles. Mais n'ayant jamais eut d'écouteur en main, elle le fit maladroitement tomber à plusieurs reprises. Finalement, Ayama vint à son secours et l'aida à le mettre bien en place. Elle appuya ensuite sur le petit appareil auquel étaient reliés les fils et après une série de « bip » une version animée de « promenons-nous dans les bois » retentit dans l'oreille de la rouquine. D'abord surprise par le manque d'habitude, elle se laissa vite emporter par la musique. Au bout de trente secondes de chanson, elle avait adopté une expression de satisfaction surprenant après sa continuelle attitude neutre. Les yeux fermés, elle se balançait doucement de droite à gauche en souriant.
« Promenons-nous dans les bois » était sa chanson favorite, allez savoir pourquoi.
La question d' Ayama la ramena à la réalité.


«  Au fait comment tu t’appelles ? » 


Sanguine arrêta de s'agiter et rouvrit les yeux pour regarder la jeune fille droit dans les siens. En temps normal elle n'aurait pas répondu, car elle n'aimait pas donner son nom. Mais en regardant dans les iris fascinants de Ayama, Sanguine se rendit compte d'une chose: sans savoir pourquoi, elle avait envie de parler à cette jeune fille qui l'avait approchée avec une attitude bien différentes des autres et qui la mettait en confiance.
Et puis elle lui avait dit son nom, alors.
La rouquine ouvrit la bouche pour répondre un « Sanguine » convaincu. Mais soudain, quelque chose s'imposa à son esprit. Un autre nom, qu'elle se rappelait vaguement avoir eut avant... Avant quoi ?
Elle tenta de faire resurgir dans sa mémoire ce nom oublié...
L... Li...
Mais soudain, alors qu'elle était sur le point de s'en rappeler, l'image d'un outil terrifiant s'élevant dans la lumière d'un néon et se plongeant dans son bras la frappa de plein fouet. Effrayée, elle se redressa un peu trop vite et failli tomber de sa table. Elle se reprit le cœur battant et plaqua sa main droite sur son bras gauche, les pupilles rétrécies de terreur. Elle inspira deux fois profondément pour se calmer.
Consciente qu' Ayama l'observait, Sanguine lâcha son bras et s'appliqua à reprendre une expression neutre.


« Sanguine. Je m'appelle Sanguine. » annonça t-elle.


Désolée pour la réponse très courte et franchement simples, je savais pas quoi dire d'autre... 

_________________
Promenons nous dans les bois...
Pendant que le loup y'est pas...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Pique
Ayama Akyama
Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 267
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 352
MessagePosté le: Lun 25 Juil 2011 - 15:23    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

Désolé, mon texte et aussi très court. J'ai rien trouvé de mieux que de blablater sur les états d'âme d'Ayama >.<

 
  Ayama fut prise de panique, elle ne savait pas ce qui arrivait à la rouquine mais c’était très inquiétant. A la simple évocation de son nom, elle avait été terrifiée. A présent elle se cramponnait à son bras, celui enveloppé d’un drap rouge, comme si quelqu’un allait lui amputer, une expression de terreur sur le visage.  L’albinos s’apprêtait à poser une main réconfortant sur l’épaule de la rouquine quand celle-ci reprit ces esprits. Elle regarda Ayama droit dans les yeux et avec l’air le plus calme du monde déclara qu’elle s’appelait Sanguine.

   Elle mentait bien cette petite. Mais ça crevait les yeux qu’elle n’allait pas aussi bien qu’elle voulait le faire croire. Et l’albinos n’allait pas laisser passer ça, c’était son côté grande sœur attentionnée qui refaisait surface. Peu importe que cela ne la regarde pas, elle allait tout de même s’en mêler. Ayama s’assit à côté de Sanguine et posa une main sur son épaule. Elle affronta le regard d’un bleu glacial de la fillette, on lisait de la stupeur, de la terreur et de la tristesse. Elle devait avoir quoi ? Dix ans maximum ? Et la pauvre se retrouvait dans le chaos total qu'était la classe Pique. Quoi que depuis que l'autre albinos et Seon étaient parti c'était assez calme en fin de compte.

  Sanguine n'avait rien dit à part son prénom, quelques chose à propos des renards et des petits bout de comptines. Pourquoi est-ce qu'elle avait l'impression de tout savoir sur elle ? Peut-être une impression. C’était assez étrange, malgré leurs nombreuses différences, l’albinos sentait que la rouquine et elle étaient très proches. Les mêmes problèmes inavoués, et la même impression qu’elles n’avaient rien  faire ici, parmi les autres élèves de l’académie. Trop fières pour demander de l’aide, elles préféraient ne rien dire et cacher leurs passés. Ayama avec sa frange, Sanguine avec un tissu écarlate. Mais peut-être qu'elle se trompait, après tout le monde ne tournait pas autour d'elle, mais ça lui faisait du bien de croire ,ne serait-ce qu'un instant , qu'elle n'était pas seule.

  L’albinos allait dire quelque chose, un truc du genre «  reste pas comme ça, dit tout ce que tu as sur le cœur » mais elle se ravisa. Elle ne pouvait pas dire un truc pareil alors qu’elle-même n’avait pas le courage de le faire. Ça allait à l’encontre de son bon sens. Elle n’était pas le genre de personne fait-ce que je dis et pas ce que je fais. On lui disait souvent qu’elle devait  donner l’exemple à son petit frère. En fait ça ne s’appliquait pas seulement à son petit frère. Quelle piètre grande sœur elle faisait…

«  Je suis vraiment pitoyable. » dit-elle en riant. 

_________________


Minimoi \o/ Merci Theyst ♥
Revenir en haut
Classe Pique
Sanguine Evans
Inscrit le: 19 Juil 2011
Messages: 51
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Primaire
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 179
MessagePosté le: Lun 25 Juil 2011 - 19:11    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

La reprise d'une attitude calme et neutre, bien qu'effectuée avec soin ne dupa pas Ayama de toute évidence.
Sanguine la vit lui lancer un regard scrutateur qui semblait deviner la moindre de ses pensées. Elle qui était d'un naturel détaché du monde et peu influençable se troubla et eut du mal à soutenir les yeux de rubis. Le silence qui suivi fut des plus gênant, mais ne tarda pas à être comblé par la jeune fille aux cheveux de nacre qui se leva et alla s'asseoir à coté de Sanguine.
La fillette l'observa intensément mais n'eut pas de mouvement de recul. La main d' Ayama alla alors se poser sur son épaule. Ce contact fit sursauter légèrement Sanguine, mais davantage d'étonnement que de peur. Néanmoins, elle ne la repoussa pas et resta immobile, ses yeux bleus scrutant ceux de la jeune fille.
Elle se rendit compte qu'elle se posait soudainement beaucoup de questions. Qui était vraiment cette fille ? Qu'avait elle elle même vu ? Et pourquoi est ce qu'en regardant les yeux pourpres, elle avait l'étrange impression de voir quelque chose de familier ?


Ce qui fut certain pour la rouquine, c'est qu'à travers ce simple regard, beaucoup de choses passèrent. La compréhension, le soutien inexprimable, et le début d'une confiance. Beaucoup de choses inexprimables avec des mots.
Et quelque part au fond d'elle même, Sanguine se sentit rassurée et, pour la première fois depuis longtemps, en sécurité. Bien qu'elle ne le sache pas, ayant été privée d'affection toute sa vie, c'était là la sensation que l'ont perçoit en présence d'un proche protecteur.


La jeune fille elle, semblait soudain perdue dans une intense réflexion que Sanguine prit soin de ne pas briser par des paroles inutiles. En tout cas, à son expression amer, la rouquine en conclu que sa réflexion devait être plutôt désagréable. La jeune fille conclu finalement celle ci par un «  Je suis vraiment pitoyable. » suivi d'un léger rire.
Penchant la tête sur le coté, Sanguine l'observa avec surprise. Elle ne savait pas ce que voulait dire « pitoyable », mais si c'était une expression pour dire « gentille », la fillette était d'accord avec elle.


En détaillant davantage Ayama, Sanguine remarqua alors seulement les marques et écorchures qu'elle portait sur les mains et les bras. La rouquine en fut surprise et repensa malgré elle aux mutilations qui couvraient son bras gauche derrière le tissu rouge. Mais ces blessures là semblaient être le résultat d'objets lourds soulevés et d'exercices intensifs.
De plus en plus surprise et curieuse, Sanguine effleura d'un doigt léger les marques sur le bras dont la main était toujours posée sur son épaule.
Pensive, elle tira encore une fois sur l'un des cordons de sa cape. Elle ne comprenait pas tout ce qui se passait à cet instant, mais elle se sentait étrangement moins seule dans cet endroit inconnu.
Elle jeta un nouveau regard intense à Ayama, marqua un temps, puis se mit à sourire.
Bien que simple, ce geste offrait un contraste frappant avec son expression habituelle froide et à la limite de la folie. Pendant les quelques secondes que dura ce sourire, Sanguine apparu comme une petite fille normale, quoique sacrement mal coiffée.


Finalement, elle laissa pendre ses jambes par dessus la table et se mit à fredonner comme à son habitude.
Puis sans prévenir, elle tourna brusquement la tête vers Ayama.


« Dis Ayama, tu crois que les étoiles tombent du ciel des fois ? »


Devant le regard surpris de la jeune fille, Sanguine s'autorisa un nouveau sourire et compléta sur un ton convaincu:


« Je suis peut être pas un renard, mais je penses que toi tu es une étoile. »
_________________
Promenons nous dans les bois...
Pendant que le loup y'est pas...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Pique
Ayama Akyama
Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 267
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 352
MessagePosté le: Mar 26 Juil 2011 - 14:23    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

Moi aussi j'étais inspiré, mais ça reste court >.>. Et tu sais, ça n'a jamais été un problème de répondre rapidement, c'est même génial ^_^

  Pensive, Ayama regarda la petite passer son doigt sur les nombreuses éraflures et cicatrices qu’elle avait aux bras. Beaucoup était dû à des combats faits dans l’enceinte de l’académie. D’autres, moi visible à cause du temps qui c’était écoulé depuis leurs apparitions, elle les devait à une de ses nombreuses famille d’accueil. La dernière avant sa vraie famille. Enfin elle espérait que ce serait la dernière, si ça elle devait changer à nouveau, elle devrait surement quitter l’académie. Elle ne savait pas trop pourquoi mais cette probabilité ne l’enchantait pas trop. En fait elle se sentait plutôt bien ici. Et puis elle se sentait en sécurité au milieu de cette bande de cinglé qui formait la classe Pique, même si elle n’en connaissait pas beaucoup, aucun ne lui avait vraiment été hostile. Au début un peu mais après il ne faisait pas vraiment attention à elle. Il faut dire qu’elle n’avait fait aucun effort. Il fallait qu’elle donne le bon exemple, mais  à elle, qui lui donnait le bon exemple ? C’était trop tard maintenant elle était trop grande, c’était à son tours. En fait, elle n’était pas plus avancée que Sanguine.

  C’est celle-ci qui la sortit de ses pensées. Elle semblait plus rassurée que tout à l’heure, comme si la présence d’Ayama la rendait… normale. Oui elle semblait normal c’était le terme. Enfin jusqu’à ce qu’elle parle du fait qu’Ayama était une étoile. Ça c’était déjà plus Sanguine si on peut s’exprimer ainsi. Ayama n’avait pas envie de jouer la rabat-joie et lui dire que les étoiles étaient de grosses boules de feu très éloignés de la terre et bla bla bla. A vrai dire, durant longtemps observer les étoiles avait été son seul passe-temps. Elle avait toujours cru qu’une fois mort, les gens étaient transformés en étoile. Petite, elle s’amusait à les regarder et à essayer de deviner où était ses parents. Elle n’avait jamais vraiment cessé d’y croire.

  «  Tu sais, je pense que c’est l’inverse. Une fois qu’ils ont fait ce qu’il fallait, les gens montent au ciel et se transforme en étoile. »  Dit-elle en souriant à Sanguine.

  Elle avait dit ça sans employer le mot « mourir ». Après tout, la rouquine n’était qu’une enfant. Certes une enfant qui avait surement été confronté à la dure réalité très jeune mais tout de même une enfant. Il fallait un minimum de tac quand on parlait de ses choses-là. Elle avait tout à coup l’impression que Sanguine était sa petite sœur. En à peine une heure, elle c’était rapproché de la rouquine. Pourquoi elle n’arrivait pas à faire ça  avec des filles de son âge ? Peut-être parce qu’elle était… différente ?       

  «  Si j’étais une étoile ça expliquerait bien des choses. Mais tu sais, je pense que j’en suis autant une que toi un renard. Mais c’est gentil quand même. Elle réfléchit un instant puis ajouta quelque chose. Merci. »

Ce n’était pas vraiment un merci pour l’avoir comparé à une étoile. C’était plutôt un merci pour tout 

_________________


Minimoi \o/ Merci Theyst ♥
Revenir en haut
Classe Pique
Sanguine Evans
Inscrit le: 19 Juil 2011
Messages: 51
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Primaire
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 179
MessagePosté le: Mar 26 Juil 2011 - 19:31    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

«  Tu sais, je pense que c’est l’inverse. Une fois qu’ils ont fait ce qu’il fallait, les gens montent au ciel et se transforment en étoile. »


Ce fut la réponse d' Ayama. Sanguine marqua un temps de légère surprise à son tour. Les gens ? Monter au ciel ? Elle trouvait l'idée plutôt étrange. Elle ne pu néanmoins s'empêcher de se demander un instant comment ils s'y prenaient pour monter jusqu'au ciel. Avec un trampoline peut être ? Ou alors une graaaaande échelle ?
Elle secoua la tête. Non ça ne pouvais être ça, sinon on verrait l'échelle partout tellement elle serait grande, ce qui mit fin à sa réflexion.
Mais elle ne pouvait s'empêcher de penser que la jeune fille a coté d'elle était une étoile.
Bien entendu, l'idée d'étoile dans l'esprit troublé de Sanguine était une image représentative de la beauté, du mystère, de la gentillesse et de toutes ces autres caractéristiques que la fillette admirait chez Ayama.
Cette dernière reprit d'ailleurs la parole:


«  Si j’étais une étoile ça expliquerait bien des choses. Mais tu sais, je pense que j’en suis autant une que toi un renard. Mais c’est gentil quand même. »


Elle marqua un temps, puis ajouta un « Merci. » à la sincérité frappante.
Sincérité qui prit d'ailleurs Sanguine de cours. Elle eut un léger frisson et regarda étrangement la jeune fille.
Dans sa vie, Sanguine n'avait jamais été remercié pour quelque chose. Oh bien sûr on lui avait déjà lancé à la figure de ces « merci » fades et vides de sentiments lorsqu'elle passait la cruche d'eau à la cantine ou après qu'elle se soit présentée devant tout une classe. Mais c'était bien la première fois qu'on lui présentait un merci aussi franc.
Elle ne savait pas vraiment pourquoi la jeune fille la remerciait, mais elle doutait que ce soit réellement parce qu'elle l'avait qualifiée d'étoile.


Elle se gratta l'arrière du crâne d'un geste presque embêté, puis laissa son regard se perdre, en même temps que ses pensées, par delà la fenêtre face à elles.
En réflexe, elle sortit son couteau courbé et le jeta en l'air, le rattrapant sans le regarder. Ses yeux semblaient perdus dans un flou dont elle seule pouvait distinguer les formes.
Elle repensait aux paroles d'Ayama. « Une fois qu’ils ont fait ce qu’il fallait, les gens montent au ciel et se transforment en étoile. »
Sanguine n'était pas stupide non plus. Elle avait déjà fréquenté la mort, elle l'avait même donné. Elle savait donc ce que sous entendait la jeune fille. En mourant, les gens devenaient des étoiles ? Étrange...
Sanguine s'assombrit légèrement. Tous ne devaient pas le devenir. Tous ne méritaient pas de devenir ces belles lumières qu'elle voyait briller la nuit. Le chasseur lui ne le méritait pas, il ne l'avait pas mérité...
Sanguine serra la mâchoire. Penser que le cruel chasseur en blouse blanche puisse obtenir une place d'étoile la mettait en colère.
Pendant quelques courtes secondes, ses yeux laissèrent paraître la folie qui dormait en elle et qui s'était emparée d'une partie de son esprit après l'année passée dans le centre de recherche.
Mais elle se reprit bien vite, et son regard redevint aussi neutre se pensif que d'ordinaire. Elle se mit même à fredonner de nouveau « brille petite étoile ».


Ce furent des bruits de voix provenant du couloir qui brisèrent enfin le silence qui s'était installé entre les deux filles.
Deux personnes, des enfants d'après leurs voix aigus, se rapprochaient, discutant avec animation. Sanguine ne s'était même pas rendu compte du temps qu'elle avait passé avec Ayama tant elle se sentait bien avec elle; le couloir s'était vidé de tout ses élèves. Elle dressa l'oreille lorsque les deux inconnus passèrent devant la porte, et le regretta presque aussitôt au vu de ce qu'elle entendit:


« ...entendu ce qu'on dit sur elle et sa cape rouge ? Elle la porte pour cacher son identité, parce qu'en fait elle assassine des gens pour les organisations. C'est mon frère qui me l'a dit. »


« C'est sûrement vrai, elle a des yeux de meurtrière... Elle travail peut être pour le directeur ? Ou alors... »


La suite s'évanouit dans le couloir.
Sanguine avait la tête baissée et les visage caché derrière l'ombre de ses cheveux chaotiques.
Les dents de nouveaux serrés, elle avait cessé de chanter.
Bien entendu ce n'était pas la première fois que les gens avaient peur d'elle. Déjà quand elle vivait à l'orphelinat, elle s'en souvenait. Mais les mots « meurtrière » et « assassine » fusaient dans sa tête comme des balles explosives.
Meurtrière ? Qu'est ce qu'ils en savaient ? Pourquoi disaient ils ça alors qu'ils n'avaient rien vu ?
Une main serrée sur le manche de son couteau à l'en faire trembler, Sanguine sentait la folie prendre de nouveau le dessus dans son esprit:


« Méchants, méchants oiseaux. Siffla t-elle d'une voix qui n'allait pas à une petite fille de dix ans. Les oiseaux crient beaucoup mais ils ne comprennent pas les renards. Oh non il ne les comprennent pas parce que eux ils volent. »
_________________
Promenons nous dans les bois...
Pendant que le loup y'est pas...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Pique
Ayama Akyama
Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 267
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 352
MessagePosté le: Mer 31 Aoû 2011 - 11:36    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

   Sales gamines, espèces de... Vous l'aurez compris, Ayama traitait (silencieusement) de tous les noms les deux fillettes qui venaient d'insulter Sanguine. Elle les connaissait, c'était de sales pestes qui se faisait une joie de démolir les autres. Elle était en cours avec le frère de la pire des deux. Lui n'avait pas arrêté de la rabaisser jusqu'au jour où elle en avait eu assez et lui avait renversé une omelette au champignon sur la tête. Bien sûr ça avait explosé en bagarre mais bon, ça c'était bien fini pour elle. Pour le moment, il fallait qu'elle calme Sanguine. Les deux pestes étaient dans le couloir, certainement en train de descendre quelqu'un d'autre, elles allaient certainement rester là des heures. Et bien elles allaient avoir la peur de leurs vies ses fillettes. Elle prit Sanguine par les épaules et la regarda en face. Il fallait qu'elle se calme.

« Calme-toi Sanguine, ce sont juste des idiotes. Elle n'arrive même pas au niveau des oiseaux. Mais je suis pour leur faire une bonne blague. Toi tu restes là et tu ne regardes pas là. Mais ne te fait pas remarquer et profite du spectacle. »

   Coup de chance, aujourd'hui, Ayama avait dans son sac plusieurs tubes de peinture. Dont un tube rouge. Rouge sang. Elle s'éloigna un peu de Sanguine et sortit sa faux. Je vous laisse deviner ce qu'elle fit avec la peinture. Elle en badigeonna plein sur son arme. C'était super réaliste ! Elle s'en badigeonna les mains et s'en mit sur les cheveux. Elle rajouta un peu d'eau sur sa faux et sur ses mains pour que la peinture dégouline un peu. Parfait. Elle mit un doigt sur ses lèvres pour faire signe à Sanguine de faire silence. Puis ouvrir la porte d'un coup de pied.
   Imaginez la réaction, de deux filles de dix ans, quand elles voient une albinos qui semble être pleine de sang, une arme à la main en train de marmonner des trucs du genre : « Elle l'avait bien cherché », « Maintenant c'est fini, les petits chaperons rouge est parti » ou encore « Morte, elle est morte ». Elles hurlent ou elles s'enfuient. Dans ce cas-là, elles firent les deux. Ayama attendit de ne plus entendre les hurlements des fillettes pour rentrer dans la classe. Là enfin, elle fit disparaitre sa faux et explosa de rire.

« Tu as vu ça Sanguine ! C'était excellent. Elle ont détalé comme des lapins. Elle s'assis à côté de Sanguine. Et souvient toi Sanguine, les renards mangent les lapins. Les oiseaux ne t'ont rien fait. »

  
Elle ne savait pas pourquoi elle avait dit ça à la fin. Mais elle aimait beaucoup les oiseaux. Et voir Sanguine en parler avec autant de haine lui faisait de la peine. Pourtant, elle n'en était pas un. Elle commençait à comprendre le langage de la rouquine. C'était bizarre, mais assez logique en fin de compte. Si c'était la seule façon de se faire clairement comprendre toutes les deux, ça ne gênait pas Ayama de parler comme ça. C'était assez mignon. Par contre, ce qui était moins mignon c'était la réaction de Sanguine quand elle avait entendu les deux filles la juger. Elle avait la main sous sa cape et tremblait, un air dément sur le visage. Une arme ? Si elle continuait comme ça, la rouquine allait avoir des problèmes. Il y avait plein de gens qui se moqueraient d'elle ou qui l'agresserait ici, quoi qu'elle fasse. Il fallait mieux qu'elle s'habitue maintenant. Ayama se promit de veiller sur Sanguine au cas où. Elle l'aimait beaucoup et ne voulait pas qu'il lui arrive du mal. Pour une fois qu'elle se sentait aussi proche de quelqu'un, dans cette académie de dingue, l'albinos ne la laisserait pas se faire renvoyer ou pire. 
 
  « Maintenant si tu as un problème, dit le moi d'accords ? Ne te met surtout pas dans cet état, même si des fois c'est justifié. Mais n'oublie pas Ici il n'y a pas que des oiseaux et des lapins. Il y a pire. Je ne sais pas trop ce qui mange les renards, mais je sens que ça ne va pas de plaire. Alors, s'il te plait. Fait attention. »
  
  Elle attendit un signe d'approbation de la petite. Elle ne savait pas pourquoi, mais il fallait qu'elle sache que Sanguine allait faire attention. C'était comme si elle avait une petite sœur. Et ça lui plaisait, elle qui se sentait tellement seule.   





_________________


Minimoi \o/ Merci Theyst ♥
Revenir en haut
Classe Pique
Sanguine Evans
Inscrit le: 19 Juil 2011
Messages: 51
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Primaire
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 179
MessagePosté le: Mar 6 Sep 2011 - 11:11    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

« Calme-toi Sanguine, ce sont juste des idiotes. Elle n'arrive même pas au niveau des oiseaux. Mais je suis pour leur faire une bonne blague. Toi tu restes là et tu ne regardes pas là. Mais ne te fait pas remarquer et profite du spectacle. »

Les paroles résonnèrent dans l'esprit tourmenté de Sangine, chassant le venin de la folie qui s'insinuait sournoisement dans ses sens. Elle leva ses yeux bleus vers Ayama et la regarda se lever, un sourire malicieux aux lèvres.
Lorsqu'elle fit apparaitre une faux dans ses mains, Sanguine se leva à son tour et s'approcha d'elle, intriguée.
Elle regarda attentivement la jeune fille peinturlurer la lame de gouache rouge, fascinée par la couleur.
Lorsqu'elle eut finit son œuvre, Ayama mit aussi de la peinture dans ses cheveux et sur ses mains, et mouilla le tout d'un peu d'eau pour les faire couler. Même pour Sanguine qui vouait une véritable fascination au sang, le maquillage paraissait saisissant de réalisme.
La fille aux cheveux de neige intima alors le silence à la rouquine d'un doigt sur les lèvres. Curieuse, Sanguine obéit et la regarda s'approcher de la porte à pas de loup. Elle ouvrit alors la porte à la volée d'un coup de pied et jailli dans le couloir en marmonnant des paroles lugubres et brandissant sa faux "ensanglantée".
Sanguine plaqua une main sur sa bouche, victime d'un soudaine envie de rire.
Les fillettes-commères eurent un court instant de stupeur. En quelques dixièmes de secondes, le temps qu'il faut en général pour que la panique atteigne le cerveau, elles se mirent à hurler et prirent leurs jambes à leurs cous, détalant dans le couloir en appelant à l'aide.
Ayama les laissa s'enfuir, puis se tourna vers Sanguine en faisant disparaitre son arme, et éclata de rire.
La rouquine n'étouffa alors pas plus longtemps son fou rire et rejoignit la jeune fille dans un concert de rires incontrôlables.
Lorsque les deux filles retrouvèrent enfin leur calme, Sanguine avait mal aux côtes.

« Tu as vu ça Sanguine ! C'était excellent. Elle ont détalé comme des lapins. Et souvient toi Sanguine, les renards mangent les lapins. Les oiseaux ne t'ont rien fait. »

Cette fois, Sanguine lui adressa un sourire joyeux. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas rit sincèrement qu'elle en avait oublié comment c'était, et elle redécouvrait ça avec joie.
Des lapins? Les renards mangent les lapins... Sanguine tourna et retourna ces paroles dans sa tête. L'images des deux filles fuyant comme de petits animaux effrayés, comme deux petits lapin marqua son esprit et elle se la grava tout comme les paroles d' Ayama au plus profond de sa mémoire.
Prise d'une soudaine envie, Sanguine se leva et tourna sur elle même en chantonnant doucement une mélodie dont il ne faisait aucun doute qu'elle en était l'auteur:

" Les renards mangent les lapins.
Petits renards mains dans la mains.
Les lapins courent courent très loin.
Ils ont peur et ne disent plus rien. "


Ayama reprit alors la parole avec un sérieux qui attira l'attention de la rouquine.

« Maintenant si tu as un problème, dit le moi d'accords ? Ne te met surtout pas dans cet état, même si des fois c'est justifié. Mais n'oublie pas Ici il n'y a pas que des oiseaux et des lapins. Il y a pire. Je ne sais pas trop ce qui mange les renards, mais je sens que ça ne va pas te plaire. Alors, s'il te plait. Fait attention. »

Sanguine scruta l'immensité de ses yeux de cette couleur pourpre qui la fascinait. Calmé de sa crise de folie, son esprit réfléchissait. C'était son premier jour dans cette étrange école depuis qu'on l'avait envoyé sur cette île qu'elle ne connaissait pas. Et pourtant, elle se sentait tellement sereine et rassurée en présence d' Ayama qu'elle avait l'impression de la connaitre depuis très longtemps. A moins qu'elle soit une incroyable actrice, la jeune fille face à elle semblait ressentir une réelle inquiétude à l'idée qu'il lui arrive quelque chose, ou qu'elle fasse quelque chose de mal. Quelque chose qui mangeait les renards avait elle dit. Cette idée déclencha un frisson soudain dans les muscles de la rouquine. Elle avait perçu en entrant ici que cet endroit n'était pas comme les autres. Mais la simple idée qu'on puisse manger un renard l'effrayait. Etait il possible qu'il y ai ici des personne comme le chasseur en blouse blanche? Elle secoua la tête. Non, impossible, il était mort, elle avait planté ses crocs une trentaine de fois dans son corps. Mais était ce bien ses crocs... Enfin en tout cas, il était mort...
Se reconnectant encore une fois à la réalité, Sanguine regarda Ayama droit dans les yeux. Elle semblait attendre une réponse de sa part. Sanguine ne pu s'empêcher en la regardant de penser encore une fois à une étoile.
Et si une étoile la protégeait, elle devait l'écouter.
Elle eut alors un sourire radieux qui éclaira son visage, lui redonnant pendant quelques instants le visage enfantin qu'une petite fille de son age devrait normalement avoir.
Puis elle hocha la tête, dans une approbation convaincue.

" Merci, Ayama. "

Ce fut les seuls mots qu'elle prononça.



Excuse moi du retard de réponse... J'ai eut plus de travail que je ne pensais à mon retour, et je n'ai pu me connecter qu'aujourd'hui ^^"
Si tu veux terminer le sujet, je te laisse la main =)

_________________
Promenons nous dans les bois...
Pendant que le loup y'est pas...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Pique
Ayama Akyama
Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 267
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 352
MessagePosté le: Lun 10 Oct 2011 - 20:01    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe... Répondre en citant

C'est court, pitoyable et en retard T.T
Sorry pour cette fin désastreuse.


  Ayama regarda Sanguine, qu'elle était mignonne la petite rouquine quand elle souriait. Ce fut à son tour d'afficher un sourire radieux. Cette rencontre lui avais fait un bien fou. Maintenant qu'elle était rassurée, elle se sentait légère et heureuse. La cloche sonna, marquant la fin de la pause et le début du cours suivant. Ou de l'heure de colle dans le cas d'Ayama. Mais quelle idée de placer des retenues au milieu de la journée. Ah oui c'est vrai, aujourd'hui en raison de l'absence du professeur d'histoire-géo elle avait le reste de l'après-midi de libre. Elle avait, plus maintenant malheureusement.

 
   La jeune fille ramassa le papier qu'elle avait chiffonné et le lissa du plat de la main en soupirant. Elle devait montrer le bon exemple, alors elle devait se rendre en heure de colle. Heure de colle qu'elle n'avait pas du tout, mais alors pas du tout envie de faire. Elle tourna la tête vers Sanguine, qui la regardait d'un air admiratif de ses deux magnifiques yeux bleus. C'en était presque cocasse. Elle jeta un coup d’œil à sa montre. Bientôt, la sonnerie signalant le début des cours se manifesterait et là elles seraient en retard. Ce n'était pas vraiment un problème pour Ayama, mais vu que c'était le premier jour de Sanguine, il fallait que celle-ci arrive à l'heure à tous les cours. D'ailleurs, elle entendait le brouhaha des élèves traversant les couloirs, venant cherchez leurs dernières livres ou claquer la porte de leurs casier. Tout ce petit monde commençait à faire pas mal de bruit, comme pour leur dire de se dépêcher. 
   
   « Bon on va faire comme ça : Je t'accompagne à ton prochain cours puisque tu es nouvelle. Puis je me rends pour mon heure de colle en salle... en salle... 208 ou 308 ou 888 ? Bon sang ce qu'il écrit mal ce prof »    
 
  Le numéro de la salle et le bâtiment étaient complètement illisible. Ayama savait que les adultes écrivaient mal mais à ce point,mais tout de même. C'était peut-être pour ça qu'il dictait c'est cours. Enfin, peu importe, elle déchira le papier en petit morceau et le jeta à la poubelle. De toute manière elle écoperait seulement d'une seconde heure de colle ou, au pire, elle devrait nettoyer une quelconque salle de classe.

 

   « Rectification : Ensuite je vais faire du roller dans la grande allée, dit-elle une lueur amusée dans les yeux. Devant le regard étonnée de la rouquine elle rit et dit : Tu ne dois pas t'attirer des ennuis, mais tu as le droit de faire quelques écarts de temps en temps. »
   
   La sonnerie tant redouté sonna. Et on n'entendit plus dans les couloirs, que des pas pressés, appartenant à des retardataires. Ou bien au contraire, on entendait le pas tranquille des élèves récalcitrant qui séchaient. Ayama ramassa son sac, fourra dedans, son Ipod et son livre de Mathématiques. D'un geste vif, elle rabattit sa frange et couvrit la tête de la rouquine de sa capuche écarlate. Puis, elle prit la main de la petite et sortit de la pièce. Elle poussa Sanguine jusqu'à sa salle de classe.
   
   « Allez petit renard, courage, la journée est presque finie. On se reverra surement bientôt. »
   
   Elle fit un grand sourire à la rouquine qui ferma la porte et s'assit à sa place, comme tous les élèves de son âge. L'albinos espérait de tout cœur revoir l'amie qu'elle c'était faite dans cette salle de classe déserte. C'était comme avoir une petite sœur, ce qui comblait un peu le vide dans sa vie. C'est donc souriant qu'Ayama se fit prendre en train de sécher son heure de colle pendant qu'elle enfilait ses rollers et qu'elle se fit coller samedi matin deux heures. 

[FIN]
  

  

_________________


Minimoi \o/ Merci Theyst ♥
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 20:26    Sujet du message: [Terminé] Première journée de classe...

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment Pique -> Salle de cours Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.