FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Cours de Sport des Piques
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Extérieur -> Terrain de sport
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Modérateur
Alexandre Delacroix
Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 977
Espèce: Hukai
Catégorie: Combat
Niveau: Lycée
Classe: As
Sexe: Féminin
Points MS: 579
MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010 - 17:16    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

* Il neige ! Génial ! Magique ! Baaaaah ! Atchoum ! Raaaah ! Je haiiiis la neige ! * Telles étaient les pensées de l'Hukai qui sautillait sur place tandis que de gros flocons s'abattaient sur sa tignasse blanche. Bon au moins lui n'avait pas à craindre « l'effet pellicule » de la neige, mais ça ne l'empêchait pas d'éprouver une haine farouche contre ce temps de mouise.
Non, non vraiment ! Devoir faire du sport en extérieur sous une avalanche de neige en short c'était criminel ! Alexandre n'était pas frileux mais il avait ses limites quand même !

- Allez les jeunes ! Faîtes pas cette tête ! Ce froid c'est vivifiant ! Aaaah ! Petites natures ! Faut vraiment vous forger.
S'exclamait le gros prof de sport enroulé dans sa doudoune. Décidément, plus ça allait, plus Alexandre était convaincu que les profs de sport étaient tous des c*nnards diplômés. Facile de faire le poulet quand on est couvert comme Mr.Michelin et qu'on a un thermos brûlant à la main. Toi tu mérites une bonne correction !
Tandis que le prof lançait l'échauffement, l'Hukai se décala plus ou moins discrètement, sifflotant avec un air faussement innocent jusqu'à se retrouver dos au prof, trop occupé à brailler pour faire attention à lui. Entre deux étirements il choppa de la neige entre ses doigts gelés et forma une grosse boule qu'il lança avec force en direction du crâne du prof avant de courir se planquer derrière une rangée de filles et de faire semblant d'exécuter une série de « montée de genoux ». Si, si cet exercice foncièrement débile où on doit courir sur place en montant les genoux le plus haut possible. Enfin bref, le bonnet à motifs autrichiens tricoté par grand-mère du prof tomba lourdement sur le sol dans un gros "schplouf", heurté par la boule de neige, révélant un crâne magnifiquement lisse.

- Qui a fait ça ?


Pas mooooi ! Avait envie de hurler Alexandre, bien planqué derrière un groupe de filles qui papotaient à voix haute au lieu de faire leur échauffement. Quand elles auraient des courbatures partout, faudra pas venir vous plaindre bandes de pipelettes. Et puis sérieusement, qui en a quelque chose à foutre du dernier Harry Potter sorti ? Rah les filles !
Alexandre chercha Seon du regard, s'assurant qu'elle n'était pas en train de le dénoncer ou de manigancer quelque chose, mais le sifflet du prof attira son attention.

- Bon les jeunes, vous l'aurez voulu, puisque c'est comme ça... POMPES ! ABDOOOS !

Un cri de mécontentement général s'éleva parmi les rangs, les élèves n'étant décidément pas motivés pour faire des séries d'abdos et de pompes, le nez dans la neige.

- Insurrection !
Hurla Alexandre en lançant une boule de neige dans le bide du prof. Son geste fut rapidement imité par un autre élève, puis par un deuxième et un troisième et bientôt ce fut toute la classe qui mitraillait le prof en hurlant à la rébellion. Ce dernier se mit d'abord à aboyer, tentant de ramener le calme puis se saisit de son sifflet avant de souffler avec force dedans. Un son strident figea tous les élèves qui vinrent porter leurs mains à leurs oreilles pour se protéger des ultrasons négatives émanant du sifflet démoniaque du prof. Une fois que le silence fut rétabli, le prof reprit, l'air grincheux mais craignant sans doute une nouvelle tentative de rébellion adolescente. Après tout toute une classe de gosses en colère dans la neige, ça peut être vachement dangereux.

- Bon ça va les jeunes. J'ai compris ! Faîtes un chat-ballon !
Il se pencha et ouvrit un gros sac avant d'en sortir une balle ridicule en forme de chat. Puisque t'es d'humeur révolutionnaire Delacroix, tu commences ! Et avant qu'il n'ait eu le temps de protester, il lança le ballon vers Alexandre qui par réflexe l'attrapa entre ses deux mains. Pinaise, mais pourquoi je l'ai choppé ? J'aurais du le laisser s'écraser contre la tête de la cruche de derrière. Je veux pas être le chat !
- Je rappelle les règles pour ceux qui les ont toujours pas assimilés. Le chat, en l'occurrence Delacroix, doit toucher un autre joueur avec la balle. Celui qui est touché devient le chat et doit alors toucher quelqu'un d'autre le plus vite possible. Celui qui à la fin de l'heure sera chat aura un gage, compris ? Ah et si on arrive à attraper la balle avec les deux mains sans la lâcher on est pas considéré comme touché. Des questions ? Non ! Très bien ! Un... Deux... Trois... Partez ! Et le prof siffla, tandis que tous les élèves se dispersaient, courant dans tous les sens.
Alexandre soupira et se mit à dribbler tranquillement avec la balle, cherchant quelqu'un de pas trop difficile à toucher. Cette harpie de Seon ferait probablement une proie facile, restait juste à trouver où cette furie se cachait.
* Je vais te transformer ta partie de chat-ballon en une mêlée général, crâne d'œuf. * Railla-t-il intérieurement en cherchant une idée pour semer le désordre.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Publicité


MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010 - 17:16    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010 - 18:16    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

« Stand by meeeeee, oh stand by meeee Clic! »
_ Allô? Voix ensommeillée
_Joyeux anniversaire Seon !
_ Merci tata... bâillement
_ Et moi aussi! Et moi! Et moi!
_ Merci à toi aussi Yuki.

Seon alluma sa lampe de chevet en se redressant dans son lit. Il est quelle heure? Six heure?! Mais que font-ils debout à cette heure ci?

_ On voulait être les premiers à te le souhaiter! Alors tu vas organiser une fête?
_ Pense pas...
_ 18 ans cela se fête!
_ Pas assez d'amis pour ça tata..
_ Roh ça m'étonnerais! Bon écoute Seon, je ne vais pas revenir sur tes frasques de la dernière fois...
_ Merci.
_ Car maintenant tu es assez grande pour te gérer toute seule. Surtout que l'héritage sera débloqué dans la journée, Haru va téléphoner au juge et au notaire. La maison sera à ton nom tu pourras y habiter si tu veux dès que la totalité des papiers seront réglés. Bien sûr cela va te fera changer d'école en cours d'année et...
_Tata je n'ai pas envie d'y habiter.
_ … Je comprend ma puce, je comprend. Tu veux en faire quoi?
_ Il est six heure...je n'y ai pas réfléchit on verra ça plus tard.
_ Roh quel caractère! Et « six heure », « six heure » ce n'est pas si tôt! Tu as cours je te signale!
_ Voui voui...
_ … ils me manque tu sais.
_ A moi aussi, surtout aujourd'hui.
_ ….
_ ….
_ Bon passe une bonne journée et amuse toi bien avec tes amis! Et ne parle pas à ce garçon hein! Tu vois de qui je parle!
_ Alex? Ouais ouais...Clic!

Seon reposa le téléphone sur la table de nuit sans prendre garde au fait qu'il poursuivit sa course sur le sol de sa chambre. Happy birthaday Seon Wang. La météo accompagnait son morale, un temps gris, maussade avec de la neige froide et collante. Un temps d'hiver désagréable. Il n'a jamais fait beau un seul jour de sa naissance, même l'univers pleure ma naissance pensa t-elle avec ironie. Que faire de cette journée? La passer à pleurer sur son sort, sur son destin sans saveur? Allez frapper à la chambre d'Alexandre pour s'oublier dès le matin? Elle sortit de son lit et fila sous la douche, toujours dans un état de morosité où elle n'arrivait pas à savoir ce qu'elle voulait. Sa famille n'aurait pas voulu la voir triste, mais elle n'était plus là pour la voir de toute manière. Aussi qu'elle rit ou qu'elle pleure cela ne change rien. Et puis si ça famille était là Seon n'aurait aucune raison de souffrir de leur absence, elle vivrait ce jour avec joie, irait dans un bar avec sa bande et le soir venu c'est une fête familiale qui aurait couronnée cette journée. Si sa famille était encore là elle ne serait pas dans cette école, elle n'aurait pas rencontré toutes ces personnes...Bref elle n'a pas à imaginer des « ce que veux mes parents pour ça c'est... » car ils n'ont plus leur mot à dire. En même temps elle a dix-huit ans. C'est un âge symbolique, c'est la majorité. Le droit à la débauche avec raison, l'âge où normalement tu choisis ton avenir. L'age où les gens rencontrés peuvent rester à jamais dans ta vie. A-t-elle vraiment envie de passer ce jour dans la morosité? Non pas tellement....Elle n'a pas d'amis avec qui le fêter de toute manière... Si... Elle pensa à certaine personnes rencontrées qu'elle aimerait avoir auprès d'elle ce jour là. Seon ne voit qu'en Kazu une potentielle copine, en Sinysta une accolyte contre Alexandre et en Edgar un sympathique pantin, mais elle les aime bien. Elle s'est même attachée à eux, mais elle est bien trop orgueilleuse pour le reconnaître. Et puis cela ne change pas grand chose, qu'elle les apprécie ou pas ne change pas ce qu'elle est. Elle aura beau désirer leur présence en ce jour important elle verra toujours en eux un outil. Seon repoussa ses cheveux trempés en arrière. Oui elle aimerait bien qu'ils soient au courant que c'est le jour de sa naissance. Si Alexandre savait il ne fêterait pas ce jour... Elle esquissa un sourire amusé à cette idée et sortit de la douche. Que faire aujourd'hui? Personne ne sait l'importance de ce jour mais cela ne veut pas dire qu'elle doive s'ennuyer. Si elle reste seule elle va déprimer, penser à sa soeur et ce n'est pas bon. La dernière fois qu'elle a ruminé elle a poignardé de ses lames les jambes d'Alexandre. Non il faut qu'elle évite de passer la journée enfermée sous peine de risquer de se suicider à la fin de la dite journée.
Emmitouflée dans un peignoir blanc elle prit leur emplois du temps pour voir si il y a quelque chose d'intéressant. Tiens aujourd'hui y a sport. Deux heures de sport et dès le matin s'il vous plait... Cela peut être amusant... Avec toujours un poids dans le coeur elle se sécha et effila une robe chaude d'hiver grise avec ses bottines marrons clair et des collants noirs épais. Un sac de sport comprenant ses affaires sur son dos elle partie vers le gymnase pour le cours de huit heure.

Une fois arrivée sur place elle se changea dans le vestiaire tout tranquillement. De la robe grise elle passa à un tee shirt noir tout simple et un jogging blanc. Un peu en avance elle ne vit pas Sinysta et se rendit directement sur le terrain. La totalité de la classe la rejoignit très rapidement. On a froid, on se les gèle même. Elle pensait que ça allait la décrisper? L'amuser de venir ici? Bon sang quelle erreur! Tiens voilà Sinysta. Je lui parle ou pas? Lui parler c'est avouer que l'on se connait et c'est risquer de voir notre plan contre Alexandre échouer. En même temps ça m'évitera de vouloir repartir directe dans ma chambre....Seon alla à la rencontre de la demoiselle, tant pis pour le plan.


« Tiens une minipousse »

Dit-elle avec taquinerie mais sans méchanceté. Le professeur ne leur permit pas de bavarder plus longtemps car le cours commençait. Monsieur bibendom s'éclatait de les voir galérer, grelotter, elle en était sûre. Il est bien trop enthousiaste pour être honnête. C'est là qu'une boule de neige lui fit tomber son bonnet. Héhéhé très glamour monsieur le professeur. Puis ce fut la révolution. Les élèves martyrisés se rebellèrent contre le prof, l'assaillant de toute part. Personne n'était en reste et quand le coup de sifflet final retenti tous retinrent leur souffle...qu'allait il se passer? Avaient ils réussis l'insurrection? Oui! Oui ! Le prof leur permettait de faire un chat ballon! Ahaha on va bien rire! Qu' Alexandre ait déclenché tout ça ne l'étonnait pas et ce qui l'étonna encore moins ce fut qu'il la cherche. Cela se voyait à son regard inquisiteur sur chaque fille qui passe. Toutes ces gamines qui craignent le grand Alexandre couraient dans tout les sens c'était tellement drôle! Finalement j'ai bien fait de venir...de sortir de mon trou...thank you affreux cabot.

« Hé Alexinou! C'est moi que tu cherches ?»

L'interpella t-elle avec raillerie. Elle s'était éloignée de Sinysta pour que, si Alex ne les avaient pas vue ensemble, il ne se doute de rien. Par contre elle c'était rapproché d'un autre groupe d'élèves car quoi que mieux qu'un bouclier humain ? Allez que la partie commence !

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Classe Pique
Edgar Tamashī
Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 227
Espèce: Hukai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 50
MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010 - 19:37    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

Edgar s'éveilla après son traditionnel rêve dans lequel il faisait la peau à un dragon avec son épée disproportionnée. C'était répétitif, de rêver toujours de ça, mais au moins, ça le mettait de bonne humeur le matin - fait rare depuis qu'Atô est retenu en otage dans une cage dans les caves insalubres du bureau doré du vieux. Bah, enfin, c'était une nouvelle journée de cours qui s'annonçait pour lui et les autres Piques. Pour la plupart, du moins. À sa connaissance, une petite minorité s'appliquait assidûment à manquer les cours, le plus souvent ceux en début de matinée et tard dans l'après-midi. Lui, en bon élève, suivait tous les cours, mêmes les moins passionnants comme la musique, les facultatifs compris. Cela lui faisait un emploi du temps monstrueux qu'une grande partie des élèves ne pourrait suivre, mais il le vivait bien. Pourquoi ne rien faire quand on peut faire quelque chose ? ... Et puis, en dehors des cours, il n'y a pas grand-chose d'intéressant à l'Académie.
Il se leva, éteignant la sonnerie de son réveil annonçant cinq heures tapantes, puis alla rapidement prendre sa douche. En jetant un coup d'œil par une fenêtre, il put constater qu'une pellicule de neige était déjà tombée dehors. Les flocons continuaient à tomber et tendaient à se densifier encore dans les prochaines heures. Et dire qu'il avait sport le matin ... il allait se les geler. Ça lui faisait déjà froid en avance. Enfin bon, y'avait un cours pas intéressant avant, qu'il était un des seuls à suivre, alors ça le réchaufferait un peu. Il s'habilla comme à l'ordinaire, sauf qu'il prit le soin de mettre un T-shirt sans manches sous son manteau. Au cas où le prof de sport soit un sadique et ne tolère pas les imperméables. Edgar fit son sac sur le tas, puis fourra ses affaires de sport à l'intérieur et partit des dortoirs en direction de son cours le plus matinal.

Il s'ennuya pendant toute la leçon, prenant quand même des notes, en pensant que ça servirait bien un jour, toutes ces années de travail. Vint enfin l'heure de cours de huit heures.
*Wah, même plus froid, je parie que je tiens de débardeur dehors.* pensa-t-il en se changeant dans les vestiaires.
Il arriva dehors après tout le monde, en short blanc avec trois rayures noires sur le côté, et en baskets Wilson. Comme prévu, le gros pas beau lui ordonna de se départir de sa veste, qu'il laissa au vestiaire avec ses autres affaires.

Alors qu'il s'échauffait, Seon arriva, puis se mit à parler avec une autre fille de son âge. L'ambiance de protestation sourde du terrain en extérieur fut rompue par l'arrivée d'une boule de neige en plein dans le bonnet tricoté du bibendum Michelin. Tiens, bien fait. Edgar repéra tout de suite le responsable, alors qu'il se cachait derrière un groupe de filles en pouffant. Alex, bien sûr. Le gros se mit alors à crier pour retrouver le coupable, et, en menaçant les élèves, se fit mitrailler de boules de neige sur une idée d'Alexandre. Edgar ne se joignit pas à la bataille, et resta adossé contre un mur jusqu'à ce que l'ambiance redevienne normale. Si quelqu'un avait la fausse bonne idée de lui en envoyer une ... et bien, il comprendrait que c'était pas une bonne idée.
Le prof finit par capituler et fila une atroce balle en forme de chat à Alex. Tiens, voilà qui pouvait être amusant ... Il prépara une boule de neige, plus vraiment touché par le froid, et l'envoya en direction de la tête d'Alexandre, pour le provoquer. Ça ferait bien l'affaire de Seon, ça ...

_________________
"Je suis Edgar Tamashī, de la catégorie Armes et de la classe Pique, en dernière année de lycée. Passe ta route, je ne t'apporterai rien"

Revenir en haut
MSN
Xigua Chui


MessagePosté le: Lun 20 Déc 2010 - 22:38    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

Le cours de sport ! Xigua l’avait complètement zappé, il fallait bien avouer que la jeune fille ne prenait jamais la peine de regarder son emploi du temps. Pour se rendre en cours elle se contentait de suivre les têtes qu’elle savait être dans la même classe qu’elle. Souvent comme elle n’avait pas les bonnes affaires pour suivre correctement ses leçons, les professeurs la mettaient à la porte ou l’oubliaient volontairement, sachant pertinemment qu’avec cette tête en l’air tous ce qui entraient étaient voués soit ressortir immédiatement soit à être compris de façon déformer. . . Comme il fallait si attendre, elle n’était pas en tenue de sport. Parmi tous les joggings, short et T-shirt, il y avait qu’une en jupette plissée. Ce jour, dans un esprit de contradiction, Xigua avait refusé de porter son uniforme, a la place elle avait enfilé un collant épais, une jupe, un pull en laine avec un col roulé, des bottes, sous oublier les moufles et l’écharpe pour bien avoir chaud.

Le rondouillard cosplayé en Bibendum Michelin, ne la rata en la voyant débarquer vêtue aussi chaudement que lui sur le terrain de sport. Il lui cria


"Chui fais comme tout le monde pour une fois et va mettre ta tenue ! Un peu de solidarité avec tes camarades ! "

Ne perdant pas son sourire innocent, Xigua sautilla vers le gros professeur, elle était convaincue qu’avec son poids il devait être impotent et incapable de se déplacer de lui-même. Elle se demandait même si à l’image des poteaux qui servaient de panier de basket son prof n’était pas fixé sur sol ? Une fois en face de lui , à voix basse sur un ton moqueur elle rétorqua :

"Dites-moi, n’est-ce pas a vous de m’enseigner ce qu’est la solidarité ? Je ne fais que suivre votre exemple. "

Ce a quoi le prof répondit d’un geste agacé de la main en lui disant que pour aujourd’hui il passait l’éponge mais gare a la prochaine fois. Xigua se mêla à la masse grelottante d’élèves en souriant victorieuse. Le cours débuta et se fut à ce moment que le cerveau de la jeune fille se concentra sur autre choses : Sur les flocons de neiges qui tombaient sur ses moufles vertes. Entre deux élèves qui suivaient les exercices en bronchant du prof, il y avait une Xigua qui ne bougeait pas d’un pouce, perdu dans ses pensées. Heureusement pour elle avant qu’il ne puisse remarquer qu’elle ne fichait rien, le prof avait été attaqué par une boule de neige, l’unique victime fut un bonnet hideux, pas une grande perte en somme. Elle avait levé les yeux de ses moufles quelques petites secondes pour voir le crâne dégarnie. Puis s’était mise admirer une trace de chaussure dans la neige, intriguée elle se demandait qui pouvait bien d’aussi grandes chaussures sur le terrain. Déconnectée du monde réel, elle ne participa pas à la rébellion, se fut le bruit strident d’un coup de sifflet qui la fit revenir brutalement à la réalité. Le temps pour son cerveau de se reconnectait, un second coup de sifflet avait retenti et sous le regard ahuri de la jeune fille tous les autres élèves s’étaient dispersés en courant dans tout les sens. Complètement perdu, Xigua resta plantée à sa place, ne comprenant pas grand choses à ce qu'il se passait autour d'elle.


Dernière édition par Xigua Chui le Mar 21 Déc 2010 - 16:39; édité 1 fois
Revenir en haut
Classe Pique
Ayama Akyama
Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 267
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 352
MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 16:01    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

Elle s'était réveillée de bonne heure, à la suite d'un cauchemar, tout ce qui avait de plus banal. Elle tombait d'en un trou. Un trou sans fin. C'était débile, mais ça avait réussis à la réveiller en sursaut. Pour elle qui détestait se lever tôt et qui était une adepte de  la grasse matinée, la journée risquait d' être longue.
Un rapide coup d'œil à la fenêtre la fit frissonner. De la neige, ce n'était pas qu'elle n'aimait pas ça, au contraire elle pouvait se comporter comme un enfant en présence de flocon mais seulement quand elle était emmitouflée dans un manteau bien chaud, manteau qu'elle ne possédait pas. Elle regarda en soupirant l'uniforme de l'école. Il aurait put faire un effort pour le rendre plus chaud... Tant pis elle ne le mettrait pas au risque de passer pour une rebelle dès le premier jour. Une fois douchée et habillée elle prit son emplois du temps, enfin le double de celui-ci car elle avait perdu le premier quelque part dans sa chambre. Une heure de sport, une vrai torture. De plus, ses longs cheveux était si dur à coiffer et elle n'avait pas de paire de ciseau. Elle venait de s'installer et c'était déjà le souk ici. Elle mit enfin la main sur une paire de ciseau. C'était pas vraiment adapté pour se couper les cheveux mais elle arrangerait ça plus tard.

* Adieu horrible tignasse blanche, ton heure à sonné *

Non,elle ne pouvait pas se résigner à les couper en fin de compte. Mais ce serait tellement plus pratique, impossible de ne pas les mouiller sous la douche avec une chevelure pareille. Alors elle les attachas sur son crâne à l'aide d'une grosse pince,tant pis pour sa frange devant les yeux , ça devrait tenir. Au début elle avait pensé à sécher les cours, mais elle devrait bien y aller un jour alors pour éviter de futur ennuis elle irait au moins aujourd'hui. Elle enfourna trois T-shirt ( au cas-où ) et un horrible short  rouge vif dans son sac de sport et suivit plusieurs élèves ( qu'elle espérait être dans sa classe ).

Finalement, elle avait bien fait de prendre trois T-shirt, même celui avec l'horrible tête de Mikey là regardant avec un air de psychopathe dessus. Au-moins elle aurait plus chaud que ceux qui n'avait rien prévus. Mais  serait certainement moins à l'abris que celle en pull et en collant  à qui, apparemment, le professeur n'avait rien dit. Elle se dirigea vers la jeune fille en questions, très concentrée sur ses moufles, quand un gros monsieur au crâne chauve tenant un bonnet trempé dans la main, la coupa dans son élan. Emmitouflée comme il était, c'était sûrement le prof de sport. Il était pas gêné de se trimbaler en doudoune de ski et une bouillotte dans la main et de crier sur chaque élève se ramenant avec la moindre veste de jogging ou imperméable. Mais, un élève, tel un justicier avait mit fin au règne de terreur de ce grassouillet en dévoilant au grand jour sa chevelure inexistante . Bien entendu, c'était un justicier masqué et personne ne se dénonça.

"- Bon les jeunes, vous l'aurez voulu, puisque c'est comme ça... POMPES ! ABDOOOS !"

Ces paroles tant redouté n'était d'aucune utilité, car très peu d'élève était disposé à effectuer tout exercice physique où une partie de leur organisme touchait le duvet de neige par terre.
Vu leurs regards, M.Grassouillet venait de signer son arrêt de mort. Ce fut littéralement une avalanche de neige qu'il reçut sur son crâne chauve. Et bien entendu, elle participât. Battant en retraite il confia en ruminant une horrible balle en forme de chat à un albinos un peu plus loin et, au milieu du brouhaha des élèves, elle crut bien entendre chat-ballons. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Parfait, elle allait s'amuser, si tout les cours de la journée était comme ça, elle se promettrait de ne plus jamais en sécher de sa vie.



_________________


Minimoi \o/ Merci Theyst ♥


Dernière édition par Ayama Akyama le Mar 21 Déc 2010 - 23:06; édité 2 fois
Revenir en haut
Sinysta M. Tromy


MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 18:10    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

[HRP : Ordre de passage : Alexandre > Seon > Edgar > Xigua > Ayama > Sinysta. Si quelu'un veut nous rejoindre, contactez-moi par mp que je vous rajoute à la liste °°] 

Ce matin-là elle se réveilla avec un désagréable pressentiment, quelque chose qui lui disait de rester dans son lit... En jetant un coup d'œil à son emploi du temps, elle en comprit immédiatement la raison : deux longues heures de sport. Deux heures à passer dans un mini-short pas épais du tout du tout. Dans la neige. Bon Dieu, ce qu'elle regrettait son jogging à manches longues, oublié chez elle ! Sinysta était complètement abattue, et cela se reflétait, bien que peu, dans son expression encore plus blasée qu'à l'accoutumée. Soupirant, elle se dit qu'elle n'aurait qu'à rajouter quelques leggins en dessous afin de palier à ce peu de vêtements. 

C'est donc un peu découragée et déjà fatigué de sa journée qu'elle prit en vitesse une douche pour ensuite tenter, je dis bien tenter de démêler sa tignasse rousse partant en tous sens. Une fois ceci abandonné, elle les disciplina en une queue de cheval maladroite mais assez bien réussi compte tenu de ses mèches partant dans des directions improbables, certains épis défiant littéralement la gravité. Une fois l'affaire effectuée, elle mit, à la place de l'uniforme trop léger en cette période, une longue veste en laine rouge, avec en dessous un simple jean et un gros pull blanc. Le tout, bien évidemment complété de son éternelle écharpe rouge et jaune. Avec ces couleurs, elle avait plus l'air d'appartenir aux Carreaux et aux Cœurs qu'aux Piques. Elle s'en fichait bien, son style étant son style, elle n'allait pas le changer sous prétexte qu'elle était dans un bahut non mais ! 

Une fois son habillage effectué, elle sortit de sa chambre en hâte, ayant déjà loupé la sonnerie d'une dizaine de minutes. Courant vers le gymnase, elle enfila le plus rapidement ses fringues de sport pour ne pas se payer une colle. Déjà que je m'entraîne que tard le soir... 'Manquerait plus que je chope une colle et j'aurais gagné le gros lot tiens ! Ayant enfilé sa veste fine mais néanmoins chaude, elle enfonça ses pieds dans la neige glacée et comportant par endroit des traces de pas boueux. Déjà...? Mais elle vient à peine de tomber ! Décidant qu'il était plus que temps pour elle de rejoindre ses camarades, elle usa de sa souplesse et de sa discrétion pour ne pas se faire repérer par Bibendum. Comme d'habitude, ce dernier ne remarqua rien, comme pour tous les autres cours de sport, il engueulait les autres élèves bien que le cours n'ait pas encore tout à faire commencé. 

Partant déjà distraitement dans ses pensées, elle ne remarqua pas la taquinerie de sa partenaire de complot, Seon. Il semblait d'ailleurs que cette dernière ait une attitude un peu différente que celle à laquelle Sinysta était habituée, ce qui la déstabilisa quelque peu. Puis, le professeur obèse annonça que le cours débutait, elle était déjà partie s'abriter sous un arbre, regardant avec une lueur narquoise dans les yeux. Voir les autre galérer pendant qu'elle était tranquillement en train de rien foutre, c'était bien le temps de dix minutes, mais cela devenait vite lassant. Aussi, lorsqu'elle vit le Bibendum sans son bonnet, elle gloussa un peu, ce léger bruit se transforma progressivement en rire lorsque les élèves bombardèrent leur bourreau, soit l'enseignant. 

La colère passé après un désagréable coup de sifflet, elle vit de loin que le bombardé remettait à Alexandre une sorte de balle avec un tête de chat imprimée dessus. Le chat-ballon, ce qu'elle haïssait ce jeu ! Son esprit carburant le plus vite possible pour permettre de se cacher, elle entendit plus qu'elle ne vit la boule de neige s'écraser contre la tête de l'albinos. Entendant ceci, un sourire plus ou moins carnassier et dangereux apparut sur ses lèvres, lui donnant un air effrayant. Au Diable la discrétion ! Seon ayant dissout elle-même la sienne, Sinysta ne voulait pas avoir l'air d'une poule mouillée en ne faisant rien ! Se saisissant d'une poignée de neige, elle fit une boule parfaitement symétrique, et compacte, puis l'envoya pile sur la tête de Alexandre. 

« Tu ferais bien de surveiller tes arrières, espèce d'imprudent ! » 

Pas très original, mais elle n'avait rien trouvé de mieux sur le moment. Cette partie de chat-ballon allait vite tourner au massacre avec elle dans la partie, elle le sentait déjà venir. 
Revenir en haut
Modérateur
Alexandre Delacroix
Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 977
Espèce: Hukai
Catégorie: Combat
Niveau: Lycée
Classe: As
Sexe: Féminin
Points MS: 579
MessagePosté le: Mar 21 Déc 2010 - 21:28    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

Alexinou ? Ai-je bien entendu Alexinou ? Aaah mes oreilles saignent à l'entente de ce massacre de mon prénom ! Tu payes rien pour attendre sale peste. Et je vais même pas m'abaisser à te répondre ou à te courir après. De toutes façons, Seonouchette, ou Seounounette comme insulte ça craint un max, surtout dans la bouche d'un hard-rocker comme Alexandre. Non, non attends. Tu vas avoir l'immense honneur d'être le cobaye d'une nouvelle technique que j'ai toujours rêvé d'essayer !
SCHBAF ! Un truc mou, collant et froid s'écrasa contre la nuque du jeune homme, le coupant dans son élan et le faisant lâcher le ballon qu'il avait entre les mains. AAAH ! DE LA NEIGE ! C'est froooiiid ! Mais je suis trop fier pour faire une grimace débile ou sautiller sur place. A la place, l'Hukai virevolta sur lui-même et chercha du regard l'auteur de cet affront. Bien vite, ses yeux se posèrent sur Edgar ou plutôt sur ses mains pleines de neige. Quoi ? Tu es déjà passé sous la domination de Seon ? Si vite ? Tu me déçois ! Mais qu'importe ! Je vais te faire manger la neige que tu m'as envoyée et par les trous de nez puissance dix mille ! Puis après tout, je te dois une ou deux côtes brisées. L'adolescent tendit la jambe pour rattraper le ballon chat qui se faisait la malle, le ramena vers lui et l'envoya en l'air du dessus du pied pour le rattraper entre ses deux mains tel un joueur de foot professionnel. Ouais je sais, j'ai un feeling naturel avec le ballon. Alors qu'il réfléchissait à un moyen de faire d'une pierre deux coups en touchant et Seon et Edgar, son instinct lui dit que quelque chose de mauvais arrivait droit sur lui. A peine eut-il le temps d'entrevoir un sourire carnassier sur les lèvres d'une rouquine que celle-ci lui balança une boule de neige. Une fois mais pas deux ma cocotte ! Vioush ! D'un geste gracieux, il se décala sur le côté, glissant sur la neige et laissant le projectile s'écraser sur une demoiselle aux cheveux verts qui avait l'air visiblement paumée. Bin tant pis, elle était bien couverte, elle au moins ! Pas comme lui qui avait de la neige fondue qui dégoulinait dans le dos. Il faillit se tourner vers son agresseur pour lui faire une grimace, histoire de dire « Apprends à viser, amateur ! » mais tirer la langue sous ce temps de chien relevait carrément du suicide. Alors à la place, il se contenta de lui lancer un rapide coup d'œil hautain, genre « Mais pour qui tu te prends petit padawan ? Tu crois vraiment pouvoir m'avoir avec un coup aussi banal ? ». D'ailleurs c'était qui la rouquine ? Elle veut quoi là ? Nouvelle ? Elle a pas vu qu'il y avait marqué «Tueur » sur son front ? C'est pas grave, je vais t'apprendre la vie. Que vous soyez un, deux ou trois je vais tous vous faire regretter de vous en prendre à moi !
Les élèves autour d'Alexandre commençaient à s'inquiéter étant donné qu'il n'avait toujours pas fait mine de lancer le ballon sur quelqu'un. Si personne d'autre n'avait suivi le geste d'Edgar et de la nouvelle, c'était bien grâce à sa réputation de caïd, mais cela ne saurait tarder avant qu'il ne soit pris pour nouvelle cible vivante. ah bande d'ingrats. Qui vous a libéré du joug du Crâne d'œuf ? Bref, là n'était pas la question. Mains dans les poches, ballon sous le bras, l'Hukai calcula rapidement son coup, examinant minutieusement le terrain, les mouvements de ses cibles et la distance qui les séparait. C'était jouable. Allez Alex' ! La force de Stephen Chow et de son film Shaolin Soccer est avec toi. Si ça marche dans un film, y'a pas de raison que ça marche pas en vrai, si ?

- RAAAH !
Un cri rauque sortit soudainement de la gorge du hard-rocker qui lança avec une force non contenue la balle dans... dans... un arbre ? Mais oh ! Il avait prévu son coup et la balle avait été projetée avec tant de puissance qu'elle rebondit avec un « Boing » ridicule sur le tronc et revint dans sa direction. Et là Alexandre enchaîna avec un magnifique coup de pied renversé, propulsant la balle vers la tête d'Edgar tel un missile (crains la puissance de Stephen Chow mon grand blondinet !). Paf la balle le heurta (bien fait ! J'espère que t'as le nez qui pisse le sang) et rebondit une nouvelle fois dans le même « Boing » vers la rouquine agressive.

- HEADSHOOOT !
Se mit-il à hurler en faisant le signe du métalleux déchaîné avant de se barrer en courant sous les regards abasourdis des autres élèves, ne prenant pas le temps de s'assurer que la balle eut bien touché l'autre rousse. Après tout, Edgar allait probablement se venger, mieux valait se mettre à couvert. Ce n'était pas un chat-ballon, mais un véritable champ de bataille !
Tiens ! Seon droit devant ! Seon en jogging blanc ? Ah erreur de débutante ! Le blanc c'est joli, il te va bien certes, mais si tu tombes en arrière dans cette neige crasseuse, on aura l'impression que tu as choppé la diarrhée ou mieux encore, peut-être que ton pantalon devient transparent lorsqu'il est mouillé. Ça vaut le coup d'essayer. Vioush ! Passant près de son ennemie mortelle, Alexandre se laissa déraper sur la neige en s'appliquant à en envoyer plein partout sur son passage, aspergeant quelques élèves autour de lui et espérant que Seon fasse partie du lot des élèves touchés. Si elle pouvait en avoir plein les cheveux, alors il ne se serait pas levé pour rien.

Si vous n'avez pas vu Shaolin Soccer allez vous pendre mais avant regardez cet extrait qui vous aidera peut-être à comprendre plus ou moins le coup d'Alexandre x)
http://www.youtube.com/watch?v=mjaiZ9266Do
Bon moins violent quand même le coup d'Alexandre OO

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Mer 22 Déc 2010 - 12:49    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

Haha sa provocation à deux sous à fonctionné ! Regardez moi ce petit air pas content mais trop fier pour répliquer! Bon quel est la deuxième chose à faire qui va l'embêter ? Seon n’eut pas le temps de réfléchir car un missile blanc frappa la tête du caïd. Spach ! En plein dans la nuque la neige ! Seon explosa de rire, elle chercha du regard qui était l’auteur de cette attaque : tiens Edgar ? Bien joué très cher ! Elle profita du moment où le porteur du chat-ballon regarde ailleurs pour s’enfuir vers un groupe de filles. Alexandre faillit se prendre une seconde boule, lancée par Sinysta cette fois. La boule de neige s’écrasa sur une fille aux cheveux vert qui se situait pas loin de l’adolescente. Seon grimaça tout en affichant un sourire moqueur : ahahah bien fait ! Hé ben tout le monde veut ta peau mon cher….ah que cette classe est lucide ! Seon se délectait de voir son ennemi être la cible d’autant de haine. Ah toutes ces attaques contre lui c’est si plaisant ! C’est là qu’il fit un truc digne d’un joueur de football qui la laissa pantois : non mais il a vraiment réussit à faire ça ? Mais… mais comment ? Je savais qu'il a une force de malade mais à ce point ! Heureusement qu'Ed lui a lancé une boule avant qu'il me mitraille! Je serais encastrée dans un arbre sinon! Note personnelle: éviter de se prendre ses balles!

La balle fusa comme une fusée, sbam Edgar ! Sbam…ah non pas sbam Sinysta. Cette dernière évita le ballon, tirant par son acte un sourire à Seon. Elle n’a pas menti sur ses talents. Comment Ed allait-il réagir à cette attaque? Qu'allait il faire? Poursuivre Alexandre ? Seon se marrait toute seule à imaginer divers plans pour piéger Alexandre tout en se servant des autres pour se protéger. Excessivement à fond dans le jeu elle en oubliait ce qui l'avait poussé à venir en cours, sa douleur se cachant sous l'amusement, prête à reprendre sa place dès que tout sera finit. Bon elle ne rêvassait pas non plus, elle observait le terrain et enregistrait les données, c'est comme ça qu'elle vit Alexandre lui foncer dessus . J’aime pas son regard. Je n’aime pas ça du tout. Seon regardait Alexandre courir vers elle, il positionna ses pieds et glissa. Seon fut prompte à réagir, préparée dès le début à une attaque. Elle attrapa par l'épaule une innocente aux cheveux blancs qui se tenait pas loin et la poussa devant elle, se servant d’elle comme bouclier humain. Elle n'eut pas un regard pour la pauvre fille, bien trop intéressée à suivre des yeux la fuite d'Alexandre et la réaction de Edgar.

Bon d'après le jeu c'est le dernier touché qui est le chat donc c'est au tour de Edgar. Heu il est grand, il a de la force...pourquoi c'est pas une petite fille innocente et frêle qui est le chat au lieu de deux bourrins ?! Il va se venger ou se trouver une nouvelle victime ?! Bon sang quitte à se prendre un ballon autant que ce ne soit pas par un balèze qui risque de me défigurer! L'ennuie c'est que si je me planque je risque de ne plus pouvoir suivre les évènements mais d'un autre côté si je reste trop devant je risque d'être une cible. C'est là que Seon se rappela que le pire pour elle n'était peut-être pas de se prendre un ballon tiré par ce colosse de Edgar, mais la réaction de la fille aux cheveux blancs. Le plus sage aurait surement été de s'enfuir mais Seon ne le fit pas pour plusieurs raisons: Un l'ambiance très « bastoooooon » du moment commence à sérieusement l'influencer. Deux: cette fille est une micro naine donc comment pourrait elle me faire du mal? Trois: elle irait où? Seon fit une boule préventive tout en regardant la fille aux cheveux blancs et se posta dans un coin où elle pourra lancer sa boule sur Alexandre si il remet son museau dehors.


_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Classe Pique
Edgar Tamashī
Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 227
Espèce: Hukai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 50
MessagePosté le: Jeu 23 Déc 2010 - 17:52    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

Mouhahaha, sa sublime attaque boule-de-neige-dans-la-face du gros pas beau avait marché. Et paf, comme ça, t'en as plein dans le cou et dans ton T-shirt, en plus, tu t'en prends plein de la part des autres. C'est marrant d'avoir un bouc émissaire ... enfin c'est plus drôle d'en avoir deux. Alex esquissa et entrechat et évita avec grâce et volupté la boule lancée par une rousse, qui atterrit sur une ... verte ... derrière. Mais ... mais ... mais ... c'est pas la baston ici, c'est le carnaval ! Toujours en train de se réjouir de son tir parfait, Edgar ne vit pas Alex préparer soigneusement le terrain pour lui renvoyer le chat dans la tête. Haha, tu es à ma merci, tu vas mourir, tu vas manger de la neige, tu vas ... hey, deux boucs émissaires c'est plus ... et c'est à ce moment-là qu'Alexandre décida de faire son trick de footballeur yamakasi devant les yeux grand ouverts d'Edgar. Qui se prit la balle en pleine poire.
L'impact le fit reculer de plusieurs mètres en se tenant le nez. *Aïouuh, ça va pas, ça fait trop mal en plus il gèle iciiii !* Mais heureusement pour sa voisine de guerre aux cheveux roux, il était assez réactif pour saisir aussi vite les données du champ de bataille. Il se jeta en avant sur le ballon, l'empêcha de toucher Synista et roula à terre une fois son bien récupéré - en se mouillant tout le dos au passage, mais c'est pas grave, soyons fier et héroïque. T'as de le chance que je sois là, la rousse, sinon, c'était pour toi. Alors que son esprit hurlait à la VENGEANCE, Edgar pivota sur lui-même, à la recherche méticuleuse d'une nouvelle cible - chétive avec aucun réflexe, si possible. Il vit une mèche de cheveux roses se cacher derrière un groupe de filles, puis se faire éclabousser par un dérapage d'Alex dans la neige ... Hmm ... Lock on !

Edgar se mit instantanément en mode Xander, dès que Seon sortit du groupe, une boule à la main et épiant Alexandre. Ah, tu veux jouer à ça, hein ... Ben moi aussi je sais faire des trucs classes ! Il fixa Seon, estimant la distance qui le séparait d'elle. Tu ne le sais pas encore, ma vieille, mais j'ai une double casquette ... et dans trente secondes Edgar l'agent double va retourner sa veste et toi, tu seras en train de gésir à terre ! Edgar posa la balle par terre devant lui, et donna un faible coup de pied dedans, faisant mine de rater la fille aux cheveux blancs qui avait servi de bouclier à Seon. Le ballon atterrit à mi-distance entre lui et Seon. Parfait, parfait, parfait ... Puis il se jeta en arrière et entama une série d'une dizaine de backflips, spécialement destinés à prendre de l'élan. En deux temps, trois mouvements, il fit sur la balle, et partit une dernière fois en arrière, la balle-chat coincé entre ses pompes de sport. Il relâcha la pression juste à côté de Seon, et le ballon partit en plein dans sa direction. Bonne chance, si tu veux éviter ça, hin hin hin ... Il observa avec délectation son air apeuré devant la balle qui fonçait droit sur elle, puis courut se mettre à couvert dans un angle mort du professeur. Il ramassa rapidement une boule déjà faite, et la lança au hasard dans un groupe de filles - dieu qu'elles sont utiles, celles-là, quand elles servent de pare-balle entre les fous furieux et lui ...

Il asticota Seon, maintenant devenu chat, en lui envoyant quelques boules de neige molle et collante sur la tête. Héhé, tu vas te venger, ou c'est Alex qui va tout prendre ? ... Alex tiens, il est où ? Observant tout autour de lui, il ne vit pas de cheveux blancs se balader sur le terrain de sport couvert de neige. Enfin, en même temps, blanc sur blanc, ça se voit pas très bien, mais ne pas voir Alex, ça peut vouloir signifier deux choses : 1) qu'il s'est barré, c'est le mieux (mais le moins probable), 2) qu'il s'est planqué derrière toi et que tu vas t'en prendre une dans les trente secondes. Il espéra intérieurement qu'Alex n'ait pas la magnifique et merveilleuse idée de lui faire payer sa boule de neige bien placée, et il décida de se mêler au groupe de filles/bouclier. Bon, quand on fait un mètre quatre-vingt-sept, on passe difficile inaperçu dans un groupe de filles, mais bon, passons.

Edgar prépara une nouvelle boule pour se défendre au cas où, alors que son débardeur mouillé commençait à coller à sa peau, ne le réchauffant déjà plus. *Raah, je vais mourir ! Le gros, file-moi ton manteau ! Et tu peux me tirer trois points au prochain contrôle si tu veux !*


Mouhahaha, moi aussi je sais faire des trucs classes ... Comme ça :P

_________________
"Je suis Edgar Tamashī, de la catégorie Armes et de la classe Pique, en dernière année de lycée. Passe ta route, je ne t'apporterai rien"

Revenir en haut
MSN
Xigua Chui


MessagePosté le: Jeu 23 Déc 2010 - 19:48    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

Un projectile glacé heurta le sommet de son crâne, achevant ainsi de la refaire revenir sur un plan d’existant similaire aux autres élèves, par reflexe d’auto défense, Xigua s’était accroupie en plaquant ses deux mains sur tête et s’était recroquevillée sur elle-même. Les yeux fermés et toute tremblotante, ses neurones fonctionnaient a cent a l’heure pour essayer d’analyser sa situation. En la voyant dans une telle position on pouvait la croire traumatiser par ce qu’il venait de se passer, en réalité, c’était une façon très Xiguanienne de réfléchir. La minutions qui avait été utilisé était froide, aucun doute la dessus c’était une boule de neige. La question pourquoi ? Avait-elle été prise pour cible ? Impossible ! C’étaient les autres les cibles, pas elle ! Xigua était toujours la lanceuse de projectiles et les autres les petites cercles rouge et blanc à dégommer, l’inverse lui était intolérable ! Une boule perdue ? L’idée lui traversa l’esprit, mais s’alla aussi tôt. Qu’importe si elle avait visé volontairement ou non, son esprit combatif venait d’être activé et ça aller chauffer ! Elle n’allait pas faire de quartier ! Ayant subit un attaque en traitre, elle n’avait pas la moindre idée de sur qui elle devait se venger. Quoique, le savoir ne changerait grande choses, tous chers camarades allaient morfler. C’était ça la solidarité selon Xigua !

Elle se redressa d’un bond déterminer à se venger, pile au moment pour voir un type aux cheveux blanc réalisé un spectaculaire tire dans une pauvre balle-chat qui s’envola avec force, sous les yeux grand écarquillés de Xigua. Bouche bée, elle suivit la trajectoire de la balle jusqu'à que celle-ci finisse par heurter la tête d’un blond un plus loin. Comme compatir sur la douleur des autres n’était pas trop son truc, elle resta un moment admiratif devant le footballeur. Puis comme elle avait quelque chose à faire. . . Que devait-elle faire déjà ? Ah oui ! Massacrer tout le monde.
Elle perdit encore de vu son objectif lorsqu’elle vit le blond enchainait des pirouettes comme si il était sur ressort pour lancer la balle-chat sur une troupe de fille, ou une en particulier, mais de ça elle s’en fichait bien de qui était la cible, tant que ce n’était pas elle. Décidément, elle ne comprenait toujours pas le cours de sport, elle ignorait les règles du jeu, elle ne savait même pas a quoi ils jouaient de tout façon, mais si elle devait faire des cascades de dingue pour shooter dans la balle, elle était mal barré pour gagner. Après être restée de nouveau scotché sur place admirative, elle se souvenu de son désir de carnage. Elle tourna sur elle-même pour analyser un peu la situation.


"Mouton, mouton, loup, mouton, loup. . "
. murmura -telle

Elle repéra rapidement les petits groupes qu’elle pouvait écraser sans la moindre difficulté. Elle les nomma mouton, parce qu’ils étaient assez bêtes pour reste grouper et les loups furent les surnoms de Cheveux blanc et du Blond, qui avaient l’air d’être du gibier un peu trop gros pour elle. Elle avait aussi repéré une petite rouquine, qu’elle ne savait pas trop où classer. Pour le moment c’était trop tôt pour passer à l’action. Xigua se déplaça enfin sur le terrain, sautillant joyeusement vers un petit coin ou la neige encore propre était en abondance. Elle se lassa tomber a genoux dans la neige, et chantonnant gaiment une petite chanson dans les paroles n’avaient aucuns de sens, elle se mit à faire des boules de neiges. Avec ses moufles, elle ne craignait pas le froid et pouvait enchainer la fabrication de projectile sans se soucier du froid. Elle devait se venger de beaucoup de monde et il lui fallait une grande réserve de munitions. La préparation était la base toute bonne attaque selon elle. Alors ce fut ce qu’elle fit, elle se prépara pour un futur assaut, bien que de loin elle ressemblait à une ado qui jouait comme une gamine de maternelle dans la neige.
Revenir en haut
Classe Pique
Ayama Akyama
Inscrit le: 15 Déc 2010
Messages: 267
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 352
MessagePosté le: Jeu 23 Déc 2010 - 20:57    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

Elle ne comprenait rien, une tornade rousse puis une tempête blanche et maintenant elle était complètement mouillée. Cette fille l'avait agrippé pas les épaules et placé devant elle pour se protéger et apparemment c'était plus un acte volontaire qu'un réflexe. Furieuse, Voilà se qu'elle était. Bon elle était aussi trempé. Il devait vraiment haïr cette fille l'albinos parce que si elle n'avait pas fait "mur" entre les deux, la sans-gêne qui l'avait attrapé serait complètement trempée. Malheuresement, c'était elle qui avait subit l'attaque. Mais c'était ses cheveux qui avait tout pris. Merci, Ô Dieu qu'elle ne connaissait pas, de l'avoir empêché de couper ses mèches rebelles ce matin. Malheureusement, son Dieu ne la protégeait pas tant que ça car Mickey en avait pris plein la face lui aussi.  Normalement elle aurait enlevé sont T-shirt puisqu'elle en avait deux en-dessous mais comme ceux qui avait reçut d'énorme boule de neige n'avait pas cillé, elle le garderait, inutile de passer pour une chochotte à peine habillé. Bon vite avant que son T-shirt ne gèle et qu'elle ne puisse plus bouger :

1. Cette tarée l'avait prise pour un bouclier humain
2. Elle était très rancunière.
3. L'albinos la-bas pas aimer la fille qui lui avait déboité les épaules.
4. Donc l'albinos était son ami.

C'était simple et logique. Donc aider l'albinos. La rouquine, un peu plus grande qu'elle, environs 5 cm de plus, avait l'air de se rendre compte qu'elle avait fait une bourde et commençait à s'inquiéter de sa réaction . Oh oui, elle avait raison de s'inquiter... Armée d'une boule de neige elle regardait Ayama du genre :
"Approche et je te fait bouffer de la neige" tout en surveillant le gars qui avait frappé violemment le blondinet avec la balle. D'ailleurs elle était marrante cette balle, quoi que elle était plus moche que marrante. Bref pas le temps de glander, soyons stratégique. La cible était sous un arbre, un arbre qui ressemblait plus à une glace à pistache et à la chantilly tellement il était recouvert de neige. Elle se retourna et vie un ballon foncer sur elle .
Non, fausse alerte, il l'avait loupé, elle recula et trébucha . Ouf, elle avait failli s'étaler de tout son long. Elle se tourna et regarda se qui avait failli la faire tomber. Une pierre, bien lourde de qui plus est. Parfait. Au début elle avait pensé à envoyer la pierre sur la tête de la rouquine. Mais non, trop radical. Pas questions de casser un crâne, surtout que à la vu du sang, les espèce de dindon qui gloussaient, s'évanouiraient ou crieraient comme des folles. Pas très futées apparemment celle-là. 
Elle jeta un coup d'œil derrière elle. Waa, il était fort le blond !
Paaf, la méchante rousse s'en était pris plein la face elle. Touché . C'était noël avant l'heure ! un sourire radieux s'afficha sur ses lèvres. Bon ,O.K , C'était un peu sadique, même très mais bon. A la guerre comme à la guerre. C'est vrai que ça ressemblait plus à un règlement de compte entre élève qu'une partie de chat-ballon. La preuve elle-même se prenait au jeu. 
Elle avait l'air surprise la rouquine... Deux trois boule de neige de son agresseur et là elle était vraiment furieuse et ne s'occupait plus de son ancien bouclier humain.

C'était le moment. Elle prit la pierre et avec toute sa-force-limité-par-son-contrôleur-de-puissance elle jeta la pierre sur l'arbre au-dessus de l'actuelle chat. La dite pierre rebondit sur la branche au dessus de la rouquine et avant même qu'elle ne lève la tête, la neige tomba.

_________________


Minimoi \o/ Merci Theyst ♥
Revenir en haut
Classe Joker
Seon Wang
Inscrit le: 12 Oct 2010
Messages: 887
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 631
MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 - 21:13    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

[Sin sèche son tour donc je relance le sujet ^^ Alexandre répond après moi puis on reprend le rythme normal]



Il y a deux choses à savoir sur Seon Wang quand on veut se mettre en froid avec elle. Première chose: renvoyez la paitre avec les vaches alors qu'elle veut vous être sympathique, vous serez sûr qu'elle aura envie de vous faire passer l'envie de recommencer. Deuxième chose: faites semblant d'être ami avec elle puis blessez la, sa peine et sa colère seront assez forte pour vous occuper pendant de longues années. Edgar avait compris la seconde solution semble t-il car il lui décerna ses flipes virulent et son ballon de bourrin. AAAAAAAH. Le chat dessiné sur la balle semblait crier alors qu'il se rapprochait de l'adolescente. D'une vitesse incroyable, même pour la très rapide Seon, qui ne put l'esquiver. Alors que la balle se rapprochait elle se jeta au sol, pas assez vite pour éviter complètement la balle qui la frappa en haut de la poitrine. Bat*rd... Elle se releva, les genoux encore à terre, en grimaçant, les micro boules qui lui envoyaient glissaient sur elle, elle s'en foutait. Bat*rd... La violence de son attaque, les boules de neige à répétition, je ne suis pas assez niaise pour ne pas comprendre. Je t'ai cru c*nnard. Je t'ai cru quand tu m'as dit vouloir oublier le passé. Je t'ai fait confiance. Je suis tellement stupide. Non mais je m'imaginais quoi ? Je le sais pourtant! Je le sais! Elle frappa d'un coup de poings dans la masse blanche avant de se relever complètement. A chaque fois je me fais avoir . Je crois en autrui car je veux croire en eux. Oui j'ai envie de me servir de lui mais il s'est encore plus servi de moi ! B*tard... Jackpot Edgarinou ! En quelque jours tu as compris le plus grand point faible de cette peste de Seon. Elle a tendance à aimer les gens malgré elle, elle a beau les lâcher quand elle n'en a plus besoin elle aime certaine personne. Ce n'est pas un cercle fermé, il suffit de trouver les bons mots pour y entrer c'est tout. Car oui Seon est peut être un être violent et remplis de subtilité sur fond de personnalité paradoxale, c'est quand même un être humain. Elle ne peut pas totalement rejeter la société qui la rend un peu moins seule, un peu moins malheureuse. Et tu y es entré dans son monde et en deux secondes tu y as foutu le bordel. Maintenant que tu l'as blessé, ce match sur neige ne sera qu'un avant goût de sa colère. Elle ne sait pas encore comment mais elle va te faire payer de cette moquée d'elle. Cela ne sera pas une vengeance comme contre Alexandre, lui c'est un besoin de l'exterminer c'est différent, non toi tu auras droit à une jeune femme blessée qui veut juste te voir aussi malheureux qu'elle. Elle ne sait pas comment, elle trouvera, soit en sûre. Elle ne te connait pas assez, ne s'est pas assez attachée à toi, pour pouvoir te pardonner comme elle l'aurait fait sinon. Je hais ce bahut. Je vous hais tous. Pourquoi aujourd'hui? Tu as choisi le moment Edgar...à croire que c'était volontaire...C'est surement volontaire...ça ne peut qu'être volontaire....Je vais te bouffer.

Elle ramassa une grosse boule de neige qu'elle tassa et d'un regard noir engloba la scène qui se passait devant ses yeux. Ses cheveux roux clair étaient trempés, goutant sur son tee-shirt noir lui même humide. Son jogging lui collait les jambes, tachés de boue et transparent par endroit, à cause de sa chute dans la neige. Elle s'en moque, qu'elle goûte, qu'elle soit trempée, elle s'en fout. La douleur? Elle a vu pire. La fille aux cheveux vert fait mumuse avec la neige. Celle aux cheveux blancs est ravie qu'elle se soit prit la balle. Très ravie. Tu crois que je n'ai pas entendu ta pierre frapper l'arbre? Pour pouvoir faire tomber la neige elle la frapper fort, j'ai très bien entendu le BAM! Et ton attaque ne me plait pas du tout ! Mais bordel laissez moi tranquille !

« TOI COUCHEZ !! »

Seon s'était décalée d'un bon, vive et légère comme à son habitude, pour éviter la motte de neige. Bouillonnante d'une rage alimentée par le sentiment de trahison d'Edgar elle arma son bras du plus fort qu'elle put et tira sa boule de neige sur son ancien bouclier en hurlant l'adorable phrase citée plus haut. Rien à cirer que cela touche ou pas, je veux juste faire un massacre. Quitte à ce que tout la classe la déteste, autant qu'il y ai une raison! Elle mourait d'envie de faire apparaître ses lames. Glisser sur la neige, couper les tendons d'Edgar, sa nuque, sa face brulée. Découper le museau d'Alexandre dès qu'il pointera de nouveau son nez. Mais non je reste loyal aux règles du jeu, je ne vais pas tricher. Bon c'est qui le prochain ?! Oh Oui ! Une illumination lui traversa l'esprit ! Seon bondit en avant, elle coure à une vitesse impressionnante qu'on n'aurait pas imaginé trouvé chez cette fille. Un bond à droite, un à gauche. On se demande à quoi elle joue. Diversion? Oui on peut dire. Seon se retrouva très rapidement derrière Edgar, mais assez loin de la main de ce traitre.

« Alexandre dit merci à Edgar, ta soeur va avoir une nouvelle amie et son renard va connaître les douces joies de la transformation en manteau d'hiver »

A peine à t-elle parlé qu'elle saute en arrière et se réceptionne sur les mains. Je suis une athlète, vous vous n'êtes que des brutes. Je vais tous vous pourrir la vie, sans distinction. J'ai cherché depuis la dernière fois et il se trouve qu'Alexandre à une soeur bien cachée chez les coeurs. Je ne pensais pas l'impliquer là dedans mais avec la réaction d'Edgar.... je crois que je n'ai pas le choix si je veux que vous me foutiez la paix. Le directeur ? Les conséquences? Qu'est-ce que j'en ai à battre? Que dalle! Je n'ai rien à perdre de toute manière. RIEN !

« 'tain tu l'as fait exprès Edgar... Merveilleux cadeau d'anniversaire. Une trahison, j'adore ça !»

Elle se mit à marcher sur le terrain, la balle rebondissant dans sa main. Qui attaquer ? Qui? Seon se retrouva non loin de la miss qui jouait avec la neige. Elle me saoule celle là à jouer avec sa neige. Sploch. Sploch. Ca me saoule de l'entendre jouer avec la neige. Sploch. Sploch. Mais elle va cesser la gosse ?! Sploch. Sploch.

« TU VAS ARRÊTER OUI ?! »

Seon bandit sa main, arqua et paf en plein dans la tête de l'inconnue qui pila dans sa neige. Seon eu un air satisfait, un petit hochement de tête et continua à marcher (mais pas trop prêt de Ayama elle ne veut pas que l'autre lui ressaute dessus). Toujours sur les nerfs elle observait autour d'elle, tout les sens en alerte, comme un chien à l'affut.

« Enfin, ça fait du bien ce bruit était exaspérant ».

Évidement « exaspérant » est un gentil mot pour exprimer les mots de Seon Wang. Et maintenant? Qu'est-ce qui se passe ? Alexandre est planqué quelque part, Edgar se la joue rambo super bourrin, Ayama s'est fait humilié deux fois de suite par la même personne, Sinysta observe, Seon est hors d'elle et Xiqua est sacrifiée sur l'autel de la colère et est devenue le chat. Alors, qu'est-ce qui va suivre ? Cette classe est remplie de fous, ils sont tous malades et rien ne bon va sortir de ce cours. Mais ça c'était une évidence pour tous dès le début.
 
 

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Modérateur
Alexandre Delacroix
Inscrit le: 19 Aoû 2010
Messages: 977
Espèce: Hukai
Catégorie: Combat
Niveau: Lycée
Classe: As
Sexe: Féminin
Points MS: 579
MessagePosté le: Dim 16 Jan 2011 - 23:41    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

Tous aux abris !
Alexandre n'était pas fou, enfin pas totalement. Quand il vit Edgar débuter sa pirouette, il partir se planquer sec derrière un arbre et tant pis pour l'honneur ! Cela ne l'empêcha pas de jeter un coup d'œil derrière le tronc pour voir quel serait le geste d'Edgar. Il fallait dire que même lui était impressionné ! Et il se félicita d'avoir mis sa fierté derrière soi, parce qu'un coup de cette puissance... Il ne tenait pas à se le prendre en pleine tronche ! Mais il avait presque envie d'être le prochain chat quand même, histoire de montrer à la galerie qu'il pouvait faire mieux.
Baf ! Au plus grand bonheur du jeune homme, la balle s'abattit sur cette furie de Seon ! Wow ! Était-ce volontaire de la part d'Edgar ? Il l'avait pourtant cru du côté de la demoiselle ! Et pourtant ça ne l'avait pas empêché de lui balancer une boule de neige dans la figure au début du jeu, ou plutôt de la bataille. Drôle de type quand même. Sans doute devait-il s'en méfier encore plus vu qu'il ne savait pas exactement de quel côté était le grand balafré. Il n'y avait rien de plus dangereux que de se faire poignarder de derrière par un ennemi inattendu. N'empêche qu'Alexandre se serait bien jeté vers lui pour lui le féliciter de son geste. Dans tes dents Seon ! La prochaine fois fais comme moi et planque-toi... loooiiin ! Derrière un arbre et pas un groupe de filles stupides.
Il remarqua aussi qu'une jeune fille aux cheveux blancs avait lancé une pierre dans la direction de son ennemi juré, pas pour l'assommer, mais pour faire tomber une avalanche de neige sur le coin de sa tête... C'était pas la gamine dont elle s'était servie comme bouclier humain ? Boarf, il ne s'en souvenait plus, il n'avait pas fait attention sur le moment et avait préféré se mettre à couvert plutôt que d'observer la réaction de Seon. En tout cas, le geste était bien calculé et même si la cible réussit à esquiver, il devait avouer qu'il appréciait déjà la p'tite aux yeux rouges. Solidarité entre tignasses décolorées ? Peut-être... Sortant de sa planque, il lui adressa un discret clin d'œil, cherchant à lui dire qu'ils étaient désormais alliés. Après tout, en temps de guerre, rester seul devenait trop dangereux. Autant créer des alliances, ou du moins des pactes de non-agression. Pure stratégie militaire. Il espérait que la môme l'ait vu et compris mais en attendant il la raya de ses proies potentielles et fit un rapide plan de ce qui se déroulait sur le terrain d'entraînement, savourant le chaos qui régnait parmi les élèves.

Bien, pour l'instant les seules menaces étaient Seon et Edgar, la rouquine lui ayant jeté une boule de neige au début ne semblant pas vouloir agir. Ceci dit, Seon avait l'air en pétard... Très en pétard, voir encore plus que la nuit où ils s'étaient presque entretués. Intéressant. Elle représentait donc le plus grand danger, quoiqu'il se devait de garder un œil sur Edgar et la mini rousse. En tout cas, voir Seon s'exciter toute seule et gueuler était jouissif ! Même si en l'occurrence elle s'en prenait à la pauvre albinos qu'il aimait bien.
Et puis elle se déplaça vers le balafré, ou plutôt bondit vers lui à une vitesse fulgurante, l'air toujours aussi furax. Oh mec, j'aimerais pas être à ta place ! Toutefois, voir deux types qu'il pouvait moyennement blairer se taper dessus avait du bon.
Mais il n'eut pas le temps de savourer le moment que la harpie vociféra des paroles qui ne plurent pas du tout, mais alors pas du tout.
« Alexandre » ! D'abord il entendit son nom et ricana, pensant qu'elle allait lui lancer une injure mais le « ta sœur » qui suivit lui fit soudainement grincer des dents. Ses poings se serrèrent et le sourire qui s'était dessiné sur son visage disparut pour laisser placer à une expression de colère. Il se figea sur place, la laissant déferler sa haine sur tout ceux qui lui tombaient sous la main.
On ne menaçait pas la sœur d'Alexandre, on ne parlait pas de la sœur d'Alexandre, on ne faisait même pas mine d'évoquer la sœur d'Alexandre ! C'étaient des règles basiques, simples à respecter que tout le monde avait assimilé par instinct de survie. Mais cette pauvre inconsciente de Seon les avait brisées ! L'idée même que cette vipère puisse s'approcher de sa Mirage lui était insupportable ! Et tandis qu'elle balançait d'un grand coup de balle une pauvre jeune fille dans la neige et marchait d'un air satisfait, lui se rapprochait d'elle à grandes enjambées avec un air plus que menaçant.
Comment avait-elle su pour Mirage ? Avait-elle réellement fait une enquête sur lui, préparé sa vengeance en incluant son innocente sœur dedans ?
Il se fichait de savoir quelle serait sa réaction, quelle serait celle du dirlo, il fallait qu'elle comprenne, qu'elle renonce au projet dangereux de s'en prendre à Mirage ! Et tous les moyens seraient bons ! Il se posa calmement, mains dans les poches, sur le chemin de Seon, lui bloquant le passage et plongeant son regard couleur sang dans ceux de sa cible. Il prenait soin à se contrôler, à ne pas laisser toute sa rage éclater... Pour l'instant. Ses yeux rouges la fusillaient, lui indiquant qu'il ne plaisantait pas et il se pencha doucement vers la demoiselle, l'air étrangement posé mais grave.

- Écoute-moi bien Seon...
Et d'une main il la saisit par la col et la fit décoller du sol sans aucun effort, l'amenant à sa hauteur. Ce que c'est léger une fille !
- Delacroix ! Tu lâches immédiatement Mlle Wang !

Ignorant les beuglements du prof et les coups de sifflet qu'il pouvait bien donner il rapprocha son visage de celui de sa cible et baissa la voix d'un ton pour qu'elle soit la seule à l'entendre.
- Tu peux m'insulter, me cogner, me tailler les jambes avec tes lames, faire de ma vie un véritable enfer mais tu laisses ma sœur en dehors de tout ça. Et la froideur de sa voix, curieusement vide de toutes émotions, contrastait avec la dureté de ses paroles. Sinon... Je te jure que je te tue.
Quand il s'agissait de Mirage, il n'y avait plus de limites. Et Alexandre se plongeait dans cette colère qu'on pouvait qualifier de glaciale. Glaciale, parce qu'elle était parfaitement contenue et elle était si puissante qu'elle en aurait pu glacer le sang dans les veines de quiconque. Glaciale parce qu'elle lui permettait de prendre cet air menaçant sur lequel on était incapable de lire une quelconque émotion sur le visage de l'Hukai comme s'il n'en avait jamais éprouvé.
- DELACROIX !
Il sentit qu'on le saisissait par les épaules, mais n'y prêta pas attention. Dévisageant encore un peu Seon avec son regard froid, parfaitement maîtrisé qui avait fait sa réputation de caïd.
- Compris ? Il aurait pu la lâcher, mais cela aurait été trop facile. Il voulait qu'elle assimile, qu'elle pige que ce qu'il venait de dire n'étaient pas des paroles en l'air, qu'il les mettrait à exécution. Alors il la reposa doucement sur le sol en grommelant à voix haute :
- T'as de la chance que ce soit ton anniversaire...

Et sans rien ajouter il tourna les talons, faisant signe au prof de le laisser tranquille, plongé dans une soudaine humeur noire.

- Bouge de là !
Gronda-t-il en direction de la rouquine de toute à l'heure qui avait le malheur de traîner sur son passage. Il la poussa sans aucune délicatesse et partit dans un coin en retrait ruminer sa colère, n'ayant plus aucune envie de se mêler à cette bande d'imbéciles qui couraient comme des gamins dans la neige.
Maintenant si quelqu'un était assez fou pour oser venir le déranger, il ne répondrait plus de lui-même. Il avait déjà fait un effort surhumain pour ne pas faire manger de la neige à cette saleté de Seon, il n'était pas sûr de pouvoir se contenir encore si on venait lui cherchait des noises.
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Sinysta M. Tromy


MessagePosté le: Mar 18 Jan 2011 - 23:46    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

Tout se passe très vite, peut-être un peu trop vite même ? Et puis d'abord, pourquoi l'autre balafré m'a protégée ? J'aurai pu m'en sortir seul non mais oh ! C'est pas ce simple petit ballon en caoutchouc ou je-ne-sais-quoi qui va m'effrayer tout de même ! Je suis pas un truc tout mou tout faible qui ne sert strictement à rien ou autre chose de complètement inutile ! J'apprécie moyennement ce genre de personne qui croient faire bien sans demander l'avis des autres et agissant comme ça, sur un coup de tête.


Ouuw', beau le headshoot, même si je me serait bien passée de ce cri d'enragé complètement débile et de ce geste  qui est de trop... Oh et puis rien à faire...  Et voilà que le grand blond -Oh... Blond... Woaw... D'habitude je trouve ça beau mais là, je sais pas trop...- nous fait une figure digne des plus grands gymnaste pour balancer l'espèce de ballon sur... Seon ? Elle m'avait pas dit qu'il était de "notre" côté, comment déjà... E... Ed... Edgar Tamashï ! Finalement, ce mec est plus intéressant que ce qu'il en a l'air... Les gens qui retournent leur veste comme ça, c'est toujours intéressant. 
 
 
Pauvre Seon d'ailleurs ! Bien qu'elle se soit servie d'une autre fille -aux cheveux blancs- comme bouclier, elle en a pris plein la figure par la suite ! En même temps, l'autre est trempée de la tête aux pieds, donc c'est normal qu'elle se venge, même si c'est loupé et... et je m'embrouille ! Je savais que c'était pas mon jour, je parle n'importe comment, je dis n'importe quoi, je m'intéresse aux autres ! Ça va vraiment plus chez moi là, j'ai pris quoi ce matin ? Ça devait être fort en tout cas, parce que là...  
 
 
Et voilà l'autre tête de guimauve qui commence à gueuler sur les autres pour rien, la pauvre gamine aux cheveux verts. Seon a évité la pelleté de neige d'ailleurs, et elle vient de taper Ed' aussi, pis y a tout le monde qui tourne joyeusement comme dans un manège. Je crois que j'ai la grippe en fait... C'est bien ma veine, je vais être en demi-état de plannage pour quelques temps, youhou... 
 
 
Quelque chose m'a brutalement bousculée, me réveillant par la même occasion, puisque j'ai percuté un arbre. En fait, c'est plus le contact glacial de la neige sur mes genoux quand je mm'écroule qui me réveille. Je crois. Puis, il y a cette chaleur sur mon épaule, un liquide chaud, et... et rouge ? Je... Je saigne ? C'est du sang ? C'est mon sang ? 
 
J'ai fait quelque chose de mal ? J'ai mal exécuté un ordre ? J'ai loupé une tâche qu'on m'avait assignée ? On m'a en core punie, j'ai encore merdé, j'ai encore tout foutu en l'air, j'ai encore fait une bêtise ? 
 
 
Geste devenu automatique pour chacune de ses blessure, la rousse se recroqueville sur elle-même, avec un air d'enfant apeurée. Du sang, du sang ! La couleur pourpre ravive tellement de mauvais souvenirs, peut-être trop ? Sous l'assaut de ces sinistres pensées remplies de morts, elle lâche un petit gémissement effrayé, attirant ainsi l'attention du professeur. Ce dernier, bien que ce soit un enfoiré, est au courant de son "problème" et avec Delacroix à proximité, ce ne peut être que cette racaille qui a causé ce problème, non ? 
 
 
Pendant ce temps, Sinysta a lentement pris sa tête entre ses mains, agitée de spasme brusques et totalement incontrôlés. Les larmes coulent silencieusement de ses grands yeux ouverts sur des pupilles dilatées, elle se sent vraiment mal. Ses tripes lui donnent l'effet de se tordre dans tous les sens, son coeur s'amuse à remonter dans sa gorge et ses poumons se serrent à l'en étouffer. Elle suffoque, parce que la blessure n'est pas tout à fait bénigne ! Vu sa corpulence et la force de Alexandre, elle a failli se casser le bras et un long filet de sang descend son bras pour finir par tâcher la neige de rouge. 
 
 
« Ma-Mademoiselle Tromy, vous allez bien ? » 
 
« ... » 
 
 
Pas un mouvement pour le professeur qui a posé cette question et, ce dernier, complètement lassé de tous ces problèmes qui lui tombent comme ça alors qui n'a rien fait pour mériter ça ! (Bien sûr, et faire faire du sport à des élèves en shorts dans la neige ?) la tête ressemblant à une tomate trop mûre, il pique une crise de nerfs et se met à crier tout fort, attirant bien à lui (et aussi à la forme rouge dans la neige) l'attention de tous les élèves. 
 
 
« DELACROIX ! BON SANG, TU AS VU CE QUE TU AS FAIT ?! » 
 
 
Haha, bon sang, c'est le cas de le dire... Et c'est reparti pour un tour... 
 
Revenir en haut
Classe Pique
Edgar Tamashī
Inscrit le: 06 Nov 2010
Messages: 227
Espèce: Hukai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 50
MessagePosté le: Dim 23 Jan 2011 - 20:56    Sujet du message: Cours de Sport des Piques Répondre en citant

Dès la seconde, non, dès l'instant où la balle heurta Seon qui plongeait pour l'éviter, Edgar comprit qu'il avait peut-être fait une bêtise. Une grosse bêtise. Le genre qu'on ne fait pas deux fois. Ses soupçons se confirmèrent lorsqu'il vit qu'elle ne réagissait pas aux petites boules qu'il lui envoyait, se relavant avec difficulté, une grimace de douleur plaquée sur son visage. Elle envoya valser la neige alentours, et Edgar fronça les sourcils, un peu inquiet. Pourquoi réagissait-elle ainsi ? Il avait frappé le chat-ballon trop fort ? Il lui avait fait mal ? Il laissa tomber la boule qu'il avait préparée, se disant que continuer, finalement, c'était peut-être pas une bonne idée. Mais ce qui ne lui venait pas à l'esprit, c'est qu'il ne l'avait pas blessée que physiquement, non. Il avait touché un point sensible du caractère de Seon, et, sans le savoir, s'était ainsi attiré ses foudres pour les décennies à venir. Mais qu'est-ce qu'elle a ? Pourquoi elle ne se relève pas, histoire de venir se venger ? Ce n'est qu'un jeu pourtant ... oui, un simple jeu, et il n'a fait que lui envoyer une balle ... Mais elle n'avait pas l'air de l'avoir pris ainsi. Rien qu'à voir son expression haineuse, cela devait être beaucoup, beaucoup plus profond qu'un simple jeu. Ce que lui avait pris pour un simple lancer de balle, elle l'avait pris pour une haute trahison. Et elle semblait bien décidée à le lui faire payer. Une petite voix insidieuse dans sa tête lui souffla qu'il venait de perdre la seule personne qu'il pouvait considérer comme plus qu'une simple connaissance, et que la soirée d'Halloween n'était plus qu'un lointain souvenir ... Qu'est-ce qui lui arrivait ? Seon n'avait jamais voulu se lier à lui, et maintenant, voilà qu'elle considérait qu'il avait violé un pacte absolument inviolable d'amitié ! « Edgar, tu n'es pas fait pour vivre avec les autres, tu ne sais pas t'y prendre ... tu es incapable de les comprendre ... tu restes enfermé dans ta solitude, et ton seul compagnon, qu'est-ce que c'est ? Un pauvre renard ! Tu es même assez crédule pour croire qu'il te comprend ... »
Et puis, ce n'était que Seon, après tout, non ? Il n'y avait jamais rien eu entre eux, du moins, jamais rien de conscient - la fin de la soirée d'Halloween, sous l'influence de la puissante drogue gerbillienne, ne comptait pas à ses yeux. À moins que la gerbille n'ait pas créé quelque chose, mais n'ait fait que l'amplifier ... Non, c'était impossible. Il secoua légèrement la tête, essayant de se sortir cette idée impromptue de la tête. Bien sûr que non, il ne l'avait rencontrée que très peu auparavant, et n'avait fait "que son devoir" en la défendant contre Alexandre. C'était la seule explication possible et admissible. Comment pourrait-il en être autrement ? Il était un grand solitaire, vagabond durant les années qui précédèrent son entrée à l'académie. Ce n'était pas une fille qui allait changer ça ... malgré tout, Edgar était troublé. La réaction de Seon avait jeté un voile d'interrogation sur lui.

Seon se releva, avec une tête digne de général des armées cynique cherchant sa nouvelle cible. Suivant son regard, il put localiser une fille aux cheveux verts, assise dans la neige, à la tasser précautionneusement en petites boules. La fille aux cheveux blancs qui avait servi de bouclier à Seon était contente qu'elle se soit prit le tir spectaculaire d'Edgar, et jubilait dans son coin, après avoir lancé un gros caillou sur l'arbre sous lequel se trouvait la Pique. Oh mais elle est folle ? O.o Elle veut lui faire une hémorragie interne ou quoi ? Edgar poussa un soupir de soulagement, restant prudemment dans son coin, lorsqu'il vit que Seon évita avec facilité l'énorme tas de neige. Hey, mais de quoi il se mêlait ? Elle voulait lui faire la peau et lui se réjouissait qu'il ne lui arrive rien ? C'était pas normal, ça. Voilà qu'il se découvrait des tendances masochistes dans un moment parfaitement opportun.

Pas le temps de continuer à discuter avec toi-même, Edgar, Seon commence à péter un câble. Elle se mit à crier sur la fille au cheveux blancs, lui envoyant de ce fait une boule de neige. Puis elle se mit à courir dangereusement vite en sa direction. Elle fit le tour de lui à une vitesse surprenante, et, avant qu'Edgar n'ait pu esquisser un geste de retrait, elle se retrouva derrière lui. À une distance raisonnable, bien sûr, mais ça ne rassurait pas le Pique. Dès qu'il saisit le mot « renard », il comprit qu'elle parlait d'Atô et il se retourna vivement, juste à temps pour la voir exécuter une pirouette à son tour. Comment avait-elle eu vent d'Atô ? ... le principal ne pouvait pas lui en avoir parlé ... ou alors c'était lui ? Dans un moment d'inconscience, lui en avoir parlé, sans avoir conscience du risque qu'il prenait d'exposer Atô comme ça ? Rien que si l'on savait qu'il existait, on pouvait torturer Edgar avec, et ça, c'était insupportable.

Une trahison ? Alors il avait vu juste, c'était comme ça qu'elle le voyait ? Et maintenant qu'elle se mettait à menacer son renard et seul véritable ami, c'était lui le traître ? Oh, oui, il avait du faire un petit geste mal placé, qui avait froissé la grande Seon dans son désir de contrôler tous les humains vivant sur cette planète, bien évidemment. Qu'est-ce qui lui avait pris, alors qu'il lui devait la soumission la plus totale car il avait commis le péché de l'avoir tiré d'une sale affaire ?! Bien sûr, je vais me prosterner, implorer le pardon de cette divinité sans égal ... non, Seon, Atô n'a rien à voir là-dedans ! Tu y touches ... tu le regretteras ... Apparemment, Alexandre ne s'était pas embarrassé d'inutiles réflexions. Il s'était placé dans le chemin de l'agresseuse, et l'avait amené à son niveau par le col. Il commença à lui parler d'un ton étrangement calme et froid, alors que le professeur commençait à rappliquer avec son sifflet. La colère d'Edgar se transféra instantanément sur Alexandre. Qu'est-ce qui lui prenait, à lui ? Ok, elle avait menacé sa sœur, mais elle ne lui avait rien fait ! Edgar fondit sur Alexandre.


« Alex ! Ça ne sert à rien de s'énerver sur elle, elle est blessée et elle veut te blesser, c'est tout ! Si tu réagis, c'est que tu es vraiment ... un gros ... pigeon ! »

La traction arrière que Delacroix sentit n'était pas le fruit des efforts du prof, loin de là. Edgar essayait de lui faire lâcher Seon, en tirant sur son T-shirt, mais il ne réagit pas. Il le ceintura, avec une énergie tout droit tirée de la colère, et Alex finit par s'éloigner, gagnant au passage un « DÉGAGE ! » de la part d'Edgar. Il partit, mais ce n'était apparemment pas grâce à Edgar. Bah, qu'il parte, d'une manière ou d'une autre, ça fera du bien à tout le monde ! Dans son esprit enfumé, l'agresseur prenait presque la place de la victime. Maintenant qu'Alex s'était tiré dans son coin, il restait seul au milieu du terrain de sport, avec Seon. Une petite discussion s'imposait.
Il avancer Seon à reculons vers le mur le plus proche, la poussant à moitié. Il la coinça entre le mur et lui, s'appuyant sur ses avant-bras, pour appuyer ses dires d'une proximité déstabilisante. Edgar chercha le regard de Seon, lui-même peu sûr de ce qu'il pensait. Puis, prenant un air sage, il lui dit d'une voix paternelle dont perçait malgré tout quelques accents de trouble :


« Seon, qu'est-ce qui te prend ? Pourquoi veux-tu t'attaquer à ce que nous avons de plus cher ? T'ai-je blessée, ai-je fait quelque chose de mal ? Ce n'était qu'un jeu, Seon ! Un simple jeu ! Je ne sais pas ce que tu as compris, mais sache que je ne t'ai pas menti. Je ne veux pas me trouver en de mauvais termes ... avec toi ... »

Il se tut, le reste de sa tirade qui se voulait assurée et rassurante se perdant dans sa gorge, son expression redevenant incertaine ...

_________________
"Je suis Edgar Tamashī, de la catégorie Armes et de la classe Pique, en dernière année de lycée. Passe ta route, je ne t'apporterai rien"

Revenir en haut
MSN
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:10    Sujet du message: Cours de Sport des Piques

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Extérieur -> Terrain de sport Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.