FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Cameron ; [en cours]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Administration -> Présentations
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Carreau
Cameron J. d'Ilecante
Inscrit le: 11 Nov 2011
Messages: 201
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Collège
Classe: Carreau
Points MS: 491
MessagePosté le: Dim 7 Avr 2013 - 23:11    Sujet du message: Cameron ; [en cours] Répondre en citant





NOM : D'Ilicante
PRÉNOM : Cameron June
AGE :19 ans
SEXE : Féminin.
ESPÈCE : Humaine
CLASSE : Carreau
CATÉGORIE : Combat

DESCRIPTION CARACTÉRIELLE :
Tirant une cigarette de sa poche, la brune l’amena à sa bouche et l’alluma, se délectant ainsi de se poison mortel qu’est le tabacs. Des nuages de fumée sortirent de ses lèvres, venant obscurcir sa vision pendant quelques secondes à chaque fois. Lentement, elle vint écraser le bâton orange et blanc contre le béton, laissant une trace de cendre sur le sol gris.

« Tu viens parler affaire ? »

Directe, l’étudiante allait toujours droit au but, sans prendre la peine de faire dans la subtilité, ou même de peser l’impact que ses mots avaient sur les gens. Ses mots, dans le pensionnat, sont importants, pour la simple et bonne raison qu’elle est Cameron. Cameron la rebelle, la droguée, la dealeuse. Celle qui peut vous faire passer pour un misérable rien qu’en vous regardant de haut, celle qui peut mettre un terme à votre réputation sur une fausse rumeur, juste par ce que vous aurez lâché un mot de travers. Cameron, c’est tout ça à la fois. Le garçon qui était debout non loin d’elle, répondit.

« Oui.. enfin non.. on m’a juste dit que tu vendais.. que tu vendais.. tu sais quoi… »

La première fois, les clients étaient tous comme ça. Gêné, indécis, sur le qui-vive. Ils n’osaient pas franchir le pas qui les séparait de la drogue. Cameron était là pour les aider, leur prendre la main et les encourager à acheter cette chose interdite, inconnue pour la plupart des élèves, mais qui vous envoyait au ciel une fois consommée. La fréquenter trop assidument ou trop longtemps peut s’avérer dangereux, elle s’avère être une excellente négociatrice, excellente dans l’art de convaincre les gens, et dans les affaires.

« Je vends de la drogue, ouai. Si tu cherches quelques choses pour oublier ta pauvre vie, j’ai c’qu’il faut. »

La drogue.. un poison qui vous tue à petit feu, un cercle vicieux dont il est impossible de sortir. Quand on y touche, on ne peut plus s’en défaire. Et Cameron a été assez bête pour tomber dans le piège. Au début, elle ne prenait rien de bien méchant, juste des dopants, pour être la meilleure en judo. Elle l’a été, enchaînant compétition sur compétition, elle est rapidement devenue celle à abattre. Victorieuse, invaincue depuis deux ans, la brune avait tout pour elle. Et puis, celui qui lui vendait son dopant lui a proposé de la drogue. Elle en acheté, un peu, un tout petit peu, juste pour essayer, et là, elle c’est mise à flotter. Cette sensation, elle ne l’avait jamais ressenti, c’était mieux que le tabac, mieux que l’alcool, mieux que le sexe même. A partir de ce moment-là, Cameron est devenue une droguée.

« Ce.. ce.. ce n’est pas dangereux ? »

Il en posait de bel, celui-là. La drogue, non dangereuse ? Au contraire, elle vous coule petit à petit, vous entraîne dans les bas fonds, vous oblige à faire des choses que vous n’auriez jamais fait en temps normal. C’est comme ça que Cameron est passée dealeuse : car elle n’avait pas assez d’argent pour acheter sa propre drogue. Tout ça à cause de ce foutu gars qui augmentait régulièrement les prix de sa came. Un léger rire s’échappa des lèvres de la brune.

« Va voir à la superette, ils doivent avoir des sucreries qui te conviendraient mieux. »

Blessante dans ses mots, blessante dans son attitude désinvolte, June était plus associable qu’autre chose. Cela n’empêchait pas ses gens de l’approcher, appâtés par l’odeur de la drogue, ou par celle de la popularité, qui sait ? Tout être fréquentant la brune sur une longue période devenait populaire. C’était la règle. Ils se retrouvaient mêlés dans des complots, des drames ou des histoires sans queue ni tête, que l’étudiante provoquaient, pour la plupart, et devenaient ainsi connus par les autres pensionnaires. Des moins naïfs au plus naïfs, tout l’entourage de Cameron se retrouvait un jour plongé dans de la merde. Pour la simple et bonne raison, que la brune, pour créer des rumeurs, n’usait pas de la manipulation, comme ses compères les fauteurs de trouble. Pour en faire, elle allait directement sur le devant de la scène, en fonçant dans le tas, et prenait des tas de risques inconsidérés. Pas qu’elle soit bête, mais réfléchir demandait trop d’effort, et comme Cameron était droguée ou saoule la plupart du temps, un horrible mal de crâne venait lui embrumer le cerveau.

Cameron elle-même est populaire, négativement, à cause de sa grande gueule, qu’elle n’hésite pas à ouvrir, de son franc parlé, et surtout, surtout, par son attitude de rebelle. Mademoiselle sèche les cours, répond aux profs, déclenche les alarmes incendie en fumant où il ne faut pas et fout le bordel en classe, en formant des révoltes contre les profs’, par exemple. Le gars brun se rembrunit, prit une grande inspiration et prononça quelques mots comme si cela lui coutait un effort horrible.

« Je cherche juste quelque chose capable de me faire partir ailleurs. Ton prix sera le mien. »

Sortant un paquet de son sac, la brune le posa sur ses genoux, comme un trésor de guerre que l’on montre fièrement à un ami. Sauf que ce gars n’était pas un ami. Les « vrais » amis de Cameron ne se comptent que sur les doigts de la main, et ont tous passé des testes, avant de devenir ce qu’ils sont aujourd’hui pour la dealeuse. En même temps, elle reprit une cigarette, empoisonnant un peu plus ses poumons, qui étaient déjà bien amochés Sa vie était déjà foutue, alors pourquoi se priver de tous ses petits plaisirs ?

« De la coc’. La meilleure que tu trouveras dans les environs. Je te la fais gratuite pour cette fois. »

Pour accompagner son geste, Cameron lança le paquet à son nouveau client. Dès qu’il allait gouter cette merde, il viendrait la revoir, pour en obtenir à nouveau. Puis, il reviendrait, encore et encore, restant sur sa faim après chaque consommation. Et à chaque fois, le prix allait augmenter. C’était le truc des dealers pour se faire de l’argent, et la brune utilisait les mêmes méthodes que ses compatriotes.

« Je peux te faire confiance pour que ce deal reste.. secret ? »

La réputation de Cameron était venue chatouiller ses oreilles. Comme si la demoiselle allait faire l’effort de détruire un pauvre gars comme lui, déjà au bord du gouffre. Peter F. , réputé comme étant le meilleur élève des cœurs, pouvait avoir confiance en elle, cela n’était pas dans les plans de Cameron de le faire couler maintenant, elle attendait le début des exam’ pour le faire. Mais, autant profiter de la situation, n’est ce pas ?

« Si tu veux que ça reste secret, arrête de rabaisser June juste par ce qu’elle est seconde et toi premier des cœurs. »

Seule point positif de la dealeuse : Elle déteste le sexisme. Elle le déteste au point qu’elle se croit en compétition avec le sexe opposé. Pas lors des cours, où elle serait largement battue avec son comportement, mais en sport. Tout cela car elle trouve les garçons trop machos, trop protecteur ou encore trop « super-héro » à son gout. Ainsi, elle vole souvent au secours de ses camarades féminins qui seraient embêtées par ses camarades masculins, n’hésitant pas à utiliser la violence s’il le faut. Etant ex-championne de judo junior de son pays, et accessoirement catégorie combat, cela ne la dérange nullement

« Si ce n’est que ça, j’arrêterai de la taquiner. »
« Bien, maintenant, laisse-moi, j’aimerai profiter des cours et du calmes qui en résultent avant que tous le monde n’en sorte. »

DESCRIPTION PHYSIQUE :
La beauté est un don de la nature. Un don qu'il faut savoir entretenir, pour le faire grandir, et ainsi espérer pouvoir l'utiliser. Il y a ceux qui l'ont acquis au cours du temps, la majorité, et puis il y a ceux, comme Cameron, qui l'ont depuis leur naissance, plus rare. Naturellement, ils ont tous appris à jouer avec, voilà pourquoi ils l'entretiennent aussi bien.

La demoiselle n'échappait pas aux séances de manucure, d'épilation et de toutes ses tortures régulièrement pratiquées par les esthéticiens. Il en était de même pour le coiffeur. Elle se devait d'être parfaite, en tout temps, et en toutes circonstances, sans quoi de nombreux potins se mettait à circuler sur elle : Oui, elle était l'idole du lycée, la fille la plus populaire, la plus aimé, la plus détesté. Elle "l'était". Depuis qu'elle se drogue, il ne lui reste plus que de son glorieux passé sa beauté naturelle. Toutes ses choses que faisaient ces filles populaires pour paraître encore plus belles ne font plus partis de sa vie. Elle n'est pas devenue moche. Lorsqu'on est beau depuis sa naissance, on le reste. Mais elle a perdu tout le style qu'elle avait. Le style "pouffiasse", bien entendu.

Ses cheveux, autrefois parfaitement lisses ou bouclés, ondulent. Ils sont si légers que le moindre coup de vent les emporte dans un tourbillon brun. Cameron ne les entretient plus, ils sont secs, abîmés, cassants par endroits. Les rares shampoings qu'elle leur fait ne sont là que pour éviter l'odeur désagréable des cheveux pas assez lavés, heureusement pour elle, ils n'ont pas de tendances à devenir gras. Ils ne sont pas doux, à peine coiffés lorsqu'elle sort -il est inutile d’espérer une quelconque coiffure élaborée- et sentent l'orange. Non à cause du seul shampoing de la semaine, mais car elle se rate chaque matin et met de l'eau de toilette à l'orange dans ses cheveux, trop shootée pour faire autre chose.

Même explication pour le maquillage qu'elle n'a plus : Ses mains tremblants trop, elle évite de se mettre du glosse, rouge à lèvre ou toute chose demandant de la précision. Le fond de teint est, lui, devenu nécessaire, pour cacher son teint devenu trop verdâtre, ou trop blanc. L'eyeliner censé rehausser et sublimer son regard pervenche a petit à petit été remplacé par un gros trait noir sous les paupières, plus facile à faire, malgré sa visibilité marquée. Il est là plus pour donner un genre que pour être du "réel maquillage." (en cour)


HISTOIRE :
{ Écrire ici ; minimum 10 lignes -> pourquoi votre personnage est entré à l'académie, comment a-t-il eu/appris la magie/le maniement des armes s'il en a, s'il est Youkai/Hukai, dites si cela a eu un impact sur sa vie/sur son enfance... }

ARME(S) / MAGIE(S) / CATÉGORIE(S) DE COMBAT MAITRISÉE(S) :

Judo
Ki d'augmentation de l'agilité (Permet d'éviter les projections)
Parkour (Permet de faire des saltos/vrilles/escalade de mur).



( A compléter si vous avez déjà une idée, mais vous ne pourrez pas l'avoir avant d'avoir rempli les conditions. )

NOM :
SEXE :
ESPÈCE :
CATÉGORIE : { Monture, Combat, Magie }
DESCRIPTION : { lien avec votre personnage ; ce qu'il est capable de faire... ; pas de lignes minimum }







PRÉNOM :
AGE :
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ?
QUELQUE CHOSE POUR AMÉLIORER LE FORUM ?
AUTRE CHOSE A AJOUTER ?

SIGNATURE : { code }
CACHET DE L'ACADÉMIE : [ ne pas remplir. ]
_________________
Anciennement Elyna.


Dernière édition par Cameron J. d'Ilecante le Jeu 25 Avr 2013 - 22:10; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Dim 7 Avr 2013 - 23:11    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Mer 10 Avr 2013 - 23:06    Sujet du message: Cameron ; [en cours] Répondre en citant

Hello there !

Juste un petit message pour te dire que je t'ai vu et que je ne t'oublie pas. :D Tu connais la maison, préviens-moi quand tu auras terminé !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:04    Sujet du message: Cameron ; [en cours]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Administration -> Présentations Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.