FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Cooking Mama !
Aller à la page: <  1, 2
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Cafétéria
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Modérateur
Alexandre Delacroix
Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 977
Espèce: Hukai
Catégorie: Combat
Niveau: Lycée
Classe: As
Sexe: Féminin
Points MS: 579
MessagePosté le: Mer 20 Juil 2011 - 00:13    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

    Passer la gerbille au mixeur ? Non mais ça va pas bien dans sa tête ? C’est de la cruauté animale !
    Attendez… Depuis quand Alexandre en avait quelque chose à faire en fait ? Ça l’arrangerait bien que la bestiole se fasse dévorer ou disparaisse dans un trou de souris : Moins de travail et surtout plus de tranquillité ! Plus besoin de courir à droite, à gauche après ce maudit animal qui ne cessait de vouloir se la jouer Rambo ! Ceci dit… Si sa mémoire était encore exacte, il lui semblait que son avenir dans l’Académie reposait précisément sur le rongeur. Oui, oui, en se concentrant très fort, il se souvenait très bien des ronchonnements du directeur qui lui avait prévenu que s’il arrivait quoi que ce soit à la gerbille, c’était l’expulsion immédiate pour lui. La barbe… Laissant Seon répondre aux interrogations du soi-disant cuisinier (jamais vu ici ce type), il glissa l’animal dans la poche de son tablier avec un regard réprobateur si appuyé que le rongeur en question n’osa même pas protester et décida de se terrer bien tranquillement dans son coin, d’autant plus qu’il contenait quelques morceaux de sucre échoués dedans : une vraie petite caverne d’Ali Baba pour notre gerbille locale.
    Puis voyant qu’on lui demandait son identité, il entreprit de se présenter à la suite de Seon, optant pour la ô combien traditionnelle formule de l’Académie et en profitant pour introduire également le chevalier blond histoire de gagner du temps.

    - Alexandre Delacroix, As, catégorie combat et lui c’est Edgar Tamagotchi, Pique, catégorie arme. Retenir les noms n’avait jamais était le point fort de l’As.

    Sur ce, le petit groupe de quatre se remit rapidement au travail. Avec l’aide du cuistot et malgré l’inaptitude culinaire de la Joker (bin oui Seon, tu l’as dis toi-même t’es une quiche en cuisine), ils finirent par arriver à un beau petit résultat et bientôt la cuisine s’emplit d’une délicieuse odeur de gâteaux sortis du four à vous en mettre l’eau à la bouche. Même le gâteau au yaourt de Seon semblait délicieux : heureusement que le type louche l’avait aidé ! Bon biensûr, la cuisine était en sacré pagaille, mais l’ensemble aurait pu être bien pire sans l’assistance du dénommé Kemi. C’était en fait le seul à avoir réussi à faire sauter les crêpes correctement… Les trois élèves avaient essayé tour à tour et ce fut un désastre total pour chacun d’entre eux : Alexandre avait lancé la pâte tellement fort qu’elle s’était collée au plafond et refusait – par on ne sait quel tour du malin – de redescendre, Edgar avait brisé la crêpe au vol tandis que Seon avait projeté sa crêpe dans la figure d’Alexandre – à croire qu’elle l’avait faite exprès la bougresse ! - ce qui avait bien entendu provoqué un incident diplomatique, heureusement vite résolu par le cuistot. Bon, l’Hukai avait également un peu zappé le conseil de ce dernier et en conséquences, les fraises de sa tarte étaient devenues un peu trop molles sous la chaleur des fourneaux mais mis à part ça, le dessert avait l’air appétissant et tout à fait comestible.
    Pendant que les garçons mettaient un peu d’ordre dans la cuisine et que Seon commençait les préparatifs de la vente, une petite tête blonde fit son apparition dans l’entrebaillement de la porte.

    - Bonjour, qu'est-ce que vous cuisineeeeez ?

    Gambadant vers le comptoir où était posé l’ensemble de leur travail, le mioche se pencha sur les différentes pâtisseries, les yeux pleins d'étoiles avec un regard qui lui rappelait celui de sa gerbille en face d'une montagne de sucreries.

    - Je peux y goûter ?

    Alexandre fronça les sourcils, son instinct lui soufflant que l’espérance de vie des gâteaux c'était soudainement diminuée à l'approche du mioche puis claqua des doigts en se rappelant qu’il avait déjà aperçu le minois de ce dernier quelque part :

    - Hé c’était pas toi le dévoreur de bonbecs déguisé en chat à Halloween ? Pas touche aux gâteaux, je veux pas que tu les engloutisses tous d’un coup ! C’est pour une vente !

    Sentant le regard désapprobateur d’Edgar et de Kemi dans son dos, il réalisa que son ton était peut-être un peu dur envers le môme qui devait avoir quoi… 6 ? 5 ans ? Bon allez plus, mais de toutes façons il avait toujours était nul pour placer un âge sur la tête des gens. Croisant les bras, il entreprit alors de se rattraper :

    - Enfin je suppose que si tu nous donnes un coup de main pour la vente je peux te donner une part de ma tarte aux fraises. Tu as des copains à inviter ? Ou alors tu peux aider Seon à installer le stand dans la cafet et à attirer les gens. Dommage qu’on ait pas d’uniforme pour toi.

    L’idée était pas si mal. Il fallait dire qu’avec sa bouille de chérubin, le mioche avait un bon potentiel de vendeur. S’il y avait des filles un peu neuneus dans le coin, il mettrait à couper qu’il serait capable de leur vendre le gâteau le plus infect au monde rien qu’en faisant semblant de pleurer.

Encore une fois, vraiment désolé pour le temps de réponse. J'ai pris les avants si ça ne convient pas j'édite. Désolé Seon, je t'ai pas vraiment laissée matière à répondre alors à moins qu'Hikari veuille immédiatement répondre, tu peux aussi faire avancer le topic et passer directement à la vente : jenr le stand est installé et une bonne partie de l'académie se précipite sur les gateaux (oopas)

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité


MessagePosté le: Mer 20 Juil 2011 - 00:13    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Mer 27 Juil 2011 - 16:11    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

Tu as bien fais ^^ par contre désolée pour ce post assez simpliste, peu inspiré et très court, mais en ce moment c'est pas la grande forme du coup l'inspiration m'a abandonnée (traîtresse >.<)


L'expérience culinaire continua son cour, les plats furent plus ou moins réussis et les accidents diplomatiques entre la république Delacroix et le royaume Wang passablement évités grâce au cuisto, malgré une tentative de guerre de la part de Wang. Oui, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles, Seon en était même à se dire qu'ils allaient réussir à tout vendre et repartir assez tôt pour pouvoir profiter de l'après-midi. Mais c'était sans compter l'arrivée d'un individu louche qui faisait penser à une grenouille rayée. C'est quoi ce vêtement ? Elle laissa Alex se dépatouiller avec le môme qu'elle reconnu vaguement aussi, pour se concentrer sur le stand à installer. Elle réquisitionna le cuisinier qui était retourné à son propre plat, en minaudant qu'avec ses tout petits bras elle n'arriverait pas à porter les planches et qu'elle allait se faire mal. Il ne parut pas la croire sur parole et lui proposa d'aller demander de l'aide aux deux grands gaillards. Obstinée, elle lui répondit en lui demandant si elle pouvait rajouter du sel dans son plat, et joignant le geste à la parole, elle s'apprêtait à en mettre quand il l'arrêta net, acceptant en soupirant de l'aider si elle le laissait en paix. Seon alla ensuite chercher Edgar dont elle attrapa l'avant-bras pour le tirer avec un « Tu viens avec moi » possessif qui n'appelait à aucune contestation. Il devait être déjà blasé par son attitude dirigiste car il se contenta d'un haussement d'épaule. Après avoir réquisitionné ceux dont elle avait besoin, Seon les emmena dans un local chercher ce qu'il fallait pour monter la longue table où seront exposés les gâteaux. Comment savait-elle où ça se situait ? Ben c'était le seul local qu'elle connaissait et coup de chance, c'était le bon ! Dix minutes plus tard ils étaient revenus dans la cafétéria, le cuisinier portant le plus gros du tas et Ed le reste – on ne fait pas porter de charge lourde à une fille voyons. Profitant que les garçons installaient le tout, Seon alla dans les couloirs pour ameuter l'académie.

Elle usa de tous ses talents d'actrice pour convaincre les gens de venir. Certains acceptèrent de bon gré l'idée de manger des gâteaux, pour les autre elle fit diverses promesses qui avaient de fortes chances de ne jamais aboutir. Ainsi, elle promit à une Pique un rancard dès plus romantique avec Alex; une amie de la Pique demanda si elle pourrait en avoir un avec Edgar, mais Seon dut lui expliquer qu'il sortait d'une longue maladie et bien qu'il n'y ai aucun risque de contamination on ne savait jamais, mieux valait être prudent. Bon avec cette histoire, les gâteaux de Ed n'allait pas se vendre, mais il s'en remettra. Elle continua à promettre tout et n'importe quoi, vendant sa propre personne si nécessaire. Elle alla jusqu'à raconter qu'un gamin s'était perdu dans l'académie et qu'il attendait sa mère à la cafétéria : l'histoire émut tout un peloton de jeunes adolescentes qui s'empressèrent d'aller l'aider. Bref, avec son bagout Seon finit par rameuter les trois-quarts de l'académie, la plupart venant pour des raisons aux mœurs douteuses.

_ Ils arrivent, j'ai un peu mentit par-ci par-là pour les faire venir, mais au moins ils achèteront sans compter. Soyez crédible dans vos rôle hein ?

Dit-elle avec un sourire ravit avant de se ranger derrière le stand et de demander à Hikari et Alex : Vous êtes allé chercher des gens vous aussi ?  

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Dim 23 Oct 2011 - 22:10    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

« Aller voir ce qu’il se passe à la cafétéria. Et puis quoi encore ?! »

L’adolescente passa une main le long de sa chevelure blanche, fronça les sourcils et sortit du bâtiment principal. Pourquoi diantre voulait-il qu’elle aille saluer les Pique pendant qu’ils cuisinaient ? En plus il semblerait que ce soit des amateurs, elle ne voulait pas se risquer de manger quelque chose de mal dosé ou mal préparé et leur en vouloir à vie. Enfin, se connaissant, elle préférait ne rien faire de peur de déchainer sa colère sur le premier venu. Dire qu’elle était passée dans le bureau du directeur juste pour y déposer un rapport de mission qu’il exigeait « bien écrite et soigneusement détaillée ». Et s'il y avait une soi-disante erreur ou si ça ne lui plaisait pas, on devait tout recommencer. Si elle le voulait, la Joker lui aurait fait avaler tous ses papiers inutiles et lui aurait fait boire tout l’encre qu’elle avait utilisé pour écrire son fichu rapport - qu'elle a recommencé cinq fois donc on multiplie l'encre et les feuilles par cinq - mais elle ne pouvait tout simplement pas car elle ne connaissait même pas les capacités de ce vieux alors aucun plan « parade » ne pouvait être élaboré. Non pas qu'elle pensait sérieusement à se battre contre lui, mais de temps en temps, ça lui arrivait de le penser.

Bizarrement, quelques minutes plus tard, au lieu de se diriger vers le bâtiment des Joker pour être tranquille, elle se retrouva devant la cafétéria. Sans blague. Pourquoi ses jambes l’ont-elles conduite jusqu’ici ? Elle n’avait pourtant pas du tout envie de venir non seulement parce que cela ne l’intéressait pas mais en plus parce qu’elle n’avait pas faim. Drôle d’idée de passer par là quand on était sûr de ne pas venir. Si elle faisait marche arrière, elle croisera forcément quelqu’un de déplaisant et de méprisant sur le chemin, ce qui aboutirait à une dispute, voire une bagarre. Theyst n’avait donc pas vraiment le choix. Et puis, cela lui changera peut-être les idées, on ne sait jamais.

En pénétrant à l’intérieur, elle vit qu’un stand de gâteaux venait de se poser, sans doute la chose dont parlait le vieux. Elle s’approcha et pensait tellement fort qu’elle avait l’impression de le crier à la Terre entière.

*Sale menteur ! Tout ce que je vois, c’est un seul Pique avec un As et une Joker. D’où est-ce qu’il voit trois Pique celui-là ? C’est une vraie taupe !*


Theyst s’approcha doucement du stand tel un animal craintif s’approchant de la nourriture posée gentiment par un humain. Il y avait pas mal de monde quand même, ça valait finalement le coup de passer. Mais, étant donné que l’on pouvait voir à quelle classe appartenaient les élèves, difficile de dire s’il y aurait conflit ou pas. Et facile de dire s’il allait y avoir du grabuge autour ou pas. D’ailleurs, elle remarqua que les élèves n’étaient pas tous des fans de la classe As : il y avait aussi des Cœur et des Trèfle. Bien évidemment, aucun Joker à l’horizon sauf celle qui tenait le stand.

« Que préparez-vous de bon ? C’est mangeable au moins ? »

Oups, elle s’était trop relâchée et la voilà en train de balancer des méchancetés sans s’en rendre compte. Enfin si elle avait remarqué sa bourde, mais étant donné que le vieux n’était pas très aimable ces derniers temps, la colère de l’adolescente n’avait pas encore éclaté au grand jour puisque habituellement c’était Ryûichi qui s’en prenait plein la face. Malheureusement pour les autres il s’était absenté pendant plusieurs jours à cause d’une mission. Il était censé revenir aujourd’hui d’ailleurs.

« Vu le monde qu’il y a, va falloir bien faire sinon vous serez virés. »

En fait, c’était sa façon de dire « je peux vous acheter à manger et voir si c’est comestible ? » mais étant trop fière et de mauvaise humeur, on pourrait comprendre autre chose, de plus désagréable. La tournure de sa phrase était complètement tournée dans un autre sens, du coup, il y avait peut-être des regards assassins ou des regards curieux qui se posaient par là. Mais en réalité, elle ne voulait pas attirer de conflits et ne savait pas comment réparer ça. Très jolie bêtise.

[S'il y a un problème, on voit par MP et je rectifierai le RP. : ) ]

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Pique
Ayama Akyama
Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 267
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 352
MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2011 - 12:40    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

Excusez moi j'ai peut-être un peu écrit n'importe quoi. Mais vous aviez l'air de tellement vous ennuyer que j'ai pas pu résister à l'idée de provoquer une bagarre pour du vent.  Donc si vous trouvez que ça ne convient pas, je changerais !

 
Qui l'eut cru qu'elle, Ayama Akyama, amatrice de baston en tout genre et souvent créatrice de bagarre pour des raisons stupides, c'était interposée entre les élèves des différentes classes en criant :
 
 « Et vous tous là : STOOP »
 
 Ça sentait la bagarre à plein nez cette histoire, pas que ça la dérange, mais il y allait certainement avoir des dégâts matériels. Et elle voulait ce gâteau. Son estomac la suppliait d'avaler une de ses tartes aux fraises qui la narguait depuis le comptoir. Sachez que quand on vous dit que le petit déjeuner et le repas le plus important de la journée,et bien c'est vrai. Faut pas croire que ce genre de message qui défilent en bas des pubs de Nutella c'est forcément n'importe quoi. Au contraire, vous avez plutôt intérêt à les suivre, alors éloignez-vous du frigo. Ayama était la preuve vivante de l'utilité du chocolat chaud et des deux tartines beurrée que vous mangez le matin. Elle avait raté son petit dej' pour pouvoir être à l'heure en cours et son estomac n'avait pas apprécié. 
  Mais ce qu'elle n'allait pas apprécier elle, c'était que la pâtisserie qu'elle convoitait finisse par terre à cause d'une fille qui ne savait pas tenir sa langue. Néanmoins, elle ne pouvait qu'admirer le courage de celle qui avait lancé ça au beau milieu de tous ces élèves qui se pressait autour du stand avec bruit. Enfin pour le moment il n'y avait plus de bruit. Tous les élèves la fixaient avec attention. Rumeurs allaient de bons trains et tous se demandaient de quels droits elle osait interrompre un élan de violence gratuite, si fréquent dans cette académie. Enfin dans ce cas-là, la bagarre allait surtout éclater parce que la salle était remplie de fan de l'albinos ou du blond. Elle se demandait si Seon les avaient prévenu qu'ils avaient au moins vingt rencards en même temps ce week-end. Elle ne put réprimer un petit rire, puis se rendit compte que tout le monde la regardait. Que dire maintenant ? Bah, au point où elle en était, autant se donner en spectacle jusqu'au bout. Elle traversa la foule d'élève, pris une chaise et la traînât devant le stand de gâteau. La jeune fille monta dessus et pris un air très sérieux, comme si elle s'apprêtait à prononcer un grand discours devant plusieurs personnes. Après tout, c'est ce qu'elle s'apprêtait à faire. Après avoir rejeté sa longue chevelure neige en arrière, Ayama entama donc son long monologue en regardant les élèves droits dans les yeux.
 
« Chers Piques, Carreaux, Coeurs, Trèfles, As, Jokers et Mioches dit-elle en regardant Hikari. Sommes-nous tombés aussi bas ? Allons-nous nous déchainer sur cette pauvre fille qui a eu le malheur de ne pas tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler ? La réponse est non, bien sûr. Après tout elle ne nous a rien fait. C'est plutôt les trois cuistots derrière le stand qui devrait être offensé. Même si ce sont vos idoles, vous n'allez pas vous battre pour eux tout de même, dit-elle avec un petit sourire moqueur. Et les connaissant un peu, je pense qu'ils ne vont pas accepter ça. Donc je propose que nous nous asseyions tous bien gentiment sur une chaise et admirions le spectacle. »
 
 Elle resta ainsi sur la chaise à surplomber tous les élèves qui ne bougèrent pas d'un poil. Elle jura tout bas. Comment avait-elle pu croire que ça marcherait et... Là, ça fit « til » dans sa tête. Mais elle venait de sortir quasiment le même discourt que Jack Sparrow dans le dernier  Pirate des Caraïbes. Si elle se souvenait bien, à la fin du petit discours du célèbre pirate, tout le monde se battait. Elle sortit un stylo et se mit à écrire sur sa main en murmurant : « Note à moi-même : Arrêtez de s'inspirer de ce timbré. » 
 Mais maintenant, elle se tapait juste un peu la honte devant les trois-quarts de l’académie. Maintenant, elle était obligée de continuer, de toute façon cela ne la rendrait que plus populaire de dire n’importe quoi. Avec un peu de chance, les gens iraient s’installer à sa table le midi non par pitié ou parce qu’il n’y a pas de place ailleurs. Elle continua donc son petit spectacle :

«  Bon apparemment vous préférez tous vous taper dessus. Très bien, je ne vais pas dire non. Mais avant… »

Elle descendit de sa chaise, toujours sous les regards tantôt assassins, tantôt amusés de ses camarades. L’adolescente se planta devant le stand et demanda une part de tarte à la fraise. Une fois servie, elle planta ses dents dans le gâteau.

« Un peu mou mais c’est très bon. Tu avais tort dit-elle à la jeune fille qui avait causé tout ce bazar. Ou plutôt qui avait poussé Ayama à créer tout ce bazar. Je ne suis pas morte pour le moment et c’est comestible. Oh et histoire que vous ne vous battiez pas pour rien : Ce gosse-là, dit-elle en désignant d’un signe de tête le blondinet à côté d’elle, c’est un élève de l’académie. Non mais franchement vous êtes complétement neuneu les filles. A votre avis, y’a marqué porte ouverte sur les grilles de l’académie ? Je vous annonce qu’on vous a raconté n’importe quoi pour que vous achetiez des gâteaux »

Bon maintenant elle s’était attiré les foudres de la moitié de son public, avait provoqué une bagarre, Seon allait la tuer et l’autre albinos à qui elle venait de prendre une autre part de tarte sans payer n’allait certainement pas être content non plus.
Elle s’assit sur un coin libre du stand pour déguster sa pâtisserie attendant que tout le monde lui saute dessus. Ils la prenaient certainement pour une timbrée. Tant mieux, son modèle à elle, ce n’était ni Alex ni Edgard. Ayama préférait largement Jack Sparrow.     

_________________


Minimoi \o/ Merci Theyst ♥


Dernière édition par Ayama Akyama le Ven 28 Oct 2011 - 00:14; édité 1 fois
Revenir en haut
Modérateur
Hikari Pyo
Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 438
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 245
MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2011 - 19:14    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

- Hé c’était pas toi le dévoreur de bonbecs déguisé en chat à Halloween ? Pas touche aux gâteaux, je veux pas que tu les engloutisses tous d’un coup ! C’est pour une vente !

- Bwa ! La fête d'Halloween j'ai jamais pu y aller parce que je dormais. Tu dois confondre avec quelqu'un d'autre, je ne vole jamais rien, moi. ♥

Et c'était vrai ! Le coeur n'envisageait jamais de s'introduire par effraction dans les plus grands musés d'Europe pour subtiliser leurs plus précieuses oeuvres, et ainsi commettre quelque chose comme un "vol". Maaaaais bon, peut-être qu’éventuellement, une fois de temps en temps - comme maintenant par exemple - il pourrait penser contre leur volonté à pousser les cuistots en herbe à lui donner quelques échantillons de leur travail. C'est pas du vol non ? Tant mieux parce que c'était exactement ce qu'il allait faire !

- Enfin je suppose que si tu nous donnes un coup de main pour la vente je peux te donner une part de ma tarte aux fraises. Tu as des copains à inviter ? Ou alors tu peux aider Seon à installer le stand dans la cafet et à attirer les gens. Dommage qu’on ait pas d’uniforme pour toi.

Ce qu'Hikari songea à répliquer en premier, c'était que oui il avait un petit nombre d'esclaves qui ne peuvent rien lui refuser de personnes susceptibles de venir si jamais il leur demandait, ainsi que deux-trois amis. Sa deuxième pensée immédiate se déclencha par déclic à l'aide du mot "uniforme" : le gosse se mit alors en mode automatique pour détailler avec une précision mécanique la tenue de travail des cuisiniers. Couleurs - Taille -Découpage - Effet de matière - Facture - Gestion du nu (pour la maid) - Référence éventuelle - Etc. Tout passa sur la case analyse, et ce tandis que le gamin en marin les énonçait à voix haute selon le plan présenté ci-dessus. Après quelques longues minutes pendant lesquelles l'albinos dût certainement essayer de le faire taire une ou deux fois, Hikari retomba enfin sur terre pour répondre à l'hukai. Du moins ... pour continuer de faire déferler des vagues de bla-bla au milieu desquels sa réponse se trouvait.

- ... Enfin pour résumer je veux bien ! Pour l'uniforme c'est pas grave, j'en ai de ce genre dans ma chambre même si très franchement j'hésite entre le style "garcon de bar" et "majordome", ce genre de tendances. Y'a aussi des gens que je peux inviter, mais Andrew je ne trouve nulle-part, et c'est pas faute d'être allé jusqu'au bâtiment des carreaux pour le dénicher. Les tables ... ah ! Seon a eu le temps de les mettre, tu sais où elle est partie ? Si c'est chercher des gens, alors peut-être ce que je peux aider à ...

Avant donc d'avoir pu terminer ce monologue au débit agaçant, les premiers "pigeons" de la nouvelle joker firent irruption dans la cafétéria, et pas qu'un petit nombre. Chose étrange, la première vague était presque exclusivement féminine et savait parfaitement où elle allait : soit au comptoir parler à l'albinos qui le tenait, soit au comptoir ... aborder le gosse à qui il faisait la conversation. « Hé petit, c'est toi qui t'es perdu ? Dis-nous ton nom et je pourrais appeler ta mère sur mon portable ! » Oui le gosse, Hikari quoi. C'était à peu de choses près ce que ce dernier avait d'ailleurs prévu : attirer dans la cafétéria une troupe l’idolâtrant à fort penchant féminin. « Kyaaa ! Mignon ! » Sauf qu'il n'avait encore fait les beaux yeux à personne, étrange. Cela ne l’empêcha pas de se prêter au jeu avec un sourire plus grand que le visage. Peut-être que s'il s'y était attardé, il aurait remarqué que seule Seon pouvait être la cause de tout ça, mais bon.

Par la suite .... un peu de remue-ménage en fait. Si le petit mousse en vareuse contribuait à la bonne humeur près du comptoir, ça commençait à dégénérer un peu partout parce que les classes commençaient à vouloir se taper dessus. A deux ou trois reprises, conscient que cela pourrait l'aider à mieux convaincre l'albinos de lui confier les stocks des pâtisseries, le coeur réfréna quelques conflits naissants à l'aide de son charisme candide et de ses intimidantes fans à l'appui. Toutefois impossible de tout gérer ; vînt même le moment où une élève aux cheveux blancs quasi-agressa l'hukai au bar. Aie ! Heureusement pour tout le monde, une albinos (encore) monta sur une chaise pour énoncer un discourt plus qu'inspirant ! ... Sans aucun effet. Ah si : jeter l'huile sur le feu démolir sa couverture boiteuse de gamin perdu. Youpi !

L'instant d'après commençait la bataille chaotique la plus mémorable de toute l'histoire de la cafétéria.

On se poussait, se ramassait sur le plat des tables ou sur le bord des chaises. Les plus visionnaires commençaient à déclencher leurs pouvoirs ou faire apparaître leurs armes pour une des raisons suivantes :

1) Tuer L'abinos (celle qui venait de manger gratis)
2) Voler les gâteaux qui restaient
3) Tuer Seon
4) Se barrer
5) Se bastonner sans aucune des 4 autres raisons.


Et dans ce genre de situation où tout se prépare à partir en vrille d'un instant à l'autre, si on veux en sortir idem on se trouve un protecteur vite fait ! Hikari scruta l'audience : pas de Rika à droite, pas d'Andrew à gauche. Tant pis, solution de rechange ! Le matelot sauta à nouveau par-dessus le comptoir pour s’agripper fermement au dos d'un sympathique personnage. Pas de pitié pour le bouclier !

- Alex, ils font n'importe quoi alors protège-moi s'il-te-plait !
Tant que j'y pense, je peux avoir mes gâteaux maintenant ?

_________________


Revenir en haut
Modérateur
Alexandre Delacroix
Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 977
Espèce: Hukai
Catégorie: Combat
Niveau: Lycée
Classe: As
Sexe: Féminin
Points MS: 579
MessagePosté le: Sam 29 Oct 2011 - 18:30    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

    Fuuuuuu... C'était bien le gamin d'Halloween, celui qui parlait fort, sautait partout et était fou de cosplay. Si, maintenant Alexandre s'en souvenait parfaitement bien, même si pendant la soirée il était d'un état second à cause d'une certaine gerbille. Il se remémorait de façon claire le discours du mioche qui s'était permis de faire une critique de son costume. D'ailleurs il lui semblait qu'Edgar s'en était pris plein la tronche. L'adolescent pouffa en se rappelant la tête que le blondinet avait tiré sous les braillements du môme, n'écoutant naturellement plus du tout ce dernier. D'ailleurs elle était où la gerbille ? Alors qu'Alexandre s'apprêtait à partir à la recherche du rongeur, Seon déboula et leur annonça qu'elle avait rameuté pleins de gens et qu'il leur fallait se préparer. Mais elle ajouta également qu'elle avait « un peu menti » ce qui ne manqua pas d'inquiéter l'As et leur demanda s'ils étaient allés chercher des gens aussi. Hein ? Quoi ? Parce que LUI aussi devait aller faire de la propagande ? Mais, euh, il avait, comment dire, pas DU TOUT bougé d'ici toute à l'heure ? Bin oui, pendant qu'elle faisait sa tournée dans les couloirs, lui, Edgar et le cuisiner avaient tout installé. Il n'eut pas le temps de protester qu'une marée d'élèves déferla dans la salle, interrompant le mioche - car oui, oui il parlait encore - et très vite l'Hukai se retrouva submergé par une armée de clients, ou plutôt de clientes. Il fut donc obligé de jouer les petits vendeurs, essayant du mieux qu'il pouvait de prendre exemple sur le petit gamin qui avait sa frimousse d'ange attirait les jeunes filles comme des mouches. Il se demanda alors s'il n'avait pas du tout faire deux tartes parce que là, ça allait être mega juste ce qui, en y réfléchissant semblait être un bon prétexte pour augmenter les prix mais en fait il s'en fichait totalement parce qu'au final il ne toucherait pas un centime de la recette totale. En jetant un coup d'oeil rapide vers Seon, il remarqua que son uniforme de soubrette avait un certain succès auprès des garçons et leva les yeux au ciel avec un soupir avant de s'apercevoir qu'Edgar n'avait presque aucun client. Pourtant le gateau au chocolat était une valeur sûre... Il se demanda si ce n'était pas la faute de la Joker mais n'eut guère le loisir de réfléchir très longtemps qu'une jeune Pique, gentiment surnommée Pot-de-colle par les soins de l'albinos en raison des regards mielleux qu'elle lui lançait à longueur de journées, l'aborda avec une voix des plus niaises :

    - Trois parts s'il vous plaiiiit, Monsieur le Butler, hihihihihi.
    Trois parts ? Quewa ? Tout ça. Alexandre la regarda de haut en bas, se demandant comment une fille aussi mince qu'elle pouvait bien ingérer trois parts de tarte et renonça à une explication rationnelle. Il se dépêcha de la servir, d'autant plus qu'elle était en train de le dévorer du regard avec un sourire peu rassurant.

    - Merciiii ! On se voit toute à l'heure heiiiiin ? Lui lança-t-elle avec un clin d'oeil. Ou paaaaas. Mais qu'est-ce ? En regardant les pièces qu'elle lui avait tendu, il remarqua qu'elle lui avait laissé son numéro écrit en rose fuschia avec un gros coeur et le sourire poli qu'il se forçait à arborer pour ses clientes se transforma en une grimace. Il rougit avant de lancer un regard assassin à Seon. Alors c'était ça, un peu mentir ? Mais qu'est-ce qu'elle lui avait raconté à cette gourdasse ? Maintenant il l'allait avoir tout le temps dans les pattes cette espèce de cruche ! Le pire était que, ayant vu la manoeuvre de la demoiselle, plusieurs filles s'empressèrent d'utiliser le même stratagème si bien qu'il collecta six autres numéros à la suite.

    Ce fut alors que vint le tour d'une adolescente aux longs cheveux argentés avec des reflets bleus. Alexandre cria intérieurement de joie en remarquant qu'elle avait plutôt l'air de faire la tronche. Enfin une qui allait pas lui faire les yeux doux. En effet, bien loin d'essayer de s'attirer ses grâces, elle lui balança une première remarque des plus glaciales.

    - Que préparez-vous de bon ? C’est mangeable au moins ? Fiiiiouuuush, un vent glacé balaya la salle pendant que l'air ambiant se refroidissait d'une vingtaine de degrés. Allô le Pôle Nord ? Ici l'équipe Alexandre ! Préparez-vous on arrive. Il secoua la tête, se ressaisit en se disant que tout s'était trop bien passé jusqu'à maintenant : Vu le monde qu’il y a, va falloir bien faire sinon vous serez virés. Allô le Pôle Nord ? Ici l'équipe Alexandre ! Préparez les missiles, la guerre est ouverte,
    - Non mais dis donc, qu'est-ce qui te prend Miss la Joker ? Parce que oui, il avait bien vu l'uniforme des Jokers. Si c'est pas assez bien pour toi, rien ne t'empêche de te casser, regarde les portes sont graaaandes ouvertes. Répliqua-t-il en croisant les bras avec toute l'amabilité et la bonne humeur du monde avant de finir sur un « C'est pour consommer ? » machinal.

    Et puis biensûr, maintenant qu'une étincelle avait éclaté entre un As et une Joker, la tension augmenta un plus, d'autant plus que certains s'impatientaient de devoir faire la queue. On se mit à brailler, à se chamailler. Un Carreau balança à un Coeur qu'il n'avait rien à faire dans la rangée d'Alexandre et qu'il devait aller acheter des gateaux à Seon parce qu'elle était une sale Joker ou un truc du style et paf, ça se mit à se bousculer dans tous les sens et à hurler. Quand soudain, ô divine intervention, une voix s'éleva d'entre tous, demandant à toute la salle de se calmer. En cherchant l'oratrice du regard, il tomba sur Miss la Justicière. La petite pique qui lui avait dit de se faire soigner. Intéressant. Un vague sourire apparut sur ses lèvres tandis qu'il regardait la gamine s'égosiller pour rien parce que les autres élèves la regardait comme si elle venait de débarquer d'une autre planète. Nonobstant les ricanements et les moqueries chuchotées tout bas, elle descendit de son perchoir et vint demander sans gêne une part de tarte, doublant toute la file.
    Trouvant que ce serait quand même sacrément vache de l'envoyer faire la queue après tout ce cirque, il n'osa pas lui refuser et la servi. Malgré son compliment, il le regretta bien vite lorsqu'elle balança le plus naturellement du monde qu'on avait raconté des bobards lors de l'organisation de la vente uniquement pour remplir les caisses. Ahem.

    - C'est la faute de Seon, moi j'ai rien dit à persoooonne ! Répliqua-t-il bravement avant que la petite albinos ne se fasse la malle sans payer. Hééé c'est deux euros la part, délinquante ! Hurla-t-il dans le vide car elle semblait visiblement n'en avoir rien à faire. Il hésita à lui courir après mais estima que ce n'était pas une si bonne idée que ça de laisser son stand abandonné. D'autant plus que ça chauffait derrière le comptoir et que se jeter dans une foule de fan girls en colère n'était peut-être pas le meilleur des plans.
    Sans comprendre comment, les choses dégénèrent rapidement et très vite son beau stand fut renversé. Ce fut à peine s'il eut le temps de sauver ce qui restait de sa tarte. Malheureusement, il lacha très vite celle-ci en sentant un poids non identifié sur son dos.

    - Alex, ils font n'importe quoi alors protège-moi s'il-te-plait ! Tant que j'y pense, je peux avoir mes gâteaux maintenant ?
    - Quoi ? Descend de là, je suis pas une maman kangourou ! Sans lui laisser le temps de répondre il se saisit du gamin et le prit sur ses épaules, lui offrant une vue impeccable sur le champ de bataille. Depuis quand Monsieur Delacroix jouait les protecteurs de la veuve et de l'orphelin ? Mouais mais en même temps il allait pas laisser ce petit bout de chou au milieu de touts ces malades dégénérés, pauvre petit... Argh son pouvoir d'hypnotisme semblait fonctionner sur lui, tant pis.
    - Bin tu viens de me faire lacher ce qui restait de ma tarte mais si t'arrives à choper quoi que ce soit tu peux le garder, moi je me casse de cet endroit de fous et si le dirlo est pas content, il peut se mettre sa vente bien profond là où je pense parce que ça aura pas été faute d'essayer ! Et sans plus attendre, il se mit à détaler courageusement vers les portes de la cafétaria en hurlant : Plaaaaace, faiiiites plaaaace, j'ai un blessé sur les bras. Bin oui, au final, il allait pas faire la charité. Il faut absolument l'emmener à l'infirmerie, il fait une... Mais une poigne ferme se renferma sur son bras, le tirant en arrières : Hé, Seon m'a promis un rencard avec toi alors maintenant tu viens avec moi !
    Noooon, Pot-de-Colle passait à l'attaque. Et maintenant d'autres fans les regardaient avec des regards envieux.
    - Euh mais là je euh, je peux euh pas trop, le mioche là il est euh malade. Il fait une overdose de... de... DE GENS VOILÀ ! Ceci dit, la dague qu'elle pointait maintenant sur sa gorge semblait être un argument bien plus convaincant que le sien.

    Et la gerbille dans tout ça ? Hé bien figurez-vous que pendant qu'Ayama s'était assise dans son coin, un petit museau rose apparut sous son épaule et vint glisser jusqu'à ses mains tenant la part de tarte. L'animal se posa en face d'Ayama, entre elle et le dessert en lui faisant de gros gros yeux, comme si elle semblait lui reprocher de ne pas avoir payé. Usant de son don, la voix d'Alex résonna en boucle dans le crâne de l'albinos :

    - Hééé c'est deux euros la part, délinquante ! Hééé c'est deux euros la part, délinquante !

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Sam 12 Nov 2011 - 02:10    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

Si certain croulait sous les paroles, étouffait dans la foule, elle, vivait parfaitement ces moments. Comment ? Tout un troupeau de garçons se bousculent rien que pour mon gâteau ? Mais c'est formidable ! Comment ? Ses compères se font broyer sous la ordre de rencard que je leur ai imposé ? Qu'importe ! Elle, ce qu'elle voyait c'était que primo les gâteaux allaient être vite vendu et secundo que le sien ne devait être pas si mal, car personne n'avait encore vomit. Seon minaudait, jouait, avec un plaisir qu'elle ne dissimulait pas à la « jolie serveuse un peu niaise » sans se soucier que ses camarades puisses mal vivre la situation qu'elle avait imposée. Bah de toute façon il y avait que Ed et Alex qui la vivaient mal, Ed c'était légitime, Alex... Ben c'était bien fait. AHA. Oui, elle s'éclatait et ce jusqu'à l'intervention d'une de ses camarades. Une Joker en plus, histoire d'enfoncer le clou. Seon ne la connaissant que de nom et Joker ou pas elle n'apprécia pas la remarque, pour qui elle se prenait à critiquer leurs créations ?! Mais avant qu'elle n'ait le temps de dire, ou faire quoi que ce soit, Alexandre la rembarra avant de s'en occuper, bon ça c'est fait. Maintenant qu'elle y regardait de plus prêt les choses n'étaient pas si rose que ça, en faite c'était même un grand foutoir ! Les insultes, menaces, pleuvaient au point qu'elle ne s'entendait même plus penser. Ohoh comment un tel foutoir a-t-il pu avoir lieu ? Hm ? A cause de mes mensonges ? Roooh quand même pas... si ? Oups.

Mais voilà notre sauveuse ! Alléluia ! voilà Ayama ! Admirez comment elle parle, quelle classe ! Seon opinait du chef à chaque injonction de la Pique : oui on n'est pas tombé si bas ! oui on ne va pas se battre comme des chiffonniers ! oui on va laisser l'élites se défendre ! Heu pardon ?! La Joker ouvrit de grands yeux, mais tu n'étais pas sensé les calmer ?! A ce rythme ils vont casser tous les gâteaux ! Les voler ! On ne va JAMAIS réussir à finir correctement cette punition ! D'ailleurs elle ne vient pas de voler une part là ?! Le pire fut quand Seon entendit Ayama leur avouer ses mensonges : elle crut qu'elle allait se faire broyer par la ordre d'adolescente qui se jeta sur elle pour avoir des explications. Cette fois c'était sûr, elle ne va pas l'avoir son aprem tranquille.... Sans les écouter, elle regardait des élèves voler des parts, marcher dessus... Bordel on va devoir tout recommencer, car le principal a été très clair : si on échoue on subira pire qu'une vente de gâteau !


_ Tu m'as mentis !!
_ Alex devait être à moi !!
_ Non à moi !!
_ Hé la Joker on te cause !!

Ils massacraient nos gâteaux, les volaient. Tiens une élève vient d'en envoyer une autre sur une table. Je vais rester coincée toute l'aprem dans cette cafétéria. La colère monte. J'ai envie que ça se finisse, ça me saoulait déjà de faire des gâteaux mais qu'ils détruisent tout... La colère monte.

_ Oh ! Seon !!
_ Roh la ferme Mandy ! Oui je vous ai menti, bouuuh méchante Seon ! En même temps tu ne serais pas si naise ! T'as vraiment pensé que tu avais une chance ? Tu t'es vue ?!
_ Tu ne me parle pas comme ça !
_ Trop tard c'est fait.

Et d'un violent coup d'épaule Seon éjecta Mandy qui tomba lourdement sur le sol avant de, certainement, se faire piétiner. Bon rétablir un semblant d'ordre... Ah voilà Alex ! Il va être utile pour une fois ! Seon se fit un chemin jusqu'à l'As....qui perdit toute crédibilité à ses yeux en trente secondes. Il porte le môme ET il est menacé par une fille ? Je rêve c'est ça le plus grand caïd de l'académie ? Le méchant entre les méchants ? L'horreur incarnée ? Le diable personnifié ? Le cauchemar des surveillants ? Oui j'en ai beaucoup comme ça mais je vais cesser ici pour simplement dire que Seon pouffa de rire, récupéra Vigilante qui dormait dans un coin et alla s'appuyer nonchalamment sur l'épaule d'Alex.

_ Bah alors mon cher, on se fait menacer par une fille ?
_ SEON ! Dit lui de venir avec moi !!
_ Ah non ! Je le garde rien que pour moi ♥
_ Quoi ? Mais attend !!

Avant que Pot-de-colle n'ait fini sa phrase Seon claqua des doigts avec ce petit air supérieur qu'elle adorait. Aussitôt Vigilante ouvrit sa gueule et une microscopique bulle se forma au-dessus de sa langue, la bulle se dirigea toute seule hors de la gueule de l'animal puis se mit à grossir. Une fois qu'elle eu atteint la taille d'un poing fermé, Vigilante, satisfaite, referma sa gueule et d'un coup de museau envoya la bulle tourner autour de Pot-de-colle.

_ C'est quoi ça ? Fit la fille au couteau avec un air méfiant, son arme toujours pointée sur Alexandre.
_ Une bombe. Un conseil, ne la touche pas.
_ Tu... Tu blagues hein ?
_ Soit sage, elle pourrait exploser si tu bouges.

Pot-de-colle suivait la bulle avec inquiétude, on pouvait même voir une goutte de sueur perler sur son front. Elle savait bien que ce n'était peut-être pas une bombe, que Seon mentait certainement, mais si elle ne mentait pas ? Si c'était vraiment une bombe ? Elle ne savait que faire : l'exploser ou se faire exploser ? Seon, pendant que la fille observait la création de Vigilante, s'empara du bras du garçon qu'elle entraîna un peu à l'écart du plus gros de la foule.

_ Tu ne sers vraiment à rien... Enfin bref, ça t'ennuierai de m'aider à rétablir un peu d'ordre ? Et franchement ! Tu n'as rien de mieux à faire que du babysitting ? Occupe toi d'Hikari et de Theyst, je ne m'entends pas très bien avec elle, je vais voir Ayama.

Et sans lui laisser le temps de répondre elle alla rejoindre la Pique qui était assise en train de manger illégalement de la tarte. Vigilante sur l'épaule prête à dégainer, Seon s'empara de la tarte qu'Ayama allait finir de manger.

_ Hé oh c'est payant ! Et c'était quoi ce speech ? Tu as empiré la situation ! Puisque tu as déclenché ce bazar, tu vas me payer le double pour tout ce que tu as mangé !

Seon lâcha la part de tarte qui s'écrasa sur le sol sans cesser de regarder Ayama dans les yeux. A l'origine la Joker aimait bien la Pique, elle ne dirait même pas non à une petite virée entre filles, mais là, il s'agissait de son aprem mit en l'air : l'amitié n'avait plus lieu d'être, elle devait obtenir vengeance. « Tu m'écoutes ?! » ajouta-t-elle menaçante, car Ayama semblait avoir l'esprit occupé.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Classe Pique
Mercy Williams
Inscrit le: 19 Nov 2011
Messages: 16
Espèce: Hukai
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 72
MessagePosté le: Dim 20 Nov 2011 - 17:07    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

Toupatoupatouuum. C'était l'air lancinant et terriblement ennuyeux que Mercy susurrait sans cesse en arpentant les couloirs. Aujourd'hui, elle était d'excellente humeur, et pour cause: elle avait trouvé une super chanson! Toupatoupatoum, ça changeait de son ancien tube: Toupatitoupa! Toupatoupatouuup... Non c'était pas ça! Rah zut, elle était pourtant persuadée de l'avoir apprise par coeur celle là. Ca y es, son humeur était fichue. Elle allait commencer à s'ennuyer ferme. Tout de même, il devait bien y avoir quelque chose à faire. Et si... je marchais ?! Super idée! La jeune fille se mit donc à mettre un pied devant l'autre et à adorer ça, pendant deux minutes tout du moins. C'est là qu'elle passa devant son reflet, et tomba nez à nez avec ces horribles cheveux roses. Cela datait de la dernière fois qu'elle avait utilisé de son pouvoir de dissimulation. Elle l'avait fait alors qu'elle était trop fatiguée, résultat, elle n'avait pas réussi à revenir à la normale, et maintenant elle était coincée avec cet affreux rose délavé. Que c'était dommage. D'un coup de pied négligeant, elle brisa le miroir. Soupirant, la jeune fille fouilla dans ses poches et tomba sur sa petite liste de choses à faire. "Manger" était écrit en gros, et en rouge. Tiens, maintenant qu'elle y pensait, elle avait effectivement faim. Mettons nous en quête de la cuisine! Toupatoupatouuuum! Ouiii la chanson était revenue, c'était décidément une excellente journée! Après quelques minutes d'intense recherche, elle tomba nez à nez avec la porte de la cafétéria. Elle n'avait pas l'air très aimable.

"Dites moi chère porte, que diriez vous de me laisser passer?"

Ladite porte resta impassible, ce qui eut le don d'énerver profondément la gamine délavée. De quel droit se permettait elle de l'ignorer? Non mais vraiment, quel toupet! C'était inadmissible! Mercy se rendit soudain compte de l'immense fracas qui résonnait derrière.

"Chouette, un goûter d'anniversaire!"

Euh Mercy, un goûter d'anniversaire normal ne fait pas toujours ce bruit là... mais c'est vrai que les tiens ont toujours été plus ou moins... exotiques. Alors comme ça, il y avait une super fête d'anniversaire, et la porte refusait de lui parler et de la laisser entrer? C'était vraiment pas sympa. Après quelques supplications/crises de nerfs/hurlements, Mercy finit par se rendre à l'évidence: cette porte était décidément malpolie et elle méritait une bonne leçon. Puisqu'on ne la laissait pas passer, elle allait forcer son entrée! La Hukai recula jusqu'au mur en face, prit une grande respiration et fonça en direction de la porte. Bien sûr elle n'était pas fermée, mais la demoiselle s'était tellement montée la tête qu'il aurait été impossible de lui faire croire le contraire. Les portes s'ouvrirent donc en grand sous son poids et elle tomba à plat ventre. Levant précipitamment la tête, Mercy eut alors droit à un spectacle des plus détonnant: des jeunes filles se battaient entre elles, se tirant les cheveux, se donnant des coups de pied, se griffant... se battant comme des filles quoi. C'était ridicule. Les garçons se battaient aussi entre eux. On aurait dit un gigantesque tournoi de catch! Manquait plus que Triple H. Grâce à ses talents de fine analyste, elle put déterminer qu'ils se battaient pour les trois pauvres âmes perdues derrière un comptoir plein de miettes. Ils vendaient des miettes? Etrange. Peu commun. Peut être était-ce là un nouveau concept pour voir si quand on est beau on peut vraiment vendre n'importe quoi à n'importe qui? Mais enfin, elle y réfléchirais plus tard. Pour l'heure, elle avait à se relever, et à ... à quoi déjà? La Pique sortit sa liste et lut à nouveau "Manger". Facile! Elle n'avait qu'à aller vers les trois belles personnes. Habillée comme à son habitude d'une robe à jupon à volant, et d'une capette à capuche sombre, il ne lui manquait plus que le panier pour faire le petit chaperon noir. Quoiqu'elle portait aussi un peu de rouge. M'enfin. Elle s'approcha donc du comptoir et se plaça face aux trois énergumènes en costume et soubrette. Alooors, penser à être bien civilisée.

"Bonjour madame monsieur quel beau temps aujourd'hui ! Je voudrais acheter cette miette, là. Ou peut être un petit sac de miettes, si vous faites des lots. Il y a un prix pour cent grammes? Hihihi"

Le bruit la déconcentrait atrocement et déjà qu'elle n'était pas très apte à se concentrer en temps normal, là elle était carrément en train de lutter pour ne pas faire n'importe quoi. C'est pour cela qu'elle n'avait pu s'empêcher de rire à la fin de sa phrase, cela l'ayant aidée à s'empêcher de renverser la table pour se mettre à danser un peu partout. Bien sûr, son rire avait certainement donné l'impression qu'elle se moquait de ses interlocuteurs, mais pour une fois, ce n'était pas le cas. Son ventre émit un grognement sonore, qui fut pratiquement dissimulé par le vacarme ambiant. Cela eut le don d'agacer profondément Mercy, qui comptait sur les gargouillis de son ventre pour l'avertir de sa faim. Ces gens étaient vraiment irrespectueux, ne se souciaient pas le moins du monde de sa santé! C'était révoltant! Et puis il fallait qu'elle arrive à se concentrer... Elle eut une pensée pour Winnifred, qui ne pourrait pas la rejoindre à l'Académie tout de suite. Elle et sa mère (enfin surtout sa mère) avaient eu beau expliquer que Winnifred était très bénéfique au comportement de Mercy, il fallait tout de même qu'elle mérite son animal. Mercy s'était alors jurée de bien se conduire, pour que son sous fifre adoré vienne vivre ici, avec elle. De plus, il était un médiateur compétent entre elle même et son esprit, bien qu'étant un singe de combat. Mais voilà, Winnifred n'était pas là. Tout ce bruit... c'était insupportable! Mercy courut vers la cuisine, s'empara d'un sac de farine et le répandit dans toute la cafétéria, sur les gens! Hihi, c'était si drôle! Cependant, un énième gargouillis la rappela à sa mission principale. Mais oui! Elle avait une solution! Son pouvoir, bien sûr!
Mercy se posta au milieu de la pièce, et entreprit de faire apparaître une sphère rouge lumineuse et de la faire grossir, grossir. Lorsque celle ci éclata, elle fit un bruit si assourdissant qu'elle rendit sourd tous les gens de la pièce dans un rayon de 5 mètres, les plus proches, elle y compris, étaient également étourdis. Etant du coup la plus sourde de toutes, puisqu'à l'origine de l'explosion, Mercy était ravie: elle n'entendait plus le vacarme! C'est quand elle vit les regards paniqués et assassins des personnes autour qu'elle se rendit compte que peut être, elle devrait s'expliquer. Mais en matière d'explications, la Pique n'était pas une pro. Son esprit confus l'empêchait bien souvent de dire autre chose que des paroles sans aucun sens. Alors, que pouvait elle bien dire? Dans sa surdité, la demoiselle ne remarqua pas qu'elle s'étais mise à brailler:


"C'EST WINNIFRED QU'EST PAS LA."

Ah, bravooo, Mercy. Déjà, la moitié d'entre eux ne vont pas t'entendre, et puis ensuite, comment veux tu qu'ils devinent que Winnifred est ton singe de combat et protecteur qui est resté dans la forêt avec ta mère? Mais oui, c'est ça, ils sont tous omniscients. Enfin... Cela ne sembla pas effleurer la jeune fille, qui se contenta d'afficher son plus beau sourire.
Revenir en haut
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Sam 26 Nov 2011 - 12:56    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

Oui elle regrettait ses paroles, oui ce n’était pas une bonne action, oui elle allait se barrer d’ici. Ou pas. Parce que s’en aller signifiait prendre la fuite devant un événement qu’elle avait elle-même déclenché. Ne pas répliquer, ne pas répliquer… Face à l’As, elle avait envie de tout lui jeter sur la figure, mais elle devait se retenir, sinon ce serait sa classe qui en partira, pas celle de l’autre. Alors pour essayer de rester polie et dire la véritable raison de sa venue, elle lui dit tout simplement : « J’suis là pour surveiller sur les ordres du vieux. » Ça n’allait probablement pas améliorer la situation juste en balançant une telle phrase, mais au moins elle avait dit quelque chose, c’était l’essentiel. En fait, elle n’aurait pas dû venir. Elle le savait mais sa curiosité semblait être plus forte qu’elle-même. Malheureusement.

Et, comme si ça ne suffisait pas, tout cela avait dégénéré encore plus au moment où cette Pique aux cheveux blancs – génial, toute la troupe aux cheveux blancs sont des casse-pieds, des insolents, bref rien de pur et innocent- était arrivée et déblatérait des choses comme si tout allait s’arranger rien qu’en parlant à cette foule de personnes qui avait déjà commencé à se taper dessus. En plus, on apprenait que Seon faisait de fausses promesses, du coup elle semblait être bien embarrassée. Et ce gamin qui parlait sans réfléchir… Décidément, on avait droit à toutes sortes d’élèves dans cette cafétéria.

« Euh mais là je euh, je peux euh pas trop, le mioche là il est euh malade. Il fait une overdose de... de... DE GENS VOILÀ ! »

Pardon ? Overdose de gens… Belle expression. Et puis est-ce que c’était suffisant pour être tranquille et ne pas attirer trop de foudres de ces jeunes filles ? Sûrement pas. D’ailleurs, on entendait encore des voix féminines crier des paroles similaires aux précédentes. Et en plus, celle qui avait fait n’importe quoi était en train de manger gratuitement, donc les cuisiniers s’énervaient et ça partait vraiment n’importe comment : un qui kidnappait un gamin et criait sur une fille, l’autre qui crie sur la fille mais qui était assaillit par pleins d’élèves, et pour le couronner le tout, on a eu droit à une Pique – encore ? – tout aussi bizarre que les autres. Apparemment elle voulait à manger, mais ce n’était pas le bon moment, est-ce qu’elle le savait ça ? Et bien évidemment, elle ne put s’empêcher de faire un bruit encore plus fort que ce qu’il y avait déjà - et tout ça après avoir aspergé tout le monde de farine. Cela assourdissait tout le monde et cette Pique cria de plus belles, même si on n’entendait pas grand-chose. Theyst avait juste saisit « Winifred pas là ». Euh ouais, mais c’était qui ça ? Et qu'est-ce que cette personne avait à voir dans cette histoire ?

« Hé, tu serais pas un peu dérangée par hasard ? Non mais franchement, t’aurais pu faire autre chose que… ton truc qui pète les oreilles et cette foutue farine ! »

La Joker était à deux doigts de faire apparaitre ses pistolets et de lui tirer dessus juste pour la calmer - pas pour l’éliminer. Eh, elle n’était pas une meurtrière tout de même ! Et puis cela pourrait effrayer tout le monde sur le moment, ce qui pourrait enchainer avec un silence reposant. Mais non, il ne fallait pas, ça attirerait encore plus de monde et ce n’était pas le but recherché. En plus, ça pourrait même inciter les autres à faire de même alors non.

« Hé la fille qui mange gratuitement, tu veux pas faire quelque chose là ? Et Seon, fais taire ces gens histoire que tu répares ce que tu as fait ! »

Parce bon, il fallait vraiment faire quelque chose avant que les surveillants, les professeurs ou même le directeur ne débarquent ici. S’ils découvraient le truc, il y aurait de grosses sanctions… Et il valait mieux ne pas les énerver.

« Ça suffit les gens, maintenant DEHORS ! Y’a plus de gâteaux, plus de rencards, rien, niet, que dalle ! Alors au lieu de vous comporter comme des sauvages, allez plutôt enlever ce tas de farine ! Et ça vaut pour toi aussi la demoiselle aux cheveux roses ! A moins que vous ne voulez voir la tête des adultes en arrivant ? »

Là, fallait faire fort. Mais Theyst ne savait pas le faire, alors elle disait tout ce qui lui passait par la tête. Parce qu’on ne pouvait pas rester comme ça à voir les gens se battre avec une substance blanche sur leur crâne et risquer de voir du rouge couler sur le sol. Et puis elle en avait assez de rester dans cet endroit, s'énerver pour rien et utiliser son énergie pour calmer une bande fous assoiffés de rendez-vous et autres trucs de ce genre.


_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Pique
Ayama Akyama
Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 267
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 352
MessagePosté le: Lun 12 Déc 2011 - 00:49    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant


  
 
« T'es la gerbille d'Alex non ? Bah, peu importe de toute façon, je te donnerais pas ma tarte. Ou peut-être un petit bout. Non, en fin de compte tu n'auras rien, même si t'es trop mimi. »
  
Indifférente à la bagarre qui faisait rage autour d'elle, Ayama caressait la gerbille qui s'était faufilé sur ses genoux et qui pour le moment se contentait de lui faire les gros yeux comme si cela allait faire changer d'avis la jeune fille. Raté, rapidement celle-ci c'était désintéressée de la gerbille et évitait les part de gâteaux qu'on lui lançait à la figure. Au lieu de se mettre en colère et de participer joyeusement à la bataille qu'elle venait de créer comme elle l'aurait fait d'habitude, Ayama se mit à rire. Littéralement pliée en deux, elle failli faire tomber sa part de tarte par terre. En fait ce qui se passait autour d'elle n'avait rien de drôle, mais en ce moment elle riait de tout. Bizarre, mais c'était mieux que la phase dépressive par laquelle elle était passée ces derniers mois.
  
L'albinos mordit à nouveau dans son gâteau puis jeta à nouveau un coup d’œil autour d'elle, plutôt fière d'avoir provoqué tout ce bazar et d'avoir encore la tête sur les épaules. Disons qu'elle faisait comme elle l'avait annoncé plus haut : elle s'était assise bien tranquillement et admirait le spectacle. D'ailleurs il se passait quelque chose de très intéressant là-bas. Alexandre Delacroix, admiré et craint de tous était en train de se faire agresser par une de ses fans qui faisaient au moins deux têtes de moins que lui. Ça c'était drôle. Elle suivait l'échange passionnant de la jeune fille et de l'As. Peut-être qu'elle devrait aller le sauver pour éponger sa dette de deux euros. Oui, c'était une bonne idée, surtout qu'elle n'avait pas d'argent sur elle. La jeune fille allait se glisser jusqu'à lui et envoyer une chaise sur Miss Pot-de-colle. Après avoir fini sa tarte bien sûr, ce n'était pas si urgent, en plus Alex était un grand garçon non ?
  
Ayama allait reprendre une bouché quand une voix résonna dans sa tête. Elle regarda à côté d'elle pour savoir qui imitait si bien Alexandre, vu qu'il était impossible que ce soit lui qui lui parle. Mais non, c'était bien la voix de l'ex-Pique, elle la reconnaissait grâce au léger accent de celui-ci. Pourtant, elle était certaine qu'il était à l'autre bout de la pièce en compagnie de Seon. De Seon ? Tiens, ça devenait intéressant. Sauf que la phrase qui résonnait dans sa tête l'empêchait de réfléchir. Puis elle se rappela de la gerbille. 

« Ok, alors c'est toi qui me donne la migraine. Tu peux arrêter s'il te plait ? Je te donnerais de la tarte, promis ! »
  
 Corruption de gerbille, du jamais vu ! Sauf qu'en fait ça ne marche pas. En plus, Seon se rapprochait dangereusement. Tiens, elle avait raté quelque chose, la rouquine n'était pas censée être au côté de l'albinos et de son admiratrice ? Apparemment non, puisque celle-ci se dirigeait dangereusement vers Miss Je-mange-gratos. Elle qui pensait s'en sortir indemne allait finalement le regretter, vu l'air mécontent de La Joker.
  
 _ Hé oh c'est payant ! Et c'était quoi ce speech ? Tu as empiré la situation ! Puisque tu as déclenché ce bazar, tu vas me payer le double pour tout ce que tu as mangé !
 
 
 Bonjour Seon, moi aussi je suis ravie de te revoir. Tes cheveux ont l'air différent, tu leur a fait quelque chose ? En tout cas ça les rends dix fois plus beau. Au fait c'est sympa chez les Jokers ? Depuis que toi et Alex vous êtes parti on s'ennuie un peu chez les Piques. Quelle honte de nous abandonner comme ça ! Aurait-elle dit en riant dans d'autres circonstances. Oui, elle aimait beaucoup Seon dans le fond. Pas franchement envie de se disputer avec elle. Ça aurait été n'importe qui d'autre, il aurait déjà la hache de l'albinos sous le nez. Ou la gorge. Mais c'était Seon, alors Ayama capitula et s'excusa. Enfin dit quelque chose qui ,à ses oreilles, sonnait comme des excuses :
 
 
 « Hey, ma tarte ! Je l'ai pas payé mais bon... En tout cas, ce n'est pas ma faute s'ils se battent tous comme ça. De toute façon avec l'autre Joker ils étaient sur le point de se taper, j'ai essayé de calmer la situation. Et après en disant que tu as menti je n'ai fait que leur donner une raison de se battre. Que veux-tu, ce sont tous des crétins, nous sommes les deux seules à avoir quelque chose dans la caboche entre les fans d'Alex, celles de l'autre blond, les tiens et les autres qui se battent sans raison. En fait c'est vachement bizarre que vous soyez si populaire non ? Faudra me raconter comment vous avez fait un jour... Elle arrêta son flot de parole en voyant le regard furieux de la jeune fille. Bon Ok, je suis désolée, dit-elle en insistant bien sur ce dernier mot. Mais je n'ai pas d'argent, sinon je n'aurais pas volé la part de tarte que tu viens de faire tomber par terre. »
 
 
 « Hé la fille qui mange gratuitement, tu ne veux pas faire quelque chose là ? Et Seon, fais taire ces gens histoire que tu répares ce que tu as fait ! »
 
 
 Alléluia ! Merci jeune fille à la voix si autoritaire. Apparemment ça n'a pas servi à grand-chose puisque je vais aller faire un tour près de Delacroix, mais tu auras au moins réussit à m'éviter de me disputer avec Seon.
 
 
Elle empoigna la gerbille de l’albinos et s’éclipsa laissant Seon esquiver les élèves qui trouvaient drôle de se balancer du gâteau à la figure. Hilarant. Supportant de moins en moins la voix d’Alexandre, Ayama fonça droit vers la tête du gamin qui dépassait de la foule. Mais de nombreuses personnes avait remarqué sa tignasse blanche et rapidement elle se retrouva assailli par… des assaillants. Hostiles et armés jusqu’aux dents. Nouveau problème, nouveau mensonge. Au point où elle en était.  
 
«
 Fichez moi la paix ! Vous savez, mon frère c’est Alexandre Delacroix, si vous m’embêtez, il va vous casser la figure ! »
 

Ça pouvait marcher, vu qu’elle ressemblait comme deux gouttes d’eau à Mirage. Cet argument suffit à ses agresseurs qui n’avait apparemment jamais vu la tête de la vrai sœur d’Alex et ne la connaissait que de réputation. Elle put donc se faufiler jusqu’à l’albinos. Ayama prit le bras de celui-ci et l’amena un peu à l’écart, distribuant coups de pieds au passage (ce n’était pas vraiment une bonne idée de sortir sa hache même si certains ne s’en privaient pas.).

«  Primo : Si on te le demande, je suis ta sœur. Et secundo : Fait taire ce machin, ça me rend folle ! dit-elle en brandissant la gerbille sous le nez d’Alex. »

Puis se disant qu’il risquait de l’envoyer balader si elle lui demandait ainsi, elle ajouta un « s’il te plait » en lui faisant son plus beau sourire. C’est là qu’une sorte de poudre blanche qui la fit tousser vint se déverser sur eux, rendant les cheveux d’Hikari aussi blanc que ceux de son sauveur. De la farine. Ça devenait n’importe quoi.

« Ça suffit les gens, maintenant DEHORS ! Y’a plus de gâteaux, plus de rencards, rien, niet, que dalle ! Alors au lieu de vous comporter comme des sauvages, allez plutôt enlever ce tas de farine ! Et ça vaut pour toi aussi la demoiselle aux cheveux roses ! A moins que vous ne voulez voir la tête des adultes en arrivant ? »

BOOOOUUUUUUHH !!! Rabat-joie vas ! Mais dans le fond, Theyst n’avait pas tort, surtout que ce n’est pas tous les élèves qui vont écoper d’une punition mais Ayama, Alex, Edgard, Seon et pis peut-être la gamine aux cheveux rose qui dansait sur une table. Rester ne serait-ce qu’en heure de colle en compagnie de tous ces timbrés ne faisait pas plus plaisir que ça à l’albinos, surtout s’ils la considéraient comme responsable. Vu qu’elle n’échapperait pas à son châtiment, Ayama brandit à nouveau la gerbille d’Alex sous le nez de celui-ci, lui intimant de faire taire les voix qui résonnait dans sa tête sur le point d’exploser. 

_________________


Minimoi \o/ Merci Theyst ♥
Revenir en haut
Modérateur
Alexandre Delacroix
Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 977
Espèce: Hukai
Catégorie: Combat
Niveau: Lycée
Classe: As
Sexe: Féminin
Points MS: 579
MessagePosté le: Dim 25 Déc 2011 - 15:37    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

Alexandre ne savait sérieusement pas ce qui était le plus horrible : être menacé par une fangirl déchainée, se trimballer un môme sur ses épaules ou se faire embarquer par Seon qui venait apparemment de demander à sa furette de créer une bombe. Une bombe je vous dis ! Non c'était sûrement pas une vraie bombe, Seon allait pas se faire exploser avec toute la cafétéria si ? Le dirlo était pas assez fou pour placer entre les mains d'une telle harpie un animal avec un pouvoir pareil ! En fait, Alexandre ne préférait ne pas le savoir et quand il sentit que la Joker s'était agrippée à son bras, il hésita entre vomir ou être soulagé de s'être débarrassé de Pot-de-Colle mais son répit fut de courte durée quand la rousse lui fit réaliser le ridicule de la situation.
Oui, oui Alexandre, tu es bien en train de te trimballer un gamin sur les épaules en fuyant comme un taré une armée de filles surhormonées. Ça donne effectivement beaucoup de crédit à ta très chère réputation de vilain ça, hum ? Mais l'As n'eut pas le temps de répondre à la tirade de sa rivale que celle-ci avait déjà filé. Il s'en prit donc au morveux sur ses épaules auprès du quel il râla allègrement :

- J'en ai ras le c*l de ces c*nneries. Je sauve la vie d'un gamin innocent qu'elle a failli faire mettre en pièces à cause de ses mensonges stupides et elle appelle ça « faire du baby sitting ». Mon petit blondinet, il avait déjà oublié son nom, je te dis qu'elle et moi, on a pas le même sens des priorités. Bon, on va essayer de trouver ma bêbête et après je te dépose. Si tu cours assez vite, je pense que tu peux atteindre la porte de sortie en un seul morceau. Bonne chance.

Sur ce, Alexandre se mêla à la foule dans le but de récupérer sa gerbille au milieu de cette cohue-bohue afin de filer avant que les choses ne tournent réellement au vinaigre. Mais une cascade de farine l'interrompit.

- Qu'est-ce... ?? S'exclama-t-il en toussant, la tête recouverte de farine. Réalisant qu'un petit futé avait eu l'excellente idée de bombarder les lieux avec un sac de farine, il entendit un rire caractéristique à celui des pestes insupportables et vit la silhouette d'une inconnue filer plus loin, les mains blanches de farine. Bon, rétablir l'ordre. Ça impliquait nécessairement de devoir arrêter les mauvais plaisantins de sa trempe.
- Hé toi là !
Il se lança à la poursuite de la demoiselle mais fut interrompu par l'apparition d'une inquiétante sphère vermillonne qui grandissait de façon peut rassurante. Encore une bombe ? Il faudrait qu'il demande au dirlo d'instaurer un plan vigi pirate un de ces jours. Cela n'annonçait rien de bon et l'adolescent eut le réflexe salvateur de placer ses mains sur ses oreilles et de s'accroupir au sol avant que la boule rouge n'éclate dans un bruit assourdissant qui stoppa net le chahut local. Étourdi en dépit malgré son geste de prévention, Alexandre se releva et bondit sur l'inconnue responsable de ce bazar, nonobstant son cri dont il ne comprenait pas la signification :

- Oh ça va pas dans ta tête ? Tu trouves pas que c'est assez le bordel comme ça. Si t'es pas là pour calmer les choses casse-toi sinon je te fais manger tes sales bulles explosives !

Ça y est, Alexandre commençait à être en rogne. Il aurait sans doute continué si Theyst n'avait pas rajouté son grain de sel. Estimant que la Joker était parfaitement capable de calmer les ardeurs de la chahuteuse.
Bon la gerbille, elle est où la gerbille ? Tiens encore quelqu'un qui l'embarque par le bras. Décidément c'était son jour aujourd'hui. Espérons qu'il ne s'agissait pas encore de Pot-de-Colle. Ah elle est là, la gerbille ! Wow, mais pourquoi elle se secoue comme ça, mais attends !

- Bon sang ! Sale brute ! C'est pas un jouet, espèce de tarée ! N'agite pas ma bestiole comme ça ! Gronda l'albinos en essayer de reprendre la bête qui avait stoppé net son pouvoir, complètement dans les vapes en raison de la délicatesse d'Ayama.
Ce fut à ce moment qu'il réalisa l'impardonnable bêtise qui s'était échappée de la bouche de la Pique. Ceci dit, il faillit presque céder à sa demande en entendant le « s'il te plaiiiit » larmoyant de la petite albinos. Dommage qu'une nouvelle avalanche de farine ne s'abatte à nouveau sur eux, lui ôtant toute envie de se montrer aimable.
- RAAAAAAH ! JE VAIS LA BUTER CELLE-LÀ ! Alors, TOI, toi primo, tu peux pas être ma soeur parce que Mirage est vingt fois plus mignonne que toi et secundo tu me rends ma gerbille !
Chopant la bêbête à demi-morte il la passa dans sa poche en se disant qu'il s'en occuperait plus tard, fit descendre un Hikari blanc de la tête aux pieds et grimpa sur une table pour hurler, appuyant les paroles de Theyst :

- Ouais c'est fini ce foutoir oui ? Si vous continuez j'en prends un pour cogner l'autre si ça peut vous calmer. Le directeur va arriver d'une seconde à l'autre et j'ai pas envie de passer le reste de ma vie collé avec une bande de troufions comme vous ! Donc maintenant hop, vous rangez ce bordel illico presto avant que Theyst ne devienne toute rouge parce que ça doit pas être beau à voir ! Et toi la fille aux cheveux roses, bouge pas j'arrive ! Tu perds rien pour attendre !

Sur ce beau discours les gens se stoppèrent nets, les yeux écarquillés et il y eut quelques rires déclenchés par la dernière phrase mais Alexandre n'y prêta guère attention et s'élança vers la nouvelle responsable de l'explosion sonore sans chercher à savoir si c'était elle qui l'avait aspergé une deuxième fois de farine.

_________________


Dernière édition par Alexandre Delacroix le Lun 16 Avr 2012 - 19:30; édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Modérateur
Hikari Pyo
Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 438
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 245
MessagePosté le: Dim 22 Jan 2012 - 16:59    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

Le plan maléfique d'Hikari visant à assujettir du barman portait ses fruits. Il n'y avait aucune faille, il n'y en avait jamais eut dans aucun de ses plans, jamais ! (Surtout ceux qui sont maléfiques, comme celui présentement présenté.)
Seulement, pour qu'un plan de manipulation se déroule jusqu'au bout sans anicroches, il faut savoir garder un niveau de charisme irréprochable tout du long. Sinon ça ne marche pas. On a toujours tendance à se dire qu'une part de chance peut rattraper une faille dans l'attitude, mais rien n'est plus faux : la preuve c'est que les secondes qui suivirent l'instant où la figure éblouissante du collégien fût couverte de farine, marquèrent sa rechute au milieu du champ de bataille. Parce que oui : une cafétéria agitée à Rakishou, c'est au moins aussi dangereux qu'un champ de mine bombardé par des chars d'assaut -situation dans laquelle se retrouvent parfois les nouveaux élèves lors de vraies missions-. D'accord le dit-barman avait déjà montré des signes de frustration, mais ils restaient négligeables puisqu'ils ne l'avaient pas envoyés par terre. Enfin passons.

Passons parce qu'il vaut mieux ne pas s'attarder sur une phase de sa vie où on est recouvert de poudre blanche, et où tout explose tellement de partout qu'on se demande qu'est-ce qu'il peut bien rester à détruire après. Illico, l'Hukai albinos qu'il montait revît son plan d'évacuation pour joindre ses cris intimidants à ceux de l'autre lycéenne aux cheveux blancs. Et bien ... tant que ça marchait, et qu'au final il se retrouvait en sécurité ; s'en allait de la cafet' ; retrouvait Rika et Andrew et vivait heureux jusqu'à la fin de ses jours, le reste importait peu. Sauf que apparemment, c'était déjà trop demander aux BULLES EXPLOSIVES qui sautaient par là.

- Ah ah ! J'entends plus rien.

Cette dernière phrase sonnait très froide et désabusée pour ce qu'Hikari aurait pu en dire, mais pourquoi donc ?! Des évènements tous plus drôles les uns que les autres s'enchaînaient à un rythme effréné, et ce n'était pas du tout le genre du Coeur de démolir la cadence comme ça. En fait tout s'expliquait facilement, mais préférez la version longue : Moins de cinq minute avant les premières détonations sonores, un animal nocturne s'était fait réveiller par l'odeur sanguinaire des combats, et s'était envolé en direction du self. Pas besoin de vous faire un dessin ; la chauve-souris décida alors, pour la deuxième fois en une semaine, de prendre part à la mêlée sans se préoccuper plus que ça de l'avis où des protestations son maître. Malevana était de retour !

« Ça suffit les gens, maintenant DEHORS ! » « Si vous continuez j'en prends un pour cogner l'autre ! » « Allez plutôt enlever ce tas de farine ! » « Donc maintenant hop, vous rangez ce bordel illico presto ! » « A moins que vous ne voulez voir la tête des adultes en arrivant ? », etc.

Mince, elle arrivait au pire moment possible : la fin. La fin de la bagarre ? Alors là il allait falloir faire tourner à fond les méninges empruntés au gamin, parce que si la tension ambiante baissait ça serait vraiment la fin de t ... Ah, la tension ambiante venait de baisser. La fête devenait moins intéressante. Cercle vicieux. On racontait pourtant partout qu'un certain albinos était très doué pour provoquer des combats de rue/dortoirs/couloirs à toute heure de la journée ! Et même si cet albinos-là n'était pas cet albinos-là, il aurait au moins pu faire un effort pour respecter la réputation de son sosie ! Voilà, Malevana était en rogne parce qu'elle n'avait plus rien à faire dans le corps de son hôte, après à peine quelques seconde.

Minute.
Si.

Un "JE T'AURAIS LE BLOND !" retentît dans le pseudo-silence instauré par les deux éliteux, ainsi qu'un craquement de tonnerre qui dégomma les déchets (humains, tables ...) qui restaient encore entre le mousse vampirisé et les portes de sortie. La foudre n'est d'ordinaire pas explosive, mais ici les particules (de farine \o/) en suspension dans l'air changeaient la donne, permettant ainsi à la chauve-souris de souffler les portes-battantes pour s'enfuir théâtralement. Sans oublier un autre éclair déstabilisant lancé à l'aveuglette en direction de l'Hukai qui jouait à la police, parce que l'ennemi de l'ordre était son ennemi !

Maintenant elle allait reprendre la quête de son propriétaire : retrouver le carreau qui lui manquait tant, et passer une très bonne journée avec lui. Les murs de l'académie semblaient en frémir d'avance ...

Ou était-ce encore la farine ?

_________________




Dernière édition par Hikari Pyo le Mar 21 Fév 2012 - 20:49; édité 1 fois
Revenir en haut
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Mar 21 Fév 2012 - 18:44    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

Seon était restée à parler avec Ayama, enfin parler était un mot bien gentil pour la situation. Elle, la Guimauve, engueulait son amie pendant que cette dernière se défendait comme elle pouvait. Ca marcha, Seon accepta ses excuses d'un haussement d'épaule pour se détourner d'elle afin d'observer ce qui se passait autour. Comment calmer tout ça ? Elle y aurait bien réfléchit pendant des heures, mais une boule bizarre eu la bonne idée d'exploser sur elle. Non pas à côté, comme pour beaucoup de ses camarades, non sur elle. Le monde se fit vide, les élèves hurlaient mais elle n'entendait rien. Elle voyait des bouches s'ouvrirent et se fermer mais aucun son ne lui parvenait. Je... Je suis sourde ? Qui m'a fait ça ?! Encore plus exaspérée qu'elle ne l'était déjà, Seon se tourna dans tous les sens pour trouver l'auteur du crime. Elle se prit de la farine à la place. C'est surement la même ! Même si c'est pas elle je vais me la faire ! P'tain il manquait plus que ça ! Après la bagarre, le saccage voilà la surdité ! Au prochain épisode, on sera tous dans le noir !
Au moment où elle allait se jeter à la poursuite de la folle à la farine, Alexandre eu la même idée. Il prit les devants, laissant sa rivale sur le carreau. Bon. Frustrée de ne pas avoir eu la priorité Seon eu bien l'idée de le poignarder dans le dos pour le ralentir - on n'est plus à ça prêt - quand une bien meilleure idée lui vint. En bon esprit tordue qui se respecte, elle se dit que si elle pouvait se venger à la fois de la fille à la farine, d'Alex et de tous les autres, en une fois ce serait vraiment bien. Vraiment très bien.
A peine pensée que c'était fait ! Sans se soucier des gens qu'elle poussait, Seon s'enfuit de la cuisine. Elle connaissait le chemin par coeur, pour l'avoir fait plusieurs fois, et très rapidement elle se retrouva devant le bureau du directeur. Elle attendit un peu, le temps que le sort ne fasse plus effet (enfin elle espérait que ça ne durerait pas éternellement) et frappa.

- Entrez !
- Bonjour monsieur... excusez moi de vous déranger.
- Tiens bonjour Seon, c'est quoi cette tenue ? Tu as mit quoi sur ton uniforme ?
- Ben justement c'est à propos de ça que je voulais vous parler. Là-bas c'est l'anarchie ! Il y a une nouvelle qui a débarqué et c'est l'horreur ! Elle a mit le bazar et, comme d'habitude, Alex a choisit de lui hurler dessus ! Résultat ils ont tout saccagé !!
- Et toi forcément tu n'y es pour rien..
- Non cette fois j'ai rien fais ! Pour preuve je viens vous demander d'intervenir...

Il soupira, fatigué d'avance à devoir résoudre cette querelle d'adolescents. Ne pouvaient-ils donc pas être calme pendant juste une journée ? Semblait-il penser alors qu'il suivait l'adolescente jusqu'au réfectoire. Si le directeur doutait des propos de la Joker il fut rapidement rassuré : c'était encore pire que ce qu'elle avait dit ! Le destin était avec elle ! C'est enchantée que Seon sursauta en entendant un éclair, puis le nez devant la salle, en vit un second pendant que le marmot s'enfuyait en courant. Il a déclenché son pouvoir ? Ce mioche sait faire des éclairs ?! Grande capacité pour un petit corps se dit-elle en le regardant disparaitre au loin.

- QU'EST-CE QUI SE PASSE ICI ???? Quelqu'un veut bien m'expliquer ce qui se passe ?! DELACROIX ! RUHO ! EXPLIQUEZ-VOUS ! Et quant à toi, Wang, tu vas me faire le...
- Oui je cours chercher le marmot monsieur !!
- WANG ICI ! SEON TU REVIENS IMMEDIATEMENT !

Bien entendu elle ne revint pas, Seon était déjà bien loin, à la poursuite d'Hikari qu'elle ne trouva hélas pas. Bien entendu elle se doutait qu'il y avait peu de chance pour qu'il soit dans le parc, derrière son arbre favoris. Oups je ne l'ai pas trouvé, tant pis. Guimauve savait qu'il y aurait des répercussions, qu'elle serait deux fois plus collée dès le lendemain pour avoir été à l'origine du carnage du réfectoire et pour avoir fuit devant l'adversité, mais au moins elle avait quitté cet univers de fou. Un peu de tranquilité lui fera le plus grand bien ! Et c'est en s'allongeant dans l'herbe qu'elle se mit à rêvasser à sa soirée... Pendant que les autres subissaient la colère du directeur.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Mar 3 Avr 2012 - 21:32    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

Un brouhaha pas possible. Insupportable. Qui avait autorisé ce genre d’actes et de fond sonore ? Après avoir crié un bon coup, Theyst essayait maintenant de se calmer un peu même si en réalité, cela ne paraissait pas aussi simple que ça. Et effectivement, comme le soulignait ce cher As, lorsque la jeune femme s’énervait, c’était pour de bon. Il ne l’avait pas clairement dit mais c’était ce que la concernée avait interprété de par ses paroles. Parce que bon, elle ne l’avait pas vraiment écouté vu qu’il criait par-ci, par-là, contre le gamin blond, la fille avec sa gerbille et… l’annonce que le directeur allait arriver. Oui, ça tout le monde devait l’avoir deviné avec cette agitation, personne ne resterait les bras croisés à attendre que des élèves fous furieux se calment et fassent la paix pour le bien de l’humanité académienne.

D’ailleurs le petit blond, il venait de péter un de ces câbles que personne ne comprenait réellement, car à la base il était chiant, casse-pieds et prise de tête. Et là, ben sa chauve-souris semblait avoir pris le contrôle de tout, même de la fuite de son maitre. Il possédait une capacité très spéciale ce gamin en tout cas. Mais bon, ça en faisait un de partie, restait donc plus que les groupies et les casse-pieds.

Theyst soupira un bon coup et voulut voir de quoi il en retournait du côté de sa camarade de classe, mais apparemment elle venait de prendre la poudre d’escampette. Ok. Que faire maintenant ? Trois choix s’offraient à la Joker : appuyer sur la détente, appuyer sur la détente et… appuyer sur la détente. Ras le bol de jouer les surveillants n’importe où et n’importe qui ! En plus si ça dégénérait comme ça, non merci. Mais elle n’eut pas le temps de s’énerver clairement, car pendant que le combat se déroulait entre son esprit et son envie meurtrière, Seon était revenue avec… le directeur. Déjà ? Elle n’avait même pas eu le temps d’inventer une excuse bidon pour expliquer tout ça. Tant pis. En plus, c’est qu’il criait fort ce vieillard. Et Seon s’était encore échappée alors que Theyst aurait aimé son aide, pour une fois. Tant pis aussi.

« Des rivalités entre classes, c’est ça monsieur. »

Elle ne voulait pas paraître impertinente ou hautaine vis-à-vis de ce gars, mais la situation l’exigeait et puis être polie ou non, il était déjà en colère de toute façon alors envenimer un peu les choses ou pas ne changerait pas grand-chose à ce qu’il se passait.

« Et puis y’a eu une folle qui a éclater de la farine, une autre qui pique la gerbille d’Alexandre et un autre qui… Enfin bref, y’a pas mal de trucs quoi.
- Ça n’explique en RIEN ce qu’il se passe ici !
- C’est vrai. Ben demandez aux vendeurs de gâteaux pour en savoir plus, moi, j’étais juste de surveillance comme vous l’avez dit. »

Ne pas attirer l’attention oui, mais essayer de s’en sortir de cette façon, difficile de dire si c’était Theyst qui agissait ou une personnalité cachée. Mais étant donné que cette affaire ne présentait pas de dégâts importants et personne n’ayant enfreint une des règles de l’académie, tout irait bien pour les punitions, non ?

« Personne ne ressortira d’ici sans avoir eu ma punition, c’est bien compris ?! Et les deux qui se sont enfuis aussi ! Vous allez me nettoyer tout ça et aller faire une mission de rang S ! Exécution ! »

C’est qu’il rigolait pas le vieux ! Faire du nettoyage, mais il croyait qu’on était bon à nettoyer la bêtise d’une folle furieuse ? Enfin quoi qu’entre le ménage d’une fille à farine et la colère du vieux, la jeune femme préférait bel et bien nettoyer. D’ailleurs, il commençait à partir.


Je crois que vous pouvez me frapper pour ce retard... D: Si jamais la fin du rp vous convient pas, je change.

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Modérateur
Alexandre Delacroix
Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 977
Espèce: Hukai
Catégorie: Combat
Niveau: Lycée
Classe: As
Sexe: Féminin
Points MS: 579
MessagePosté le: Mar 17 Avr 2012 - 00:56    Sujet du message: Cooking Mama ! Répondre en citant

    Pas de chance pour Alexandre - en même temps citez-moi une seule fois où Alexandre avait eu un coup de bol - à peine eut-il posé une main sur l'épaule de la folle aux cheveux roses que le ciel lui tomba sur la tête. Enfin pas littéralement mais ce fut comme si la foudre s'était abattue sur son crâne. Peut-être était-ce d'ailleurs ce qui venait de se passer puisqu'un éclair venu de nulle part s'écrasa sur sa figure, lui faisant lâcher prise. Il tituba et tomba sur le derrière, complètement abasourdi, des spirales dans les yeux et des petits oiseaux dansant autour de sa tête.
    Retraite ! Retraite ! Lui disaient les quelques neurones ayant survécu à l'électrocution et effectivement, après cette inattendue décharge, Alexandre n'avait plus qu'une envie : se barrer d'ici. Tant pis, la tarée aux cheveux roses aurait son compte plus tard. Ses sens complètement altérés sous l'effet du choc et ses jambes s'étant transformées en un en tas de guimauve, il se mit à ramper profitant de la foule pour se faufiler vers la sortie plus ou moins discrètement tel un ninja ver de terre en pleine infiltration. Du moins c'étaient ce que les petits oiseaux qui voltigeaient autour de son crâne lui disait. Le pauvre Alexandre n'avait pas retrouvé tous ses esprits et n'avait plus vraiment conscience de ce qu'il passait autour de lui, aussi, concentré sur son repli stratégique n'entendit-il ni l'arrivée du directeur, ni les vociférations de ce celui-ci. Ce ne fut que lorsqu'il arriva devant les portes de la cafétéria et qu'il reconnut la silhouette du dirlo en train de tourner les talons qu'il se rendit compte de sa présence. Ouah, une chance qu'il se soit amusé à rouler par terre, au moins le vieux ne l'avait pas vu ! Hop, pas d'engueulades pour lui !
    S'asseyant sur le sol, il secoua sa tête pleine de farine, s'assura que sa gerbille était toujours là et jeta un coup d'oeil débile à la Joker qui avait l'air aussi remontée que toute à l'heure. Quand le dirlo eut disparu de son champ de vision, il remarqua que les élèves restants avaient cessé leur guérilla pour sortir des seaux et des serpillères afin de commencer à nettoyer.

    - Euh en fait il a dit quoi le dirlo ? Demanda-t-il à la demoiselle furax en se levant et en dépoussiérant en vain ses vêtements. Bah qu'importe c'étaient pas les siens et de toutes façons il n'allait sans doute jamais remettre cet affreux uniforme de serveur sorti tout droit d'un shojo.
    - Bon pas grave en fait. À plus ! Serveur ça va bien deux secondes mais femme de ménage c'est non tout de suite !
    Retraite ! Retraite ! Suivant les instructions de ses neurones à peine ressuscités, Alexandre prit héroïquement la poudre d'escampette. Après tout, ayant été techniquement KO quand le directeur avait donné ses instructions, il n'avait rien entendu et donc ne pouvait pas savoir qu'il devait lui aussi nettoyer. Comment ça mauvaise foi ? Mais non, il s'agissait d'un pur raisonnement logique ! Au revoir désastre culinaire ! Liberté bonjour ! Et avant que la Joker n'ait pu protester de quelles que façons que ce soit, Alexandre avait déjà disparu loin, loin, dans les profondeurs de l'académie de dégénérés. Oui parce qu'une académie dans laquelle on ne pouvait pas organiser une vente de gâteaux sans que cela ne tourne à l'anarchie la plus totale, c'était une académie de dégénérés, point.

Et c'est fini pour moi !

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:24    Sujet du message: Cooking Mama !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Cafétéria Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.