FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Charlie Miller

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Administration -> Présentations -> Présentations validées -> Trèfles
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Trèfle
Charlie Miller
Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 43
Espèce: Hukai
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Trèfle
Sexe: Féminin
Points MS: 84
MessagePosté le: Jeu 31 Jan 2013 - 19:51    Sujet du message: Charlie Miller Répondre en citant





NOM : Miller
PRÉNOM : Charlie
AGE : 18 ans, dernière année de lycée.
SEXE : Féminin.
ESPÈCE : Hukai, un percing sur la langue en guise de contrôleur.
CLASSE : Trèfle
CATÉGORIE : Magie

DESCRIPTION CARACTÉRIELLE :

Charlie vit un peu dans son monde, elle croit aux contes et légendes de grand-mère, s'imagine beaucoup de chose et voit des signes partout. Mais ce n'est pas de sa faute, sa mère est une Youkai très névrosée, un peu hystérique, persuadée que, si les humains mangent du foie de canard ils peuvent très bien manger de l'Youkai. Avec une éducation pareille, Charlie craint plus que tout qu'on découvre sa véritable nature car elle n'a pas du tout envie d'être mangé. Pour autant elle ne se cache pas, grâce à son Miroir elle sait qu'elle peut changer d'apparence, c'est une super cachette à humain. Résultat, dès qu'elle a un problème avec quelqu'un, Charlie se cache. La fuite est un art de vivre qu'elle maitrise parfaitement. Sa lacheté se traduit aussi dans un goût à ne pas participer aux conflits, ce n'est pas une bagarreuse mais elle a du répondant. Ce n'est pas une crème, faut pas pousser mémé dans les orties quand même. Curieuse, obstinée voir tétue, Charlie est ici pour retrouver son frère et n'aura pas d'autres centres d'intérêt avant d'être devenue sa soeur préférée.

Après, elle pourra devenir amie avec d'autres personnes mais pas trop proche quand même. Née Hukai, elle ne sait pas où se placer entre les monstres assoiffées de sang et les humains carnivores, perdue, appeurée, elle n'a jamais été très proche de quelqu'un. Mais cela n'empêche qu'elle est sociale car la vie seule ne vaut pas la peine d'être vécu. Influençable, crédule, elle risque fort de se retrouver dans des situations qui la dépasse. Elle se repose beaucoup trop sur ses dons et n'a pas beaucoup de jugeotte, ce qui fait qu'elle est souvent le bouc-emissaire, le faire valoir, voir l'appât lors des missions. Son sens de l'humour, sa joie de vivre et sa passion pour les pingouins la rende un peu attachante ; ce n'est pas le genre de personne dont on se souvient, mais on l'aime bien quand même.

Pas spécialement traumatisée par la vie si ce n'est son complexe intérieur d'Hukai, assez sensible au malheur des autres, quand elle va comprendre que sa famille a provoqué le malheur de celle de son frère, elle va vouloir réparer ça. C'est son côté justicière dans l'âme, la partie frustrée de la guerrière qui est en elle, car, que voulez-vous, avec ses dons on ne lui a jamais donné de mission solo et elle aimerait servir à quelque chose. Pas forcément dans un grand combat épique, faut pas pousser, le sang ça tâche. Impulsive, de mauvaise foi et indiscrête, elle n'écoute pas les autres, surtout quand les phrases commencent pas : « Non, ne m'aide pas Charlie ».

L'avenir de cette adolescente peut être radieux, peuplé d'amis qu'elle aura aidé et d'un frère aimant, ou au contraire très sombre car elle se sera fait embrigadée dans une secte pro-Hukai. Mais ça, qui peut le dire ?


DESCRIPTION PHYSIQUE :

Avant elle était une petite blonde sans saveur, qui ne portait que trois vêtements, jonglant entre les jours et la machine à laver. Mais ça c'était avant qu'elle ne devienne une polymorphe. Elle eu alors milles couleurs de cheveux, d'abord ce fut vert, mais ça lui faisait trop penser à une sorte de bénévole écolo. Alors elle est devenue bleue, mais quand on lui a demandé si c'était parce qu'elle aimait les poissons elle a arrêté, elle n'aime pas les poissons. Finalement, à seize ans passé, elle a tenté la couleur chatain clair et ça lui a bien plu. Elle a finit par cesser d'utiliser son pouvoir et se faire une coloration définitive. Elle n'a jamais coupé ses longs cheveux, sauf pour les pointes car faudrait pas qu'ils cassent. Elle n'a pas de frange et jamais les cheveux dans les yeux, car ça gratte. Ces derniers sont d'un bleu clair. Depuis ce changement de tête, Charlie fait attention aux ensembles qu'elle mets. Lui arrive-t-il régulièrement de squatter la salle de bain pendant une bonne heure ? Oui, mais vous savez le nombre de crème qu'on peut se tartiner par jour ? C'est impressionnant ! Après le savon, l'eau de rose pour sentir bon, la crème de jour et le fond de teint, elle a encore le maquillage à caser. Il lui faut bien tout ça pour avoir bonne mine. Mais je parlais de ses ensembles, donc. En général elle porte l'uniforme car c'est plus simple. Mais quand il est sale ou qu'elle désire sortir, elle lui préfère un jean avec des baskets, un débardeur ou un pull en fonction du temps, rien de bien excentrique en somme.

Pour ce qui est de la taille, Charlie fait 1m65 ce qui lui semble encore convenable. Pas trop petit, juste ce qu'il faut avant d'être trop grande. En plus elle a la chance de pouvoir manger sans prendre un gramme – ce dont elle ne se prive pas. Le seul truc qu'elle reproche à son physique c'est d'être fragile, elle ressemble à une petite poupée qui pourrait se briser avec juste deux doigts. Charlie ne fait pas beaucoup de sport, sauf du saut à la perche mais comme elle triche avec son pouvoir je ne sais pas si on peut appeler ça du sport. Résultat elle a le teint palot, ses yeux bridés trahisse un peu de ses gênes asiatiques, un relent d'accent anglais dans sa façon de parler justifie son patronyme so british et un smiley sur la langue en guise de contrôleur.

Enfin sa voix est un peu trop douce, précipitée et elle utilise surement trop d'expression. Ses multiples tics, comme jouer avec ses dons, lever les yeux au ciel quand on lui dit une absurdité ou soupirer dès qu'elle patiente, ne la rendent pas « mignonne ». M'en fous, suis très bien comme ça, aime t-elle se dire.


HISTOIRE :


Previously, on Charlie Miller



Il était une fois une princesse moderne, encore étudiante, incertaine de son avenir. Elle craignait beaucoup de choses, comme d'oublier le gaz en partant le matin, que le chien mange le chat et que les autres sachent son secret. Tirant nerveusement sur un bracelet noir assez commun, Aria Miller n'avait jamais dit à quiconque qu'elle n'était pas totalement, voir pas du tout, humaine. Par timidité, par facilité ou parce qu'elle ne voyait pas pourquoi elle irait clamer haut et fort ses origines (est-ce qu'un humain japonais crie partout "je suis japonais !" "hé ! je suis japonais !" ?)... La vérité était qu'elle craignait les réactions de son entourage, d'ailleurs elle n'avait pas d'amis, ni même de voisins si ce n'était les p'tits vieux de la maison de retraite. Mais son existence terne à l'avenir flou s'estompa quand le Prince la trouva...

Comme tous les Princes il avait une magnifique monture, une voiture moderne et inutilement puissante étant donné qu'il ne conduisait qu'en ville. Beau, le visage un peu dur de ceux qui ont presque tout vu. Il portait bien le costume et, tradition oblige, il avait beaucoup plus d'argent que la pauvre princesse.
Quand il la vit son coeur en fut chamboulé, sa fragilité, ses lèvres fines et ce regard azur... Il craqua, craqua même complètement. La raison n'entrait plus en ligne de compte, pour elle il loua une maison en banlieue, prêta sa voiture et dépensa une fortune en bijoux, juste pour le plaisir de voir à chaque fois ses yeux s'illuminer. Aria était aux anges, si épanouie ! Si heureuse ! Elle ne repartit jamais d'Oebal, son échange scolaire fut abandonné, comme ses études et à vingt et un an elle prit la décision de ne vivre que pour celui qui lui avait donné l'envie d'exister.

Cinq ans plus tard


- MAMAAAAAAAAAAAAN ! MAMAAAAAAAAAAAAN !
- Qu'est-ce qui se passe ma chérie ?! Chéri ! Charlie a un problème !!!
- Mais non, j'ai pas de pobème maman !

La petite de cinq ans tout juste, était assise dans le jardin, autour d'elle pleins de poupées et d'accessoires. Mais surtout, elle tenait dans ses mains un Ken bien plus grand que la normal, un Ken qui faisait cinq fois la taille de Barbie.

- Barbie lui a demandé d'aller chercher mon ballon dans l'arbre, tu crois qu'il est assez grand pour l'escalader ? fit la petite de sa bouille innocente, sa mère, étonnée tout d'abord se mit à réfléchir avant d'avouer avec prudence qu'elle n'était pas sûre qu'il soit assez grand.
- J'arrive pas à le faire pousser plus.... J'essaie pourtant ! ... Peut-être avec de la terre magique ?
- Du terreau tu veux dire ?
- Aria ! Qu'est-ce qui se passe ?!
- Ah ! Chéri ! Il me semble que notre fille soit une magicienne, elle a agrandi son jouet. On mange quoi ce soir ? J'ai faim !
- Ouiiii on a faaaaaaaaaaim !

Et le pauvre père se gratta la tête en regardant sa compagne puis sa fille tout en se demandant laquelle des deux étaient la plus gamine. "On mange des raviolis" répondit-il en prenant le Ken qui commençait à retrouver sa taille normale. Une magicienne? Comme sa mère... Espérons qu'elle n'ait pas envie de rétrécir la maison !
Il fut décidé que Charlie serait placée dès la rentrée dans une école pour qu'elle apprenne à contrôler son pouvoir, la petite prit la nouvelle comme "une grande aventure" et dès le soir elle fit son sac de voyage.... pour une rentrée qui avait lieu dans six mois.

Je vais à l'école comme une grande !


La rentrée se fit sans difficulté, Charlie se fit pleins de copines et y retourna le lendemain avec enthousiasme. Tout alla pour le mieux pendant quelques mois... Puis il y eu la première sortie scolaire, un moment très attendu par tous les gamins. Charlie avait pris son plus joli sac à dos pour l'occasion, celui avec Barbie brillance reine de la lumière. Elle avait enfilé sa doudoune rose et mit une barrette dans ses cheveux, chose qu'elle réservait pour les grandes occasions. Après un bisou de sa maman et un gros câlin à son papa, elle monta dans le bus scolaire en direction d'un petit village où ils allaient voir une ferme. Sortie scolaire ordinaire quand on est en primaire. La matinée fut consacrée à une visite des animaux et l'après-midi à se promener dans le grand parc, il faisait beau, chaud, un temps idéal ! Charlie avait alors comme contrôleur de force un bracelet en cuir qui avait tendance à la serrer. La chaleur rendait le cuir encore plus collant et désagréable que d'habitude, la gamine n'arrêtait pas de jouer avec, de tirer dessus. Finalement, n'en pouvant plus, Charlie l'arracha. Rien ne se serait passé si Charlie n'avait eu ensuite envie de boire de l'eau. Mais voilà Yuki Namura ne voulait pas lui passer la bouteille ! Elle avait demandé gentiment pourtant ! A force de s'énerver, Charlie finit par pousser Yuki... Avec un peu trop de force... Une piechenette qui envoya l'affreux garnement dans le bac à sable, un peu sonné.

- Qu'est-ce qui se passe ? Demanda un prof, alerté par les pleurs de Yuki.
- Yuki c'est qu'un bébé !
- Charlie ton bracelet ? Oh je vois... T'as mère aurait du nous prévenir... Tu ne dois jamais l'enlever Charlie, jamais.
- Pourquoi ?
- C'est dangereux, tu pourrais leur faire du mal, à tes camarades.
- Hein ? C'est lui qui est tombé tout seul !
- Ne me ment pas, je sais que tu es une Hukai. J'en ai assez cotoyé pour les reconnaitre, Charlie.
- Une quoi ?
- Charlie... tu ne sais même pas ce que tu es ?!

Les parents furent convoqués dans la semaine, ce fut une dispute dont il vaut mieux ne pas rapporter les paroles. D'ailleurs le père n'était pas présent et la mère n'a fait que pleurer. Charlie fut à partir de ce moment-là la paria de la classe. Fort heureusement, elle changeait d’école à la rentrée des vacances et n'eut pas le temps de comprendre pourquoi elle mangeait seule à la cantine.

Je suis le diable, tu es le diable, il est le diable...

"Ma Charlie, ma pauvre Charlie. J'aurais voulu n'avoir jamais à te le dire, je pensais garder ce secret pour toujours mais... mais il a fallut que tu enlèves ce bracelet ! C'est mal, ce que tu as fais, Charlie. Très mal. Tu n'es pas humaine, ma puce. Tu es un monstre, une abomination. Comme moi, oui, si j'enlève ce bracelet je deviens une chose laide et très dangereuse. Tu peux tuer, devenir assoiffé de sang... imagine la créature la plus laide que tu connaisses, ajoute y la violence, la haine, ça y ai tu l'as ? Ben c'est toi, ma chérie. Tu es comme ça, en vrai, sans ce bracelet. Les humains vont te tuer, te manger ! s'ils apprenaient la vérité. Il en existe d'autre comme toi, il y a aussi des Youkais, eux ce sont de vrais monstres, je suis une Youkai. Toi tu es à moitié homme, moitié monstre. Tu es dans les deux cas et dans aucun, les Youkais nous méprise et les humains nous craignent. Alors, ma puce; cache toi, mens, car notre vie est un Enfer. "

Recherche Charlie morte ou vive



Le message était passé, il était tellement bien passé que la gamine alla se faire percer l'oreille uniquement pour y mettre un nouveau contrôleur. On ne sait jamais, si le bracelet venait à se briser... Ses nuits étaient peuplés de cauchemars, d'humains la grillant à la broche en chantant des chansons paillardes. Elle n'osait plus aller chez le boucher, ne parlait plus aux amis de son père (ils pourraient deviner sa nature !). Sa peur des humains fut telle qu'elle finit par se sentir très proche des animaux, au point de devenir végétarienne.
Imaginez son état quand la rentrée se profila ! Elle avait des sueurs froides, se réveillait en hurlant pendant la nuit, ne communiquait plus... Il ne fallait pas que ses camarades découvre la vérité ! Ils la tueraient ! L'image d'elle-même servant de cible à une partie de fléchettes s'imposa à elle et la fit trembler de tout son corps.
Quand on ne veut pas que les autres sachent ce que vous êtes, vous vous cachez. Vous mentez. Vous vous déguisez. Charlie fit mieux, elle devint quelqu'un d'autre. La scène se passa sur le porche de leur maison, elle pleurait à chaudes larmes pendant que son père la tirait dehors. Il faut que je me cache ! Il faut que j'aille me cacher ! criait-elle quand ses yeux se posèrent sur une publicité pour un shampooing. La petite fille avait l'air si heureuse car '"Avec le citron elle s'évade très loin". Si j'étais elle... Si j'avais sa vie ce serait plus simple ! Son père sentit un frisson parcourir la main de sa fille, quand il se retourna pour voir ce qui n'allait pas, il vit sa peau se retourner. Comme si elle était composée d'un milliard de pixel. En l'espace d'un clin d'oeil, une vague de pixel traversa Charlie, elle n'était plus elle. Ses yeux, sa bouche, sa peau et même ses vêtements : elle était la copie parfaite de la petite fille au shampoing si merveilleux.

- Papa ?

Sa vie s'éclaircit et un poids s'envola de sa poitrine ; elle était un caméléon ambulant, elle allait pouvoir se cacher dans la foule. Être n'importe qui, quand elle le veut et autant qu'elle le veut. Charlie regagna en assurance, elle s'affirma dans la société des hommes et réussit à en apprécier. Son troisième don apparu peu de temps après, lors d'une séance d'entraînement. Elle n'avait jamais aimé les conflits mais quand même ses dons, bien pratique, n'étaient pas efficace en combat. Les autres élèves, eux, étaient utile et Charlie finit par se dire qu'elle n'aurait jamais de mission. C'est comme ça que, désirant de toutes ses forces avoir le pouvoir de pyrokinésie, Charlie échangea ses dons avec celui de sa camarade. Ce fut bref, très intense : " aaaaaaaaah ! AU FEU ! AU FEU !" et il y eu des tonnes de récidive avant que Charlie ne réussisse à se maîtriser. Elle pouvait échanger ses pouvoirs mais aussi mélanger ceux des autres, un arme devenait un combat et vice-versa. Elle ne pouvait toujours pas faire de mission solo mais au moins elle pouvait se venger en foutant le bordel en classe

Je suis ton père


Sa vie se poursuivie, il y eu d'autres rencontres, d'autres aventures, mais une seule mérite d'être narrée ici. Elle ne date pas de longtemps, Charlie allait fêter ses dix-sept ans quand elle surprit une dispute entre ses parents. Parce qu'elle est curieuse, parce qu'on aime savoir la vie secrète de ses vieux, elle se cacha derrière la porte, tendit l'oreille et voici ce qu'elle entendit :

- Je ne pourrais pas être là Aria ! Qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Ma femme a organisé un repas de famille.
-Et c'est plus important que l'anniversaire de Charlie ? C'est aussi ta fille, je te signale !
-Je ne peux pas... Kana est très tolérante pour nous deux mais je ne veux pas abuser... Elle est fragile tu sais...
-Ne te moque pas de moi ! Tu en as rien à faire de ta femme ! Je suis sûre qu'il y a quelqu'un d'autre !! Elle s'appelle comment ? Hein ?!
-Aria... calme toi ! Y a personne ! Tu me fatigue à la fin !!
-Je te déteste !

Sa mère ouvrit violemment la porte et hoqueta de surprise en trouvant Charlie, les larmes aux yeux. La discussion entre le père et la fille fut trop courte, il lui expliqua avec force de justification qu'il était déjà marié quand il avait rencontré sa mère. Qu'il ne pouvait pas abandonner sa femme, avec qui il avait eu deux enfants, maintenant grand. Oui, sa famille sait depuis environ deux ans la vérité et ce n'est pas mal... C'est pour ça que Charlie ne porte pas le nom de son père, ce n'était pas un caprice de sa mère, mais il est quand même quelqu'un de bien... Il a juste deux amours dans sa vie. Ou plus, il disparaît vraiment souvent. Charlie s'enfuie en courant dans sa chambre et son anniversaire ne fut pas fêté cette année là...

Après cette révélation, elle ressentit le besoin d'en savoir plus, de savoir qui était cette autre famille. De se rassurer, de se dire que son père l'aimait quand même. Peut-être plus qu'eux ? Que l'autre femme était méchante, qu'elle obligeait son père a rester avec elle. Il lui était nécessaire de justifier les absences, les élans d'affections quand il rentrait... Plus encore, elle, fille unique, avait un frère et une soeur quelque part. Le sang, ça compte un peu, non ? L'idée qu'il soit de la même race qu'elle l'obsédait, ils étaient surement comme elle.... Charlie se sentit soudainement moins seule. Quand elle se mit à poser des questions sur son frère et sa soeur, son père fit au début la sourde oreille. Mais elle insistait tellement qu'il finit par lui donner quelques renseignements précieux :

« J'veux pas parler de ma fille, j'ai plus de nouvelle. Mais à ce qu'on m'a dit mon fils est élève à Rakishou Non je n'ai pas de photo, roh, bon, il est petit, cheveux châtain et pratique la magie, voilà t'es contente ? Maintenant fiche moi la paix ! »

Évidemment ce n'était pas vrai, il n'allait quand même pas lui donner un passe-droit vers son autre vie ? Cette vie n'appartenait qu'à lui ! C'était son jardin personnel ! Sauf que c'était sans compter sur l'obstination de Charlie, elle attendit d'avoir dix-huit ans pour se faire transférer sans l'aval des parents à Rakishou. Une fois sur place elle ira chercher cet élève dont elle n'avait que le nom de famille (en espérant que cela soit celui du père), une description complètement bidon et, au faite, il ne s'agit pas du tout d'un élève... Encore heureux pour elle que, dans la précipitation, le padre est donné la bonne école.


ARME(S) / MAGIE(S) / CATÉGORIE(S) DE COMBAT MAITRISÉE(S) :

Le Miroir
Charlie peut prendre, le temps d'une heure, l'aparence de quelqu'un d'autre. Quand elle active ce don, une vague traverse son corps en retournant chaque petit bout de peau, comme si elle était composée de pixel.

Switch
Le temps d'une heure maximum, Charlie échange les dons des gens entres eux. Un X peut devenir un combat et le combat un magicien, elle même peut échanger ses talents avec ceux de quelqu'un d'autre. Bien entendu personne ne maitrise les pouvoirs de l'autre, c'est le bordel et, honnêtement, ça l'éclate bien de voir les grands guerriers qui se la pète gallérer.

Syndrome Jack
Elle agrandit et rétrécie les objets, suffit qu'elle est un contexte visuel ou physique avec le dit objet. C'est le pouvoir qu'elle maitrise le mieux car elle l'utilise continuellement, c'est comme un tic.
Limité à une heure.



( A compléter si vous avez déjà une idée, mais vous ne pourrez pas l'avoir avant d'avoir rempli les conditions. )

NOM :
SEXE :
ESPÈCE :
CATÉGORIE : { Monture, Combat, Magie }
DESCRIPTION : { lien avec votre personnage ; ce qu'il est capable de faire... ; pas de lignes minimum }






PRÉNOM : Hello Clarisse ♥
AGE : Vieux.
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM ? Un lutin me l'a conseillé
QUELQUE CHOSE POUR AMÉLIORER LE FORUM ? Il est parfait voyons ♥
AUTRE CHOSE A AJOUTER ? Parce que je ne joue pas que des psychopates (mais que Charlie peut quand même en devenir une), je me lance dans ce nouveau personnage toute en fantaisie \o
DC de Seon Wang.

SIGNATURE : Code ok, Theyst.
CACHET DE L'ACADÉMIE :


_________________


_________________________
I added cool smileys to this message... if you don't see them go to: http://s.exps.me
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Jeu 31 Jan 2013 - 19:51    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Ven 1 Fév 2013 - 20:53    Sujet du message: Charlie Miller Répondre en citant

Re-bienvenue avec ce perso' ! o/
Tout est en règle et rien à redire. Personnage intéressant, j'ai hâte de la voir en rp ! J'ai juste une question : son contrôleur est sur l'oreille ou la langue ? Je sais pas si j'ai mal lu ( et ça m'étonnerait pas vu mon état de fatigue xD ). x)

En tout cas je te valide, bon rp avec Charlie !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Trèfle
Charlie Miller
Inscrit le: 31 Jan 2013
Messages: 43
Espèce: Hukai
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Trèfle
Sexe: Féminin
Points MS: 84
MessagePosté le: Sam 2 Fév 2013 - 02:16    Sujet du message: Charlie Miller Répondre en citant

Il est sur la langue, mais elle en a eu plusieurs : bracelet, oreille... avant de se décider pour le percing ^^ sauf si on ne peut pas les changer de place une fois installé ?

Mercii pour la validation \o
_________________


_________________________
I added cool smileys to this message... if you don't see them go to: http://s.exps.me
Revenir en haut
Administrateur
Theyst Ruho
Inscrit le: 22 Fév 2010
Messages: 2 393
Espèce: Humaine
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Joker
Sexe: Féminin
Points MS: 1 018
MessagePosté le: Sam 2 Fév 2013 - 18:04    Sujet du message: Charlie Miller Répondre en citant

Oh d'accord. Si, tu peux changer tant que c'est pas souvent ( dans ton cas c'est bon ) !
_________________
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:35    Sujet du message: Charlie Miller

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Administration -> Présentations -> Présentations validées -> Trèfles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.