FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Sauvetage !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Extérieur -> Sous-sols
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Mer 6 Fév 2013 - 00:17    Sujet du message: Sauvetage ! Répondre en citant

Tout commença par un après midi plutôt tranquille. Céleste avait fini ses cours et alla, comme souvent, la plupart de son temps dans leur salle de club. La Brigade SOS. Ce fameux club dont le but est de rendre service à autrui. Un peu un regroupement de super-héros. Il suffisait de venir frapper à leur porte et entrer, expliquer son problème et ensuite les deux seuls membres (pour l'instant) de la Brigade débattaient durant quelques minutes pour savoir qui s'y collerait, la question du "comment" venait après, c'est à dire réfléchir sur le fait de devoir par exemple se procurer une autorisation de sortie ou encore aller demander à des amis de faire une diversion...il y avait plein de méthodes pour aboutir à une mission. C'était souvent des missions simples comme ramener le chat magique-qui-se-téléporte coincé dans un arbre ou encore trouver la solution à un devoir de maths. Un club simple et plein de bonne volonté. Jamais de mission vraiment dure. Ce qui ennuyait un peu Céleste parfois, mais il faut savoir parfois se contenter de choses simples.

En effet cet après-midi. Pile à la fin des cours, d'une journée plutôt ennuyante en cours, Céleste vit quelqu'un attendre devant la porte du club. C'était une fille, assez jeune et jolie, elle portait l'uniforme avec sur le col la petite icône qui représentait un losange. C'était une fille de la classe carreau. Chose rare de voir un carreau porter l'uniforme !
Arrivant devant elle, Céleste n'eut pas le temps de lui poser la fameuse question "Que faites-vous ici" que la jeune fille poussa ses mèches blondes devant ses cheveux et parla la première sur un ton timide:

" Excusez-moi, c'est bien ici la...Brigade SOS où je peux trouver Céleste Neves ? "

Interrogé, et surtout impressionné de voir qu'une carreau pouvait faire preuve de tact -comme quoi ça arrive, Céleste eut le souffle coupé et repris une inspiration avant de faire trembler ses lèvres et enfin réussir à parler.

" - C'est bien moi, j'allais entrer justement. Hahahaha ! Bon j'entre ! Prenez une chaise et installez-vous ! Je vous apporte un thé ?

- S'il vous plait, c'est gentil à vous. "

La fille se mit à sourire, elle devait se sentir un peu plus rassurée. Ce qui ne pouvait empêcher Céleste de laisser sur son visage un sourire profond et amical. Il entra donc dans le bureau de la Brigade SOS et donna un fauteuil à l'étudiante en face d'une petite table basse. Le Coeur alla donc chercher un service à thé et des gâteaux offerts par un certain club et servit de manière tout aussi délicate que gracieuse le thé à sa cliente. Cette dernière le remercia chaleureusement, ce qui fit plaisir au Coeur. Le but premier de la brigade SOS est de ne pas mettre mal à l'aise un invité. Céleste se servit donc un thé à son tour et attrapa la soucoupe et posa ses doigts sur la poignée de la tasse. Sans pour autant la porter à ses lèvres afin de rentrer dans le vif du sujet. Tout en y allant avec des pincettes pour ne point vexer son invitée.

" Belle fin de journée n'est-ce pas ? Vous avez vu dehors ? Nous pouvons voir les premières feuilles d'automne tomber. Je suis sûr que la forêt doit-être magnifique par ce temps !
- C'est vrai...on oublierait même que l'on a eu un été pluvieux avec les quelques soucis de l'académie comme avec les départs intempestifs et la fermeture durant quelques jours !
- Je ne vous le fais pas dire ! Hahahaha ! "

Céleste but un peu de son thé. Trop chaud. Céleste n'aimait pas le thé chaud.
Il continua donc la discussion tout en admirant la manière de boire de la jeune fille qui était impressionnante car elle ne donnait pas l'impression de se brûler. Elle était insensible à la douleur où quoi ?

" - Alors...pouvez vous me dire ce qui vous amène ici ? Ne vous inquiétez pas, toutes les discussions de cette pièce sont soumises au secret professionnel. Seule vous et moi entendons ce qui se passe ici. "

Et là ce fut le drame. La fille se mit à trembler puis à sangloter. Ses lèvres balbutiaient et au bout d'un petit temps de concentration elle arriva à parler :

" Je..Je m'appelle Maya Huni, je suis en classe carreau et..je viens à vous car j'ai besoin de vous. Mon petit ami, Otoshi Kurunu, qui est dans la même classe que moi, viens d'être mis en salle de réflexion pour la nuit. Car il est s'est battu une fois de plus mais cette fois contre un surveillant. Vous savez il est si impulsif. Et demain dimanche il sera toute la journée en salle de rélfexion alors que l'on devait fêter notre première année de couple ensemble ! C'est pourquoi je voudrais que vous le libéreriez s'il vous plait. Je ferai n'importe quoi mais s'il vous plait libérez le ! Je sais qu'il fait souvent des bétises mais il a un bon fond croyez moi ! "

Et la jeune fille se mit à pleurer de tout son corps. Céleste ne pouvait qu'être touché devant une scène pareille. Il ne prit même pas le temps de réfléchir à la question et posa sa tasse de thé sur la table et se leva d'une manière motivée et prit une stature héroïque, très fier de lui :

" Ne vous posez plus aucune question ! Le problème est déjà réglé ! La Brigade SOS s'occupe de tout ! Demain vous aurez votre petit ami je vous le promets ! "

Sur ces mots, la dénommée Maya esquissa un sourire et, en remerciant chaleureusement Céleste, quitta la salle. Laissant notre jeune étudiant sur un sentiment fier ! Céleste se sentait comme le Protecteur de l'amour ! Après tout c'était avec cet idéal qu'il avait crée ce club. Mais pour être honnête, c'était un morceau un peu gros auquel on lui demandait de s'attaquer cette fois. Libérer quelqu'un d'une salle de réflexion, les fameuses salles où l'on est enfermé en colle était un pari risqué et il y avait déjà fait un tour une fois. Ce n'était pas de tout repos. Sauf que cette fois quelqu'un comptait sur lui pour sauver un couple. Il fallait donc faire de son mieux. Et la Brigade SOS ne refuse jamais une mission et n'échoue jamais !


Le soir venu. Il était 22 heures passée de quelques minutes. Soit le couvre feu fini. C'était le meilleur moment pour débuter cette mission. Céleste s'équipa donc en conséquence et partit tout en discrétion en direction des sous-sols. Il arriva devant une grande porte où il était écrit " DEFENSE D'ENTRER - SOUS SOLS ". C'était la bonne porte. Il regarda autour de lui pour vérifier si il n'y avait personne. Puis ouvrit la porte et entra vite fait dans les sous sols.
C'était sombre, sombre mais propre. Les lumières étaient éteintes. Elles le sont toujours quand il n'y a pas besoin. C'était à l'avantage de Céleste, il allait en profiter pour se fondre dans l'obscurité.
L'avancée fut courte, les salles de réflexions n'étaient pas très loin dans les sous sols et c'était indiqué. Le seul souci était de se méfier d'une éventuelle approche de surveillant. Céleste regardait chaque recoin et plongeait sa concentration au maximum. Il ne fallait surtout pas se faire repérer -et attraper.
Le couloir des salles de réflexions était juste là, en face de Céleste. C'était plusieurs salles avec plusieurs portes en acier. Une caméra était au dessus de chaque porte et montrait l'intérieur des salles. Toujours aussi simples. Un lit, un robinet et des toilettes et c'est tout ! Le strict minimum. A l'entrée de chaque porte il y avait plusieurs boutons, 4 en tout de haut en bas. Qui représentaient les serrures magiquement fermées. Il fallait appuyer sur les 4 boutons pour ouvrir la porte. C'était assez simple tout en étant efficace. Céleste était quand même assez méfiant car il n'avait croisé personne jusque là. Alors il se hâta d'appuyer sur les quatre boutons et d'ouvrir avec force la porte où se trouvait le petit ami de sa cliente. La porte faisant beaucoup de bruit, quelqu'un allait forcément se rendre compte qu'il s'y passe quelque chose. Il fallait donc se dépêcher.

" - Sors de là ! Allez !
- Qui...Qui est tu ?
- Je suis Céleste. Ta petite amie t'attend. C'est elle qui m'envoie !
- Quoi ? C'est Maya qui t'a dit de venir me chercher ? Oh mince elle doit encore se faire du souci !
- Oui, beaucoup même. Allez suis-moi ! Et sois discret !
- Je ne pense pas que cela sera nécessaire.
- Plait-il ?
- Les salles de réflexion bloquent la magie et les armes. Et sont très résistantes. Mais une fois dehors on est libres. Je vais me téléporter jusqu'à ma petite amie. Merci pour le coup de main vieux !
- ...quoi ? Attends !! "

Mais le garçon s'était déjà volatilisé. Laissant Céleste tout seul. Il se sentait un peu bête et surtout l'angoisse était revenue. Et en plus a présent il y avait peut-être de fortes chances que quelqu'un fasse son apparition.
Et il faut éviter de parler de malheur, ça peut avoir des conséquences terribles.

Céleste entendit des bruits de pas se faire de plus en plus proches. Et il n'avait nulle part où se cacher. S'éloigner dans les sous-sols serait dangereux. La porte de la salle de réflexion était ouverte, mais s'y cacher dedans était une mauvaise idée. Il ne restait donc que le plan SS.

Le Plan SS est le plan Solid Snake qui signifie qu'il faut utiliser la technique du serpent immobile et attendre que la proie passe. Céleste sortit donc une boite en carton de son sac et alla se cacher dedans dans l'obscurité en attendant que ça passe. En ESPÉRANT que ça passe.

_________________
Revenir en haut
MSN Skype
Publicité


MessagePosté le: Mer 6 Fév 2013 - 00:17    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Jeu 14 Fév 2013 - 00:05    Sujet du message: Sauvetage ! Répondre en citant

Comme d’habitude, la journée fut remplie de plusieurs faits inattendus ; tout d’abord, la mission. Theyst avait été affectée à une mission dans laquelle elle devait protéger des enfants d’une école primaire – dans un sens ou l’autre, liée à l’académie – d’un éventuel terroriste. Ce qu’il y avait de mal dans ça ? Que cette histoire de terroriste était un prétexte pour l’envoyer occuper les mômes pendant que les adultes faisaient des réunions sur les élèves qui pourraient intégrer une académie militaire et ceux qui devront passer dans des écoles normales. Puis en rentrant à Rakishou, elle fut interceptée par des hommes qui cherchaient leur route. Bien évidemment, elle leur indiqua rapidement le chemin en traçant une ligne invisible sur leur carte avant de s’en aller comme le vent. En règle générale ça marchait, mais avec eux non. Soupirant, elle leur avait de nouveau expliqué les chemins à prendre avant de se rendre compte qu’ils se moquaient bien de savoir où cela menait puisqu’ils faisaient juste une farce. Juste. Donc après une bonne raclée, la Joker rentra à l’académie. A peine un pied dans l’établissement que ces charmants As débarquent et font le pitre. Ignorant ces imbéciles comme à son habitude, Theyst s’était réfugiée dans le bâtiment des Joker pour se détendre. Enfin.

« Qu’est-ce qu’ils sont collants c’est pas possible ! »

Soupirant un bon coup, elle n’eut pas le temps de se prendre à boire qu’un surveillant débarqua pour lui donner une petite mission de surveillance cette nuit. Si le regard pouvait tuer, son interlocuteur serait mort plusieurs fois pour l’avoir dérangée. Et en plus pour lui dire qu’elle ne pourra pas dormir autant qu’elle le voudra ce soit. Gé-ni-al. Que demander de plus ? On s’amusait bien, n’est-ce pas ?

Sortant de la salle commune des Joker, Theyst se dirigea dans la salle des armes pour recharger ses revolvers qu’elle n’avait pas pris soin de faire depuis quelques jours déjà. Elle possédait des munitions, mais en y regardant de plus près, elle n’aurait jamais eu assez pour une mission entière. Et puis, quelque chose lui vint à l’esprit lorsqu’elle vit des dagues ; et si elle apprenait à en manier ? Des révolvers c’était bien, mais si elle devait faire des combats rapprochés cela lui serait grandement utile. Le problème était de savoir quand et comment s’entrainer avec ces trucs-là. Elle savait à peu près de quelle manière elle s’en servirait, mais après… Bah, elle fera selon ses instincts ! Prenant deux dagues avec elle, elle s’assura que tout soit bien en place et en ordre. Si ce n’était qu’une simple mission de surveillance elle n’aurait pas eu à faire tout cela, mais il s’agissait de faire un tour dans les sous-sols, chose que l’on devait faire avec prudence même s’il ne devrait plus y avoir de monstres ou autres bestioles dans les parages. Et puis d’après l’adulte, il y avait la salle de réflexion à vérifier puisqu’elle serait de passage. Bref, une magnifique nuit dans les sous-sols, quoi rêver de mieux ?

22h20. Après l’extinction des feux, c’était le meilleur moment pour quelques élèves rebelles de sortir et faire les fous. Theyst entra dans les sous-sols et fit attention au sol, histoire de ne pas marcher sur n’importe quoi ni n’importe où. A priori rien n’était anormal. Comme toutes les fois – ou presque – où elle avait été chargée de surveiller d’ailleurs. Puis elle entendit des voix. Se faisant discrète, elle s’approcha mais n’entendit plus rien ni ne vit rien à part… une salle de réflexion ouverte. Normalement personne ne pouvait s’en échapper sans aide extérieure. Et là, elle vit un carton. Mais que faisait un carton au beau milieu d’un chemin dans les sous-sols ? Les étudiants passaient leur vie à polluer n’importe quel endroit ou quoi ? Prenant le carton des deux mains, la jeune fille voulut le balancer ou l’écraser mais vit qu’il y avait quelque chose.

« Oh, me dis pas que tu te caches dedans en espérant échapper à ma surveillance ! Sors de là qu’on discute de la situation si tu veux bien. »

Attendant que la personne sorte, Theyst croisa les bras et fixa les mouvements de l’étudiant. Lorsqu’elle vit le visage de l’individu, elle ne savait pas si elle devait en rire ou se mettre en colère. Ou alors être déçue par son comportement.

« Qu’est-ce que tu fiches ici ? »

_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Modérateur
Céleste Neves
Inscrit le: 28 Fév 2012
Messages: 281
Espèce: Humain
Catégorie: Weapon
Niveau: Lycée
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 161
MessagePosté le: Jeu 28 Mar 2013 - 15:49    Sujet du message: Sauvetage ! Répondre en citant

« Oh, me dis pas que tu te caches dedans en espérant échapper à ma surveillance ! Sors de là qu’on discute de la situation si tu veux bien. »

Repéré. Céleste était repéré. La technique SS n’avait pas fonctionné. Il souhaitait de tout cœur que ce ne soit pas un surveillant qui était sur le point de le découvrir. Pendant un court instant il avait pensé à se cacher à l’intérieur de la cellule qui était ouverte. Mais sachant que l’on pouvait l’ouvrir de l’extérieur cela était futile. Dans un autre sens se planquer dans une cellule reviendrait à se faire enfermer sans passer par la case « Sermon au bureau des surveillants » et cette possibilité n’était pas non plus aussi envisageable. Notre étudiant soupira donc, il savait que c’était fini pour lui. Tant pis il avait essayé au moins. L’essentiel était que la mission soit accomplie et rien d’autre. Le paiement arrivera et Raphael sera la pour le récupérer comme souvent.

Céleste se disait que ce n’était pas grave. Que c’était des choses qui arrivent et que de toutes façons il en verrait bien d’autres.

Le Cœur sortit alors de sa boite et se leva pour contempler la personne qui avait eu beaucoup de talent et un œil furtif assez puissant pour le voir caché dans sa boîte. Et parmi toutes les personnes capables de le trouver il a fallu que ce soit celle-là !

Mais de qui nous parlons vous vous demanderez? Tout simplement l’un des élèves les plus influents de toute l’Académie. Une personne que nul n’ignore si elle est sur votre passage. Oui je veux bien sûr parler de Theyst Ruho ! La Joker élite de l’académie ! Evidemment !
Bon on fait quoi on pleure ou on est super content ? C’était un moment vraiment tendu et il ne savait pas quoi vraiment faire.

« -ce que tu fiches ici ? »

Bon elle avait décidé de commencer par la diplomatie ! Mais c’est que c’est fantastique ! Ah toujours aussi compréhensive. C’est pour ça que Céleste appréciait Theyst, elle faisait toujours preuve de bonne volonté. Bon elle aurait pu dire bonsoir mais étant donné les circonstances de la rencontre mais c’est sur que croiser un autre élève lors du couvre feu c’est pas l’une des retrouvailles les plus chaleureuses qui soient. Le garçon eut alors comme un tilt. C’est le couvre-feu, et concrètement c’est aussi une élève. Donc pourquoi elle est dehors comme ça ? N’avait-elle pas la permission elle non plus ? Cela était étrange. Attends, elle a dit « ma surveillance », donc si on réfléchit cela devrait être une mission. Elles sont vraiment peu amusantes les missions des élites, le Cœur en avait une toute autre idée. Lui qui voulait tenter la classe d’élite, cela le repousse un peu.

Céleste décida alors de lui répondre quand même car bon il n’allait pas s’enfuir comme un voleur. Et puis comme il avait été repéré…ça servait plus à rien de fuir. Autant abandonner et qui plus est Céleste ne pouvait pas vraiment se battre contre elle, elle devait être plus forte que lui et lui ne se sentait pas d’attaque à affronter quelqu’un pour simplement s’échapper.

« Alors…tu sais je suis le Président du Club de la Brigade SOS. Et puis... »

Céleste coupa sa propre phrase immédiatement. Il venait d’oublier un détail important. Si il disait qui il venait de secourir tout ce travail n’aurait abouti à rien et il serait vraiment perdant alors. Le mec qu’il venait de sauver se referait attraper et il faudrait alors envoyer Raphael pour accomplir la mission. Donc il valait mieux pour l’instant se taire et ne rien dire.

« Et puis en fait non. Je ne te le dirai pas ! Je ne peux pas pour l’instant Theyst pardonne-moi. Si je le fais tout cela n'aura servi à rien. Et puis d’ailleurs tu as dis surveillance non ? Pourquoi tu dois surveiller un endroit pareil toute seule ? C’est vraiment triste je trouve ! Tu ne veux pas que je t’accompagne ? »

N’ayant pas vraiment d’autres alternatives. C’était la seule option à ses yeux qui lui restait. Rester sage à coté de Theyst le temps de sa surveillance. Et puis d’un autre coté, si elle acceptait cela pouvait être sympa, il n’avait jamais visité les sous sols en plus. Sauf une fois ou c’était lui qui était en salle de réflexion mais c’est une toute autre histoire…

_________________
Revenir en haut
MSN Skype
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 09:06    Sujet du message: Sauvetage !

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Extérieur -> Sous-sols Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.