FAQ   Rechercher   Membres   Groupes   Se connecter pour vérifier ses messages privés   S’enregistrer   Profil   Connexion 

Nuit Mélancolique... [PV Lolita ♥ ]

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> La plage - Maor
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Classe Pique
Tamasaburo Morimasa
Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 127
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 1 946
MessagePosté le: Jeu 10 Mai 2012 - 21:10    Sujet du message: Nuit Mélancolique... [PV Lolita ♥ ] Répondre en citant

Cela faisait quelques jours que Tama était rentré de sa dernière mission en date, la chasse d’un griffon en compagnie d’un universitaire. Après cet exploit qu’ils avaient accomplis avec de sérieuses blessures, les deux jeunes gens s’étaient séparés avec une plutôt bonne relation… Chacun avait à gagner à ce que l’autre garde le secret de la tournure de la mission. Pour se remettre de ses blessures qu’il avait reçues au bras, le blondinet décida d’aller se promener le long de la plage qui se trouvait à côté de l’académie. Il pensait que le vent marin pourrait lui permettre de se remettre, mais cela allait aussi lui permettre de pouvoir réfléchir à tous ce qu’il avait accomplis depuis son arrivée dans cette académie.

Il avait réussi à former une alliance avec une des élites de l’académie, de ce côté-là, il se trouvait plus qu’avantager, cependant, elle était une Joker, donc pas quelqu’un à prendre à la légère, surtout que les pouvoirs de son furet était presque identiques à ceux d’Ootachi. En parlant de ce dernier, il était en train de gambader dans le sable frais de la nuit clair. C’était une belle nuit pour réfléchir en somme. Voyant la joie sur le visage de son animal de compagnie, le Youkai décida de retirer ses chaussures pour pouvoir sentir le froid saisir ses pieds alors qu’il les posait sur le sable fin. C’était plus qu’agréable, il aurait aimé pouvoir partager tout cela avec ses anciens amis.

Il regarda une dernière fois le ciel étoilé en se souvenant des paroles de sa mère après l’accident qu’il l’avait fait remarquer par les hautes instances de l’académie de Murasaki. « Quand tu regarderas le ciel, toutes les étoiles qui te regardent sont tout les amis que tu as perdu en ce jour maudit, mon chéri, ne t’en fais pas, tu n’y es pour rien… Tu n’avais pas ton contrôleur… » Ce jour-là, il avait sentit pour la première fois, les larmes de ses parents sur lui. Ils avaient habituellement toujours le sourire ou le grondait quand il faisait une bêtise, il n’avait jamais connu le visage triste de ses parents comme il l’avait vu après ce qu’il avait fait. Pendant qu’il était perdu dans ses pensées, des larmes commençaient à couler le long de ses joues sans qu’il ne le remarque. Son furet remarqua cela et se dressant sur ses pattes arrières, tenta d’attirer l’attention de son maître pour le ramener des douloureux souvenirs qui le hantait depuis cette époque.

Revenant peu à peu à la réalité, il essuya d’un geste de la main, les larmes qui avaient montré pour la première fois, un signe de faiblesse sur celui qui était surnommé « The Monster » à cause du combat qu’il avait livré contre une collégienne, allant jusqu’à retirer son contrôleur et la blessant dangereusement. Ce jour là, il n’avait pas non plus son contrôleur, il n’avait pas réussi à contrôler ses pulsions à cause de la douleur et de l’épée de damoclès qui était au dessus de la tête d’Ootachi. Le directeur avait bien compris que la plus grande faiblesse du tatoué n’était pas lui-même, mais le bien être de son animal de compagnie.

D’ailleurs ce dernier voulait monter sur le corps de Tama pour pouvoir avoir une meilleure vue sur la mer qui leur faisait face avec ses vagues s’écrasant dans une écume blanche. Le blondinet se baissa et tendit son bras droit qui était recouvert d’un bandage assez conséquent à cause du combat qu’il avait eu en travaillant pour le compte de l’académie. L’animal à fourrure blanche se précipita sur la rampe improvisée que représentait le bras de son possesseur. Une fois arrivé au niveau des épaules, il se retourna pour voir l’océan d’un point de vue plus haut. Le descendant des Morimasa se dirigea d’un pas lent en direction des vaguelettes qui venaient s’écraser sur le sable de la plage.

Il n’y avait pas à dire, ce soir était un beau soir. La lune éclairait une grande partie de la plage, le silence permanent du lieu semblait jouer une berceuse avec l’écume percutant le rivage avec la même cadence. Alors que ses pieds étaient en train de trempés dans l’eau fraîche, il entendit des aboiements qui semblaient provenir de plus loin sur la plage. Il tourna son visage en direction du son qu’il venait d’entendre et remarqua une silhouette fine et celle de quelque chose qui semblait ressembler à un chien d’une assez grande taille. Il y avait quelqu’un d’autre sur cette plage, et ce n’était pas vraiment pour plaire au Youkai, qui voulait passer une soirée tranquille. Il espérait intérieurement que la personne qui se trouvait en ce lieu n’était pas quelqu’un de belliqueux, ou pire que cette personne ne soit un Hukai, car si c’est le cas, blessure ou pas, il ferait tout pour mettre un terme à la vie de cette horreur de la nature…

_________________
Revenir en haut
Publicité


MessagePosté le: Jeu 10 Mai 2012 - 21:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Classe Carreau
Lolita A. Stone
Inscrit le: 20 Mar 2012
Messages: 57
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Carreau
Sexe: Féminin
Points MS: 203
MessagePosté le: Mar 15 Mai 2012 - 20:56    Sujet du message: Nuit Mélancolique... [PV Lolita ♥ ] Répondre en citant

Depuis sa dernière mission, Lolita ne dormait plus. Elle était bien trop frustrée. Elle passait des heures à réfléchir, à essayer de répondre à des questions sans réponse. Et pendant ce temps, les journées passaient, ainsi que les nuits. A ruminer, elle en avait perdu le sommeil. Elle se demandait encore ce qu’elle foutait là. Elle préférait faire les boutiques plutôt que tuer des monstres. Elle préférait se faire belle au lieu de faire de violents combats sans esthétique. Elle en avait marre de devoir se plier aux exigences de personnes un peu loufoques. Après tout, elle était émancipée, elle ne devait rien à personne. Elle n’avait rien à prouver. Si elle décidait d’arrêter les cours ? Non, ce n’était pas une bonne idée, elle ne voulait pas finir comme sa mère. Et puis ici au moins, elle pouvait s’adonner à sa deuxième passion, après la mode, la magie.

Elle était prête à donner sa vie pour la magie. Enfin presque. Bref, elle adorait ça. Mais elle avait toujours peur au fond d’elle, surement dû à un manque de confiance. Elle voulait devenir plus forte. Beaucoup plus forte. Elle ne voulait plus avoir des visions incontrôlées parce qu’elle a touché je ne sais quel objet. Elle voulait pouvoir avoir les bonnes visions au bon moment. Il fallait qu’elle renforce sa défense aussi, qu’elle prenne le moins de risque possible. Pour ça elle comptait sur sa maîtrise des plantes, ça marchait en général. Mais voilà, c’était épuisant. Plus elle progressait, plus elle voyait ses limites s’approcher. Peut-être qu’elle ressentait les choses ainsi à cause de la fatigue. Peut-être que demain sera mieux. Mais demain c’est loin, il y en a des choses à faire avant.

De sa chambre, elle essaie de dormir, mais elle n’arrive même pas à fermer les yeux. La couette et l’oreiller lui montrent comment ils sont arrivés là. Mais mince quoi, elle en a rien à carrer de la vie de son oreiller. S’il se contentait de faire son travail sans parler, peut-être que Lolita aurait enfin gouté au répit. Mais non, il s’acharnait le bougre ! Elle se releva, ouvrit la fenêtre pour avoir un peu d’air. Elle étouffait, retenue dans un tel lieu clos. Elle ne voulait plus rester ici, partagée entre des cours ennuyeux et des combats sanglants. C’est alors qu’un bruit la ramena à la réalité. Un ton qu’elle commençait à reconnaitre entre milles.

Elle ne prit pas le temps de réfléchir. Elle n’avait aucun plan, mais ce n’était pas grave. Elle attendit que la surveillante de l’internat finisse sa ronde puis elle se dirigea vers l’accueil. Pressée, une bonne dose d’adrénaline dans le sang, elle cherchait les clefs. Elle renversa une pile de feuilles qui trainait au bord de la table. Elle ouvrit quelques tiroirs, mais dans le noir il était difficile de distinguer quoi que ce soit. Jusqu’à ce qu’un bruit métallique se fasse entendre. Elle venait de tomber sur ce qu’elle cherchait. Elle courut ensuite jusqu’à la garderie des animaux et ouvrit une cage. Elle siffla à l’aide de son pouce et son index, aussitôt accourut Shiva, la langue pendant le long de sa gueule. Il saute sur Lolita qui garde l’équilibre. Heureusement qu’il n’est pas encore à sa taille définitive, ce sera plus la même rigolade. Il aboie de joie un peu mais Lolita lui ferme la bouche avec sa main. Elle lui chuchote de ne pas faire de bruit. Après un petit rugissement, il finit par se taire et suivre sa maîtresse.

Ils courent côte à côte jusqu’à l’extérieur de l’établissement. Elle éclate de rire. Elle est libre. La nuit est à eux. Shiva aussi est de bonne humeur, il pose ses deux pattes avant sur Lolita qui danse avec. Ils vont directement en direction de la plage. Il fait nuit noire. Le ciel offre toutes ses plus belles étoiles et se noie au loin dans la mer. Shiva libéré de laisse pour ce soir fonce vers l’eau puis dans un kaïement il fit un bon en arrière en voyant l’eau avancer et mouiller ses petites pattes. Lolita éclata de rire en le voyant.

- Allez Shiva viens, c’est pas pour toi l’eau.

Soudain Shiva s’agite bizarrement. Il longe la plage, évitant dans des rictus l’eau qui veut l’atteindre. Il grogne en reniflant. Lolita le suit, il s’est stoppé. Il ne détourne pas des yeux l’individu qui se dresse devant lui. Il attend le moindre mouvement puis se met à aboyer contre l’homme. Lolita s’empresse de saisir le collier de Shiva et le recule derrière elle.

- Shiva du calme !

Il fait sombre et la lune n’éclaire pas beaucoup. Elle ne voit pas bien le visage de l’homme qu’à tenté d’agresser son fidèle chien. Il a l’air assez jeune, dans les âges de Lolita, les cheveux blonds, des tatouages qu’elle ne visualise pas très bien. Sa tête lui dit vaguement quelque chose, mais elle ne sait pas d’où. Elle cesse de l’observer et baisse la tête.

- Désolée pour cet incident, je sais pas ce qui lui a prit.

L’adolescent ne lui répond pas. Jusqu’à ce que Lola comprenne le pourquoi du comment. Elle vit un furet sur l’épaule du garçon, il parait nerveux.

- Je comprends mieux, c’était moins une, mon chien n’aurait fait qu’une bouchée de ton animal.

_________________
She fooled all of her friends into thinking she's so strong,
but she still sleeps with her
light-
Revenir en haut
Classe Pique
Tamasaburo Morimasa
Inscrit le: 28 Jan 2012
Messages: 127
Espèce: Youkai
Catégorie: Arme
Niveau: Lycée
Classe: Pique
Sexe: Masculin
Points MS: 1 946
MessagePosté le: Sam 26 Mai 2012 - 22:27    Sujet du message: Nuit Mélancolique... [PV Lolita ♥ ] Répondre en citant

En quelques secondes la situation passa de l’indifférence à une problématique. Le chien ne devait pas avoir d’instinct de survie ou alors, il était endommagé, car aboyé sur Tamasaburo était pas vraiment la meilleure des choses à faire alors qu’il essaye de se faire discret et de se détendre par cette belle nuit. Quand il entendit la voix féminine qui semblait rappeler le chien, il essaya de voir le visage de la jeune femme qui lui faisait face. Inconnu au bataillon pour sa part, elle n’était donc pas une de ses connaissances. Surtout après les quelques phrases qu’elle lança à la figure du blondinet qui n’avait décidemment pas de chances avec les gens qu’il rencontrait depuis quelques temps.

Après la dernière phrase que la lycéenne venait de prononcer, il se rapprocha de cette dernière pour lui montrer que dire une telle chose sur la possibilité que son furet soit blessé n’est pas la meilleure des choses à faire en sa présence. Pour le tatoué, la présence d’Ootachi est une sorte de catalyseur de son côté Youkai, car pour Tama, son animal de compagnie est ce qui représente ce qu’il a de plus chers dans ce monde au même niveau que ses parents. C’est donc d’une voix froide qu’il s’adressa à la jeune fille qui lui faisait face. « Cela aurait été dommage que votre animal touche à mon furet, cela m’aurait obligé à mettre fin à la vie de votre compagnon… » Appuyant ses paroles en laissant filtré un peu de sa puissance monstrueuse à travers son sceau. Il n’était pas vraiment là, pour chercher le conflit, mais on ne rigolait pas avec la vie de son animal de compagnie. « Pas que cela me dérange de devoir le tuer, mais vous devriez le restreindre un peu, car si vous tenez un peu à cette bestiole, vous devriez éviter qu’il attaque celles des autres. Vous venez des environs, je suppose ? Vous devriez savoir qu’il y a dans les environs une académie de combattants et que nous nous trouvons sur une zone ayant un grand taux d’apparition de montres aquatiques… » Disant cette phrase à haute voix, il venait de remarquer que la jeune femme se promenait seule, soit elle était confiante en ses capacités ou dans celles de son animal, soit elle était complètement inconsciente du danger qui la guettait à chaque instant en ce lieu.

Alors que le silence s’était installé entre les deux jeunes gens, et que les deux animaux de compagnies se jaugeaient pour tenter d’impressionner l’autre. Le bruit des vagues s’écrasant contre le rivage était la seule musique de fond que pouvait entendre les deux adolescents. L’air était étouffant entre les deux jeunes gens qui se toisaient du regard. Aucun des deux n’avait vraiment envie de laisser l’autre le dominer. Finalement, un combat ne lui apporterait que plus de moments loin des missions qui lui permettrait de pouvoir percer les secrets de cette académie, et cela il ne pouvait ce le permettre surtout après les dernières paroles qu’il avait entendu de la part du directeur. Se remémorant les paroles de ce dernier, il en pût s’empêcher de serrer le poing ce qui fit que quelques gouttes de sangs traversèrent les bandages blancs qu’il possédait au bras. La douleur le ramena rapidement à la réalité, et lui fit remarquer que son interlocutrice avait assisté à une scène où il avait montré une part de ses sentiments.

Il ne voulait plus rester en présence de cette personne, car à tout moment, elle pourrait émettre une opinion ou bien lui demander ce qui le rendait aussi agressif envers les personnes, choses qu’il refusait de dévoilé à une parfaite inconnue. « Sur ce, passez une bonne soirée, je doute qu’on se revoit de sitôt. » Il décida donc de s’éloigner de la jeune demoiselle, en lui tournant le dos. Le vent se leva apportant avec lui son flot de bonnes odeurs. Reniflant cet air ambiant, il sentit dans ce vent, une odeur qui lui était autrefois familière et qu’il avait ressenti, qu’une seule fois en cette académie. L’odeur d’un Youkai. Il se retourna, la seule personne qui pouvait dégager cette odeur n’était autre que la jeune fille qu’il venait de laisser en plan. Faisant volte-face, il se planta devant la borgne, lui saisissant les épaules et lui posa une question simple mais qui avait une très grande importance pour le jeune tatoué, il devait s’assurer que cette fille était bien ce qu’il semblait avoir décelé dans le vent.

Si elle était vraiment une Youkai, il devait à tout prix s’en faire une allié, même si son chien avait menacé son furet, il passerait au dessus de ça, car il voulait absolument se retrouver en compagnie de ces Youkai qu’il respectait plutôt qu’en face de ces immondices peuplaient la planète et la détruisant à petit feu avec leurs évolutions technologiques. C’est ainsi qu’il amena la question qui lui brûlait les lèvres.« Tu es une Youkai ? » Encore une fois, le silence suivit cette question. Sauf que cette fois, Tamasaburo attendait la réponse avec intérêt.

_________________
Revenir en haut
Classe Carreau
Lolita A. Stone
Inscrit le: 20 Mar 2012
Messages: 57
Espèce: Youkai
Catégorie: Magie
Niveau: Lycée
Classe: Carreau
Sexe: Féminin
Points MS: 203
MessagePosté le: Ven 1 Juin 2012 - 20:27    Sujet du message: Nuit Mélancolique... [PV Lolita ♥ ] Répondre en citant

Lolita avait le don de ne jamais faire ce qu’il fallait. Lorsqu’elle parlait c’était pareil. Elle était toujours à côté de la plaque, incapable de faire ce qu’on attendait d’elle. Elle avait souvent eu des reproches à ce sujet, tellement qu’elle n’y prêtait plus attention. C’était bien dommage mais elle n’était pas chez les Carreaux pour rien après tout. Dans cette classe, elle avait croisé beaucoup de gens comme elle, mais elle ne s’en était pas vraiment fait des amis pour autant. En vérité, elle n’avait pas de vrais amis. Elle ne faisait confiance à personne et ça lui retombait souvent dessus. Ca avait toujours été comme ça. Elle mentait pour s’attirer la sympathie de ses compagnons mais elle avait appris à se méfier des gens. Si elle mentait, c’était à la portée de tout le monde après tout. Il y a des traîtres partout, ça Lolita en était persuadée.

C’est pour cette raison qu’elle préférait s’intéresser à autre chose que les humains. Elle se consacrait à Shiva, son cher chien. Elle aurait donné sa vie pour lui. Elle lui aurait tout donné. Et surtout, elle l’aimait plus que tout. C’est pour cela qu’elle n’apprécia pas du tout la réponse du garçon en face d’elle. Il menaçait son beau rottweiler, avait-il la moindre idée de ce dont était capable ce chien ? Il ne se laisserait pas tuer si facilement. Enfin, si ça amusait l’homme blond, pourquoi pas. Ca pouvait être un spectacle intéressant de voir les réflexe de Shiva face au danger sans sa maîtresse pour l’aider.

- Tu veux essayer ? T’as perdu d’avance, je te le garantie.

Elle ne disait pas cela pour se rendre intéressante. Quoiqu’un peu. Mais bref, non, elle ne doutait pas de la force de son chien. Elle était même plutôt confiante quant à l’issue du combat. Cependant, elle comprit bien vite la situation. Il lui parla d’une académie ainsi que des dangers qui les entouraient. Elle fut amusée qu’il ne se doutait pas qu’elle faisait partie de l’académie alors elle joua le jeu.

- Non j’ai jamais entendu parler de l’académie. Mais, tu as parlé de monstre ? Oh mon dieu, j’ai peur ! Je ne savais pas ! Tu es un combattant ? Protège-moi des monstres, je t’en prie !

Elle rigolait intérieurement de la naïveté du blondinet. Dire qu’ils étaient dans la même académie, c’est donc là qu’elle l’avait croisé. Enfin pour l’instant, elle était bien amusée de jouer la fausse niaise. Qui sait, peut-être que ce garçon était un Cœur, alors il lui prendrait l’envie de la protéger. C’est à ce moment qu’elle pourrait parfaire son rôle d’ingénue. Elle observa attentivement le jeune homme qui était faiblement éclairé par la Lune. Il n’avait pas vraiment la tête d’un Cœur avec ses tatouages et ses cheveux longs il faisait plus penser à un Carreau ou un Pique. Tant pis, elle aurait au moins essayé.

Soudain, le garçon eut une réaction bizarre. Elle le vit trembler. Elle le regarda de haut en bas, cherchant la cause de ses tremblements. Elle pensa d’abord qu’il avait froid mais malgré la proximité de la mer et le vent soufflant assez fort il faisait chaud. Lolita était d’ailleurs en tee-shirt et n’avait nullement froid. A moins qu’il soit sérieusement frileux ça ne pouvait pas être ça. Elle vit ses points serrés et des tâches sombres apparurent sur ses bandages aux bras. La jeune fille le regarda bizarrement. Il paraissait soudainement déboussolé, faible. Elle ne s’inquiétait pas le moins du monde pour lui mais la curiosité était trop forte.

- Quelque chose ne va pas ?

Il ne lui répondit pas, préférant se dégager de sa présence. Elle fut très vexée, personne n’avait le droit de se défaire d’elle sans lui demander son avis. En vérité, elle voulait en savoir plus sur lui, mais elle ne savait pas pourquoi. Peut-être parce que dans le fond, ils n’étaient pas si différents.
Le jeune homme fit alors demi-tour et retourna vers celle qu’il venait de laisser en plan. Elle ne comprit pas ce comportement. Il semblait soudain si engagé. Il lui agrippa les épaules avec violence. Sans doute ne maîtrisait-il pas sa force. Elle lui dit de la lâcher, qu’il lui faisait mal. Shiva détourna un instant les yeux du furet en sentant Lolita en danger. Il aboya sur l’inconnu. Il ne l’aimait pas, lui et son animal qui avait l’air si appétissant.

C’est alors qu’il lui posa la question. Celle qu’il ne fallait pas. « Tu es une Youkai ? » Jamais personne n’avait été aussi direct avec elle. Surtout en ce qui concerne ce sujet. Elle ne parlait jamais de son passé ni de son origine. Pourquoi lui demandait-il ça ? Quelle était la bonne réponse ? Elle attendit quelques secondes, réfléchissant à ce qu’elle devait dire. Détournant son regard de celui de l’homme, elle murmura doucement. « Non. » Elle sentit une vague de déception envahir le garçon. Elle ne comprit pas. Pourquoi voulait-il tant qu’elle soit une Youkai ? Elle avait toujours eu honte de cette identité. Elle aurait tellement voulu être une humaine banale. Rien de tous ses malheurs ne seraient arrivés sinon. Elle fit un geste de la main à Shiva qui se tut immédiatement, regardant l’homme aux tatouages puis son animal, il ne pouvait s’empêcher de grogner, montrant ses belles dents blanches.

- Oui je suis une Youkai. Mais ne le dit pas, c’est un secret.

Pourquoi ce changement de position ? Elle n’en savait rien, mais elle en avait marre de mentir. Ca ne lui avait jamais rien apporté après tout. Et puis elle sentait dans la position du garçon qu’il n’attendait que ça, qu’elle lui avoue la vérité. Elle ne savait pas trop pourquoi elle lui faisait confiance, même à l’académie, hormis le personnel, personne n’était au courant que c’était une Youkai. Alors pourquoi lui ? Peut-être parce que c’est plus simple de dire la vérité à un inconnu. Peut-être parce qu’elle en avait marre de mentir sans cesse. Peut-être parce qu’elle n’avait plus de raison de se cacher. Peut-être parce qu’il semblait tellement espérer que ce soit une Youkai que ça lui avait bizarrement donné l’envie de s’assumer.

- Pourquoi tu veux savoir ça ?
_________________
She fooled all of her friends into thinking she's so strong,
but she still sleeps with her
light-
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé


MessagePosté le: Aujourd’hui à 05:41    Sujet du message: Nuit Mélancolique... [PV Lolita ♥ ]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Murasaki Suishou | Forum RPG Académie Index du Forum -> Extérieur de l'académie -> La plage - Maor Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Theme xand created by spleen.