FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

[Mission de Rang D] Copain Copain ?

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> La falaise - Nebete
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Ja'far Kiya


MessagePosté le: Lun 21 Mai 2012 - 17:50    Sujet du message: [Mission de Rang D] Copain Copain ? Répondre en citant

Encore une journée maussade qui commençait. Le temps n’était pas vraiment couvert, mais l’air ambiant n’était pas vraiment aux chaleurs qu’on attend habituellement en cette période. Y’avait pas à dire, ce n’était pas une bonne journée pour faire des choses à l’extérieur. Enfin, c’est surtout ce qu’espérait le jeune Kiya. Il n’avait pas vraiment envie d’aller crapahuter dans les alentours de la ville pour faire plaisir au directeur de l’académie. Seulement, cela n’est pas sans compter sur les envies soudaines de ce dernier. Et oui, Ja’far était en train de se diriger vers le bureau du vieux, ce qui n’annonçait pas grand-chose de bons pour le grisé.

A peine eut-il passé la porte qu’il sentit un frisson dans tout son dos. C’était encore pire que ce qu’il pensait, le vieux bougre était déjà en train de sourire derrière sa barbe blanche d’ermite. Quelle allait être la mission qu’il voulait lui confier. Une éradication de monstres ? Aider une personne à sauver son ami coincé dans un endroit où ils n’auraient jamais dû aller ? Il y avait tellement de possibilité de tomber sur une mission idiote et dangereuse, que le NVK ne souriait pas.

Peu de temps après, Ja’far sortit de la pièce avec un petit sourire en coin. Chose anormal pour un étudiant sortant de ce bureau décrit par certains comme étant l’antre de Lucifer. Mais l’universitaire avait quelque chose qui lui permettait d’avoir ce sourire sur son visage. Le directeur venait de lui donner une mission qui allait le distraire au moins pour cette journée maussade. Cependant, il devait d’abord récupérer quelques personnes. C’est ainsi qu’il se dirigea avec l’ordre de mission en direction du bâtiment des Carreaux. Sur le chemin, il avait eu le droit à plusieurs lycéennes et collégiennes qui lui faisaient de grands sourires et des gestes de la main. Il les leurs rendait, car il était d’excellente humeur aujourd’hui. Une fois arrivé aux alentours du bâtiment des Jaunes, il commença à interroger les membres de cette classe sur la position de ses deux cibles, même s’il se doutait qu’en trouver un, lui permettrait de trouver l’autre aussitôt, après tout, ils étaient quasiment tout le temps fourrés ensemble, c’est deux là.

Au bout de quelques minutes de recherches, le Pique aperçu enfin sa cible dans son champ de vision. Il intensifia la cadence de ses pas et arriva rapidement au niveau du Sicilien. Et la première chose qu’il fit avant de l’appeler, fut de lui sauter sur le dos. Après tout, il avait un corps plutôt léger pour un homme de son âge et surtout comparé Luka, donc il avait peu de chance de le faire tomber au sol en lui sautant sur le dos. Entourant ses bras et ses jambes autour du Carreau, il tendit le rouleau avec l’ordre de mission dessus pour expliquer sa présence en ces lieux. « On a une mission spécialement dédié pour nous, par contre, il faudrait qu’on trouve Ike pour le prévenir qu’on doit se préparer à partir le plus tôt possible.. » Il avait dit cela tout en restant accroché au blondinet, alors que déjà des groupies des NVK se pressaient pour voir leurs idoles collés l’une à l’autre. Et déjà dans l’esprit de certaines, les délires d’une relation interdite entre les deux hommes, en faisaient rougir plus d’une.

Descendant de son perchoir, qu’était Luka, le descendant des Kiya réajusta sa toge, laissant entrevoir quelques centimètres de ses cuisses. Là, encore quelques gémissements et des cris d’hystéries sortirent de la bouche de certains fans visiblement assez prudes ou alors, ayant une imagination débordante. Après avoir fait un petit signe de la main ainsi que quelques sourires de bonnes figures, il se retourna vers Luka. « Qu’est ce que tu penses de cette mission, tu penses que cela est dans nos cordes, Luka ? » Pas que la mission l’effraie, mais il était plus intrigué sur la façon dont ils allaient pouvoir contenir les pulsions d’Ike. Même s’il faisait partie du NVK, ce dernier était franchement ingérable que ce soit en termes de pulsions de combats ou bien de pulsions perverses. Dés qu’il voyait une jolie fille, il n’hésitait pas à la presser de question et à lui faire des propositions pour se rapprocher d’elle. Enfin, Luka était celui qui connaissait le mieux Hic, donc Jaf ‘ n’avait pas d’autres choix que de faire confiance au sicilien pour gérer l’inconnu Hic de l’équation de cette mission ce qui n’allait pas être une mince à faire, étant donné que la mission consistait à se lier d’amitié avec l’académie Philia qui ont toujours été considéré par les étudiants de Murasaki comme étant des personnes prétentieuses et arrogantes, à cause du faîte que leur directeur est plus puissant que le vieux croulant qui dirige cette académie.

En clair, la mission consistait à faire ami-ami avec une académie dénigrant les étudiants de Murasaki, et qui de mieux pour cette mission que le fameux groupe d’idole de l’académie. Encore fallait-il que le groupe de Philia possède des membres féminins sensibles à la beauté des beaux hommes. Ce qui n’était pas encore vérifiable.
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Lun 21 Mai 2012 - 17:50    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Mer 23 Mai 2012 - 14:29    Sujet du message: [Mission de Rang D] Copain Copain ? Répondre en citant

« Excusez-moi… »

Un seau d’eau vacillant traversa les airs répandant son contenu sur les élèves attroupés. Il ne faisait pas particulièrement beau aujourd’hui, le temps était morose, le ciel c’était paré de tons gris bleus, et l’air sec et frais rappelait ces débuts d’automne timides et fades. Ce qui nous rappel que l'été est fini et qu'il va bientot falloir retourner travailler. Peut-être même allait-il pleuvoir ? Au vu des nuages qui s'ammoncelait plus à l'ouest ce n'était pas exclus. Mais les élèves Carreaux s'en foutaient un peu du temps qu'il pouvait bien faire. Ils aimaient se regrouper après les cours dans le parc qui bordait leur bâtiment, un carré de pelouse qui faisait office de territoire, et sur lequel il se disputaient, discutait et j'en passe et des meilleures

Le seau continua son vol malhabile en direction de sa cible. Sa victime ? Celle-ci n’était autre que Kahoko-san , une fille de terminale Carreau connue pour être très courtisé, mais ne cédant à personne, bourreau des cœurs malgré elle. Sans doute ce seau n’était rien d’autre qu’une vengeance puérile orchestrée par un prétendant éconduit visiblement pas bien malin. C’était bien le genre des Carreaux tout ça… Enfin qu’importe. L'arme du crime se stabilisa à l’approche de la demoiselle, suspendit son vol et se pencha doucement, prêt à délivrer l’eau froide qu’il contenait sur la jeune femme, quand soudain celle-ci se sentie tiré en arrière.

« …pour ce rapprochement soudain… Kahoko-sama »

Plaquée contre un torse inconnu, Kahoko regarda avec un air surpris la vengeance liquide se déverser à l’endroit où elle se tenait quelques secondes auparavant. Elle frissonna. Elle n’en était pas certaine, mais il lui avait semblé que les lèvres de son sauveur providentiel venaient de frôler sa gorge:

« Il est peut-être préférable d’attendre un peu avant d’envisager une douche de ce type, Kahoko-sama »

La phrase, susurrée à son oreille, manqua de lui provoquer une syncope. Le puzzle se reconstitua lentement dans sa tête, tandis que les bras de l’inconnu lui rendaient sa liberté de mouvement. Sa prisonnière consentante se retourna pour le dévisager, bouche ouverte.

Celui-ci lui sourit, lui ferma délicatement la bouche, et la gratifia d’un clin d’œil sans autre forme de procès :

« Faites attention la prochaine fois »

La fille hocha frénétiquement la tête, et son visage prit une teinte écarlate, avant de viré au blanc cachet d’aspirine et de terminer sur un violet prune des plus convaincant, le tout en moins de deux minutes : la raison pour laquelle elle repoussait les hommes se tenait devant elle, une chemise blanche dont les manches retroussée dévoilaient un début de tatouage, et un regard malicieux au-dessus de ses verres teinté. Luka, car c’est bien de notre Sicilien dont il s’agit, savait ce qui provoquait ce genre de changement de couleur plutôt cocasse :

« Et n’oubliez pas de respirer »

Kahoko prit une grande inspiration avant de disparaitre dans la masse de filles qui c’était peu à peu formé autour d’eux, probablement sous le choc de la rencontre avec le NVK. Le blond n’y prêta pas attention, trop occupé à saluer de la main les groupies du Club qui affluaient petit à petit. C'est aussi ça faire partis du Club, il falalit se plier à sa notoriété comme on se plie au loi. Puis il se tourna vers son camarade Carreau, Ike, qui se tenait derrière lui, et désigna l’instigateur de la farce d’un mouvement de menton :

« Ike, ne penses-tu pas que ce jeune homme devrait apprendre les bonnes manières ? »

On ne s’attaque pas à une fan comme Kahoko-san sans se retrouver avec une belle correction. On ne s’en prenait pas à une femme devant un membre du NVK, tout comme on ne pique pas son os à un chien qui a faim, à moins que l'on ne veuille se faire mordre. Question de principe, et de survit.
Je n’insinue pas par la que s’attaquer à une demoiselle en présence de l’un de ces membres est dangereux. J’entends par là que c’est inconscient, voir suicidaire. Ou alors que vous êtes stupide.

Le garçon en question était surement stupide, ce qui ne demanderai pas beaucoup de temps à Ike pour lui apprendre à "danser". Le Carreau lui en laissa tout le loisir, et, indifférent, farfouilla dans la poche de son jean. L’instant d’après, une cigarette trônait entre ses lèvres, et il tenta de l’allumer.
Je dis bien tenta. Ce n’est pas facile lorsqu’une dizaine de filles vous demande comment vous allez, si vous avez aimé les chocolats qu’elles vous ont offerts ou encore comment vous faites pour avoir d'aussi beaux cheveux. Oui, être un membre des NVK ’est un travail harassant. Supporter de telles niaiseries est un exercice de haut vol qui demande un travail de longue haleine et beaucoup de patience. En tirer du plaisir était la phase ultime dans l'accomplissement d'une idole. Luka sourit prêt à répondre à toutes les questions farfelues que pouvait bien se poser ses fans, lorsque soudain, un poids se fit sur ses épaules.

L’apparition transforma le brouhaha de fan en un amas de gloussements nerveux et de petits cris hystériques. Surpris, la clope s’échappa d’entre les lèvres de l’étudiant et alla rouler dans l’herbe, aussitôt ramasser par une fille qui partit en courant, suivit par cinq de ses consœurs. Des jambes enserrèrent sa taille, et les bras fin de son « assaillant » se refermèrent autour de ses épaules tandis qu’il lui tendait un ordre de mission.

Le Sicilien sourit, il n’ignorait pas que le corps fin et androgyne qui se collait contre son dos n’était autre que celui de Jaf’ar, et à en croire les têtes tirées par certaines des filles présentent, le spectacle qu’offrait les corps du Pique et du Carreau excitait l’imagination… Le Grisée était bien le seul à pouvoir se permettre de telles familiarités avec le Sicilien, et ce n’était pas plus mal.

« On a une mission spécialement dédié pour nous, par contre, il faudrait qu’on trouve Ike pour le prévenir qu’on doit se préparer à partir le plus tôt possible.. »

Le Sicilien laissa le grisé descendre de son perchoir et parcouru des yeux l’ordre de mission, avant de hocher la tête, satisfait. Effectivement, la mission était une mission pour le NVK… si on oubliait Ike, dont Dame Nature avait cruellement dépourvu de tact et de diplomatie. Visiblement, l’Égyptien avait eu la même appréhension vis-à-vis du problème, sans mauvais jeu de mot, il y avait comme un Hic... qui à ce stade était encore difficilement gérable.

« Qu’est-ce que tu penses de cette mission, tu penses que cela est dans nos cordes, Luka ? »

Luka ne se faisait pas particulièrement de soucis, il savait freiner son compatriote Carreau et en cas de déboire, il n’avait aucune difficulté pour le remettre à sa place, ou pour l’assommer d’un coup sec.
Les yeux gris du blond rencontrèrent ceux d’or liquide du grisé. Un message muet passa entre les deux, fruit de plusieurs années à trainé ensemble. Il se pencha pour être un peu plus près du jeune Kyia, qui se trouvait être plus petit que notre étudiant, prit délicatement son menton entre ses doigts, et tourna le visage de Jaf’ar vers le sien. Ce geste, qui pour Luka n’avait rien d’équivoque, intensifia terriblement les saignements de nez aux alentours, pendant que des chuchotements affolées parcourrait la foule d’étudiantes venu les voir. Leur visages étaient si proche que nombres d’entre elles attendaient avec impatience le moment ou les lèvres du Sicilien toucheraient celle de son ami.

« Je m’en occupe » répondit-il simplement avec un sourire.

Sans lâcher le menton il tourna la tête du Pique en direction d’Ike, partit mettre une raclée à l’abruti de tout à l’heure, répondant par la même occasion à la première question de l'Égyptien : Ike n’était jamais bien loin de Luka. Un soupir résigné s’échappa d’entre ses lèvres. Lorsqu'il avait parlé d'apprendre les bonnes manières il avait évidement pensé à un peu plus de diplomatie... Mais vu la manière dont Ike réglait les choses - à la sauvage - la Mission voyait planer sur elle un nuage qui aurait pu s’appeler « Emmerdes Inutiles » ou « Problème Logistique d’ordre disciplinaire » ou simplement « Ike » pour faire court.
Luka relâcha son camarade et s’étira, libérant le souffle d’une vingtaine de demoiselle qui se retenaient de respiré depuis l’apparition de Jaf’ar. Une poignée d’entre elles avait d’ailleurs tourné de l’œil… Pour le blond, c’était incompréhensible de réagir ainsi. Pour le reste du monde, la scène qui venait de se dérouler relevait du fantasme.

Il n’y prêta pas attention, indifférent à l’état d’hystérie dans lequel ils avaient plongé le groupe de jeunes filles, et réajusta le Yukata de son ami qui s’était légèrement desserré lors de sa descente, quelques minutes auparavant. Deux filles de plus durent se rendre à l’infirmerie, se sentant mal. Puis il alluma enfin une cigarette et fit signe à Ike de les rejoindre.

« Accélère. Faut qu’on parle avant de partir en mission » lui cria-t-il sans s’expliquer d’avantage.

Luka commença à élaborer un moyen d’obtenir d’Ike qu’il soit calme et inoffensif durant toute la mission… Blague à part. Inoffensif suffirait.


_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...
Revenir en haut
Ike Nobuao


MessagePosté le: Mer 23 Mai 2012 - 17:15    Sujet du message: [Mission de Rang D] Copain Copain ? Répondre en citant

Après les cours, Luka était venu dans ma chambre pour, je ne sais quelle raison. Enfin, j'étais tranquillement en train de boire une bière quand le Sicilien a débarqué. M'obligeant à m'habiller. Tss, pouvait pas me laisser torse nu non ? Enfin, j'ai pris ma veste et je l'ai enfilé. J'étais pas vraiment de bonne humeur, le temps peut-être, ou alors la date ? Bah prise de tête sur le pourquoi du comment ? Non, j'ai finalement décidé de suivre Luka, prenant mes deux bébés. Les faisant tourner autour de mes doigts, avant de les ranger dans leurs emplacements. Je me levais de mon bureau, attrapant mon épée, calant le plat de la lame sur mon visage. Pourquoi envie du jour peut-être ? En tout cas le Sicilien avait l'air amusé. C'était rare de me voir faire ce genre de choses, enfin pas avec mes pistolets, mais le fait de faire un genre de prière ou seulement un geste avant de faire disparaître mon épée c'était pas banal. Je savais qu'au fond, il devait me trouver ridicule. Je me tournais vers mon bureau prenant une autre chaîne. Similaire à celle que je portais au cou. D'où mon pendentif brillait de son éclat rouge sang. Je lançai un regard amusé à Luka, signe que j'étais prêt. Il me poussa vers l'entrée alors que je voulais terminer ma bière. En gros il en avait un peu marre d'attendre. Nous nous dirigions vers le parc.

Sur le chemin, au détour d'un couloir une fan arriva en courant et souriant vers moi, scandant mon nom dans le bâtiment, Luka sourit, alors que je me retournais pour voir la jeune fille qui approchait un pendentif à la main. Elle me regarda dans les yeux, montrant, sa création un collier en forme de coeur qui s'ouvrait sur une photo de moi et de la jeune fille ici présente. Je regardais l'objet avec attention avant de lâcher sans beaucoup de tact.

« Haruki, c'est moche. »

Je ne souriais pas, j'étais vraiment dégoutté par l'objet en question, aucune chance que je porte un truc dans le genre un jour, ça non ! Elle partit en pleurant, mais je savais qu'elle reviendrait, elles étaient accrocs à moi, comme moi qui suit accroc au danger. Elle n'arrivait pas à se passer de moi, de m'aimer alors que moi ben je faisais ma petite vie à côté.

Nous arrivâmes au parc, mais pourquoi vouloir sortir avec les nuages qu'il y avait dans le ciel ? J'avais gardé la question pour moi. Voyant que dehors, l'air était frais, mais que, pas mal de carreaux étaient là. Je compris pourquoi le Sicilien voulait venir, enfin je pensais avoir compris. Il y avait pas mal de groupie dans le coin, qui affluaient de toutes part vers nous. Lançant des cris, plusieurs jeunes filles arrivaient portant des bentôs tous frais. Au moins, je ne mourrais pas de faim ici. Je leurs souriait en le remerciant. Avant de me rendre compte que Luka avait disparu. J'entendais sa voix et il avait une fille dans les bras.

« Excusez-moi…pour ce rapprochement soudain… Kahoko-sama »

Je compris rapidement ce qui se passait, lorsque je remarquais un jeune homme plutôt chétif et vraiment pas très fort à en juger par la difficulté qu'il avait à tenir son seau remplit d'eau. L'instant d'après le liquide se déversait sur le sol. Je toisais le type du regard. Sans me préoccuper du Sicilien, règle numéro un, ne jamais toucher à une fan. Je faisais déjà jouer mes articulations. En souriant. M'excusant auprès des jeunes filles qui m'entouraient.

« Désolé mesdames, mais j'ai une affaire urgente à régler, veuillez fermer les yeux la suite est déconseillée pour les jolies jeunes filles telles que vous ! »

Je les gratifiai d'un petit clin d'oeil avant de me rapprocher de Luka en souriant, la tête légèrement vers le sol, pour cacher un sourire sadique.

« Ike, ne penses-tu pas que ce jeune homme devrait apprendre les bonnes manières ? »

Je souriais, Luka lisait dans mes pensées, en me montrant le jeune homme du menton. Il était pas bien grand, c'était pas un universitaire et je l'avais jamais vu. Un lycéen sûrement, au premier regard j'arrivais à deviner que c'était un mage. Ses mains étaient trop parfaite pour qu'il fasse partie des armes ou des combats. Autre chose, son corps n'était pas entraîné, entre nous avoir des difficultés à soulever un seau d'eau je trouvais ça ridicule. Je montrais enfin mon visage au grands jours, avec mon sourire et mon air narquois.

« Dis-moi, ta maman ne t'a jamais dit qu'il fallait pas toucher à une demoiselle ? »

Je souriais en le regardant. Je sentais déjà l'air s'imprégner d'une magie obscène. Tss j'avais vu juste. La réponse se fit pas attendre. Il me toisait lui aussi du regard. Une sale lueur dans les yeux.

« On t'a jamais dit de rester à ta place Ike ? »

Il leva la main est une lame d'ombre sortie du sol pour essayer de m'empaler, je souriais en laissant des petits « Youhouhou » de satisfaction, esquivait une attaque du sol, facile. Il m'avait suffis d'exécuter un salto arrière pour être hors de porter de son attaque. Il en fit apparaître d'autre. Que j'esquivai avec autant de facilité. Je lui souriais.

« Let's Rock. »

J'avais tiré mes deux flingues de leurs emplacements, m'attelant à tirer sur les lames pour les briser. Elles disparurent dans le sol, le laissant libre devant moi. Je sentais un truc dans ma tête, tss Fuyuki numéro deux, hein ? Toi aussi tu peux prévoir les mouvements de tes adversaires ? Bien, très bien, il me plaisait malgré qu'il n'était que du menu fretin pour moi. Mon pendentif menaçait de se détacher. Je souriais, je l'aurais bien massacré en montrant ma vraie forme, mais les jeunes filles pures ou pas qui était en bas, ne devait pas voir mon côté non humain. Le jeune homme était épuisé, moi je jouais comme un gosse, lui faisant croire que sa magie me gênait. Il n'avait pas encore montré tous ses pouvoirs, la preuve. Je sentais mes deux flingues quitter mes mains pour venir flotter autour de lui.

« Hoho la télékinésie hein ? Bon si je m'étais un peu plus sérieusement ? »

L'autre ne répondit rien, il se contenta de me tirer dessus avec mes propres armes, gaspillant mes balles. Je fis apparaître mon épée dans ma main. Posant la lame sur mon épaule, en courant vers lui. Il tirait, mais ne savait pas viser. Lorsque je fus à porter mon épée disparue laissant mes mains libres pour le ramener sur terre. Sa tête heurta le sol avec force, je récupérais mes deux pistolets en le braquant quand la voix de Luka retentit.

« Accélère. Faut qu’on parle avant de partir en mission »

Tss, je regardais mon adversaire du moment avec un sale sourire, le laissant se relever, je partis chercher une rose dans le jardin. Mon geste avait attiré le regard de mes fans. Je leurs souriais en leurs faisant de petits clins d'oeil. J'avais la rose à la bouche, ce qui me donnait un air assez sexy. L'énergumène c'était relevé. Il était épuisé, il était temps d'en finir. Je le regardais avec la rose à la bouche.

« It's time »

Je lançai la fleur droite vers lui sans quitter mon sourire. Je pris l'un de mes flingues. Il ne restait qu'une balle, dans un mouvement de main je cachai mon arme pour changer quelques choses rapidement, ça serait suffisant pour lui ! Je le regardais pendant que la fleur continuait d'approcher.

« Jackpot ! »

Mon doigt pressa la détente, l'explosion retentit, la balle fut percutée, elle traversa l'intégralité du canon, se retrouvant à l'air libre. Traversant ainsi les particules dans l'air. Venant pénétrer dans la tige de la fleur, la coupant finement en deux. Faisant voler en éclat les pétales dans l'air, qui soufflait par l'explosion se dirigeait vers les deux yeux du jeune homme. La balle finit son voyage dans sa jambe, au lieu de l'effusion une peinture rouge recouvrant son pantalon, mon visage était toujours aussi sadique. Changer la balle rapidement pour en mettre une fictive. Je lui montrais la véritable balle dans ma main en souriant. Il finit par tomber dans les pommes.

« T'avises pas de recommencer, la prochaine fois, je serais moins clément. »

Il ne répondit rien vacillant dans l'inconscient. Ses yeux recouvert des deux pétales. Tandis que je continuais de jouer avec mes flingues, les faisant tourner avant de les ranger. Je me dirigeais vers le groupe. Sous les regards aguicheur de mes fans. Elles se mirent à approcher tel un groupe de hyenes, criant dans tous les sens. Je m'attelais à tenter de les calmer, mais toutes mes paroles les rendaient encore plus hystérique.

Je finis par sortir du centre du groupe sourire aux lèvres. Je remarquais Ja'far, le dernier membre du groupe bavassant avec Luka. J'approchais avec grâce habituel. Regardant les deux hommes, saluant l'homme en toge de la main.

« Bon, en quoi consiste cette mission ? Une chasse au monstre ? À la femme ? »

Je souriais avec comme des étoiles dans les yeux, regardant tour à tour Luka et Ja'. Le sicilien souriant étrangement. Clope à la bouche. Je ne dis rien, mais fumer était mauvais pour ma santé et celle des femmes autour de nous.
Revenir en haut
Ja'far Kiya


MessagePosté le: Lun 4 Juin 2012 - 02:47    Sujet du message: [Mission de Rang D] Copain Copain ? Répondre en citant

Alors qu’il attendait la réponse du Sicilien, la seule chose qu’il reçu vu les doigts du blond sur son menton. Cela n’était pas gênant pour le jeune homme, il savait que c’était plus par habitude que par jeux et puis cette scène était une chose que la plupart des académiciennes rêvaient dans leurs lits. Une simple phrase sortit des lèvres de Luka disant qu’il s’en occupait. Tant mieux, car la mission s’annonçait déjà mal partis quand les doigts de son camarade lui tournèrent la tête pour montrer le dernier membre du Trio en train de régler quelque chose avec sa diplomatie habituelle, à grands coups de gestes inutiles et futiles. C’était une des raisons qui poussait à détester les personnes dans le genre du Carreau. Trop fier d’eux et de leurs forces, ils se croient tout permis alors qu’ils ne sont rien d’autres que des être vivants qui peuvent perdre la vie en une fraction de seconde.

Luka décida de réajuster encore une fois, le yukata de l’Egyptien, ce qui produisit encore quelques évanouissements parmi les spectatrices. Le grisé était d’ailleurs déçu que ses jeunes fans et purent fans doivent subir la vue de cette correction inutile et bestiale. Il n’y avait aucune grâce dans un combat impliquant Ike, après tout, il avait appris à se battre avec des chasseurs de montres, comme si une chasse aux monstres pouvait être gracieuse. Mais la chose qui était vraiment insupportable était le nombrilisme qui était incrusté dans le caractère du manieur d’armes. Il croyait qu’il était le centre d’attention de toutes les jeunes femmes, ici présentes, ce qui n’était pas vraiment le cas, elles étaient présentes parce qu’elles pouvaient voir chacune l’idole qu’elles admiraient ou aimaient secrètement.

Seulement, en une fraction de seconde, le plus jeune membre du NVK commis un manque totale de goûts en prenant une rose et la mettant dans sa bouche. Il n’y avait rien de charmant dans ce geste, cela semblait être une comédie plutôt qu’une tentative de drague. Sur le moment, Ja’far eut envie de disparaître pour ne pas être associé à l’énergumène qui se produisait devant ses yeux. La suite de la scène manquant terriblement d’intérêt, le jeune Kiya tourna son attention sur les fans environnante pour voir s’il n’avait pas des connaissances parmi ces dernières, même si étant dans un bâtiment différent du sien, il n’avait pas autant de fans que ses deux compagnons carreaux.

Personne, il n’y avait personne qu’il connaissait comment étant une de ses fans officiels, dommage. Finalement, la pseudo correction venait de prendre fin, et Ike revenait comme s’il était le vainqueur d’un tournoi important. D’un geste de la main, il salua le grisé qui lui répondit tout aussi simplement, il n’avait pas vraiment envie de s’afficher avec le carreau pour le moment et cela était dût à sa performance de tout à l’heure. Malheureusement, l’espoir que Jaf avait que cette mission se déroule sans accrocs vola en éclats en deux secondes, chrono en main. Le chasseur était encore dans ses délires de paysans et débarqua en demandant qu’elle était l’ordre de mission en proposant une chasse aux monstres ou bien à la femme… Niveau doigté, un zéro pointé pour le Carreau.

« La mission n’a rien à voir avec une chasse… Nous devons aller accueillir des académiciens de Philia qui veulent fouiller les alentours de la falaise, nous sommes censé les aider et, si besoin, combattre avec eux les monstres potentiels… Mais cette mission a un but plus diplomatique que financier, donc je compte sur toi, Luka pour gérer ce dont on a parlé à l’instant, car je crois que, maintenant qu’il est chaud, nous allons avoir du pain sur la planche. » Le ton de la voix de Ja’far était quelques peu agacé, mais sans plus, il commençait sincèrement à se demander ce qui pourrait se passer durant la mission. M’enfin, ils n’étaient pas là pour se tourner les pouces, ils étaient temps qu’ils partent pour rejoindre la falaise et enfin lancer vraiment le début de la mission.

« On se rejoint dans une vingtaine de minutes, le temps que chacun se prépare pour la mission ? On se rejoint au bâtiment Pique, d’accord ? » Après avoir posé, cette question et entendu la réponse, le jeune Pique s’écarta des deux autres et saluant les jeunes filles qui le regardaient partir, il partit en direction de la sortir pour pouvoir rejoindre son bâtiment pour se préparer. Car cette mission allait devenir quelque chose de franchement compliqué à effectuer avec un Ike complètement échauffé après ce combat. Luka n’allait pas avoir le travail simplifié, avec en plus des élèves de Philia, avoir à surveiller les agissements de son acolyte.
Revenir en haut
Classe Carreau
Zack Blitz
Inscrit le: 14 Avr 2012
Messages: 790
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie de Foudre
Niveau: Université
Classe: Carreau
Points MS: 1 464
MessagePosté le: Sam 7 Juil 2012 - 16:40    Sujet du message: [Mission de Rang D] Copain Copain ? Répondre en citant

Luka avait manquer de s'étouffer avec la fumer de sa cigarette lorsqu'Ike avait fait un remake de Roméo et Juliette en plein milieux de son combat. Le coté tragique qu'il avait voulu insufflé à l'affaire avait pris une tournure parfaitement burlesque, et le Sicilien avait eu beaucoup de mal à ne pas éclater de rire. Mais Luka était habitué: les frasques d'Ike n'avait plus de secret pour lui, et il appréciait le Carreau autant que faire se pouvait... Le jeune blond semblait l'espace d'un instant s'être coupé du monde, oubliant les fans, et ne gardant à l'esprit que la mission. Rien d'autre n'avait de réelle importance, et l'enthousiasme d'Ike l'inquiétait. Tellement que l'étudiant, qui en temps normal n’appréhendait rien, se mit à prier pour que la délégation adverse ne possède que des filles, et qu'aucun monstre ne fasse son apparition. Ainsi les garçons pourraient faire forte impression, et Ike, trop occupé à draguer, resterai calme. Malheureusement, l'introduction des facteur "homme" et "monstres" rendait l'équation impossible à faire. Suite à une translation de vecteur Ike, les deux phénomène devenaient "potentiel adversaire" et "joujoux", et pas besoin d'être un petit génie des maths pour deviner le résultats...
Le trio courrait à la catastrophe.

Le tout se confirma lorsque que le "Chasseur" avec son tact et sa subtilité habituelle parla de son activité préférée, la chasse bien sur. Luka se tourna vers l’Égyptien, amusé: l'agacement de Ja'far était palpable et son ami le connaissait suffisamment pour deviner que l'attitude de rustre du Carreau l'irritait au plus haut point. Beaucoup d'élèves de l'Académie aurai donner cher pour voir le Grisé et le Chasseur se battre. D'ailleurs, on se demandait encore pourquoi se n'était pas encore arrivé... Luka fit apparaitre son yoyo et commença à jouer avec. Lui savait. Le ton de Ja'far ne concédait aucune objection et le blond hocha la tête. Comme à son habitude il parlait peu.

Le Pique s'éloigna pour se préparer et la foule se fendit sur son passage, commençant à se désagréger doucement, les filles sentait que la tension était monter d'un cran, et aucunes ne souhaitaient s'attirer les foudre du duo de Carreau. Un groupe de groupie plus hardie que les autres -celles d'Ike sans aucun doute- tenta tout de même une approche.
Sentant qu'il allait perdre son ami aux bras des cinq délicieuses créatures, il attrapa son compatriote par le bras et le tira en arrière:

"Je vous l'emprunte, il sera de retour bientôt ! En attendant, dites non à la drogue, la fumette, l'alcool, faite bien vos devoirs et tout le tintouin !"

Et en une fraction de seconde, les deux compères avaient disparue.

Dans le couloir déserté de ses élèves, Luka et Ike remontaient la ranger de casiers. Les lèvres du Siciliens s'étiraient en un sourire amusé, tandis qu'il essayait de suggérer à Ike de se tenir tranquille pendant la mission:

"Je pense que faire profil bas au début peut-être un bon moyen de s'attirer les bonnes grâces des élèves de Philia. Et si monstre il y a, on les laisse se débrouiller avec, histoire de les jauger. On saura de quoi ils sont capable je suis sure que ces info intéresseront le directeur. Qu'en penses-tu ?"

Contrairement à beaucoup des élèves de l'Académie, Luka était un des seul garçon qui connaissait bien Ike. Et il savait que derrière ses apparence de baroudeur exhibitionniste se cachait un caractère entier et loyal, bien qu'avec un sens de l'honneur atypique. Il lui faisait confiance, et savait que le jeune homme était apte à comprendre la situation et la stratégie mis en lace.

"Mais pour ça, il faudra que tu essai de calmer tes ardeur mon grand. Et je ne parle pas que des monstre..." ajouta le blond d'un ton moqueur.

Il attrapa son ami par le cou et lui ébouriffa les cheveux, comme le ferai un grand frère. Il savait qu'Ike détestait ça, mais il adorai embêter son cadet, il n'avait pas eu beaucoup de temps à lui consacrer ces temps-ci, et leurs petites dispute enfantine lui manquait. Tout comme le sourire narquois et fin de Ja'far.
Il relâcha le chasseur et ouvrit la porte de leur dortoirs.

"Prend le strict minimum, ce n'est pas une mission dangereuse en soit, et il faut être présentable, sans être provocateur. Classe, mais pratique donc. On se comprend ?"

Il ouvrit à la volé la penderie de son colocataire et jeta un œil sur son contenu. Pour le classe et pratique, on repassera. Il pria silencieusement pour que la veste ouverte sur le torse d'Ike ne soit pas du voyage...
_________________

I'm an angel with a shotgun,
Fighting til' the wars won,
I don't care if heaven won't take me back.
I'll throw away my faith, babe, just to keep you safe...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:47    Sujet du message: [Mission de Rang D] Copain Copain ?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> La falaise - Nebete Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.