FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment principal -> Bibliothèque
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Coeur
Tyler Heart
Inscrit le: 21 Juil 2012
Messages: 62
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Université (formation professorale)
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 172
MessagePosté le: Lun 20 Aoû 2012 - 15:54    Sujet du message: Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro] Répondre en citant

Un splendide après midi. Le soleil haut dans un ciel dépourvu de nuages. Une légère brise compense la chaleur. Et pourtant, tout est calme. C'est pour cela que le petit garçon aux cheveux rouges fut suivit des yeux lorsqu'il traversa la cour a toute allure. Il s'engouffra dans la bibliothèque. Un professeur le poursuivait. Pourquoi ? A vrai dire, Cheshire l'ignorait lui aussi. Cela ne pouvait pas être parce qu'il l'avait arrosé sans le vouloir. Il voulait arroser un petit garçon derrière le professeur, mais ce dernier arriva au mauvais moment. Tout compte fait... c'était peut-être pour ça. Cheshire couru au hasard entre toutes les étagères, et fini par perdre son poursuivant, se perdant lui même dans ces dédales de savoir.
Il finit par balader son regard sur les étagères, cherchant une quelconque distraction. Il finit par commencer a escalader l'étagère, en quête d'un ouvrage sympathique. Il termina sur la bibliothèque. Oui sur la bibliothèque. Il avait une vue d'ensemble sur le bâtiment. Mais... un si vieux meuble ne put supporter son poids. Il ne s''effondra pas, il se contenta de se renverser dans une allée, ensevelissant Cheshire sous une montagne de livre. C'est d'ailleurs comme cela qu'il trouva son bonheur, un livre sur le français. Il aimait bien cette langue, même si c'était Orpheus qui parlait le mieux le français.
Après un quart d'heure de lutte, il s'extirpa de sa pile de livre, inspirant une bonne quantité d'air. Il se retrouva nez a nez... avec un responsable de la bibliothèque.


Je peux savoir ce que vous faites mon garçon ?


Sa voix semblait calme, mais trahissait sa colère. Cheshire brandit son trésor avec un sourire a faire fondre les dames.


Cheshire a trouvé un livre ! Sur le français.
Je vois, c'est très bien.... MAIS VOUS ALLEZ ME RANGER TOUT CE CAPHARNAUM TOUT DE SUITE !


Les larmes commencèrent a rouler sur les joues de Cheshire. Déjà, il avait peur des gens qui criaient. Mais il ne cria pas, il essaya ses yeux et regarda d'un air mélancolique tous ces livres à ranger. Et l'étagère à redresser, l'immense étagère. Cheshire essaya de la soulever, en vain. Il s'assit dessus et pleura doucement. Il avait besoin de passer sa tristesse sur quelque chose. Il sorti de sa poche une peluche, en forme de chat. Il se mordit le doigt, faisant couler un filet de sang. Ce même sang s'agita et forma une paire de ciseau. Et Cheshire commença à découper le chat, entaille par entailles. Répétant inlassablement le même mouvement. Il marmonnait.


Il est méchant, Cheshire n'a rien fait de mal. Cheshire ne peut pas tout ranger seul, Cheshire est pas content.

Il accélérait le rythme, et il finit par n'avoir qu'un tas de mousse et de tissus. Il garda ses ciseaux en main. Le sang n'avait pas arrêté de couler, la petite flaque s'anima, et commença a soulever la bibliothèque. Cheshire forçait, cela se voyait à son visage. Dans un grand craquement, l'étagère se remit en place. Cheshire lâcha un soupir de soulagement, et regarda avec une tristesse infinie les livres qui jonchaient l'allée. Il sauta a terre, car oui, il était resté assis sur la bibliothèque alors qu'il la redressait. Il commença sa longue tache, espérant en finir avant la nuit.
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Lun 20 Aoû 2012 - 15:54    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Pique
Xzelioro Van Rivelwaltz
Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 21
Espèce: Hukai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 80
MessagePosté le: Lun 20 Aoû 2012 - 16:40    Sujet du message: Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro] Répondre en citant

Faisant tournoyer son revolver dans sa main en un geste fluide et rapide, Xzelio arpentait l'académie sans vraiment se fixer un but particulier. Il n'avait pas envie d'aller rencontrer de nouvelles personnes... pas en ce moment et peut-être pas dans un autre moment. Il voulait être seul et de toute façon, rien ne sert de fraterniser avec ceux qui lui serviront de pions. L'adolescent ne prêta guère attention aux deux personnes qui passèrent en coup de vent près de lui. Cependant il les vit s'engouffrer dans une pièce quelques mètres plus loin. Xzelio s'y dirigea sans trop savoir si c'était le fait de découvrir une pièce qui le poussait à avancer ou tout simplement de savoir qui étaient ces deux inconnus. Dans un sens, il préféra se dire que c'était pour la pièce au lieu des personnes et pénétra à son tour dans cette partie de l'académie. Xzelio leva les yeux vers le plafond et partant de ce point, il fit rapidement et visuellement le tour des lieux. Nombre d'images et d'émotions traversèrent son esprits en voyant les étagères foisonnantes de livres de diverses grosseurs. Nostalgie, haine, indifférence, traversèrent chaque pore de sa peau blanche et pénétrèrent jusqu'à son cœur. Une bibliothèque. Quelle ironie. Il en quittait une pour se retrouver dans une autre. N'espérant pas de miracle, il déambula parmi les étagères, regardant les titres des livres. Histoire de Vecos, Géographie d'Oebal, Faune et Flore du pays, bref, des titres peu accrocheur qui le désintéressait radicalement. Xzelio se retrouva  enfin dans un rayon où il se sentait plus familier, la littérature des auteurs de ce monde. Il en reconnaissait certains, mais d'autres ne lui disait pratiquement rien ou il ne les aimait pas. Il laissa sa main pâle errer devant les livres puis en piger un au hasard. Il l'ouvrit au quart et se mis à lire les premières lignes du haut, debout et droit en plein milieu de la rangée. Il tournait la page pour continuer lorsqu'un homme, d'âge mûr et avec quelques rides au coin des yeux et des lèvres se présenta dans sa rangée.

Dites donc mon garçon, vous n'auriez pas vu un gamin courir par ici ou dans la rangée devant vous? Eh! Je vous parle! Je suis professeur et j'aimerais bien qu'on me respecte!

Xzelio ignora ce soit disant professeur de plein fouet et celui-ci, exaspéré de parler à un mur tourna les talons. L'adolescent l'entendit marmonner quelque chose du genre : On me lance de l'eau et voilà qu'on m'ignore? Où est donc rendu le respect? Xzelio garda les yeux rivés sur les lignes qu'il absorbait. Il n'avait pas juger utile pour lui d'adresser la parole à cet homme qui l'avait - pendant une fraction de seconde - déranger dans sa lecture. Ce ne fut que lorsqu'il entendit la porte claquer que Xzelio releva la tête. Regardant autour de lui, il entendit soudainement un craquement se répercuter sur les murs de l'enceinte littéraire. Fermant son livre, l'adolescent se dirigea vers l'emplacement du bruit. Il réprima l'envie de tourner les talons lorsqu'il y découvrit un gamin accroupit tâchant de ramasser une kyrielle de livres éparse ça et là. Dans son dos, il le regarda de haut, une main dans les poches de son pantalon et l'autre tenant le livre contre sa tête.

À ce rythme aussi lent, tu auras la nuit encore pour ramasser, lança-t-il d'une voix atone.

Xzelio se pencha, ramassa un livre et lut le titre de la couverture.

Tu aurais pu trouver une étagère plus intéressante à faire tomber. Tien, pourquoi n'es-tu pas resté loin ? Ça aurait évité d'encombrer le sol.

Xzelio fit le geste de replacer le livre sur l'étagère puis se ravisa. Il le replaça sur le sol, doucement juste à côté de l'enfant. Xzelio observa attentivement la couleur des cheveux du gamin. Une couleur qui lui rappelait de mauvais souvenirs. L'adolescent plissa les yeux et laissa un "tch!" s'échapper faiblement de ses lèvres.
_________________
Of Monsters an Men/Lionheart

Of Monsters an Men/Little Talks

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Coeur
Tyler Heart
Inscrit le: 21 Juil 2012
Messages: 62
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Université (formation professorale)
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 172
MessagePosté le: Lun 20 Aoû 2012 - 19:50    Sujet du message: Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro] Répondre en citant

quelle étrange personne. Telle fut la première pensée de Cheshire en jetant un regard sur le nouvel arrivant. Cheshire ne l'avait jamais vu, il en était sûr. Mais il n'était pas en état de réfléchir. Après tout, il boudait, et n'importe quelle personne aurait pu déceler sa mauvaise humeur. Il fit claquer ses ciseaux dans le vide, signe de son agacement. Ce garçon... il venait simplement narguer Cheshire ou quoi ? Il semblait être du genre... cultivé. Dans ce cas, Cheshire n'était pas l'adversaire recherché. Mais... il verrait. Cheshire sorti de l'un de ses rares moments de lucidité, ces moments ou il partageait l'intelligence d'Orpheus. Il se redressa, faisant face à la personne qui lui tapait sur les nerf. Il fit encore une fois claquer ses ciseaux, en direction de l'autre. Ce claquement fut le déclencheur, le sang qui avait servi à soulever la lourde bibliothèque se transforma en pointes effilées, et s'abattirent sur le désagréable personnage. Une mortelle pluie de sang. Cheshire eu un rictus nerveux, avant de littéralement exploser de rire, un rire de folie. Avant de s'interrompre. Orpheus aurait rapidement deviné qu'une simple attaque de ce genre ne suffirait pas a blesser un élève de cette école. Il ferma les yeux.


Libération : Orpheus


Il avait parlé d'une étrange voix, ponctuée d'échos aigus. Ses cheveux prirent une couleur blanche, plus pure que la neige, et lorsqu'il rouvrit les yeux, ce ne furent pas les yeux de sang qui fixèrent son interlocuteur, mais des yeux dont la couleur n'avait rien a envier a une améthyste des plus pures. Par la libération d'Orpheus, son système informatique se mit en route. Ses lentilles affichèrent le message d'initialisation, sa manche gauche se recouvrit de symboles, avant d'afficher ce qui pouvait ressembler a un tableau de commande. Une voix métallique annonça a son oreille « all systems ready ». Un sourire apparut sur ce visage désormais calme. Lorsqu'Orpheus s'attarda sur le visage du garçon qui se tenait toujours devant lui, le portrait de ce dernier s'afficha dans un coin de son champs de vision, et la voix métallique résonna de nouveau à ses oreilles.


Xzelioro Van Rivelwaltz, classe pique. Nouvellement inscrit. Style de combat inconnu. Base de donnée incomplète.


Bon, au moins j'ai son nom, c'est toujours ça. J'aurais du mettre la base de donnée a jour hier. C'était l’inconvénient de cette école. A Elder, il avait accès a la base de donnée de l'empire, mais ici, il devait se débrouille pour pirater le système et trouver les infos, encore que, cela ne lui posait pas de problèmes. Mais cela obligeait Orpheus à mettre lui même sa base de donnée a jour. Il fit une courbette.


Je te prie, d'accepter mes excuses les plus... sincères ? Pour avoir agit ainsi, Van Rivelwaltz. Je suis Orpheus Vi Crossfield, de la même classe.


Il se remit au rangement, comme si rien ne s'était passé. Après tout, Orpheus n'avait sûrement pas blessé Xzelioro, au pire une égratignure. Et s'il était bel et bien blessé, Orpheus s'en moquait. Après tout... Cet aristocrate de pacotille, si toutefois il faisait parti d'une famille noble, n'accordait aucune importance a Orpheus, alors il ferait de même. Ou alors... Orpheus pouvait jouer avec ses nerf, ce qui était une possibilité. Le sang d'Orpheus, dispersé un peu partout après son attaque, se concentra pour former deux bracelets rouges autour de ses poignets. Orpheus se leva, tenant en main son livre sur le français.


Quel malapris, j'ai omis de répondre a ta question. Voici l'unique intérêt de cette étagère. J'aime les langues, vois-tu. Enfin, disons que ces temps ci je me suis attardé sur la langue française. Tu connais ? Il y a eu de grands philosophes en France, et de très grands écrivains. Lire les œuvres originales permet de tirer davantage de plaisir et de connaissances que de se contenter des traductions auxquelles nous avons droit.


Il parlait pour ne rien dire, simplement pour piquer l’ego de son interlocuteur, et le cerner. Si Xzelioro s'avérait réellement n'être qu'un simulacre d'aristocrate, alors il répondrait en étalant sa propre culture. Sinon... Orpheus n'aurait qu'a réviser son jugement, en bien ou en mal. Orpheus jeta un regard aux livres qui recouvraient le sol, il parla avec un air désolé.


Il est vrai qu'a cette allure, je vais y passer la nuit, sûrement plus. J'y pense, que dirais-tu de m'aider ? Ainsi, cela te donnera une excuse pour éviter les cours, qui sont a mon avis bien ennuyeux, et tu trouveras peut-être ton bonheur dans ce tas de bouquins.


En réalité, Oprheus se moquait de sa réponse, il pouvait ranger ces livres en cinq minutes, mais cela lui permettait d'en apprendre plus sur Xzelioro. Peut-être que cette personne s’avérerait en définitive plus intéressante qu'elle n'en avait l'air. Orpheus continua sur sa lancée, sans attendre de réponse, tout en reprenant son travail.


En parlant d'écrivains, il y en a eu de grands à Elder aussi. Sûrement les meilleurs. Enfin enfin.


Je suis ouvert à toutes les questions sur Elder XD
Revenir en haut
Classe Pique
Xzelioro Van Rivelwaltz
Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 21
Espèce: Hukai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 80
MessagePosté le: Lun 20 Aoû 2012 - 20:37    Sujet du message: Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro] Répondre en citant

N'ayant pas prévu une crise de nerfs aussi peu mature, Xzelio écarquilla légèrement les yeux devant cette pluie soudaine de sang. Il levant un bras pour se couvrir ce qui eut peu d'effet. Il sentit une brûlure le long de sa joue droite et plusieurs coupures, dues aux lames sanguines, sur son avant-bras. Soudain, il entend ce rire dément et releva la tête pour y trouver le même gamin que tout à l'heure dans une folie qui lui rappelait celle d'un parent proche. Pendant une fraction de seconde, il se remémora cette fois où il avait eu peur devant son géniteur. Parce qu'il avait rit, rit de bonheur, de folie et il en avait fait d'atroces cauchemars. Pendant un certain temps, il sentit la peur pointer en lui. Mais il la rabattit aussitôt, le visage calme, les sourcils froncés pour retenir une grimace due aux brûlures qui lui semblaient superficielles. Il cacha ce qu'il ressentait derrière ses airs condescendants tout en pensant : Tss, un enfant déréglé. Manquait plus que ça. Soudain, devant ses yeux, ce gamin fou changeait d'apparence pour devenir un autre. Un être différent et qui semblait plus calme. Xzelio observa cette métamorphose avec intérêt, il pourrait s'amuser à titiller ce "complexe" plus tard. Devant cette apparence futuriste, Xzelio entendit résonner :

Xzelioro Van Rivelwaltz, classe pique. Nouvellement inscrit. Style de combat inconnu. Base de donnée incomplète.

Puis l'adolescent vit l'être "futuriste" exercer une courbette avant d'entamer un discours de présentation. Il eut l'envie de secouer un peu cette présentation trop pompeuse à son goût lorsque son interlocuteur reprit la parole. Ce qui sortit des lèvres de celui-ci donna l'impression à Xzelio de parler à un de ces êtres condescendants et au-dessus des autres. Ça l'horripilait grandement d'autant plus qu'il avait compris le petit jeu de ce gamin. Bien qu'il puisse dire des choses intéressantes, il savait déjà ce que pouvait lui dire ce "robot" comme il le surnommait pour lui-même. L'adolescent s'appuya contre l'étagère et passa une main sur sa joue, laissant doucement le sang s'écouler sur sa paume gauche. Un sourire ce dessina sur son visage, il n'était joyeux, ni furieux.

Tu parles pour ne rien dire. Ce sont des connaissances de bases que tous ceux possédant un minimum d'intelligence apprennent. Je suis au-delà de ce minimum alors je n'ai pas besoin de l'entendre de la bouche d'un appareil. C'est ennuyant et tout à fait inutile de parler comme tu le fait. Si tu n'as rien à dire alors ne dit rien.

Xzelio observa les livres au sol, en prit un, le soupesa avant de le rejeter par terre. Ce gamin se croyait bien placé pour lui dire quoi faire? Il voulait le cultiver ou tout simplement le provoquer? Bien, il s'en foutait.

Je pourrais t'aider, c'est vrai. Et je peux aussi refuser. Dans les deux cas... Il fit mine de réfléchir. Puisque ce n'est pas moi qui ait fait ce bordel, je te laisse faire. En gros si sa majesté l'intelligence a compris, je décide de croiser les bras. Cependant, puisque je ne viens pas de ce pays, je ne connais pas Elder. Tu es tout aussi libre de ne pas vouloir m'en parler. Oh ! J'oubliais, ton "autre" est-il toujours aussi dérangeant? Lui as-tu appris à agir avec maturité devant une situation?

Xzelio avait prononcer ses derniers mots avec un ton condescendant, hautain dans l'envie de provoquer l'autre intéressé. Juste parce qu'il s'ennuyait, il avait envie de jouer.

En espérant que ce ne soit pas trop "fermé" pour toi.

_________________
Of Monsters an Men/Lionheart

Of Monsters an Men/Little Talks

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Coeur
Tyler Heart
Inscrit le: 21 Juil 2012
Messages: 62
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Université (formation professorale)
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 172
MessagePosté le: Lun 20 Aoû 2012 - 22:43    Sujet du message: Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro] Répondre en citant

Orpheus avait trouvé quelqu'un d’intéressant. Tel était son jugement, et une proie comme celle-ci, il ne la laisserai pas s'échapper. Toutefois, il fut un peu désarçonné par l'expression : « sa majesté l'intelligence ». C'est ce qui acheva de le pousser à se donner au maximum. Il sourit, et parla d'un ton mystérieux, ce ton qui avait tendance à stresser son auditoire.


Sa majesté l'intelligence ? Hun, tu ne sais pas à quel point tu es proche de la vérité. Enfin. L'autre comme tu dis, c'est moi. Simplement qu'une partie de mon cerveau est inactive, afin de me reposer. Laisse moi t'en dire plus. Je suis né avec un cerveau remarquable. Plus puissant et plus rapide que la moyenne, bien plus. Mais cela entraîne une consommation de glucides excessive et une fatigue mentale. Aussi, j'ai trouvé le moyen de restreindre l'activité. Disons.... Que c'est un sous-moi. Mais assez parlé de moi, je veux en apprendre plus sur toi. Que tu sois d'accord ou non.


Sur ces mots, il pianota sur sa manche, et pirata en deux temps trois mouvements les serveurs de l'école. Il incorpora les informations concernant Xzelioro à sa base de donnée. Son système s'agita, et assimila les mises a jour.


Base de donnée mise a jour...
Xzelioro Van Rivelwaltz. 17 ans. Hukai. Classe Pique, catégorie Arme : Arme a feu, petites lames, et lame moyenne distance.
Recherché pour meurtre.


Tient donc ! C'est intéressant. Meurtre... Laisse moi parfaire ton éducation, au sujet d'Elder. Ou plutôt le saint empire Elder. Son existence même n'est pas secrète, mais tout ce qui s'y passe l'est. Personne de l'extérieur ne peut y mettre les pieds sans l'autorisation de l'empereur. C'est ce secret qui lui permet d'accomplir sa tache. En effet, Elder n’œuvre que dans un unique but... le châtiment. Tu as saisi ou je veux en venir n'est-ce pas ? Enfin... je ne peux te juger dans cette école.


Orpheus remuais sûrement un passé douloureux, et il le savait. Mais il avait un avantage que son adversaire n'avait pas : Il connaissait son secret. Il continua à ranger les livres, juste avant de se lasser. Il n'allait pas pouvoir se concentrer sur les deux, ou plutôt il ne voulait pas. Il sourit.


Nos seules vérités sont nos douleurs.


Le bracelet s'illumina. Les doigts d'Orpheus se prolongèrent en griffes acérées, et ses oreilles devinrent semblables a celles d'un chat. Pour finir, sa pupille s'étira verticalement, séparant en deux l'océan violet de ses iris. Il s'étira. Les livres qui jonchaient le sol commencèrent à s’élever par dizaine dans les airs, et se dirigèrent docilement vers la bibliothèque. Orpheus arbora un sourire satisfait.

C'est plus simple ainsi. Revenons-en à nos mouton. Alors... Elder.


Un livre se détacha du lot pour s'ouvrir sous le nez de Xzelioro. Il parlait précisément de l'histoire d'Elder.


Cet empire est gouverné par une unique personne : l'empereur. Ce dernier a un contrôle absolu sur tout ce qui se passe dans cet empire, pourtant fragmenté en plusieurs îles artificielles, en perpétuel mouvement. Il peut, d'un claquement de doigt, détruire ces îles. Mais il n'en a pas besoin, la fidélité de ses sujets lui est déjà acquise.
Contrairement aux apparences, Elder est l'une des puissances militaires les plus importantes, toujours à la pointe de la technologie. Je vais t'épargner les détails.
Sur le plan culturel, Elder est remplie d'écrivains, de philosophes ou de chercheurs de génie, mais le voile de secret qui entoure l'empire empêcha une bonne diffusion de leurs idées.

Quelqu'un qui veut se proclamer maître du roman ou de la philosophie connais obligatoirement quelques œuvres d'Elder.
Cela ne pique pas ta curiosité ?
Revenir en haut
Classe Pique
Xzelioro Van Rivelwaltz
Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 21
Espèce: Hukai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 80
MessagePosté le: Mar 21 Aoû 2012 - 00:40    Sujet du message: Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro] Répondre en citant

Ça y est, il était tombé sur un être se croyant parfait, doté de la plus grande intelligente et qui plus est, Xzelio pouvait vraiment lui donner le surnom d'ordinateur ambulant. Ou Fonctionnant aux glucides... les deux lui collait à merveille. Se sentant tout à fait désintéressé par ce que pouvait bien lui apprendre le gamin sur sa vie personnelle, Xzelio fut surtout attiré par le mot "meurtre". Que pouvais bien savoir cette machine pour oser lui balancer une accusation pareille? Il était bien comme les autres, à émettre des rumeurs et des quiproquos n'importe où et n'importe quand. Ces gens-là, Xzelio avait tout simplement envie de les écraser. Cette soit disant intelligente aura beau lui balancer des faits sur lui-même, même s'ils sont véridiques ou non, Xzelio s'en contre-fiche. Il n'a pas l'intention de lui parler ou de lui prêter le moindre intérêt par la suite. L'adolescent ne se laisserait pas mener par un enfant. Certes, en ce moment il se sentait agacé, mais hors de question de laisser paraître quoi que ce soit.

Je n'ai commis aucun meurtre. Tes informations sont erronées. Cela dit, si l'envie te prend de me juger vas-y. Je ne vois pas ce qui pourrait t'empêcher de le faire.

Xzelio n'eut pas le temps de rajouter quoique ce soit, il entendit cette voix désagréable suivit de deux pages lui voilant la vue. Il écouta attentivement ce que pouvait lui enseigner l'enfant sur l'empire tout en feuilletant le livre. Étrangement, au lieu d'être curieux, il fut tout de suite répugné par Elder. Il parcourut quelques autres pages avant de refermer le livre.

Une telle façon de vivre dans un univers parfait où il n'y a que des bons et des "toujours plus", "toujours meilleurs" ainsi que l'unité parfaite de ce qui peut exister... ne m'intéresse guère. Ton Elder paraît coincé dans ses règles et les grands intellects. Espérez-vous voir tout votre peuple dans les livres d'histoire comme de grands héros? Je ne vis pas avec ceux qui s'égalise à la perfection de dieu. Les défauts sont bien mieux. Toute fois...

L'adolescent rangea son revolver (eh oui, il l'avait encore dans sa main gauche) dans l'étui attaché à sa ceinture puis s'éloigna en direction de la porte. Il commençait à en avoir assez de végéter dans ce coin. Et surtout, il n'avait pas envie de rester avec ce gamin. Pour une raison qu'il ignorait, il avait plutôt l'impression de se battre avec lui pour un but futile et déplorable.

Je suis d'accord avec ton "Nos seules vérités sont nos douleurs." Ça sonne plus vraie que de dire "Il faut se battre pour ramener la paix". Et les douleurs sont vécues... c'est bien mieux que d'oublier.

Xzelio préféra se taire au lieu de rajouter quelque chose qui l'aurait forcé à parler de lui. Il s'arrêta devant un livre, un peu plus loin du point où il était. Le titre l'intrigua, Cultures et traditions universelles. Il s'en empara, le soupesa et observa la grosseur de l'ouvrage (au moins gros comme un livre de 500 pages) puis se l'appropria.

Je l'emprunte. Tu seras - si tu veux - témoin que je ne l'ai pas volé mais bien emprunté. Au plaisir de ne pas pouvoir te reparler de sitôt. Tu es du genre de ceux qui se croit bien placé pour instruire tout le monde. Le QI par excellence. Tu pourras me dire que j'ai tort, c'est ma première impression.
_________________
Of Monsters an Men/Lionheart

Of Monsters an Men/Little Talks

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Coeur
Tyler Heart
Inscrit le: 21 Juil 2012
Messages: 62
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Université (formation professorale)
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 172
MessagePosté le: Mar 21 Aoû 2012 - 20:02    Sujet du message: Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro] Répondre en citant

Orpheus restait calme, il ne tolérait simplement pas les critiques sur Elder. Mais après tout... ce garçon ne savait rien d'Elder, aussi, il ne jugeait ce royaume que par goût de la provocation, ce qu'Orpheus comprenait facilement. Orpheus secoua la tête, signe d'une désolation non feinte, et sourit à son interlocuteur.


Je n'ai jamais dis que tu étais un meurtrier. Tu es recherché pour meurtre, c'est différent. Ne connais-tu pas le système de présomption d'innocence ?
Et sache que l'empire est loin d'être parfait. Au contraire, une minorité s'avère intéressante, certains sont des intellectuels, d'autres de soldats... mais une majorité cherche a s'approcher du pouvoir impérial, et c'est le rôle de l'empereur de surveiller toutes ces personnes prêtes à tout pour le pouvoir. Et... personne n'est parfait... Elder est entaché par le sang de tous ces criminels que nous seuls avons eu le courage de tuer, ce qui fait de nous des criminels... mais passons.


Orpheus le savait, c'était... la face cachée de son empire. En somme, Elder était un empire très cultivé, mais qui baignait dans la mort, sans parler de l'ego surdimensionné de ses citoyens. Orpheus aurait bien aimé discuter plus longtemps avec Xzelioro, cela le changeait de ces primaires tout justes capables de faire des multiplications.


Serais-tu disposé a discuter un peu plus longtemps avec moi ? Je suis las de la compagnie des autres bambins de mon âge... Tu comprends probablement pourquoi. Nous sommes partis sur de mauvaises bases, chacun de nous pourrait en apprendre beaucoup à l'autre. Pour ma part, je suis bien plus instruit en informatique, électronique et en musique que dans n'importe quel autre domaine. Et je n'ai pas encore l'expérience ni le savoir d'un adulte. Alors qu'en penses-tu ?


Cette fois-ci, ce n'était pas un coup de bluff, maintenant qu'Orpheus savait que ce garçon était plus intelligent que la moyenne, il cherchait réellement a fuir les discussions mornes et ennuyeuses des enfants de sa classe. Le problème avec ces enfants c'est que malgré toutes les tentatives d'Orpheus pour les envoyer paître, ces derniers revenaient l'air de rien le lendemain, et Orpheus n'aimait pas la méchanceté gratuite. Alors il devait se résoudre à écouter leurs babillages incessants, et parfois, son professeur le poussait à participer. Il était vrai qu'Orpheus n'avait jamais envisagé l'école sous cet angle, mais il ferait avec. Il sorti un bonbon de sa poche qu'il enfourna avec un sourire satisfait. Cette nécessité de se nourrir de sucre était vraiment une bénédiction à ses yeux. Se souvenant qu'il n'était pas seul, il retrouva un visage neutre. Il changea son livre sur le français de main, et tendit la main droite à Xzelioro. Les chances que ce dernier la lui serre étaient minces, mais pas inexistantes.


Désolé, c'est un peu court, mais je ne sais que dire de plus --'
Revenir en haut
Classe Pique
Xzelioro Van Rivelwaltz
Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 21
Espèce: Hukai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 80
MessagePosté le: Jeu 23 Aoû 2012 - 03:20    Sujet du message: Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro] Répondre en citant

Non d'une bouillie en chiotte! À peine était-il entré dans cette académie qu'il prenait déjà les nerfs... alors que ce n'était pas du tout son genre! Peut-être était-ce en raison de sa crise de nerfs il y a trois jours, lorsqu'il avait rencontré cette poupée en porcelaine à l'apparence masculine qui ne cessait de crier "Yosh!". Peu importait, il était encore plus furieux contre lui-même car il s'était fait prendre au piège par cette machine ambulante face à lui. Xzelio passa une main dans son visage, qu'est-ce qu'il pouvait s'en contre-foutre du système de présomption d'innocence! Il avait tout simplement envie que ce gamin disparaisse car il en avait assez de se sentir aussi déstabiliser. Et depuis quand était-il aussi déstabiliser?! Xzelio cessa de ruminer toutes ces pensées et écouta son interlocuteur. Finalement, l'Elder l'intéressait et il enregistra dans un coin de sa mémoire les informations que lui donnait l'enfant. Xzelio fut soudain attiré par ce gamin. Parce qu'il venait de dire qu'il en avait marre des discussions enfantines, ça prouvait qu'il avait une certaine maturité intéressante. Cependant, il était hors de question pour lui de s'ouvrir à cet ordinateur humain. Peut-être qu'il pourrait récolter des informations intéressantes, même si au final, il commençait à trouver un peu plus agréable cet échange. Xzelio reçut soudainement la main de ce gamin. Il haussa un sourcil. Qu'est-ce que c'était que ça? Une trêve? Peu lui importait. Xzelio poussa un soupir d'exaspération en se passant une main dans les cheveux.

Ce que tu peux être vachement agaçant. Tu prends vraiment les gens de haut t...

Xzelio se souvint qu'il prenait lui aussi les gens de haut. Il tourna la tête, frustré de s'être laissé prendre.

Tss! oublie. Bon... puisque je n'ai visiblement rien d'autres à faire en ce moment, je veux bien discuter avec toi, petite machine ambulante. Cependant je ne serre pas la main à ceux que je ne connais pas ou peu. Alors? De quoi veux-tu parler mis à part nos histoires personnelles? Sache que je ne répondrai pas à des questions visant ma vie privée. Je ne pense pas que ça doit t'intéresser.

Xzelio se rappela alors qu'il ne connaissait même pas le nom de son supposé "ami" pour l'instant. Il croisa les bras, son livre toujours en main, refusant de s'avancer plus près.

Au fait, quel est ton nom ? Parce que je n'aime pas parler à des inconnus.

Excuse-moi aussi pour le retard et le peu de textes. Moi non plus je ne peux pas vraiment en rajouter, ce serait rajouter du texte superflu.


_________________
Of Monsters an Men/Lionheart

Of Monsters an Men/Little Talks

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Classe Coeur
Tyler Heart
Inscrit le: 21 Juil 2012
Messages: 62
Espèce: Humain
Catégorie: Magie
Niveau: Université (formation professorale)
Classe: Coeur
Sexe: Masculin
Points MS: 172
MessagePosté le: Mer 29 Aoû 2012 - 10:03    Sujet du message: Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro] Répondre en citant

Orpheus avait réussi a ouvrir une brèche dans le cœur de Xzelioro, qui sait ? Une amitié pourrait naître ? Mais rien n'était assuré. Orpheus haussa un sourcil en entendant son interlocuteur le qualifier de « petite machine ambulante ». Il regarda sa manche, avant de la lever. Il osa un petit rire.

C'est de cela que tu parle ? C'est un système informatique créé par mes soins, une base de donnée sur les personnes que je pourrais croiser ici, cela me donne un coup d'avance.


Orpheus espérait réellement serrer la main de Xzelioro, après tout, cela aurait marqué une trêve, la fin de leur joute psychologique. Enfin, après tout Xzelioro avait l'air du genre introverti, et encore plus sujet à ce perpétuel sentiment de supériorité que ressentait Orpheus. Ce dernier était quelque peu dérangé par l'attitude distante de Xzelioro. Après tout, Orpheus n'avait rien de menaçant. C'est a cet instant qu'il se rappela avoir désactivé son contrôleur, et qu'il était donc sous forme de youkai. C'était à la fois une infraction du règlement et un manque de savoir vivre, Orpheus ne se souvenait plus si Xzelioro était humain ou non. Il effleura donc son bracelet, et retrouva l'apparence d'un humain normal.


Je suis Orpheus Vi Crossfield, un simple citoyen de l'empire Elder. Enchanté.


Il avait fait une petite révérence. Cette présentation effaçait l'accrochage entre les deux garçons, et signait le début d'une nouvelle discussion. Mais de quoi allaient-il bien pouvoir parler ? Orpheus s'en moquait pour peu que la discussion lui apprenne quelque chose, il avait horreur de discuter de ce qu'il savait déjà, mais expliquer en revanche, ne le gênait pas outres mesures. Dans tous les cas, Orpheus n'avait affiché aucun signe de mensonge lorsqu'il prétendit n'être qu'un citoyen parmi tant d'autres, mais c'était un peu trop gros, après tout, il en savait long sur Elder, et certaines choses ne sont pas accessibles aux simples citoyens. En rajoutant le nom complet d'Orpheus, cela donnait beaucoup trop d'indices à son interlocuteur. Dans le pire des cas, cela servirait a évaluer la capacité de raisonnement de Xzelioro.


A dire vrai, j'ai une question sur toi.

Il avait prit un ton grave, comme si la situation exigeait un sérieux irréprochable. Alors que la question elle même n'avait pas grande importance.

D'ou sors-tu un nom si compliqué ? Car il faut l'avouer, ce n'est pas un nom banal.


Vraiment désolé du délais de réponde --'

Revenir en haut
Classe Pique
Xzelioro Van Rivelwaltz
Inscrit le: 18 Aoû 2012
Messages: 21
Espèce: Hukai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Féminin
Points MS: 80
MessagePosté le: Lun 3 Sep 2012 - 02:22    Sujet du message: Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro] Répondre en citant

Ça va. J'abandonne.

Xzelio se rapprocha d'Orpheus et s'assit, appuyé contre l'étagère. En voyant la révérence d'Orpheus, l'adolescent inclina la tête affin de signifier qu'il était également "enchanté" de le rencontrer et qu'il était d'accord pour oublier leur accrochage. Orpheus Vi Crossfield. Cela ressemblait à un nom attitré à la noblesse. Cependant cela ne voulait pas forcément signifier que cet enfant en faisait partie. Xzelio préféra s'abstenir de lui poser la question et décida de se concentrer un peu plus sur la personnalité d'Orpheus. En voyant soudainement l'air grave de l'enfant, le jeune homme resta sur ses gardes. Voulait-il à nouveau se battre verbalement? Mais lorsque la question tomba, Xzelio voulu s'écrier : "Nan mais! Tout ça pour une question débile?!". Il retint ses lèvres afin qu'elles ne s'ouvrent pas sur cette question puis soupira, agacé. Il ne s'était pas attendu à une telle question mais il devait admettre qu'elle avait valable.

Ce n'est pas moi qui l'ai choisi à mon plus grand malheur. Je ne sais pas ce qui est passé par la tête de ma mère le jour de ma naissance pour me trouver un prénom aussi peu flatteur. À croire qu'on peut confondre ça à xylophone... Bref. Tu peux tout simplement m'appeler Xzelio. Mais je comprends que tu trouves ça fort peu banal. Si jamais tu trouves une autre personne avec ce nom stupide, tu me feras signe.

Xzelio prit une pause puis hésita à enchaîner. De quoi pouvaient-ils parler. Du beau temps? Sûrement pas. Ce serait à en mourir. Cet enfant avait ce quelque chose qui le rendait certainement très intéressant à écouter dans une discussion. L'adolescent se devait donc de trouver un sujet qui leur conviendrait tous les deux et qui contrasterait avec les sujets comme l'amour, les roudoudous ou le magasinage. En premier lieu, Xzelio jugea plus intelligent et poli de s'excuser pour son attitude... et ce gamin devrait en profiter car ce serait sans doute la seule fois qu'il s'excuserait!

Je suis un peu à bout de nerfs ces temps-ci. Je te demande pardon pour le peu d'attitude que j'ai affichée. Je crois que je ne valais pas mieux que les gosses de ta classe. Cet altercation n'en valait pas la peine. Tu as énuméré certains grands auteurs. Tu dois sans doute connaître Freud.

Ce que voulait Xzelio c'était voir si l'enfant lui répondrait de manière philosophique. Comme l'aurait sans doute fait ce cher Freud. En vérité, Xzelio n'avait rien trouvé de mieux et il étouffa un juron. Depuis qu'il avait débarqué à Vecos, il perdait toutes ses notions. Où était donc passé l'implacable et l'insensible Xzelioro Van Rivelwaltz? Caché dans un confin de sa mémoire et se moquant du peu d'attitude qu'il affichait? Allait-il devenir comme tous ces gens qui sautaient sur les autres en leur souhaitant la bienvenue? Rien que de penser à ça il avait l'impression qu'il allait mourir. Cessant de cogiter de la sorte, il reporta son attention à Orpheus. Cela l'intriguait également de savoir quand l'autre bambin aux cheveux rouges se prononcerait.

Ce n'est pas grave. Excuse-moi aussi pour le retard alors que je me connectais. --'

_________________
Of Monsters an Men/Lionheart

Of Monsters an Men/Little Talks

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:33    Sujet du message: Première rencontre entourée par la connaissance. [Xzelioro]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Académie Rakishou -> Bâtiment principal -> Bibliothèque Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.