FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Soyons amis ! ♥

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Partie détente -> Pub & Partenariat -> Partenariat -> Partenaires acceptés
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Loki R.


MessagePosté le: Sam 30 Mar 2013 - 15:54    Sujet du message: Soyons amis ! ♥ Répondre en citant

Bonjour bonjour ! Je viens rapidement vous faire une petite demande de partenariat. ♥


Nom du forum : Neko ou Maitre ?
Adresse du forum :
Code:

[size=10][color=#000400][font=Verdana]http://nekooumaitre.forumactif.org/



[/font][/color][/size]

Contexte de votre forum :



Contexte



23 Août 1993 - Togi, département du Kantô, Japon, 400 habitants.


Akira plissa les yeux pour mieux voir le petit panneau de bois, à l’entrée de la ville, qui lui indiquait son nom, et le nombre d’habitants qu’elle contenait, sans savoir qu’il bouleverserait bientôt les statistiques, et même si son regard en disait long sur sa volonté qu’elles changent, par une action du saint-esprit. Le soleil et la poussière avaient nettement entamé sa visibilité, mais il était inutile de déchiffrer les vieilles lettres peintes à la main pour saisir que le coin était désespérément vide de population. Venir s’enterrer dans un trou, quand on est un jeune scientifique de renom, c’est une démarche étrange, que seul un ennui profond - ou un déséquilibre mental - peut expliquer. Le jeune homme leva les yeux lorsque ceux-ci captèrent le mouvement d’une silhouette, en haut de la colline. Une paysanne qui passait, une natte sur la tête, pour ramener chez elle les fruits qu’elle avait cueillis dans le verger un peu plus loin. Isolée... Et arriérée, comme région. On fait nettement mieux. Le scientifique soupira, attirant l’attention de l’autochtone sur lui. 

Elle le regarda un bref instant, et pressa le pas. Akira se résigna, et entreprit l’ascension de la pente, qui le conduisit presqu’immédiatement sur la grand place. C’était pour le moins... Pittoresque. Les rues, petites et étroites, s’articulaient autour de l’église, et étaient vides de monde. Le seul bruit qui permettait au visiteur de se rendre compte - avec soulagement - qu’il y avait de la vie dans la commune, venait d’un petit bistrot mal éclairé. Après un temps d’hésitation, il s’y engouffra.

«Ah c’est sûr, on voyait pas un asticot comme celui-là tous les jours, à Togi ! J’étais barman à l’époque. Quand il est entré dans mon boui-boui, j’ai eu l’impression d’avoir affaire à un extraterrestre. Y voulait des renseignements, alors pensez, j’lui ai d’mandé d’se présenter. C’est qu’on m’la fait pas à moi. Un scientifique ! Oui môssieur ! A Togi ! Très intéressé par la région, qu’y disait ! Voulait ouvrir un laboratoire, une idée révolutionnaire, et tout le tintouin. ça avait l’air sérieux ! Akira Fukiga qu’y s’appelait, le loustic. Eh ouais. LE Akira Fukiga, le premier endroit où il a mis les pieds en arrivant ici c’est chez moi. Ya une plaque à l’entrée pour les touristes. C’est en buvant MON whiskey qu’il a eu son idée, le gars. ‘Pouvez vérifier. Et donc, le gars, j’lui fais comme ça: «Vous cherchez un endroit où vous établir ?» «Oui» qu’y m’dit. Alors j’lui ai filé un coup de main, quoi. Sans moi y s’rait pt’être même pas resté ! Pensez, un trou comme ici, qui s'rait resté sans un peu d'chaleur locale ? C'est qu'on sait souhaiter la bienvenue, pis donner un p'tit peu d'envie d'rester aux jeunes de maintenant qui veulent tout c'qui ya pas ici, des boites, de la technonite, des ypades et tout ça... Internaite.»



14 Janvier 1994 - Togi, département du Kantô, Japon, 400 habitants.



Akira esquissa un sourire satisfait. Tous les habitants de Togi sans exception s’étaient rassemblés dans la salle des fêtes à sa demande, et bien que ce ne fut pas une salle d’une taille exceptionnelle, tout le monde y tenait sans problèmes. Mais c’était surtout leurs mines perdues qui le réjouissaient. Ils n’avaient aucune idée de ce qu’ils faisaient là, ni de pourquoi il les avait fait lever à une heure avancée de la nuit pour les faire venir à cet endroit improbable qui ne servait qu’à de rares occasions, pour les mariages ou les anniversaires. Et plus ils se posaient des questions, plus le sourire du jeune scientifique s’étirait sur ses lèvres. Et puis, n’y tenant plus, il brisa le suspense, en faisant entrer dans la salle le fruit de ses cinq derniers mois de recherches et d’expériences, qui se cachait derrière un pan du mur. “Laissez moi vous présenter... Kira.” Aussitôt, un silence de mort se répandit sur l’assistance.

“C’était la première fois de ma vie que je voyais une chose pareille... Un être vivant... Qui... Comment dire ? Comment décrire cette chose ? C’était... Une sorte de patchwork. Une chimère. Un monstre. Un assemblage de morceaux qui n’auraient jamais dû être ensemble. Une création contre-nature. Ce... Cette chose avait le corps d’une jeune fille, et elle semblait si vraie, si réelle... Elle aurait pu être ma fille, vous voyez ? Elle avait le même regard, les mêmes expressions intimidées, les mêmes mimiques... Mais elle avait sur la tête des... Des oreilles. Animales. Des oreilles de chat, je crois. Je ne saurais pas dire. Et une queue. Une queue qui bougeait, comme une vraie queue de chat. [...] Il nous a expliqué avoir réussi à mélanger un adn animal à celui de l’être humain, et que cela donnait ce résultat, cette... mutation. Cette abomination qui n’aurait jamais dû voir le jour.”

“Il a offert Kira au maire de Togi. Il l’a offerte. Elle avait tout d’une jeune fille, hormis ses oreilles et sa queue, mais il l’a donnée comme on donnerait un objet en cadeau. L’aurait-il mise dans une boîte, les choses ne se seraient pas passées différemment. Et c’est là que les choses m’ont frappé dans toute leur horreur. Elle avait un visage humain. Elle ressemblait à ma voisine. Elle aurait pu l’être. Et elle était offerte comme on offre un chaton. Et je savais qu’elle aurait le même type de vie, et qu’elle ne serait jamais considérée comme l’une des nôtres.” 



5 Juin 1995 - Togi, département du Kantô, Japon, 1500 habitants, dont 400 hybrides.


Dahlia posa ses fesses sur le banc du bar à glaces, et lissa sa jupe plissée. Elle venait de s’installer avec ses parents dans la petite ville, comme beaucoup d’étrangers, et n’avait pas encore pris tous ses repères. Elle savait qu’elle devrait aller dès le lendemain dans sa nouvelle école, et qu’elle devrait la partager avec des êtres qui ne sont pas humains. Elle ne savait pas encore si cette perspective l’excitait ou l’angoissait. Elle avait vu des choses étranges, des gens qui étaient parfaitement normaux, et même qui lui ressemblaient beaucoup, si ce n’est qu’ils portaient une étrange paire d’oreilles sur la tête, et une queue. Elle avait posé beaucoup de questions à son père à ce sujet. Voir des enfants à oreilles de chat se faire tenir en laisse par d’autres enfants dans la rue était une expérience étrange, et elle ne savait pas très bien quoi en penser. Ses petites jambes se balançaient d’avant en arrière, et puis le marchand de glace vint lui demander ce qu’elle voulait. Lorsqu’elle obtint son banana-split, elle reçut en même temps un flyer, sur lequel s’étandaient les grosses lettres colorées d’une publicité.

“Vous en avez assez des hybrides chat ? DÈS AUJOURD’HUI, venez découvrir nos nouvelles races ! Chiens, loups, renards, lapins, hamsters, serpents, araignées, ours, laissez libre court à votre imagination ! N’hésitez pas à demander une hybridation sur mesure avec l’animal de votre choix, les laboratoires FUKIGA seront ravis de vous rendre heureux ! A chaque être humain son hybride, avec FUKIGA, le maître, c’est toi !” 

Dahlia engloutit son banana split, et courrut hors du magasin. Elle savait quoi demander à ses parents pour son anniversaire. 



26 Novembre 2001 - Togi, département du Kantô, Japon, 5000 habitants, dont plus de 2000 hybrides.


Le visage d’Akira ne souriait pas. En fait, ça faisait un moment qu’il ne souriait pailus. Du tout. A présent qu’il avait transmis son savoir et que sa boite pouvait fonctionner sans lui, il s’ennuyait à mourir. Mais d’autres choses le préoccupaient. Lire chaque jour dans les journaux que des enfants se faisaient enlever, au même rythme que des hybrides nouveaux étaient créés par un laboratoire concurrent, constater que ses secrêts de fabrication n’en étaient plus, et que les dérives que son idée de génie avaient fait naître étaient aussi incontrôlables que catastrophiques, il y avait de quoi se foutre en l’air. Il lisait justement un rapport concernant l’étrange disparition d’un garçon âgé de seulement 13 ans, et l’étrange coïncidence selon laquelle un hybride loutre d’environ 13 ans avait été vendu une semaine plus tard chez ZONKO, avec une description physique absolument identique à celle de l’enfant disparu. C’est le système d’alarme du laboratoire qui lui fit relever la tête. Il entendait de grands cris, des expressions catastrophées... 

Et puis soudain, une ombre se dressa devant lui. L’air déterminé et volontaire, un jeune hybride mâle au regard fier se campa devant lui. «Tu nous as condamnés nous, tes propres créations, et tous ceux de notre espèce à la captivité et à la servitude éternelle.» Lui lança-t-il. «Mais personne ne nous a demandé notre avis à nous. Et moi, je veux être libre.» Quelques secondes plus tard, Akira se faisait fracasser le crâne par le tabouret sur lequel il était assis quelques instants auparavant. Et tandis que les premiers hybrides rebelles fuyaient son laboratoire, il agonisa lentement, dans une marre de sang.

«FUKIGA Incorporation a fermé, après ça. On a failli tous se retrouver au chômage. Heureusement, ils embauchaient, chez ZONKO. Et puis certains d’entre nous ont ouvert leur propre labo. Fukiga s’est fait dépasser par sa propre création, mais... Elle est magnifique. Et en tout cas, elle rapporte beaucoup à la ville, alors on allait pas s’en priver. J’le respectais beaucoup de son vivant, j’suis conscient de lui devoir énormément, et il restera toujours un père pour nous. C’est moche, ce qui lui est arrivé, mais c’est pas quelques hybrides récalcitrants qui vont nous empêcher de construire l’avenir.»


17 Avril 2002 - Togi, département du Kantô, Japon, 15 000 habitants, dont plus de 9000 hybrides.


La petite ville de Togi a bien grandi... A présent des buildings s’élèvent en centre-ville, et des gratte-ciel sont en construction. C’est une ville qui s’étend vite, très vite, peut-être trop. Les gens deviennent fous, achètent sans compter, débarquent de nulle part. Dans la rue, un journal traine.

«Encore une épicerie attaquée par des hybrides rebelles. «Ils ont faim !» clame la Société pour la Protection de la Cause des Hybrides, «Il faut bien qu’ils se nourrissent !» «Ces racailles galeuses ne sont même pas humaines ! Je ne donnerais pas un sandwich contre rien à un sdf humain, pourquoi le ferais-je pour une sale race d’animal clodo ??» peste le propriétaire du magasin. Le maire, Mr Fugizawa, a promis de rééxaminer les lois sur la condition des hybrides errants.»

«Vous êtes en manque de sexe ? Aucune femme ne veut de vous ? Les hybrides de la Maison des Plaisirs sont très attirées par les êtres humains, et feraient n’importe quoi pour vous contenter. Elles obéissent au moindre de vos désirs. Contactez la Maison des Plaisirs au xx-xx-xx-xx-xx.»

«La tendance, cette saison, est à l’hybride hermine, mesdemoiselles, alors si vous voulez être au top, choisissez en une qui aille avec votre sac-à-main !»

«Les hybrides hamsters-nains russes font fureur auprès des collégiennes et des lycéennes, cette année ! On enregistre des records de vente. «C’est la mode, mais c’est un truc de kikoo» nous confie une jeune fille en classe de 3ème, «C’est chiant, un hamster-nain russe, et quand ces pauvres filles s’en apperçoivent, elles en veulent plus, elles s’en occupent mal, et ils finissent par crever. J’trouve ça carrément pathétique.»»



Aujourd’hui (2013) - Togi, département du Kantô, Japon, 250 000 habitants, dont 128 200 hybrides.


C’est à vous d’écrire l’histoire.


Image ou URL du bouton de partenariat :
Code:

http://img11.hostingpics.net/pics/684526boo.png 




Fiche de votre forum :
Code:

<div><div></div><br><div>[justify]Bienvenue dans la ville de Togi ! C'est une petite ville balnéaire située sur la côte japonaise, et une cité florissante, en plein boom économique ! Pourquoi ? Parce qu'elle est le berceau de la création d'un nouveau produit de consommation courant sur le marché: les hybrides. Il s'agit de créatures nées du mélange de l'adn d'un animal à celui d'un être humain. Les hybrides n'ont pas le statut de personnes, et sont vendus comme des objets de collection ou des animaux de compagnie. Ils peuvent servir d'esclaves, de compagnons, ou encore d'objets sexuels. Beaucoup d'hommes et de femmes sont venus s'installer à Togi pour profiter de ce trafic légal et lucratif.[/justify]

[center]En ferez-vous partie ?[/center]</div>

<div>. Forum existant depuis plus de deux  ans !
. Forum classé NC-16.
. Hentai/Yaoi/Yuri autorisés.
. Les hybrides de toutes races réelles sont acceptés.
. 350 mots minimum par RP.
. Bonne ambiance !</div>

<div>[center]Pour nous lier ~

[code]nekooumaitre.forumactif.org[/code]

[img]http://img11.hostingpics.net/pics/684526boo.png[/img][/center]</div><br>

<div></div></div>


Top partenaire ? Yep ! ♥


Voilà voilà. Sur ce, merci d'avoir porté attention à ma fiche ! 


Au plaisir. ♪
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Sam 30 Mar 2013 - 15:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Loki R.


MessagePosté le: Sam 30 Mar 2013 - 15:55    Sujet du message: Soyons amis ! ♥ Répondre en citant

Ouch, j'sais pas si j'ai fait une boulette, ou s'il y a un souci dans vos codes, mais.. ça ressemble à rien. xD Sorry ! ♥
Revenir en haut
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Lun 1 Avr 2013 - 18:56    Sujet du message: Soyons amis ! ♥ Répondre en citant

Bonjour,

La déformation de la page était dûe au code de votre fiche. xD Je l'ai mise en spoiler pour que ça reste dans son coin.
Donc pour en revenir à la demande, j'accepte le top ! Je place votre bouton et poste votre fiche, merci de votre demande et bonne continuation ! ^^
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:57    Sujet du message: Soyons amis ! ♥

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Partie détente -> Pub & Partenariat -> Partenariat -> Partenaires acceptés Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.