FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Kem / Cauchemar en Cuisine

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Archives -> Corbeille générale -> Corbeille des présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Amensis Kemi


MessagePosté le: Sam 30 Avr 2011 - 15:08    Sujet du message: Kem / Cauchemar en Cuisine Répondre en citant

    VOTRE PERSONNAGE - son identité, ses raisons, ses capacités...

    .

    . Nom : Amensis
    . Prénom : Kemi
    . Age : 23 ans
    . Sexe : M
    . Espèce : Humain
    . Classe : Personnel (Cuisinier de cantine)
    . Catégorie : X

    . Description caractérielle : (minimum 8 lignes)Kem fait son métier avec plaisir même si ce n'est pas une vocation, mais avant tout un moyen de subvenir aux besoins de sa petite famille. Celle-ci, qui consiste en un petit bambin déluré et intrépide, est ce qui compte par-dessus tout à ses yeux. Il n'a pas de religion particulière et la croix qu'il porte en pendentif est un simple souvenir de sa vie passée. Il n'a pas non plus spécialement d'opinions politiques, tant qu'on le laisse vivre sa vie. Il aime zapper d'une chaîne à l'autre et regarde rarement un film en entier ; de même, il apprécie de bien s'entendre avec quelqu'un, mais ne souffre pas quand cette personne s'éloigne ou est éloignée par la vie. Il est devenu assez philosophe, pourrait-on dire, ou pour être plus précis, épicurien. C'est un homme qui n'aime pas se poser des tonnes de questions existentielles et qui profite de tout ce qui s'offre, sans pleurer sur l'absence de ce qui ne s'offre pas. L'ambition et la colère de certains sont des mystères pour lui, il ne comprend pas comment on peut s'empoisonner soi-même par haine pour les autres. Cela dit, il ne donne pas souvent de conseils aux gens qui lui semblent engagés sur une mauvaise pente, et se contente généralement de hausser les épaules et d'aller voir ailleurs.

    . Description physique : (minimum 8 lignes)La situation de père célibataire et d’étudiant ne lui a pas permis, pendant quelques années, de travailler son corps comme il le faisait au lycée ; mais il a désormais un salaire stable et des installations fournies en materiel à portée de la main, et s’est remis sérieusement au sport, ce qui fait de sa silhouette un spectacle impressionnant - alors qu'il n'a pas la moindre agressivité envers autrui, et qu'il n'est pas spécialement doué en quelque combat que ce soit. C'est l'équivalent du gentil géant des légendes. Surtout aux yeux de son fils - qui, physiquement, ne lui ressemble pas particulièrement, si bien qu'on le croit parfois adopté. Il porte les cheveux longs et nattés en rasta, une paire de boucles d'oreilles et un collier supportant une croix qui lui viennent de son enfance, et il s'habille généralement décontracté - voire pas du tout quand il en a la possibilité. Il transporte d'un domicile à l'autre un hamac qui est son lieu de repos de prédilection. Par ailleurs on peut noter qu'il ne fume pas, et conduit une moto. Il porte quelques anciennes cicatrices au côté et au ventre. Ses signes particuliers s'arrêtent là, car depuis son arrivée dans le pays il a mis un point d'honneur à se fondre dans la foule, et la provocation n'est pas du tout son style. Au niveau de ses élans naturels, l'idée de magie, avec laquelle il a rarement été en contact, le refroidit un peu. Mais comme Aken est fasciné par ce genre de phénomènes, il commence à s'y intéresser lui aussi, ne serait-ce que pour avoir un sujet de conversation avec son fils.

    . Histoire : (minimum 8 lignes ; pourquoi il est entré à l'académie ; si votre personnage possède une arme/magie(s), comment et quand l'a-t-il eu/apprise ; s'il est Youkai/Hukai, dîtes si cela a eu un impact sur sa vie)
    -          Mais elle a une tête de squelette, Isis !
    -          Je m’en fiche, c’est mon amoureuse ! Quand je serai grand, je me marierai avec elle !
    -          Arrête de parler comme ça, Kemi !

    Les frères et sœurs de Kemi le rouaient parfois de coups pour qu’il se taise, et il fallait bien ça pour y arriver. C’était l’enfant le plus têtu qu’on ait jamais vu. Isis Sethkem, la petite voisine qu’il appelait son amoureuse, avait eu le nez coupé par son père lors d’une crise de rage de ce dernier ; on voyait ses fosses nasales s’ouvrir comme un gouffre de part et d’autres du cartilage exposé, entre ses grands yeux noirs et sa bouche innocente. Kemi regardait ses yeux et sa bouche, et le reste ne lui manquait pas. Lorsqu’ils eurent dix ans, il décida qu’il était un homme ; ensemble, les deux enfants s’enfuirent. Ils gagnèrent le littoral et payèrent un passeur, passèrent la frontière, se placèrent sous la protection d’une association humanitaire, allèrent à l’hôpital ensemble. Les opérations furent longues, douloureuses et effrayantes, mais la technique avancée permettait des résultats qui valaient largement le désagrément subi. Peu à peu, en parallèle, ils reprirent leur scolarité. Isis avait un merveilleux visage. Ses camarades lui faisaient des avances ; mais depuis leurs quinze ans, elle et Kemi s’étaient mariés en secret, et elle montrait sa main ornée d’une bague avec un sourire d’excuse. Jamais elle ne l’aurait trahi.

    -          Il faut aller à l’hôpital, mon amour.
    -          Je veux rester chez moi. J’ai passé dans les hôpitaux la moitié de ma vie.
    -          Mais tu as déjà perdu tellement de sang…

    Isis mourut en couches à l’âge de dix-huit ans. Les résultats de ses examens furent affichés le lendemain au lycée comme si de rien n’était. Elle avait obtenu les meilleures notes de sa promotion. Kemi abandonna tout ce qu’il avait entrepris et s’occupa jour et nuit de l’enfant, qu’il avait appelé Aken. Un médecin de l’association qui les avait aidés à leur arrivée venait souvent lui rendre visite, essayait de le convaincre d’au moins retourner à la salle de sport, de se changer les idées d’une façon ou d’une autre. Un soir, Kemi fondit en larmes. L’homme le prit dans ses bras. Ils s’étendirent côte à côte. C’était aussi naturel qu’avec Isis, aussi simple que de saluer un ami ou de cajoler son enfant ; Kemi ne se posa aucune question. L’homme en revanche changea d’avis alors qu’ils allaient s’endormir dans les bras l’un de l’autre. Il s’enfuit et ne revint pas. Mais Kemi était sorti du labyrinthe. Il savait que sa vie n’était pas terminée, qu’un jour il trouverait à nouveau quelqu’un capable de faire battre son cœur.

    -          Je reviendrai vite, mon ange. Dès que j’aurai des vacances, c’est promis.
    -          Papa…
    -          Ne vous en faites pas, monsieur Amensis, je m’occupe de tout. Bon voyage et bonne chance !

     Le premier départ pour son école fut un déchirement. Mais l’absence de l’enfant dont une gardienne de confiance s’occupait le motiva à passer son diplôme avec un acharnement qui fit l’admiration de ses professeurs. Prêt à chercher un emploi, ce fut avec la même volonté qu’il se présenta à l’académie Rakishou, passa un rapide entretien, et décrocha une place modeste mais suffisante comme cuisinier à la cantine. Il avait toujours fait du sport et surveillé son alimentation, aussi la diététique était-elle un sujet sur lequel on pouvait l’interroger ; par ailleurs, il avait acquis suffisamment de connaissances techniques pour faire fonctionner les machines les plus élaborées présentes à la cantine. Pour ce qui est du contact avec les étudiants ou les enseignants, il se sentait parfaitement apte à cet environnement, qu’il imaginait calme et dépourvu des conflits parfois rencontrés en entreprise ou dans d’autres sphères professionnelles. Il se trompait. La machine la plus complexe qu’il aurait sans doute à gérer serait la lutte souterraine entre les diverses factions, mais il ne pouvait pas s’en douter… Pour l’heure, Kemi s’installa dans un petit logement de fonction avec son fils Aken, maintenant âgé de quatre ans, qui allait désormais à l’école dans la même ville, et commençait à parler d’une petite amoureuse. Difficile de ne pas se sentir vieux dans ces conditions, et au milieu de jeunes gens pour certains à peine sortis de l’enfance… C’est pourquoi, durant les premiers jours, Kemi ne lia véritablement connaissance avec personne.

    . Magie(s) maîtrisée(s) : (si votre personnage en possède) X
    . Arme(s) maîtrisée(s) : (si votre personnage en possède) L’extincteur du couloir, en cas de bagarre d’élèves qui dégénère vraiment trop… ça compte ?


    VOUS - en ce qui vous concerne à présent...

    .

    . Tout est prêt ? : Code ok, Theyst.
    . Quelque chose pour améliorer le forum ? : J'ai essayé d'éditer ma fiche et tout s'est figé en un bloc avec des bouts manquants... c'est normal ? XD
    . Comment avez-vous connu le forum ? : En cherchant un forum, ça tombe bien. ^^
    . Autre : Bienvenue à moi ! :P
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Sam 30 Avr 2011 - 15:08    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Sam 30 Avr 2011 - 15:37    Sujet du message: Kem / Cauchemar en Cuisine Répondre en citant

Bienvenue sur Murasaki Suishou !

Je valide le code.
Pour la fiche, normalement ça n'aurait pas du faire ça. xD As-tu mis le mode éditeur en off ? Parce qu'il arrive qu'en éditant avec le mode éditeur on, des trucs bizarres apparaissent ou disparaissent. x') Mais là, il sera difficile de remettre les codes sans faire de copier/coller partout. ^^"

Ensuite, concernant ton personnage... Comme c'est un cuisinier, c'est bon, il n'a pas besoin d'être dans une catégorie ou avoir des armes. Mais n'empêche, c'est une bonne idée l'extincteur. xD

Bref, je valide la fiche. Si tu as des questions à poser, n'hésite pas.


Bon jeu !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:59    Sujet du message: Kem / Cauchemar en Cuisine

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Archives -> Corbeille générale -> Corbeille des présentations Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.